Francaisdefrance's Blog

23/11/2011

Une mosquée, une église, un cimetière, un carré musulman: la guerre des profanations bat son plein…

Il doit bien y avoir d’autres moyens de se mépriser les une les autres que de profaner des lieux saints, non?

Les « jeunes » crachent à terre quand ils nous croisent, nous les sous-chiens. Et quand on les engueulent, ils veulent toute de suite « niquer notre patrie » « niquer la France », « niquer la police », etc…

Des problèmes de refoulement sexuel, les « jeunes » ?

FDF

.


Multiples profanations dans les Landes …
Un multi-récidiviste christianophobe, qui s’en prend aux oeuvres religieuse …

Le Christ maculé de peinture rouge et les bras sciés à Rion. (Photo Janette Lamarque)

Qui en veut à ce point aux statues landaises de la Vierge et du Christ ? C’est ce que doit déterminer l’enquête confiée vendredi par le parquet de Dax à la brigade de recherches de la gendarmerie dacquoise. Le jour même, à Rion-des-Landes, c’est un Christ en croix placé derrière le maître-autel de l’église, qui a été tagué de peinture rouge, de la tête aux pieds. L’« agresseur » a aussi scié les deux bras de la statue sans pour autant qu’ils tombent comme quelques jours plus tôt sur le site marial de Buglose à Saint-Vincent-de-Paul.

Le ou les individus à la bombe rouge ont aussi sévi il y a dix jours à Pontonx-sur-l’Adour, dans la grotte représentant l’apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous, et à Saugnac-et-Cambran sur la Vierge située à un carrefour quartier Arzet « Des actes de vandalisme » condamnés via un communiqué par le préfet des Landes.

Patrouilles renforcées

La gendarmerie a renforcé ses patrouilles auprès des édifices religieux et la cellule d’investigations criminelles de Mont-de-Marsan a effectué des prélèvements à Buglose, Saugnac-et-Cambran et Rion-des-Landes. Dans cette dernière commune, l’église est fermée jusqu’à nouvel ordre, le temps des investigations.

De son côté, l’Évêché a demandé aux prêtres de déposer plainte dès le constat d’une dégradation dans les églises paroissiales ou sur les sites religieux.

Source: http://www.sudouest.fr/