Francaisdefrance's Blog

31/01/2012

Islamistes: six ans de prison pour avoir projeté un attentat en France !

Encore de l’incitation à la haine, je pense? Eux, c’est de la préméditation de meurtre de Français. Mais c’est moins grave. N’est-ce pas, m’sieur Thierry A. ?

FDF
.

QUAND ON VOUS DIT  QUE LA RELIGION D’AMOUR DE PAIX ET DE TOLÉRANCE,  n’est pas une religion, mais une doctrine de haine et de destruction, en voici une preuve supplémentaire.
On pourrait croire que les terroristes se reproduisent, et qu’il se transmettent en héritage la haine génétique, qu’ils ont en eux.
Malgré l’efficacité de la Police  et des services de renseignements le danger  du CANCER ISLAMISTE, demeure chez nous , aussi…

.

« L’accusation leur prête un projet d’attentat à la voiture piégée qui aurait visé un bâtiment public de la police situé près de la tour Eiffel, à Paris. Ils auraient prévu de placer une bombe artisanale dans un camion qui aurait explosé au pied de la cible. »
« L’enquête avait débuté après l’interception par les forces de l’ordre d’un message diffusé sur le site de propagande djihadiste Minbar SOS, animé en Belgique par la veuve de l’un des assassins du commandant afghan Ahmad Shah Massoud. Ce message appelait à mettre une bombe dans le métro parisien. »
De la Syrie, où il était parti s’installer durant un an entre 2006 et 2007, Rany Arnaud aurait posté sur ce site une centaine de messages appelant au djihad ou critiquant la France, « ennemie d’Allah »

En 2009, les enquêteurs accusaient Rany Arnaud d’avoir voulu s’en prendre au siège de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), à Levallois-Perret. Aujourd’hui, l’accusation lui prête un projet d’attentat à la voiture piégée qui aurait visé un bâtiment public de la police, situé près de la tour Eiffel à Paris.

Trois jeunes Français de confession musulmane ont été condamnés, jeudi 26 janvier, par le tribunal correctionnel de Paris à des peines d’un an et demi à six ans de prison ferme pour avoir ourdi un attentat contre la France.
Rany Arnaud, Nadir Badache et Adrien Guihal avaient été interpellés en décembre 2008 à Paris et dans sa banlieue. Selon les enquêteurs, Rany Arnaud, un converti à l’islam de 29 ans, projetait alors d’acquérir de grosses quantités de nitrate, un produit pouvant entrer dans la composition d’explosifs
L’accusation leur prête un projet d’attentat à la voiture piégée qui aurait visé un bâtiment public de la police situé près de la tour Eiffel, à Paris. Ils auraient prévu de placer une bombe artisanale dans un camion qui aurait explosé au pied de la cible.
Selon Le Figaro, en 2009, la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) accusait Rany Arnaud d’avoir voulu s’en prendre à son siège, à Levallois-Perret.

MESSAGES LANCÉS DE LA SYRIE
Les trois hommes ont finalement été reconnus coupables d’association de malfaiteurs à visée terroriste. Rany Arnaud a été condamné à six ans de prison ; Nadir Badache, à deux ans dont six mois avec sursis ; Adrien Guihal, à quatre ans dont un an avec sursis. Un quatrième prévenu, Youssef Laabar, jugé pour des faits connexes, a lui été condamné à dix-mois mois de prison ferme.
L’enquête avait débuté après l’interception par les forces de l’ordre d’un message diffusé sur le site de propagande djihadiste Minbar SOS, animé en Belgique par la veuve de l’un des assassins du commandant afghan Ahmad Shah Massoud. Ce message appelait à mettre une bombe dans le métro parisien.

De la Syrie, où il était parti s’installer durant un an entre 2006 et 2007, Rany Arnaud aurait posté sur ce site une centaine de messages appelant au djihad ou critiquant la France, « ennemie d’Allah » parce qu’elle combat en Afghanistan au côté des Etats-Unis.

Merci à JC JC…

26/07/2011

Les « zones d’ombre » de l’attentat d’Oslo…

Reçu par mail; logique interprétation du drame d’Oslo…

FDF

.

À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour

le moins bizarres. Des zones d’ombres.

1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur

toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte

n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et

calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts

provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut

qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron

arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans.

Par ailleurs, la voiture sensée avoir été bourrée d’explosifs conserve des pneus apparemment intacts… surprenant !

2. S’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée, comment se fait-il qu’un

incendie se soit déclaré dans les étages de l’immeuble gouvernemental et pas

dans les boutiques proches de la « fameuse » voiture renversée ? L’explosion

se serait-elle donc produite dans les étages ? Et n’y en a-t-il eu qu’une

seule ?

3. Selon des sources norvégiennes, la rue touchée par l’explosion était

barrée au public pour cause de travaux sur le réseau d’égouts. Alors,

pourquoi les médias français occultent-ils ce fait en nous affirmant que la

rue était presque déserte en raison des vacances ? En tout cas, très mauvais

calcul de la part d’un terroriste sensé avoir préparé son affaire de longue

date.

4. « On » nous dit que le tueur s’était récemment fait livrer plusieurs

tonnes d’engrais chimiques ayant pu contribuer à la confection de LA bombe.

  Soit : certains produits permettent ce genre de choses… mais pour obtenir

le résultat constaté sur les images, il en faudrait une sacrée quantité

intransportable discrètement par un seul homme. Ou alors, l’engin explosif

n’était pas confectionné à base d’engrais chimiques mais avec « autre

chose ». Et là, les possibilités ne manquent pas.

5. Peu de temps après l’explosion, l’attentat a été revendiqué par un

certain groupe djihadiste intitulé « Helpers of Global Jihad ».

Très rapidement, cette revendication a curieusement disparu de la

circulation.

6. Dans l’île, pendant que le tueur sulfatait ses victimes, la Police aurait

mis deux heures pour intervenir alors que, des témoins affirment l’avoir

appelée immédiatement. Quelle réactivité !

7. Toujours sur l’île, pendant que ça camphrait, aucune tentative de

réaction (bon, passe encore) et plus de 80 personnes abattues… 80 en deux

heures,

  alors que ça courait dans tous les sens et que c’était donc du tir sur

cibles mouvantes… avec quel(s) type(s) d’arme(s) ?… Combien de chargeurs

?… et graillés à combien de cartouches ?… Pour un tel résultat, le tueur

était-il vraiment tout seul ?

8. Et puis, qui sont réellement les victimes ? Tous les témoins interrogés

sur l’île et dont les propos ont été largement diffusés ne sont pas

franchement de type nordique. Par contre, toutes les personnes venues

déposer des fleurs sur les lieux de l’explosion, elles, le sont. Alors, de

quoi s’agit-il ?… de quoi et de qui parle-t-on ?

10. Pourquoi la page « Facebook » du tueur diffusée par les médias est-elle un

faux ? (voir ici et là)

Toutes ces questions ont forcément leurs réponses… mais ce ne sont

certainement pas celles données par les médias qui défient toute logique.

Tout le monde a désormais bien conscience que ces mêmes médias sont passés

maîtres   dans l’art de nous présenter des images tout en nous racontant autre chose.

Alors, quelle est la « vraie » vérité ? Et à qui profite ce crime ?

En tout cas, une chose est sûre maintenant : le portrait-type du terroriste

qui circule dans le monde entier est celui d’un « grand, blond, les yeux

bleus, chrétien, d’extrême droite, islamophobe, anti-marxiste ». Peu

importent les attentats quotidiens perpétrés par les islamistes qui massacrent allègrement tout ce qui bouge partout dans le monde. Seul compte

aujourd’hui celui d’Oslo.

Là, l’objectif médiatique est bien atteint

Voiture piégée ? Chaussée intacte

Incendie dans les étages

Le tueur… vraiment seul ?

Voir aussi: http://www.legaulois.info/