Francaisdefrance's Blog

09/02/2012

Existe t’il des délinquants Français de souche ???

Certainement quelques-uns, oui.

Mais c’est la question que l’on pourrait légitimement se poser quand on voit les patronymes de ceux qui sont appelés à comparaître devant les juges. Et c’est de pire en pire. Lisez la presse ou assistez à des séances au tribunal de votre ville…


C’est bizarre; on ne nous bassine plus avec les  « bienfaits de l’immigration »…

FDF

.

Retour à la case départ pour Aïssan

.

L’avocat d’Aïssan  demande la clémence du tribunal et qu’il accorde une « seconde chance » à son client.   
EH OUI C’EST UNE CHANCE POUR LA FRANCE

ILS SONT MIGNONS TOUT PLEIN NOS AVOCATS,  QUAND MÊME   :  3ème évasion,  8 mois de cavale, conduite sans ceinture,  au téléphone   et peut-être aussi sans permis……..   et l’avocat demande  la clémence !!!

JC JC…

.

« Je devais être libéré en octobre 2012 mais j’ai pris la décision de fuir. J’avais peur de repartir en prison » explique Aïssan à ses juges. Le tribunal correctionnel de Toulouse a eu à juger mardi cet homme de 32 ans pour une évasion et une conduite sans permis.

Lundi 6 février, dans les rues de Toulouse, les policiers ont repéré un conducteur sans ceinture et au téléphone. Il a été arrêté. Les forces de l’ordre se sont rendu compte que le contrevenant s’était échappé de la prison de Mont-de-Marsan depuis le mois de juin dernier. Au bout de huit mois de cavale, le prisonnier est enfin retrouvé.

Face à ces juges, l’homme a expliqué qu’il était « en danger » au sein de la prison et qu’il avait choisi de ne pas rentrer en détention après sa journée de liberté. « J’ai songé plusieurs fois à me rendre mais je ne l’ai pas fait » ajoute-t-il.

Pour le procureur, il a été possible de « remettre la main sur lui, grâce à une erreur de conduite ». Avec trois évasions à son actif, le ministère public requiert deux ans de prison ferme, doublant la peine plancher.

L’avocat de la défense demande la clémence du tribunal et qu’il accorde une « seconde chance » à son client.

Il écopera finalement d’un an de prison et le droit de finir la peine ferme qu’il effectuait avant son évasion.

« Je devais être libéré en octobre 2012 mais j’ai pris la décision de fuir. J’avais peur de repartir en prison » explique Aïssan à ses juges. Le tribunal correctionnel de Toulouse a eu à juger mardi cet homme de 32 ans pour une évasion et une conduite sans permis.

Source: http://www.ladepeche.fr/

12/01/2012

Vraie poésie à faire circuler ! L’auteur mériterait d’être connu…

Reçu de JPD.

Il me semble l’avoir déjà publié… Bon; c’est pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lu.

FDF

.

Le pire est que ça s’apprend, le « métier » d’imam…

.

J’ai un petit boulot peinard

Je dors bien, je me lève tard,

Pas de rendement, pas d’horaire,

Pas de patron, pas d’actionnaires,

Je prêche à tort et à travers

Des couplets plus ou moins pervers,

Sans risque de me faire saquer,

Je suis l’Imam de la mosquée !

Pas besoin d’aller au turbin,

J’ai une douzaine de bambins

Et tous les mois grâce aux fistons

J’encaisse les allocations

J’suis un seigneur, j’suis un Imam,

J’ai le droit d’être polygame,

Et tous les soirs à la casbah

Je hisse les voiles sur le grand mat.

On me laisse faire mon p’tit biz’ness

Une femme et deux ou trois maîtresses

Ici c’est cool, c’est le bonheur,

J’ai le beurre et l’argent du beur !

J’suis un barbu, j’suis un notable,

Un protégé, un intouchable,

Et j’appelle mon avocat,

Dès qu’on pince mes femmes en burqa.

Pendant que les Français turbinent

Pour nourrir toutes mes concubines,

Moi je me promène en djellaba

La France c »est beau comme là-bas !!!!

A méditer…

01/01/2012

Nabil: 33 ans, 17 condamnations et n’a toujours pas compris…

Pas d’excuses. Quand on est con, on est con… Je ne vois pas pourquoi on colle un avocat à ce genre d’individu. Je sais, je sais, c’est la loi.

Le problème est, que cet avocat, il est probablement et indirectement payé par nous, les CONtribuables. Il en est de même des amendes éventuelles et frais de justice…

Chances pour la France…

FDF

Faut pas abuser, Nabil…

.

Il « fête » sa libération et repart en prison

(sans passer par la case départ…)

.

« Face à son état d’ébriété avancé, le cafetier n’a plus voulu le servir. Le client s’est alors énervé. Le ton est vite monté. Le professionnel a prévenu la police, qui s’est rendue sur les lieux. La situation a alors dégénéré avec les forces de l’ordre. Nabil, ivre, a refusé d’être interpellé et a insulté les policiers. »

Nabil, 33 ans, est sorti de la maison d’arrêt de Tarbes le 14 décembre après plusieurs mois de détention. Le lendemain, il a comparu devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour rébellion et outrage envers des policiers. Il n’a pu profiter que d’un seul jour de liberté…

À sa sortie de prison, l’homme a décidé de prendre un train à Saint-Gaudens. En l’attendant, il s’est arrêté dans un café. « Alcoolique depuis ses 14 ans », selon son avocat, il a pris un verre mais ne s’est plus arrêté. « Vous avez bu à foison », constate le président du tribunal. Face à son état d’ébriété avancé, le cafetier n’a plus voulu le servir. Le client s’est alors énervé. Le ton est vite monté. Le professionnel a prévenu la police, qui s’est rendue sur les lieux. La situation a alors dégénéré avec les forces de l’ordre. Nabil, ivre, a refusé d’être interpellé et a insulté les policiers.

« J’ai tellement bu que je ne me rappelle rien », explique le prévenu. Pour le procureur, l’homme est « allé fêter sa sortie et a récidivé, comme à son habitude ». Face aux dix-sept condamnations inscrites à son casier, le procureur requiert six mois de prison ferme.

La défense demande la clémence des juges. « Il est démuni, seul et alcoolique. Il n’a pas voulu fêter sa sortie. ça faisait huit mois qu’il n’avait pas bu ».

Il a finalement écopé de six mois de prison ferme. Il est reparti en prison.

Source: http://www.ladepeche.fr/

31/12/2011

Pauvre Mouloud…

Et dire que c’est vrai. Que c’est fréquent. Que c’est tout à fait comme ça se passe. De temps à autres, je vais assister à des procès au tribunal du coin. Il m’est arrivé de partir précipitamment avec une envie de vomir.

Lamentable…

J’ai honte de ma France.

FDF

(Reçu par mail)

.

Bonjour à tous,
Ca y est, j’ai reçu mon excès de vitesse, 92 km/h au lieu de 90 sur une double voie à 23h28.
j’ai dû m’acquitter de 45 euros et 1 point de mon permis m’a été retiré.
Ce permis m’avait été attribué en son temps à titre permanent ce qui n’est plus le cas avec la législation sur le permis à point qui est intervenue bien après l’obtention de mon permis.
Ce qui tend à prouver que demain, une législation nouvelle peut me supprimer partiellement ou totalement ma retraite, comme cela vient d’être partiellement fait en Grèce.
Dans le même temps où je me faisais flasher, une équipe de gendarmerie (que je paie) qui avait mis en place un radar mobile arrêtait Mouloud qui s’est fait radariser à 142 km/h au lieu de 90
dans une voiture volée et n’ayant jamais passé son permis.
Le lendemain, Mouloud en comparution immédiate assisté d’un avocat désigné d’office (que je paie) a été condamné par le juge (que je paie) à 2 mois de prison avec sursis et à 0 euro d’amende (car non solvable). Cela fait des économies à la CAF (que je paie).
Bien entendu il n’a pas eu de retrait de point … sur le permis qu’il n’a pas encore passé.

Et Mouloud est rentré tranquillement à la maison, il n’a pas dépensé un centime  et pourra recommencer jusqu’à ce que sa peine ait atteint au moins 2 ans de prison ferme (peine qui, en France, commence à être exécutoire ?!?!?).
Ouf ! j’ai économisé les frais de prison (que je paie)
 Ayons une pensée émue pour le propriétaire de la voiture volée qui se bat avec la justice pour ne pas payer les nombreuses contraventions de radar fixe qu’il a reçu.

.

Vive la République ! … Vive la France !

12/11/2011

Enfin! Un violeur multirécidiviste prend 30 ans de prison… Mais il n’en fera que 20, tout au plus.

On n’y croyait plus… Peut-être l’effet médiatique de l’affaire de la petite Océane (pauvre gamine…)? Comme si il avait fallu attendre des horreurs pareilles pour s’intéresser de plus près à ces violeurs multirécidivistes qui traînent toujours dans nos rues car « soumis à un suivi médico-judiciaire »… On voit ce que ça donne.

Une justice plus expéditive serait le remède; mais ça, « on » s’insurge quand je l’évoque. Alors laissons les violeurs de ce genre se balader tranquillement dans nos villes. Mais si un jour, un « Bouzhour » ou autre malade s’en prenait à quelqu’un de ma famille, je pense qu’il n’arriverait pas jusqu’à son jugement… La justice se doit d’être BIEN faite!

FDF

.

La cour d’assises a très lourdement condamné, Hicham Bouzhou un violeur récidiviste, mercredi soir. Jugé à huis clos, Hicham Bouzhour, un Montpelliérain de 35 ans, a écopé de trente ans de réclusion criminelle : Il ose nier les faits!
Et la récidive pour laquelle il vient d’être condamné est quasiment identique.

Nuit de cauchemar
Il l’a étranglée à deux reprises et l’a violée toute la nuit sur le palier de son immeuble
Toujours dangereux :  en 2000, il avait violé une jeune femme durant une nuit entière.
« Les expertises ont montré qu’il peut encore être dangereux lorsqu’il boit, que l’on n’est donc pas à l’abri d’une récidive.
Hicham Bouzhour, déjà condamné à vingt reprises essentiellement pour des faits de violences, souffrant d’un alcoolisme lourd et chronique.

VOILA UNE PREUVE DE PLUS, SI BESOIN ÉTAIT QUE, POUR CES PERSONNES Là, LA FEMME  EST JUSTE UN OBJET  SEXUEL, et JUSTE UNE CITOYENNE DE SECONDE ZONE   comme  dit dans leur livre de la haine.
VOILA, MESDAMES,  ce que vous réserve la sharia   et l’islam,  alors battons nous pour ne pas laisser entrer ces horreurs  sur nos terres

JC JC…

________________________________________________________________________________________________________________________________



La cour d’assises a très lourdement condamné un violeur récidiviste, mercredi soir. Jugé à huis clos, Hicham Bouzhour, un Montpelliérain de 35 ans, a écopé de trente ans de réclusion criminelle, assortis d’une peine de sûreté de vingt ans durant laquelle il ne pourra pas demander de libération conditionnelle. Et à sa sortie – pas avant 2031 donc – il sera encadré par un suivi sociojudiciaire.

Il ose nier les faits
Jusqu’au bout, l’accusé a nié les faits, affirmant que la victime était consentante, sans convaincre personne, son avocat n’osant même pas demander l’acquittement. Condamné à vingt-deux reprises par la justice, souffrant de graves problèmes d’alcool, il avait déjà écopé de huit ans de prison devant cette même cour d’assises de l’Hérault : dans un squat, aux Beaux-Arts, en 2000, il avait violé une jeune femme durant une nuit entière.
Récidiviste
Et la récidive pour laquelle il vient d’être condamné est quasiment identique. Dans la nuit du 10 juin 2009, cours Gambetta, il se jette sur une femme de 32 ans, qui rentre chez elle en vélo. Alors qu’elle pénètre dans son immeuble, il la saisit par le cou et lui dit, selon le récit de la victime à la barre : « Je vais t’égorger et demain on parlera de notre histoire dans Midi Libre. »
Nuit de cauchemar
Il l’a étranglée à deux reprises et l’a violée toute la nuit sur le palier de son immeuble, essayant même de la jeter dans l’escalier. Terrorisée, sans défense, la jeune femme a vécu un cauchemar dont elle restera marquée à vie.
« Le calvaire qu’elle a vécu a duré six heures, c’était une séance de torture et, pour elle, la vraie crainte était de mourir, explique son avocat, Me Mickaël Poilpré. Elle a eu tellement peur de mourir que le viol était accessoire, ça faisait partie du décor qui allait l’amener irrémédiablement à la mort. »
Car elle a certainement sauvé sa vie en adoptant un double comportement. D’abord, en laissant faire son agresseur sans tenter de se défendre trop. Les experts psychiatres ont confirmé qu’il aurait pu la tuer si elle avait trop résisté. Ensuite, les faits se déroulant dans la pénombre, elle a refusé de voir son visage de peur qu’il lui reproche de pouvoir le reconnaître et donc qu’il décide de l’éliminer.
ive. Et il n’a pas reconnu le statut de victime à la plaignante« , avance de son côté l’avocat général Jean-Jacques Planchon, qui a requis et obtenu ces trente ans de réclusion.

Source: http://www.midilibre.fr

01/07/2011

Affaire DSK: jusqu’où ça peut aller…

J’ai de bons avocats…

.

Tout ceci en dit long sur cette bataille procédurière pour déclarer DSK innocent, et les moyens employés… J’oserais même évoquer le fait que l’accusatrice de l’ancien patron du FMI devrait quitter le territoire américain, si cela n’est pas déjà fait. Un « accident » est si vite arrivé…

FDF

.

DSK: enquête sur l’avocat de N. Diallo !


Le barreau de Paris a ouvert une « enquête déontologique » sur l’avocat choisi pour représenter en France la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de viol et trouver d’éventuelles autres victimes de l’ancien patron du FMI, a-t-on appris jeudi auprès du bâtonnier de Paris.

« Faire un appel à victimes, c’est à mon avis une première, je n’ai pas souvenir d’un précédent », a déclaré  Me Jean Castelain, qui a confirmé une information du Parisien.
« Je recevrai demain (vendredi) Me Thibault de Montbrial », a-t-il précisé, pour évoquer avec lui « le travail qu’il lui a été demandé de faire et savoir si c’est conforme à notre déontologie ».

Me de Montbrial avait indiqué la semaine dernière être le « relais » en France du cabinet new-yorkais Kenneth Thompson, avocat de l’accusatrice de DSK depuis début juin, notamment « pour voir s’il existe d’autres victimes de Dominique Strauss-Kahn ».

Selon Le Parisien, Me Castelain considère que ces propos constituent un « appel à la délation », tandis que plusieurs avocats parisiens ont estimé que cette conception de leur métier n’était pas déontologique. L’hypothèse d’une « sanction » est toutefois « prématurée », a précisé le bâtonnier au quotidien.

Me de Montbrial a de son côté précisé que l’expression « enquête déontologique » n’avait pas été employée par le secrétariat du bâtonnier lorsque celui-ci l’a appelé afin de fixer un « rendez-vous pour parler du dossier américain ». Cette rencontre est prévue demain en milieu de journée, a-t-il indiqué. L’avocat s’est dit « serein ». « Les procédures française et américaine sont très différentes. Ce sera peut-être l’occasion d’harmoniser ce qui doit l’être », a déclaré Me de Montbrial au Parisien.

Kenneth Thompson avait lancé le 7 juin un appel à d’éventuelles autres victimes de Dominique Strauss-Khan, adressant cet appel à des femmes de France et d’Afrique, selon ses propos en anglais traduits par France 2.

Source:  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/30/97001-20110630FILWWW00449-dsk-enquete-sur-l-avocat-de-n-diallo.php

24/06/2011

Affaire DSK: l’étau se resserre…

Il doit commencer à serrer les fesses, l’ex-futur présidentiable du PS…

FDF

DSK: un avocat désigné en France pour représenter la plaignante

Me Thibault de Montbrial a été choisi pour représenter en France la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de viol et pour trouver d’éventuelles autres victimes de l’ancien patron du FMI, a-t-il déclaré jeudi.

« Je suis le relais du cabinet Kenneth Thompson en France, notamment pour voir s’il existe d’autres victimes de Dominique Strauss-Kahn », a-t-il dit à l’AFP, confirmant une information du Figaro.

Kenneth Thompson est l’avocat de l’accusatrice de DSK depuis début juin.

Il a lancé le 7 juin un appel à d’éventuelles autres victimes de l’ancien patron du FMI. Me Thompson a adressé cet appel à des femmes de France et d’Afrique, selon ses propos en anglais traduits par France 2.

Son cabinet, Thompson Wigdor & Gilly, est spécialisé dans les batailles judiciaires qui permettent à des particuliers de réclamer des millions de dollars de dédommagements à des employeurs ou autres adversaires fortunés.

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/

11/09/2010

Un avocat reconduit des Roms à la frontière pour leur éviter l’expulsion du territoire français.

Qu’est ce que l’on ne ferait pas pour se faire de la pub et du pognon sur le dos des Roms… Ca devrait plaire à Martine Aubry. D’ailleurs, ça lui plait, paraît il…

FDF

.

Un avocat trouve la parade anti-expulsions…

« Maître Norbert Clément et trois Roms roumains frappés par un arrêté de reconduite, ont volontairement franchi la frontière franco-belge hier, jeudi, à Armentières (Nord), avant de la repasser en sens inverse quelques minutes plus tard.

Un avocat reconduit des Roms à la frontière pour leur éviter l’expulsion du territoire français.
Il y a quelques semaines, la préfecture du Nord prend une série d’arrêtés d’expulsion de Roms. Puis le Tribunal administratif de Lille annule 11 des décisions préfectorales. Mais trois Roms restent sur le carreau car ils n’avaient pas eu le temps – 48h – de contester cet avis d’expulsion devant le tribunal. Dirigés par une association, ils contactent deux avocats de Roubaix avec qui ils se rendent à la frontière Belge au niveau d’Armentières. Ci-tôt la frontière franchie : demi-tour, direction la France, en toute légalité. En effet, comme n’importe quel citoyen européen, ces trois Roms d’origine roumaine peuvent à nouveau séjourner en France sans formalité particulière et y rester 3 mois sans justifier d’aucune activité.
Quelle frontière ? C’est sur cette ambiguïté que les avocats ont joué en les accompagnant pour quelques instants au-delà du territoire national, avant de revenir avec eux en France. Le tout a été constaté par un huissier de justice.
« Une démonstration de l’absurdité de la politique anti-Roms »
Maître Norbert Clément, avocat spécialisé en droit des étrangers, membre d’une commission nationale « DDE » (Droits des étrangers), raconte le déroulement des événements pour RMC : « Nous avons accompagné trois clients à la frontière belge. La frontière d’Armentières, qui était bien matérialisée par un panneau. Il n’y avait aucun doute, ni sur la frontière, ni sur l’identité de mes clients, qui étaient munis de pièces d’identité. J’étais avec mon associé et un huissier de justice. En traversant cette frontière, nous avons épuisé l’effet d’une décision illégale. C’est encore une des démonstrations de l’absurdité de cette politique anti-Roms menée depuis des mois. »
« On est en Europe, pas dans une République bananière »

Le mois dernier, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, avait reconnu des failles dans le dispositif actuel et prévenu que le gouvernement allait « adapter la législation » pour limiter le retour de Roms expulsés. Maître Clément explique en quoi, selon lui, ces annonces sont absurdes : « Ils veulent interdire aux Roms, sans dire leur nom, de revenir plusieurs fois sur le territoire pour des séjours de moins de 3 mois. Ce qui est absurde et illégal. La liberté de circulation, au niveau européen, ce n’est pas un vain mot. Imaginez qu’on vienne dire à un Belge : « vous avez une petite amie en France mais tous les 3 mois, vous devez quitter le territoire, et peut-être ne jamais y revenir. » Ce qu’on dit aux Roms relève de la même absurdité. On est en Europe, on n’est plus dans une République bananière ou un Etat voyou qui peut faire n’importe quoi. » »

Source: http://tinyurl.com/37blhpq
.
Décidément les Socialos ne savent plus comment faire pour anéantir la France.
Cet avocat travaille dans le même cabinet que…  www.avocats-lille.com/detail-ville.php

20/08/2010

A LIRE ABSOLUMENT JUSQU’AU BOUT – IMPORTANT ET VALABLE POUR LA FRANCE !

Je relaie, vous pensez bien…

FDF

Message d’un avocat britannique…

Bonjour,

Comme le démontrent les lignes qui suivent, j’ai été contraint de prendre conscience de l’extrême difficulté à définir ce qu’est un  » infidèle ».

Choisir entre Allah ou le Christ, alors que l’Islam est de loin la religion qui progresse le plus vite au Royaume Uni.  Le mois dernier, je participais au stage annuel de remise à niveau, nécessaire au renouvellement de mon habilitation de sécurité dans les prisons.

Il y avait dans le cursus, une présentation par trois intervenants, représentant respectivement les religions Catholique, Protestante et Musulmane, expliquant les fondements de leurs doctrines respectives.

C’est avec un intérêt tout particulier que j’attendais l’exposé de  l’Imam. La prestation de ce dernier fut remarquable, assortie d’une  projection vidéo.

A l’issue des présentations, vint le temps des questions/réponses, et

lorsque ce fut mon tour, je demandai :

Je vous prie de me corriger si je me trompe, mais j’ai cru   comprendre :

que la majorité des Imams et autorités religieuses ont décrété le Jihad (Guerre Sainte), à l’encontre les infidèles du monde entier, et que en tuant un infidèle (ce qui est une obligation faite à tous les musulmans),  ceux-ci sont assurés d’aller au paradis. Dans ce cas, pourriez-vous me donner la définition de ce qu’est un infidèle .?

Sans rien objecter à mon interprétation et sans la moindre hésitation,  l’Imam répondit   » Un non croyant « 

Je rétorquais :

Alors permettez-moi de m’assurer que j’ai bien compris. L’ ensemble des adorateurs d’Allah doivent obéir au commandement de tuer quiconque n’appartient pas à votre religion, afin de gagner leur place au paradis, n’est-ce pas .?

Son visage qui affichait jusqu’alors une expression pleine d’assurance  et d’ autorité se transforma soudain en celui « d’un garnement surpris la  main dans le  pot de confiture ».

C’est exact, rétorqua-t-il dans un murmure.

Je repris :

Eh bien, j’ai beaucoup de mal à essayer de m’imaginer le Pape Benoît XVI exhortant tous les Catholiques à massacrer vos coreligionnaires ou lePasteur Stanley en faisant autant pour garantir aux Protestants une place  au paradis.

L’ Imam se retrouva sans voix !

Je poursuivis :

J’ ai également des difficultés à me considérer comme votre « ami », lorsque vous-même et vos confrères incitez vos fidèles à m’ égorger !

Juste une autre question :

Choisirez vous de suivre Allah qui vous ordonne de me tuer afin d’obtenir le paradis, ou  le Christ qui m’incite à vous aimer afin que j’accède, moi aussi au paradis, parce qu’Il veut que j’y sois en votre compagnie ?

On aurait pu entendre une mouche voler, tandis que l’Imam demeurait silencieux.  Inutile de préciser que les organisateurs et promoteurs du séminaire de formation à la Diversification n’ont pas particulièrement apprécié cette   façon de traiter le Ministre du Culte Islamique et d’exposer quelques vérités à propos des dogmes de cette religion.

Au cours des vingt années à venir, il y aura suffisamment d’ électeurs musulmans au Royaume Uni pour installer un Gouvernement de leur choix, avec l’application de la Charia en guise de loi.

Il m’apparaît que tous les citoyens de ce pays devraient pouvoir  prendre connaissance de ces lignes, mais avec le système de justice et de médias  libéraux combinés à la mode démente du politiquement correct, il n’y a aucune chance que ce texte soit largement publié.

C’est pourquoi je vous demande de le diffuser à tous les contacts de votre carnet d’adresse internet.

John Harrison Master of Business Education . MIDSc