Francaisdefrance's Blog

07/12/2011

Les enseignements inégalitaires de la mosquée de Creil, en toute impunité !

Action SITA sur base d'un article de Résistance RépublicaineBonjour Monsieur le maire,

En tant que citoyen attaché aux valeurs de la République, et sans aucune idée partisane, je tiens à attirer votre attention sur la Mosquée Essalam de Creil, sur les prêches qui s’y déroulent et surtout sur les personnalités qui y ont été reçues récement comme le Cheikh saoudien Wassioullah Abbas. En effet, je suis tombé par hasard sur ce site.

En tant qu’élu de la République laïque une et indivisible, vous êtes le garant du respect des droits et des devoirs de chaque personne et citoyen résidant sur votre commune, ainsi que d’aider les personnes issues de l’immigration à s’intégrer dans le moule républicain.

Or, ne craignez-vous pas que ce qui est préché à la mosquée et enseigné dans la madrassa qui y est accolée puisse être contraire aux valeurs de la République, et éventuellement s’apparenter à de l’endoctrinement ? Surtout après le passage d’une personnalité saoudienne adepte de l’islam wahhabite, l’un des plus rigoriste et sectaire qui soit, et qui plus est, ne doit pas connaître beaucoup les valeurs de la République héritée des Lumières.

En effet, je tiens à vous préciser qu’en Arabie Saoudite, les femmes n’ont (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

Sébastien Glasson - Les enseignements inégalitaires de la mosquée de Creil, en toute impunité !
(sources : article Résistance Républicaine, version pdf printfriendly text small + dessin Bergolix rajouté avec pdfescape)

Monsieur le Maire,

Est-il possible de tolérer en France des propos comme ceux tenus  le 2 juillet 2011 par le cheikh saoudien Wassioullah Abbas, invité par les responsables de la mosquée de Creil ?

Comment un tel homme a-t-il pu obtenir l’autorisation de venir prêcher sa vision obscurantiste de l’islam, incompatible avec nos valeurs, nos usages et nos lois ?

Pouvez-vous admettre l’image qui est donnée de la femme, être inférieur, qui souillerait par son contact la main du croyant, tentatrice diabolique, qui doit rester cloîtrée et à qui est refusée sa féminité ?

“Le Prophète n’a jamais touché une femme en dehors de ses épouses. Sa main n’a

jamais touché celle d’une autre femme. Lorsqu’il rencontrait des hommes il leur serrait la main, avec les femmes ce n’était que verbal. Donc il n’est pas toléré qu’un homme serre la main

d’une femme qui lui est étrangère.”

“Il a été permis à la femme de sortir lorsqu’il y a un besoin, sinon à la base,

il faut qu’elle reste chez elle. Dans le Coran il est dit “Restez chez vous!”.Et si vous êtes amenée à sortir, alors ne vous exhibez pas comme on s’exhibait à l’époque de

l’ignorance.”

Il a dit aussi : “Que toute femme qui sort parfumée, elle est comme une

fornicatrice. Elle doit donc se laver.”

Pouvez-vous admettre le refus de (…)

Cliquer dans l’image pour lire la suite :

Chantal Macaire - Les enseignements inégalitaires de la mosquée de Creil, en toute impunité !
(sources : article Christinetasin, version pdf printfriendly text small + dessin Bergolix rajouté avec pdfescape)

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard “On ne savait pas…”.

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne fallait pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

Au vu des discours tenus dans la mosquée de Creil, désormais il ne s’agit plus d’informer les élus de cette ville mais de les AVERTIR, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent à faire l’autruche en ignorant sciemment les informations concernant l’islam qui leur sont transmises par le peuple.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon d'avertir

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer au choix l’un des articles ci-dessus à partir de sa version pdf en une page.

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif “20 grammes” de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles :

1- offrir aux élus une ultime occasion de prendre le bon chemin en leur expliquant de nouveau (mais très brièvement cette fois) pourquoi il ne faut pas faire de clientélisme envers l’islam.

et surtout

2- AVERTIR les élus, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent sciemment dans la collaboration avec l’islam.

1- Au verso libre de la première feuille, imprimer une au choix parmi les déclarations des deux Charles : Foucauld (à René Bazin), 1916, ou De Gaulle (à Alain Peyrefitte), 1959
En une page chacune, ces déclarations font toujours leur petit effet dans ce genre de situation.

page les musulmans selon charles de foucauld ou bien page les musulmans selon charles de gaulle

2- Pour la deuxième feuille, imprimer (recto-verso) le discours de Paul Weston en deux pages A suivre : « Nous vous demanderons des comptes »

pages 1 et 2 du discours de Paul Weston en deux pages A suivre : Nous vous demanderons des comptes

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, et ensuite optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page “Accueil>Votre ville>Votre mairie>Le conseil municipal” du site internet de la ville, mairie-creil.fr/1-29463-Le-conseil-municipal.php (ou elections.lefigaro.fr 2008 Creil)
Il est parfaitement inutile d’envoyer un courrier à certains élus, irrémédiablement trop obtus, bornés et sectaires : votre intuition vous indiquera lesquels.

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page “Contacts” du site internet de la ville, mairie-creil.fr/1-29428-Contacts.php

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’avertir des élus. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne l’ont pas été…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… de dire son fait à toute personne publique.

Option “Informer la population”

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains subissant une mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal.
La lettre destinée à la population sera à peu près la même que celle destinée aux élus : il suffira de remplacer la deuxième feuille d’avertissement aux élus par un argumentaire sur l’islam, sitamnesty.wordpress.com/argumentaires, en deux pages, au choix.

Une fois informés, on peut compter sur ces habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Il ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des habitants de la ville.

Là encore c’est très simple :

Utiliser un service cartographique pour trouver un nom de rue quelconque dans la ville puis utiliser l’annuaire pagesblanches.fr pour lister les habitants de la rue et enfin choisir un nom au hasard dans la liste. Voir la méthode exposée en détail sur l’article tinyurl.com/trouvadresse.

Vous pouvez bien évidemment envoyer des courriers d’information à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/CTW927L

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

02/07/2011

Tareq Oubrou veut rétablir le Califat en France !

Cet homme est dangereux. En outre, c’est un pote à Juppé, ministre de la République Française… 

FDF

(Dessins de Bergolix)

.

Le collège des Bernardins a accueilli l’islamiste Tareq Oubrou et son « intime » Farid Abdelkrim

3078888-4391821.jpg

La nveté des évêques laisse pantois

Le film promotionnel  « Tareq Oubrou : un imam dans tous ses états » a été chaleureusement accueilli au Collège des Bernardins, à Paris, mercredi 22 juin devant 250 personnes. Le site Saphirnews, présent rapporte que « L’écrivaine Malika Dif, l’archevêque de Bordeaux Monseigneur Ricard et tant d’autres ont témoigné de leur sympathie et de leur admiration à l’égard de M. Oubrou. ». Le réalisateur du documentaire, Farid Abdelkrim, se disant ami « intime » du futur imâm de la Grande mosquée de Bordeaux, avait défrayé la chronique dans un livre, La France des Islams, dont la présentation de l’éditeur avait le mérite d’annoncer le programme :

« Nous sommes en 2005 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les gaulois… Toute ? Non ! Des villages peuplés d’irréductibles musulmans résistent encore et toujours à l’intégration. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de républicains.« 
Quant à la star de la soirée, Tareq Oubrou, « excellente relation » d’Alain Juppé qui lui met à disposition un terrain au centre de Bordeaux pour sa Grande mosquée, il est nécessaire de le citer dans le texte :

Dans un documentaire daté de 2003 , celui qui a été naturalisé français par la magie républicaine  affirme :

« La France d’hier n’est pas la France d’aujourd’hui, il y a un droit de minorité qui s’impose à la France » (…) l’islam a réinterrogé une certaine lecture de la laicité »

« je situe le fait de couvrir les cheveux comme un devoir ethique »

Dans une autre conférence (retranscrite dans cette enquête) destinée à un usage interne mais mis en ligne sur internet, il annonce clairement le programme : rétablir le Califat afin d’asseoir un islam évidemment politique en démantelant les états-nations :

« Le califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour instaurer  ce califat »

« L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières en conséquence,  la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable par l’ islam. Les Frères Musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. » Tareq Oubrou expliquant qu’il suffit d’un représentant par wilayat, soit par sous région administrative califale, et ce dans chaque pays. La France serait donc dirigée par un représentant local du Calife.
Il reprend les idées d’Hassan al-Banna bien à son propre compte. Il ne dit pas « la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable selon Hassan al-Banna » mais bien « la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable par l’islam ». De même, sur la question du califat, Tareq Oubrou enfonce le clou en précisant que la fin du gouvernement transfrontalier est une situation intenable, que les musulmans ne collaborant  pas  à ce projet sont à blâmer : « je dirais même dans une situation de péché »…il s’exprime bien à la première personne et non au nom de Al-Banna. Précision importante, car, depuis que cette vidéo a été révélée au grand public par l’Observatoire de l’islamisation en février 2008, les défenseurs de Tareq Oubrou soutiennent qu’il ne s’agissait pas pour lui d’exprimer ses idées propres, mais simplement de restituer la pensée de Al-Banna. Mais comment penser que  Oubrou ne vénère pas le fondateur des Frères Musulmans alors qu’il l’encense de longues minutes, en le qualifiant de « grand soufi et grand spiritualiste », « grand psychologue », après l’avoir décrit comme quelqu’un ayant « un savoir sain, une lumière intérieure (…) c’est quelqu’un qui observe avec intelligence les phénomènes,  qui a aussi une intelligence qui le classe parmi les génies de la Oumma ». Comment un grand savant de la communauté islamique pourrait-il avoir des idées condamnables pour un imam ?

Lors de la même conférence sur Hassan al-Banna’ il affirme successivement :

« La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat. »

« Il [le Calife] dirige la vie par la religion, il dirige les relations entre les hommes par la religion. Et quand on dit la religion c’est pas dans le sens ecclésiastique, ni judaïque du terme. La religion en islam elle a une toute  autre signification, c’est une manière de vivre c’est une conception des choses, c’est un mode de vie selon la volonté d’Allah »

« L’imam Al-Banna veut qu’on soit comme des salafistes car on n’interprète pas, car l’interprétation peut prêter à l’abus, par conséquence on peut risquer d’abolir une caractéristique (des attributs d’Allah)»

Tareq Oubrou précise bien que « tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam ». Cette manière de décréter l’excommunication pour tout musulman n’interprétant pas les versets selon l’orthodoxie est caractéristique des mouvements islamistes algériens ou égyptiens pratiquant le takfir (du mot kufr en arabe, « mécréance » ou « incroyance »), soit le fait de mettre hors-la-loi l’apostat de fait, celui-ci se retrouvant, outre la perte de ses droits juridiques, sous la menace d’une exécution. Si le concept est diffusé aujourd’hui par des groupes islamistes connus sous le nom de Takfit wa’l-Hijra, celui-ci fut théorisé par Ibn Taymiyya, théologien souvent cité par Tareq Oubrou connu pour ses appels au djihad contre les non-musulmans.

Enfin, nous citerons une dernière phrase de l’islamiste :

« La politique des musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge » (SIC) Qu’en pense Alain Juppé (qui peut se sentir visé) ?

Plus de citations et d’analyses des liens de Tareq Oubrou avec des organisations islamistes dans l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme, consacrant 70 pages à l’imâm de Bordeaux, ami de Mgr Ricard.Cet évêque nous rappelle Mgr Mayol de Lupé qui collaborait avec les nazis il y a 60 ans : même haine des frontières, même xénophilie béate, même pacifisme suicidaire le poussant dans les bras de ceux qui veulent abolir nos frontières afin de nous assujettir à un ordre étranger et totalitaire.

Heureusement, des moles de résistance  perdurent dans l’Eglise.

Joachim Véliocas 

17/06/2011

L’islamisme en images…

Merci à Bergolix pour ses dessins que nous utilisons tous… Et à bon escient. Ils sont tellement « parlants »… Il y en a encore qui vont se sentir « heurtés ». Il n’ y a que la vérité qui blesse. Et puis; on s’en fout… La riposte contre l’islamisme, c’est ça aussi.

FDF

.

Ici:caricatures_urtiquantes -FILEmini-