Francaisdefrance's Blog

14/04/2011

Suisse: un député s’insurge contre les piscines réservées aus musulmanes.

Dessin: Alex

Et avouez qu’il y a de quoi. Entre la tolérance et l’islamisation, il y a un grand pas… Nous sommes à vos cotés; Monsieur Samuel Graber !

FDF

Depuis 2009, la piscine couverte du quartier de Gäbelbach, à Berne, est interdite aux hommes et aux garçons de plus de six ans le samedi après-midi. «La forte proportion de migrantes dans ce secteur en est la cause, dénonce le député UDC de Horrenbach Samuel Graber. Les musulmanes très pieuses ne fréquentent pas les bains publics si des hommes s’y trouvent.» Gasp!

Lire la suite
L’horrifié précité a même appris qu’il s’agirait d’un projet «d’intégration» – les guillemets sont de lui –, mais il possède un avis bien différent: «C’est plutôt d’une adaptation unilatérale des habitudes suisses à la charia qu’il s’agit. Ceux qui se livrent à des mises en garde contre l’introduction de ladite charia qui nous menace sont taxés d’hystériques et de propagandistes, grommelle-t-il. L’exemple de Gäbelbach montre pourtant que l’introduction de la loi islamique est déjà en partie réalité

Dans ce contexte de désolation, notre croisé préalpin s’était fendu d’une interpellation bien sentie, avide qu’il était de savoir si le canton soutient ce projet d’intégration et si d’autres piscines bernoises excluent les hommes au profit des musulmanes.

Source: http://www.journaldujura.ch/

14/10/2010

Suisse: les muzz à l’eau, au nom de l’Education !

Dispensées de piscine? Pour quel motif, valable ?

Parfois, ça ne rigole pas chez nos amis suisses. La loi est la même pour tout le monde. C’est pas comme en France…

FDF

.

Le département de l’Éducation du canton de Bâle-Ville a rendu les cours de natation obligatoires et instauré des amendes pour les parents de confession musulmane qui interdisent à leurs filles de participer à cette activité scolaire. Dressant le bilan de la nouvelle réglementation, Christoph Eymann, le conseiller d’État cantonal chargé de l’éducation a signalé hier que cinq familles ont été sanctionnées par des amendes parce que leurs filles scolarisées dans le primaire ne suivaient pas les cours de natation pour des motifs religieux. Chaque parent a dû payer une amende de 350 CH (260 euros), soit 700 CHF (520 €) pour un couple. Il s’agit de quatre familles turques et d’une famille suisse convertie à l’islam. Une cinquième famille a été condamnée à une amende équivalente pour être partie en vacances avec son enfant en dehors des périodes de vacances scolaires…


source : altermedia.info