Francaisdefrance's Blog

18/01/2012

Présidentielles 2012: la triple ruine annoncée.

A défaut de triple A…

A moins de 100 jours des présidentielles, le texte suivant ne peut faire que du bien.

FDF

.

2012 : LA DEMOCRATIE BAFOUEE

Les gouvernements de maint pays dépensent de l’argent pour explorer la planète Mars, dans le vain espoir d’y trouver les traces d’une vie ancienne aujourd’hui disparue. Si le martien de la légende observait l’élection présidentielle de 2012, il constaterait que la cérémonie est sans importance réelle pour l’avenir de la France et, ceci, malgré des affirmations contraires.

Les vœux publics inutiles et ruineux servent aux concurrents principaux à prendre des postures électoralistes et, parfois, à s’injurier publiquement. La perte du triple A en offre le spectacle, alors que la classe politique tout entière en est solidairement responsable.

Le facteur brouillant les cartes est la monarchie républicaine qui s’est installée en France ainsi que dans la plupart des pays, donnant à l’élection présidentielle une sorte de sacre laïque. C’est un événement nouveau de l’histoire des hommes. Les rois d’Israël étaient sacrés par l’onction divine. Jeanne d’Arc avait fait sacrer le Dauphin à Reims, comme simple « Lieutenant du Roi des cieux ».

Les urnes, désormais, tiennent lieu de Sainte Ampoule sous couleur de démocratie. Dans le monde entier le bourrage de ces urnes se pratique avec entrain, ce qui est la première façon de bafouer la démocratie. Les USA sont tellement prétentieux concernant la démocratie qu’ils envoient des bombes sur les peuples récalcitrants à leur idée sur le sujet ; pourtant, ils sont loin d’être innocents dans le bourrage des urnes. En France, si le phénomène est moins fréquent, il est aussi plus discret. La république « sondagère » a pour effet que les élections se jouent souvent à la marge : il faut alors avouer, que la tentation est terrible.

LA SIMILITUDE DES PROGRAMMES
La future élection est faussée au départ par la similitude des programmes. Afin d’attirer le chaland, chaque candidat s’efforce de se démarquer des autres, ce qui est particulièrement visible pour les deux candidats principaux. Dès que l’un lance un projet, l’autre lance un contre projet. Une giclée de chiffres nous est lancée, sans que personne ne puisse les vérifier.

Une triple ruine nous est annoncée. La première viendra de la persistance plus que probable des déficits publics ; aucune mesure crédible n’étant prévue pour les éviter vraiment et les remplacer par un excédent budgétaire. La deuxième ruine proviendra de la poursuite de la folie taxative, car aucune des équipes n’envisage la forte et possible décrue fiscale, moyen connu de laisser se créer de la richesse pour tous. La troisième résultera de la poursuite du déluge de lois qui démantibulent la France depuis bien longtemps. Pour créer de la richesse, il faut, en plus de la décrue fiscale, supprimer des lois et non en créer de nouvelles. A cet égard aucun des candidats n’indique qu’il va réduire d’une façon marquante le nombre des 38 ministres ou quasi ministres et certains promettent des ministères nouveaux ; or, il existe probablement une quinzaine de ministres inutiles qui nous assassinent par leur activité législative.

Une autre offense grave à la démocratie est le barrage opposé soit aux nouveaux candidats, soit aux petits candidats, soit encore à ceux qui sont soupçonnés de ne pas être « républicains » : ce qualificatif meurtrier leur est asséné par les détenteurs provisoires du pouvoir et selon leur propre « bon plaisir » inspiré de leur intérêt électoral. Les instruments utilisés pour ce barrage sont nombreux. Le financement public des partis est le premier ; la force fiscale vole de l’argent aux citoyens pour le distribuer largement aux anciens partis. Citons, aussi, la condition abusive des 500 signatures, véritable digue contre les nouveaux ou les petits.

DES COUTS FABULEUX
Une autre caractéristique de cette comédie électorale, avant même son ouverture officielle, est son coût fabuleux. Ce coût repose sur une chaîne de détournements que voici.

En premier le détournement de fonds. Les personnages présentés abusivement comme des « candidats de gouvernement », utilisent pour faire leur campagne des sommes immenses arrachées aux contribuables. Le président, lui-même circule dans son magnifique tapis volant. Les moindres seigneurs en font autant avec moins de moyens.

S’ajoute le détournement du temps. Le candidat socialiste confie détester les riches ; il doit se détester lui-même compte tenu des avantages formels et informels offerts par ses diverses fonctions. Or, si l’on a la générosité de penser que, malgré leur action souvent négative, il arrive que ces gens rendent de temps en temps des services véritables, comment s’expliquer qu’ils consacrent plusieurs mois de leur vie et depuis déjà longtemps à la campagne électorale ? La moindre honnêteté voudrait qu’ils renoncent pendant cette période à leurs émoluments.

Enfin, intervient aussi le détournement de l’information .Toute la presse et les médias sont vent debout pour informer des faits et gestes des candidats. Bien entendu, les « petits » candidats et ceux qui n’ont pas été adoubés par le pouvoir sont relégués à la portion congrue. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), certes, est censé améliorer l’équilibre. Mais il n’intervient vraiment qu’à partir de l’ouverture officielle de la campagne et pour les candidats alors déclarés. Il n’est, lui-même, qu’une coûteuse bureaucratie pour une tâche humainement impossible, à savoir découper artificiellement des temps de parole dans des médias classiques ; quand le collaborateur d’un candidat est dépêché à grands frais sur le lieu d’une catastrophe, il n’est pas décompté, alors que c’est de la compassion électoraliste pure ! En outre, les réseaux sociaux lui échappent par nature.

Le résultat de tout le micmac électoral est que le vote final ne peut pas avoir de signification intelligible. Les candidats visent successivement tous les problèmes et l’on arrive forcément à des moyennes de moyennes.

Où est l’explication ultime de cette déroute de la démocratie ? L’on trouve inévitablement le « Tout-Etat » ou le socialisme ce qui revient au même. Dans « La  République Fromagère », je montre que le socialisme offre aux politiques et à leurs courtisans un butin immense. La campagne déjà ouverte n’est qu’une course éperdue et collective pour saisir le butin. Parallèlement et sans attendre les futures législatives, les parachutages dans tous les camps illustrent cette course au butin.

Le peuple, à qui l’on fait croire qu’il est souverain, jugera-t-il sur la couleur d’une cravate ? A lire les commentateurs de la presse, ce n’est pas loin de la vérité.

Michel de PONCINS

.

Source: Tocqueville Magazine
LE FLASH

31/07/2011

Bonjour la France !

Piqûre de rappel…

FDF

.

Sans partager des idées extrémistes, une évidence dure à accepter.
Et si ça se passe ainsi dans l’avenir, bijour la France !

Renseignements de source officielle:

> En 1968 la population française était de 49.700.000 habitants.
> Les musulmans en France étaient 610.000 soit 1,23 % de la population !
> En 1988 la  population française était de 56.000.000 d’habitants.
> Les musulmans en France étaient 2.000.000 soit 3,6 % de la  population !
> En 2009 la population française est de 67.000.000  d’habitants
> Les musulmans  en France sont 8.000.000 soit 11,94 % de la population !
> En suivant la même croissance, puisque tous les 20 ans la population musulmane est multipliée par 3,5, il est probable que :
> En 2030 la population française sera de 70.000.000 d’habitants
> Les musulmans en France seront 28.000.000 soit 40 %, soit près de la moitié de la population Française !
> Ce qui veut dire que dans 20 ans près d’un habitant sur deux serait musulman !!
>

Étonnant pour un pays qui n’avait aucune tradition musulmane en 1930.
> Alors, à quoi ressemblera la France dans 20 ans puisque l’Islam est une religion conquérante qui refuse toute cohabitation avec d’autres religions ?
> Des églises seront elles incendiées comme on peut le voir dans certaines parties du monde ?
> Verrons nous apparaître des formations politiques de type HAMAS ou HEZBOLLAH s’implanter en France ?
> La laïcité de l’Etat sera-t-elle remise en question ?
> L’égalité des droits homme-femme existera-elle toujours, puisque c’est déjà remis en cause dans les banlieues ?
> La viande Hallal sera-t-elle obligatoire, avec toutes les souffrances que cela représente pour les animaux,puisqu’ils sont égorgés vivants ?
>
Une chose est certaine, c’est que la France de 2030 ne ressemblera pas à  la France de 2010.
> Je  vous laisse à votre méditation en vous demandant de faire suivre afin que personne ne
> puisse dire « on ne  savait pas » !

(Mais si, mais si, TOUT LE MONDE LE SAIT, et particulièrement ceux qui ont en charge notre avenir. Mais leur sens politique s’est arrêté au concept suivant, facile, lâche et peu contraignant :

“ APRÈS MOI, LE DÉLUGE “
> Pourquoi donc ont-ils peur de mettre un frein à l’arrogance conquérante du monde arabo-musulman ?

07/05/2011

Education: les professionnels du futur…

Je les plains, les enseignants. Franchement, je les plains. Il faut rouvrir les maisons de redressement; ce serait un bon début… Ce qui suit est un témoignage. Mais on pourrait en trouver des centaines, des milliers, du même genre.

FDF

.

Insomnies et désespoir… sont mon quotidien, combien d’années vais-je le supporter ?

Sincèrement, le plus difficile à vivre, ce n’est pas le niveau des élèves, leurs difficultés scolaires ou leur situation d’échec, non, le plus difficile, voire l’inacceptable, c’est leur indifférence sur tout, leur manque de motivation, leur mépris vis-à-vis du système éducatif et de nous-mêmes. Ils sont incapables de faire une phrase sans aligner 2 ou 3 grossièretés, incapables d’écrire une phrase sans 10 fautes d’orthographe, incapables de dire merci, bonjour ou bonne journée…

Oui, c’est déprimant car je ne retrouve plus le pourquoi de mon combat, je ne retrouve plus d’énergie pour me battre à leur côté…

Leur centre d’intérêt, leur monde tourne autour de leur portable à 350 euros !! Très utile pour tricher, ils enregistrent directement le contenu de nos cours !!! Je pense que ce qui fait l’effet d’un « acide au quotidien » = leurs paroles acerbes, leurs commentaires gratuits « Bah, Madame, fallait rester chez vous » ou « C’est bon, pfff, je me gratte, putain « . J’ai renvoyé sur le champ cette élèves de CSS, avec en prime 2 heures de retenue et un entretien avec le CPE… Ses camarades n’ont pas compris la sanction, ils ont essayé de négocier pour que je retire la sanction etc.

C’est épuisant et déprimant !!! Et c’est l’avenir de demain, puisque ces jeunes sont les professionnels du futur !!!

vu sur http://souffrancedesprofs.com/?p=762

15/04/2011

Le poids et la visibilité de l’islam deviennent un réel danger pour notre France…

Islamisation, charia, coutumes barbares… Avez-vous pensé à vos enfants?

FDF

.

En cette période de printemps arabe faisant tomber les dictateurs de pays à majorité musulmane, de nombreux débats agitent les pays occidentaux pour tenter de trouver une place à l’Islam dans la société.

La loi qui vient d’être votée en France concernant le Niqab et la Burqa en France ainsi que le débat sur la laicité pose alors la question de la place de l’Islam en France mais aussi et surtout la place que cette religion aura plus tard dans notre pays.

La France sera islamisée à plus ou moins long terme.

Pourquoi affirmer une telle chose?

Plusieurs points peuvent le laisser penser:

Tout d’abord, la démographie est un facteur important pour expliquer cet aspect: La génération des années 40, celle dite du « baby boom » va bientôt partir à la retraite. Qu’est ce que cela implique quant on sait qu’il y aura plus de retraités que de personnes pour payer ces retraites? tout simplement que la politique migratoire va continuer.

Citant l’étude de deux économistes, BFMTV dit qu’il faudrait d’ici à 2040 10 millions d’immigrés pour, je cite: « regénérer la population, pour préserver notre capacité d’innovation, pour pérenniser notre protection sociale ».

Or quand on sait qu’une grande partie de l’immigration vient d’anciennes colonies françaises africaine (comme l’Algérie, la Tunisie, etc) et que ces pays sont de culture arabo-musulmane, ceci induit automatiquement une augmentation du nombre de musulmans en France.

Une autre donnée démographique est la plus grande importance du nombre de naissances chez des personnes d’origine immigrée que chez des français dits « de souche ». C’est un comportement socio-culturel que les personnes fraichement arrivées en France reproduisent. En général cela s’estompe au bout d’une ou deux générations.

Il n’en reste pas moins vrai que cela contribue indirectement à une hausse du nombre de personnes de culture islamique (toujours selon l’idée que l’immigration provient en plus grande partie de pays du Maghreb même si l’Afrique subsaharienne est aussi à prendre en compte)

Troisième point concernant la démographie: si l’on considère que l’immigration crée un plus grand nombre de musulmans en France chaque année, il faut voir que pendant ce temps là, la part de personnes non musulmanes diminue du fait du plus faible (mais pas nul) taux de naissance chez des Français « de souche » ou pas mais sans culture arabo musulmane.

N’oublions pas enfin qu’il y a environ 6 millions de musulmans en France!

Un autre point peut nous faire penser que la France sera islamisée: le poids et la visibilité de l’Islam. Les débats qui ont lieu régulièrement qui concernent la laicité placent l’Islam sur le devant de la scène et permettent à cette religion d’avoir une tribune médiatique forte et une visibilité dans la société par les vêtements qui les distinguent des autres (foulard, barbe,…) ou même tout simplement la prière dans la rue.

Une autre idée vient du fait des conversions à l’Islam. De plus en plus nombreuses chaque année grâce à la ferveur religieuse , parfois poussée jusqu’au fanatisme, de certains. Ces conversions peuvent s’expliquer par la perte de repères chez certaines personnes face à une société individualiste et permissive à l’extrême.

L’Islam leur offrirait un point de repère dans leur vie auquel se raccrocher.

Enfin il faut bien voir que déjà certains quartiers dans nos villes sont islamisés au point que même des personnes non musulmanes subissent des pressions pour porter le voile puis l’enlèvent une fois en dehors de la ville, des personnes non musulmanes qui mangent pendant le Ramadan voient leurs déjeuner piétiné… (voir à ce sujet l’intervention du maire de Montfermeil à l’occasion du débat sur la laicité)

En soit, l’Islamisation de la France ne poserait pas de problème s’il n’y avait des points d’accrochages:

Le premier est: l’Islam est une (religion) idéologie mais AUSSI et SURTOUT un système politico-religieux. Plus l’Islam est important en France plus le risque de voir cette religion se politiser est fort. Et qui dit politisation dit: recherche de pouvoir et d’encore plus de reconnaissance. Nous avons donc en France actuellement un parti en puissance représentant plus de 6 millions de personnes! Quel parti traditionnel ne rêverait pas d’atteindre ce nombre d’adhérents? Cette oumma (communauté en arabe) est donc déjà forte et se renforcera très certainement dans les années à venir.

L’Islamisation de la France ne poserait pas de problème si l’Islam respectait vraiment la démocratie. est-ce vraiment le cas? Nous ne pouvons pas en être si sûr si on prend des exemples de pays de culture musulmane « démocratiques »: en Turquie les chrétiens subissent des pressions continuelles, on cherche à récupérer certains de leurs édifices religieux sous des prétextes fallacieux; en Egypte, après la révolution, une nouvelle constitution basée sur la charia a vu le jour! Et mème en n’allant pas aussi loin, le non-respect de la laicité dans de nombreux endroits n’est pas nécessairement le fait d’extrémistes.

Savez-vous ce qu’est la charia? La loi musulmane qui doit régir la vie de chaque individu jusque dans ses moindres détails. Pas de liberté possible! Quelques exemples: les voleurs ont la main coupée pour le premier vol puis le pied opposé au second, les femmes adultères sont lapidées, les femmes en pantalon sont fouettées, les non musulmans doivent payer un impot et n’ont pas accès à certaines fonctions importantes…

Donc ceux qui disent que même si l’islam devient majoritaires en France ce n’est pas grave c’est la beauté de la démocratie je leur réponds: « certes, la démocratie est une belle chose, mais si cette même démocratie doit conduire à une tyrannie, est-elle aussi belle? »

Si un jour la République française devait être remplacée par une République islamique, comment cela se passerait? Est ce que cela se passera pacifiquement? est-ce que les démocrates et les non-musulmans rejetteront ce nouveau système au point de générer une crise profonde et durable? Est-ce le nouveau régime islamique cherchera à convertir de force les non-musulmans?

Ce sont autant de questions que nous devons nous poser pour notre avenir et celui de nos enfants.

Source: http://www.come4news.com/

19/11/2010

Immigration et islamisation angoissent les classes moyennes…

Et on comprend pourquoi…

Et une petite couche, une !!!

FDF

.




Elles « redoutent un avenir plus sombre pour leurs enfants », titre ce jour Le Parisien. Qui « Elles » ? Les classes moyennes françaises. Une enquête de l’IFOP révèle qu’un Français sur deux craint le pire pour l’avenir de son pays et de sa famille. En tête des préoccupations : le chômage, l’immigration, l’islamisation et la mondialisation.

Ainsi, 76% de la « classe inférieure » (71% de la « classe médiane »), se déclare préoccupée par l’expansion de l’islam dans l’Hexagone. Selon les catégories, 59 à 69% des interrogés estiment qu’il y a trop d’immigrés en France. Problème : les politiciens ne transforment pas ces attentes en actes.

Novopress.info, 2010
[http://fr.novopress.info]

18/09/2010

Demain; si on ne fait rien… (vidéo)

Bougez vous un peu, quoi! Voulez-vous que la France qui s’amuse soit bientôt comme ça?

FDF


Lire: http://www.youtube.com/watch?v=V9mqJTHCgPM

PS: vous avez vu? Pas une mousmé…

Merci à Véro. J’avais perdu le lien…