Francaisdefrance's Blog

25/01/2012

Dissolution programmée de Forsane Alizza: la riposte des barbus.

Un véritable morceau d’anthologie: la réponse des extrémistes enrubannés de Forsane Alizza suite à la décision de boucler leur site de haine selon les lois de NOTRE République…

La provocation, les menaces, tout y passe…

Ca ne sert à rien, les barbus: il n’y a pas que le gouvernement qui veut faire fermer votre site d’amour, de paix et de tolérance. Des foules de patriotes y travaillent. Et devant le nombre, vous allez bien devoir plier, faute de riposter face aux décisions de nos Hautes Autorités.  D’autres procès vous attendent; et ce ne sera pas devant des tribunaux islamiques…

Vous êtes en France. Rappelez vous le bien…

Un barbu averti en vaut deux; quoi que…

FDF

.

http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/communique-officiel-le-gouvernement-souhaite-dissoudre-arbitrairement-forsane-alizza-notre-reponse-23302

A nouveau, visitez leur site. On y vend même des caméras espion. C’est pour dire…

Par ici: http://www.forsane-alizza.com/

Et vous allez, en cherchant bien, comprendre pourquoi ce site haineux doit être atomisé…

FDF

Bonus: un des tracts de cette officine nauséabonde:

Mis à part ça, ils ne prônent pas le retour du califat…

30/07/2011

Faux halal: ça barde chez les barbus…

Que de remue-ménage autour de cette affaire… Quand on sait que:

Je donne mon sang et je mange du porc  mais…………………..????????????
Mais, ALORS ? Mon sang aurait-il servi à sauver un musulman ?


Si cela s’est produit, je l’ai contaminé………………

Mes excuses, je ne l’ai pas fait exprès …..


Y aura-t-il du sang halal pour les transfusions  pour ces messieurs dames en France ???


Depuis toujours  (reconnu par les pharmaciens !) dans presque tous les médicaments, gélules, crèmes, cosmétiques, rouges à lèvres, suppositoires, il y a du GRAS DE PORC !!!
Alors, il faut informer nos amis musulmans généreusement !
Maintenant, ils ne pourront plus se soigner, ni se maquiller, ni embrasser nos femmes, au vu de leur « RELIGION » 

Prescrivez abondamment cette ordonnance sur internet et ailleurs, il faut que tous « Les Fidèles Croyants » le sachent !


Qu’est-ce qu’on dit ?

FDF

 




Faux halal : La SFC-VH mosquée de Paris assigne en justice la mosquée de Paris

Le 2 juin 2011, lors du premier rassemblement européen de la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), Kamel CHIBOUT, président de la Fédération Régionale de la Grande Mosquée de Paris (FRGMP) Grand-Est, intervenait devant une salle comble de près de 2000 sympathisants venus de toute la France et d’Europe.

Le discours prononcé par Kamel CHIBOUT, porte-parole de sa fédération régionale, évoquait différentes thématiques concernant le fonctionnement et la gestion générale de l’institution Grande mosquée de Paris, ainsi que l’actualité récente du culte musulman en France, à savoir et particulièrement les élections du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Dans ce discours qualifié de « fracassant et historique» par l’assistance, un passage pointe le récent scandale du lot de saucisses, de la marque « Herta », dans lequel de l’ADN de porc a été décelé par un laboratoire d’analyse, alors que ce lot était sensé être « halal » (licite) pour des consommateurs musulmans. En effet il s’agissait et s’agit toujours d’un scandale. Un scandale est une affaire retentissante soulevant l’indignation publique. Ce qui fût le cas puisqu’une très large presse et même la télévision se sont saisies de cette affaire. Les impacts sont importants, au point où le groupe NESLE, propriétaire de la marque « Herta » a cessé la production des produits « incriminés ».

Le passage du discours en question, le voici :

Nous n’avons pas pu nous préserver des scandales liés au halal de la Grande Mosquée de Paris. L’affaire des saucisses « Herta » a sonné une alarme que l’on se doit de prendre en considération faute de crédibilité. Il faut songer à un aggiornamento des référentiels actuels, du système de contrôle du halal au niveau de la GMP. Cela est inexorable pour la survie de notre label.

La SFC-VH a saisi la justice dans une procédure de référé à l’encontre de Kamel CHIBOUT, qui agissait au rassemblement européen de Lille en tant que président de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris, par conséquence, la société de contrôle « Hâlal » SFC-VH partenaire commercial de la Grande Mosquée de Paris, assigne une fédération régionale de cette dernière.

Le passage du discours parait très clair, Kamel CHIBOUT fait référence à la Grande Mosquée de Paris, à son cahier des charges du « Hâlal » et non à la société qui commercialise le label Mosquée de Paris, à savoir la SFC-VH dont le gérant est M. KRIOUCHE.

L’acte d’assignation délivré le 20 juillet 2011 à M. CHIBOUT est truffé de fautes et d’incohérences. On s’aperçoit clairement que l’on tente d’impliquer ou d’accuser la fédération de la Grande Mosquée de Paris Est du scandale de la saucisse « Herta » initié par le site Internet www.debat-halal.fr pour le grand bien des consommateurs musulmans. A notre connaissance la FRGMP-Est n’est aucunement liée aux acteurs et structures impliqués dans l’affaire « Herta », d’ailleurs un procès au tribunal de commerce de Nantes est actuellement en cours, il oppose la SFC-VH au responsable du site Internet debat-halal.fr. Le temps est au délibéré.

L’avocat de la SFC-VH, s’est contenté d’un vulgaire copier-coller de l’acte d’assignation de l’affaire de Nantes opposant la SFC-VH/BAKER VIANDES(débat-halal), sans prendre la peine de corriger le texte pour l’adapter à l’affaire SFCVH/FRGMP-EST.

Visuel d’un extrait de l’acte d’assignation :


Remarques :

– Le nom de la ville ou se déroule la procédure est Mulhouse et non Nantes.

– On entretient la confusion. Kamel CHIBOUT est président de la FRGMP, il a signé et lu son intervention en tant que tel, par conséquence c’est l’association FRGMP qui doit être assignée et non Kamel CHIBOUT en tant que simple individu.

– Le site Internet de la FRGMP n’a jamais été alimenté ou utilisé. Depuis son horrible et inutile création, il demeure la propriété exclusive de la FNGMP. La revue de la FRGMP Est n’existe tout simplement pas.

Dans ce court extrait nous constatons déjà la médiocrité et l’amateurisme de la démarche.

Pourquoi la Grande Mosquée de Paris, gérée par « l’association des Habous » n’a-t-elle pas eu le courage d’assigner elle-même Kamel CHIBOUT, alors que le discours se référait précisément au cahier des charges du « hâlal » de la société des habous ?

En effet, Kamel CHIBOUT et sa fédération n’avait aucune raison de viser une société commerciale insignifiante et déjà impliquée dans un procès de fond, car ils savent pertinemment que c’est en amont, au niveau de la GMP et de son mauvais cahier des charges du « hâlal », qu’il faut agir, qu’il faut dénoncer. Le cahier des charges fixe les définitions du hâlal, les règles, les exceptions et les procédures de contrôle qui servent de garde-fous et de référence aux partenariats que la GMP contracte avec des structures tierces comme des industriels, des abattoirs, des sociétés de contrôle et de certification, des commerces…

Les très mauvais conseillers de Dalil Boubakeur n’ont pas manqué sur ce coup d’augmenter considérablement les chances de la GMP de se retrouver véritablement au cœur d’un grand procès indispensable et espérons le, salvateur pour des millions de consommateurs musulmans. Ce procès du faux Hâlal en France, en Europe et dans les pays du golfe aura raison de ses barons impies.

Source: http://www.euroalgerie.org/

01/05/2011

Tunisie: les islamistes ne se cachent même plus…

On s’en doutait que l’islam était caché derrière cette révolution en Tunisie (et dans les autres pays dans le même cas). Les intégristes ont du mal d’islamiser l’Occident. Ils se « font la main » dans les états « pré-disposés », déjà… Commençons à ériger nos murs de défense…

FDF

.

Tunisie: les islamistes ne se cachent plus« Le voile est notre fierté. » A Tunis, le 1er avril, des manifestants défilent devant les bureaux du Premier ministre pour demander l’autorisation du port du voile sur les photos d’identité.AFP PHOTO/ FETHI BELAID

Outre le mouvement Ennahda, qui sera sans doute l’une des principales formations politiques de la démocratie naissante, des courants minoritaires, plus radicaux, cherchent à faire entendre leurs voix.

Barbe et djellaba pour les hommes, niqab pour les femmes, ils sont une cinquantaine, ce vendredi 1er avril, prosternés pour la prière de l’après-midi, en pleine avenue Habib-Bourguiba. Scène impossible il y a encore trois mois… Les badauds et les clients des cafés de l’avenue observent, médusés. 

Après la prière, la manifestation se dirige vers la Kasbah, siège des bureaux du Premier ministre. Principale revendication: la levée de l’interdiction, en vigueur sous Ben Ali, du port du voile sur les photos d’identité. « Le hijab est une obligation envers Dieu! » scandent les protestataires. Ils obtiendront gain de cause. Au nom de la liberté individuelle. 

« Une partie de la classe moyenne est attachée aux acquis de la Tunisie moderne »

Toutes tendances confondues, les islamistes ont été systématiquement pourchassés et réprimés en Tunisie – d’abord par Bourguiba, qui les détestait, puis par Ben Ali. Aujourd’hui, comme tous les autres Tunisiens, ils entendent profiter du climat de liberté offert par la révolution pour s’exprimer, y compris dans la rue. Cet activisme inquiète une partie de la classe moyenne, attachée à ce que l’on appelle ici les « acquis » de la Tunisie moderne: le Code du statut personnel, en particulier, donne aux femmes une liberté sans équivalent dans le monde arabe. « Certains groupes islamistes ont des idées rétrogrades sur les femmes et prétendent les garder à la maison », déplore Khadija Chérif, sociologue et ancienne présidente de l‘Association tunisienne des femmes démocrates, qui entend défendre, comme son nom l’indique, à la fois les droits des femmes et la démocratie.  

A 40 ans, Noura est de celles qui ont choisi de porter le niqab, le voile intégral. Elle aime s’acheter des vêtements, mais réserve ses petits hauts à la mode à l’intimité familiale ; dans la rue, en revanche, elle est couverte de la tête aux pieds: ample robe, voile, gants… La jeune femme a commencé par porter le hijab, qui ne dissimule que la tête et le cou, puis elle a décidé, il y a quelques années, de « suivre les femmes du Prophète » en se couvrant entièrement. Elle dit qu’ainsi elle se sent « respectée par les hommes ».  

Pas de musique, hormis les chants religieux

Noura reconnaît qu’il lui arrive de faire peur aux passants… et aux passantes: « Certaines m’accostent pour me dire que ces vêtements datent d’un autre siècle! » Elle voit pour sa part dans cette réaction un « rejet de l’islam », dont elle rend l’ancien gouvernement responsable car il a « fait passer les musulmans pour des terroristes, dit-elle. Je ne fais que suivre les préceptes de ma religion. Je ne prétends pas imposer quoi que ce soit aux autres ni leur dire ce qui est permis et ce qui ne l’est pas »…

Suite et source: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/tunisie-les-islamistes-ne-se-cachent-plus_987281.html

10/09/2010

Une rentrée dans le lard…

10 09 2010

Par marcsuivre

Contrairement à ce que ce sous-titre peut laisser supposer, je ne m’insurgerai pas ici, une nouvelle fois, contre le scandale des Quicks islamistes : si la Caisse des Dépôts et Consignations veut faire fortune avec la religion, grand bien lui fasse ! Cessons, pour défendre la laïcité, de mettre les pieds dans cette enseigne, et gardons pour d’autres un argent qu’il est bien dur de gagner. Préférons un saucisson vin rouge sur le zinc à un burger dégoulinant d’un gras agréé par le Mufti : cela fera le plus grand bien à nos artères. Soyons charitables, pour une fois, et transférons nos problèmes cardiaques aux barbus intégristes. Ils ont, comme tout le monde, le droit à un bon infarctus, et si en plus il est halal…

Mon jeu de mot se référait, en fait, aux cellules adipeuses du Mammouth cher à Claude Allègre.

Toute rentrée scolaire arrive avec son lot de découvertes, d’interrogations, de revendications et d’effarements, très inégalement développés et rapportés par nos médias. En matière de marronniers, juin nous apporte notre dose de boutonneux hystériques passant un bac qu’il serait plus économique de leur donner sans condition, vu qu’il faut vraiment qu’ils y mettent du leur pour le louper.

Suite et source: http://marcsuivre.wordpress.com/2010/09/09/une-rentree%E2%80%A6-dans-le-lard/