Francaisdefrance's Blog

22/01/2011

Le droit d’expression réprimé? On va faire autrement…

Ne comptons plus sur la presse aliénée à ses annonceurs, ses financiers et sous contrôle politique, pour nous informer !
Ceux qui nous « gouvernent » tuent notre économie et notre culture en bâillonnant le peuple et son droit d’expression.
Pour une diffusion aussi large que possible !
Comme c’est bizarre: les médias ne sont visiblement pas au courant  …
Rien vu, ni entendu !!!
 

Dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 décembre, la crèche au Gond (sud-ouest) a été vandalisée.
1er Janvier 2011, l’église chrétienne évangélique de Montfermeil a été vandalisée et en partie incendiée.

12 Novembre 2010, Avignon : La paroisse Saint-Jean à Avignon est le théâtre depuis plusieurs semaines de menaces « inter-communautaires ». Le père Gabriel a brisé le silence après qu’un cyprès jouxtant l’église ait été incendié.
Tags insultants, jets d’excréments sur les murs de l’église,… et la semaine dernière, un « jeune » qui entre dans l’église en pleine messe, urine sur le parvis, et hurle aux paroissiens : « on va tous vous griller, vous et votre église ».

05 Novembre 2010, Carcassonne : des Catholiques caillassés en pleine messe. L’église est ensuite taguée :

14 Octobre 2010, STRASBOURG : Une église catholique de Strasbourg a été profanée mardi par des islamistes qui ont tagué sur la porte un appel à la « croisade » pour l’Islam… Les médias et la classe politique ne semblent pas s’en émouvoir. Cette profanation intervient dans un contexte tendu à Strasbourg où le maire de la ville avait lancé un appel contre le racisme et l’antisémitisme… il aurait sans doute du préciser que le racisme peut également prendre pour cible les catholiques.

13 octobre 2010, Gironde : l’église Saint-Jean-Baptiste de Bazas profanée

24 Juillet 2010, ECHILLAIS en Charente Maritime : Une église profanée. Des indices laissent penser que les vandales sont entrés à motocross dans ce chef d’œuvre de l’art roman.

etc.  etc !

Même l’archevêque de Bruxelles a été entarté en pleine messe par un musulman !
Et ces scènes se répètent partout en Europe !!!!

Selon le Figaro du 22 septembre dernier, il y a eu l’année dernière en France 226 profanations :
six antimusulmanes,
quatre antisémites et…
216 antichrétiennes.

Et pendant ce temps, on autorise des campagnes publicitaires comme celle-ci qui a au moins le mérite d’énoncer clairement les choses quant aux possibilités d’intégration des musulmans :

Inchallah.com : 450 panneaux publicitaires 4 m × 3 m affichant clairement un positionnement de marketing « affinitaire ».

Les politiques et les associations font mine de ne rien voir, hormis le Front National et un député de l’UMP qui dit ceci :

UMP de Puteaux Gérard Brazon :
« Ce site fait de la ségrégation en encourageant les rencontres entre personnes de même religion et uniquement de même religion. (…) La différence fondamentale est qu’aucun non-musulman ne pourra s’inscrire sur ce site sans se convertir de facto ! Car il ne faut pas oublier que si un musulman peut se marier avec une non-musulmane, l’inverse est interdit par l’islam, dont on connait l’extrême tolérance ».
M. Brazon qualifie le site de rencontres comme un suppôt du « communautarisme » et du mariage « entre soi ».

Le sacrilège ne pose aucun problème quand il s’agit de s’en prendre aux Catholiques. Au risque de me répéter, ce genre de faits divers aurait fait les gros titres des médias s’ils avaient été commis dans une mosquée ou une synagogue.

Les Catholiques en revanche, première cible des actes de profanation, n’ont droit à aucun égard lorsqu’ils sont victimes d’agressions.

Il est temps de nous révolter y compris pour la multiplication des mosquées dont les dernières avec minarets!

24/09/2010

Les anathèmes pleuvent sur ceux d’entre nous qui ont l’outrecuidance de critiquer la doctrine, l’idéologie ou les dogmes imposés par les inquisiteurs de la Pensée Unique.

Immigration

Incompréhension ! Peur de l’autre ! Repli sur soi ! Egoïsme ! Intolérance !Les anathèmes pleuvent sur ceux d’entre nous qui ont l’outrecuidance de critiquer la doctrine, l’idéologie ou les dogmes imposés par les inquisiteurs de la Pensée Unique.

Les gourous droits-de-l’hommiste, les khmers verts écolos, leurs alliés du mondialisme effréné et les adeptes du « multiculturel » et du « pluriethnique » à tous les étages, considèrent qu’ils détiennent la Vérité Révélée et ne tolèrent aucune contestation de cette Nouvelle Religion.

Pour étouffer toute velléité du refus de leurs visions sectaires et interdire toute autre opinion, cette mafia a, depuis des décennies, fait adopter des lois, des directives et des arrêtés qui limitent ou interdisent l’exercice des libertés fondamentales (expression, conviction, réunion et presse), à leurs opposants nationalistes. Tout est prétexte à la Culpabilisation de l’homme blanc.

Tous les moyens sont bons pour bâillonner la voix du peuple et discréditer ceux qui tiennent un discours « politiquement incorrect ». Haro sur ceux qui publient des articles transgressant les « tabous » instaurés par ces doctrinaires de la démocratie totalitaire afin de leur permettre de saboter, sans aucune entrave, les valeurs de notre société, les fondements de la civilisation européenne et les acquis de notre culture gréco-romaine.

Un témoignage explicite concernant le « tabou » de l’immigration a été donné par la parution d’un article du 15 mars 2005 dans le journal flamand Het Laatste Nieuws, écrit par la journaliste Hind Fraihi, qui racontait la réalité quotidienne dans la commune bruxelloise de Molenbeek.

Le bourgmestre (maire), Philippe Moureaux, intervenait dans les contrôles de la police fédérale et interdisait à ses patrouilles d’opérer dans les quartiers à forte densité musulmane. Selon Hind Fraihi, les politiciens belges surestimaient la réelle volonté d’intégration ou d’assimilation des immigrés à la société belge. Pour elle, l’islamisation des communes bruxelloises était comparable à une tâche d’huile qui s’étalait lentement, mais sûrement.

Où en est-on 5 ans après ? Bruxelles est-elle plus belle ? Fait-il « bon y vivre » ?

  • 60% de la population bruxelloise est d’origine étrangère.
  • 25% des personnes en âge de travailler sont au chômage.
  • 100.000 analphabètes hantent toujours les statistiques.
  • Depuis 2005, l’insécurité ne cesse d’augmenter et la vente de drogues a explosé.
  • Les tribunaux sont débordés. La police est excédée. Les commerçants sont vandalisés.
  • Dans les écoles, on parle un sabir anglo-arabo-moldave, et à la cantine, c’est «halal »  pour tous !

Mais lorsque, à de (très) rares occasions, on interroge les auditeurs, téléspectateurs ou internautes, il est amusant de constater que 86% des sondés ne veulent plus d’immigration et que 75%, par ailleurs, refusent l’islamisation de nos villes.

Nul doute qu’en période de Ramadan, le tapage nocturne, à Bruxelles, n’a pas verbalisé pour les contrevenants sarrasins.

Reconquista ! Vite !


Pieter Kerstens