Francaisdefrance's Blog

15/11/2011

Incendie criminel chez Charlie Hebdo: déjà, à Oslo…

Vraiment rien dans le crâne, ces muzz! S’il y en avait un qui dise aux autres de se foutre à l’eau au nom du « Prophète », il le feraient… Ahhhh, c’est pas facile l’amour, la paix et la tolérance…

FDF

.

Caricatures de Mahomet: 3 hommes plaident non-coupable à Oslo pour un projet d’attentat

Trois hommes soupçonnés d’avoir préparé un attentat contre le journal danois Jyllands-Posten, qui avait publié des dessins controversés du prophète Mahomet en 2005, ont plaidé non-coupable au premier jour de leur procès devant le tribunal d’Oslo mardi.

Mikael Davud, Norvégien d’origine ouïghoure, le Kurde irakien Shawan Sadek Saeed Bujak et l’Ouzbek David Jakobsen ont rejeté les charges retenues contre eux, à savoir association en vue de commettre un acte terroriste et possession d’ingrédients nécessaires à la confection d’explosifs.

Le procès s’est ouvert moins de deux semaines après la destruction des locaux du journal satirique français Charlie Hebdo, cible d’un incendie d’origine criminelle et d’un piratage de son site internet juste avant la sortie d’un numéro avec une caricature du prophète en couverture.

Selon l’accusation, le trio voulait s’en prendre à Jyllands-Posten, qui avait provoqué de violentes manifestations en publiant les caricatures de Mahomet, et/ou à Kurt Westergaard, auteur du dessin le plus controversé représentant le prophète avec un turban en forme de bombe à la mèche allumée.

Tous trois établis en Norvège, les prévenus avaient été arrêtés en juillet 2010 après avoir collecté des composants chimiques pouvant servir à la fabrication d’explosifs, notamment du péroxyde d’hydrogène et de l’acétone.

Selon le service norvégien de renseignement intérieur (PST), Davud, 40 ans, présenté comme le cerveau du groupe, a entretenu des liens avec le réseau Al-Qaïda qui l’aurait formé à la confection et au maniement d’explosifs dans un camp d’entraînement au Pakistan entre novembre 2008 et juillet 2010.

Pendant leurs auditions par la police, Davud et Bujak, 38 ans, avaient tous deux reconnu avoir projeté une attaque mais leurs versions différaient sur la cible.

Issu d’une minorité opprimée en Chine, le premier disait avoir voulu viser l’ambassade chinoise à Oslo tandis que le second affirmait que la cible était le journal danois.

Le troisième homme, David Jakobsen, qui a pris contact avec la police de son propre gré en novembre 2009, nie avoir voulu participer à un projet d’attentat et comparaît libre contrairement aux deux autres.

Les trois hommes encourent jusqu’à 20 ans de prison, selon l’accusation.

Source: http://www.ladepeche.fr/

04/11/2011

Incendie criminel à Charlie Hebdo: pas le premier cas du genre…

Mais le premier acte criminel des « phalanges » islamistes contre un journal français !

Et ça ne va pas arranger les affaires de la religion d’amour, de paix et de tolérance qui cherche plus que jamais le « dialogue ».

Mauvais plan, les momos…

FDF

.

L’incendie criminel dont a été la cible l’immeuble Charlie Hebdo dans la nuit de mardi à mercredi à Paris n’est pas le premier cas de rédaction qui ont subi des attentats ou des dégradations.

• L’Humanité, le 7 novembre 1956. Dans un contexte de guerre froide particulièrement tendu, le journal d’extrême gauche subit l’assaut de manifestants anticommunistes qui tentent d’incendier ses locaux. La veille déjà, L’Huma racontait que «des fascistes ont tenté de pénétrer dans l’immeuble du journal». Les personnes présentes dans le bâtiment se défendent avec des lances à incendie contre ce qui sera évalué à un millier d’assaillants. L’assaut se déroulant quelques jours après qu’il ait titré «Budapest retrouve le sourire» au sujet des révoltes en Hongrie, le journal fait le lien entre cette attaque et les crimes de contre-révolutionnaires hongrois.

• L’Aurore, Minute, L’Arche et la Maison de la Radio, le 3 août 1974. Le terroriste Carlos, membre du Front de Libération de la Palestine revendiquera en 1979 dans une interview accordée au journal Al Watan Al Arabi les explosions simultanées de voitures piégées devant les immeubles parisiens de ces rédactions. Ces attentats ne feront aucune victime, au contraire de celui perpétré le 22 avril 1982 devant les locaux d’Al Watan Al Arabi à Paris. Le mode opératoire sera le même (voiture piégée). L’attaque fera un mort et 63 blessés.

Libération, le 23 octobre 1977. Alors qu’il tente de se désolidariser des mouvements terroristes européens, le journal Libération est pris pour cible par 150 autonomes qui décident d’occuper ses locaux. En cause, l’un des titres du quotidien : «RAF-RFA : la guerre des monstres». Les assaillants, armés de cutters, recouvrent les murs de leurs slogans («Tout journaliste est un flic»). Après une journée de négociations, Serge July, co-fondateur du journal, donne au groupe un droit de réponse.

• FR3, le 11 février 1979. Les employés de la Société française de production, qui fabrique des programmes pour la télévision, se mettent en grève suite à une annonce de licenciements massifs de la part de leur président, Antoine de Clermont-Tonnerre. Un groupe de grévistes détruit le matériel et dégrade les locaux de FR3 à Grenoble. «Il s’agit d’un attentat absurde et coûteux. Cette action est l’œuvre de casseurs et non de spécialistes», déclarera le préfet.

• Charlie Hebdo, le 2 novembre 2011. Déjà menacé après la publication des caricatures de Mahomet en 2006, le journal qui n’avait pas été condamné par la justice décide de publier un numéro spécial Charia Hebdo pour relater de la victoire d’Ennahda en Tunisie et du futur rétablissement de la charia en Libye. La Une, une caricature de Mahomet, est diffusée sur le net avant la publication du numéro spécial, le 2 novembre. Dans la nuit du 1er au 2, les locaux du journal à Paris sont incendiés, provoquant l’indignation des responsables politiques qui voient là une atteinte à la liberté d’expression de la presse.

Source: http://www.lefigaro.fr/

01/11/2011

Mahomet, rédacteur en chef de « Charia Hebdo » !

Ah les cons! Ils ont osé le faire! Et il fallait y penser. Chapeau bas à Charb et son équipe!

On ne peut qu’ applaudir et attendre les pleurnicheries des « heurtés »… Il va y avoir des promotions sur les fatwas; profitez en!

FDF

.

A paraître ce mercredi 2 novembre

Mahomet Rédacteur en chef

Soutenons Charlie-Hebdo, achetons leur numéro spécial -Charia-Hebdo-
Agrandir

Un numéro spécial afin de fêter dignement la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie et la promesse du président du CNT que la charia serait la principale source de législation de la Libye.

Dans le journal, on trouvera un « édito de Mahomet » intitulé « L’apéro Halal », une double page de dessins pour expliquer « la charia molle » ou encore un supplément « Charia Madame ».
En dernière page, « les couvertures auxquelles vous avez échappé », un dessin représente Mahomet avec un nez rouge de clown et cette phrase: « Oui, l’islam est compatible avec l’humour ».

« On n’a pas l’impression d’avoir fait une provocation supplémentaire. On a l’impression simplement de faire notre boulot comme d’habitude. La seule différence cette semaine, c’est que Mahomet est en couverture et que c’est assez rare de le mettre en couverture », a réagi Charb, dessinateur et directeur de la publication de Charlie Hebdo.
« On se demande ce qu’il faut faire pour ne pas indigner », a-t-il ajouté.

Charlie Hebdo avait comparu devant la justice pour répondre de caricatures de Mahomet publiées en février 2006, considérées comme injurieuses par des organisations islamiques. Le journal avait été relaxé.

ACTION

1- Acheter le numéro spécial « Charia-Hebdo » (2,50 €)

2- Choisir une page bien islamophobe du magazine (elle devraient l’être toutes…).

3- La détacher du magazine, la plier et la mettre dans une enveloppe

4- Envoyer le tout à une mosquée !

Option : Recommencer à partir de la deuxième étape autant de fois que vous avez timbre+enveloppe.

Vous trouverez des adresses de mosquées sur la page Brûler le coran au paragraphe Qui sont les destinataires ?.

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Source: sitamnesty