Francaisdefrance's Blog

03/03/2012

Un religieux saoudien appelle au meurtre de Bachar Al-Assad !

Il ne pas aimer, Bachar.

Enfumage ou preuve de courage ?

FDF

.

Un religieux saoudien a décrété une fatwa rendant licite l’assassinat de Bachar Al-Assad

Wanted, bientôt ???
.

Un dignitaire religieux saoudien Cheikh Raed Al Karani a décrété une fatwa rendant licite l’assassinat du président syrien Bachar Al-Assad. Dans une interview à la chaine de télévision saoudienne « Al Arabya », dimanche 26 Février 2012, le cheikh a considéré que l’assassinat de Bachar est plus impératif que « le  meurtre d’Israéliens ». A l’intention du lecteur arabophone pour de plus amples développement, cf  le quotidien panarabe « Al Quds Akl Arabi » en date du 27 Février 2012: http://www.alquds.co.uk/index.asp?fname=data\201222-26\26z492.htm

.

Source: http://oumma.com/

27/01/2012

Syrie: censure des médias français, qui persistent à appeller les groupes terroristes armés « manifestants ».

La désinformation bat son plein. Mais chut; il ne faut pas le dire…

FDF

.

Dessin: Dilem

.

Syrie: 230 Chrétiens assassinés par les insurgés dans la seule ville de Homs

Lire l’article de France-catholique en contact avec les diocèses de Homs et Hama. Que pense Alain Juppé des crimes des islamo-insurgés? Pourquoi les médias français censurent ce début de génocide? La désinformation sur la Syrie doit cesser, même Georges Malbrunot du Figaro a convenu qu' »au moins 50% » des Syriens sont derrière Bachar Al-Assad dans sa chronique de la semaine passée.

Voir cette manifestation de soutien géante  à Bachar al-Assad le 11 janvier dernier à Damas, sans surprise censurée par les médias occidentaux:

http://youtu.be/lohMsKpOEpk

Source: http://www.islamisation.fr/

05/01/2012

Ridiculiser l’islam dans une mosquée: ce n’est pas chez nous que ça arriverait…

C’est pas méchant mais ça fait son effet… Ah les cons !

Les muzz du coin doivent fumer de rage.

FDF

.

Dans une mosquée syrienne, des soldats ridiculisent l’islam et les manifestants

Hommes armés faisant sembler de prier.
Sur ces images, filmées dans la ville d’Al-Rastan, à 20 kilomètres au nord de Homs, des soldats se livrent à une parodie de prière où ils tournent en dérision la religion et le mouvement de contestation. Un sketch qui rappelle que le régime syrien est laïc et présente le mouvement de contestation comme un complot terroriste mené par des islamistes.
Voir: http://youtu.be/6oPXilEGTF4
Non datée, la vidéo a été postée en septembre 2011 sur YouTube. L’un des hommes présents, penché sur le Coran, fume une cigarette. Le reste du groupe appelle ensuite à commencer la prière. Ils se mettent en rang comme le veut l’usage. L’un d’entre eux endosse le rôle de l’ »imam » pour conduire la prière, toujours une cigarette à la main. Mais très vite, les soldats chamboulent l’ordre des différentes étapes de la prière et parodient les textes ainsi que le rituel tout en s’esclaffant. De la même manière que les manifestants demandent « Seigneur, débarrasse-nous de Bachar al-Assad », ils demandent « Seigneur, débarrasse-nous de ‘Ar’our ! » (0’34). Adnan Al ‘Ar’our est un imam très médiatique connu pour ses prises de positions anti-régime et vivant actuellement à l’étranger. Il a notamment été interviewé aux côtés de figures de l’opposition de premier plan comme Haythem al-Maleh, membre du Conseil national syrien.
L’ »imam » poursuit : « Débarrasse-nous de ceux qui suivent Al ‘Ar’our, et des habitants maudits d’Al-Rastan et de tous ceux qui s’approchent de nous ». Les autres répondent à chaque phrase : « Amen, Amen ! » Il prend ensuite son téléphone (1’12) et ajoute : « Et ce portable avec lequel ils enregistrent des vidéos qu’ils diffusent par la suite sur les chaînes arabes pour donner une mauvaise image de la Syrie, que Dieu le maudisse ! » Ils répètent ensuite plusieurs fois « Takbir ! », une façon d’inviter l’assistance à répondre « Allahou Akbar » (« Dieu est grand » en arabe). Cette expression est souvent reprise lors des manifestations anti-régime au cours desquelles les invocations religieuses sont très présentes.
Cette seconde vidéo a été filmée visiblement au même endroit, au même moment. Elle a été postée la même semaine de septembre 2011 sur YouTube. Les hommes plaisantent de la même manière mais s’attaquent cette fois à la figure du Prophète, et celui qui jouait l’imam multiplie les superlatifs sur un ton sarcastique (« Mohammed est le meilleur des hommes », « Mohammed est un homme intègre »). Les autres répondent en détournant les formules d’usage. À partir d’une 1 minute et 47secondes, l’ »imam » évoque à nouveau Al ‘Ar’our en ces termes :« C’est un être vil qui vient des bas-fonds. C’est un insecte qui s’immisce dans la société syrienne arabe pour la contaminer. »
Le parti Baas, au pouvoir en Syrie depuis 1963, a fait de la laïcité un de ses piliers. Et il est arrivé auparavant que des éléments de l’armée détournent des formules religieuses, en préférant diviniser la figure du président ou l’image du parti. En 1982, les soldats d’Hafez al-Assad, père de l’actuel président, qui ont perpétré les massacres d’Hama, inscrivaient sur les murs : « Il n’y a pas d’autre divinité que la patrie et il n’y a pas d’autre Prophète que le Baas », une déformation de la profession de foi musulmane selon laquelle il n’y a pas « d’autre divinité que Dieu et Mohammed est son prophète ».
Source: http://observers.france24.com/

31/10/2011

Syrie: Bachar al-Assad menace de « voir un nouvel Afghanistan ».

Bachar al-Assad veut qu’on le laisse massacrer les siens tranquille. Chacun sa façon de « gouverner »…

FDF

.

La Ligue arabe prévient que cette intervention sera inévitable si la médiation visant à arrêter la violence échoue.

 

La Ligue arabe a averti le président syrien Bachar al-Assad qu’une intervention internationale serait inévitable si sa médiation visant à arrêter la violence échouait, rapporte dimanche 30 octobre un influent quotidien koweïtien.

Une réunion est prévue dimanche à Doha entre une délégation ministérielle de la Ligue arabe et des responsables syriens, venus apporter la réponse de Damas à des demandes formulées par cette délégation lors d’une réunion mercredi à Damas avec Bachar al-Assad.

Citant des sources arabes bien informées, le quotidien koweïtien « Al-Qabas » affirme que « la délégation arabe a été franche et claire au cours de sa réunion avec la direction syrienne. Elle l’a avertie que si une solution arabe échouait, cela aboutirait à une internationalisation de la crise ».

« Cela voulait dire que la Syrie devrait s’attendre à une intervention étrangère et à un embargo économique », ont ajouté ces sources citées par le journal.

« Voulez-vous voir un nouvel Afghanistan ? »

Le président syrien a averti que toute action occidentale contre son pays provoquerait un « tremblement de terre » qui enflammerait la région, dans un entretien publié dimanche par le journal britannique « The Sunday Telegraph« .

« La Syrie est désormais le centre de la région. C’est la ligne jaune et si vous jouez avec, vous provoquerez un tremblement de terre : voulez-vous voir un nouvel Afghanistan, ou des dizaines d’Afghanistan ? », a menacé le président syrien.

La délégation de la Ligue arabe a demandé au président Assad de s’engager sur un calendrier précis de réformes, d’accepter une réunion de représentants du régime avec l’opposition à l’étranger et l’arrêt de la violence, précise le journal.

La répression en Syrie depuis le 15 mars a fait, selon l’ONU, plus de 3.000 morts.

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/