Francaisdefrance's Blog

23/02/2012

Soutien de Brigitte BARDOT à Marine Le Pen, appel de Jean-Jacques BOURDIN pour la pluralité et la démocratie !

Le refus du Conseil Constitutionnel concernant la fin de la « transparence » des signatures des maires pour les présidentielles était prévisible. Ses conséquences aussi…

Ca remue. Et je pense que ce n’est pas terminé.

FDF

.

Marine Le Pen suivie dans sa dénonciation de l’abattage halal.

.

Extraits choisis…

SIGNATURES DE MAIRES

Le 22 février 2012

Cher(e)s Ami(e)s,

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint un extrait de l’article de l’Express daté du 22 février 2012 qui évoque l’appel de Brigitte BARDOT aux maires de France pour qu’ils parrainent la candidature de Marine Le Pen.

Voici également le lien hypertexte de l’intégralité de l’article : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bardot-appelle-les-maires-a-donner-leur-signature-au-fn_1085123.html

Sur ce même sujet, vous trouverez ci-joint le communiqué de presse manuscrit, rédigé par Brigitte BARDOT:

Article BARDOT

Article BARDOTEnfin, le journaliste de RMC Jean-Jacques BOURDIN mène une  » campagne  » auprès des Maires de France sur son antenne afin que ces derniers parrainent les candidats ayant des difficultés à réunir les 500 signatures. Evidemment, cet appel n’est pas spécifique à Marine Le Pen, mais un tel appel venant d’un journaliste indépendant dont les audiences sont importantes peut convaincre un certain nombre d’élus.

Voici le lien qui mène sur le site de RMC, faisant référence à cet appel; en cliquant sur le lien, vous soutiendrez numériquement cette initiative : http://www.rmc.fr/front_office/static/dossier-special/petition-parrainages-bourdin/merci.html .

Source: Front National

20/06/2011

L’islam, un danger de santé publique !

Et ce n’est pas moi qui le dit… Mais depuis le temps que je le pense.

FDF

.

 

Le rite halal accentue le risque E.coli !!!

Un communiqué de la Fondation Brigitte Bardot du 16/06/2011 :

Le 10 novembre 2010, sept organisations françaises de protection animale* alertaient les autorités, lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, sur les risques sanitaires graves dus à la présence de germes d’origine digestive, comme les E. coli, présents dans les steaks hachés.

Cette infection des viandes est accentuée par la généralisation de l’égorgement rituel des bêtes car l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage des animaux entraîne un « épanchement de matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage ».

La Fondation Brigitte Bardot a remis, fin 2010, aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur, ainsi qu’au Chef de l’État, le dossier de presse « De la souffrance des animaux… à la tromperie des consommateurs » dans lequel l’alerte est donnée (pdf) :

« Certains germes d’origine digestive pouvant être très pathogènes pour l’homme risquent ainsi d’être retrouvés dans des pièces de découpe (collier notamment) ou dans des steaks hachés préparés avec celles-ci. Avec l’abattage rituel, il y a donc un danger potentiel pour la santé humaine, tout particulièrement pour les enfants, les personnes âgées et les populations immunodéprimées ».

Ces propos ont été confortés par la déclaration de Pascale Dunoyer, Chef du bureau des établissements d’abattage à la Direction Générale de l’Alimentation, dans le bulletin de l’Académie Vétérinaire de France : « Des pratiques liées à la mise en œuvre du rituel d’abattage peuvent avoir des conséquences en termes de salubrité et de sécurité des carcasses. Nous pouvons citer à ce titre le tranchage de la trachée et de l’œsophage qui peut provoquer le déversement du contenu gastrique (voire pulmonaire) sur les viandes de têtes, de gorge et de poitrine ».

Face à ces mises en garde répétées et à l’attitude irresponsable des autorités devant ce grave problème de salubrité publique et de protection animale, la Fondation Brigitte Bardot demande au ministre de l’Agriculture de rendre publique les méthodes d’abattage des animaux en France et de ne plus s’opposer, comme il le fait actuellement, à la mise en place d’une traçabilité pour le consommateur via un étiquetage européen.

* Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs, Fondation Brigitte Bardot, Confédération Nationale des SPA de France, Conseil National de la Protection Animale, Fondation Assistance aux Animaux, Protection Mondiale des Animaux de Ferme, Société Nationale pour la Défense des Animaux.

 

Source: http://www.islamisation.fr/

 

Les momos n’aiment pas notre BB…

Vu sur oumma.com… Que celà ne la décourage pas. Les égorgeurs sont fiers de leur cause. Il n’y a vraiment pas de quoi…

FDF

************************************************************************************************************************************************************************************************************

Nouveau délire de Brigitte Bardot

« Ses coups de semonce sombrent à chaque fois davantage dans la vulgarité, au point de flétrir irrémédiablement son image évanescente d’icône du septième art : Brigitte Bardot, la virulente prêtresse de la cause animale, fait à nouveau parler d’elle en signant une lettre ouverte incendiaire au président de la République.

Poussée à son paroxysme, sa rage noire se déchaîne contre les corridas, mais se laisse emporter par un sectarisme à fleur de peau qui porte une fois encore l’estocade aux musulmans et à l’Aïd-el-Kebir, dans une tonalité haineuse qui l’a traînée à cinq reprises devant le tribunal correctionnel de Paris : « les pratiques de l’Aïd-el-Kebir qui feront couler dans quelques mois plus de sang encore sur nos terres« , écrit-elle dans une plume trempée dans l’acide.

« 30 ans de régression ont fait de la France une fosse à purin où toute la merde des autres cultures est venue polluer la nôtre !«  fulmine la légende du cinéma qui, à l’âge de la grande maturité, a fait de la violence verbale sa marque de fabrique.

Exutoire d’un racisme viscéral, la missive de BB frappe fort et au plus haut sommet de l’Etat, dont Frédéric Mitterrand qui n’échappe pas à ses propos acérés et scabreux : « Monsieur Mitterrand tente de justifier l’injustifiable en parlant de pratiques observées en France, la zoophilie qui relève du même article 521-1 du code Pénal, donc punie des mêmes peines, est également une pratique perverse observée dans notre pays, aura-t-elle droit elle aussi à une inscription au patrimoine immatériel de la France ?« 

C’est par une sommation qu’elle conclut son réquisitoire contre l’inertie de Nicolas Sarkozy : « Montrez que vous n’êtes pas totalement dénué de courage, relevez ce pays qui se noie dans la honte ! » Mais en l’état, qui fait le plus honte aux valeurs républicaines ? »

17/06/2011

Etiquettage halal: les lobbys muzz et juif ont eu le dernier mot cette fois encore…

La soumission se fait de plus en plus palpable…


FDF

.

Plus de mention « abattus sans étourdissement » sur les étiquettes !

Avril 2011. Le Parlement européen votait un texte – provisoire – sur l’obligation de mentionner sur les étiquettes de produits carnés issus de l’abattage rituel « abattus sans étourdissement » (voir l’Europe vote l’étiquetage « abattus sans étourdissement ») Victoire pour les animalistes, catastrophes pour les juifs et les industriels du faux halal. Victoire pour les animalistes, car c’est l’une de leurs principales revendications. Catastrophe pour les juifs, car 70 % de la carcasse d’une bête casher part de facto dans le circuit traditionnel. La filière casher ne survit que parce qu’elle a la possibilité de revendre à d’autres les parties de la bête non consommable pour un juif. Catastrophe pour les industriels du faux halal, car cet étiquetage les aurait contraint à la transparence, hantise absolue tant l’opacité profite à leurs petites affaires.Voici ce que disait le communiqué de presse officiel.

Étiquetage supplémentaire pour les viandes et étiquetage clair des « imitations »: ne pas induire le consommateur en erreur

Selon les députés, les étiquettes des viandes devraient indiquer le lieu de naissance, d’élevage et d’abattement de l’animal. En outre, la viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement (conformément à certaines traditions religieuses) devrait être étiquetée comme telle et la viande composée de morceaux reconstitués devrait porter la mention « morceaux de viande reconstitués ».

Les députés ont affiné les règles existantes afin que le consommateur ne soit pas induit en erreur par le conditionnement des denrées alimentaires. Ils ont également insisté pour que les denrées alimentaires n’aient pas l’apparence, du fait de l’étiquette, d’une autre denrée alimentaire. Selon eux, le remplacement d’un ingrédient par un autre doit être clairement indiqué sur l’étiquette. Les denrées alimentaires contenant de l’aspartame devraient porter l’étiquette « contient de l’aspartame (source de phénylalanine et pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes) ».

Mai 2011. Le Consistoire publiait un communiqué de presse sur son site appelant à défendre l’abattage rituel. Le propos était clair et alarmiste. Conscientes qu’il faille plutôt traiter de ces problématiques, très polémiques et particulièrement prisées de l’extrême-droite antisémite et islamophobe, en toute discrétion, les autorités juives multiplient depuis plusieurs mois les interventions publiques ; ce qui témoigne de’une très grande préoccupation et de l’extrême gravité de la situation.

Le 19 avril 2011, la commission Environnement du Parlement Européen a adopté un amendement, dit Gerbrandy-Jorgensen qui prévoit l’étiquetage des viandes provenant d’animaux abattus sans étourdissement, c’est-à-dire issues d’abattage selon un rite religieux (juif ou musulman). Ce texte, avec de très nombreuses autres dispositions sur l’étiquetage des aliments, sera soumis au Parlement pour adoption en séance plénière début juillet 2011. L’amendement Gerbrandy-Jorgensen pose comme postulat que l’abattage sans étourdissement est source de douleur importante pour les animaux. L’étiquetage des viandes abattues selon un rite religieux permettra ainsi d’accréditer l’idée que les animaux dont proviennent ces viandes auront été exposés à une souffrance inutile et injustifiée, selon un rite rétrograde. On peut prévoir d’ores et déjà des conséquences dramatiques sur les circuits de production et de distribution de la viande cacher ou halal.

Même le CRIF, organisation laïque, s’est ému de la situation et en est venu appeler au lobbying (voir Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying).

Après le vote du 19 avril, la situation semblait très compliquée. Si compliquée que les autorités françaises ont demandé, discrètement, aux organisations juives et musulmanes d’approuver et de soutenir le texte. Recommandation non suivie ni par les représentants de la communauté juive, ni par les négociateurs européens qui ont planché sur le texte. Suite aux protestations « de représentants de la communauté juive » contre cette mesure « qui aurait pénalisé selon eux les abattoirs cashers », comme l’indique une dépêche AFP de ce jour, « les négociateurs se sont finalement mis d’accord pour évacuer la question dans une future réglementation européenne concernant le bien-être animal, selon un diplomate européen ». De fait, le communiqué de presse publié hier ne comporte plus aucune mention à l’abattage rituel, contrairement au précédent.

Ce volte-face de l’Europe risque d’agacer sérieusement Brigitte Bardot, qui n’a de cesse de s’attaquer à l’abattage rituel. De même, il va être très difficile à Nicolas Dhuicq, l’UMP qui en veut à l’abattage rituel uniquement halal, de mener à bien son entreprise anti-halal. Après avoir été mouché une première fois en décembre dernier (L’UMP fait retirer en catimini la loi contre l’abattage rituel), le député de droite a essayé gauchement de convaincre que son projet était toujours d’actualité. Mieux, érigeant l’absurde en tactique politique, N. Dhuicq est allé, dans un entretien accordé au souvent croquignolesque Causeur.fr, jusqu’à différencier le casher du halal, dédouanant le premier – ce qui a dû faire bien rire les connaisseurs –, accablant le second.

Juifs et musulmans sont des alliés objectifs dans la défense de leur droit, reconnu par la loi française et par l’Europe, de disposer de viandes abattues rituellement. Vouloir distinguer l’abattage rituel musulman de l’abattage juif est toujours douteux, tant ils sont similaires. Si la défense des consommateurs était sa véritable motivation, Nicolas Dhuicq ne commettrait pas un impair aussi disqualifiant. Big fail, comme souvent à l’UMP, chez qui on devrait tout de même travailler mieux les dossiers. Pas si facile finalement de taper sur les musulmans.

Pour rappel, l’étourdissement préalable, c’est aussi ça; à voir ici: http://www.al-kanz.org/2011/06/16/etiquette-abattage-rituel/

Merci à G…..

23/02/2011

Hausse des abattages rituels : « Brigitte Bardot dit vrai… ».

Et nous devons « intégrer » des gens comme ça?

Y’en a marre du halal! « Abattage rituel »: on n’entend que ça! Nous sommes en France et il serait bon de se rappeler que si à des époques très anciennes de nore Histoire, on s’adonnait à ces coutumes barbares, ces temps sont révolus. C’était il y a fort longtemps.

Les muzz nous bassinent avec ça. Il faudrait peut-être leur rappeler que nous sommes au XXI ème siècle et que nous, au moins, avons évolué. Alors quand on me parle d’intégration de gens qui vivent à une autre époque où l’intelligence commence seulement à pointer le bout de son nez, laissez moi rire.

Si nous ne voulons pas régresser, ne laissons pas ces « minorités » nous imposer leurs coutumes éculées…

FDF

.

Brigitte Bardot vient de porter plainte contre les ministres Brice Hortefeux (Intérieur) et Bruno Le Maire (Agriculture). Elle dénonce la généralisation des abattages rituels, cruels pour les animaux dit-elle. « Vrai », concède sur RMC un responsable de la filière.


Selon un responsable d’Interbev (Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes), la généralisation des abattages rituels en France dénoncée par Brigitte Bardot est une réalité.
En ligne de mire de Brigitte Bardot, l’abattage des animaux selon les rites musulman et juif. Selon elle, la pratique se généralise en France. Selon cette méthode, les animaux ne sont pas étourdis mais égorgés vifs, alors qu’ils sont parfaitement éveillés.
Selon la Fondation de l’ancienne actrice, ce rite pratiqué dans les abattoirs engendre des souffrances inacceptables pour les bêtes dont l’agonie peut durer un quart d’heure.
« 60% des moutons abattus en France sans étourdissement »
Elle souligne que la technique de l’étourdissement – qui est supposée être la norme en France – permet au moins à l’animal de perdre conscience avant d’être tué. Selon elle, 43% des veaux et 60% des moutons abattus dans l’Hexagone « subissent » un rituel halal ou casher, « sans aucune transparence pour le consommateur ». 60% à 70% des produits de l’abattage rituel arriveraient ainsi dans le circuit de la grande consommation (grandes surfaces, boucheries de quartier…) sans mention ni étiquetage visant à informer l’acheteur de ce qu’il met dans son sac à provisions.
La règlementation européenne prévoit bien une dérogation à l’obligation d’étourdissement des animaux pour motif rituel, mais la Fondation Bardot estime que « ce qui doit être l’exception est devenu la règle en France ».
« Pas de données fiables pour contredire Bardot »
Cet ensemble d’affirmations est-il exact ? A en croire Yves Berger, délégué général d’Interbev (organisme représentant l’ensemble de la filière de la viande en France), la réponse est affirmative. « Oui, c’est vrai, la pratique de l’abattage rituel est en pleine augmentation en France. Et effectivement, nous n’avons aucune donnée suffisamment fiable pour contrer les chiffres avancés par Brigitte Bardot ».
Prenant pour exemple la région Ile-de-France, Yves Berger concède que « tous les abattoirs font de l’abattage rituel. Dans la région, quasiment 100% des moutons tués le sont par égorgement. L’explication est simple, c’est qu’il y a une forte concentration de croyants musulmans ».
« Des responsables religieux très à cheval sur l’interprétation des textes »
Selon lui, la filière travaille actuellement à une évolution des pratiques. Une obligation d’étiquetage visant à informer les consommateurs sur le mode de l’abattage de l’animal consommé est notamment à l’étude, explique Yves berger. « Comme on indique déjà la race de l’animal dans les rayons, on pourrait très bien indiquer la manière dont il a été tué », suggère-t-il.
Des réflexions sont aussi engagées pour un adoucissement des méthodes d’étourdissement qui pourrait convenir à l’abattage rituel, comme c’est le cas dans d’autres pays européens. « Mais nous nous heurtons malheureusement aux responsables religieux, musulmans notamment, qui sont très à cheval sur l’interprétation des textes sacrés et qui ne veulent pas entendre parler de changement pour l’instant ».

06/02/2011

Lutte contre l’abattage rituel : Brigitte Bardot porte plainte après le détournement d’une pub de sa campagne

 

Il faut arrêter se de foutre d’elle, BB… Tout le monde (sensé) sait qu’elle a raison… Et les connards qui la dénigrent feraient bien de réfléchir… Bientôt les élections…

 

FDF


 

.

Brigitte Bardot vient de porter plainte contre X après le détournement d’une affiche contre l’abattage rituel des animaux d’après le journal Le Parisien. Cette action menée par le collectif « gang des fils de pub » s’en est donc pris à une campagne d’affichage lancée par l’ancienne star de cinéma, courageuse défenderesse des animaux, sur laquelle ils ont remplacé la photo d’une vache destinée à l’égorgement par celle de BB.

Les avocats de la militante pour la cause animale, Me Gilbert Collard et François-Xavier Kelidjian, dénoncent « une provocation au meurtre ». C’est sur le site de l’islam en France qu’ils ont découvert les affiches détournées, sur laquelle on peut donc voir le visage de l’actrice à côté du slogan, de sa propre campagne de communication : « cet animal va être égorgée à vif sans étourdissement et dans de grandes souffrances. C’est ça l’abattage rituel ».

Plus d’infos sur le blog de Me Gilbert Collard


 

Source : nationspresse.info 

 

17/11/2010

Halal/casher : Baudis censure Brigitte Bardot !

Le Maître Censeur 2010…

Comme la liberté n’est plus qu’illusion dans notre pays, la campagne d’information concernant l’abattage halal/casher par la Fondation de BB en riposte à la campagne « Fièrement halal », vient d’être stoppée net dans son élan par l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité), chapeautée par Dominique Baudis, son nouveau président depuis octobre dernier, et président de l’Institut du Monde arabe, mis en cause pour ses notes de frais de nabab.

Le maître censeur Dominique Baudis, ancienne tête de liste de l’UMP dans le Grand Sud-Ouest en 2009 pour les européennes, a estimé que cette campagne d’information était de nature à « ridiculiser ou choquer » les adeptes des rites concernés, en l’espèce les musulmans et les juifs puisque l’abattage casher est sensiblement similaire au halal.


Cette mise à l’index signifie clairement que charbonnier n’est plus maître chez lui, dans ce vieux pays gallo-romain qu’est notre pays, la France.

Que l’on se rassure : la passionaria anti « Souchiens » Houria Bouteldja, cheffaillonne du Parti des indigènes de la République (PIR), n’a jamais été mise en cause par Baudis, bien qu’ayant été rémunérée par l’Institut du Monde arabe.

source : nationspresse.info

15/11/2010

Abattages rituels: le détournement des règles, pour le business…

Des sauvages, des barbares? Mais non…

FDF

.

Mangez-vous de la viande halal sans le savoir ?

Polémique autour de la multiplication des abattages rituels sans étourdissement préalable du bétail pour éviter qu’il souffre…

 Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités, désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par les mosquées de Paris, Lyon et Évry pour le rite musulman.  photo AFP   

Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités, désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par les mosquées de Paris, Lyon et Évry pour le rite musulman. photo AFP

.

L’abattage rituel utilisé pour produire la viande halal et casher est actuellement au cœur d’une polémique. Plusieurs associations de protection des animaux sont entrées en campagne pour dénoncer la généralisation d’une pratique qui, selon la loi, devrait rester exceptionnelle.

Dans les abattoirs, les animaux sont étourdis avant d’être abattus pour éviter qu’ils souffrent. C’est la règle européenne. Mais à la demande de la France, des dérogations sont accordées pour respecter les rites religieux. Dans ce cas, l’animal doit être saigné en étant pleinement conscient. Ces abattages sont effectués par des sacrificateurs habilités désignés par le Grand Rabbinat pour le rite juif, par la Grande Mosquée de Paris et les mosquées de Lyon et Évry pour le rite musulman.

//

Détournement des règles

Mais ce qui relevait jusque-là du domaine de l’exceptionnel serait en train de se généraliser. « Les populations de religions juive et musulmane représentent moins de 10 % des Français, remarque Frédéric Freund, directeur de l’OABA (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs). Or, selon notre enquête, plus de 50 % des ovins sont aujourd’hui abattus sans être étourdis. On est en train de détourner toutes les règles de protection des animaux. »

Cette flambée des abattages rituels serait en partie liée à la forte demande commerciale. Selon Solis, cabinet spécialisé dans les études marketing ethniques, en 2010 le marché du halal réalisera un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros et 1 milliard sera dépensé dans le circuit de la restauration rapide.

Mais ce n’est pas la seule explication. « Il y a aussi les habitudes de consommation, estime Frédéric Freund. Les juifs ne conservent pas les arrières de l’animal et les musulmans sont de gros demandeurs d’abats. Toute la viande qui n’est pas utilisée est remise sur le marché classique. Nous mangeons tous du halal ou du casher sans le savoir. »

C’est pour enrayer cette dérive que le sénateur Nicolas About, président du groupe Union centriste, a déposé un projet de loi qui vise notamment à rendre obligatoire un étiquetage indiquant le type d’abattage. « Le consommateur a le droit de savoir dans quelles conditions a été tué l’animal qu’il consomme, dit-il. Il pourra ainsi se déterminer en fonction de sa philosophie et de sa religion. Mais il faudrait sans doute aller plus loin en matière de contrôle. On se demande pourquoi un certain nombre de bêtes doivent souffrir pendant plusieurs minutes. Je trouve que ce n’est pas tout à fait digne dans un pays comme le nôtre. »

Accrochés conscients

D’autant que selon les associations, les dérives se multiplient. « L’abattage rituel est plus long, explique Frédéric Freund. Pour perdre moins de temps, dans certains abattoirs, on n’hésite pas à accrocher les animaux sur la chaîne alors qu’ils sont encore conscients. Il n’y a pas forcément volonté de détourner le règlement, mais il y a bien celle de faire du business. »…

Suite et source: http://tinyurl.com/3ystv6b

12/11/2010

l’ARPP interdit les affiches de Brigitte Bardot !

La préférence non-nationale, ça commence à bien faire…

FDF

.

 

Abattage rituel

Les deux visuels prévus pour illustrer cette campagne d’information de la Fondation de BB ont été retoqués le 8 novembre dernier par l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) considérant qu’ils étaient de nature à “ridiculiser ou choquer” les adeptes des rites concernés.


On peut afficher, sur tous les murs de France “Fièrement Halal”:


mais il nous est interdit d’informer le consommateur sur ce qu’est réellement l’abattage rituel sans subir la censure.” Brigitte Bardot

Le sujet pourrait avoir une suite législative, le député UMP de l’Aube Nicolas Dhuicq ayant annoncé mardi un dépôt de loi imminent “visant à améliorer l’information du consommateur quant au mode d’abattage des animaux”.

Le Nouvel Obs Fondation Brigitte Bardot abattagerituel.com (le site de la campagne d’affichage)

NB : Depuis le 12 octobre 2010, le nouveau président de l’ARPP est Dominique Baudis, par ailleurs président de l’Institut du Monde arabe et membre de la délégation pour les relations avec les pays du Mashrek (Égypte, Jordanie, Liban et Syrie) et de la délégation à l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne. Il est l’époux de la journaliste et écrivain franco-algérienne Ysabel Saïah-Baudis.

Source:   http://www.fdesouche.com/150119-abattage-rituel-larpp-interdit-les-affiches-de-brigitte-bardot

 

11/11/2010

Halal: Brigitte Bardot tient parole et lance un grand mouvement d’opinion avec 8 organisations !

Chose promise, chose due…

Sans mesures effectives et rapides permettant de modifier les modalités des abattages rituels afin d’abolir la souffrance des animaux et de corriger le système opaque de distribution des viandes qui en sont issues, les associations signataires lanceront dès la rentrée une campagne unitaire d’information et de sensibilisation auprès des citoyens français….(juin 2010)

La promesse faite à cette page a donc été tenue: http://sitasecure.wordpress.com/2010/06/14/abattage-barbare-et-halal-obligatoire-pour-tous-11-associations-demandent-a-nicolas-sarkozy-dagir-sinon-gare-a-la-rentree/

Brigitte Bardot et les 8 organisations de défense des animaux suivantes:

Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA) | Fondation Brigitte Bardot | Confédération Nationale des SPA de France (CNSPA) | Conseil National de la Protection Animale (CNPA) | Fondation Assistance aux Animaux | Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) | Société Nationale pour la Défense des Animaux (SNDA) | Association Stéphane Lamart

Lancent une grande campagne pour dénoncer le scandale de l’abattage rituel israélite et musulman pour sa barbarie envers les animaux égorgés à vif sans étourdissement préalable et aussi le scandale de la présence dans le commerce de viande halal vendue sans que cette mention soit indiquée. Nombreux sont donc ceux qui consomment à leur insu de la viande halal et payent ainsi une taxe versée au culte musulman assimilable à un impôt islamique.

Quelques éléments de réflexion:

D’après la Fédération vétérinaire européenne : « l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ». La Suisse, la Suède, l’Islande ou la Norvège ont ainsi interdit l’abattage rituel sans étourdissement sur leur territoire alors pourquoi cela ne serait-il pas possible en France?

L’Ausralie est un grand pays exportateur de viande halal vers les pays musulmans du Golf. Les musulmans australiens acceptant comme halal de la viande provenant d’animaux ayant subi une électronarcose avant l’abattage. Alors pourquoi les autorités musulmanes française ne l’acceptent pas?

Abattage rituel sans étourdissement : Assez de promesses, Place aux actes !

http://www.abattagerituel.com/

 

http://directdemocratie.wordpress.com

Ecrivez à votre député et au ministre de l’Alimention, de l’Agriculture et de la Pêche (78 rue de Varenne – 75349 Paris 07SP), et demandez-leur d’imposer l’étiquetage des modes d’abattage.

On peut aussi imprimer et envoyer cet article au format PDF:  sitasecure.files.wordpress.com/2010/11/halalbb.pdf

Dans l’attente de cet étiquetage, et dans le doute sur les conditions d’abattage… abstenez-vous ou mangez du cochon.

28/10/2010

Brigitte Bardot à la présidentielle contre le halal.

Il est certain qu’avec le halal comme cheval de bataille, elle va récupérer des voix…

FDF

.


 

Brigitte Bardot envisage de se présenter à l’élection présidentielle. « Ce sont les promesses non tenues du président Sarkozy (NDLR : sur une loi rendant obligatoire l’étourdissement des animaux lors d’un abattage halal) qui ont poussé Brigitte à s’engager, explique son quatrième époux, l’ancien industriel Bernard d’Ormale.

Brigitte est capable de présenter sa candidature pour faire entendre la voix des animaux en danger. » Bernard d’Ormale répète volontiers le message de son épouse : « Elle reçoit tous les jours des lettres et soutiens de la France entière. Des gens de droite et de gauche qui se disent prêts à monter des comités en régions. Brigitte est une vraie écologiste qui agit sans intérêt personnel et fera des propositions. Et même si elle n’obtient que 5 % des voix, les politiques l’écouteront sans doute d’une oreille plus attentive. » Le mois prochain, le Parti de l’alliance écologiste indépendante, dont l’actrice se sent proche, doit se réunir. Préambule à une candidature officielle ?

Source : leparisien.fr

 

25/10/2010

A l’approche de l’aïd… Le courrier de BB au président.

Piqûre de rappel; à lire…

FDF

.

abattage-rituel-bardot-a-sarkozy-2010

18/08/2010

Halal: interview de Brigitte Bardot.

Elle ne parle souvent, Brigitte Bardot… Mais son combat est sa priorité; et elle s’active beaucoup avec l’aide de sa fondation. Ecoutez cette interview… Après, vous considérerez l’abattage halal d’un autre oeil…

FDF

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=3yfTKFwVQRM

13/08/2010

« J’ai le courage des mes opinions. » Brigitte Bardot.

Notre Brigitte nationale plus incendiaire que jamais…

Lire: http://www.dailymotion.com/video/xeeyoo_quot-jyai-le-courage-de-mes-opinio_news

22/12/2009

Quick halal : Brigitte Bardot n’est pas contente !

Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s’éloignant de leurs textes tandis que l’islam le fut en se rapprochant des siens « .
Eric Conan

21 déc 2009


Brigitte Bardot n’est pas contente, et les mois à venir ne devraient pas apaiser sa colère, tant le halal a vocation à se developper. Dans une lettre adressée à Jacques-Edouard Charret, directeur général de France Quick, la présidente de la fondation qui porte son nom dit tout le mal qu’elle pense de l’abattage rituel (halal et casher).

Évoquant un rapport d’expertise de l’INRA, Brigitte Bardot demande à J.-E. Charret de ne pas associer « l’image de [son] entreprise à cette ignominie ». « Cette cruauté est d’autant plus insupportable qu’elle n’est justifiée par aucun texte sacré comme [lui] ont confirmés (sic) le recteur de la mosquée de Paris et son grand muphti. », ajoute-t-elle.

Brigitte Bardot a joint un DVD contenant une vidéo réalisée par l’association Gaia (voir 92 % des ovins belges abattus religieusement), où l’on voit des professionnels dans un abattoir maltraiter des animaux. Gaia préfère stigmatiser l’abattage rituel plutôt que de dénoncer la maltraitance, seul véritable problème.

Pour lire la lettre de Brigitte Bardot, cliquez sur le lien suivant : Lettre de Brigitte Bardot à France Quick (PDF)