Francaisdefrance's Blog

10/02/2011

Le prix de l’électricité augmente; ben voyons. On n’est plus à ça près…

« On » s’appitoye sur le sort des gouvernements (Tunisie, Egypte, etc…) qui s’effondrent suite au racket organisé par ceux-ci à l’encontre du peuple qui croule sous les abus de pouvoir utilisés pour rendre les riches encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres… Il ne faut pas se leurrer. Le peuple de France, déjà les poings dans la poche, subit maintenant le même sort. « Je serai le Président du pouvoir d’achat », qu’il promettait, le type qui cause ce soir dans le poste… Les « français d’en bas », dans une précarité alarmante, vont apprécier la nouvelle qui suit… Surtout sur fond de scandales qui secouent nos dirigeants. Il va falloir sérieusement songer à arrêter de nous prendre QUE pour des cons.

Les cantonales, c’est en mars… Les présidentielles, l’an prochain.

FDF

.

L’augmentation du prix de l’électricité est « inéluctable » en France afin de financer les investissements dans le parc nucléaire et le développement des énergies renouvelables, a déclaré jeudi le ministre de l’Energie Eric Besson.

29/10/2010

Visites de Besson et Amara: les sous-merdes s’interrogent… Ca les occupe.

Aller plaider la loi anti-voile chez les muzz, faut déjà oser…

Lu sur un blog « des quartiers »… Que je mets un point d’honneur à ne pas citer. Ca leur ferait de la pub gratuite. Et pourtant, c’est l’image de la France que l’on nous cache… Celle qui nous attend au virage, nous les souschiens. Amara et Besson vont « rallumer le feu »… Sûr. C’est évident: ils sont tous deux shootés à la préférence non-nationale, et à l’islam… Mais bon, ils vont défendre, à la veille des présidentielles, une cause chère à Sarkö. Et puis, à l’approche du remaniement ministériel, mieux vaut être dans les bons papiers du patron… En fait, ils vont plaider une cause à contrecoeur: celle de la loi anti-voile… Mais leur place en dépend. On peut lire, dans les lignes qui suivent, que la racaille l’a bien compris; et ils vont bien s’amuser…

FDF

.

Amara et Eric Besson font le tour des quartiers pour expliquer les bienfaits de la loi contre le voile !

« Le duo n’est pas surprenant car tous deux ont un point commun : ministres de l’ouverture ! Et l’on peut ajouter de la rupture au regard de l’appropriation des idées de l’UMP dans lesquelles ils excellent.

A la veille des 5 ans des violences urbaines, Fadéla AMARA aidé de son camarade BESSON, nous propose de faire le tour des quartiers accompagnés de 15 ambassadrices de Ni Putes, Ni Soumises pour expliquer aux habitants les bienfaits de la loi contre le voile !

Madame AMARA met enfin en œuvre sa fonction de secrétaire d’état à la politique de la ville et celle-ci commence maintenant avec une action d’une très grande importance..

Cette initiative, attendue par les banlieues, va sûrement être déterminante dans l’amélioration de la situation de milliers d’habitants des quartiers populaires et en particulier des jeunes.

Quant à Monsieur Besson, venu lui prêter main-forte dans cet exercice périlleux, il ne fait que poursuivre avec acharnement l’idée, qu’en banlieue, le problème, c’est d’abord l’islam et rien d’autre.

Heureusement qu’une poignée femmes s’est promenée en Burqa dans notre pays pour donner enfin à Fadéla AMARA un brin de réjouissance dans sa fonction de Ministre.

“Je suis très fière que mon pays ait été l’un des premiers pays à porter cette loi, qui est une loi juste, une loi qui protège les femmes, notamment les femmes des quartiers et les femmes les plus fragiles de notre pays, sans distinction aucune” nous dit-elle ! Et son seul regret, ajoute-t-elle, reste que certains représentants de l’Assemblée nationale n’aient pas eu le même courage que nos sénateurs plus unanimes dans la défense des valeurs de la République.

Ce n’est peut-être qu’une histoire de remplissage d’agenda car il fallait trouver une occupation à la secrétaire d’Etat qui voit la préparation des obsèques de la politique de la ville se profiler. Sans compter qu’à défaut d’un plan Marshall, un plan d’explication de la loi contre le voile peut faire l’affaire. L’important est d’occuper le terrain médiatique et nourrir ses camarades d’actions susceptibles de rassasier les électeurs un peu plus à sa droite de l’UMP.

Mais de qui se moque-t-on ?

Chômage des jeunes, formation professionnelle, lutte contre l’échec scolaire, désenclavement des quartiers, renforcement des transports, prévention de la délinquance, soutien à la parentalité, accès aux soins, discriminations… : cliquez, poubelle ! C’est ainsi que l’on peut lire à quel point les difficultés que connaissent nos banlieues sont prises au sérieux.

Comme si dans les quartiers la population attendait de pied ferme des explications sur la loi contre le voile. En plus, le thème a non seulement un goût de réchauffé et ne concerne qu’une minorité.

A court d’actions significatives, le gouvernement nous promet une révolution ; voter des lois et faire le tour de la France pour en expliquer les bienfaits.

Peut-être que pour la réforme des retraites, le planning est établi ; nous allons voir débarquer dans nos villes, des soldats de l’UMP, venir nous expliquer pourquoi cette réforme est bonne pour eux.

On fait, on discute après ! Ça, ça s’appellerait de la dictature participative !

Quant aux banlieues, on ne fait pas, on ne discute pas ; ça s’appelle du mépris ! »

27/10/2010

Laïcité: de nouvelles « chances pour la France »…

Une question: vu la mission qui leur est confiée, elles seront armées? Car avec les malades mentaux auxquels elles auront sans doute affaire, vaudra peut être mieux l’être… Il serait aussi préférable qu’ elles ne soient pas hostiles aux tournantes, les quartiers où elles devront se rendre en ont fait un sport national.  Je parie que sur les quinze, certaines n’iront pas au bout de cette sinécure que leur a confié Besson… Bon courage, les filles, ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Personnellement, à la place de Besson, j’aurais plutôt envoyé la Légion… C’eût été plus efficace.

FDF

.

Le ministre de l’Immigration Eric Besson a installé aujourd’hui quinze « ambassadrices » chargées de promouvoir la laïcité et l’égalité hommes-femmes dans les quartiers « les plus sensibles« , selon un journaliste de l’AFP. M. Besson a signé une convention annuelle de 80.000 euros avec l’association Ni Putes Ni Soumises (NPNS) pour la mise en oeuvre de ce programme, mis en place quinze jours après la promulgation de la loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public. 

« L’interdiction de dissimulation volontaire du visage n’entrera en vigueur que le 11 avril 2011, après 6 mois de pédagogie et d’explication », a rappelé M. Besson. « Il ne s’agit donc pas de s’en remettre à la seule force de la sanction, mais bien de susciter, au terme d’un dialogue, l’adhésion à des valeurs et à un idéal. Les 15 ambassadrices de l’égalité hommes-femmes devront contribuer à ce dialogue et à cette adhésion, mais ne limiteront pas leur intervention à la seule question du voile intégral », a-t-il expliqué.

Issues pour la plupart de l’immigration, selon M. Besson, les quinze femmes « iront, pendant cinq mois, à la rencontre des habitants des quartiers les plus sensibles, afin de promouvoir la laïcité et l’égalité entre les hommes et les femmes, partout où elle est menacée », selon le ministre.

Les « ambassadrices » accompliront leur mission à partir du 25 novembre dans 13 communes d’Ile-de-France et 9 grandes villes de province où elles animeront des réunions et des débats locaux, dans les maisons de quartier, a déclaré M. Besson dans un discours. Elles iront « dans les établissements scolaires » et « se présenteront à la porte des appartements, là où la violence contre les femmes est la moins visible, est la plus redoutable ».

La présidente de NPNS, Sihem Habchi, a expliqué que son objectif était de « reconquérir le terrain occupé par les obscurantistes et l’extrême droite« . Elle a plaidé pour la « liberté des femmes à disposer de leur corps ». « C’est un droit pour toutes les femmes qui naissent dans ce pays », a-t-elle insisté.

Présente sur les lieux, la journaliste soudanaise Loubna Ahmed al-Hussein, condamnée dans son pays pour avoir porté un pantalon jugé « indécent », a souhaité que l’idée de ces « ambassadrices » soit diffusée dans d’autres pays. La journaliste qui lutte contre une loi soudanaise punissant de coups de fouet les femmes dont la tenue est jugée « indécente » avait quitté Khartoum, il y a près d’un an, en se cachant dans un niqab.

Source: http://tinyurl.com/2uqbxez

12/10/2010

Déjà un premier pas: la loi sur l’immigration votée par l’Assemblée !

Bon; faudra faire avec les « aménagements »; nous n’en somme pas à la peine de mort, encore, mais c’est encourageant. Et bien voilà qui va calmer certains esprits et en faire bouillonner d’autres… Un première claque à l’immigration non-choisie et qui est un danger pour NOTRE République. La racaille « issue de l’immigration » (pourquoi? Il en existe une autre???) va certainement en profiter pour commettre quelques « coups d’éclat », mais ça, on en a l’habitude… Reste à attendre l’approbation du Sénat.

République=1 – Racaille=0…

FDF

.

Eric Besson, ministre de l'Immigration, dans son bureau, le 15 mars 2010. 

Eric Besson, ministre de l’Immigration. (MEIGNEUX/SIPA)

Il a été adopté par 294 voix contre 239…

Les députés ont adopté mardi après-midi en première lecture le très controversé projet de loi sur l’immigration, par 294 voix contre 239.

Ce texte met en oeuvre l’extension de la déchéance de nationalité réclamée par Nicolas Sarkozy lors de son discours de Grenoble et plusieurs autres dispositions facilitant l’éloignement des étrangers, y compris européens et notamment originaires de Roumanie ou de Bulgarie. Le texte sera examiné au Sénat au mois de novembre.

Source: http://tinyurl.com/3y3thc8

16/09/2010

Besson: mariage, mensonge et faux-patriotisme…

Brasse coulée chez nos Hautes Instances. Même pris « la main dans le sac », le ministre de l’immigration continue à s’enfoncer… Cette fois, on invoque un……… malentendu. Vous allez voir que c’est nous, le peuple, qui n’a rien compris. C’est vrai que depuis le temps qu’on nous prend pour des cons, à force, on le devient.

Besson marche dans les pas de ses collègues, d’ ailleurs… Pas de noms, pas de noms !!! Mais qui sont ces gens qui nous gouvernent?

FDF

.

Le cabinet de Besson était informé de la circulaire visant les Roms…

Le ministre de l’Immigration Éric Besson aurait bien été informé du contenu de la très controversée circulaire qui cite explicitement les Roms.

Depuis la révélation du document, le week-end dernier, c’est le ministère de l’Intérieur qui s’est chargé de justifier le document – déjà surnommé « circulaire Hortefeux » – par la réunion du 28 juillet à l’Élysée, au cours de laquelle le président de la République a exigé le démantèlement des campements illicites de Roms, avant de la remplacer par une autre circulaire, moins dérangeante. Mais, Place Beauvau, le malaise est perceptible : « On ne voudrait pas donner le sentiment qu’on n’assume pas, mais tout le monde était dans le coup« , commente-t-on.

En effet, deux jours après la réunion de l’Élysée, Nicolas Sarkozy annonçait à Grenoble avoir demandé au ministre de l’Intérieur de « mettre un terme aux implantations sauvages de campements de Roms ». Le 4 août, d’après nos informations, la veille de la diffusion de cette circulaire aux forces de police, une « cellule interministérielle de coordination nationale de lutte contre les campements illicites », composée de membres de cabinets de Brice Hortefeux mais aussi du ministre de l’Immigration Éric Besson, se réunissait Place Beauvau. L’ordre du jour portait sur la rédaction de la fameuse circulaire. Et la mention spécifique des Roms à sept reprises n’a choqué personne. « La priorité indiquée était chronologique, c’étaient les Roms par rapport aux gens du voyage », a-t-on déjà précisé Place Beauvau, où l’on a admis « la possibilité d’un malentendu« .

Malgré tout, Éric Besson n’infléchit pas sa position. « Ni moi, ni mon cabinet n’avons été associés à la conception et à la rédaction de cette circulaire et je n’en ai pas été le destinataire », répétait-il, mercredi, au micro d’Europe 1. Sur le trajet précis du document, le ministre est pourtant resté évasif, refusant de rentrer plus avant dans les détails de la « petite cuisine » interne au gouvernement.

Source: http://tinyurl.com/33hxdxq

13/09/2010

Roms: Besson botte en touche…

Après le coup en douce qu’il nous a fait concernant le lieu de son mariage, on ne peut que douter sur la fiabilité des dires de notre ministre de l’immigration… La crédibilité, c’est très important; surtout quand on est au Gouvernement… A mon avis, tous ces remous vont lui coûter sa place lors du prochain remaniement. Et il ne devrait pas être le seul… A sa décharge: on ne lui a pas refilé le meilleur ministère… Mais bon, il n’était pas obligé d’accepter non plus.

FDF

Roms: Eric Besson pas au courant…

Alors que la polémique enfle autour de la circulaire du ministère de l’Intérieur qui vise à démanteler les camps illégaux, et « en priorité » ceux des Roms, Eric Besson a déclaré sur France 2 qu’il ne connaissait pas cette directive. « Je n’en étais pas le destinataire« , a-t-il ajouté, avant de confirmer lors d’une conférence de presse.

On attendait la réaction du gouvernement. Et celle d’Eric Besson ne s’est pas fait attendre. Lundi matin, sur le plateau des 4 Vérités de France 2, le ministre de l’Immigration a déclaré qu’il n’était pas au courant de la circulaire de la place Beauvau. « Je ne la connaissais pas. Je n’en étais pas le destinataire« , a assuré celui qui, la semaine dernière, avait indiqué que « la France n’avait pris aucune mesure spécifique à l’encontre des Roms« . Le ministre n’a pas hésité non plus à renvoyer la balle dans le camp du ministère de l’Intérieur, à l’origine de la directive datée du 5 août dernier. « Je ne sais pas si c’est une maladresse, c’est au ministère de l’Intérieur et plus exactement au directeur de cabinet (Michel Bart, ndlr) d’en répondre« , a-t-il estimé.

Ironie du sort, un peu plus tard dans la matinée, Eric Besson tenait une conférence de presse au ministère de l’Immigration. Le sujet? Le bilan de son action sur les huit premiers mois de l’année et le programme pour les quatre prochains. Une réunion dominée, au final, par l’existence de cette circulaire. Le ministre a réaffirmé sa position, insistant sur le fait que la directive émanait du ministère de l’Intérieur ou plutôt du directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Michel Bart, ce qui n’est « pas la même chose en termes hiérarchiques« . En charge du dossier, Eric Besson – qui a dit de ne pas vouloir « se dédouaner » – s’est également étonné de la portée d’une telle directive alors que la place Beauvau n’est pas responsable des reconduites à la frontière. « Il y a une circulaire plus importante (…) Celle signée le 24 juin dernier avec Brice Hortefeux » qui explique les conditions de démantèlement des campements illicites ou encore celle du 10 septembre sur les conditions de séjour des ressortissants européens. Elles sont, selon le ministre, « parfaitement républicaines« .

« Traités sur un pied d’égalité« 

Eric Besson a également tenu à insister sur le bien-fondé de la politique actuelle…

Suite et source: http://tinyurl.com/3y2g2uo

28/08/2010

Déchéance de nationalité : l’élephant va accoucher d’une souris…

L’Etat va montrer les dents; émoussées. Il ne faudra pas s’attendre à des miracles… Il ne faut pas froisser certaines « susceptibilités »… Si ti vois c’ke vi dir…
FDF

.

Déchéance de nationalité : les propositions d’amendements

28/08/2010

Crédit photo : Sébastien SORIANO, Richard VIALERON / Le Figaro

Photos : Sébastien SORIANO, Richard VIALERON / Le Figaro

Le Figaro s’est procuré les propositions d’amendements sur les modification des conditions de déchéance de la nationalité émanant des ministères de l’Immigration, de l’Intérieur et de la Justice. L’Élysée doit arbitrer dans les prochains jours.

C’est la guerre des ministères autour de la déchéance de nationalité. Éminemment symbolique, polémique aussi, le thème lancé par Brice Hortefeux, lors de son bras de fer avec le polygame présumé de Nantes Lies Hebbadj, aiguise les luttes d’influence.

Officiellement, la modification des conditions de déchéance est entre les mains du ministre de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité nationale, Éric Besson. Mais le ministre de l’Intérieur tente de s’approprier le thème. Tandis que la Justice entend également garder la main sur un sujet qui touche au code civil.

«Esprit du discours de Grenoble»

L’Élysée doit maintenant trancher entre trois propositions: Éric Besson propose d’ajouter l’alinéa suivant à l’article 25 du Code civil qui prévoit les conditions de déchéance de nationalité: «Celui qui a été condamné à 8 (ou 10 ans, c’est encore en discussion) en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et commis en particulier contre une personne dépositaire de l’autorité publique». Car, explique un conseiller,«les cas de déchéance doivent être réservés aux atteintes à l’autorité de l’État, à l’intégrité de la Nation». Et d’insister: «Nous sommes restés dans l’esprit du discours de Grenoble du président Sarkozy qui ne mentionnait pas les cas de polygamie mais bien les atteintes contre les policiers ou toute personne dépositaire de l’autorité de l’État».

Proposition de la Justice plus juridique.

Le ministère de la Justice a également rédigé une proposition dans le même esprit mais plus concise et juridique: à l’article 25, il est ajouté un cinquièmement et un sixièmement ainsi rédigé: «S’il a été condamné pour un acte qualifié de crime prévu et réprimé par le 4e des articles suivant 221-4 et 222- 8 du code pénal». Ces deux articles prévoient que «le meurtre est puni de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu’il est commis «sur un magistrat, un juré, un avocat, un officier public ou ministériel, un militaire de la gendarmerie nationale, un fonctionnaire de la police nationale, des douanes, de l’administration pénitentiaire ou toute autre personne dépositaire de l’autorité publique, un sapeur-pompier professionnel ou volontaire, un gardien assermenté d’immeubles ou de groupes d’immeubles ou un agent exerçant pour le compte d’un bailleur des fonctions de gardiennage ou de surveillance des immeubles à usage d’habitation (…) dans l’exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l’auteur». La déchéance pourrait aussi concerner les auteurs de «violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner» d’une personne dépositiaire de l’autorité publique.

«Délit de polygamie de fait»

Le ministère de l’Intérieur tient lui à faire de la polygamie un motif de déchéance. Brice Hortefeux l’a maintes fois répété cet été. Le ministère mêle polygamie de fait et fraudes aux prestations sociales. Elle serait alors punie de cinq ans de prison et ouvrirait la possibilité d’une déchéance de nationalité pour les Français récemment naturalisés qui s’y adonneraient. Le ministre propose de créer un «délit de polygamie de fait, escroquerie, abus de faiblesse». «Le fait pour une personne engagée dans les liens du mariage, de tirer profit ou de partager le produit, de manière habituelle, de prestations sociales indûment perçues, à la suite de déclarations inexactes ou incomplètes par un tiers avec lequel il a contracté une union de fait, caractérisée par une vie commune présentant un caractère de stabilité et de continuité est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende».

Jugé instable juridiquement par les autres ministères, la proposition a, semble-t-il, peu de chance d’aboutir. «Si l’on criminalise la fraude aux allocations familiales, qu’en sera-t-il de la fraude fiscale…les prisons vont se remplir», ironisent certains conseillers. Car le Conseil constitutionnel réserve la déchéance de nationalité, «au cas les plus graves». Autrement, il considère que tous les Français, naturalisés ou pas, doivent être égaux devant la loi. L’Élysée devrait arbitrer dans les prochains jours.

Source: http://tinyurl.com/3yagktn

09/12/2009

Besson: « Oui, les «contrôles au faciès» sont «une réalité». Le racisme anti-blanc, c’est du pipo ?

Filed under: dhimmitude,immigration,islamisation,musulmans,racaille — francaisdefrance @ 14:36
Tags: , ,

Il nous faut nous auto-flageller, nous conseille Besson… Commencez le premier, monsieur le ministre…

09.12.09
Le ministre de l'Immigration Eric Besson invité du grand jury RTL le 25 octobre 2009.
Le ministre de l’Immigration Eric Besson invité du grand jury RTL le 25 octobre 2009.

Eric Besson lui-même le reconnaît…

Le ministre de l’Immigration Eric Besson a reconnu mercredi sur RTL que les «contrôles au faciès» des jeunes étaient une «réalité» dans le pays, soulignant cependant le «républicanisme» de la majorité des policiers, gendarmes et forces de sécurité.

Durant l’interview, le ministre, a admis que «c’est une réalité», ajoutant aussitôt qu’elle est «largement combattue» et regrettant la «capacité d’autoflagellation» des Français.

«L’IGS (Inspection générale des servives, police des polices) est une instance qui fonctionne bien et qui sanctionne à ce titre 2.500 policiers par an. L’immense majorité des policiers, gendarmes et des forces de sécurité en France sont républicains. Je le vis. Je suis frappé par leur républicanisme», a-t-il dit.

«Encore du chemin à parcourir»

Le ministre a aussi reconnu qu’«une minorité des Français ont des relents racistes et xénophobes».

(NDLR: et les autres, en face, les « envahisseurs », ils n’y sont pas, xénophobes???; ils haïssent les Français qui les accueillent sur LEURS terres…).

Les Français de souche «ne sont pas racistes» mais «il y a encore du chemin à parcourir» car «une minorité de Français ont des relents racistes et xénophobes. Bien sûr que c’est une réalité», a-t-il reconnu.

«C’est à nous de présenter un projet républicain, des solutions républicaines: lutter avec force contre les discriminations», a préconisé le ministre.

«La France a toujours été une terre d’immigration et d’intégration»

Eric Besson a également jugé «absurde» de «nier» le lien «historique» entre immigration et identité nationale.

«La France a toujours été une terre d’immigration et d’intégration. C’est toujours d’actualité: 200.000 étrangers arrivent sur notre sol au titre du long séjour. Nous accordons la nationalité française à 110.000 étrangers. Nous sommes le pays le plus généreux en matière d’asile et 30% des mariages sont mixtes. Avec ça, si vous voulez nier qu’il y a un lien entre immigration, intégration et identité nationale ça veut dire qu’on nie l’histoire», a-t-il affirmé.

Source: 20minutes.fr

06/12/2009

LETTRE OUVERTE A M. ERIC BESSON, Ministre de l’Immigration.

Filed under: immigration,islamisation,musulmans,racisme — francaisdefrance @ 13:00
Tags: , ,

Relais d’un courrier (faites suivre et/ou écrivez lui…) :


Monsieur le ministre,
S’il est une constante en laquelle on peut faire toute confiance chez nos hommes politiques, c’est
bien la façon systématique qu’ils ont de nous prendre pour des cons, la veille de chaque élection.
Hautement spécialisés dans le domaine du siphonage électoral, ils nous refont aujourd’hui le
coup de la présidentielle, avec cette fois-ci pour thème l’identité nationale.
Ainsi, Monsieur le ministre, vous avez en charge cette délicate opération, sous les huées d’une
opposition sans idées et sans âme … qui en eut fait tout autant s’il elle avait été à votre place.
En dehors de cette gymnastique politique plus ou moins malsaine, se pose fondamentalement
aujourd’hui rien de moins que la survie de notre pays, sous les aspects identitaire et sociétal, le second
étant la conséquence du premier, bien entendu.
En soi, et au premier degré, l’objectif recherché serait parfaitement honorable, s’il n’était entaché
en filigrane de visées purement tacticiennes inavouables. Cependant, ce symbole de l’identité nationale
est trop lourd de signification et trop chargé de gravité pour ne pas essayer de croire au sérieux de cette
entreprise.
En effet, la France d’aujourd’hui se trouve non seulement au bord d’un gouffre identitaire, mais
également en lisière d’une guerre civile qui ne dira jamais son nom.
Depuis plus de 30 ans, pour n’avoir su que se répandre en excuses, contritions, génuflexions et
« aplatventrismes » divers, en référence à son passé colonialiste, la France d’aujourd’hui, à force de dire
oui pour être incapable de dire non, n’est plus ni respectée, ni respectable, ce qui est beaucoup plus
grave. Pour ses citoyens, comme pour ses immigrés, comment peut- on être fier d’un pays…qui a
honte de lui-même ?
Désemparée, dépouillée, humiliée, violée au quotidien dans ses lois comme dans son territoire,
minée dans ses réserves comme dans ses espoirs, notre France actuelle s’offre en proie facile à tous ses
prédateurs, à tous ses charognards. Elle ne sait plus que reculer, approuver et subir sans réagir. Le
dernier coup de boutoir de ses ennemis consiste à vouloir lui faire admettre qu’elle n’est RIEN,
puisqu’elle n’a même pas d’identité nationale ! Le pays le plus visité au monde (70 millions de touristes
par an) qui possède une des plus flamboyantes histoires de l’humanité, au plan des arts, des lettres et des
droits de l’homme, ne serait RIEN, selon ses pires ennemis ou… ses pires imbéciles ! RIEN, tout juste
une mangeoire pour rapaces affamés !
Un destin tragique et irréversible forgé dans la lâcheté et la naïveté nous attend. Attend surtout
nos enfants.
Alors, Monsieur le ministre, sur la base d’imprécations romaines et de ces mots ronflants dont
les politiques ont le secret, allez-vous nous proposer une victoire de la Marne ? !
Il faudra alors vous souvenir que nos pires ennemis se trouvent nulle part ailleurs plus que dans
cette mouvance de l’ANTI-FRANCE en col blanc, celle qui souvent, se prélasse et se compasse jusque
sous les ors de nos palais comme dans les couloirs feutrés de nos cabinets, de nos temples de la morale et
de l’éducation … Toujours sermonneurs, toujours moralisateurs, contempteurs toujours équipés de leur
arme favorite, la culpabilisation de racisme et de tous ses avatars, ils mènent depuis des décennies
une guerre sournoise, sans répit ni merci contre notre pays, principalement sous le label de l’ANTIRACISME
!
Cette racaille, cette vermine dorée sur tranche fait souvent l’objet, et c’est un comble, d’un
profond respect de la part de leurs propres victimes, à savoir les électeurs et des légions de gogos.
C’est elle qui les conduit à force de matraquages par medias séides interposés, à croire que la France
doit accepter toute la misère du monde sans limites ni restrictions, au point, finalité suprême inavouée,
de disparaître à jamais dans une expiation de présumés « crimes » colonialistes.
Cette entreprise de démolition identitaire de tout un peuple prend toute sa saveur dès lors où l’on
constate que cette mortelle culpabilisation provient le plus souvent du monde arabo-musulman LE
PLUS RACISTE DU MONDE !! En effet, la traite négrière qu’il exerce depuis 13 siècles perdure
encore de nos jours grâce à la fin du colonialisme, qui lui-même y avait mis fin dès 1846 en Tunisie et
Algérie, en 1894 au Congo, et en 1920 au Maroc (lire le Génocide voilé, de Tidiane N’Diaye). Comme
quoi les couloirs de « l’antiracisme » sont trop souvent remplis d’ignares, de fausses vierges ou de vraies
putes de l’ANTI-FRANCE. Un antiracisme sélectif n’étant rien d’autre qu’un racisme avéré, j’aimerais
connaître par exemple, le nombre d’interventions de la LICRA, du MRAP, de SOS Racisme et des
Droits de l’Homme à l’occasion de crimes ou délits racistes anti-blancs (exemple, l’affaire du gendarme
Clin à Saint Martin le 12 février 2006).
Jusqu’ici, dans le domaine de la respectabilité identitaire, une certaine France aux mains de ses
tueurs imposteurs s’est montrée rien de moins qu’imbécile, lâche et suicidaire :
– en voulant être un exemple d’intégration, elle a créé sa propre désintégration,
– en voulant combattre le racisme par le multiculturalisme, elle a créé le multi-racisme,
– en promouvant le « droit à la différence » chez les autres, elle se l’est interdit à elle-même, ce
qui la conduit aujourd’hui à se demander qui elle est ! Toute affirmation identitaire française passant
immédiatement pour du racisme ! (Inquiétant pour l’intelligence du français moyen, victime d’un piège à
cons aussi grossier…) Enfin, ce droit à la différence a encouragé le communautarisme !!
– en prétendant intégrer toute la misère du monde, elle développe sur son sol des ghettos, des
quartiers de non-droits et bientôt des favelas explosives. Ce faisant, elle contribue à faire brûler vifs des
immigrés SDF dans des squats, à étendre et développer délinquance et criminalité, comme à créer de
vraies pépinières de Ben Laden, afin de faire profiter le monde entier de sa géniale capacité
d’intégration ! Bravo pour le pays des droits de l’homme qui s’offre en base arrière du terrorisme
international !!
– pendant qu’une véritable armée se constitue sous nos pieds, en attendant le jour J, elle n’a de
cesse que de vouloir toujours plus affaiblir ce qui nous reste de notre Défense Nationale.
– enfin, et pour faire bonne mesure, dans une lâcheté suicidaire multi-décennale, elle veut bien
palabrer sur tous ces effets désastreux, mais sans jamais à aucun moment s’attaquer à leur cause
profonde, à savoir, L’IMMIGRATION NON SEULEMENT INCONTRÔLÉE MAIS SURTOUT
ENCOURAGÉE !
– et là, encore, nous prenant pour des ignares, elle feint d’une main de pratiquer des expulsions,
pendant que de l’autre elle offre aux candidats à l’immigration cet aimant irrésistible en or massif que
représentent pas moins de 37 allocations diverses d’assistance ! Autant vouloir stopper les méfaits des
débordements d’une baignoire aux robinets grands ouverts en se contentant seulement d’éponger, sans
jamais fermer lesdits robinets.
Monsieur le ministre, en l’état actuel des choses, la France s’achemine vers une fin dont le fer de
lance aura été une immigration inassimilable et le poison, la culpabilisation de racisme. En guise
d’alternative, certains cerveaux éclairés nous proposent la prostitution identitaire immédiate et sans
conditions, via un métissage généralisé, sauf…pour nos conquérants bien sûr ! La lâcheté pour
étendard, le reniement de soi-même pour crédo, et le servage pour avenir, voilà ce que nous proposent
de « hauts responsables ».Les esclaves, eux au moins, avaient le mérite de n’avoir pas choisi leur sort !
Au secours, la situation est PIRE QU’À MUNICH EN 1939 ! ! Reste à faire croire à notre pays qu’il est
sans identité, véritable chien sans collier, perdu au milieu d’autres nations voraces et sans pitié qui, elles,
domineront le monde. Telle est la « solution finale » envisagée pour toutes les nations européennes…
Dans la révision ou plutôt dans la rédemption identitaire que vous vous proposez de conduire,
vous vous devrez de redonner à notre pays les couleurs, le caractère et la fierté qu’il n’aurait jamais dû
perdre.
Ces qualités qui ont toujours fait de lui une terre d’asile honorable et respectable pour le bonheur
de tous, doivent être retrouvées par la nécessaire victoire sur cette guerre reptilienne et larvée qu’on lui
livre depuis des décennies par de seuls mots ravageurs d’âmes et incendiaires de consciences, et dont le
pire de tous est : RACISTE !
La tâche qui vous attend est plus profonde qu’il n’y parait, mais elle est exaltante et prometteuse
d’un grand honneur qui vous reviendra, je l’espère, à son terme.
L’objectif fixé est noble et particulièrement respectable, reste à ceux qui l’ont promu de prouver
qu’ils le sont tout autant.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de mes sentiments respectueux et
l’assurance d’une certaine confiance.

Jacques C.