Francaisdefrance's Blog

09/03/2012

Le Moyen Orient est devenu le plus important diffuseur et incitateur de l’antisémitisme au monde…

Bien analysé…

FDF

.

Le véritable « Apartheid » au Moyen Orient

.

Ceux qui aiment l’état Juif sont offusqués par l’organisation par des groupes occidentaux de la « Semaine de l’Apartheid » liée à Israël, mais ne sont pas d’accord entre eux sur la meilleure riposte à cette fête de la haine.

Cette campagne de dénigrement atteint des villes et des campus à travers le monde. Certains croient qu’Israël devrait plus insister sur ses efforts continus pour la paix, d’autres proposent de faire valoir son image en mettant en relief les réalisations dans de très nombreux domaines et les succès obtenus. D’autres enfin plaident en faveur d’un rappel de ce qu’est le « sionisme », un mouvement juif de libération nationale, et de ce qu’il n’est pas, du racisme. Toutes ces approches sont utiles, mais aucune d’elles ne résoudra le problème.

 

La recherche de la paix et de la prospérité n’est pas une preuve de bienveillance et de justice. Les régimes les plus oppressifs ont coexisté en paix avec leurs voisins, tout en réprimant leurs populations. Les sociétés les plus prospères ont rejeté leurs propres minorités. L’Afrique du Sud n’était pas un pays pauvre et arriéré technologiquement. La nation la plus riche et la plus avancée, les Etats-Unis, pratiquait récemment encore la ségrégation des noirs. L’accusation d’apartheid ne vise pas l’oubli de la vraie nature du sionisme, mais bien le rejet de l’existence même d’Israël. Aussitôt après que la poussière se fut déposée sur les camps nazis d’extermination, les Arabes et leurs alliés occidentaux se sont précipités pour reprendre le flambeau par la confusion entre les victimes avec leurs tortionnaires.

Une brochure de la Ligue Arabe de 1945 dit: « Pour les Arabes, en effet, le sionisme semble aussi hideux que tout ce que les nazis ont conçu d’expansion raciale aux dépens d’autrui ». Une brochure publiée par l’Olp en 1964, aussitôt après sa création, dit: « Le concept sioniste de la solution finale en ce qui concerne le problème arabe en Palestine et le concept nazi de la solution finale appliqué au problème juif en Allemagne, ont essentiellement les mêmes ingrédients de base, l’élimination de l’élément humain non désiré « 

Pourtant c’est bien cette organisation terroriste palestinienne qui a inventé le canard de l’apartheid vers le milieu des années 60, bien des années avant ladite « occupation » de la Cisjordanie et de Gaza. Bien entendu, cette accusation n’est pas seulement totalement fausse, mais elle est l’inverse de la vérité.

Si l’apartheid est un crime contre l’humanité, Israël est le seul pays au Moyen Orient où cet apartheid est absent, puisque sa population arabe jouit d’une égalité totale devant la loi et de plus de prérogatives que n’importe quelle autre minorité dans le monde libre, depuis la désignation de l’arabe comme langue officielle, jusqu’à la reconnaissance des fêtes religieuses non juives comme fêtes légales chômées.

 

En contraste, l’apartheid est un état habituel faisant partie intégrante des mœurs du Moyen Orient depuis un millénaire, et, aujourd’hui encore, les pays arabes et musulmans continuent à le pratiquer légalement, politiquement et socialement vis-à-vis de leurs minorités infortunées.

Alors comment se fait-il qu’Israël, un état sans apartheid, soit sous pression constante pour « se purifier », alors que les vrais coupables d’apartheid sont non seulement absous, et s’en sortent indemnes, mais de plus, l’Occident leur donne une plateforme mondiale pour blâmer les autres de leurs propres crimes ?

Au lieu de passer son temps à s’excuser et à protester de son innocence – par atavisme séculaire – Israël devrait adopter une stratégie dynamique, appeler un chat par son nom et dénoncer les vrais criminels de l’apartheid, les nations arabes et musulmanes du Moyen Orient. Cet apartheid prend des formes très variées selon les pays et certaines victimes ont subi plus d’une seule forme.

 

L’Intolérance religieuse

 

Sur le plan historique, les Musulmans se sont considérés comme différents et supérieurs aux autres croyants qui vivaient sous leur joug, connus comme les « dhimmis ». Aujourd’hui encore, ils ont préféré ne pas abandonner ce privilège. Les Chrétiens, les Juifs, les Baha’is sont des citoyens de seconde zone à travers le monde arabo-musulman. De même les groupes qui ne pratiquent pas le même Islam que celui des gouvernants sont partout opprimés, comme les shiites en Arabie ou les sunnites en Syrie, considérés comme des apostats dans un cas ou des ennemis dans l’autre.

 

L’injustice ethnique

 

L’héritage historique de l’intolérance s’étend au-delà de la sphère religieuse. Pendant longtemps les Arabes, les Turcs et les Perses ont été des maîtres impérialistes et ils continuent à traiter comme inférieures des populations, pourtant converties depuis longtemps à l’Islam, comme les kurdes et les berbères, qui ont voulu garder leur langue, leur culture et leurs coutumes sociales.

 

Le racisme

 

Le Moyen Orient est devenu le plus important diffuseur et incitateur de l’antisémitisme au monde, en utilisant aussi bien les diffamations moyenâgeuses (telles que l’usage du sang des enfants pour fabriquer la galette de Pâque) que des « canards » plus modernes (comme les Protocoles des Sages de Sion), décrivant les Juifs comme la source du Mal.

De même les Africains d’ascendance sub-saharienne sont traités avec un profond mépris, un vestige de l’histoire de cette région, épicentre de l’esclavage international mené par les marchands arabes.

 

La discrimination des sexes

 

La discrimination légale et sociale contre les femmes est envahissante à travers le monde arabo-islamique, allant de la violence endémique (la violence domestique et le viol de l’épouse ne sont pas considérés comme des crimes, par exemple) aux centaines d’exécutions chaque année, légales ou extra-légales (crimes d’honneur, par exemple).

La discrimination contre les homosexuels est encore pire.

 

Le refus de citoyenneté

 

Ne pas donner la citoyenneté ou les droits civils à un large segment d’une population pourtant née dans le pays est une situation habituelle. Les communautés palestiniennes dans les pays arabes offrent l’exemple le plus frappant de cette discrimination (ainsi au Liban, les Palestiniens ne peuvent pas posséder des biens, des professions leur sont interdites, ils ne peuvent pas circuler librement…). Les Bédouins dans les états du Golfe et des centaines de milliers de kurdes en Syrie ont subi des discriminations analogues.

 

L’inégalité devant le travail

 

La maltraitance des travailleurs étrangers, notamment les employés domestiques, allant des abus sexuels à l’emprisonnement de fait ou même le meurtre, est monnaie courante et largement tolérée partout au Moyen Orient, notamment dans les états pétroliers où vit une population importante d’expatriés.

 

L’Esclavage

 

Les pays arabes demeurent le plus important refuge de l’esclavage dans le monde, depuis le trafic des enfants et des femmes en Arabie saoudite et dans les pays du Golfe jusqu’à l’esclavage endémique au Soudan et en Mauritanie. C’est pourquoi, les islamistes arrivés au pouvoir aujourd’hui n’ont aucun scrupule à demander la légalisation de l’esclavage.

 

L’oppression politique

 

Nombre de régimes moyen orientaux ont des systèmes de gouvernance plus que répressifs visant à perpétuer l’apartheid par une minorité dominante: alawites en Syrie, Tikritis dans l’Irak de Saddam Hussein, oligarchie saoudienne, dynastie hashémite en Jordanie, coterie militaire en Egypte, minorité sunnite à Bahrein…

 

 

Probablement qu’il s’agit de l’anachronisme le plus saisissant de l’histoire, ces abus endémiques ont échappé jusqu’à ce jour à toute investigation et à toute condamnation !

Les gouvernements occidentaux hésitent sans doute à stigmatiser des alliés autoritaires pour ne pas éveiller leur hostilité et leurs élites les ont absous de leurs responsabilités, dans la pure tradition de condescendance de l' »homme blanc » vis-à-vis de ses anciens colonisés, les considérant comme des créatures abruties, incapables d’assumer leur destin.

Il est grands temps de dénoncer ces pratiques de discrimination et d’obliger ces régimes arabes à accepter de se soumettre aux principes de décence et de responsabilité. Cette volonté de recherche de la vérité du terrain mettra à nu la vacuité de la campagne pour délégitimer Israël, et facilitera la paix et la stabilité régionale.

L’histoire a montré que la discrimination systématique et conséquente est une menace non seulement pour les minorités opprimées, mais pour la santé politique des sociétés qui les opprime. Le jour où ces régimes autoritaires arabes et musulmans commenceront à considérer tous leurs citoyens comme égaux, alors ils pourront transcender leur malaise et regarder l’avenir comme un véritable printemps socio-politique.

Par Ephraïm Karsh, professeur au King College de Londres, spécialisé dans les études du Moyen Orient et de la Méditerranée, directeur du Middle East Forum (Philadelphia) et auteur d’un ouvrage récent, « la Palestine trahie »

Jerusalem Post du 5 mars 2012

Traduit par Albert Soued, écrivain http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

.

Merci à JC…

15/01/2012

Vous avez tout faux, M. Montebourg, lorsque vous parlez de l’Algérie !

Petite mise au point reçue par mail…

FDF

.

« Kabyle.com : Que vous apporte cette double culture dans votre vie de tous les jours ?

Dixit Arnaud Montebourg   « je crois nécessaire de refonder les relations avec l’Algérie. Il faut revisiter ensemble l’histoire et réparer les erreurs commises de part et d’autre. L’Algérie du temps de la colonisation était un pays d’apartheid et d’une rare violence. Ma famille était au milieu de cette histoire. Toute mon enfance fut travaillée par ces questionnements. Cela a beaucoup compté dans l’acquisition de ma confiance en la République ».

Vous êtes avocat, M. Montebourg, vous connaissez le poids des mots et le libellé des phrases alors pourquoi baignez-vous dans la désinformation volontaire ?, ouvertement vous insultez la population Pied noir en critiquant aussi clairement la colonisation et en nous accusant d’avoir pratiquer l’apartheid, je suppose que vous ne connaissez pas ce que cela veut dire sinon vous auriez déjà fait amende honorable.

Ou avez-vous pu constater un système d’apartheid d’une rare violence en Algérie, M. Montebourg ?, certainement dans vos rêves.
Y avait-il des lois concernant la division spatiale du pays imposant des zones de résidence géographiquement séparées et racialement déterminées ? : NON,
Y avait-il un système qui limitait dans la vie quotidienne des européens leur rapport avec les musulmans ? Je réponds NON !, pas du tout puisque personne n’a interdit qui que ce soit
Y avait-il des foyers nationaux systématiquement séparés comme en AFS ?, NON dans les villages ou les villes les populations étaient mélangées hormis naturellement les quartiers  à prédominance européenne ou musulmane (comme en France actuellement) mais vous-même, côtoyez-vous des musulmans autres que les membres de votre famille dans votre entourage ??, cela m’étonnerait.
Y avait-il des attributions différentes dans le droit à la propriété suivant que vous étiez européens ou musulmans ? , NON ! la loi était la même pour tout le monde
Y avait-il un enseignement différent entre l’une et l’autre des deux communautés ?, encore NON, le système éducatif était le même pour tous les scolarisés
Y avait-il, dans les écoles françaises des interdits concernant les enfants musulmans ?, NON
Y avait-il dans les transports M. Montebourg, des règles concernant leur utilisation ? encore une fois NON.
Y avait-il une exclusion des arabes du paysage politique ? NON, le président de l’assemblée algérienne comme le maire d’Alger était arabe, comme beaucoup d’autre maires et députés.
Y avait-il au niveau religieux des interdits de prêche? NON, NON et toujours NON, tous les villages possédaient leur mosquée comme leur église  ou leurs temples et chacun était libre de pratiquer le cultede son choix.
Imaginons M. Montebourg qu’il y ait eu un régime d’apartheid en Algérie : Dans ce cas :
comment se fait-il ? que 60 à 70 % de la population algérienne souhaitait que l’Algérie reste Française.
comment se fait-il ? que des villages entiers de musulmans ont vu leurs habitants défiler en Juillet 1962 avec drapeaux français, initiative d’ailleurs sévèrement réprimés par vos amis du FLN
comment se fait-il ?, actuellement, qu’une majorité d’algériens en Algérie regrettent amèrement leur indépendance et surtout le départ des Pieds Noirs sans parler de ceux, très nombreux qui souhaiteraient les voir enfin revenir réalisant que leur vie était bien plus prospère en ce temps-là, leur niveau de vie ayant régressé depuis.
Votre démagogie va au-delà de tout raisonnement, comment pouvez-vous citer d’un côté un système d’apartheid d’une rare violence et d’un autre, assurer que la famille de votre grand-père maternel (arabe non !!! Kabyle), jouissait de riches patrimoines ?, comment a-t-elle fait pour le devenir ? que penserait votre grand père Khermiche Ould Cadi de ce que vous aliénez, M. Montebourg ?, je ne suis pas sûr qu’il soit du même avis que vous pour la colonisation ; Si il aimait comme vous dites la France c’est que justement en Algérie il devait avoir des amis Pieds Noirs comme beaucoup d’arabes d’ailleurs à cette même époque.

En parlant d’Apartheid, pourquoi M. Montebourg ne parlez-vous pas de tous les pays Arabes sans exception qui ne tolèrent aucune autre religion sur leur sol et qui discriminent les chrétiens, coptes en Egypte, chrétiens Kabyles en Algérie, Chrétiens au soudan au Nigéria, en Somalie en arabie Saoudite etc etc etc ce n’est même plus de l’apartheid, mais bien de l’inquisition? Voir détail en pièces jointes (Explosif M. Montebourg)

Les Pieds Noirs n’ont pas à rougir de leurs aïeuls, travailleurs infatigables, car ce qu’ils ont faits, était constructif et a propulsé votre famille, de la préhistoire à la prospérité, ne vous en déplaise M. Montebourg. Peut-être que si la France n’avait pas eu une présence en Algérie seriez-vous aujourd’hui comme une multitude « d’Harragas » essayant de traverser la méditerranée vers la terre promise, malgré la richesse supposée de votre famille.

Vous affirmez publiquement que l’immigration est une chance  pour la France, et la régularisation des sans-papiers  la diversité, la discrimination positive et vous défendez bec et ongles le droit à porter la burqa ?

Le port du voile islamiste ou autre hijab constitue un refus d’intégration et une marque évidente de provocation et d’affirmation ultra islamiste.

 De quelle immigration parlez-vous ? L’arabo musulmane qui coute à la France 30 à 50 Mlds € annuel (1/3 du déficit public) celle des franco et quelque chose pas vraiment français et jamais intégré parce qu’ils ne le veulent pas et surtout parce que l’islam le leur interdit

Accueillir des migrants en surnombre auxquels nous n’avons à proposer que l’assistanat, l’économie parallèle et la délinquance, au nom de la compassion et du rachat de nos fautes présumées, est un faux argument auquel nos compatriotes cèdent trop facilement. L’alibi de la solidarité et de l’aide au tiers-monde ne tient pas

L’immigration, conséquence du sous-développement et d’une décolonisation ratée, ne saurait en constituer le remède. Faire appel aux bons sentiments d’une opinion publique manipulée, mal informée et indûment culpabilisée, pour lui faire accepter l’intrusion sur son territoire d’une immigration envahissante qui tend à ruiner notre économie et à détruire notre identité, sans bénéfice décelable pour les pays d’origine des migrants, constitue une supercherie mortelle

Les intellectuels, politiques, magistrats, gens d’église, de media, de lettres et du spectacle, belles âmes en quête de valorisation personnelle ou électorale, qui jouent de la corde sensible pour instrumentaliser la pitié des Français, se trompent ou nous trompent.

Nous n’avons, à ce titre, aucune leçon de générosité à recevoir d’apprentis sorciers et d’idéologues toujours prêts à dénigrer la France, pour soigner leur image politique et promouvoir leur vision d’une humanité hors-sol, grise, déculturée et amnésique

Si nous devions vous écouter M. Montebourg alors nous courons sans souci dans le précipice, après que nous ayons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir, la véritable maladie de la France M. Montebourg est la Bi nationalité qui confère à certains un plus, surtout ne parlez plus d’égalité de droit français

La double nationalité est un rempart à l’intégration… »

Pièces jointes: L’Apartheid dans les pays musulmans

Et: Les chiffres de l’immigration arabo musulmane

Source: A.S.

03/08/2011

Halal: nous allons connaître le double apartheid…

Avec des responsables comme celui de l’EuroPrimeurs à Creil, nous y allons tout droit. Christine Tasin (Résistance Républicaine) nous explique…

FDF

.

Supermarché halal à Creil : ils veulent installer l’apartheid en France !

On se souvient des débats lors de l’affaire des Quick halal et, plus généralement, à propos des tentatives d’halaliser notre nourriture qui n’en demandait pas tant qui se multiplient de façon extrêmement inquiétante… Un pas supplémentaire vient d’être franchi, avec l’ouverture à Creil d’un supermarché halal (il ne faut pas manquer la photo qui illustre l’article du Parisien, et cette épouvantable vision d’une femme enfoulardée, cachée, travestie… qui dit mieux que tout pourquoi le halal et ce à quoi il renvoie, une obligation coranique, sont scandaleux et inacceptables en France).

 Qu’il y ait une demande de la part des musulmans, on peut le comprendre, c’est de bonne guerre. Que les pouvoirs publics et les responsables de magasins acceptent cette demande est invraisemblable. On est en train de construire, dans la France de 2011, un monde qui ressemble de plus en plus à l’Afrique du Sud des années 80, avec l’organisation délibérée de la séparation de deux types de population.

Rappelons-nous que la viande halal et, plus largement, toute la nourriture halal, est réservée aux musulmans et que, contrairement à ce qu’affirment certains comme notre secrétaire d’état au commerce Frédéric Lefebvre, qui a tellement  de « stigmatiser » qu’il refuse de nous informer de ce que nous mangeons, le halal est interdit, de fait, mais sûrement, aux autres pour un certain nombre de raisons que nous rappellerons :

–          Les chrétiens n’ont pas le droit de manger de la viande sacrifiées en direction de la Mecque et consacrée par les tenants d’une autre religion

–          Les athées n’ont pas le droit de manger de la viande tuée au nom d’un Dieu

–          Les laïques n’ont pas le droit de financer un culte, le culte musulman en l’occurrence, en achetant de la viande (ou toute nourriture) halal, puisque ce faisant ils financent les mosquées délivrant, contre monnaie sonnantes et trébuchantes, la certification halal.

–          Les amis des animaux et plus largement les ennemis de la souffrance gratuite ne sauraient manger de la viande venant d’un animal que l’on a égorgé sans l’étourdir, le laissant agoniser dans de terribles souffrances pendant de longues minutes.

Halal

–          Les adeptes de la raison et du progrès ne sauraient communier autour d’un rite barbare inventé au début du Moyen Age, en des temps d’ignorance et de superstition.

–          Les individus soucieux de leur santé ne sauraient consommer de la viande qui risque de leur apporter de graves troubles de santé, comme le répètent un certain nombre de vétérinaires.

Et puis, et puis… qu’est-ce que ces gens qui se mettent à part de tout et de tous à cause  de croyances personnelles et vont jusqu’à prétendre que lorsqu’on boit du vin ou qu’on mange du saucisson on est racistes ?

Rappelons-nous que les Quick halal, par exemple, excluent donc les non-musulmans, les mangeurs de porc ou buveurs de vin  puisque le halal implique que le non-halal ne voisine pas avec du halal, au point que l’on a vu disparaître les sandwichs au jambon de nombre de cafés et distributeurs automatiques et même de quartiers pour ne pas dire de villes entières… La séparation des consommateurs sur une base religieuse est donc et actée et effective et acceptée pour ne pas dire encouragée, bien que notre constitution nous l’interdise !

Rappelons-nous que certaines rues, le vendredi, sont réservées aux prieurs musulmans et interdites  aux autres.

Rappelons-nous que, à ce train-là, arriveront bientôt en France les pancartes que l’on voit fleurir dans certains quartiers anglais, interdisant dans les zones décrétées « sous charia » les femmes non voilées, les homosexuels, les jeux de hasard, la prostitution etc.

Vous avez dit apartheid ?

Non, double apartheid, car l’apartheid qui nous menace ne sépare pas seulement les musulmans des non-musulmans, il sépare aussi les hommes et les femmes, celles-ci étant mises à part, cachées, voilées, avec des horaires réservés dans les piscines, des places loin des hommes pour les spectacles ou autres lieux publics…

Oui, monsieur  le Directeur de l’EuroPrimeurs, c’est cela que vous êtes en train de fabriquer, à Creil et  bientôt partout en Ile de France et en province, comme vous vous en vantez sans vergogne. Et pour le sourire (et l’argent…) de 10% de la population vous excluez et stigmatisez délibérément les 90% restants à qui vous imposez, sans le dire, un monde dont ils ne veulent pas.

La fin ne justifie pas toujours les moyens, Monsieur le Directeur. L’argent ne peut pas tout justifier.

Les prochaines étapes ? Elles sont évidentes : faire disparaître, peu à peu, les commerces non halal des zones islamisées, habituer les Français à manger halal faute d’autre chose dans leur quartier et, peu à peu, généraliser le halal partout… Comme çà si un jour l’étiquetage « bête étourdie sans étourdissement » venait, par miracle, à être obligatoire, ce serait trop tard… il n’y aurait plus que du halal partout et une société islamisée, de gré ou de force.

Christine Tasin

Résistance républicaine

P.S J’invite chacun à manifester sa réprobation aux maires, députés etc et notamment à monsieur le Maire de la mairie de Creil, au Directeur d’Euro-primeurs, dont on ne trouve pas encore les références sur Internet, mais cela ne saurait tarder…

Source: http://medias-france-libre.fr/

L’adresse: boulevard Salvador Allende 60100 Creil

FDF

11/07/2011

Apartheid scolaire: l’islam déclenche les hostilités…

Et un grand pas de plus pour les momos ! Cours d’égorgement pour l’Aïd, cours de haine anti-chrétiens, cours de sensibilisation au Jihad, cours de terrorisme, je pense que tout est prévu au programme…

Au nom de tous les enfants du monde, indignons nous !

FDF

.

Une école maternelle islamique bientôt à Bordeaux !


De Lille à Nice en passant par Lyon, l’apartheid scolaire se dessine…

Lu sur Info-Bordeaux:

Le projet n’est pas encore abouti, mais il avance sérieusement. Bordeaux pourrait bientôt avoir sa 1ère école musulmane. Sous l’égide de l’association « le Palmier des Savoirs », une école maternelle musulmane devrait ouvrir, avec comme but à plus long terme, l’ouverture d’un collège et d’un lycée.

Un emplacement en centre-ville semble privilégié par les organisateurs. Selon l’un d’entre eux, l’objectif est « d’offrir une éducation scolaire de qualité pour nos enfants et leur apprendre très tôt à vivre pleinement leur religion ».

Pour le moment, il existe moins une dizaine d’établissements privés de ce type en France, mais les projets se multiplient devant le nombre sans cesse croissant de musulmans.

Source: http://www.islamisation.fr/

11/05/2011

De la rose au niqab.

Dédié aux socialistes qui ont la mémoire courte…

FDF

.

La manifestation contre les « métèques »

Le 1er février 1935, François Mitterrand participe à la manifestation de l’Action française contre les médecins étrangers autorisés à exercer en France, aux cris de « La France aux Français » (plus connu sous le nom réducteur de manifestation contre « l’invasion métèque »).

Sa participation à cette manifestation fut attestée par deux photographies[4], publiées dans Les Camelots du Roi de Maurice Pujo[5], où François Mitterrand apparaît face à un cordon de policiers. Le président ne niera pas avoir participé à cette manifestation mais n’en reconnaîtra pas le mot d’ordre[6],[7].

Selon une théorie énoncée principalement par Jean Lacouture, mais abandonnée par cet auteur lors de sa collaboration ultérieure au livre de Patrick Rotman[7], la présence de François Mitterrand dans une foule confuse à la fin de cette manifestation contre « l’invasion métèque »    

Dix mai 1981, le visage de Mitterrand s’affiche à la télévision et c’est une grande joie. La gauche attend depuis de si nombreuses années le pouvoir, enfin elle l’a ! Bien que je ne fus pas à l’époque, ni jamais d’ailleurs, adhérente du PS, mon cœur a toujours été à gauche et je m’étais engagée, pour la première, et la seule fois de ma vie, modestement dans cette campagne. Avec un voisin nous étions allés faire la tournée des popotes dans notre quartier afin de convaincre les gens d’oser la gauche. Nous devions rassurer que : « non les Russes ne sont pas à notre porte, le couteau entre les dents, et non on ne va pas vous piquer vos économies ! ». L’union de la gauche et la présence des communistes effraient encore pas mal de monde à l’époque…

Je sais, pour avoir des amis communistes, que c’est une alliance bancale car les cocos, comme on dit à l’époque, n’ont jamais aimé les socialistes. Sentaient-ils déjà que Mitterrand allait les torpiller ?…. Mais ils ont été capables pour un temps de mettre leurs animosités réciproques dans leurs poches et leurs mouchoirs par-dessus…et ne dit-on pas que l’union fait la force ? Et puis, je n’ai pas peur des cocos, mon père a toujours acheté l’humanité-dimanche quand j’étais jeune… ! Je vais donc boire le champagne chez mon voisin, nous pensons avoir mis une petite pierre à l’édifice; cette victoire n’est-elle pas un peu la nôtre, nous qui avons porté la bonne parole ? Nous méritons bien une petite coupe Tchin Tchin ! Nous suivons à la télévision les scènes de Paris en liesse, il y a une si belle et si joyeuse explosion de bonheur!

Quelques jours plus tard c’est avec beaucoup d’émotion que je regarderai la grandiose manifestation d’investiture pilotée par Serge Moati, je suis vraiment émue, presqu’aux larmes, quand Mitterrand dépose une rose sur la tombe de Jean Moulin, je pense à mon père résistant déporté que ce geste doit bouleverser aussi au même instant. Je réalise, aujourd’hui, que ça a été ma seule vraie grande émotion pour la vie politique …. Il y avait, me semble-t-il, à l’époque, un immense espoir que cette vague rose avait fait naître. On y croyait vraiment. Mitterrand, homme de grande culture, avait de la classe, j’aimais quand il parlait des paysages de France, de la terre de France, qu’il avait si bien observée, de ses couleurs, de sa consistance, de sa douceur. Je crois que cet aspect du personnage était sincère mais aimait-il les Français ou le pouvoir?

Il y aura ensuite les premières mesures positives de la gauche qui laisseront à penser qu’elle tient ses engagements. La cinquième semaine des congés payés, la retraite à 60 ans et surtout j’approuve l’abolition de la peine de mort proposée par le courageux Badinter…. Les années passent, un brillant premier ministre, Fabius, vient nous faire un discours tout aussi brillant sur la nécessaire modernisation de l’industrie française…. Il est vraiment brillant ce type mais je réaliserai rapidement que moderniser l’industrie française c’est fermer les usines, c’est arrêter les hauts fourneaux de l’est et envoyer les Lorrains chercher du boulot sur les chantiers de La Ciotat qui quelques années plus tard licencieront aussi. Moderniser c’est fermer usines et entreprises et fabriquer des chômeurs ! Triste bilan pour la gauche, quelle modernisation aurait fait la droite, mieux ou pire ?

Je voterai une seconde fois pour Mitterrand, plus par devoir que par conviction. Et, professeur d’Education physique et sportive, je ne comprendrai rien à l’attitude de la gauche en 89 lors de l’affaire dite « du voile à l’école » ! Que la gauche laisse des bigots faire entrer la religion à l’école, sous cette forme là surtout, est intolérable! MA gauche permettant ce que et la Turquie et la Tunisie, interdisent, m’horrifie, je sens que nous avons des hésitations stupides ! Il me paraît évident que nous abdiquons le principe fondateur de notre école laïque car les personnes à l’initiative de ces exigences ont des idées derrière la tête qui n’ont rien de républicaines. Cette relation au corps des filles ne me dit rien qui vaille!

Je perçois, dès cette affaire de Creil, qu’on veut stopper les musulmanes dans leur volonté d’émancipation, on exige d’elles maintenant qu’elles se distinguent religieusement à l’intérieur de l’espace public français, en commençant le plus tôt possible c’est à dire à l’école. En laissant faire, ce gouvernement de gauche approuve, de fait, la mise sous tutelle des petites filles, qui ne sont plus alors considérées comme des citoyennes françaises en devenir, mais, avant tout, comme des fillettes musulmanes dont on reconnaît, implicitement, l’ infériorité qui est leur « lot religieux ». De plus on permet à une communauté d’imposer sa règle religieuse à toute une France profondément imprégnée de laïcité et je sais que ça, ça nuira à la cohésion de notre société, et que ça ne s’arrêtera pas là ! Comme j’avais raison! L’offensive se poursuivra, vingt ans plus tard nous aurons, dans nos rues des milliers de voile et, pour finir, nous verrons le niqab, épouvantable voile saoudien intégral ! Le PS laissant la droite seule s’opposer à cela !

Pourrai-je jamais pardonner à ma famille cet abandon de quelque chose dont j’étais si fière ? Mon objectif professionnel de l’ époque était limpide: travailler à l’épanouissement des adolescent(e)s, par la pratique sportive, par le jeu, par la joie. Encourager les enfants timides, les libérer de leurs complexes de ce corps en transformation, quelquefois douloureuse, les encourager à voir en lui un ami, pour le professeur d’Education Physique et sportive que j’étais, c’était mon idéal, c’était mon oxygène, et c’était simple et clair ! Laisser voiler ces jeunes-filles, c’était admettre qu’elles ne devaient pas disposer de la liberté de leur corps, comme les garçons. En mettant ce voile, on mettait un voile sur mon métier, un voile sur MA République! Certaines jeunes- filles seront plus tard interdites d’activité sportive par leurs familles, puis il y aura les dispenses d’EPS pour cause de ramadan et tant d’autres choses qui transformeront inexorablement notre République. C’est en 1989 que tout s’est joué ! Nous avions mis, avec cette histoire, le doigt dans l’engrenage religieux islamique!

N’aurait-il pas fallu à l’époque, une mobilisation de choc des femmes, mais aussi de tous les laïques? Nous aurions dû, face aux hésitations et à la faiblesse de Jospin, faire quelque chose de plus percutant, porter un badge, par exemple, dans le genre : « la liberté des femmes n’a pas de voile »! Quelques femmes ont agi, mais nous avons failli, il aurait fallu une mobilisation générale ! Mais les gens de gauche ont tant de mal à châtier les leurs quand ils sont au pouvoir et qu’ils commettent des erreurs, je l’ai vérifié, par la suite, plusieurs fois ! Ça m’a donné une leçon définitive: je ne serai jamais plus captive d’un vote!

Les islamistes ont dû bien rire de nos reculs, poursuivant ensuite une stratégie qu’ils élaboraient et qui dure encore! Vingt ans ans plus tard, je sais que cette faiblesse de ma famille politique, ce manque de fermeté a été une erreur historique aux conséquences irréparables !

Je lui en veux terriblement à cette gauche, dont certain(e)s élu(e)s ont, par la suite, mis en place de véritables espaces d’apartheid jusque dans les piscines ! Cette gauche, inconsciente voire complaisante face à la montée de l’islam radical, a failli dans la défense, des femmes dont elle aurait dû oeuvrer à l’émancipation, de la laïcité et des valeurs de la France. Elle a facilité et encouragé une transformation de nos espaces publics dans lesquels certains de nos concitoyens ne se reconnaissent plus aujourd’hui, se sentant maintenant étrangers dans leur propre pays.

J’en reste honteuse et orpheline !

Par http://ripostelaique.com/10-mai-1981-10-mai-2011-de-la-rose-au-niqab.html

10/10/2010

France: un régime d’apartheid ?

.

Où l’on reparle de ce con de Cortex…

FDF

.

Un homme à été arrêté sur ordre des puants du CFCM pour avoir cramé un coran et posté la vidéo sur youtube, hors quiconque est déjà allé sur youtube n’a pas pu rater des vidéos dont on a fait la compilation ici :

(lire la vidéo)http://www.youtube.com/watch?v=wSFnJLqn3tM&feature=player_embedded#!

Ou encore cette vidéo là

(lire la vidéo)http://www.youtube.com/watch?v=OJviivbNJTw&feature=player_embedded

 

Et il y en a pleins d’autres.

Hors, il n’y a qu’un seul type de gens qui ont des problèmes suite à des vidéos postés sur youtube, c’est ceux dont on ne ressent pas le besoin de préciser  « comme les autres » après avoir dit qu’ils étaient « français ».

Bref il y a donc deux sortes de français, les « blancs » voués à l’excuse et à la repentance éternelle et donc condamné à vivre complexés et dans le doute perpétuels, puis les autres « comme les autres », français simplement « parce qu’ils ont des papiers » jouissants de tous les droits sans aucune contrainte et sans aucun complexes ni aucun compte à rendre à personne, pouvant jouir comme bon leur semble de la vie de leur serf « souchiens ».

Merci à JLB pour l’info…