Francaisdefrance's Blog

12/12/2011

Largesses sociales diminuées en Espagne: les musulmans se rebiffent…

Soyons vigilants. Ca pourrait bien se propager aux autres « pays d’accueil »…

Tellement habitués à piller les largesses nationales auxquelles les « sous-chiens » n’ont pas droit, les musulmans se rebiffent. Ils ne sont plus à une provocation près et on besoin d’argent pour construire leurs mosquées… Mais ce ne sera pas avec celui des Occidentaux qui ont déjà à les supporter.

Révoltant.

Mais foutez nous ça dehors !

Les restrictions, c’est pour tout le monde!

FDF

Et en France, ce sera pareil !!!

.

Catalogne: 3000 musulmans manifestent contre des restrictions au prestations sociales

Traduction partielle d’un article de Soeren Kern, chercheur associé au Grupo de Estudios Estrategicos, basé à Madrid :mani3_620.jpg

 « 3.000 immigrés musulmans dans les rues près de Barcelone pour protester contre les récentes coupures dans les prestations sociales.

La manifestation, qui a eu lieu le 5 Décembre dans la ville industrielle de Terrassa, à environ 30 kilomètres de Barcelone, a été organisée et suivie par des immigrés marocains.

La taille et la spontanéité de la manifestation a pris par surprise les fonctionnaires locaux  – ils ne s’attendaient pas à plus de 300 manifestants – et reflète l’affirmation identitaire croissante d’immigrants musulmans dans la région du nord de la Catalogne.

La manifestation pourrait confirmer les craintes des agences de renseignement espagnols que le nouveau gouvernement islamiste au Maroc pourrait tenter d’inciter les immigrés marocains en Espagne à organiser des manifestations afin de forcer la main au nouveau premier ministre conservateur, qui prendra ses fonctions le 22 décembre, afin de résoudre un série de longs conflits permanents entre les deux pays.

Le point de départ de la manifestation était le quartier fortement islamisé de Ca N’Anglada, qui est situé au centre-ville de Terrassa. Les manifestants ont ensuite fait leur chemin à travers le centre-ville au bureau de la sécurité sociale municipale.

Les Marocains ont protesté contre les mesures d’austérité qui font qu’il est plus difficile pour les immigrants de recueillir l’aumône de la sécurité sociale du gouvernement régional de Catalogne. (note de L’observatoire : La sécurité sociale est une compétence régionale en Espagne, avec d’énorme disparité suivant la richesse des régions. Les caisses régionales sont gravement déficitaires et la baisse des remboursements des médicaments concernent tous les Espagnols, pas seulement les colons musulmans).

Les compressions budgétaires, qui sont entrées en vigueur en Juillet 2011 ont augmenté les exigences de résidence à deux ans (un an auparavant) pour les immigrants qui veulent toucher des prestations d’assistance sociale. Les modifications limitent également la durée des prestations à 60 mois.

Les politiciens locaux craignent que la manifestation soit le début de ce qui pourrait devenir une campagne plus soutenue d’agitation par des immigrés musulmans en Catalogne, région où se cristalise les polémiques sur la place de l’islam.

La population musulmane de la Catalogne a atteint 300 000 en 2011, contre seulement 10.000 en 1990, grâce à une vague massive d’immigration, tant légale qu’illégale.

La population musulmane totale en Espagne est estimée à 1,5 millions en 2011, contre seulement 100 000 en 1990. »

Articles de la presse espagnole ayant couvert la manifestation :

Minuto Digital

E Noticies

Lu sur: http://www.islamisation.fr/

25/08/2011

Catalogne: haute tension autour d’un projet de mosquée à Salt.

Ils vont se trouver de plus en plus confrontés à ce genre de réactions, les « soumis à l’islam ». Les élus collabos vont peut être commencer à se poser des questions. Quand la Droite patriote commence à s’électriser…

FDF

L’extrême droite souhaite mobiliser dans la ville de la banlieue de Girona.

A la faveur de procédures administratives, l’extrême droite souffre sur les braises communautaire de la ville de Salt, en proie à des troubles de rues ces derniers mois. La mairie de cette ville de la banlieue de Girona gèle son plan d’urbanisme pour faire face à un projet de mosquée salafiste, validé par l’ancienne municipalité.

La ville de Salt, considérée comme la capitale de la communauté musulmane catalane, vit des tensions suscitées par un projet religieux. Alors que l’ancienne municipalité socialiste cette commune de la banlieue de Girona avair réservé plusieurs parcelles du secteur de « Torre Mirona », à l’écart du centre-ville, pour qu’y soient érigés des lieux de culte, les levées de bouclier se multiplient. En effet, le plan d’urbanisme validé par l’ancien maire, Iolanda Pineda, battue lors des élections municipales de mai dernier, fait l’objet d’un moratoire d’un an, voté à la hâte, ce mercredi, par la nouvelle majorité. Celle-ci est dirigée per Jaume Torramadé, membre du parti démocrate-chrétien Union Démocratique de Catalogne, attaché aux traditions européennes. Mais une autre formation politique, Plataforma per Catalunya, celle-ci minoritaire et d’extrême droite, souffle sur les braises communautaires de Salt, en convoquant une manifestation d’opposition, samedi. Ce parti a reçu, ce mercredi, une interdiction de manifester, communiquée par le département de l’Intérieur du gouvernement catalan, qui souhaite éviter de « graves problèmes » d’ordre public entre militants xénophobes et jeunes musulmans, alors que le ramadan entame sa dernière ligne droite.

La mairie de Salt étudie actuellement trois pré-projet de lieux de culte, dont une église évangéliste et deux mosquées. Parmi celles-ci, la mieux préfigurée, dotée de deux étages, est présentée par l’association salafiste Al-Hilal, qui espère déposer un permis de construire avant le 1er septembre. La stratégie municipale qui consiste à retarder la mise en place des projets devrait ainsi être balayée par la loi, car la précédente municipalité a créé des conditions légales. Cette semaine, l’ambiance à Salt fait l’objet de plusieurs prises de position, par presse interposée. Sans aucune  restriction de langage, le prestigieux quotidien barcelonais La Vanguardia évoquait ce mercredi des « tensions raciales », produites dans la ville en janvier dernier.

19/08/2011

Meurtre en Espagne: des « chances pour la France » ?


C’est tout à fait le genre de scénario auquel les auteurs, des « chances pour la France », nous ont habitués. C’est pourquoi je me pose la question. En outre, les noms ne sont pas révélés… Autre indice. Tout ce que l’on sait est qu’ils sont « Français », et que le meurtre a été commis « au couteau »… Oui mais:

Dessin: http://dessins.de.konk.free.fr/

Et un petit « indice »: http://tinyurl.com/42lg2b5

Meurtre d’un ado britannique en Espagne: deux Français déférés au parquet.

Deux jeunes Français soupçonnés d’avoir mortellement poignardé un Britannique de 15 ans, en Espagne mi-juillet, ont été déférés au parquet général de Lyon vendredi, après avoir été arrêtés avec un troisième homme mis hors de cause, a-t-on appris de sources judiciaires.

Tous trois, âgés de 21 ans, avaient été interpellés mercredi en Isère où ils sont domiciliés et dans l’Eure.

« Le troisième a été remis en liberté car mis hors de cause », a déclaré le parquet général qui devait requérir la « mise en détention pour meurtre » à l’encontre des deux autres, faisant l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

Dans la nuit du 17 au 18 juillet, Andrew avait été mortellement poignardé par des jeunes touristes français lors d’une rixe survenue dans la populaire station balnéaire espagnole de Lloret de Mar, près de Barcelone.

« Pour l’instant, on ne sait pas trop ce qui s’est passé. Il s’agissait peut-être d’une bagarre entre deux groupes de jeunes gens, avec des provocations« , a précisé le parquet général.

Selon la presse espagnole, l’adolescent britannique, installé sur la Costa Brava avec ses parents depuis de nombreuses années, aurait tenté de s’interposer, avec cinq amis, dans une bagarre entre jeunes touristes français.

Les deux jeunes gens mis en cause, originaires d’un quartier résidentiel de L’Isle-D’Abeau (Isère), ont été arrêtés mercredi par la police judiciaire de Lyon aidée de policiers espagnols, l’un à son domicile isérois et l’autre à Pont-Audemer (Eure) où il se trouvait avec sa famille.

Ce dernier avait été conduit dans la soirée à la gendarmerie par sa mère qui avait appris qu’il était recherché.

Ces deux jeunes gens, un maçon et un mécanicien issus de « familles sans souci particulier », étaient « connus pour des violences », a précisé à l’AFP le directeur de la PJ Claude Catto.

Selon le parquet général, il s’agirait de violences « contre un agent de la force publique » pour l’un et d’un « vol avec violences », pour l’autre, ce qui n’avait, semble-t-il, pas donné lieu à des suites judiciaires.

Ils comparaîtront la semaine prochaine devant la chambre d’instruction de la cour d’appel de Lyon, qui se prononcera sur leur remise aux autorités espagnoles.

La mort du jeune Andrew avait suscité l’émoi dans la station touristique de Lloret de Mar, où surviennent régulièrement des rixes entre jeunes touristes éméchés à la sortie des boîtes de nuit.

Source: http://www.lexpress.fr/

02/07/2011

Messieurs les élus Français, prenez en de la graine !

Je ne connais pas beaucoup de maires ou d’élus Français qui feraient la même chose. Il est certain que ce maire catalan sera réélu aux prochaines élections… C’est ce qui se nomme être solidaire. Surtout en ces temps de crise. En France, on opte plutôt pour le cumul de mandats et les parachutes dorés.

A bon entendeur…

FDF

.

500.000 euros seront économisés en 4 ans de mandat !

Le maire de Girona, Carles Puigdemont, renonce à son salaire.

Dimanche 26.6.2011. 00:00h L’austérité financière appliquée par le gouvernement catalan se répercute à Girona, ville dont le nouveau maire, Carles Puigdemont, a décidé d’économiser 500.000 euros à la collectivité pendant son mandat. Pour cela, il élimine son propre salaire de maire des postes de dépense municipaux.

Le nouveau maire de Girona, Carles Puigdemont, élu le 22 mai et en passe de prendre ses fonctions vendredi 1er juillet, a choisi un engagement solidaire pour faire face à la crise. Il a en effet décidé de renoncer au salaire qui lui est réservé en tant que premier magistrat, dans le but de réduire les dépenses de fonctionnement de la municipalité. M. Puigdemont, qui assume également un poste de député au nom de la coalition centriste Convergence et Union, se contentera du salaire réservé à cette dernière fonction, qui exige une présence régulière au Parlement de la Catalogne, à Barcelone. Selon son propre calcul, présenté vendredi dans une interview accordée à l’agence Europa Press, ce choix permettra d’éviter une dépense de 500.000 euros jusqu’à la fin de son mandat, qui expirera en 2015. D’autre part, le conseil municipal de Girona, précédemment à majorité socialiste, sera réduit à 10 délégations, contre 17 jusqu’à présent. Cette évolution, qui entraînera une gouvernance nouvelle, suscitera une économie importante.

Le nouveau maire, qui prend les rênes de la ville de Girona après une première tentative effectuée à l’occasion des élections municipales de 2007, s’apprête à appliquer dans sa ville, à sa mesure, les stratégies financières drastiques mises en places depuis 6 mois par gouvernement de la Generalitat de Catalunya, dont il partage la couleur politique. Dans ce sens, il souhaite agir en s’appuyant sur un « gouvernement », au sens municipal du terme,« austère et resserré ».

Carles Puigdemont
Source: http://www.la-clau.net/

03/01/2011

Grande mosquée de Barcelone: c’est non !

Et encore une municipalité qui semble avoir compris. Il faut dire que les espagnols ont déjà vécu par le passé sous le joug musulman… Ca calme.

FDF

.

Barcelone ne veut plus de la grande mosquée

Barcelone ne veut plus de la grande mosquée

Les autorités catalanes avaient récemment annoncé la création d’une grande mosquée à Barcelone, dont la gestion serait confiée aux Marocains. 

L’information relayée par les médias espagnols en marge du forum intellectuel, organisé à la mi-décembre par le Conseil européen des oulémas marocains et la Fédération des centres culturels et islamiques de Catalogne, a été totalement démentie par les autorités catalanes.

Ces autorités, en charge des affaires religieuses, ont expliqué qu’il n’avait jamais été question de création d’une grande mosquée à Barcelone, ajoutant que le fait de reconnaitre le droit des musulmans d’avoir une mosquée dans la ville, ne signifiait en rien un engagement pour la construire.

Nouredine Ziani, président de la Fédération des centres islamiques de la province de Catalogne, défend lui le fait que la construction de grandes mosquées pour remplacer les lieux de prières aménagés dans les parkings et les sous-sols des immeubles, serait la solution pour combattre l’extrémisme religieux.

Cette thèse avait déjà été soutenue par l’ex député au parlement catalan, Mohamed Chaïb, auprès de l’Ambassadeur Américain à Barcelone selon un câble Wikileaks, et par le président de la municipalité de Barcelone, Jordi Hereu, lors d’une visite effectuée à la mosquée Hassan II, à Casablanca en 2009.

Source: http://www.bladi.net/

18/12/2010

Espagne: 7 à 12 ans de prison pour 9 recruteurs d’Al Qaeda.

Et pan! L’Espagne participe au grand nettoyage de l’Europe…

FDF

.

Les kamikazes étaient envoyés en Irak pour commettre des attentats terroristes

Le Cabinet du Procureur de l’Audience National espagnole a requis hier 7 à 12 ans de prison à l’encontre de 9 présumés islamistes arrêtés en janvier 2006 à Vilanova i la Geltrú, au Sud de Barcelone. Le groupe est accusé d’endoctriner et d’envoyer des mudjahidins en Irak pour y commettre des attentats terroristes. Les délits attribués, révélés par le Ministère Public espagnol, sont une « intégration dans une organisation terroriste » ainsi qu’une « intention de suicide à finalité terroriste » et concernent des recruteurs établis en territoire espagnol. Ceux-ci, qui opéraient depuis deux cellules créées en Catalogne et à Madrid pour organiser le voyage de personnes en Irak, avant qu’elles n’y accomplissent des activités terroristes violentes dirigées par Al Qaeda sur des objectifs civils et militaire, faisaient partie de l’organigramme du Groupe Islamique Combattant Marocain. Le système créé pour sélectionner et convaincre les futurs kamikazes repérait des hommes au profil adéquat dans les rangs d’un autre groupe, « Ansar À l’Islam/Al Sunna », dirigé par un lieutenant du chef d’Al Qaeda, Osama Bin Laden. Le noyau catalan de cette organisation était dirigé par Abdeladim Akoudad, lui-même lié au groupe hollandais « Hofstad », auquel est attribué l’assassinat du cinéaste Theo Van Gogh en 2004.

Arrestation anti-islamiste à Barcelone, 3 février 2009  

Arrestation anti-islamiste à Barcelone, 3 février 2009

Source: http://www.la-clau.net/info/

06/11/2010

Ollé ! A Barcelone, une femme a défilé nue pour protester contre la lapidation.

Et encore un camouflet à l’islam et une autre forme de résistance.  Excellente initiative. On ne sait pas si ça a fait fuir les muzz du coin. Ca aurait du, selon leurs principes à la con…

FDF

.

Un happening engagé, intitulé « Baby burka », en défense des femmes.

A Barcelone, une femme défile nue sous une burka, contre la lapidation!

Un happening à caractère engagé a été organisé ce mercredi à Barcelone, pour alerter l’opinion sur le phénomène de la lapidation, pratiquée dans certains pays musulmans. Une femme nue, portant uniquement une burka lui couvrant la tête, a effectuée une balade de plusieurs minutes dans le secteur de la Place des Anges, proche du Musée d’Art Contemporain de la fameuse rambla de la ville. Cet événement a été imaginé par l’artiste et polémiste argentin Luizo Vega, en signe de protestation contre la possible exécution par lapidation de l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtianí. Ce projet osé, intitulé « Baby burka », est voué à interpeller l’Europe au sujet de la peine infligée à cette femme de 43 ans, condamnée à mort il y a quelques mois en Iran, après avoir été accusée d’adultère, et d’avoir orchestré l’assassinat de son mari. Selon une information communiquée mardi par le Comité International contre la Lapidation, qui siège à Berlin, la lapidation est imminente. Le sort annoncé pour Sakineh Mohammadi Ashtianí, emprisonnée dans la ville de Tabriz, à 600 km de Téhéran, a suscité à ce jour une vague de protestations internationales, qui a permis jusqu’à présent de reporter l’exécution.

Source: http://tinyurl.com/279kahk

06/08/2010

Pitié! Pas ça! Les arènes de Barcelone en mosquée géante ?

L’abolition de la corrida en Catalogne du sud, dès 2012, inspire de nouvelles idées.

.


Là, ça fait peur. On aboli les sanglantes et horribles corridas, ce n’est pas pour les remplacer par des lieux d’application de la charia…Au bout du compte, on pourrait y assister à des scènes tout aussi… barbares, telles que:


FDF


6.8.2010.

Quelle sera la prochaine affectation des arènes “La Monumental” de Barcelone, à compter du 1er janvier 2012, lorsque l’abolition de la corrida en Catalogne du sud, approuvée par voie parlementaire le 28 juillet, sera effective ? Depuis cette semaine, La Vanguardia Digital (LVD), version Internet du très sérieux journal sud-catalan La Vanguardia, invite ses lecteurs à s’exprimer sur l’avenir de cette enceinte de style byzantin, inaugurée en 1914. Une “pluie de propositions”, déjà reçue, évoque l’idée d’une bibliothèque géante, un trempoline géant, un simple parking, des logements haute-sécurité, un marché aux puces ou encore la plus grande mosquée de Catalogne. Cette dernière idée est d’ailleurs fréquente, selon les premiers résultats divulgués par LVD. Plus rares, certains lecteurs suggèrent de ne rien changer, pour que les lieux constituent un musée de la tauromachie à ciel ouvert. Emblématiques pour les amateurs de corridas, les arènes de La Monumental contiennent justement un musée taurin, qui raconte la vie et expose certains des trophées des plus grands toreros de l’histoire. Jusque dans les années 1990, ces arènes ont aussi accueilli les concerts de nombreux artistes, dont les Beatles, les Rolling Stones, Bob Marley, Dire Straits ou encore Bruce Springsteen.


Arènes