Francaisdefrance's Blog

06/03/2012

Saint François Hollande: l’apôtre de la repentance…

Quelles bassesses… Un conseil: n’allez pas traîner au 14 juillet cette année à Paris. Il pourrait bien y avoir des « débordements » et des « Allah Akbar » ! Et pour ceux qui ne pourront faire autrement, n’agitez pas de drapeaux français. Ce sera très mal vu et réprimé comme insulte à nos visiteurs-envahisseurs.

FDF

.

Et ne vous faites pas de soucis: si Sarkö est réélu, ce sera pareil…

21/06/2011

14 juillet 2012: une date à retenir, celle de la victoire de l’Algérie sur la France; et pas en foot…

Si celà se fait car rien n’est encore sûr, nous autres Fançais allons (encore) passer pour de beaux cons aux yeux du reste du monde. Le 14 juillet 2012, l’armée algérienne défilera sur les Champs Elysée! Provocation ultime, soumission à son paroxysme, et devoir de repentance sont aussi invités. Pourvu que les troupes de Bouteflika n’oublient pas de rentrer au bled…

FDF

 

.

 

Voir: Attention_Sarko

21/01/2011

Scandale! L’armée algérienne invitée au défilé du 14 juillet 2012 !

Ce n’est pas un scoop; mais ça se confirme… Ils viennent en repérage mais connaissent déjà bien le terrain grâce à leur racaille de descendance.

FDF

.


C’est la honte du siècle….. ! ! ! Merci de transmettre à tous ceux qui étaient en Algérie…. ! ! ! 

Honteux et Scandaleux !!  

Projet de Défilé de l’ armée algérienne sur les Champs Elysée le 14 Juillet 2012

C’est à se demander si nos « hauts fonctionnaires » sont bien issus d’une école Républicaine !!!

Proposer que l’Algérie puisse faire défiler des troupes le 14 juillet sur les Champs Elysées est du niveau de la haute trahison !

Une armée battue sur le terrain, ne peut se glorifier d’une indépendance acquise de politiques français parjures à la parole donnée!!!


– FRANCE-ALGERIE : symbole à double tranchant :



L’ambassadeur de France à Alger, Xavier DRIENCOURT aurait proposé à Nicolas SARKOZY d’inviter

l’armée algérienne à défiler sur les Champs Elysées le 14 JUILLET 2012.

L’Algérie fêtera cette année-là le cinquantenaire de son indépendance.

– La FRANCE a vraiment perdu toutes ses valeurs et sa dignité. –

Quel respect pour nos soldats tués , pour certains membres de nos familles assassinés ou égorgés, pour tous les attentats aveugles qui touchaient enfants et femmes !



– 48 ans après l’indépendance le non respect de nos lois républicaines

par une immigration qui ne veut pas s’intégrer mais qui bénéficie de nos droits , mettant leurs

devoirs dans le compte pertes et profits.



– Notre drapeau tricolore brûlé place du Capitole à Toulouse, les

drapeaux algériens exhibés sur les Champs Elysées après le match Algérie/Egypte, par des Français, sur le papier, mais d’origine algérienne.

A quand le drapeau algérien sur l’Arc de Triomphe à la place de nos Couleurs?

– Je crois que la FRANCE continue sa descente aux Enfers et a vendu son âme au diable.

17/11/2010

Moines de Tibéhirine: un témoin clé accuse l’armée algérienne !

Mercredi matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic entendra à Amsterdam un ex-agent algérien. Le magistrat veut savoir si les moines ont été victimes d’une opération militaire.

La recherche de la vérité ignore les frontières. Ce matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic s’envole vers Amsterdam. Où un protocole spécial a été établi en secret avec les autorités néerlandaises. L’objectif : entendre enfin l’ex-militaire algérien Abdelkader Tigha. Un témoin clé dans une enquête longtemps muselée par la raison d’Etat. Plus d’une centaine de questions ont été préalablement envoyées aux Pays-Bas. Le juge Trévidic les posera au témoin. C’est un magistrat néerlandais qui fera office de traducteur. « Si Tigha parle et confirme en détail ce qu’il dit savoir, avoir vu et entendu, alors ce sera un élément crucial vers la piste d’une implication directe des autorités algériennes », explique Me Patrick Beaudoin, avocat des parties civiles, qui n’a eu de cesse de multiplier les demandes officielles d’audition depuis l’ouverture de l’enquête.

Tant à Paris qu’à Alger, les péripéties de l’enquête sont observées avec inquiétude. Car si le juge a déjà mis à mal la version officielle d’un acte de barbarie imputable aux seuls islamistes des GIA, il a également souligné, dans son instruction, d’évidentes contradictions laissant à penser que la diplomatie française a voulu « enterrer » le dossier et faire obstacle à la manifestation d’une vérité qu’il est bien décidé à établir, près de quinze ans après l’assassinat des sept moines du monastère de Tibéhirine.

Source: http://notrejournal.info/Moines-de-Tibehirine-Un-temoin-cle