Francaisdefrance's Blog

11/10/2010

« La liberté d’expression en Belgique est vraiment très mal en point », a estimé Oskar Freysinger.

Les « résistants » commencent à se rejoindre en Europe… Malgré les réticences de certains dhimmis… Excellent!

FDF

.

Quand le Vlaams Belang offre une tribune à l’UDC…


Le Parlement flamand accueillait ce samedi une conférence d’Oskar Freysinger, cet homme politique suisse de l’UDC qui milite contre la construction de minarets. Différentes salles avaient refusé de l’accueillir, mais le Vlaams Belang lui a donné accès à l’hémicycle flamand.

Elu Union Démocrate du Centre (UDC) au Conseil national suisse (parlement), Oskar Freysinger était à Bruxelles ce samedi pour donner une conférence à l’invitation d’Euboco, une association « pour la défense de la culture chrétienne occidentale ».Thème de la causerie : « l’Islam est-il un danger ? ». Initialement prévue au centre Diamant boulevard Reyers à Schaerbeek, la conférence a été annulée après un contact avec l’administration communale de Schaerbeek et samedi matin, la police était déployée devant le centre de conférence pour en interdire l’accès. Déplacée à l’hôtel Crowne Plaza, rue de la Loi, elle a été annulée suite à un contact entre la direction de l’hôtel et les autorités communales de Bruxelles.

Des annulations qui ont eu du mal à passer auprès de l’élu suisse : « La liberté d’expression en Belgique est vraiment très mal en point« , a estimé Oskar Freysinger.

Finalement, la solution est venue du Vlaams Belang trop heureux de soutenir le pourfendeur des minarets en Suisse. Le député flamand Vlaams Belang Filip Dewinter a trouvé une solution pour l’organisation de la conférence sur l’Islam : il a proposé une salle au Parlement flamand.

Aussitôt proposé, aussitôt accepté. La petite cinquantaine de personnes présentes devant l’hôtel Crown Plaza se sont rendues à pied au Parlement flamand où Filip Dewinter leur a ouvert toutes les portes.

Sans pouvoir affirmer que c’est une première, il ne doit pas y avoir eu beaucoup de conférences tenues en français au Parlement flamand à l’invitation, en plus du Vlaams Belang, un parti que le député suisse reconnaît ne pas connaître. Et le fait que ce soit un parti d’extrême-droite qui l’invite ne semble pas le gêner.

Le Vlaams Belang a donc réussi un joli coup en se plaçant en chantre de la démocratie et de la lutte contre la censure. Oskar Freysinger a indiqué de son côté qu’il interpellerait le parlement suisse sur l’interdiction qui est faite à un de ses membres de s’exprimer dans un pays européen.

Quand à la conférence sur le danger supposé de l’Islam, elle s’est déroulée sans problème.

Source: http://www.rtbf.be/info/societe/islam/

Bonus: http://www.dailymotion.com/video/xf4syz_oskar-freysinger-a-bruxelles_news