Francaisdefrance's Blog

08/11/2010

YouTube tente de purger son site des vidéos d’un imam radical proche d’Al-Qaïda.

S’ils veulent purger, ils le peuvent. Il y a des « têtes », chez YouTube… Au fait, l’autre idiot de Limoges, il est toujours vivant?
FDF
YouTube tente de purger son site des vidéos d’un imam radical proche d’Al-Qaïda
La plateforme de vidéos en ligne a commencé à retirer de son site des centaines de vidéos d’Anwar al-Awlaki, un imam yéménite considéré comme l’un des principaux porte-parole d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique.  

Par Sébastian SEIBT (texte)

C’est un grand nettoyage qu’a lancé YouTube. Peut-être le plus important de son histoire. Depuis quelques jours, le célèbre site de partage de vidéos a commencé à faire le ménage dans ses contenus pour supprimer ceux « incitant à la haine » et, plus spécifiquement, les prêches de l’imam yéménite né aux États-Unis Anwar al-Awlaki, appelant au djihad.

Agissant sur une demande conjointe des autorités américaines et britanniques, le site, propriété de Google depuis 2006, aurait d’ores et déjà effacé des « centaines » de clips de cette nature qui étaient en circulation.

En début de semaine, la secrétaire d’État à la Sécurité britannique, Pauline Neville-Jones, a enjoint l’administration Obama de faire pression sur le géant de l’Internet afin qu’il s’attelle à la tâche et fasse « disparaître ces discours de haine qui appellent au meurtre de sang-froid ».

Jusqu’à présent, YouTube a toujours renâclé à ôter des vidéos de son site à la demande d’un État. L’opérateur considère en effet qu’il ne doit pas être tenu pour responsable du contenu mis en ligne par ses utilisateurs. Surtout, il estime que se plier aux exigences d’un État reviendrait à mettre le doigt dans l’engrenage de la censure.

Prêches en anglais

Mais le gouvernement britannique a su relier directement la diffusion des prêches d’Anwar al-Awlaki à un événement qui a choqué tout le pays. En mai dernier, une étudiante britannique, Roshonora Choudhry, avait attenté à la vie du député Stephen Timms. Elle avait ensuite témoigné, révélant qu’elle avait commis ce geste après avoir écouté les paroles de l’imam.

Celle-ci avait indiqué être tombée sur ces vidéos un peu par hasard et s’être « laissée séduire » par le message d’Anwar al-Awlaki. La secrétaire d’État à la Sécurité britannique a souligné qu’environ 5 000 clips de l’imam, considéré comme l’un des principaux porte-parole d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique, étaient disponibles sur YouTube.

Le représentant démocrate du 9e district de New York, Anthony Weiner, a repris cette bataille à son compte, jeudi, déplorant que ces vidéos aient été vues plus de 3,5 millions de fois. « Avec YouTube, les États-Unis facilitent contre leur gré le recrutement de terroristes », a-t-il regretté.

Anwar al-Awlaki, qui a vécu aux États-Unis de 1993 à 2002 puis au Royaume-Uni jusqu’en 2004, a la particularité de s’exprimer parfaitement en anglais et de chercher à séduire de potentielles nouvelles recrues dans les pays « occidentaux ».

Dans un premier temps, YouTube cherche à débarrasser son site de tous les prêches en anglais de cet imam. Cette tâche de grande ampleur se heurte au nombre d’extraits déjà mis en ligne mais aussi au fait que, ces derniers jours, certaines vidéos effacées ont réapparu. Une petite guéguerre entre YouTube et les défenseurs de l’imam fanatique semble donc en cours.

En outre, il reste toutes les vidéos dans lesquelles Anwar al-Awlaki s’exprime en arabe. Plusieurs d’entre elles ont été retrouvées par France24.com et constituent clairement des appels au djihad.

Source: http://tinyurl.com/3xpu59d

20/09/2010

La charia gagne du terrain… Mais chut…………….

C’est une évidence. Désormais, les appels à l’application de la charia dans les pays envahis par les islamistes sont choses courantes. Le pire est que personne n’ose rien dire… sauf les membres de la « résistance »… Les gouvernements ouvrent ils les yeux? C’est fortement inquiétant…

FDF

.


Tandis que les pays musulmans se débarrassent progressivement des Chrétiens, après s’être débarrassés des Juifs, en revendiquant, sur les terres qu’ils ont arrachées à leurs occupants historiques, une pureté raciale que l’on n’avait connue que chez leurs amis nazis, ils exigent des démocraties, plus de tolérance et plus de droits. Tout en faisant valoir un droit légitime à la création d’une mosquée à Ground Zero, leurs lois interdisent toute construction d’église, de synagogues ou de temples en terre d’Islam. Ils font accepter le Hallal dans l’Europe chrétienne (dans combien de temps exigeront ils le retrait de la charcuterie des supermarchés ?), mais ils font tuer le cheptel de porcs en Egypte. Tant que ça marche, pourquoi se priver.

Leur dernière victoire est l’application de la Charia aux Etats Unis. J’ai écrit application, pas reconnaissance. Molly Norris est américaine. Elle vivait à Seattle. Aujourd’hui, elle vit cachée. En avril dernier, par solidarité envers les auteurs d’un show TV « South Park » menacés de mort car un épisode avait heurté la sensibilité des musulmans, elle avait décrété, sur facebook, la journée mondiale de la caricature de Mahomet. (Etant hébergés en France chez Over-Blog, nous avions décidé, à drzz, de ne pas relayer cet évènement, n’ayant qu’une confiance relative dans la résolution de notre hébergeur à faire respecter la liberté d’expression).

Le 15 septembre dernier, le FBI a conseillé à Molly Norris (et l’a assistée) de disparaitre de la surface du globe : changer de nom, changer de métier, changer de ville, s’inventer une nouvelle identité, rompre avec ses amis, sa famille et ses proches, pour qu’on ne puisse pas remonter sa trace. Ce qu’elle s’est empressée de faire.

La raison vous l’avez comprise, est que les islamistes ont appliqué la Charia (la loi islamique), sans s’encombrer de demander la permission, ni même l’opinion des américains.

Pendant qu’à New York une branche islamiste exige le strict respect de la loi américaine pour l’édification de leur mosquée, une autre, à Seattle décide de la rejeter, et d’appliquer la loi coranique. A New York ils exigent le respect de la liberté de culte, et le condamnent à Seattle. Comme disait ma gardienne : « à eux le bénéfice de la démocratie, à nous les contraintes de la Charia. »

L’imam américano-yéménite Anwar al-Awlaki, âgé de 39 ans, a donc émis un jugement. Molly a été reconnue coupable au cours d’un procès dont personne n’a eu connaissance, et qui fut strictement conforme aux règles de la Charia. Coupable de blasphème, elle a été condamnée à mort.

La puissante Amérique, le FBI, ne peuvent rien faire. Selon David Gomez, responsable du contre terrorisme à Seattle, personne ne peut la protéger. Les Etats Unis sont donc débordés… trop d’islamistes sur leur sol sont déjà prêts à exécuter la sentence (Les Etats Unis comptent dix fois moins de musulmans qu’en France, toutes proportions gardées). En France, en juillet dernier, lors des violentes émeutes de Grenoble, suite à une condamnation à mort également prononcée par des milieux islamistes, la France a adopté la même attitude que les Etats Unis : les condamnés à morts, des policiers de la brigade anti criminalité et leurs familles, ont été mutés car ici non plus, on ne peut pas les protéger.

Ma pensée sincère va à cette jeune femme dont la vie vient d’être bouleversée à cause de la cécité d’une nation qui n’a pas vu le danger islamiste monter sur son sol. Ces quelques dessins sont là pour se souvenir qui nous sommes et ce que nous défendons. Je crois les français assez couillus pour ne pas laisser mémère les pousser trop longtemps dans les orties, et les islamistes assez cons pour continuer à pousser…

Jean-Patrick Grumberg