Francaisdefrance's Blog

26/12/2011

Essonne: des « jeunes » étaient venus pour le buter !

Photo d’illustration

Mais qu’attend on pour bouter ces sous-merdes hors de France !!! Et on nous interdit de nous défendre? C’est puni par la loi?

Arrêtez de nous prendre pour des cons et pour du gibier afin de satisfaire les besoins barbares de ces chimpanzés !

La France gronde; les Français sortent les fusils des armoires et de dessous leur lit. Tout le monde raconte son ras le bol de ces actes de délinquance aggravée. C’est un signe. Un signe qui, si nos autorités bougent en actes et non en paroles, évitera bien des dommages collatéraux…

Car le moment est proche où les Français vont se foutrent complètement que la loi leur interdit de faire justice eux-même; et là…

Bon; tout le monde aura été prévenu…

FDF

.

LA TOTALE!    Les  « jeunes »  qui avouent etre venus pour    « le buter »   avec des battes de base ball   et des couteaux,   le pronostic vital de la victime est engagé
Ils ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter»

ils se présentent à l’hôpital   SOUS UNE FAUSSE IDENTITé
Les deux autres, âgés de 17 et 18 ans, connus des services de police, qui ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter», a déclaré une source policière.

Nous n’avons pas de noms  on peut supposer que ce sont des alsaciens ou auvergnats ou pyrénéens de souche

N.B. :   TOUS CES FAITS DIVERS  PLUS OU MOINS GRAVES  AVEC DES VIOLENCES INVRAISEMBLABLES,   REPRESENTENT DES COÛTS  IMPRESSIONNANTS POUR NOTRE SOCIETé   (HOPITAUX   JUSTICE   ETC ETC)

JC JC…

Un blessé grave dans un règlement de comptes dans l’Essonne !


Un homme de 37 ans était vendredi entre la vie et la mort, après avoir été roué de coups jeudi soir par une bande de jeunes dans la cité de Grand-Vaux à Savigny-sur-Orge (Essonne).

Les faits remontent à jeudi en fin de journée. Un père de famille et son beau-fils ont été pris à partie par un groupe de jeunes avec lesquels ils avaient eu un différend précédemment, a précisé cette source sans en préciser la nature.

Les « jeunes » se sont alors «acharnés sur les deux hommes, ça a dégénéré, les coups sont partis et pour se dégager le monsieur a donné un coup de couteau à un des jeunes agresseurs qu’il a blessé légèrement», a expliqué une source policière. Les agresseurs ont pris la fuite en courant.

Ils ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter» !

Un peu plus tard, l’homme a été rattrapé par un groupe de jeunes qui l’ont frappé «très violemment à coups de béquilles et de battes de base-ball», a indiqué la police. Après l’arrivée des secours, la victime a été transportée dans un état grave à l’hôpital Necker à Paris. «Le pronostic vital est engagé», a-t-on ajouté.

Quant à l’agresseur blessé, il s’est présenté peu après 22 heures à l’hôpital de Juvisy-sur-Orge sous une fausse identité, en compagnie de quatre jeunes. Ils ont été interpellés tous les cinq et placés en garde à vue. Trois d’entre eux ont été remis en liberté dans la matinée.

L’enquête confiée à la Sûreté départementale se poursuivait sur les deux autres, âgés de 17 et 18 ans, connus des services de polices, qui ont avoué «qu’ils venaient (pour) le buter», a déclaré une source policière.

Source: http://www.leparisien.fr/

30/01/2011

Chroniques de la haine ordinaire: un mort à Villeneuve-sur-Lot.

Rien d’extraordinaire à souligner ce « fait divers ». C’est tellement passé dans les moeurs. Et puis, les chiffres de la délinquance baissent, paraît-il…

FDF

.

Un « jeune » de 20 ans tué dans une rixe entre bandes rivales!

«On les a vus arriver. Ils étaient entre 15 et 30, cagoulés, armés. Ils voulaient en découdre, ils frappaient tout ce qu’ils pouvaient frapper. Ils criaient. » Ce témoin qui souhaite garder l’anonymat raconte ce qu’il a vu, dans la nuit de vendredi, au cœur de Villeneuve-sur-Lot, en Lot-et-Garonne. « Des violences de type urbain » pour reprendre le mot d’un policier. Du jamais vu dans le département. Deux bandes rivales armées des battes de base-ball, de couteaux et d’une bombe lacrymogène, du même type que celles qu’utilisent les forces de sécurité dans les manifestations, se sont affrontées. Un arsenal qui suffit à comprendre que les deux bandes s’étaient très probablement donné rendez-vous pour en découdre. En arrière-plan même si ce n’est à cette heure pas confirmé par la justice, une probable lutte d’influence dans le trafic de stupéfiants en Lot-et-Garonne.D’une rare violence, cette série de rixes a eu des conséquences dramatiques pour l’un des protagonistes, un « Villeneuvois » de 20 ans retrouvé sur une rive du Lot par les secours. Transporté au centre hospitalier Saint-Cyr vers 3 h 30, il est décédé des suites de ses blessures. On parle de plusieurs coups de couteau, ce qui laisse imaginer la violence des affrontements. L’autopsie devait avoir lieu hier soir. Deux autres personnes ont été blessées.

Du renfort venu d’Agen

Autour de la place Lafayette, les commerçants et les riverains connaissent le numéro du commissariat par cœur. Depuis plusieurs semaines, la colère monte contre les incivilités et une certaine violence qui devient banale, presque ordinaire. Une nouvelle fois, hier soir, dès 21 heures, c’est le 17 qui a été composé par plusieurs commerçants, excédés par le comportement agressif de plusieurs jeunes qui, à cette heure de la nuit, stationnent leur voiture place Lafayette, ouvrent les portes et écoutent de la musique sur des sonos surpuissantes, provocant la colère des riverains. Dans un communiqué, le député-maire PS de Villeneuve-sur-Lot Jérôme Cahuzac a dit sa « consternation », tout en déplorant « la réduction des effectifs de police » qui affecte sa ville « depuis maintenant trois ans », avec pour conséquence « qu’une seule patrouille de nuit peut être assurée » sur un bassin de 30 000 habitants, contre « trois simultanées » auparavant. La bagarre entre les deux bandes rivales se serait déroulée dans trois endroits différents de la ville . « Elle a nécessité la mobilisation de tous les effectifs de police alors disponibles, renforcés par des gendarmes, des éléments de la police nationale d’Agen et des policiers municipaux réquisitionnés par la municipalité », a souligné le maire de Villeneneuve. Selon le parquet, « plusieurs personnes » ont été placées hier en garde à vue. Jérôme Cahuzac a indiqué que des enregistrements de vidéosurveillance avaient été saisis par la justice. L’enquête a été confiée au SRPJ d’Agen, en collaboration avec la direction départementale de la sécurité publique du Lot-et-Garonne. La sécurité a été renforcée hier soir à Villeneuve-sur-Lot et à Agen, avec des effectifs supplémentaires de police et de gendarmerie.

Source: http://www.ladepeche.fr/