Francaisdefrance's Blog

22/11/2011

Ca, c’est de la caricature !!!

Ca va encore hurler dans les mosquées. On parie?

FDF

.

Des affiches représentant Mahomet, le prophète pédophile des musulmans, complètement nu et tenant par la main Aïcha, sa jeune épouse âgée de six ans, ont été placardées à plus de vingt endroits de Malmö par le“Skåne Party”, une formation politique anti-islamique suédoise.

Une plainte pour incitation à la haine a été déposée peu après auprès des autorités policières de la ville. Mais selon Carl P. Herslow, leader du Skåne Party:  «cette plainte n’a aucune raison d’être puisque notre intention est de nous attaquer à l’islam, et non  pas aux musulmans. Nous considérons l’islam comme étant une très dangereuse maladie contagieuse psycho-sociale. Ces affiches sont là pour défendre la liberté de la presse et la liberté d’expression.»

Mais Björn Lagerbäck, président du “Forum pour le Dialogue” , une organisation récemment mise sur pied par l’administration communale pour favoriser la discussion entre les différents groupes sociaux de la ville sur les valeurs qui divisent et qui unissent, a quant à lui déclaré que : « La municipalité de Malmö est clairement opposée à ces affiches et nous demandons à tous les musulmans de ne pas céder à cette provocation, le Skåne Party n’est qu’une secte minuscule et isolée. »

Au moins neuf des affiches installées lundi ont déjà été vandalisées et au “Skåne Party” personne ne voulait  dire qui les a conçues et réalisées.

La “ Sveriges Muslimska Förbund”, l’association des musulmans de Suède, exige des excuses de la part de Carl P. Herslow, le chef du Skåne Party. Mahmoud Aldebe, son président, a déclaré : « Les affiches de ce parti sont motivées par la haine. Le Skåne Party est une infime secte terroriste isolée à qui on devrait interdire de participer aux prochaines élections. »

Source: http://www.bivouac-id.com/

08/12/2010

Là, on va droit au délit de blasphème…

Surtout, ne rigolez pas trop fort. Il y en a qui pourraient se vexer…

FDF

.

Bande dessinée : l’inspiration chez Mahomet


Planche extraite de “Mohamed’s Believe it or else” (voir plus bas).


Les dessins sont basés sur les récits de la vie de Mahomet, tels que relatés dans le coran et dans la tradition islamique (les sources et les citations sont données en fin de planche). Nous avons traduit les seuls dessins.


• La même planche en grand format : ici
• La même planche en anglais : ici
• La même planche en anglais grand format : ici

Les lecteurs les plus pointus sont invités à nous fournir les liens et les sources “officielles” en français des textes que cette BD illustre (références en anglais à la fin de la planche).

La planche est extraite de cet ouvrage :



Nous signalons qu’une version française complète de cette BD existe sur internet. Réalisée par un (très mauvais) amateur, elle est épouvantablement traduite et graphiquement hideuse. Nous l’avons. Nous la déconseillons résolument. Et nous ne donnerons pas le lien.


Complément  :

Nous rappelons que toute représentation humaine sous toutes ses formes, par le dessin ou la caricature, est interdite par les théologiens les plus traditionalistes de l’islam sunnite. Al-Azhar, la plus haute autorité sunnite dans le monde, maintient l’interdiction formelle de toute représentation de Mahomet.

Bivouac-ID est donc heureux de vous proposer cette planche de BD humoristique blasphématoire, et représentant très précisément Mahomet sous les traits d’un psychotique profond dont les hallucinations et le délire mystique lui vaudraient aujourd’hui un sévère traitement neuroleptique et/ou une série d’électrochocs.

Sur la soi-disant “interdiction de représentation” de Mahomet, les lecteurs les plus curieux consulteront avec profit ce remarquable site.

source : bivouac-id.com




20/09/2010

Caricatures de Momo: Le journal Danois les ayant publiées aurait été la cible d’un attentat manqué

La lettre piégée de l’auteur présumé de cet attentat lui a sauté au visage. C’est lui qui va désormais servir de modèle aux caricaturistes,  mon avis… Voyez sa tronche…

FDF

L’attentat a été manqué. Son auteur, beaucoup moins…


Le quotidien danois Jyllands-Posten, qui avait publié en septembre 2005 les caricatures controversées de Mahomet, était vraisemblablement la cible de l’homme qui a été arrêté la semaine dernière à Copenhague après une explosion dans un hôtel, a annoncé, vendredi 17 septembre, la police. Selon les enquêteurs, l’homme comptait envoyer un courrier piégé au quotidien.

« La lettre, qui contenait du TATP (tripéroxyde de tricycloacétone, explosif) et des billes en acier, aurait été destinée, selon nos informations, au siège de Jyllands-Posten à Viby », près d’Aarhus dans le centre du Danemark, a déclaré le chef de l’enquête policière Svend Foldager, au cours d’un point de presse. Plusieurs menaces de mort ont été adressées au Jyllands-Posten depuis la publication des dessins satiriques qui ont soulevé une tempête de protestations violentes contre le Danemark dans le monde musulman.

Pas encore d’inculpation pour terrorisme

« Nous n’en sommes pas sûrs à 100 %, mais nous estimons très vraisemblable que Jyllands-Posten ait été la cible », a-t-il souligné, notant que la « bombe confectionnée avait la puissance d’une grenade ». Selon les techniciens de la police, la lettre piégée aurait pu « blesser et non tuer ceux qui l’auraient ouverte », a-t-il ajouté. La bombe « artisanale » a explosé « dans les toilettes d’un mètre carré de l’hôtel », blessant légèrement son auteur, selon ce policier.

En dépit de ces nouvelles informations, la police a maintenu son inculpation « d’attentat à l’explosif et de détention illégale d’arme », refusant au « stade actuel » de l’inculper « de terrorisme », selon l’inspecteur Foldager. Le suspect a été arrêté deux heures après l’explosion dans un parc voisin. Selon la police, l’homme identifié comme étant Lors Doukaev, né en 1986 en Tchétchénie et résidant en Belgique, était arrivé le 7 septembre au matin à Copenhague par autocar en provenance de Liège.

Il s’était rendu à deux reprises avant le jour de l’explosion, le 10 septembre, dans un bureau de poste à Copenhague pour acheter des enveloppes à alvéoles et un petit emballage en carton ainsi que du ruban adhésif, selon les enquêteurs s’appuyant sur des témoignages recueillis et des images de caméras de surveillance.

Source: http://tinyurl.com/328slze