Francaisdefrance's Blog

07/06/2011

Société multiculturelle = Société multiconflictuelle…

Le FN l’avait prédit…

Nouvel exemple de l’échec cuisant de l’intégration de masse, mercredi, dans l’Essonne,  des « jeunes » du quartier des Tarterêts de Corbeil-Essonnes ont tendu une embuscade particulièrement violente à un véhicule des forces de l’ordre. Philippe Capon, secrétaire général d’Unsa Police, a affirmé sur Europe 1 que les policiers ont eu affaire « à des jeunes qui sont des tueurs de flics potentiels. Il y a la volonté de tuer ». Pendant ce temps à Sevran (Seine-Saint-Denis), l’intensification des règlements de compte entre bandes de dealers, -une fillette à été blessée par balle lors d’un échange de tirs entre racailles- incitent certains élus de gauche à demander l’intervention de l’armée !

Société multiculturelle, société multiconflictuelle : cet adage a été également illustré ces derniers jours par les émeutes générées à la suite de l’arrestation dans une maison culturelle kurde de terroristes présumés du PKK, à Arnouville dans le Val d’Oise. La manifestation organisée par les kurdes dans cette même ville hier a reçu le soutien d’ élus de gauche comme la communiste Sylvie Jean, Didier Vaillant, maire PS de Villiers-le-Bel, ou encore François Pupponi, député-maire socialiste de Sarcelles. Un rassemblement qui s’est terminé par le saccage de véhicules par une cinquantaine de casseurs.

Cette situation d’accroissement des violences dans les banlieues plurielles, sur fond de repli communautaire et de gangstérisme mafieux avait été prédite de longue date par le FN comme le fruit empoisonné de flux migratoires incontrôlés.

Cette dénonciation des conséquences de l’immigration de peuplement sur notre sol, la défense du concept de préférence nationale n’empêchent pas les nationaux de manifester leur solidarité en dehors de nos frontières avec les peuples victimes de situations dramatiques. Ce qui n’a pas eu l’heur de plaire au site de Bernard-Henry Lévy et de la revue éponyme « La règle du je(u) » qui a violemment attaqué le vote par le groupe FN du Conseil régional de Rhône-Alpes, présidé par Bruno Gollnisch, d’une motion présentée au nom d’Europe Ecologie/Les Verts par l’élue Alexandra Cusey.

Sous la plume de Bernard Schalscha, (article repris sur certains sites communautaires) La Régle du jeu s’émeut ainsi que « lors de la séance du 27 mai, le Conseil régional de Rhône-Alpes ait adopté un voeu de soutien à l’initiative «Un bateau français pour Gaza engagée par le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ». Et ce par la grâce d’une « ahurissante coalition regroupant, aux côtés de ces deux formations, le Parti socialiste, le PRG et… le Front National ». « L’UMP et un élu PS se sont abstenus. »

Soulignant toutefois que «l’initiative de la Région Rhône-Alpes ne saurait s’apparenter à un soutien aux extrémismes quels qu’ils soient mais à un soutien à la société civile de Gaza et au respect du droit international», le document n’en demande pas moins, entre autres, que «le gouvernement français facilite cette action et agisse pour la levée du blocus de Gaza».

Cet article indique encore que « le Front National s’est promptement engouffré dans cette douteuse solidarité avec les Palestiniens, qui fait écho au soutien qu’il avait apporté à Saddam Hussein. » Sur le même ton larmoyant l’auteur tente cependant de rassurer ses amis : « Heureusement, le vœu adopté par la région Rhône-Alpes a toutefois suscité un tollé dans les hautes sphères du PS »…même si Strauss-Kahn est resté étrangement silencieux sur le sujet !

« Localement, les élus socialistes se justifient en expliquant qu’il existait de toute façon une majorité pour le voter. Étrange argument, qui convaincra sans doute difficilement Martine Aubry, et encore moins Richard Prasquier, le président du CRIF, qui a d’ores et déjà été saisi de cette alliance Verts-Roses-Rouges-Bruns » (sic).

Rappelons que le FN, notamment par la voix de Marine Le Pen, avait condamné l’attaque de la flottille humanitaire turque au large de Gaza par les commandos israéliens en mai 2010. Et que loin des mauvais fantasmes véhiculés par certains, la position du Front National au sujet du conflit israélo-palestinien ne souffre d’aucune ambiguïté : l’affirmation du droit du peuple palestinien, comme du peuple israélien à un Etat, à vivre en paix au sein de frontières sûres et reconnues. Ce qui est certes beaucoup plus facile à dire qu’à transposer concrètement pour les parties concernées.

Source: http://www.gollnisch.com/

11/05/2011

Le Parlement européen lève l’immunité de Bruno Gollnisch. Oumma.com s’en délecte…

Lu sur Oumma.com… Toujours aussi amoureux du Front National, ces gens-là. Lisez combien ils se délectent de ce qui arrive à Bruno Gollnisch…Comme la Licra, chez Oumma.com on n’a pas encore compris que les musulmans ne sont pas une race. Alors pourquoi une plainte pour incitation à la haine raciale ??? Ahhhhhhhhhhhhhhh, cette religion de tolérance…

FDF

.

Le Parlement européen lève l’immunité de Bruno Gollnisch pour ses propos anti-musulmans

publié le mardi 10 mai 2011

« Bruno Gollnisch ne se félicitera certainement pas d’avoir fait l’unanimité au Parlement européen, et peut-être même ravalera-t-il sa salive, qu’il a fielleuse et négationniste, face au consensus qui le prive de son immunité parlementaire à la suite d’une plainte pour « incitation à la haine raciale », anti-islam s’entend.

Connu comme le loup blanc pour ses saillies verbales qui revisitent la grande histoire, notamment en 2004, lorsqu’il a publiquement contesté les crimes contre l’humanité, le député européen, qui briguait la présidence du Front National, est rattrapé par un communiqué de presse datant d’octobre 2008, dans lequel il distillait une pensée raciste et ultranationaliste : « l’invasion de notre patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs » par l’islam.

La plainte déposée en janvier 2009 par la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) contre les propos de Bruno Gollnisch, lequel s’était retranché derrière sa précieuse immunité pour se soustraire à une convocation judiciaire, a été finalement entendue par le Parlement réuni en session plénière à Strasbourg, estimant que les faits reprochés sont à dissocier de ses activités de député européen, et concernent uniquement « ses activités sur le plan purement régional et local« .

Criant à l’hallalisation de la France avant que Zemmour ne s’en fasse la caisse de résonance tonitruante, et faisant montre récemment d’une grande clémence envers un jeune élu frontiste adepte du salut nazi, celui qui a dû rendre les armes face à Marine Le Pen triomphante doit aujourd’hui faire profil bas face à la levée d’une protection parlementaire usée jusqu’à la corde. »

Source: http://oumma.com/

07/12/2010

Election à la présidence du FN.

Je relaie… Il est vrai que la dernière scission a beaucoup fait souffrir le mouvement…

FDF

.


Mes chers amis,

Je viens de franchir le cap des 28 000 contacts à qui j’adresse mensuellement mes écrits et parmi ceux-ci figurent toutes les sections du FN et tous les mouvements nationalistes. Depuis quelque temps, j’assiste à ce duel fratricide qui commence à produire chez moi un sentiment de malaise et de crainte… Je reçois beaucoup de messages de ce petit monde ainsi que leur bulletin de liaison et m’aperçois avec consternation que la pression monte entre les deux clans concernés, que le ton devient plus agressif… et je crains fort que d’ici l’élection à la Présidence du FN, les injures prennent le pas sur toute autre considération. Alors, je vous mets en garde mes amis : Attention à ne pas aller trop loin dans vos soutiens à l’un et à l’autre des candidats ! Ils représentent tous deux notre mouvement ; leur programme pour la France et leur combat sont identiques, leurs compétences et leur fidélité à JMLP le sont également ; seule une sensibilité les différencie… ce qui est logique. Alors, à tous je dis STOP ! Arrêtez les hostilités avant qu’il ne soit trop tard car de cette confrontation fratricide subsistera indéniablement des séquelles qui pèseront très lourdement lors des Présidentielles. D’ores et déjà j’ai été consterné d’apprendre que certains ne voteront pas pour le (la) candidat(e) en lice s’il (si elle) n’obtenait pas, au préalable, la présidence du mouvement. C’est grave, c’est très grave ce qui est en train de se passer et il en va également de notre crédibilité… Alors, mes amis, reprenez-vous, faites campagne pour Marine ou Bruno selon vos convictions mais dans un esprit sain et serein. Abstenez-vous d’attenter à leur intégrité, leur dignité et à et leur moralité… puis, une fois passée le 16 janvier, remettez vos compteurs à zéro et donnez-vous à fond pour celle ou celui qui représentera le Front National en 2012. Il y va de notre salut, de celui de nos enfants… de celui de la France !

A tous, bien amicalement.

José CASTANO (adhérent au FN)

08/11/2010

Front National. Campagne interne: Message de Bruno Gollnisch aux adhérents (et futurs adhérents) du FN.

C’est bien connu, on ne prête qu’aux riches, et l’exégèse du discours et surtout des hypothétiques arrière-pensées de Bruno Gollnisch va bon train depuis le début de la campagne.

Là où il suffirait tout simplement d’écouter ce que dit le vice-président du FN, dont le langage a pourtant le mérite de la clarté -une clarté peut être un peu trop aveuglante pour certains-, beaucoup s’échinent à lui prêter des vues inavouables. La théorie du complot a de beaux jours devant elle…

Une limpidité des propos de Bruno Gollnisch qui a été particulièrement appréciée par les adhérents du FN qui sont allés à sa rencontre cette fin de semaine. Bravant le mauvais temps ils étaient 150 samedi midi à La Voulte (Ardèche), 170 le soir dans le magnifique château du Baroux (Vaucluse) et près de 200 à Marseille dimanche midi à venir écouter le vice-président du FN.

Le langage « carré », les arguments utilisés par le candidat à la succession de Jean-Marie Le Pen font leur effet sur les adhérents qui, pour beaucoup, (re)découvrent sous un jour nouveau le vice-président du FN à l’occasion de cette tournée.

Sa détermination et son assurance impressionne… Certes, ses compétences d’homme de dossier, d’élu, d’intellectuel n’ont jamais été mises en doute. Mais c’est incontestablement sur sa capacité évidente à assurer la cohésion du FN, à rassembler la famille nationale, les électeurs orphelins du souverainisme et au encore au-delà, ceux de la gauche patriotique et de la droite sociale, qu’il a engrangé un regain de popularité et de soutiens ces dernières semaines.

Cela n’empêche pas un certain nombre de commentateurs de lui dénier toute sincérité, de refuser d’admettre que son souci d’ « enraciner la modernité dans la tradition » n’est pas le cache-sexe d’une nostalgie coupable pour les heures les plus sombres de notre histoire.

Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre… Passe encore que ce type de commentaires fleurissent dans la presse de gauche, mais quand ils émanent de personnes censées nous connaître et partager nos valeurs nationales, cela devient assez pathétique.

Au nombre des mauvais fantasmes véhiculés sur le compte de la candidature Gollnisch, le dénommé Jean-Pierre Pagès-Schweitzer a fait ainsi très fort dans les colonnes des Quatre vérités Hebdo (édition du vendredi 22 octobre), publication au demeurant sympathique en ce qu’elle accueille, sans ostracisme, articles et points de vue couvrant l’ensemble des sensibilités de la droite nationale, et dont nous partageons très souvent les analyses.

Dans l’article en question, M. Pagès-Schweitzer explique pourquoi il votera Marine au congrès, ce qui est bien évidemment tout à fait son droit.

Ce qui est nettement plus tendancieux ce sont les raisons qu’il avance pour justifier son choix.

Selon lui, si les « gollnischiens » -appellation au moins aussi sympathique que celle de « souchiens » utilisée pour désigner les « Gaulois »…- « se présentent comme les gardiens des fondamentaux (…), le plus fondamental des fondamentaux (des partisans de la candidature du vice-président du FN), c’est l’antisémitisme. L’homophobie venant immédiatement après ».

Non, vous ne lisez pas Têtu ou le Nouvel Obs

Et de poursuivre : « ce que les anciens (sic) reprochent à Marine, c’est de ne pas montrer patte blanche ; d’éviter les outrances de son père, de vouloir même sans démarquer (…). Elle réalise pleinement que (…) le péril aujourd’hui n’est pas juif, il est arabe et que, si complot il y a, il n’est pas fomenté par les Sages de Sion, mais par les sectateurs du nouveau califat ».

Se félicitant de l’apparition sur le marché politique d’une « nouvelle extrême droite pro-sioniste » –le phénomène en fait n’est pas nouveau

– l’auteur de cet article démontre cependant qu’à trop vouloir faire coller une démonstration fumeuse à la réalité, on arrive assez rapidement à se prendre les pieds dans le tapis (de prière).

Pour preuve, il désigne comme chef de file de cette extrême droite islamophile, « colallahborationniste comme disait Serge de Beketch », un cadre du FN, Christian Bouchet.

L’intéressé à notre connaissance n’a pas démenti, mais il faut maintenant que M. Pagès-Schweitzer remette un peu d’ordre dans ses fiches pour expliquer à ses lecteurs pourquoi alors M. Bouchet appelle à voter non pas pour Bruno mais pour Marine… comme lui.

La suite au prochain numéro ?

Tantôt traître projetant de faire imploser le FN en y accueillant des « dissidents », également suppôt de Satan ayant vendu son âme aux « barbus », Bruno serait aussi une infâme grenouille de bénitier, qui œuvrerait dans l’ombre des sacristies –un complot des jésuites, marchant main dans la main avec le « califat » ?- à transformer le FN en « parti confessionnel ». Avant de trucider tous les laïcs et les homos au cours d’une vaste Saint-Barthélemy ?

Bis repetita placent, rappelons une nouvelle fois ici, les propos sans ambiguïtés du vice-président du FN sur ce sujet, et dernièrement encore dans les colonnes de Monde et Vie, certes « journal catholique », horresco referens…

« Je pense pour ma part explique Bruno Gollnisch, que la France est un peuple, un territoire, une langue et une civilisation exceptionnelle, aussi tributaire du christianisme que la civilisation japonaise l’est du confucianisme, du Shinto ou du bouddhisme. Les valeurs chrétiennes ne se limitent pas à la France, elles sont universelles, mais elles ont fait la grandeur de notre civilisation ».

« Je souhaite restaurer, non pas l’ordre surnaturel, qui est de la responsabilité du clergé, mais le socle des valeurs de droit naturel – la famille, le respect de la vie, l’acquisition légitime d’un patrimoine fondée sur le travail, les corps intermédiaires, le respect d’un véritable principe de subsidiarité aujourd’hui dévoyé par l’Union européenne, des organisations professionnelles affranchies de la subversion marxiste, etc. –, hors desquelles nous nous enfonçons dans une nouvelle décadence ».

« Contrairement à ce qui a été prétendu, je ne souhaite pas pour autant que le Front National devienne un parti confessionnel. Je travaille en parfaite intelligence avec des patriotes d’autres religions, voire agnostiques ».

Voilà qui a (encore) le mérite de la clarté.

(ndlr: Je suis tout à fait incapable, pour le moment, de dire pourquoi le néo-nazi, sataniste (biographe d’Aleister Crowley) -et surtout éminence grise d’Alain Soral, Christian BOUCHET, appelle à voter pour Marine. JPPS).

(gollnisch.com)

Source: in cafephilodedroite

11/10/2010

« le 16 janvier 2011, je voterai pour Marine La Pen. » JPPS

CET ARTICLE A ETE REFUSE PAR LES 4 VERITES -ET PAR VALEURS ACTUELLES

FN : LA QUERELLE DES ANCIENS ET DES MODERNES

***Blog-Notes N°69
« Muse redis-moi donc quelle ardeur de vengeance
De ces militants fidèles rompit l’intelligence… »
(d’après Boileau)

La succession s’avère difficile : les prophètes, les futurologues et les « boomakers » de tout poil, ne manquent jamais de vous glisser leur pronostic, à la sortie de St-Nic (où j’étais ce matin), ou dans les arrières-boutiques des librairies nationalistes.

En réalité, il ne fait aucun doute que Marine succédera à son père -ne serait-ce que pour se faire remettre le numéro du compte « irakien »
(voir mon article, dans Les 4 vérités : « SOS Enfants du Soudan »).

Le FN n’a jamais été un parti démocratique -pourquoi le deviendrait-il à l’occasion du XIVème Congrès ?

Même si les jeux sont faits, la campagne pour l’élection du remplaçant de papy, peut être, et même -doit être- l’occasion d’un débat de fond, qui ne manquera pas d’avoir une incidence, sur les futurs options politiques du principal parti de la droite nationale.

Les deux candidats étant obligés de se démarquer, il est légitime d’essayer de faire pression sur eux, afin qu’ils prennent certains engagements (qu’ils tiendront…ou ne tiendront pas).

Ce serait quand même quelque chose de nouveau, puisqu’aussi bien,
en 53 ans (le Front National des Combattants fut fondé en 1957 -j’y étais), personne n’a jamais réussi -voire même essayé- d’infléchir les prises de position du vieux chef.

La presque totalité (moi excepté) des hommes politiques de la Droite Nationale, avançant masquée (version française de la « taqqyia »), il est indispensable de décrypter les discours :

Pour prendre un exemple typique, lorsque Bruno Gollnisch déclare « Je laisse le soin aux historiens de se prononcer sur l’existence des chambres à gaz »,
il faut lire : « Moi, personnellement, je n’y crois pas ».

Officiellement, les adversaires de Marine lui reprochent de vouloir trop « moderniser » le Front, de chercher à le mettre « au goût du jour », voire même de lorgner en direction d’un éventuel maroquin sarkozien.

Toujours officiellement, les Gollnisshiens se présentent comme les gardiens des « fondamentaux » de la droite nationale, des principes « anciens » qui remontraient à l’émergence de cette mouvance politique, dans les dernières décennies du XIXème siècle (Boulangisme, Ligues, 1934 etc.).

En vérité, mais ils ne l’avoueront que sous la torture -ou aux cocktails de « Primatice »-c’est à « l’Affaire Dreyfus » qu’il faut remonter.

Le plus fondamental des fondamentaux, c’est en effet l’antisémitisme.
L’homophobie venant immédiatement après…

Les « détails » et les « Durafour… » ne sont pas des dérapages : ce sont des messages envoyés aux « anciens », aux nostalgiques de Vichy, qui, jusqu’à relativement récemment, composaient l’immense majorité des adhérents, des sympathisants et des électeurs du Front.

Ce que les anciens reprochent à Marine, c’est de ne pas montrer patte blanche; d’éviter les outrances de son père, de vouloir même s’en démarquer.

Ce qui d’ailleurs ne signifie en aucune façon, qu’en son for intérieur, elle ne ressente pas la même aversion, pour les juifs de la diaspora, que ressent (moi y compris) tout nationaliste qui se respecte.

Cela signifie simplement qu’elle est consciente du fait, que la situation de la France (et de l’Europe) d’aujourd’hui, est sans commune mesure avec celle des années trente.

Elle réalise pleinement que, n’en déplaise aux tenants des fondamentaux, le péril aujourd’hui, n’est pas Juif -il est arabe; et que si complot il y a, il n’est pas fomenté par les Sages de Sion, mais par les sectateurs du nouveau Califat.

Peu de français, malheureusement, sont aujourd’hui conscients de l’importance du danger islamique : On pourrait presque parler d’un état hypnotique. « Tout va très bien Madame la marquise » !
Ou encore : « ils ne prendront le pouvoir que dans une ou deux décennies » (sous-entendu, « après moi le déluge »).

Il faut dire qu’ils sont encouragés dans cette attitude par ceux que, pour plus de clarté, je qualifierai d’Ultra-Droite.

Une ULTRA-DROITE colallahborationniste, comme disait Serge de Beketch, et dont le chef de file pourrait être Christian Bouchet; suivi de très près par Alain Soral.

Très exceptionnellement, j’ai fait mien un proverbe arabe : « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ».

Je pense, bien évidement, aux Israéliens -qu’il ne faut pas confondre avec les Juifs de France, qui soutiennent globalement les arabo-musulmans, en vertu d’un raisonnement débile, qui consiste à penser que si l’on interdit la burqa, on finira par interdire la kippa, et que rien ne différencie la viande Halal…de la viande Kacher.

Par ailleurs, ils sont très majoritairement d’origine nord-africaine, et se sentent probablement maghrébins, avant d’être juifs.

Une Nouvelle Extrème-Droite Pro-Sioniste, a donc fait son apparition, avec la publication, par Guillaume Faye, de LA NOUVELLE QUESTION JUIVE ( qui fut immédiatement voué aux gémonies par les « fondamentalistes »).

Depuis, d’autres ont suivi -dont votre serviteur.

Dans les circonstances actuelles, une attitude pragmatique (et non dogmatique) s’impose.

C’est pourquoi, le 16 janvier 2011, je voterai pour Marine La Pen.

Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

Candidat du Front National
aux législatives de 2007

15/09/2010

« Pression islamiste croissante »: cachez-moi cette cause que je ne saurai voir …

Loi contre le port du voile intégral et du niqab: le point de vue de Bruno Gollnisch…

FDF


Et une loi de plus : celle visant les porteuses de niqab et autre voile intégral,  interdisant de dissimuler son visage dans l’espace public, a été  adoptée ce mardi. « Pour mettre un terme aux incertitudes juridiques, le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a fait savoir qu’il saisirait le Conseil constitutionnel. On connaîtra l’avis des Sages mi-octobre » rapporte Le Figaro. Cette nouvelle loi rejoindra-t-elle la cohorte de celles qui ne sont jamais appliquées ? C’est ce que laisse entendre également cet article. Plus largement, cela fait déjà longtemps que Jean-Marie Le Pen et  Bruno Gollnisch invitent  à ne pas confondre la cause et l’effet  d’un phénomène sur lequel les parlementaires ont été invités à légiférer…

« Le Conseil français du culte musulman relève Le Figaro a déjà mobilisé ses imams pour qu’ils engagent le dialogue théologique avec ces femmes pour les convaincre que ce voile n’est pas le vêtement préconisé, explique son président, Mohammed Moussaoui. Avec un succès mitigé ».

« Quant aux policiers qui devront informer d’abord, puis appliquer une amende de 150 euros ou préconiser un stage de citoyenneté, beaucoup avouent en aparté n’avoir reçu aucune consigne et ne pas savoir comment s’y prendre. Avec la crainte d’embraser des quartiers déjà sous tension ». Nouvelle confirmation de ce que nous avancions, puisque les consignes visant à éviter « les provocations policières »  dans « les  quartiers » s’accommodent mal de la volonté affichée par la majorité de lutter contre « l’obscurantisme ».

D’autant que « les salafistes n’entendent pas déserter la voie publique. Au contraire. Certains sont prêts à contester la loi ». Selon Michèle Vianès, qui dirige l’ONG Regards de femmes, « les provocations se multiplient,  avant on voyait des burqas surtout dans les périphéries. Maintenant, j’en croise dans le centre de Lyon.» «Leurs silhouettes sombres semblent également plus nombreuses dans la capitale (…). J’en croise de plus en plus confirme Françoise Kayser, de l’association Femmes contre les intégrismes. Elles sont en tout cas plus visibles, reconnaît une fonctionnaire du conseil général des Hauts-de-Seine, qui œuvre dans les quartiers de Nanterre où des salafistes sont implantés de longue date.»

Au-delà de cette pratique vestimentaire très marginale eu égard au poids démographique de l’islam dans notre pays, Le Figaro insiste également sur la « pression intégriste croissante»  qui inquiète «  les responsables d’associations féministes ». «Certains citent des remarques adressées aux mangeurs durant le ramadan et la nouvelle doxa qui fait du voile une obligation. «La burqa n’est qu’une partie du problème. Les hommes politiques ne doivent pas s’en tenir là» explique M. Vianès.

Ne pas « s’en tenir là », c’est une évidence, mais cela nécessite courage,  lucidité et de ne plus se complaire dans l’incapacitante idéologie cosmopolite qui sert trop souvent de ligne de conduite aux « associations féministes » et autres « défenseurs de la laïcité ».

Bruno Gollnisch le notait dans son livre  La réaction c’est la vie , « à partir du moment où il y a une masse de gens qui, pour des raisons éthiques, culturelles, linguistiques, religieuses ont entre eux un ciment qui les distingue du fond de la population dont ils sont les hôtes, ils tendent naturellement à augmenter leur influence et à obtenir de pouvoir vivre selon leur mode de vie propre dans un premier temps et dans un second, de façon à peu près inéluctable, ils imposeront ce mode de vie à d’autres (…). Encore une fois, le fond  du  problème est avant tout d’ordre démographique. Si nous laissons la porte ouverte à des gens qui sont de surcroît éloignés de notre propre culture, nous serons submergés ».

Et Bruno Gollnisch d’avertir « qu’on ne peut pas confondre la « cause » de l’islamisation et son « effet ». « La cause, c’est le phénomène migratoire ; l’effet ce sont les revendications de telle ou telle frange venant de l’islam pour obtenir satisfaction sur tel ou tel point, au détriment de nos lois, de nos meurs, de nos coutumes ».

source : gollnisch.com

02/09/2010

Marine Le Pen dévoile sa « machine de guerre »…

02.09.10

La course à la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du FN entre dans sa dernière ligne droite. Mercredi 1er septembre s’est ouverte officiellement la campagne interne au Front national qui devra départager, à l’issue d’un vote des adhérents au congrès qui se tiendra à Tours les 15 et 16 janvier 2011, les deux vice-présidents : Marine Le Pen, 42 ans, et Bruno Gollnisch, 60 ans.

La première apparaît en position de force pour succéder à son père lors du congrès de Tours. Le leader de 82 ans a, en effet, déjà annoncé son soutien à la candidature de sa fille. Plusieurs cadres et historiques du parti l’ont suivi : Alain Jamet, un des cofondateurs du FN, est d’ailleurs le président du comité de soutien à Marine Le Pen. Le trésorier du Front, Wallerand de Saint-Just, en sera aussi, tout comme Steeve Briois – l’artisan de l’implantation de Mme Le Pen à Hénin-Beaumont –, l’ancien mégrétiste Nicolas Bay ainsi que de nombreuses têtes de listes frontistes lors des dernières élections régionales.

Lors d’une conférence de presse, mercredi 1er septembre, au siège du mouvement, Mme Le Pen a présenté son dispositif. Et elle a vu les choses en grand, déclarant qu’elle voulait faire du FN « une machine de guerre à la conquête du pouvoir », certaine que « jamais la situation n’a été aussi favorable pour le FN ».

Au moins 50 déplacements dans les départements sont prévus. Sa campagne sera dirigée par Dominique Martin, élu de Haute-Savoie, qui fut le directeur de campagne de M. Le Pen pour les élections européennes de 2009 et celui de… Bruno Gollnisch pour les régionales de 2010.

Mais surtout, un club de réflexion est lancé, baptisé « Idées nations », bientôt appuyé par un site Internet. Son créateur, Louis Aliot, ancien secrétaire général du FN et personne-clé du dispositif « mariniste », a expliqué au Monde que le but de ce « think-tank » sera « d’amener à Marine Le Pen des mesures phares immédiatement applicables ». Tout ça dans le but de « crédibiliser son programme pour la présidentielle »

Suite et source: http://tinyurl.com/3aj53zs

26/08/2010

Et pan! Bruno Gollnisch suggère que les Roms s’installent au Vatican.

Ah ben ça, c’est envoyé. C’est comme les abrutis qui hurlent haut et fort qu’il faut aider les sans-papiers à tout prix. A qui je suggère donc de commencer par les héberger chez eux, pour voir…
FDF
.

Bruno Gollnisch (FN) a suggéré mercredi que les Roms s’installent « place Saint-Pierre de Rome », en réponse à l’appel du pape Benoît XVI à accueillir les « légitimes diversités humaines« , qui a été interprété comme une désapprobation de la politique du gouvernement français. « Le pape n’engage pas son infaillibilité sur ces sujets », a réagi le vice-président du Front national, réputé proche des catholiques traditionalistes, au micro de RMC-Info. Comme on l’interrogeait sur la phrase prononcée par le pape lors de l’Angélus dimanche, il a ajouté : « Je pense que les Roms pourraient peut-être s’installer place Saint-Pierre de Rome, et puis on en reparlera. »

« Je suis un peu irrité par ce genre de discours de certains clercs. Je voudrais qu’ils me disent » si « la France a le devoir d’ouvrir ses frontières à tous ceux qui veulent s’y installer », a déclaré M. Gollnisch, en compétition avec Marine Le Pen pour succéder, en janvier 2011, au président du FN, Jean-Marie Le Pen. « Est-ce que c’est une obligation morale pour un dirigeant, catholique, ou pas catholique d’ailleurs, de laisser les frontières ouvertes au détriment de ses propres ressortissants, et notamment des plus pauvres et des plus marginaux », a-t-il poursuivi.

Le député européen et conseiller régional en Rhône-Alpes a également estimé que la France devrait renégocier les traités européens « qui donnent aux ressortissants de ces pays (d’où sont originaires les Roms, ndr) le droit de venir en France sans aucune autorisation préalable ».

Source: http://tinyurl.com/2czwt63

Déchéance de la nationalité. déjà en 1938…

“Le Front Populaire prévoit la déchéance de la nationalité en 1938″.

26 août 2010
.

Bruno Gollnisch était aujourd’hui l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.


« Il suffit d’en revenir à des lois que la Gauche pourra difficilement contester.”

« La proposition de priver de la nationalité française des criminels qui s’en prendraient aux forces de police par exemple, cela suppose qu’on réforme le Code de la Nationalité. Je me suis replongé cette nuit dans mon livre d’étudiant en droit à l’époque du général De Gaulle. On s’aperçoit que les décrets-lois du Front Populaire, c’est-à-dire de la gauche de 1938, prévoyaient la déchéance de la nationalité française des étrangers naturalisés depuis moins de 10 ans, qui commettaient des crimes ou des délits passibles d’un an de prison. Il suffit d’en revenir à des lois que la Gauche pourra difficilement contester. Madame Royal ne pourra pas se joindre au concert des pleureuses, ni monsieur Badinter… […] »

RMC

Source: http://tinyurl.com/28s435k