Francaisdefrance's Blog

12/01/2012

« Effa Choly » propose un jour férié pour Kippour et l’Aïd-el-Kebir !

Le genre d’info qui me fait sortir de mes gonds. Réfléchissons un peu (Ce qui ne doit pas être le cas de « EFFA CHOLY): toutes les autres religions implantées sur notre patrie bénéficient déjà des jours fériés des fêtes chrétiennes, que ce soit dans les entreprises où ils travaillent  ou bien à l’école. Il leur faudrait EN PLUS leur donner des jours supplémentaires selon leurs croyances? (payés par nous, bien sûr).

D’accord; si nous, les chrétiens puissions en profiter aussi…

Vraiment pas bien, la mère JOLY ! Les « concombres masqués » auraient du choisir cette harpie de Cécile Duflot comme candidate. On avait au moins du « mordant » en face…

Les Verts sont mal barrés avec cette candidate… Si elle atteint les 5% aux présidentielles avec un programme aussi con, ce sera un miracle…

FDF

.

EFFA CHOLY   :   VA VRAIEMNT FALLOIR QU’ON LA FOUTE DE FORCE DANS L’AVION CETTE VIEILLE PEAU  – SI CA SE TROUVE  ELLE EST DEJA ATTEINTE D’ALZHEIMER,  ou alors c est LE MANQUE DE VISITES DANS SON INTIMITé    QUI LA TRAVAILLE ……  MAIS Y A VRAIMENT UN TRUC  –   attention vendredi  elle nous sort ses propositions pour l emploi   –   va t elle exiger que toutes les femmes muzz ou pas, portent une burqa

JC JC…

Eva Joly, la candidate d’Europe Ecologie Les Verts à la présidentielle, a proposé mercredi qu’un jour férié soit accordé aux juifs et aux musulmans pour célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kebir.

A ce titre elle a donc proposé mercredi que les juifs et les musulmans puissent eux aussi bénéficier d’un jour férié, comme les catholiques, afin qu’ils puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kebir. Selon elle, l’égalité, « élément clé de l’identité nationale, a été mise à mal par cinq ans de présidence sarkozyste ».

S’il elle est élue, sa première priorité sera de rétablir « l’égalité territoriale » car « les habitants des banlieues, ou des zones rurales ont le droit d’être traités dignement ». Sur l’éducation, elle a plaidé, lors d’une réunion publique au Bataclan à Paris, pour « une nouvelle carte scolaire » pour « combattre l’apartheid scolaire ». En matière d’égalité hommes-femmes, elle a également proposé que « pas un euro d’argent public » n’aille à une entreprise « qui pratiquerait une inégalité de salaires ».

Propositions sur l’emploi vendredi

Eva Joly s’est également dite favorable à des « statistiques de la discrimination », « instrument utile pour permettre demain un même accès à l’emploi, à la santé, au logement, voir aux responsabilités politiques ».

Par ailleurs, dans la journée, un séminaire stratégique s’était réuni autour de Mme Joly pour faire le point sur sa campagne alors que la candidate plafonne à 3 ou 4% d’intentions de vote dans les sondages. Conclusion, il lui faut mener « une campagne plus lisible » avec « plus de cohérence » en recentrant les thématiques sur les questions d’écologie, d’emploi, de réindustrialisation et d’Europe, selon plusieurs participants. Eva Joly doit d’ailleurs vendredi détailler ses propositions sur l’emploi.

Source: http://www.francesoir.fr/

16/12/2011

Non au blasphème: les catholiques sont de retour !

En général, le blasphème dénoncé à outrance est une spécialité musulmane, comme le couscous. On s’offusque, on condamne, on chiale, on se sent « heurté » au moindre tag sur le mur d’enceinte d’une mosquée et les élus du coin viennent faire un petit tour sur les lieux du « crime », histoire de récupérer quelques voix. Les caricatures du « prophète » sont punies de mort, souvent, et font l’objet de fatwas.

En revanche, les blasphèmes anti-chrétiens sont beaucoup moins médiatisés. Et pourtant, ils sont légions. Alors, les catholiques prennent les choses en main pacifiquement; eux-même… La chrétienté a le droit aussi de se sentir « heurtée »; surtout sur ses terres…

FDF

.

« Je ne suis pas croyant, ce n’est pas mon affaire », direz-vous? Erreur!  Outrager le Christ, couvrir son image d’excréments comme cela se passe désormais en plein Paris, dans des spectacles dits « culturels » subventionnés avec nos impôts, est intolérable.
Les catholiques fidèles à la tradition rejoignent enfin les « indignés » de la bonne cause, celle de la France et de l’Occident, contre la décadence de nos valeurs. 
L’inquiétude, qui est le commencement de la sagesse, commence à gagner la classe politique. Enfonçons le clou!

Institut Civitas
17, rue des Chasseurs – 95100 Argenteuil
01.34.11.16.94 – secretariat@civitas-institut.com
www.civitas-institut.com – www.francejeunessecivitas.com


La marche organisée dimanche dernier par l’Institut Civitas a rencontré un vif succès. Près de sept mille catholiques ont eu à cœur de faire passer un message à leurs élus et compatriotes en affirmant leur volonté de ne plus voir l’image de Dieu traitée de la manière la plus ordurière qui soit. Quelle découverte pour les journalistes que cette foule jeune, porteuse d’espérance, décidée à ne pas déserter le débat dans les mois qui viennent. L’automne catholique est devenu une réalité.

Cette détermination à faire entendre la voix catholique porte des fruits immédiats. Ce sont aujourd’hui 60 députés qui se rangent derrière une déclaration condamnant la christianophobie et faisant explicitement référence à nos manifestations. Et ce sont encore d’autres élus qui s’ajoutent pour remettre en cause les subventions publiques accordées au Théâtre du Rond-Point qui accueille « Golgota picnic ».

Bien sûr, les sources d’inquiétudes restent nombreuses. Noël est déchristianisé, les églises sont abandonnées, les institutions sont paganisées,… Mais, désormais, il faudra compter avec nous, les catholiques. Nous ne manquerons pas, dans les prochaines semaines, de nous organiser avec votre aide pour que 2012 soit l’année du réveil catholique.

Entretemps, je fixe rendez-vous à ceux qui le peuvent ce samedi 17 décembre à 20h, à Paris, à l’angle de l’avenue Franklin Roosevelt et de la rue Jean Goujon (métro : Alma/Marceau) pour le dernier rassemblement devant le Théâtre du Rond-Point. Jusqu’au dernier moment, nous aurons à cœur de venir réparer publiquement le blasphème promu sur cette scène.

Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas

——-

Les vidéos de la manifestation contre la christianophobie du 11 décembre :

jeunesse militante : http://fr.gloria.tv/?media=228486

FX Peron, représentant de Civitas à l’émission « Ce soir ou jamais »

Signez la pétition www.defendonslechrist.org Plus de 40.000 signataires !

12/07/2011

Message de Civitas…

Ceci, je me fais un plaisir de relayer…
FDF
.
Appel aux catholiques de France :
il faut nous préparer à une mobilisation sans précédent contre une nouvelle provocation christianophobe
Ce message ne s’adresse pas à ceux qui ne sont que catholiques par convention, par habitude, par esprit mondain qui ne dit pas son nom. Ceux-là resteront insensibles à cet appel, trouveront mille prétextes pour ne pas y répondre. Non, ce n’est pas aux tièdes que ces lignes sont destinées. Elles sont réservées aux hommes et femmes dont l’âme brûle du désir de servir Dieu et qui ont la ferme volonté d’agir afin que la France reste fidèle à sa mission de fille aînée de l’Eglise. C’est vers vous que je me tourne avec confiance parce que je ne doute pas de votre générosité et de votre sens du devoir. Ces mots, plutôt que de les écrire, j’aimerais vous les dire en vous regardant droit dans les yeux, pour tenter de vous persuader plus encore de l’importance de ce qui suit.
Un nouvel acte de christianophobie se prépare, un scandaleux spectacle blasphématoire qui se déroulera à Paris l’hiver prochain dans le cadre d’un prestigieux festival bénéficiant de subventions du Ministère de la Culture et de nombreux mécènes parmi lesquels la Fondation Pierre Bergé ou encore la société anonyme Baron Philippe de Rothschild. Le contenu de ce spectacle vise ce qui est sacré et cherche à salir avec vulgarité et obscénité le christianisme.
L’Institut Civitas s’engage à consacrer toute son énergie à mener une vaste campagne visant à obtenir la déprogrammation de ce blasphème. Dès la rentrée de septembre, Civitas lancera la mobilisation. C’est du Christ qu’il s’agit. Celui qui est Notre Père. Qui laisserait sans réagir son père se faire insulter, humilier ? Pas vous, n’est-ce pas ? Non, cela nous est, à vous et moi, insupportable.
Mais puisque la Providence nous permet de disposer de quelques semaines pour préparer cette mobilisation, ce serait une grave négligence de ne pas mettre ce temps à profit. C’est pourquoi Civitas a choisi de consacrer, du 29 au 31 juillet prochains, sa session d’été à la christianophobie et à la façon d’y répondre. Ce sera l’occasion d’établir minutieusement notre plan d’action selon un calendrier qui nécessitera le maintien d’une réelle mobilisation durant vraisemblablement plusieurs mois. Ce n’est donc pas une mince affaire. Cela signifie que cela va demander un investissement sans précédent de chacun de nous pour défendre l’honneur du Christ.
Il s’agit de nous préparer à occuper différents terrains. Oui, il va nous falloir occuper le terrain des réseaux internet (blogs, sites, forums de discussion) et des réseaux sociaux (facebook, twitter,…). Il va nous falloir occuper l’espace médiatique. Il va nous falloir faire pression sur certains acteurs culturels, politiques et économiques. Et il va nous falloir pour cela occuper également la rue.
Comprenez que, pour ce faire, nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés. Avez-vous le moindre don en informatique, graphisme, communication ? Nous avons besoin de vous ! N’avez-vous aucun de ces dons mais un tout petit peu de disponibilité et une réelle envie d’apporter votre aide, si insignifiante vous semble-t-elle ? Nous avons besoin de vous ! 
Voilà pourquoi je vous prie avec insistance de déjà répondre présents à cette session d’été de Civitas à Châteauroux. Chaque compétence, chaque talent, chaque idée, chaque contact peut et doit être mis au service de cette campagne de dimension nationale. Durant trois jours, nous allons y travailler. Dès cette fin juillet, quantité de rôles devront être répartis. Chacun de vous peut contribuer à ce qui doit être un succès.
Sainte Jeanne d’Arc, dont nous fêterons en 2012 le six-centième anniversaire de la naissance, nous l’a enseigné : les hommes bataillent et Dieu donne la victoire. Catholiques de France, prenez dès à présent votre part de cette noble bataille qui s’annonce !
Je vous fixe rendez-vous le vendredi 29 juillet à 14h à Châteauroux pour la première étape. Pendant que les tièdes baigneront dans leur insouciance, vous serez de celles et ceux qui se porteront volontaires pour faire honneur à Notre-Seigneur.
Alain Escada,
secrétaire général de l’Institut Civitas

Session Civitas « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté»

Conférences, tables rondes, travaux pratiques

Avec notamment des interventions de MM. les Abbés de Cacqueray, Beauvais et Toulza ainsi que de MM. Charles Perrot, Miguel de Peyrecave, François Legrier, Jean-Louis Robin, Xavier Pierson, Francis Bergeron et Alain Escada.

Quand ? Du vendredi 29 juillet (14h) au dimanche 31 juillet (17h)

Où ? Ecole St-Michel à Niherne (Châteauroux)

Prix : 60 euros (tarif étudiant : 50 euros) incluant repas et possibilité de logement en dortoirs (prévoir un duvet) ou sous tente (amenée par vos soins).

Possibilité de s’adresser à notre secrétariat pour recevoir des informations concernant hôtels et gîtes dans les environs.

Venez en famille : garderie organisée pour les enfants.

« Action parrainage » : par un don, vous pouvez permettre à un étudiant en difficulté financière de participer à cette session.

 

secretariat@civitas-institut.com – 01.34.11.16.94

Institut Civitas – 17 rue des Chasseurs – 95100 Argenteuil

 

 

 

Nouvelle vidéo « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté » :
==============================================================================================================

–  Adhésion à Civitas : normale : 10 € – militante : 30 € – de soutien : 50 € / Adhésion à France Jeunesse Civitas : normale : 5 € – militante : 15 €

–  S’abonner à la revue Civitas : 25 €

abonnement en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de droite)

achat en ligne des différents numéros de la revue : http://www.civitas-institut.com/content/blogcategory/40/56/ 

–  Faire un don à Civitas. Vous êtes assujetti à l’impôt sur revenu ? La loi vous accorde une réduction de 66% du montant de votre don (article 200 du CGI). Pour un don de 1.000 euros, la réduction d’impôt est de 660 euros et votre contribution personnelle n’est que de 340 euros. Votre don est donc multiplié par trois !
Les dons consentis par les entreprises font l’objet d’une réduction de 60% (article 238 bis du CGI). Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

dons en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de gauche)

Pour les adhésions, abonnements et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques

à  Civitas – 17 rue des Chasseurs à 95100 Argenteuil

– Pour organiser une réunion d’information au cours de laquelle un responsable de Civitas présentera l’Institut Civitas, ses objectifs et ses méthodes, contactez notre secrétariat.

22/06/2011

Face à la christanophobie, refaire la chrétienté…

Je relaie…

FDF

.

 

Civitas organise une session d’été à Châteauroux du 29 au 31 juillet: « Face à la christanophobie, refaire la chrétienté ».

 

 

           

         Civitas organise une session d’été à Châteauroux du 29 au 31 juillet. Sur quel thème ?

Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas : « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté », tel est l’intitulé de notre session d’été. Depuis quelques mois, l’Institut Civitas s’est beaucoup investi pour dénoncer la christianophobie qui sévit impunément en France. Mais il ne s’agit pas simplement de décrire la situation, il faut agir pour faire reculer cette christianophobie. C’est tout l’objet de cette session. Bien sûr, des conférenciers placeront cette christianophobie dans son contexte, analyseront les responsabilités qui permettent à cette christianophobie de s’exprimer si librement et montreront qu’elle est multiforme. Mais nous n’en resterons pas à la théorie. Les participants à cette session travailleront par petits groupes sur la façon de réagir efficacement face à différents cas concrets. Notamment vis-à-vis d’un spectacle blasphématoire programmé pour l’hiver 2011 ou de l’édition 2012 d’un rassemblement sataniste. Dans un registre différent, un autre groupe travaillera sur la façon de donner le plus de faste possible au 600ème anniversaire de la naissance de Ste Jeanne d’Arc.

         Au programme se trouve également une journée consacrée plus particulièrement à l’engagement municipal.

AE : Oui, en effet. Parce qu’il ne s’agit pas simplement de « réagir » face à un mal mais de tenter de rebâtir des îlots de chrétienté où placer nos familles quelque peu à l’abri des fléaux modernes. La commune est l’échelon politique le plus naturel. C’est là que nous voulons encourager les catholiques à s’investir par priorité et avec un profond souci de servir le Bien Commun. 2014 sera l’année des élections municipales. Il faut s’y préparer dès maintenant. Nous consacrerons donc la journée du samedi 30 juillet à ce sujet. Ici aussi, en alternant conférences, tables rondes et travaux pratiques. Et de façon adaptée à différents publics, des néophytes qui découvriront la commune, ses compétences et son fonctionnement, aux élus municipaux prêts à participer à un réseau où ils pourront échanger conseils et expériences. Nous traiterons tout particulièrement des possibilités qu’offre l’échelon municipal pour servir la Famille. Du concret !

         Tout cela s’annonce très sérieux malgré la période estivale…

AE : Bien sûr, cela n’a rien à voir avec un week-end à la plage. Mais je vous garantis une ambiance à la fois militante, conviviale et détendue. Pour passer de saines et saintes vacances chrétiennes, quoi de mieux que de consacrer quelques jours à se former et à se préparer à agir au service du Bon Dieu tout en rencontrant de gens partageant les mêmes préoccupations ?

         Précisez-nous tout de même à qui s’adresse un tel rendez-vous.

AE : Cette session s’adresse à tous les catholiques qui refusent de baisser les bras. Etudiants ou retraités. Ouvriers, employés ou patrons. Intellectuels ou manuels. Des villes ou des champs. Seul ou en famille. D’une façon ou d’une autre, vous pouvez tous contribuer à restaurer une cité catholique.

 

Session Civitas « Face à la christianophobie, refaire la Chrétienté»

Conférences, tables rondes, travaux pratiques

Quand ? Du vendredi 29 juillet (14h) au dimanche 31 juillet (17h)

Où ? Ecole St-Michel à Niherne (Châteauroux)

Prix : 60 euros (tarif étudiant : 50 euros) incluant repas et possibilité de logement en dortoirs (prévoir un duvet) ou sous tente (amenée par vos soins).

Possibilité de s’adresser à notre secrétariat pour recevoir des informations concernant hôtels et gîtes dans les environs.

 

« Action parrainage » : par un don, vous pouvez permettre à un étudiant en difficulté financière de participer à cette session.

 

secretariat@civitas-institut.com – 01.34.11.16.94

Institut Civitas – 17 rue des Chasseurs – 95100 Argenteuil

 

Hellfest – communiqué du 17 juin :

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2011/06/17/le-hellfest-commence-aujourd-hui-mais-notre-mobilisation-ne.html

 

==============================================================================================================

–  Adhésion à Civitas : normale : 10 € – militante : 30 € – de soutien : 50 € / Adhésion à France Jeunesse Civitas : normale : 5 € – militante : 15 €

adhésion en ligne : http://www.civitas-institut.com/component/option,com_chronocontact/Itemid,120/

–  S’abonner à la revue Civitas : 25 €

abonnement en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de droite)

achat en ligne des différents numéros de la revue : http://www.civitas-institut.com/content/blogcategory/40/56/ 

–  Faire un don à Civitas. Vous êtes assujetti à l’impôt sur revenu ? La loi vous accorde une réduction de 66% du montant de votre don (article 200 du CGI). Pour un don de 1.000 euros, la réduction d’impôt est de 660 euros et votre contribution personnelle n’est que de 340 euros. Votre don est donc multiplié par trois !
Les dons consentis par les entreprises font l’objet d’une réduction de 60% (article 238 bis du CGI). Nos seuls moyens financiers proviennent de votre générosité.

dons en ligne : www.civitas-institut.com (colonne de gauche)

Pour les adhésions, abonnements et dons, vous pouvez également envoyer vos chèques

à  Civitas – 17 rue des Chasseurs à 95100 Argenteuil

– Pour organiser une réunion d’information au cours de laquelle un responsable de Civitas présentera l’Institut Civitas, ses objectifs et ses méthodes, contactez notre secrétariat.

15/06/2011

La Sécu et la circoncision…

Encore une piqûre de rappel…

Je vais vous faire une confidence:  je suis d’autant plus concerné car je prends un médicament vital pour ma santé, qui n’est plus remboursé et il coûte assez cher. Si j’arrête cette thérapie, je peux compter mes jours… Et si je n’avais pas les moyens de m’offrir cette option de survie, vous ne me liriez plus depuis un moment…

Merci Mme Boyer; merci le ministère de la Santé; merci Monsieur Sarközy !

Vous trouvez ça normal?

Alors, la circoncision des enfants musulmans prise en charge par la Sécu, rien que d’en parler…


FDF

.

On hallucine !!!…
Le financement de la CIRCONCISION des musulmans bientôt pris en charge par la sécu !!! alors que de nombreux médicaments ne le sont plus !!!

La Sécu n’est pas encore assez en déficit. Valérie Boyer, député UMP, en rajoute ; sans honte ni vergogne…
Un « petit pas » de plus vers l’islamisation de notre société.
Valérie Boyer n’est pas un député lambda. Elle est secrétaire nationale de l’UMP chargée de la santé. Elle exprime donc la position officielle du parti de Nicolas Sarkozy. Or elle souhaite que la «circoncision rituelle» des enfants musulmans soit prise en charge par l’assurance maladie.
Mais comme elle ne peut pas le demander ainsi, à cause de la «laïcité», elle demande que l’on propose, à la naissance d’un enfant mâle, un «contrat d’assurance circoncision», avec une «participation limitée» de l’assurance maladie. Étant très fortement sous-entendu que la «participation limitée» pourrait ensuite discrètement devenir un pur et simple financement, puisque ce serait rendre justice aux musulmans qui doivent faire circoncire leurs enfants et n’en ont souvent pas les moyens… 

Pour faire «laïque», Valérie Boyer propose que le «groupe de réflexion» qui s’attellerait à ce projet intègre les «associations d’usagers».

Les usagers de la circoncision…

Valérie Boyer, et derrière elle l’UMP, ne prend pas en compte le fait qu’une telle mesure serait une introduction de la tradition musulmane dans le droit français, et serait évidemment, et à juste titre, considérée comme une avancée par ceux qui veulent voir établir la charia en France.
Mais il est vrai que les maires UMP sont parmi ceux qui donnent des terrains et financent les grandes mosquées, terrains qui deviennent territoires de l’oumma…
Une pédiatre lance un appel au président de la République en vue du remboursement de cet acte rituel pour les jeunes garçons musulmans et juifs. Une opération qui coûtent quelque 860 euros aux parents, pour une opération à l’hôpital. Pour contourner la législation, certains médecins compréhensif, prescrivent une opération du phimosis, un acte médical qui lui est remboursé.

Je ne vois vraiment pas pourquoi les Catholiques ne demanderaient pas que la Sécurité Sociale verse une obole à la paroisse pour chaque baptême !

Je constate que pour MmeBoyer le « trou de la sécu » est vraiment le cadet des soucis, et qu’on peut le creuser tant qu’on veut, tant que c’est au bénéfice de la « diversité » !

Écoutez une version audio de l’article source. ici

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le document officiel du gouvernement.
http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-30856QE.htm
Et certains s’étonnent que La « vague Marine » prenne des points!!!

16/04/2011

Les catholiques deviennent étrangers en France !

C’est tellement vrai…

FDF

.

Laïcité et bioéthique…

« Les hasards du calendrier politique ont rendu concomitants deux événements sans rapport entre eux : le débat sur la laïcité organisé par l’UMP et Jean- François Copé et le vote de la loi de bioéthique au sénat. Chacun de ces événements pris à part montre à quel point les Français de vieille tradition chrétienne deviennent des étrangers dans leur propre pays. Et leur mise en relation aggrave encore ce sentiment. […]

Tout d’abord, il était question de laïcité, alors que le véritable problème – tout le monde le savait bien – concerne l’accueil de millions de musulmans sur notre sol. Il me semble d’assez mauvaise politique de confondre l’islam et les musulmans. Et il me semble de plus mauvaise politique encore de confondre une religion fraîchement (mais massivement) implantée en France avec le christianisme qui a façonné au fil des siècles notre nation. Parler de « laïcité », cela conduit à confondre les prières de rue du vendredi et les processions de la Fête-Dieu. […] Mais à qui fera-t-on croire que ces deux manifestations publiques religieuses soient du même ordre ? […]

Mais la meilleure preuve que ce « débat sur la laïcité » était faussé – à la fois par un laïcisme anti-religieux d’un autre âge et par une démagogie électoraliste pro-musulmane –, c’est le vote de la loi bioéthique au sénat. La majorité UMP a voté, malgré de courageuses résistances, au moins deux dispositions catastrophiques ; l’autorisation de la recherche sur les embryons et l’ouverture des méthodes de procréation médicalement assistée non seulement aux couples souffrant d’infertilité médicale, mais aussi à ceux souffrant d’«infertilité sociale» (sic !). Pour ceux qui ne seraient pas rompus à la dialectique délirante des parlementaires gauchistes, je précise que cette «infertilité sociale» concerne les couples homosexuels qui, effectivement, du fait de leurs choix sociaux, sont infertiles. En d’autres termes, le sénat (majoritairement à droite, paraît-il !) a voté une loi dont le seul équivalent dans l’histoire sont les lois de Nuremberg du IIIe Reich, transformant des êtres humains en matériaux de recherche. Et, d’autre part, alors que la majorité prétend avoir résisté aux pressions du lobby gay sur l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, elle a offert à ces couples la possibilité d’obtenir des enfants par fécondation in vitro. […]

Bref, entre soumission à l’islam et soumission au gauchisme maçonnique, la majorité vient en une semaine de perdre quelques centaines de milliers de voix catholiques qui lui feront cruellement défaut en 2012! »

Source: http://www.chretiente.info/

22/01/2011

Le droit d’expression réprimé? On va faire autrement…

Ne comptons plus sur la presse aliénée à ses annonceurs, ses financiers et sous contrôle politique, pour nous informer !
Ceux qui nous « gouvernent » tuent notre économie et notre culture en bâillonnant le peuple et son droit d’expression.
Pour une diffusion aussi large que possible !
Comme c’est bizarre: les médias ne sont visiblement pas au courant  …
Rien vu, ni entendu !!!
 

Dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 décembre, la crèche au Gond (sud-ouest) a été vandalisée.
1er Janvier 2011, l’église chrétienne évangélique de Montfermeil a été vandalisée et en partie incendiée.

12 Novembre 2010, Avignon : La paroisse Saint-Jean à Avignon est le théâtre depuis plusieurs semaines de menaces « inter-communautaires ». Le père Gabriel a brisé le silence après qu’un cyprès jouxtant l’église ait été incendié.
Tags insultants, jets d’excréments sur les murs de l’église,… et la semaine dernière, un « jeune » qui entre dans l’église en pleine messe, urine sur le parvis, et hurle aux paroissiens : « on va tous vous griller, vous et votre église ».

05 Novembre 2010, Carcassonne : des Catholiques caillassés en pleine messe. L’église est ensuite taguée :

14 Octobre 2010, STRASBOURG : Une église catholique de Strasbourg a été profanée mardi par des islamistes qui ont tagué sur la porte un appel à la « croisade » pour l’Islam… Les médias et la classe politique ne semblent pas s’en émouvoir. Cette profanation intervient dans un contexte tendu à Strasbourg où le maire de la ville avait lancé un appel contre le racisme et l’antisémitisme… il aurait sans doute du préciser que le racisme peut également prendre pour cible les catholiques.

13 octobre 2010, Gironde : l’église Saint-Jean-Baptiste de Bazas profanée

24 Juillet 2010, ECHILLAIS en Charente Maritime : Une église profanée. Des indices laissent penser que les vandales sont entrés à motocross dans ce chef d’œuvre de l’art roman.

etc.  etc !

Même l’archevêque de Bruxelles a été entarté en pleine messe par un musulman !
Et ces scènes se répètent partout en Europe !!!!

Selon le Figaro du 22 septembre dernier, il y a eu l’année dernière en France 226 profanations :
six antimusulmanes,
quatre antisémites et…
216 antichrétiennes.

Et pendant ce temps, on autorise des campagnes publicitaires comme celle-ci qui a au moins le mérite d’énoncer clairement les choses quant aux possibilités d’intégration des musulmans :

Inchallah.com : 450 panneaux publicitaires 4 m × 3 m affichant clairement un positionnement de marketing « affinitaire ».

Les politiques et les associations font mine de ne rien voir, hormis le Front National et un député de l’UMP qui dit ceci :

UMP de Puteaux Gérard Brazon :
« Ce site fait de la ségrégation en encourageant les rencontres entre personnes de même religion et uniquement de même religion. (…) La différence fondamentale est qu’aucun non-musulman ne pourra s’inscrire sur ce site sans se convertir de facto ! Car il ne faut pas oublier que si un musulman peut se marier avec une non-musulmane, l’inverse est interdit par l’islam, dont on connait l’extrême tolérance ».
M. Brazon qualifie le site de rencontres comme un suppôt du « communautarisme » et du mariage « entre soi ».

Le sacrilège ne pose aucun problème quand il s’agit de s’en prendre aux Catholiques. Au risque de me répéter, ce genre de faits divers aurait fait les gros titres des médias s’ils avaient été commis dans une mosquée ou une synagogue.

Les Catholiques en revanche, première cible des actes de profanation, n’ont droit à aucun égard lorsqu’ils sont victimes d’agressions.

Il est temps de nous révolter y compris pour la multiplication des mosquées dont les dernières avec minarets!

27/12/2010

Continuons à leur offrir des mosquées…

Pillé chez Denis Bloud…

Ces faits se sont passés sur NOS terres chrétiennes. Ces faits sont passés quasiment inaperçus dans les médias… Et pourtant, ces actes sont choses courantes; et pas seulement durant des processions. La haine est leur principale « activité ». Bande de minables !

FDF

.

13/10/2010

Profanation d’une église à Besançon (Doubs): personne ne « condamne » ?

Ahhhhhhhhhhh, c’eût été une mosquée, nul doute que les « je condamne », les « tout sera mis en oeuvre », les « c’est un crime odieux », les « la communauté musulmane demande la tête des coupables » et j’en passe, auraient fusé de tous cotés. Mais dans le cas présent, c’est une église… Personne ne s’insurge; mis à par le curé qui ira timidement porter plainte… Pas mal, non?

FDF

.

Doubs : profanation de l’église de la Madeleine !

 

Besançon.

C’est un lecteur qui nous a alertés. « Vous vous rendez compte ? » En arrivant ce dimanche à l’église, il a été à juste titre révolté de constater que les portes étaient couvertes d’inscriptions injurieuses. « C’est inadmissible que l’on s’en prenne ainsi à des lieux de culte. Qu’il s’agisse de synagogues, d’églises, de temples ou de mosquées, tous ont droit au respect ! »

Notre lecteur s’en est ouvert au curé de l’église qui selon lui s’est réservé le droit d’aller porter plainte. Sachant que les services municipaux ne devraient pas tarder à recouvrir les inscriptions injurieuses qui, pour écrites en anglais « All catho are bastards », associés au A cerclé d’anarchie ponctué des trois points de ’’mort aux vaches’’n’en proclament pas moins que « Tous les catholiques sont des salopards ». Injustifiable et inacceptable.

source : publié dans l’Est Républicain

09/10/2010

Des Philippins et un prêtre catholiques arrêtés au cours d’une messe en Arabie Saoudite.

De tolérance, la « religion », qu’ils rabâchent???

FDF

.

RYAD

La police saoudienne est intervenue au cours d’une messe catholique qui s’est tenue en secret et a arrêté douze ressortissants philippins et un prêtre catholique, les accusant de prosélytisme, a indiqué mercredi un quotidien saoudien.

L’opération policière est intervenue vendredi dernier alors que quelque 150 Philippins participaient à une messe dans un hôtel à Ryad vendredi, a indiqué le journal Arab news.

Les douze Philippins et le prêtre, dont la nationalité n’a pas été précisée, ont été inculpés de « prosélytisme », a indiqué le quotidien citant un responsable de l’ambassade des Philippines à Ryad…

Suite et source: http://tinyurl.com/2wy9ove

06/10/2010

Des élèves « cathos » dans un collège musulman ?

Dernière mode… Une façon comme une autre d’islamiser nos têtes blondes?

Mais non. Ca ne verra pas le jour, ça… Le contraire se pratique, en revanche… (Voir un précédent post…).

FDF

.


Que les fidèles d’Allah se rassurent, il ne s’agit que de société-fiction, puisqu’en France le culte du vivre-ensemble fonctionne à sens unique : celui qui voit les institutions nationales faire des courbettes aux « minorités », sans jamais espérer d’elles un retour positif.

La preuve par l’exemple, avec l’initiative de l’internat de jeunes filles Sainte-Jeanne-Elisabeth (Paris VIIe) : pétries de bonnes intentions – et sans
doute inspirées par leur hiérarchie –, les responsables de cet établissement sont en effet les premières à accueillir des élèves bénéficiant de la filière « internats d’excellence » mise en place par SarkÖzy 1er (et dernier).

Le principe ? Des élèves issus de quartiers « populaires » – comprenez ethniques – de la région IDF, sont intégrés dans des écoles « prestigieuses »… des établissements normaux, en fait ; ce, sur la seule supposition de leur différence d’aptitudes avec leurs habituels congénères. Au royaume des aveugles…
Tant mieux pour les heureuses élues :
6 jeunes filles jusqu’ici scolarisées en ZEP, dont les parents n’auront pas un centime à verser à l’institution (seule l’option internat est payante pour ces familles, à raison de quelques dizaines d’euros par mois).

Bienvenue donc à Basma, Amla, Anna et leurs consœurs… Issues du sympathique quartier du Franc-Moisin à Saint-Denis, ou d’autres villes « cosmopolites », les demoiselles apprécient de recevoir un enseignement traditionnel, empreint de respect de la hiérarchie et de travail. Même si elles reconnaissent ne pouvoir avouer leur étrange situation à leurs amis de cité ! (*)
En toute humanité et honnêteté intellectuelle, l’on ne peut que se réjouir pour elles de ce coup de pouce… quand bien-même il n’est justifié par rien de précis.
On apprécierait simplement que les portes s’ouvrent aussi facilement pour d’autres « exclus », ceux des zones rurales, ou pour les enfants de travailleurs pauvres non-originaires de contrées lointaines.

Si les enfants de paysans mettaient régulièrement le feu aux tracteurs de leurs voisins, détruisaient les granges de ceux-ci, mettaient à sac les écoles communales, nos élus seraient-ils davantage enclins à leur proposer des places en « internats d’excellence » ?

(*) : bien évidement, les musulmanes étant majoritaires dans le groupe de jeunes filles, un arrangement a été trouvé durant la période de ramadan, afin que ces demoiselles ouvertes au monde puissent manger après le coucher du soleil…

[Texte : François Vial / Photo : Le Parisien, Gaël Cornier]

source : chroniquespatriotes75