Francaisdefrance's Blog

10/08/2011

Insécurité: Personne n’est à l’abri…

Il est triste et révoltant de constater que maintenant, en France, pour quelques euros, on peut perdre la vie. Le laxisme pratiqué en matière de répression de la délinquance porte ses fruits. On ne va quand-même pas laisser ces rebuts de la société dicter leur loi, non? Mais un grave problème subsiste en France: il est INTERDIT de se défendre soi-même. Lamentable…

A quand le retour des fusils cachés derrière le comptoir?

FDF

.

L’agression sauvage du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance (Vidéo)

« La Dépêche du Midi » s’est procuré les images de la violente agression à la barre de fer, sur un client et une serveuse dans le bar-tabac Le Select, le 1er août, à Toulouse. La scène peut choquer les esprits sensibles.

Vidéo : Sauvage agression du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance

Sauvage agression du bar-tabac le Select filmée par les caméras de surveillance

La scène ne dure qu’une poignée de secondes. Mais les images enregistrées par une caméra vidéo du bar-tabac, Le Select, en plein centre-ville, à Toulouse, sont d’une violence inouïe. Sur cette vidéo que « La Dêpêche du Midi » s’est procurée, on voit un homme armé d’une barre de fer frappant violemment un client qui s’écroule au sol. L’agresseur s’en prend ensuite à une jeune employée du bar qui se trouve derrière le comptoir. Elle est rouée de coups et tente de fuir en rampant en direction de la remise. Cette scène d’une rare violence et peu habituelle dans les cafés de la ville s’est déroulée lundi 1er août, vers 9 h 30, à l’intérieur du bar Le Select, rue Romiguières.

Hier soir, le principal suspect de cette double agression a été mis en examen pour vols avec arme et placé en détention provisoire après une enquête bouclée par les policiers de la sûreté départementale. Sans domicile fixe, ce suspect d’une trentaine d’années, en quête d’argent facile, est aussi soupçonné d’avoir dérobé des cartouches de cigarettes ainsi qu’un fond de caisse. Les policiers ont également interpellé une complice, également écrouée hier soir, qui était accoudée au bar ce jour-là et dont le visage était dissimulé sous une capuche. Le client, victime du premier coup, souffre d’une fracture aux vertèbres cervicales. Il devra porter un corset pendant plusieurs jours. La jeune serveuse de 23 ans, étudiante en droit, s’est fait poser plusieurs points de suture sur le crâne. Elle est traumatisée. « Elle avait l’habitude de travailler l’été dans ce bar pour financer ses études. Aujourd’hui, elle doit tout arrêter », témoigne son avocat, Me Raynaud de Lage. Au Select, l’émotion et l’incompréhension dominent. Les premières pensées vont en direction des victimes. « J’espère qu’ils vont s’en remettre, soupire un employé. Ici, il n’y a jamais eu d’embrouilles. »


Le couple écroué

Le parquet a ouvert une information judiciaire et a confié la suite des investigations au juge Philippe Colson.

Hier soir, le principal suspect, un SDF, a été écroué ainsi que la jeune femme présente dans le bar le matin de l’agression. Tous les deux ont été mis en examen pour vols avec arme, une qualification criminelle.

Source: http://www.ladepeche.fr/

08/12/2010

Agen. Il ceinture une octogénaire et la roue de coups…

Vêtu d’un sweat, une capuche… Qui ça pourrait bien être…

FDF

.

Une dame de 82 ans a déposé plainte lundi matin auprès du commissariat de police d’Agen pour des faits de violences qu’elle a subies, samedi en milieu d’après-midi, à son domicile situé sur le boulevard de la République à Agen. La victime a été surprise dans l’entrée de sa maison par un individu qui a fait irruption chez elle sur les coups de 16 heures. L’homme l’a ceinturée avant de l’entraîner au sol et l’a rouée de coups de pieds selon les déclarations de l’octogénaire. Il aurait réclamé de manière pressante : « Ton pognon ! Ton pognon ! » tout en s’en prenant aussitôt physiquement à cette personne particulièrement vulnérable de par son âge. L’agresseur était vêtu d’un sweat-shirt et avait remonté la capuche sur sa tête pour dissimuler son visage. Il a pris la fuite après avoir commis les violences en prenant soin en partant d’arracher les clés de la serrure de l’habitation. Traumatisée, la vieille dame n’a pas été en mesure sur le moment d’affirmer si de l’argent ou des biens lui avaient été volés. Elle a aussitôt appelé la police en état de choc et souffre de contusions lui valant 10 jours d’ITT. Une enquête devait être ouverte par le commissariat d’Agen.

Source: http://tinyurl.com/2dk847l

.

Au journaliste: une ITT à une dame de 82 ans? (-;

FDF