Francaisdefrance's Blog

29/02/2012

Mais pourquoi les islamistes s’en prennent exclusivement aux chrétiens ?

Ils ont peur des autres? Ou bien c’est une fixation? Que ce soit dans les pays les plus islamistes qui soient où dans les « cités », la chasse aux chrétiens est ouverte. Mais qu’est-ce qu’ils ont après la chrétienté? Ils sont jaloux, parce que celle-ci a su évoluer, mais pas eux ?

J’en viens à être pour le retour des croisades, version XXIe siècle. Résistance et riposte sur nos terres et opérations « coup de poing » chez eux… S’il faut en arriver là.

FDF

.

Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

Au moins trois personnes ont été tuées lors d’un attentat-suicide dans une église, ce dimanche, à Jos, dans le centre du Nigeria. Le pays est secoué quasi quotidiennement par des attaques attribuées à la secte islamiste Boko-Haram.

 Un kamikaze a pénétré dimanche au volant d’une voiture piègée dans une église chrétienne de Jos, dans le centre du Nigeria, tuant trois personnes en plein office, ont déclaré à l’AFP responsables religieux et témoins.

Il s’agit du dernier attentat en date dans le pays le plus peuplé d’Afrique, secoué quasi quotidiennement par des attaques, attribuées pour la plupart au groupe islamiste Boko Haram.

Des fidèles ont raconté que la voiture avait forcé le portail de l’église lors de l’office du matin.

« Nous étions dans l’église pour l’office quand un kamikaze en voiture a forcé le passage à travers la porte, puis dans l’église et a fait exploser la bombe », a indiqué le révérend John Haruna, de l’Eglise du Christ du Nigeria (COCIN).

Un autre fidèle membre d’une organisation chrétienne de défense des droits de l’homme, la Stefanos Foundation, a fourni un témoignage similaire.

« C’était un attentat suicide. L’auteur a pénétré en voiture dans l’église, il s’est approché de la chaire et ça a explosé. Trois fidèles sont morts et dix ont été blessés« , a rapporté Mark Lipdo.

Il a ajouté que des lambeaux de chair humaine jonchaient l’église et que des dizaines de voitures alentour avaient été détruites.

Ezekiel Gomos, qui a été blessé à la tête, a précisé que l’office avait commencé depuis 30 minutes quand il a vu une voiture noire franchir le portail de l’église. « Le poseur de bombe roulait à toute allure et nous avons entendu une énorme explosion et tout est devenu noir ».

Il a estimé que l’église, qui contient 800 sièges, était remplie à 80% à ce et que les victimes faisaient partie des derniers arrivants.

« S’il avait pénétré plus loin dans l’église il aurait pu faire plus de dégâts, mais Dieu veillait », a ajouté M. Gomos à son retour de l’hôpital où il avait été soigné.

La police n’était pas joignable dans l’immédiat.

Les attentats en progression dans le centre du pays

Boko Haram a lancé des attaques similaires au cours des derniers mois dans le nord et le centre du Nigeria, accroissant l’instabilité dans ce pays premier producteur de pétrole d’Afrique.

Les attentats se multiplient dans le centre situé entre le nord déshérité et majoritairement musulman, et le sud, où se trouve le pétrole, et qui est lui à dominante chrétienne.

Les islamistes veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, et à ses 160 millions d’habitants.

Des églises chrétiennes ont été visées à plusieurs reprises. Un spectaculaire attentat revendiqué par Boko Haram avait fait 44 morts le matin de Noël dans une église catholique du centre du Nigeria près de la capitale Abuja.

Dimanche dernier plusieurs personnes ont été blessées dans une explosion près d’une église de la banlieue d’Abuja.

Boko Haram a longtemps concentré ses actions dans le nord-est, principalement à Maiduguri, son fief. Mais le groupe a élargi son champ d’opération en même temps que ses assauts sont devenus de plus en plus sophistiqués et meurtriers.

Vendredi, des militants islamistes avaient attaqué un poste de police après avoir échoué à pénétrer dans une prison, à Gombe, dans le nord-est, tuant une douzaine de personnes.

D’autres violences se sont produites le même jour à Kano, la grande métropole du nord, où des hommes suspectés d’appartenir à Boko Haram ont abattu cinq fidèles d’une mosquée, dont le chef d’une milice locale financée par le gouvernement.

Kano avait été secouée le 20 janvier par une série d’attaques spectaculaires revendiquées par Boko Haram qui ont fait au moins 185 morts.

Le groupe s’est aussi attribué la responsabilité de l’attentat suicide contre le siège des Nations unies à Abuja en août 2011 (25 tués).

Source: http://www.france24.com/

16/05/2011

Et si on lisait la Bible ?

Il serait peut-être temps pour certains d’entre nous de se plonger dans la Bible… Moi le premier.

FDF

.

7 nations non islamiques combattront les nations musulmanes en Israel

Dieu ne laissera pas l’islam triompher en Occident, car si le monde musulman s’empare des forces militaires occidentales, l humanite plongerait dans le chaos. il y aura donc au moins 2 camps qui s’affronteront

Michee 5 – Le retour du Messie et combat final

1 (4 :14) Maintenant, fille de troupes, rassemble tes troupes ! On nous assiège ; Avec la verge on frappe sur la joue le juge d’Israël. 2 (5 :1) Et toi, Bethléhem Éphrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité. 3 (5 :2) C’est pourquoi il les livrera Jusqu’au temps où enfantera celle qui doit enfanter, Et le reste de ses frères Reviendra auprès des enfants d’Israël.
4 (5 :3) Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l’Éternel, Avec la majesté du nom de l’Éternel, son Dieu : Et ils auront une demeure assurée, Car il sera glorifié jusqu’aux extrémités de la terre. 5 (5 :4) C’est lui qui ramènera la paix. Lorsque l’Assyrien viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera dans nos palais, Nous ferons lever contre lui sept pasteurs Et huit princes du peuple.6 (5 :5) Ils feront avec l’épée leur pâture du pays d’Assyrie Et du pays de Nimrod au dedans de ses portes. Il nous délivrera ainsi de l’Assyrien, Lorsqu’il viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera sur notre territoire.

Nous apprenons:
– Le Messie revient, il viendra pour combattre l antichrist

– L’identitée de l’antichrist est devoilee : l’assyrien (comme dans Esaie 10), L’assyrie se trouvant au nord d’Israel (cf roi du nord dont parle Daniel)

– 7 pasteurs combattront l’Assyrie et Nimrod (coalition de pays aujourd’ hui musulmans) , les 7 pasteurs sont vraissemblement 7 bergers, 7 nations gardiennes des brebis de sions, elles seront puissantes, puisque l’armee de l antichrist comptera 200 millions de soldats

– on peut aussi voir que ces pasteurs combattront l’assyrie et Nimrod ; aujourd hui ces 2 territoires regroupent ,l’ Irak, la Syrie, le Liban, la Turquie ou encore l’Iran. Cette prophetie rejoint parfaitement Ezequiel 38-39 qui met en scene les meme acteurs. Toutes ces nations attaqueront Israel et feront partie d’ un califat islamique ;

qui veut encore discuter ces preuves ?

Source: http://prophetie-biblique.com/

17/09/2010

Un rapport d’experts aux USA appelle à lutter contre la charia, idéologie suprémaciste totalitaire.

USA: Pour une fois que républicains et démocrates sont sur la même longueur d’onde, et pour une cause saine, ça se doit d’être propagé…

FDF

.

17 09 2010

Un document très important susceptible de changer la donne aux Etats-Unis.

La charia est une menace pour les États-Unis !

Un panel d’experts de la sécurité nationale qui ont travaillé sous des présidents républicains et démocrates exhortent l’administration Obama à abandonner sa position selon laquelle l’islam n’est pas lié au terrorisme et affirment que les musulmans radicaux utilisent la loi islamique pour la subversion des États-Unis.
Dans un rapport qui doit sortir aujourd’hui, le groupe affirme qu’il est «vital pour la sécurité nationale des États-Unis, et la civilisation occidentale dans son ensemble, que nous fassions notre possible pour soutenir les authentiques musulmans modérés et réformateurs.»

Le groupe d’étude, parrainé par le Center for Security Policy d’orientation conservatrice, explique dans son rapport que parmi les divisions internes dans l’islam, les promoteurs de l’avancée de la loi islamique sont la ligne de démarcation cruciale qui sépare les musulmans véritablement modérés, comme feu le président indonésien Abdurrahman Wahid, de la grande partie du milliard de musulmans qui préconisent d’imposer ce qu’ils appellent la charia dans le monde entier .

M. Wahid, décédé en décembre, est un visionnaire musulman largement respecté qui a promu le pluralisme en Indonésie, le pays qui compte la plus importante population de musulmans.

les partisans de la charia sont des «suprémacistes musulmans» qui mènent un «djihad civilisationnel»

Selon le rapport, les partisans de la charia sont des «suprémacistes musulmans» qui mènent un «djihad civilisationnel» avec les terroristes islamistes engagés dans le djihad violent comme al-Qaïda.

Le groupe d’étude composé de 19 membres a été dirigé par l’ancien lieutenant général William G. Boykin, sous-secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement sous l’administration de George W. Bush, et le lieutenant-général à la retraite Harry E. Soyster, directeur de l’agence de renseignement de la Defense de 1988 à 1991.

L’équipe d’anciens officiels de la Défense, des forces de l’ordre et du renseignement comprenait James Woolsey, directeur de la CIA sous l’administration Clinton, et Andrew C. McCarthy, ancien assistant procureur général à New York et procureur de carrière en matière d’anti-terrorisme sous l’administration Clinton.

la politique consistant à ne pas qualifier al-Qaïda d’«islamistes» pour ne pas offenser les musulmans, est une faille dans la lutte contre le terrorisme

Frank Gaffney, directeur du Center for Security Policy, a déclaré que la politique de l’administration Obama est basée sur une prémisse erronée. Le rapport du Team B vise à exposer les failles dans les programmes de lutte contre le terrorisme, y compris la politique consistant à ne pas qualifier al-Qaïda et d’autres groupes semblables d’«islamistes» pour ne pas offenser les musulmans, a-t-il dit.

«Et s’il s’avérait que des personnes accueillies par l’administration Obama font la promotion du même agenda séditieux et de la même idéologie totalitaire qu’Al Qaëda, mais dans le cadre des dîners d’Iftar à la Maison blanche ? » a déclaré Mr Gaffney, se référant au repas quotidien de rupture du jeûne du Ramadan.

Le groupe d’experts a été constitué sur le modèle du Team B de la CIA dont les analyses en 1976 ont conclu que les évaluations du renseignement américain avaient sous-estimé les forces nucléaires soviétiques. Ce rapport du Team B a conduit à un renforcement militaire sous l’administration Reagan.

John Brennan, le chef du contreterrorisme américain et conseiller de la Maison blanche pour la sécurité nationale, a déclaré au Washington Times en juin qu’il n’est pas d’accord qu’il y a «une dimension islamique au terrorisme». La politique de l’administration Obama d’éviter l’utilisation du mot islam et de ses dérivés pour décrire les terroristes fondamentalistes d’aujourd’hui vise à «ne pas accorder une quelconque légitimité religieuse à ces individus », a-t-il dit.
Un porte-parole de la Maison Blanche n’a pas pu être rejoint pour commenter le rapport ou la politique de l’administration sur l’islam politique.

L’incompréhension, par l’administration, de la nature islamiste de la menace terroriste «attire davantage de djihad violent contre ce pays»

Selon Mr Gaffney, le rapport conclut que les programmes du gouvernement américain visant à établir des liens avec les groupes musulmans qui font la promotion de la charia «ne sont pas de la rectitude politique, mais de la soumission». L’incompréhension, par l’administration, de la nature islamiste de la menace terroriste «attire davantage de djihad violent contre ce pays», a déclaré Mr Gaffney.

Le rapport recommande que soit menée une campagne contre les islamistes radicaux suivant le modèle utilisé contre l’idéologie et les activités communistes pendant la guerre froide, y compris l’infiltration par le FBI de groupes djihadistes soutenus par l’étranger et d’autres mesures de sécurité robustes.¸

«Aujourd’hui, les États-Unis font face à une menace idéologique encore plus insidieuse: la doctrine socio-politique totalitaire que l’islam appelle la charia», indique le rapport. «Bien qu’elle contienne certainement des éléments spirituels, ce serait une erreur de concevoir la charia comme un code «religieux» au sens occidental, car elle vise à réglementer tous les comportements dans la sphère laïque – économique, social, militaire, juridique et politique ».

Le rapport de Team B demande l’élaboration d’un stratégie visant à contrer l’idéologie islamiste, mais note que la compréhension de la nature de l’ennemi est une première étape essentielle.

«Cela ne peut se faire en suivant la stratégie perdante qui consiste à entretenir une fiction sur l’état de l’islam dans le vain espoir que la réalité finira par rattraper la fable inoffensive», indique le rapport. «Renforcer les éléments parfaitement dignes de l’islam exige une évaluation franche qui prend acte de la force de la charia – tout comme la défaite des idéologies totalitaires du 20e siècle a exigé une reconnaissance de leurs capacités malveillantes.»

Le système de la charia est «totalitaire» et incompatible avec les garanties de la constitution américaine d’adoption des lois par le processus démocratique, la liberté de conscience, la liberté individuelle et la liberté d’expression, y compris le droit d’analyser et de critiquer la charia, indique le rapport.

Le rapport cite le document de 1991 des Frères musulmans en Amérique du Nord décrivant un processus secret d’«implantation» de l’islam aux États-Unis. Le plan consiste à mener «un grand djihad pour éliminer et détruire la civilisation occidentale de l’intérieur et «saboter» sa misérable maison par leurs mains et les mains des croyants afin qu’elle soit éliminée», stipulait le document.

L’organisation des Frères musulmans d’origine égyptienne est la plus importante organisation à promouvoir le suprémacisme islamique, indique le rapport.

Les administrations républicaines et démocrates n’ont pas compris la nature idéologique de l’ennemi terroriste, indique le rapport, y compris son but ultime qui est le rétablissement d’un califat islamique totalitaire gouverné par la charia dans le monde entier.

.

Pillé chez Bivouac-ID: USA : Un rapport d’experts appelle à lutter contre la charia, une idéologie suprémaciste totalitaire