Francaisdefrance's Blog

17/01/2012

Le résultat de 40 ans de multiculturalisme débridé…

Religion, multiculturalisme et accommodement, une redoutable trilogie dont le Québec n’a pas l’usage exclusif.

Ca se passe outre Atlantique. Mais ça se passe en Europe, aussi. Et nos dirigeants ont fermé les yeux… Ils continuent à le faire.

Ce sont eux qui voient. Nous, nous allons réagir. Une des façon d’agir ne devrait pas être une surprise. On vote bientôt, en France…

FDF

.

 CA DEVIENT VRAIMENT GRAVE AU CANADA
  Et dire que pendant ce temps, on retire nos symboles religieux des écoles et des autres lieux publics… et même que certains paliers gouvernementaux comme Ville Mont-Royal, ont décidé de ne pas mettre de décorations de Noël et de retirer les crèches pour ne pas déplaire à certaines communautés culturelles…       

De plus en plus inquiétant…

ALLAH CAFÉTÉRIA ! <http://www.postedeveille.ca/2011/07/allah-cafeteria-.html>

Éric Duhaime du Journal de Québec <http://blogues.canoe.ca/ericduhaime/general/allah-cafeteria/>  traite de la mosquétéria de Toronto. Dans une école publique, la cafétéria sert de mosquée le vendredi durant les heures de classe. Les filles sont jugées indignes de prier à côté des garçons, et celles qui ont leurs règles sont mises à l’écart pour éviter qu’elles ne polluent les autres élèves.   Après avoir injustement accusé les Québécois de equasi-racisme,  le Canada-anglais vient de lancer ce qui pourrait fort bien être un film s’intitulant « Les Accommodements 2″.

     La grande première se déroulait la semaine dernière à Toronto, à la Valley Park Middle School.

   Dans le quartier le plus musulman au pays, l’école publique, financée à 100% par les contribuables ontariens,  « on » décidait de transformer sa cafétéria en mosquée pour la prière du vendredi.

    À la demande de l’imam, les élèves sont installés en rangées, à plat ventre vers la Mecque: les garçons à l’avant, les filles derrière et celles menstruées reléguées tout au fond.

   Au nom de l’ouverture et de l’inclusion des nouveaux arrivants, on nous a d’abord demandé de sortir la religion catholique et protestante de nos établissements publics. Ensuite, il fallut accepter le port du kirpan et du voile. Puis, vinrent les menus hallal.

   L’arrivée de la mosquée dans l’école s’inscrit comme la prochaine étape pour les intégristes islamiques qui souhaitent implanter chez-nous la Sharia.

    Voilà où 40 ans de multiculturalisme débridé nous auront conduit.

NOUS AVONS VENDU NOS CROYANCES ET NOTRE BON SENS POUR ACHETER DES VOIX ET BIENTOT NOTRE BEAU PAYS SERA PLONGÉ DANS L’IGNORANCE ET LA FOLIE.

   IL FAUT FÉLICITER NOS GOUVERNEMENTS.

Merci à RP.S…

29/12/2011

Accommodements raisonnables…

Une petite chanson canadienne en PPS musical. J’aime bien…

FDF

.

Là: 157294_cokie

Au Canada, c’est l’intégration inversée…

A nous de faire très attention à ce nouveau signe funeste de l’islamisation programmée. Excellente vidéo à voir plus bas.

FDF

.

NOUS DEVONS PRENDRE CELA COMME UN AVERTISSEMENT POUR NOUS L’ANCIEN CONTINENT  afin de résister aux pressions  constantes des muzz.

« Une provocation,  « ILS » testent le système » disent-ils dans la vidéo…

JC JC…

http://youtu.be/YxvDTflwFhg

28/11/2011

Une femme condamnée à se faire endoctriner dans une mosquée au Canada !

EST CE QUE LES MUSULMANS  QUI CRACHENT SUR LES ÉGLISES  SONT CONDAMNéS A APPRENDRE LE CHRISTIANISME?

.

Révoltant. On devrait, en France, organiser un concours d’arrachage de niqabs; avec récompense à la clef, bien entendu. Il existe une loi qui considère comme une infraction le fait de porter ce déguisement dans les lieux publics, non? On soulagerait d’une part la justice et la police; et, d’autre part, on se ferait grandement plaisir, non?

Bon; on risquerait des travaux d’intérêt général dans une mosquée comme punition. Mais pour une fois que l’on aurait un pied chez l’envahisseur…

Mais non; j’déconne… (pas tant que ça…).

FDF

.


Une femme, qui a plaidé coupable d’agression pour avoir tiré le niqab d’une musulmane dans un centre commercial de Mississauga en Ontario, a reçu une sentence suspendue vendredi.


Une Ontarienne a arraché le niqab d’une musulmane dans un centre commercial, ce qui est condamnable. Par contre, on ne devrait pas punir l’agression contre la liberté religieuse d’une musulmane en bafouant la liberté de conscience d’une non musulmane.

Sur Facebook, mon ami Pierre a écrit ce commentaire très pertinent : «En Chine, du temps de Mao, on appelait ça de la rééducation…»

___________________
Une femme qui a plaidé coupable d’agression pour avoir tiré le voile facial d’une musulmane dans un centre commercial de Mississauga en Ontario a reçu une sentence suspendue vendredi.


Rosemarie-creswell

Rosemarie Creswell [photo] a plaidé coupable d’agression après que la caméra de sécurité du centre commercial l’a montrée en train d’arracher le voile facial traditionnel d’Inas Kadri, appelé niqab, au Centre Sheridan de Mississauga en août 2010. Kadri était accompagnée de ses deux jeunes enfants au moment de l’attaque.

Kadri affirme que deux femmes se sont approchées d’elle et que l’une d’elles a commencé à l’admonester. «Elle a critiqué ma religion, mon voile facial et ma présence au Canada», a déclaré Kadri à l’émission Metro Morning sur la radio de CBC vendredi. «Ce fut un choc».


Le juge Ian Cowan a condamné Creswell à une peine avec sursis et à un an de probation et de service communautaire. Cela signifie qu’elle aura un casier judicaire mais qu’elle ne sera pas emprisonnée. «À quoi pensiez-vous… », a-t-il dit. On ne peut pas tolérer que des gens soient agressés à cause de leur différence».


Le juge a proposé que Creswell accomplisse une partie de ses travaux communautaires dans une mosquée locale afin d’en apprendre davantage sur l’islam.

Source :  Niqab assault case ends in suspended sentence, CBC, 25 novembre 2011. Extrait traduit par Poste de veille

Source: http://www.postedeveille.ca

16/11/2011

Une chanson qui fait fureur au Canada…

Elle mérite le hit-parade, non?

FDF

.

Chanson_qui_fait_fureur_au_CANADA

07/11/2011

Le multiculturalisme; c’est quoi ?

Ce qui suit va vous éclairer. Je vous préviens, l’accent canadien des intervenants est dur à digérer. Mais suivez bien et écoutez bien. Les types, ils savent de quoi ils parlent…

FDF

.

Voir: http://youtu.be/iNMMGVJXw3A

20/08/2011

« Egorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié »…

Ce sont les paroles d’un adepte de la religion d’amour, de paix et de tolérance… Ca fait quand-même froid dans les dos. Ce type est un « Montréalais ». Comme chez nous nous avons de « jeunes Français »… Compris? A mon humble avis, ça, c’est de la VRAIE incitation à la haine. Et ce malade, on va peut-être le libérer… En France, pour le centième de ça, la Justice te massacre, aidée en cela par toutes les associations connues comme pratiquant le racisme anti-blanc; qui lui, est toléré… Dingue!

FDF

.

Le Canada délibère sur le sort d’un type que je n’aimerai pas du tout croiser dans la rue, encore moins dans un coin isolé … « prends un couteau et égorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié », ce sont les parole de cet inquiétant personnage qui devrait théoriquement être remis en liberté sous peu
Lu sur Poste de Veille 

Omar Bulphred, jeune Montréalais condamné en 2009 à sept ans de prison notamment pour l’incendie d’une école hassidique et un attentat raté contre un centre communautaire juif au nom du «jihad islamique», devra attendre encore quelques jours pour savoir s’il demeurera incarcéré ou s’il retournera en maison de transition. […] 
 


Le « jeune Montréalais »…

Sa libération conditionnelle a été suspendue en mai alors que le jeune homme de 26 ans né en Géorgie se trouvait dans une maison de transition à Québec. On lui reproche d’avoir poursuivi un codétenu avec un couteau. Fait qui se serait produit une vingtaine de jours à peine après sa sortie de prison. La victime présumée a déclaré peu après que Bulphred l’aurait avertie qu’il savait «où couper, où frapper [avec un couteau] pour vider un individu de son sang». […]

Grâce à un micro caché au domicile de Bulphred, les policiers les auraient entendus planifier le rapt éventuel d’un participant au Bal en blanc qu’ils prévoyaient «attacher et égorger comme un poulet». On a aussi entendu Ibragimov, filmé par Bulphred, déclarer: «Fais tout pour ton pays, prends un couteau et égorge chaque chrétien qui est autour de toi, pas de pitié […].»

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

07/07/2011

La Corée du Nord va présider la Conférence du désarmement des Nations unies…

Nous ne sommes pas le 1er avril et ce n’est pas une blague…

FDF

.


Pour le général de Gaulle, l’ONU était un machin. Sauf qu’en matière de droit international, c’est la référence. A chaque intervention militaire, l’on prend généralement le soin de préciser que l’on agit sous le mandat des Nations unies…

Mais quand l’ONU nomme la Libye à la tête de la Commission des droits de l’homme, en 2003, l’on se dit que quelque chose tourne pas rond et que c’est un peu comme confier les clés du bar à un alcoolique. Et le 1er juillet, l’organisation internationale a récidivé en plaçant la Corée du Nord à la tête de la Conférence du désarmement, pendant quatre semaines.

En fait, cette présidence est attribuée automatiquement à chacun des 65 pays qui sont membres de cette instance, dont la mission est de veiller à la non-prolifération des technologies sensibles, tels que les armes nucléaires ou les missiles balistiques. Il suffit d’attendre son tour puisque la désignation se fait par ordre alphabétique. Et l’on n’est pas au bout de nos peines puisque l’Iran et la Syrie sont sur la liste. Il ne faut guère s’étonner, après, que cet organisme n’ait pas fait progresser d’un iota les dossiers qu’elle a à traiter depuis près de 15 ans…

Le Canada a cependant réagi en demandant à la Corée du Nord de quitter la présidence de la Conférence du désarmement, en faisant valoir qu’elle n’avait « tout simplement pas la crédibilité requise pour présider un organe de désarmement nucléaire ».

Le fait est… La Corée du Nord a augmenté ses capacités de production de matières fissiles à usage militaire et participé à la construction d’une usine nucléaire en Syrie (laquelle a été détruite lors d’un raid aérien israélien en septembre 2007), se livre au commerce de missiles et de technologies nucléaires avec l’Iran et la Birmanie.

Son représentant aux Nations unies, So Se Pyong, a commenté la nomination de son pays en se disant « prêt à accueillir toute proposition constructive qui pourra renforcer le travail et la crédibilié de la Conférence sur le désarmement ». Le monde réel est parfois aussi drôle qu’un numéro des Monty Python…

Source:  http://www.opex360.com/2011/07/07/la-coree-du-nord-va-presider-la-conference-du-desarmement-des-nations-unies-et-ce-nest-pas-une-blague/

06/07/2011

Un imam qui prône l’exécution des gays dénonce l’islamophobie… Dément.

Des fous, je vous dis; des fous…

FDF

.

Amour et tolérance…

Lu sur Poste de Veille :

Deux évènements avaient lieu en même temps à Toronto la fin de semaine dernière. La parade de la Gay Pride et le Islamic Journey of Faith, un festival annuel d’islamistes. L’un des orateurs du festival était Bilal Philips, qui enseigne que l’islam prévoit la peine de mort pour les gays. Les autorités et les gays de Toronto ont réagi mollement, du moins si on les compare à Peter Tatchel, un défenseur des droits des gays en Grande-Bretagne, ou aux Allemands qui ont banni Philips à vie. Ce genre de prédicateur devrait être interdit partout en Occident.

Dans cette vidéo, Bilal Philips explique (à partir de 12:00) que l’homosexualité est un comportement déviant qui menace la structure familiale de la société et que cette déviance est punissable de mort au même titre que l’adultère et la fornication :

http://youtu.be/AerCqUUxiUo

Source : Imam decries Islamophobia while Pride battles homophobia, Globe and Mail, 3 juillet 2011. Traduction partielle par Poste de veille ici

Lu sur: http://www.islamisation.fr/

05/07/2011

Geert Wilders au Canada – Un honneur et un privilège…

Un témoignage bien sympathique de nos amis Canadiens…

FDF

.

Ici: http://youtu.be/YtCnjiXdvjU

13/06/2011

En Grande Bretagne, on a compris que la charia est incompatible avec la démocratie, la liberté et les droits humains.

Et elle devrait être interdite partout en Occident. C’est pour quand, chez nous, en France?

FDF

.

Grande-Bretagne : ceux qui promeuvent la charia seront considérés comme des extrémistes !

.

Sharia-islamaniacs-550x339 Bande de tarés !

Canada : « si vous voulez la charia, quittez ce pays » (Mahfooz Kanwar)

__________________

David Cameron est sorti vainqueur d’une lutte acrimonieuse au cabinet cette semaine au sujet du multiculturalisme, et le gouvernement va annoncer une approche dure dans la lutte contre l’extrémisme islamiste.

Des sources du Home Office affirment que Cameron a rejeté la position de Nick Clegg qui réclamait une approche plus tolérante envers les groupes musulmans. Il a plutôt adopté une stratégie centrée sur l’idée selon laquelle l’idéologie de l’extrémisme non-violent est un incubateur pour l’extrémisme violent.

Le changement d’approche sera exposé mardi lors du dévoilement de la stratégie du gouvernement contre le terrorisme par la ministre de l’Intérieur, Theresa May. La stratégie de prévention est fondée sur une définition plus large de l’extrémisme, de manière à englober non seulement les groupes qui approuvent la violence, mais aussi les groupes dont les vues heurtent les «valeurs britanniques traditionnelles», tels ceux qui promeuvent la charia. Selon une source du Home Office, « ces groupes non-violents seront directement confrontés. » […]

Source : PM wins row with Nick Clegg over crackdown on Muslim extremists, Guardian, 4 juin 2011. Traduction et source: Poste de Veille

09/06/2011

La chanson qui fait fureur au Canada…

Je ne pouvais décemment pas vous priver de cette petite merveille vidéo-musicale…

FDF

.

Ici: Chanson qui fait fureur au CANADA

18/05/2011

L’islam et l’islamisme: cheval de bataille de Geert Wilders.

Geert Wilders : le critique le plus franc de l’islam

« En tant qu’éditeur du National Post, j’ai souvent compté sur trois lettres pour protéger mes rédacteurs des tribunaux des droits de l’homme : I-S-M  – ces trois lettres étant la différence en anglais quand on épèle  entre « Islam » et «  Islamisme ».

Le premier est une religion – comme la Chrétienté ou le Judaïsme. Le dernier est une idéologie, qui cherche à imposer à tous les musulmans une version fondamentaliste intolérante de l’islam et à diffuser la foi musulmane à travers le monde. Déclarer l’Islamisme comme une menace n’est pas controversé. Déclarer l’Islam comme une menace est considéré comme un discours de haine.

Geert Wilders

Le refus de Geert Wilders de déployer ces trois lettres est la raison pour laquelle cet homme de 47 ans, homme politique hollandais, se déplace avec des gardes du corps et ne peut dormir dans la même maison deux nuits consécutives. Pour M. Wilders, le problème fléau dont souffre les sociétés occidentales c’est l’islam, un point c’est tout. Le terrorisme, la tyrannie, l’assujettissement des femmes ne sont pas des perversions de l’islam, comme il le voit, mais plutôt  son essence même.

« Le mot « Islamisme » suggère qu’il y a un Islam modéré et un Islam non modéré » m’a-t-il  déclaré lors d’une interview à Toronto dimanche (le 8 mai 2011, NDT). « Et je crois que c’est une distinction qui n’existe pas. C’est comme ce qu’avait dit le Premier Ministre de Turquie (Recep Tayyp Erdogan) : « Il n’y a pas d’Islam modéré ou d’Islam non modéré. L’Islam est l’Islam et c’est comme ça. » C’est l’Islam du Coran ».

« Maintenant, vous pouvez certainement faire une distinction parmi les gens » a-t-il ajouté. « Il y a des musulmans modérés – qui sont la majorité dans nos sociétés occidentales – et des musulmans non modérés. »

« Mais l’Islam lui-même n’a qu’une seule forme. L’idéologie totalitaire contenue dans le Coran n’a pas de place pour la modération. Si vous regardez réellement ce que dit  le Coran, en fait, vous pourriez soutenir que les Musulmans ‘modérés’ ne sont pas du tout Musulmans. Le Coran nous dit que si vous ne suivez pas même un seul verset, alors vous êtes un apostat.»

A la différence des autres critiques de l’Islam qui tendent à éviter le sujet explosif de la personne de Mahomet lui-même, M. Wilders, ouvertement, qualifie le Prophète de l’islam de dictateur, de pédophile et de belliciste. « Si vous étudiez la vie de Mahomet, » m’a dit M. Wilders «  vous pourriez voir que c’était un terroriste pire qu’Osama Ben Laden l’a jamais été ».

C’est un euphémisme de dire que M. Wilders est une figure qui crée des divisions aux Pays-Bas. D’un côté, il est le leader du PVV, le 3e parti politique le plus populaire du pays  – qui, actuellement, est le pilier de la minorité du gouvernement. M. Wilders a été déclaré  « homme politique de l’année » par une radio populaire hollandaise et est arrivé en deuxième position dans divers autres sondages importants.

De l’autre, le Conseil Musulman de Grande-Bretagne l’a qualifié de « prêcheur de haine  franc et implacable  ». Pendant un certain  temps, Wilders a même été interdit  d’entrée au Royaume-Uni. Un rappeur populaire Hollandais a écrit une chanson sur le meurtre de M. Wilders : (« Ce n’est pas une blague. La nuit dernière, j’ai rêvé que tranchais votre tête »).

Avant de rencontrer M. Wilders, dimanche,  je le connaissais  surtout par ses slogans les plus enflammés – comme sa comparaison du Coran à Mein Kampf – que ces détracteurs brandissent comme preuve d’un sectarisme d’esprit étroit.

Cependant, le vrai Geert Wilders s’exprime avec douceur et réflexion. Il apparaît qu’il a voyagé dans une douzaine de nations musulmanes. Il en connaît plus sur la foi musulmane et ce qu’elle signifie pour des gens ordinaires que la plupart des plus ardents défenseurs occidentaux de l’Islam.

Et je ne crois pas non plus que M. Wilders  soit un sectaire, au moins pas dans le sens où ce mot est compris habituellement.

« Je ne hais pas les musulmans, je hais leur livre et leur idéologie, » c’est ce qu’il a déclaré en 2008 au journal britannique  le Guardian. M. Wilders voit l’Islam comme apparenté au communisme ou au fascisme, comme une cage qui enferme ses malheureux  adeptes dans une structure mentale de haine et de peur.

En d’autres termes, M. Wilders décrit les musulmans comme des victimes de mauvaises idées. Dans cette façon de voir, son attitude est entièrement différente des antisémites et racistes classiques qui traitent les Juifs et les noirs d’êtres inférieurs sur le plan biologique.

Bien sûr, dans la tradition moderne occidentale du politiquement correct, la haine est exprimée à l’égard d’une religion est habituellement placée au même niveau de mépris des droits de l’homme que la haine exprimée à l’égard d’une race ou d’une ethnie. Mais l’Islam n’est pas  du tout en vérité une religion comme le voit M. Wilders, mais plutôt une idéologie politique rétrograde avec des ornements religieux.

Il note qu’alors que les autres religions tracent une distinction entre Dieu et César, entre le séculier et le spirituel, l’Islam exige la soumission dans tous les aspects de l’existence humaine, à la fois à travers la formulation du Coran lui-même et la loi de la Charia qui s’est développée dans son ombre. La foi fournit aussi une justification pour une guerre d’agression,  calomnie les non-croyants et prononce la mort contre ses ennemis. Bref, M. Wilders soutient que l’Islam a tous les ingrédients de ce  que les étudiants de l’histoire du 20e siècle pourraient reconnaitre comme une idéologie totalitaire complètement aboutie.

« Je vois l’Islam comme 95% d’idéologie et 5% de religionles 5% étant  les temples et les imams, » m’a-t-il dit. « Si vous retirez du Coran toute sa substance négative, pleine de haine, antisémite, vous vous retrouveriez avec un minuscule [livret]. »

Il est facile de voir pourquoi beaucoup d’Européens en viennent simplement à la conclusion que M. Wilders incite à la haine. Il veut stopper l’immigration non-Occidentale vers les Pays-Bas jusqu’à ce que les immigrants présents puissent être intégrés et veut expulser tout étranger qui commet un crime – le même genre de politiques que celles que préconisent les vrais xénophobes.

Mais même ainsi, son insistance à distinguer la foi de l’idéologie est une idée qui mérite d’être prise au sérieux. Car elle pose cette question: Si nous permettons la condamnation des cultes totalitaires créés par les dictateurs modernes, pourquoi ne stigmatiserions-nous pas (ou même criminaliserions-nous pas), la condamnation de  notions reconnues comme similaires quand elles se sont trouvées attribuées à un prophète du 7e siècle ?

C’est une bonne question. Et autant que je sache, Geert Wilders est le seul homme politique occidental qui la prend sérieusement en considération. »

Jonathan Kay

Rédacteur en chef du site http://www.nationalpost.com (canada)

Traduit de l’anglais par Bernard Dick

Source: http://www.nationalpost.com/news/Geert+wilders+Islam+most+outspoken+critic/4748694/story.html

09/05/2011

Geert Wilders à Toronto.

Il part prêcher la bonne parole, lui aussi. Mais celle-là, c’est vraiment la bonne. Courage, Geert.

FDF

.

TORONTO

Geert Wilders, un politicien néerlandais connu pour ses prises de position radicales contre l’Islam, doit effectuer sa première visite au Canada lundi.

Le chef du Parti pour la liberté doit prononcer un discours à Toronto dans un endroit dont l’emplacement n’a pas été révélé. Seuls les détenteurs de billets, dont l’achat se fait par internet, ont pu obtenir l’information. Il doit également donner une entrevue télévisée au réseau Sun News.

Le politicien européen d’extrême droite s’est fait remarquer, au cours des dernières années, pour ses attaques virulentes à l’endroit de l’Islam en général, qu’il accuse notamment de brimer la liberté des gens.

Il vient au Canada parce qu’il croit le pays en danger d’être «islamisé» et veut sensibiliser ses citoyens à ce sujet.

«La liberté est ce qu’on a de plus précieux», a lancé Geert Wilders, dimanche, lors d’une entrevue donnée à l’aéroport Pearson de Toronto.

«Les soldats canadiens qui ont donné leurs vies pour libérer l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale ne l’ont pas fait pour que 50, 60, ou 70 ans plus tard, nous nous trouvions de nouveau face à une idéologie totalitaire appelée l’Islam», a ajouté le politicien, qui est constamment sous surveillance en raison des nombreuses menaces de mort dont il est la cible.

Des manifestations

La venue au pays de ce politicien n’est pas bien vue de tous. Si le Congrès islamique canadien et l’Islamic society of Toronto n’ont pas commenté sa visite, les organismes Action anti-raciste et First Nations Solidarity Working Group ont l’intention d’organiser des manifestations dans les villes nord-américaines où il ira. En plus de Toronto, Geert Wilders doit notamment se rendre à Ottawa et Nashville.

Source: http://fr.canoe.ca/

06/04/2011

Ca chauffe au Canada, aussi…

Reçu par mail… Excellent texte et imparable avertissement…

FDF

.

 

Nous sommes un peuple très accueillant. Nous l’avons toujours été. Mais là, c’est trop.

Car là, EUX, ils ne sont pas venus en pacifistes. ILS sont venus ici en colonisateurs, voulant que nous acceptions tout et nous pliions à tout. LEUR religion doit trôner partout, en droit, en éducation et même dans le monde médical. Depuis, nous, n’avons plus le droit à nos symboles religieux. Un maire dernièrement était au banc des accusés parce qu’il continuait à dire une prière avant l’assemblée. Ce maire a dit et, avec quelle justesse :  » Quand on parle d’accommodement raisonnable ici, c’est toujours pour les autres religions qui ne sont PAS chrétiennes.  » Devons-nous être traités de racistes parce que nous sommes en train de perdre toutes nos valeurs à cause des musulmans?

Je pense qu’il est réellement temps qu’on se réveille. Il est temps qu’on se tienne debout. Il serait aussi temps que ceux qui ont été accueillis ici depuis des années, qui y ont établi leurs familles pacifiquement nous comprennent aujourd’hui. Si nous, nous voyageons, nous nous adaptons; pourquoi n’en est-il pas ainsi pour eux?

Ça fait réfléchir…

Vous êtes Canadiens… À faire circuler!

Mon arrière grand-père regardait comment ses amis sont morts dans la Première Guerre mondiale, mon père regardait comment ses amis sont morts dans la Seconde Guerre mondiale, et je regarde comment des amis meurent  en Afghanistan. Aucun d’entre eux n’est mort pour un drapeau étranger.

Tout le monde est mort pour le drapeau canadien. Nous avons supprimé la prière chrétienne de nos écoles, car cela pourrait offenser une minorité d’étudiants qui ne sont pas de foi chrétienne.

Il est politiquement incorrect pour les fonctionnaires et agents publics de porter quoi que ce soit que ce soit de nature religieuse tout en servant le public, malgré le fait que certains fonctionnaires sont autorisés à porter le turban au travail en tant que fonctionnaires ou civils. Pourquoi? Parce que c’est contre leur religion de ne pas le porter.

En fait, notre premier ministre a interdit l’utilisation de toute référence chrétienne quand un service commémoratif a eu lieu sur les rives de l’océan Atlantique, près de Halifax. Le mémorial a eu lieu en souvenir des 270  personnes qui ont perdu la vie  lorsque le vol 111 de Pan Am  (1988) s’est écrasé. Ils ont été assassinés par un extrémiste qui,après a été reçu et acclamé comme un héros dans un pays musulman (Libye). Il s’agissait de Abdelbaset al-Megrahi, condamné dans l’attentat de Lockerbie. 

Presque toutes les victimes de l’accident étaient des chrétiens. Nous avons supprimé toute référence auchristianisme dans nos tribunaux, en dépit du fait que nos lois sont fondées sur les principes et les valeurs chrétiennes.

La loi sur les vélos dans presque tous les territoires canadiens exige aux cyclistes de porter un casque de sécurité. Vous l’avez deviné, les gens qui sont tenus de porter un turban en sont exemptés parce qu’un casque n’est pas conçu pour être porté par-dessus un turban (un symbole religieux).

Il y a dix ans, une Commission a été formée en Ontario (pression par les musulmans) afin d’enquêter si cela était indiqué et permettre aux Canadiens de confession musulmane de vivre et d’être jugé selon leur loi religieuse, la  charia. À la tête de la Commission, un ancien procureur général dans le gouvernement néo-démocrate, Bob Rae, a présenté les conclusions de la Commission : permettre une utilisation limitée de la charia pour les Canadiens deconfession musulmane. La charia aurait eu force de loi pour des gens d’allégeance musulmane qui auraient été soustraits aux lois canadiennes.

La recommandation a été rejetée. On aurait jamais dû aller aussi loin et en fait, la question ne devrait même pas avoir atteint le stade de la discussion, et encore moins la formation d’une commission.

Il est politiquement incorrect que nos concitoyens se souhaitent Joyeux Noël. Ça froisse les Musulmans! Et la liste s’allonge encore et encore. Assez, c’est assez!

Ce courriel devrait être lu par tous les Canadiens et tous les Canadiens doivent se tenir debout pour le Canada. Depuis assez longtemps, nous
avons tenté de contenter les nouveaux immigrants (en particulier les musulmans) au Canada.

Je prends position. Je suis révolté parce que des dizaines de milliers de personnes sont mortes en combattant pour notre pays, pour le drapeau canadien, pour nous; eux ils se sont tenus debout pendant que d’autres s’agenouillent lâchement devant des arrivants qui ne s’intégreront jamais (leur religion le leur défend).

Permettez-moi de rendre cela parfaitement clair!

CECI EST… mon pays! Et, parce que je fais cette déclaration.

ILS
Diront que je suis contre l’immigration!

Vous êtes les bienvenus, dans mon pays!
Bienvenus pour venir en toute légalité :

1. Obtenir du parrainage!
2. Obtenir un endroit pour poser votre tête!
3. Obtenir un emploi!
4. Vivre selon nos règles!
5. Payer vos impôts!

Et
6. Apprendre la langue comme tous les immigrants ont fait dans le passé!
ET
7. S’il vous plaît, n’exigez pas que nous remettions toutes
nos économies, accumulées durant notre vie,

à des fonds de sécurité sociale qui vous SERONT destinés.

Si vous ne voulez pas transmettre le présent message,

de peur d’offenser quelqu’un, à nos yeux


vous faites partie de la problématique canadienne!


Il est temps que les Canadiens arrêtent de céder LEURS DROITS?

Nous sommes allés trop loin…
en essayant de ne pas offenser quiconque

CANADIENS et CANADIENNES RÉVEILLONS-NOUS !

Si vous acceptez… Faites circuler cette information.

Si vous n’êtes pas d’accord, vous nous prouvez que vous n’êtes pas CANADIEN et que vous devriez retourner d’où vous venez.

17/02/2011

Canada : « si vous voulez la charia, quittez ce pays » !

Voila qui est bien envoyé de la part de Mahfooz Kanwar qui est pour le cas au Canada un exemple de résistance que beaucoup devraient suivre. Mais en général, c’est la soumission qui prime. Et sur la plus haute marche du podium: la France; NOTRE France ! A en avoir honte d’être français, de souche, sous-chien, quoi…

FDF

.

Mahfooz Kanwar est professeur émérite dans une université de Calgary. Il réagit  au cas de la douzaine de familles aux valeurs obscurantistes et sexistes qui, à peine installées au Manitoba, ont exigé que leurs enfants inscrits à l’école publique soient exemptés des cours de musique obligatoires et que les garçons et les filles soient séparés durant les cours d’éducation physique obligatoires.

Mahfouz
[…] La commission scolaire s’efforce de trouver un moyen d’adapter le programme scolaire pour répondre aux souhaits de ces familles, plutôt que d’inciter ces familles à s’adapter à l’école et à la culture canadienne.

Mahfooz Kanwar, membre du Muslim Canadian Congress et professeur émérite de sociologie à l’Université Mount Royal de Calgary, dit qu’il a une meilleure idée. « Je leur répondrais : ici c’est le Canada, et au Canada, nous enseignons la musique et l’éducation physique dans nos écoles. Si ça ne vous convient pas, partez. Si vous voulez vivre sous la charia, retournez dans le pays infernal d’où vous venez ou dans tout autre pays infernal régi par la charia ». […]

Il précise qu’à l’instar de la plupart des Canadiens, il apprécie que les citoyens du Canada proviennent littéralement de toutes les régions du monde, ce qui a grandement enrichi ce pays immense. Mais il s’oppose à la politique officielle du multiculturalisme poursuivie par l’État, laquelle « consacre le mensonge selon lequel toutes les cultures et les croyances ont la même valeur et sont également valides ».

«En réalité, le Canada a une culture enviable basée sur des valeurs judéo-chrétiennes, non pas des valeurs musulmanes, et un état de droit basé sur les lois et les traditions britanniques et françaises, et c’est ce qui en fait le meilleur pays au monde. Nous empruntons un chemin dangereux si nous acceptons l’idée que la charia a sa place au Canada. Ce n’est pas le cas. La charia est totalement incompatible avec l’idée et la réalité du Canada », dit Kanwar, qui dans les années 1970 a été président fondateur de l’Association Pakistan-Canada et un grand partisan du multiculturalisme officiel.

Kanwar a changé d’avis quand il a commencé à écouter ceux qui adhéraient à son Association. Ils parlaient en mal du Canada, ils n’étaient pas intéressés à connaître des Canadiens ni même à apprendre l’une de nos langues officielles. Ils ont créé des ghettos culturels et le gouvernement canadien a même contribué à leur financement. « Un jour, j’ai réalisé que la raison pour laquelle nous voulions tous nous installer au Canada allait disparaître si nous ne défendons pas le Canada et ses valeurs fondamentales. » C’est à cette époque que Kanwar a commencé à parler des dangers du multiculturalisme officiel. Il le fait depuis des décennies. Ce n’est donc pas surprenant qu’il se félicite du discours prononcé le 5 février par le Premier ministre britannique David Cameron à la 47e conférence de Munich sur la sécurité. […]

Source : Corbella: Let’s change the tune on official multiculturalism, Calgary Herald, 11 février 2011

Via: http://www.postedeveille.ca/

30/01/2011

La famille de Ben Ali jetée aux lions…

Et ça épure, ça épure… La soif de sang des islamistes se précise…

FDF

.

Belhassen Trabelsi, dans son bureau du siège de Karthago, à Tunis, en août 2010.
Belhassen Trabelsi

Le beau-frère de Zine el-Abidine Ben Ali, Belhassen Trabelsi, a fui vers le Canada après la chute du régime avec sa famille. Les autorités d’Ottawa ont décidé d’accéder à la requête de la Tunisie de l’arrêter. Sauf surprise, il devrait ainsi être extradé prochainement vers Tunis.

Le Canada va répondre favorablement aux demandes de la Tunisie qui réclame Belhassen Trabelsi, beau-frère de l’ex-président tunisien Ben Ali, qui réside au Canada, a déclaré vendredi 28 janvier le chef de la diplomatie d’Ottawa Lawrence Cannon, cité par Radio-Canada.

« On ne veut pas d’un criminel comme lui au Canada et on va obtempérer à la demande de la Tunisie », a dit M. Cannon à la presse, lors d’une visite à Val-d’Or, dans le nord-ouest du Québec, a précisé la chaîne publique sur son site internet. Ottawa « va déployer toutes les mesures possibles et nécessaires pour que Trabelsi quitte le Canada le plus rapidement possible », a ajouté le ministre, cité par la radio publique.

Jeudi, la Tunisie a formellement demandé à Ottawa d’arrêter Belhassen Trabelsi, frère de l’épouse de Ben Ali, riche homme d’affaires, considéré comme le parrain d’un clan ayant détourné des fonds publics en Tunisie. Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Une demande d’extradition devrait suivre.

Exfiltration  ?

Vendredi, la police canadienne aurait déjà « exfiltré » le beau-frère de Ben Ali de l’hôtel de luxe de Montréal dans lequel il séjournait avec sa famille. Les journaux locaux avaient d’abord conclut à une arrestation, avant que les autorités d’Ottawa ne démentent. Elles ont déclaré savoir où se trouvait Belhassen Trabelsi et être en contact avec son avocat.

Par ailleurs, les services canadiens de l’immigration ont retiré jeudi le statut de résident permanent au Canada à la famille…


Suite et source: http://www.jeuneafrique.com/

 

03/01/2011

Islamisation. Chasse aux sorcières au Canada aussi…

Tolérance, amour et paix… Appel au meurtre, plutôt…

FDF

.

Des Chrétiens Coptes vivant au Canada ciblés par Al-Qaïda !



Plus de 100 Canadiens de religion chrétienne copte sont nommés dans un site internet lié à Al-Qaïda, supposément visés en raison de leur rôle présumé dans des te ntatives de conversion de musulmans. Certaines des personnes nommées ont indiqué avoir été contactées par des agents du Service canadien du renseignement de la sécurité (SCRS). Le site Shumukh-al-Islam, souvent considéré comme la voix d’Al-Qaïda, a affiché les photos, les adresses et les numéros de téléphone cellulaire de chrétiens coptes, en majorité des Canadiens d’origine égyptienne, qui ont exprimé leur opposition à l’islam.

Source: http://www.pointdebasculecanada.ca/…

07/12/2010

Iran: un résident permanent canadien condamné à mort !

TÉHÉRAN, Iran

Un résident permanent canadien né en Iran, Saeed Malekpour, a été condamné à mort en Iran où il est détenu depuis deux ans, selon le site People Without Nation créé par ses défenseurs sur WordPress.

«Après 40 jours et 40 nuits d’attente, la sentence a été prononcée hier [dimanche], explique People Without Nation. Saeed a été condamné à mort

Selon le blogue, les Gardiens de la Révolution iraniens ont eux-mêmes déterminé la sentence, ne laissant que peu de choix au juge.

Saeed Malekpour, un développeur web âgé de 35 ans qui vivait en Ontario, avait créé un logiciel permettant de déposer des photos sur des sites web. Le logiciel a par la suite été utilisé par un site pour adultes, mais à son insu, a-t-il toujours affirmé.

Après avoir créé ce logiciel, Saeed Malekpour s’est rendu en Iran, en 2008, afin de visiter des proches malades. Les autorités iraniennes l’ont alors arrêté et accusé d’agir à l’encontre de l’intérêt national, de faire campagne contre le régime, d’être en contact avec des entités étrangères et d’insulter la sainteté de l’islam.

Le 17 novembre, le député fédéral de Calgary-Est Deepak Obhrai a soutenu en chambre que Malekpour «n’a pas eu accès à un avocat».

«Je souhaite exprimer mon indignation devant la nouvelle de la détention illégale de Saeed Malekpour, un citoyen iranien et un résident permanent canadien, avait-il expliqué. Le gouvernement canadien, tout comme la communauté internationale, est résolu à tenir l’Iran responsable de cette situation et autres violations des droits humains.»

Le 20 novembre, People Without Nation a mis en ligne une pétition demandant au ministre canadien des Affaires étrangères d’intervenir auprès du gouvernement iranien.

Source: http://fr.canoe.ca/

04/12/2010

Québec: subventions allouées à des intégristes musulmans !

Le financement du terrorisme par l’Occident, ce n’est pas du pipo…
FDF

.


 

Québec verse 555 500 $ par année en subventions à une école musulmane controversée de Montréal qui se réclame de la philosophie des Frères Musulmans, un groupe intégriste qui milite pour l’instauration de gouvernements islamistes et qui a donné naissance au Hamas en Palestine. Critiquée par plusieurs pour cette affiliation, l’institution a ouvert ses portes à Rue Frontenac afin de contrer ce qu’elle qualifie de « paranoïa ».

« J’initie mes élèves à la tolérance plus que dans une école publique », déclare avec assurance Lazhar Aissaoui, directeur de l’École Dar Al Iman, à Saint-Laurent.

Le directeur est calme, souriant, dans son complet gris. Il fait visiter son établissement avec plaisir et permet au photographe de Rue Frontenac de multiplier les clichés à sa guise. Les enseignantes, la tête enveloppée d’un foulard islamique, regardent les visiteurs d’un œil amusé.

Lazhar Aissaoui veut montrer qu’il n’a rien à cacher. Il sait que son école a ses détracteurs. Comme elle le précise sur son site Internet, l’école Dar Al Iman est affiliée à la Muslim Association of Canada (MAC), un organisme de bienfaisance musulman. Lazhar Aissaoui siège sur le conseil d’administration de la MAC, qui a déclaré des avoirs nets d’environ 16 millions de dollars et des revenus de 9 millions  en 2009, selon l’Agence du revenu du Canada.

La MAC indique sur son site Web qu’elle trouve ses origines dans « la renaissance islamique du début du XXe siècle, culminant dans le mouvement des Frères Musulmans ».

« Ce mouvement a influencé les activités, tendances et discours intellectuels islamiques à travers le monde, incluant ceux des Musulmans qui sont venus au Canada en quête de liberté, d’éducation et de meilleures opportunités », ajoute la MAC. Or, s’il demeure tout à fait légal au Canada, le mouvement des Frères Musulmans est très controversé au sein de la communauté musulmane.

Interprétation libérale du Coran

Prônant une interprétation littérale du Coran et une islamisation complète de la société, il a donné directement naissance au Hamas palestinien, un groupe qui a multiplié les attentats-suicides et les attaques contre les mouvements palestiniens laïcs.

Le fondateur du Congrès musulman canadien, l’auteur Tarek Fatah, est outré qu’une école se réclamant des Frères musulmans soit subventionnée par l’État québécois. « C’est malheureux que les dollars des contribuables les financent. Nous devrions être inquiets. La MAC n’est pas une organisation religieuse, c’est une organisation politique. Ils sont contre la civilisation occidentale et l’essentiel de leur philosophie est antisémite, anti-gais et anti-femmes », s’insurge-t-il.

« Ils ont pris la religion et en ont fait une affaire politique, dénonce de son côté Salma Siddiqui, vice-présidente du Congrès musulman canadien. Ils croient à une idéologie islamiste très forte et ils veulent l’importer ici. »

En entrevue, le directeur de l’école, Lazhar Aissaoui, répond du tac au tac à ce qu’il considère comme des accusations injustes et paranoïaques du Congrès musulman canadien.« Nulle part au monde les Frères Musulmans ne sont considérés comme des terroristes, sauf par Tarek Fatah », s’indigne-t-il.

Il ajoute que son organisation n’entretient aucun lien « organisationel » avec les Frères Musulmans, même si elle partage leur philosophie et leur vision de la religion. « Nous ne sommes pas les Frères Musulmans, mais ça ne veut pas dire qu’on a quelque chose contre eux », résume-t-il Lazhar Aissaoui condamne le terrorisme en précisant que les attentats du 11 septembre étaient un crime horrible et que « le crime n’a pas de religion ».

Lorsqu’on l’interroge sur sa volonté d’un État et de tribunaux islamiques, il se montre plus agacé. « Pourquoi avancer cette question ici ? Il n’est pas question d’appliquer ou de transposer cela au Canada. Ça, c’est pour les pays musulmans », dit-il. « Ce qu’on dit à nos membres, c’est commencez par être de bons musulmans, vous et votre famille. Comme la société est formée d’un ensemble de familles, la société va devenir musulmane », explique le directeur.

Permis du ministère de l’Éducation

Il explique que les 238 élèves de l’école Dar Al Iman suivent rigoureusement le programme pédagogique du ministère de l’Éducation, qui prévoit 25 heures de classe par semaine. L’école y rajoute deux heures de langue arabe, une heure d’études islamiques, une heure d’étude du Coran.

Le ministère de l’Éducation confirme que l’établissement a été agréé comme école privée admissible au financement de l’État depuis 2006-2007 pour le cours primaire, et depuis 2007-2008 pour le préscolaire. Elle reçoit un peu plus d’un demi-million de dollars par année.

« C’est important de savoir que la MAC n’est pas titulaire d’un permis du ministère pour l’enseignement privé. Le titulaire du permis est vraiment l’Institut pour l’enseignement Dar Al Iman, et c’est au titulaire du permis que le ministère verse la subvention, pas à la MAC », précise le porte-parole Simon Fortin.

Avant d’être accrédité, l’institut qui gère l’école au nom de la MAC a dû démontrer son respect des normes pédagogiques québécoises, ajoute le porte-parole. Mais les fonctionnaires devraient pousser plus loin leurs vérifications, suggère l’ancien cadre du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) Michel Juneau-Katsuya.

« J’imagine qu’ils sont quand même surveillés par le SCRS qui ne fera pas abstraction du passé des Frères musulmans. Ils ne représentent peut-être plus une perspective aussi dure et radicale qu’avant, mais ils continuent de préconiser une perspective très islamiste de la société. Le fait qu’ils reçoivent de l’argent pour une école, cela devrait interpeller les fonctionnaires », dit-il.

• À LIRE SUR RUEFRONTENAC : Le financement de l’école Dar Al Iman, une conséquence logique du modèle d’éducation québécois, selon deux professeurs.

 

source : ruefrontenac.com
.
Et merci à JLB pour cette info…
Page suivante »