Francaisdefrance's Blog

01/03/2012

Boutiques pillées…

Et voilà les Roumains qui veulent ôter le pain de la bouche à nos « jeunes » délinquants…

Ils commencent tous à nous pomper grave, avec tous ces pillages… Qu’ils aillent piller chez eux!

Ah? Il n’y a plus rien à piller ? Pas notre problème !

FDF

.

Une partie du butin retrouvé par les enquêteurs/ .Photo DR.

Quatre Roumains ont été arrêtés par les policiers et condamnés hier pour des séries de vols à l’étalage dans plusieurs grands centres commerciaux toulousains.

Munis d’un simple sac, quatre ressortissants roumains ont écumé plusieurs centres commerciaux de la périphérie toulousaine durant le mois de février. En un tour de main, ces pros de la fauche, âgé de 19 à 34 ans, ont rempli leur cabas de vêtements en tout genre, chaussures, ordinateurs, avant de stocker le butin dans leur chambre d’hôtel, à Montaudran. Après deux jours de surveillance discrète entre le 20 et le 22 février, les policiers de la brigade des affaires financières de la sûreté départementale ont mis fin aux raids de cette équipe, trois hommes et une femme.

Le 20 février, une commerçante de la galerie marchande Leclerc-Blagnac, met en fuite un groupe d’individus qui tentent de voler des vêtements de marque sur des cintres. La vendeuse donne l’alerte et les policiers montent un dispositif de surveillance. Discrètement, les enquêteurs observent d’étranges allers et venus entre les boutiques des centres commerciaux et leur voiture, une Opel Astra, garée sur les parkings. Lors des investigations, il apparaît en outre que ce petit groupe est repéré à Auchan-Gramont, au Leclerc de Roques-sur-Garonne et dans plusieurs autres centres commerciaux. Le 22 février vers 19 heures, les enquêteurs interpellent les quatre suspects à proximité du Carrefour de Portet-sur-Garonne. Lors des perquisitions dans leur chambre d’hôtel, les policiers découvrent une véritable caverne d’Ali Baba : des valises pleines de prêt-à-porter de marque, maroquinerie, matériel informatique… Une marchandise estimée à plusieurs milliers d’euros et destinée à la revente. Les enquêteurs ont également mis la main sur une mini disqueuse électrique utilisée pour couper les antivols. « Ils étaient bien préparés et agissaient vite pour ne pas se faire repérer », confie un policier. Du vol à l’étalage à grande échelle réalisé à l’aide d’un sac spécialement conçu pour passer entre les mailles des portiques de sécurité.


4 et 6 mois de prison ferme

Les quatre personnes, trois hommes et une femme, tous d’origine Roumaine, ont comparu, hier, devant le tribunal correctionnel pour différents vols commis au cours du mois de février. Parmi eux, un frère et une sœur. Pour le procureur, il s’agit de « vols répétitifs, organisés et à but lucratif ». Il a requis entre un et deux ans de prison ferme.

Les explications de l’avocat de la défense, Me Yan Frisch, ont convaincu le tribunal qui les a finalement condamnés à 4 et 6 mois de prison ferme. Ils sont tous partis en détention. Le tribunal a également prononcé la confiscation de la voiture.

Source: http://www.ladepeche.fr/