Francaisdefrance's Blog

27/01/2011

Les immigrés en France: on en fait des héros de BD…

Bon… Il en faut pour tout le monde mais il ne faudrait pas que ça dégénère. Ce sont toutes ces assocs pro-immigration qui vont être contentes… Ils ne vont pas hurler à la stigmatisation, là. Quoique…

FDF

.

Les immigrés héros de BD.

Les immigrés héros de BD 

Dessin extrait d’Immigrants, un album d’Etienne Davodeau.

Marguerite Abouet avec Aya de Yopougon, Halim Mahmoudi et son Arabico, Edimo et Mbumbo, créateurs de Malamine. Un Africain à Paris… Une génération d’auteurs aborde le thème de l’immigration en France.

Ils racontent la vie dans les quartiers, les contrôles de police, la discrimination. Et aussi les files d’attente devant les préfectures, la traque des sans-papiers, les boulots au noir. Ils s’appellent Halim Mahmoudi, Edimo et Mbumbo, Marguerite Abouet… Leurs bandes dessinées ont l’amertume de Mémoires d’immigrés, le film de Yamina Benguigui, une pensée proche de Bourdieu, la tchatche de Jamel Debbouze ou le parler cash du rap le plus dur. Malins, militants, modernes, ces trentenaires issus de l’immigration, nés en France ou arrivés enfants dans l’Hexagone, livrent des oeuvres en prise avec la réalité quotidienne. Tous tendent un miroir à la société et amènent la BD là où on ne l’attendait plus. Et ça cogne !

Par exemple, au tout début d’Arabico, de Halim Mahmoudi, le héros, un petit garçon de 13 ans d’origine algérienne, prépare un devoir sur l’identité nationale : « Merde ! Fils d’immigrés, c’est français ou étranger ? » s’énerve-t-il. Plus loin, son grand frère Magyd – bac + 5, chômeur – craque : « Dans ma promo, on est quatre à n’avoir aucun travail…

Suite et source: http://tinyurl.com/4d5upt6