Francaisdefrance's Blog

16/10/2011

L’ONG Médecins du Monde redoute un « krach sanitaire » en France !

Et c’est tout à fait logique au vu ne serait-ce que d’une phrase de Boumédiene:

Je suis tellement heureux quand je vois une Française de souche « pouponner » son unique bébé…

Et tellement inquiet quand je tombe sur une voilée entourée autour de laquelle s’agglutine sa nombreuse nichée…

Il faut limiter les naissances ou nous devront fuir notre propre pays. Mais pour aller où ?

FDF

.

Cliquez ici : L’ONG Médecins du Monde redoute un « krach sanitaire » en France – SANTÉ – FRANCE 24

Vous mettez un pot de miel sur la table de votre terrasse de jardin, vous allez voir  un milliers d’insectes d’ici et d’ailleurs s’y accrocher et se régaler. L’assistanat n’a jamais rien ramené de bon autre que de confiner les gens dans la misère et leur faire perdre leur fierté. Ou les gens stagnent ou ils régressent. C’est la faute des gouverneux véreux Socialos qui ont programmé ce système allèchant (couteau à double tranchant)  et soutenu par la Droite qui ont en harmonie crée l’assistanat pour les profits du système exclavagiste moderne qui engraisse le  patronat que nous avons depuis plus de 40 ans.Voilà la catastrophe de notre pays. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. La stratégie, diminuer le peuple pour mieux régner !!!
LAVERITE QUI FAIT PEUR

Manipulation des masses par les médias, la télé ect… on connaît !!! Tout cela a pris un très mauvais arrière goût plus que douteux que ce soit la Gauche ou la Droite ! Rien de neuf, pas de programme ! On plonge un peu plus chaque jour !

Donc si je comprends bien entre aujourd’hui 2011 à 2025
On aura en plus 180000 immigrés X 14 ans = 2520000

MAIS OU VONT-ILS ALLER CHERCHER CET ARGENT ? JE ME LE DEMANDE ! LA FRANCE DEVIENT UNE ÉPAVE QUI TOUCHE LE FOND TELLEMENT QUE LA DETTE S’ALOURDIT !!!

La France, élue cette année encore aux USA (CNN), comme « le pays où il fait le meilleur pour vivre à cause de ses avantages sociaux », connaîtra en 2025 ans un implosion sociale sans précédent à cause de sa générosité, implosion que certains experts comparent à la Révolution Française. La France a accueilli et naturalisé sans projection une immigration magrhebine et africaine qu’elle n’arrive pas à intégrer, ni culturellement (ils ne se sentent pas Français), ni économiquement (déficits publics et sociaux exponentiels). Le problème est si grave qu’il en est politiquement tabou (car il dérive aisément en racisme). Pour preuve, aucun recensement officiel n’est disponible : simplement ceux (indirects)liés aux pratiques religieuses (Islam), ou liés par déductions aux mariages blancs ou regroupements familiaux. Ces chiffres sont à confirmer car encore une fois le tabou les entoure) sont de 12 millions : 6 millions de naturalisés dont l’origine est le Maghreb et 6 millions dont l’origine est l’Afrique francophone. A cause de ces mêmes avantages sociaux, cette population naturalisée mais non intégrée est extrêmement dynamique démographiquement (regroupement familiaux, familles nombreuses ), et devrait doubler en 15 ans , selon les études démographiques de l’Institut National des Statistiques français. Soit près de 25 millions de personnes en 2025 : un tiers de la population du pays… Aucun politique d’aide au retour n’étant envisageable, nul ne sait ce qu’il adviendra de la Douce France…
LA SOLUTION

Ils n’ont qu’à limiter les naissances à un ou deux enfants, POINT BARRE !

29/06/2011

« En France, le voile n’a pas sa place dans la sphère publique »: Marine Le Pen.

Marine Le Pen se confie à Riposte Laïque. Ca va encore faire hurler Caroline Fourest, Cécile Duflot and Co. Bof; la caravane passe…

FDF

.

Riposte Laïque : Vous avez suscité de nombreuses critiques en France en évoquant la nécessaire sortie de l’euro. Aujourd’hui la crise grecque rend de plus en plus probable l’éclatement de la zone euro. Comment voyez-vous la suite des événements ?

Marine Le Pen : L’euro est un malade en phase terminale à qui l’on fait subir un acharnement thérapeutique aussi vain que ruineux. Il y a un an, les dirigeants européens nous avaient certifié que le premier plan d’aide de 110 milliards suffirait à sortir la Grèce de la crise. Aujourd’hui, le gouvernement grec réclame de nouveau un plan de 110 milliards que l’Union européenne, Nicolas Sarkozy en tête, vont lui accorder, obsédés par l’idée de sauver non pas le peuple grec du carnage social, mais la monnaie unique à tout prix.
Or, ni le premier plan ni le deuxième ne permettront à la Grèce de relancer sa croissance, de combler ses déficits, de créer des emplois parce que cet argent sert avant tout à payer ses dettes et à rembourser les échéances en cours auprès des marchés financiers. Or ce qui est arrivé à la Grèce, au Portugal et à l’Irlande menace aujourd’hui l’Espagne et demain très vraisemblablement l’Italie et la France. C’est un effet domino dévastateur si l’on ne se décide pas rapidement à anticiper plutôt que de subir ce tsunami économique et financier.

Riposte Laïque : Dans plusieurs pays européens, des partis qualifiés souvent par les médias de « populistes », réclament eux aussi la sortie de l’euro et le retour de leur souveraineté. Croyez-vous possible une coordination de souverainistes européens ?

Marine Le Pen : Je pense que l’ampleur de la catastrophe exige une prise de conscience collective qui va bien au-delà des clivages politiques. Il s’agit aujourd’hui de sauver non pas une monnaie qui a démontré sa nocivité considérable mais des peuples d’une nouvelle ère de glaciation sociale. Ceux qui sont attachés à la souveraineté politique et économique des nations doivent bien évidemment y jouer un rôle majeur, tout comme ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, qui ne veulent pas être sacrifiés sur l’autel du dogme de la monnaie unique.

Riposte Laïque : Pouvez-vous préciser pour nos lecteurs en quoi, selon vous, l’Europe actuelle est dangereuse et quelle Europe vous appelleriez de vos vœux.

Marine Le Pen : Les chiffres sont assez effrayants pour que l’on puisse prendre conscience de la direction suicidaire que prend l’Union européenne. On nous avait promis la prospérité, le plein emploi, la croissance pour des décennies, on a droit au chômage de masse, à la généralisation de la précarité, aux délocalisations, à l’explosion des prix, à la submersion migratoire. Le « paradis » européen que les technocrates nous ont vendu c’est aujourd’hui 43 millions de personnes menacées par la pénurie alimentaire !

Or personne ne peut et ne doit se résoudre à ce suicide collectif. Cette Europe là qui entraîne dans sa chute des millions d’Européens n’est pas l’horizon indépassable du devenir de notre pays et de notre peuple. Comme le proposent aujourd’hui nombre d’économistes reconnus, il est vital de retrouver notre liberté monétaire pour oxygéner notre économie, nos finances et nos emplois. C’est cette Europe respectueuse de nos libertés et du droit des peuples européens à disposer d’eux-mêmes que nous défendons.

Riposte Laique : De nombreux lecteurs de Riposte laïque se sont étonnés d’un texte paru sur le site NPI tenu par le Front National, évoquant le témoignage d’une musulmane voilée qui avait adhéré par internet au FN. Il y a quelques mois, vous affirmiez que le voile intégral n’était pas le problème , mais qu’il fallait interdire le voile partout en France. Auriez-vous assoupli votre position, jusqu’à accepter que des militantes voilées puissent adhérer à votre parti.

Marine Le Pen : Avant de répondre plus précisément à votre question, permettez-moi de préciser une chose : le seul site officiel du Front National est le site http://www.frontnational.com. NPI est un site qui soutient le Front National mais qui « n’est pas tenu par le Front National ».
Je n’ai jamais changé de discours sur la question du voile. J’ai dit et je redis que le voile n’a pas sa place dans la sphère publique en France. Soyons clairs, je ne suis pas une adversaire des religions, la laïcité permet à chacun dans notre pays de croire ou de ne pas croire. Ce qu’elle ne permet pas et auquel je suis profondément attachée, c’est qu’une religion déborde dans la sphère publique pour y substituer aux lois civiles des lois et des revendications d’ordre politico-religieuses….

…Suite et source: http://ripostelaique.com/marine-le-pen-le-voile-na-pas-sa-place-dans-la-sphere-publique-en-france.html

05/11/2010

Après la libre circulation des personnes, voici les déchets nucléaires…

Aucun lien de cause à effet, mais bon… Après l’invasion islamiste, les Roms, et l’état lamentable de notre pays, nous ne sommes plus à une catastrophe près… Fallait bien que je la place, celle-là…

FDF

.

Un convoi de déchets nucléaires bloqué à Caen !

Le parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La HagueLe parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La Hague DR/Sortir du nucléaire 

Le transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu en France est parti de La Hague à 14 heures. Le parcours est jalonné de manifestations…

Les associations anti-nucléaires sont sur les dents. Le convoi de déchets nucléaires allemands s’est élancé de la gare de Valognes, près de la centrale nucléaire de La Hague (Manche) vendredi 5 novembre vers 14 heures, pour rejoindre Gorleben en Allemagne samedi 6 novembre. Moins de deux heures après son départ, il se retrouve déjà bloqué par des manifestants, à la hauteur de Caen, selon nos informations. Le Ganva, groupe d’actions non-violentes anti-nucléaires, a indiqué dans un communiqué avoir « stoppé et bloqué ce train dangereux à Caen à 15 h 40. Une banderole a été déployée où il est écrit en allemand : « Notre résistance ne connaît pas de frontière. Castor 2010, premier acte. »

Le parcours risque d’être être jalonné de manifestations antinucléaires, notamment à l’arrivée où 30.000 personnes sont attendues. Le train traversera plusieurs départements français d’ouest en est, avant de marquer une pause de 3 heures à la frontière allemande cette nuit, le temps d’effectuer les formalités.

Très mobilisées, les associations françaises antinucléaires affirment qu’il s’agit du transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu. «Onze conteneurs, également appelés CASTOR, transporteront des déchets de très haute activité retraités à l’usine Areva de la Hague. Ce transport concentre au moins deux fois plus de radioactivité que le total des pollutions radioactives émises par la catastrophe de Tchernobyl!» affirme le réseau Sortir du nucléaire.

Source: http://tinyurl.com/2asxtxg

07/10/2010

France: ça sent la poudre, dans les cités…

Pas très bon, tout ça… Mais ça a le mérite de nous montrer que la défense de notre territoire semble encore possible… On n’y croyait plus… Mais il s’agit (enfin) de défense intérieure. Contre la racaille et les bandes. Ca veut dire aussi que le risque n’est pas anodin. Depuis le temps que délinquance fait sa loi.  Evitera t’on la guerre civile que beaucoup annoncent? Rien n’est moins sûr. En tout cas, il est temps de faire quelque chose, avant que le peuple ne se rebiffe tout seul (Papy Galinier…). Cette dernière affaire fait couler beaucoup trop d’encre, au goût de certains… Aurait on enfin compris, en France, que si la Légion s’en mêle, il n’y aura pas de prisonniers?

FDF

.

L’armée peut engager 10.000 soldats sur le sol français en cas de crise majeure

En cas de crise majeure, l’armée peut engager 10.000 hommes sur le territoire national, selon une instruction interministérielle rendue publique au moment où sort un livre dont l’auteur assure que « l’Etat prépare la guerre dans les cités françaises ».

L’existence de ce texte, daté du 3 mai 2010, et dont l’ouvrage ne fait pas spécifiquement mention, est révélée dans le dernier numéro d’Armées d’aujourd’hui, une des publications officielles du ministère de la Défense.

Cette instruction a été rédigée, avec le concours des ministères de l’Intérieur et de la Défense, par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Ce service du Premier ministre a confirmé à l’AFP l’existence de ce texte en précisant qu’il était classifié « confidentiel défense ».

Le SGDSN est notamment chargé de la planification des plans de réponses aux crises : plan Vigipirate et ceux de la famille « Pirate » (Piratair, Pirate-mer, NRBC …).

En cas de crise, cette instruction, qui découle du Livre blanc (2008) énumérant les priorités stratégiques de la France pour les quinze années à venir, fixe ainsi le « contrat opérationnel 10.000 hommes » que les armées doivent pouvoir déployer en quelques jours.

Interrogé par Armées d’aujourd’hui, le préfet François Lucas, alors directeur de la protection et de la sécurité de l’Etat au SGDSN, a défini une crise majeure comme « un évènement – pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d’ordre public – dont la gravité et la portée conduisent les autorités gouvernementales à activer le dispositif interministériel de crise ».

Les trois armées (terre, air, mer) interviennent déjà lors de catastrophes naturelles (inondations, tempêtes …) pour épauler les services de secours civils, pour assurer en permanence la « police du ciel », les missions de l’Etat en mer ou renforcer, depuis la fin des années 90, les effectifs de police et de gendarmerie dans le cadre de Vigipirate.

Dans « Opérations banlieues, comment l’Etat prépare la guerre urbaine dans les cités françaises » (éditions La Découverte, jeudi dans les librairies), Hacène Belmessous, présenté comme « journaliste et chercheur indépendant », est beaucoup plus direct. L’auteur assure notamment que les opérations de rénovation urbaine visent à faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans les quartiers difficiles.

Selon lui, le « contrat 10.000 hommes », dont il dit avoir eu connaissance au mois de juin sans pour autant citer le texte du 3 mai, vise « un seul territoire qui absorbe l’entière attention de Nicolas Sarkozy depuis les émeutes de l’automne 2005 : les +quartiers sensibles+ ».

Dans ce livre brûlot, l’auteur va jusqu’à dénoncer une « inquiétante dérive vers la préparation d’une guerre totale contre les +territoires perdus de la République+ ».

A l’appui de ses affirmations, il cite une étude confiée, après les émeutes de 2005, à la société privée Eurocrise par la Délégation aux affaires stratégiques (Das) du ministère de la Défense. Selon lui, cette étude, qui s’appuie sur l’analyse de la crise des banlieues de 2005, souligne que « l’idée du caractère quasi inéluctable d’un engagement des forces terrestres sur le territoire national dans des circonstances exceptionnelles semble gagner du terrain ».

Source: http://tinyurl.com/2c3yz58

26/08/2010

Pakistan: les mouvances islamo-terroristes gagnent la confiance de la population…

Il est certain qu’avec le fric qu’on leur octroie pour la libération de nos otages (quand ils les libèrent…) ils peuvent se permettre de faire leur propagande nauséabonde. En fait, nous aidons les sinistrés du Pakistan indirectement… Alors les appels aux dons…

FDF

.

L’aide intéressée des islamistes au Pakistan…

26 août 2010

Profitant de l’inefficacité gouvernementale, des associations humanitaires liées à la mouvance islamiste,voire terroriste, distribuent aides et soins médicaux. Gagnant la sympathie de la population.

Ils arrivent par camions sur les zones sinistrées et distribuent à tour de bras des vivres, du matériel et même 5 000 roupies (44 €) en liquide à chaque famille. Très efficaces, les membres de l’ONG Jamaat-ud-Dawa (JuD) pallient les faiblesses de l’aide gouvernementale et se montrent très proches de la population.

Pourtant, cette organisation est officiellement interdite au Pakistan et figure sur une liste de l’Onu des organisations terroristes. Elle est liée au Laskhar-e-Taiba, un groupe armé soupçonné d’avoir perpétré les sanglants attentats qui ont fait 186 victimes à Bombay, en 2008.

Sur le terrain, la population n’en a cure et apprécie cette manne qui vient soulager sa douleur, combler d’urgents besoins alimentaires et sanitaires. « Jusqu’ici, nous avons aidé plus de 250 000 personnes, expliquait, la semaine dernière à l’AFP, Atique Chochan, porte-parole de la JuD.

« Le gouvernement ne nous a donné que des tentes »

« Les organisations religieuses nous aident davantage que le gouvernement qui ne nous a donné que des tentes et rien d’autre », assure Ghulam Haider, un chauffeur de taxi de 25 ans dont la maison, à Nowshehra, a été balayée par les inondations.

Cette stratégie de la bienfaisance n’est pas nouvelle. Elle avait déjà été déployée, en 2005, lors du séisme qui avait lourdement frappé le cachemire pakistanais. Reste à savoir quel est, une fois le drame passé, sa réelle efficacité politique auprès de la population. Anthony Cordersman, conseiller de l’administration Obama, craint que cela ne rende « le Pakistan encore plus vulnérable à l’extrémisme, ce qui renforcerait la menace terroriste ».

De son côté, l’analyste pakistanais Talat Massood déplore que « le gouvernement soit incapable de remplir son rôle ». Laissant la population face à deux choix : « Être sous la domination de l’armée ou sous la domination des rebelles ».

Source: http://tinyurl.com/379hnya