Francaisdefrance's Blog

09/12/2010

Association musulmane d’Auxerre: des dettes et un imam en situation irrégulière…

Bien, les gars; bien!

FDF

.


L’association, présidée par Fettah Ben M’Barek, n’a toujours pas construit le centre culturel promis et son imam s’est vu refuser un titre de séjour.

Circulez, y a rien à voir. C’est, en substance, le message qu’Avicenne oppose quand on s’intéresse à la situation de cette association. Chargée de gérer la mosquée Khadija, place Corot, elle suscite des interrogations auxquelles son président, Fettah Ben M’Barek, élu en 2009, refuse fermement de répondre : « Je n’ai pas besoin de m’exprimer parce que je n’ai rien à vous dire », lâchait-il ainsi, hier, au téléphone. Dommage. En marge du litige judiciaire opposant Avicenne à d’anciens adhérents (lire par ailleurs), plusieurs dossiers méritent qu’on s’y attarde.

1. Le centre culturel est toujours virtuel

La construction de la mosquée (inaugurée en 2007) doit être suivie par l’édification d’un centre culturel, juste à côté. « Il y a des difficultés administratives mais c’est en très bonne voie », indiquait le vice-président d’Avicenne, Mustapha Mimouni, en février 2010. Ces mêmes difficultés sont toujours mises en avant pour expliquer le retard pris par le projet.

En septembre dernier, lors de la collecte effectuée auprès des fidèles musulmans à l’occasion du ramadan, l’association avait assuré que l’argent récolté servirait principalement à réaliser cet édifice et que les travaux débuteraient en septembre. Une information confirmée, sous couvert d’anonymat, par un membre d’Avicenne, qui estime à « 40.000 euros » le produit de cette quête. Reste que ces lenteurs finissent par en interpeller certains. « Les gens ne comprennent pas que des sommes ont été récoltées et qu’il n’y ait toujours rien de construit », confie un fidèle.

2. Des arriérés de loyer

Depuis 1999, Avicenne loue à l’Office auxerrois de l’habitat (OAH) un local de 236 m² au 10\1, avenue Ingres, dans le quartier Sainte-Geneviève. Ces locaux hébergent une bibliothèque et servent aussi de lieu d’accueil pour des cours informatiques. Comme elle l’avait révélé, en février dernier, l’association doit de l’argent à l’OAH en raison d’arriérés de loyer liés à ce local. La dette s’élève à plus de 5.000 euros et aucun terrain d’entente n’a encore été trouvé entre les deux parties.

3. L’imam sur la sellette

Le nouvel imam de la mosquée Khadija, Khalid Boutere, est considéré comme étant en situation irrégulière par l’État. De nationalité marocaine, cet homme de 32 ans résidait en Italie avant de s’installer à Auxerre, dans le quartier des Piedalloues.

Khalid Boutere a déposé une demande de titre de séjour le 30 mars 2010 auprès des services de la préfecture de l’Yonne. « Une réponse négative a été apportée à cette demande », indique la préfecture. Elle souligne qu’il « […] doit pouvoir justifier de ressources stables et suffisantes […] pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Or, de l’instruction du dossier de l’intéressé, il est avéré que ses ressources étaient inférieures au montant imposé par les textes. »

La préfecture ajoute qu’il « ressort du dossier que l’intéressé bénéficie d’un contrat de travail pour son activité d’imam sans autorisation préalable alors que l’emploi de main-d’oeuvre étrangère est soumis à réglementation. » Encourt-il des poursuites? Fera-t-il l’objet d’un arrêté l’obligeant à quitter le territoire français? La préfecture a fait savoir qu’elle ne ferait « pas plus de commentaire sur ce dossier ».

4. La Ville ne voit rien venir

« Un silence assourdissant ». C’est ainsi que l’adjoint aux quartiers d’Auxerre, Patrick Rigolet, résume l’attitude d’Avicenne à l’égard de la municipalité. « Tant qu’il n’y aura pas de vrai travail en commun avec les maisons de quartier, il n’y aura pas de subvention », prévient-il. « Je n’ai rien contre Avicenne. C’est leur absence qui pose problème. »

Source: http://www.lyonne.fr/

06/08/2010

A Auxerre, c’est au « 22 lr » que l’on tire sur les policiers…

Ohhhhhhhhh, bizarre, ça. Des p’tits joueurs, la racaille d’Auxerre. Faut qu’ils partent en formation à Grenoble…. Et hop! Encore un voyage pour Hortefeux.

FDF

Les policiers d’Auxerre pris pour cible…

05/08/2010

.

Après Grenoble, Auxerre: des policiers ont été visés par une arme de petit calibre lors d’une patrouille de nuit dans le quartier de Sainte-Geneviève.

Les policiers d'Auxerre pris pour cible

AFP/Archives/Loic Venance

Une voiture de police a été visée par un tir à « arme à feu de petit calibre » et par des projectiles dans la nuit de mardi à mercredi dernier, dans une cité sensible d’Auxerre. Aucun blessé n’est à déplorer et une enquête a bien sûr été ouverte.

Selon le syndicat Alliance Police nationale, le véhicule aurait été touché à deux reprises, « au niveau du pare-brise et de la carrosserie », par un « 22 long rifle ».

Les policiers, en tenue, patrouillaient dans le quartier sensible de Sainte-Geneviève, à Auxerre, quand ils ont « entendu une déflagration » avant que leur pare-brise s’étoile. Une fois sortis de leur véhicule et après avoir reçu les renforts de la Brigade Anti-Criminalité (B.A.C.), les policiers ont essuyé « des jets de projectiles » et « entendu d’autres déflagrations » – correspondant a priori à des « tirs de plombs ».

Ces incidents interviennent après qu’un jeune homme, « connu des services de police », a échappé à un contrôle et s’est réfugié dans son quartier de Sainte-Geneviève, plus tôt dans la journée de mardi. Un groupe d’une dizaine de personnes, « encagoulées et armées de bâtons et de pierres », a alors « empêché l’intervention de la police », selon Alliance Police nationale. Le jeune homme a finalement été interpellé.

Source: http://tinyurl.com/2anwcvs