Francaisdefrance's Blog

19/10/2011

Affaire Banon classée: le chèque a du être de taille…

Qu’est ce que l’on nous a pris pour des cons avec cette sombre affaire DSK… Chapeau au dernier nommé! Il a su grâce à la surmédiatisation se faire adouber et passer pour une victime… Le PS, il avait déjà fait une croix dessus. Pas besoin d’émoluments d’élu pour se vautrer dans le fric, le Dominique… Ni pour basculer sur un canapé tout ce qui remue et porte une robe… C’est une maladie, a t’on dit. C’est la fatalité des grands malades: il n’existe aucune guérison possible. Alors, on pardonne… C’est normal. Et l’on stigmatise toutes ces provocatrices qui ont osé toucher à son « intégrité ». 

Mais bon: ici bas, tout s’achète, même le silence et la renonciation; il suffit d’y mettre le prix.

C’est pourquoi, je ne me fais pas de souci pour Tristane Banon: son avenir est assuré… Celui de DSK aussi, par le fait. (Elle vient d’ailleurs de sortir un livre: http://tinyurl.com/68j9v7n)

 Quel monde pourri…

FDF

.

« C’est à pas de loup que Tristane Banon s’est présentée sur le plateau de la matinale de Canal+ ce mercredi matin. La jeune écrivain, qui accusait Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol en 2003, a annoncé qu’elle ne se constituerait pas partie civile.

Ce retrait siffle la fin de l’affaire.

Elle a toutefois rajouter qu’elle continuerait pour militer en faveur de loi plus protectrice à l’égard des femmes victimes.

« Le parquet a fait quelque chose d’unique : il dit qu’il y a eu agression sexuelle mais qu’il ne peut pas poursuivre. Il (Ndlr : DSK) est officiellement un agresseur sexuel, même si je continue à dire que c’était une tentative de viol », a assuré Tristane Banon.

« Je ne vais pas me constituer partie civile, car je voulais être reconnue dans mon statut de victime et c’est fait. Je n’ai pas fait ça pour l’argent ou la gloire. Officiellement, je ne suis pas une menteuse, je ne suis pas une affabulatrice », se réjouit la fille de la socialiste Anne Mansouret. »

Source: Le Post

14/07/2011

Affaire DSK: le « cas Banon » vu par nos « amis » muslim…

Le « cas Banon »… Ce n’est pas moi qui l’ai trouvée, celle-là… Tant pis. Rendons à « Zhenri »…

FDF

.

Vu sur Oumma.com:

Strauss-Kahn/Banon : une affaire longtemps passée sous silence…

Omerta. A l’occasion de la plainte pour tentative de viol déposée la semaine dernière par la romancière Tristane Banon à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn, Oumma revient sur le scandale au cœur de cette affaire : les connivences politiques et médiatiques qui ont permis d’occulter durant huit ans un éventuel crime imputé à l’ex-présidentiable.

Que s’est-il passé en février 2003 durant cet entretien accordé par un ancien ministre à une journaliste stagiaire ? Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire qui déterminera de la suite à donner à la plainte déposée par Tristane Banon. Quant aux avocats de Dominique Strauss-Kahn –à nouveau mis en cause dans une autre affaire d’agression sexuelle après celle du Sofitel, ils n’ont pas tardé à réagir en intentant également une action en justice pour dénonciation calomnieuse. Le risque pour l’accusatrice ? Cinq ans de prison si aucune charge ne devait être finalement retenue contre l’ex-dirigeant du FMI.

Ce mercredi matin, c’était au tour d’Anne Mansouret, mère de la plaignante et élue socialiste, d’apporter son témoignage à la police et ce, au lendemain d’une audition similaire qui aura duré plus de cinq heures pour sa fille. L’enjeu dépasse ici la rubrique des faits divers : au-delà de la clarification de l’altercation qui se serait produite entre Tristane Banon et Dominique Strauss-Kahn, c’est tout un système -basé sur la connivence et l’impunité d’initiés solidaires- qui risque d’être ainsi exposé en pleine lumière.

Oumma publiera bientôt un décryptage multimédia (textes, sons et vidéos) à propos de ceux qui ont su et se sont tus. Politiques, journalistes, éditeurs : ils ont été nombreux, dans le microcosme parisien, à connaître et à relativiser la rumeur d’une agression sexuelle commise par un prétendant à l’Elysée. Parmi ceux-là, certains ont dorénavant perdu la mémoire tandis que d’autres, à l’inverse, prétendent avoir été les seuls à enquêter antérieurement sur l’affaire. Rarement un fait d’actualité aura été aussi riche en interventions tragicomiques, entre amnésies soudaines et affabulations discrètes. En attendant la mise en ligne de notre tentative de démystification, voici, d’ores et déjà et à l’instar d’une bande-annonce, le teaser en images -dont certaines sont inédites- de cet article spécial, à découvrir prochainement sur Oumma.com.

La vidéo:  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Vm4AcoscZxk#at=336