Francaisdefrance's Blog

22/07/2011

Chroniques d’une catastrophe annoncée…

Encore une réflexion non dénuée d’intérêt… (Toujours de B.C.). Préparez déjà vos costumes sombres pour vous être prêts à aller aux obsèques de la Grèce; pour commencer…

FDF

.

Cette fois, les « capitaines » ne seront pas les derniers à quitter le navire…

Ecoutez! Ecoutez les chaînes de radio!

Nous vivons des heures pathètiques. Il faut entendre le bourrage de crâne que nous instillent tous ces docteurs Diafoirus eurofanatiques, penchés au chevet de l’euro moribond!

Ce serait à croûler de rire si ce n’était pas aussi grave!

Comme le préconnisait déjà Molière, ils n’ont qu’un remède : « la saignée! La saignée! La saignée! »

Reste qu’en fait, en réalité, que c’est vrai, celà risque de saigner, mais sans doute pas comme ils le pensent…

Pour l’heure chez les Diafoirus eurôlatres, c’est l’affollement, et tous préconnisent l’acharnement thérapeutique, alors que l’état du malade, à l’évidence, ainsi que la plus élémentaire des charités serait de lui appliquer l’extrème onction.

Comme dessert:

Suite à l’agonie de la monnaie unique à laquelle nous assistons actuellement, à la demande d’un certain nombre d’entre nous, il est proposé d’ouvrir une souscription pour la confection d’une plaque commémorative que nous pourrions porter en délégation afin de l’apposer sur l’entrée de la Commission de Bruxelles.

Le texte proposé est le suivant:

EURO

Monnaie unique absurde imposée aux peuples d’Europe.

1999 – 2011

Merci de me faire part de vos réactions à cette proposition et du montant que vous pourriez y consacrer afin que nous ouvrions une structure collectrice ad hoc.

Alliance pour la Souveraineté de la France.

07/11/2010

Algérie : Belkhadem suggère la charia pour le pays !

On comprend mieux le comportement des sous-merdes en France…

FDF

.

L’Algérie et la dérive islamiste: le bourrage de crâne officiel…


Ce n’est pas encore la charia, mais on y arrive. Abdelaziz Belkhadem a affirmé jeudi que «la société algérienne» a pour Constitution «le Coran» !

image

Dans une allocution prononcée à l’occasion du lancement de la «Caravane des chevaliers du Saint Coran», le chef du gouvernement a déclaré : «La société algérienne s’est attachée au Saint Coran depuis qu’elle a embrassé l’Islam (…) le Coran représente sa Constitution qu’elle n’acceptera point de changer.»

Par cette déclaration, le chef de l’Exécutif et secrétaire général du FLN s’aligne sur les thèses développées par les partis islamiques et suggère d’adopter la charia pour l’Algérie.C’est sa façon, aussi, de répondre à l’affaire Habiba, du nom de de la jeune femme de Tiaret menacée de prison pour avoir choisi de se convertir au christianisme.

Source

«Caravane des chevaliers du Saint Coran»

organisation officielle de bourrage de crâne pour créer de nouveaux pyromanes


Les deux lauréats Ahmed Chaouchi de la wilaya de Chlef  et Imane Yahi de la wilaya de Saïda, ont remporté le premier prix de la 3ème  édition du concours « Forsane El Qoraâne 2010 » (les chevaliers du Saint Coran),  organisé la nuit de vendredi à samedi au Palais des expositions les Pins Maritimes  (Alger).
Dans la catégorie filles, le 2ème prix a été remporté par Aïcha Naidjat  de la wilaya de Laghouat, tandis que le 3ème prix est revenu à Mounira Roubibi  de la wilaya de Msila.
Dans la catégorie garçons, les 2ème et 3ème prix sont revenus successivement  à Ahmed Benamira de la wilaya de Annaba et Farouk Karourou de la wilaya de Biskra.
Le quatrième et dernier prime s’est déroulé à l’issue des éliminatoires.  Les six candidats ont récité, l’un après l’autre, des versets coraniques en  tentant de mettre en valeur leurs capacités vocales en matière de récitation  et psalmodie du Saint Coran.
La caravane des « Chevaliers du Saint Coran », organisée par la chaîne  « El-Qoraâne El-Karim » de la Télévision algérienne en collaboration avec le ministère  des Affaires religieuses et du Wakf, avait démarré d’Alger le 16 avril dernier,  à l’occasion de la journée du Savoir pour parcourir toutes les wilayas du pays  en quête des meilleurs récitants du Saint Coran.
La soirée s’est déroulée en présence de M. Abdelaziz Belkhadem, ministre  d’Etat, représentant personnel du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  M. Nacer Mehal, ministre de la Communication, M. Bouabdellah Ghlamallah, ministre  des Affaires religieuses et du wakf, M. Amar Tou, ministre des Transports,  M. Mustapha Benbada, ministre du Commerce, M. Moussa Benhamadi, ministre de  la Poste et des Technologies de la communication et de l’information, M. Smaïl  Mimoune, ministre du Tourisme et de l’Artisanat et M. Abdelkader Eulmi, directeur  général de la Télévision algérienne ainsi que de nombreuses personnalités.
Les six candidats ayant accédé à la finale ont reçu leurs prix durant  une cérémonie diffusée en directe sur la chaîne « El-Qoraâne El-Karim »  de la Télévision algérienne.
Plus de 1860 candidats à travers le territoire national ont participé  aux différentes étapes du concours , rappelle-t-on.
Les deux lauréats Ahmed Chaouchi de la wilaya de Chlef et Imane Yahi  de la wilaya de Saïda qui ont remporté le premier prix, ont reçu 2.500.000 DA  chacun, deux omras et un ordinateur portable.
Le deuxième prix comprend une prime d’une valeur de 1.500.000  DA, deux omra et un ordinateur portable. Le quatrième prix comprend, quant à  lui, une prime de 500.000 DA, deux omras et un ordinateur portable.
Cheikh Ennacer Ben Mohamed El-Mermouri de la wilaya de Ghardaïa, qui  était l’invité d’honneur de cette finale, a salué cette « magnifique initiative »  qui contribue à l’enseignement et à la diffusion du saint Coran.
Cette soirée religieuse a, par ailleurs, été marquée par des madihs  interprétés par la troupe « nassamat » de Blida et le mounchid Zoheir Farès.
Ce quatrième prime s’est clôturé par la récitation de versets du saint  Coran par le lauréat Ahmed Chaouchi.
Ce dernier a exprimé à l’APS sa joie et son bonheur, soulignant l’importance  de tels programmes dans la promotion et la diffusion de l’enseignement du saint  Coran en Algérie. Il a par là même salué la chaîne du saint Coran pour ses efforts  et son rôle dans la réussite de ce programme.
Concernant les échos de ce programme religieux en Algérie et dans le monde arabe, le docteur Abderrezak, professeur de philosophie à l’Université  d’Alger, s’est dit « heureux » de ce concours qui a su réunir les différentes  générations et catégories. L’Algérie, a-t-il dit, a réalisé un travail colossal  à travers la langue du Coran.
Il a également souligné la nécessité de tirer des enseignements de ces  concours afin de corriger les lacunes et de les éviter à l’avenir.
Le professeur El-Hadi El-Hasseni a, pour sa part, qualifié ce programme  de « louable initiative ». Dès que l’opportunité se présente, les Algériens font  montre d’une créativité singulière, a-t-il estimé, ajoutant qu' »il faut donner  davantage de moyens à ce genre de programme afin de réaliser les objectifs escomptés  aux plans arabe et mondial ».
Le docteur Mohamed Idir Mechnane a, quant à lui, souligné que ce programme  religieux constituait un pas de géant parcouru dans l’histoire de l’Algérie  et du saint Coran.
Le docteur Noureddine Mehamedi de l’Institut des lectures a salué le  rôle efficient de ce programme dans la promotion des sciences du Coran en Algérie,  saluant les efforts de l’Algérie dans ce domaine. Il a enfin souhaité que le saint Coran soit un flambeau pour les jeunes et pour toutes les générations.

Source