Francaisdefrance's Blog

10/11/2011

La dégringolade de Faudel… Il vend des kebabs, maintenant !

Très caloriques, les kebabs…

.

Sortez vos mouchoirs et gardez ses CD. Ca va valoir de l’or… Mais non, j’déconne…

En revanche, pour faire fuir les moineaux dans son potager, c’est impeccable, les CD. J’en mets, au printemps et à la période des fraises:

Troisième du nom autoproclamé « le petit prince du raï » (après Cheb Mami, Khaled, qui ont tous deux eu des démêlées avec la justice…)

Il ne livrerait pas des pizzas des fois (mais pas halal). Ca pourrait m’intéresser…

FDF


 La VDM people : "Drôle de reconversion"

« Aujourd’hui, ma musique ne marchant plus et mes fans m’ayant laissé tomber depuis longtemps, je suis obligé de me reconvertir. Je travaille donc dans un kebab à Paris où je vends tous les jours sandwichs et paninis. Adieu la chanson. »

Merci à JC JC…

10/04/2011

Vous êtes bretonne ? Ou blanche ? Voire pire : une bretonne blanche ?

Oui ?

Et vous n’ avez pas honte ?! Non ?

Bon, très bien, alors vous pouvez envoyer une petite carte postale a Fabrice Pliskin :

«La bretonnante garantie née coiffée-cornette avec son prénom de sainte décapitée à pedigree de la vieille roche» répond à Fabrice Pliskin (Le Nouvel Observateur)

Dans son article du 8 avril 2011 paru dans Le Nouvel Observateur, Fabrice Pliskin prend sa plus belle plume pour reprocher à la chanteuse Nolwenn Leroy, de n’être (en résumant à grands traits) ni nègresse comme celle qui orne la couverture de son roman « Le juif et la métisse », ni bougnoule, ni métêque, ni même musulmane voilée comme Diam’s, de ne pas en avoir honte et, indignité ultime pour une blanche, de montrer sur la pochette de son dernier CD qu’elle est bretonne depuis qu’elle est née !

Dans son article du 8 avril 2011 paru dans Le Nouvel Observateur, Fabrice Pliskin reproche, en résumé, à la chanteuse Nolwenn Leroy, de n'être ni nègresse (comme celle qui orne la couverture de son roman -Le juif et la métisse-), ni bougnoule, ni métêque, ni même musulmane voilée (comme Diam's), de ne pas en avoir honte et, indignité ultime pour une blanche, de montrer sur la pochette de son dernier CD qu'elle est bretonne depuis qu'elle est née !
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110310.OBS9441/nolwenn-leroy-la-breizh-attitude.html

Voici la «honteuse» pochette de ce CD :

Nolwenn Leroy, pochette du CD Bretonne

Voilà un journalope (décemment, on ne peut pas le qualifier de journaliste) doté d’une capacité d’analyse hors-norme : t’as pas honte d’être blanche, t’es une raciste qui tapine pour les fachos et les islamophobes du Front National. C’est minable comme raisonnement, digne de la propagnade Soviétique.

Mais, très cher Fabrice Pliskin, savez-vous qu’en France la majorité absolue de la population est blanche et n’en a pas du tout honte ? C’est tout à fait démocratiquement que la France, selon votre analyse, tapine pour les racistes, les fachos et les islamophobes. Ca craint, hein, la démocratie ?

Je suis, selon votre grille de lecture, un raciste, un facho et un islamophobe, et si je ne me considère pas comme exceptionnellement génial (modestement je me sais seulement génial, tout court :-) ) je connais suffisamment d’écrivains non-blancs pour vous balancer dans les dents en soutien à Nolwenn un petit jeu de mots qui va bien vous mettre les boules car il est inspiré… d’Aimée Césaire (oui oui, le noir-nègre-black inventeur du concept de négritude, ça vous coupe la chique ça, hein ?) :

Hé bien
la BretonNaigre
elle t’emmerde !

Internautes appréciant le froid, la pluie et la grisaille de Bretagne
Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer à Fabrice Pliskin

pour lui mettre sa plume dans le cul.

Fabrice Pliskin (Le Nouvel Observateur) : « La bretonnante garantie née coiffée-cornette avec son prénom de sainte décapitée à pedigree de la vieille roche » - Hé bien la bretonNaigre elle t'emmerde ! © Aimée Césaire
.jpg
865 Ko – Version horizontale
.png couleurs pures 1,42 Mo – Version horizontale
1264×1896 – 10×15
Source : fdesouche.com/197150-nolwenn-leroy-trop-bretonne-pour-le-nouvel-obs-maj

Vous trouverez l’adresse postale publique de Fabrice Pliskin sur la page Contact du Nouvel Observateur, http://tempsreel.nouvelobs.com/contacts.php qui transmettra à son journaliste. Et ça fera par la même occasion réfléchir tous les journalistes de la rédaction qui verront la carte traîner sur un bureau le temps qu’elle arrive à son destinataire.

Optionnellement, vous pouvez aussi envoyer la carte à Nolwenn en signe de soutien. Vous trouverez son adresse postale publique en cliquant sur Contact au bas de sa page officielle chez son producteur, universalmusic.fr/nolwenn-leroy/.