Francaisdefrance's Blog

07/01/2012

Islamisme et socialisme, les liaisons dangereuses…

Et s’il est besoin de le rappeler, ci après la liste des villes de France gérées par des maires socialo-pro-islamistes qui ont signé un appel POUR le vote des immigrés:

L’appel est signé par les maires d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.

FDF

.

Socialisme et Islamisme : toutes les subventions, toutes les relations.


La ville du président du groupe PS à l’assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a voté une subvention de 200 000 euros pour « le centre culturel » de la mosquée.)

 Pour ceux qui lisent l’Observatoire de l’islamisation depuis 2007, ce n’est pas une découverte. L’ouvrage Ces maires qui courtisent l’islamisme paru en octobre 2010 (éditions Tatamis) a déjà étudié les cas les plus sévères de collusion entre les mairies de grandes villes, indistinctement de gauche ou de l’UMP, et des associations islamistes (je dit bien islamistes) bénéficiant de leurs largesses se concrétisant en subventions publiques ou en mise à disposition de terrains pour des sommes symboliques.

Ce mois-ci nous nous concentrons sur les  élus du Parti socialiste, les prochains mois nous traiterons des autres partis recourant aux mêmes méthodes. 

 Car lister toutes les mairies concernées par  une collaboration active avec des associations liées souvent à l’UOIF, première fédération d’associations musulmanes en France dont les dirigeants se disent ouvertement proche des Frères Musulmans,  aboutit à un catalogue à la Prévert:

 Clichy, Créteil, Poitiers, Nantes, Lille,  Les Ulis, Roissy-en-Brie, Saint-Etienne, Metz, Rochefort, Angoulême, La Rochelle. Nous révélons tous les montants des subventions (et/ou dons de terrains) aux « centres socio-culturels » des mosquées pour reprendre l’expression d’un conseiller général socialiste de Seine-et-Marne lorsqu’il a qualifié ainsi  l’espace d’enseignement de la mosquée  radicale de Roissy-en-Brie.

 Nous n’abordons pas l’Institut des cultures d’Islam  de Bertrand Delanoë,  coûtant 22 millions d’euros au contribuable parisien, tant cette affaire méritera un traitement tout particulier les prochain mois.

 Cette stratégie de séduction de l’électorat issu de l’immigration, fusse-t-il islamiste en l’espèce, est ouvertement exposée par le « think tank » (réservoir d’idée) socialiste Terra Nova.

 Ayant  pris acte de la fuite de l’électorat populaire français vers un Front National au programme de plus en plus socialisant et protecteur, Terra Nova considère dans une note les  « minorités » comme un relai de croissance, un réservoir de voix indispensable au Parti socialiste.  Le mérite de cette note  est d’avoir avoué  pour la première fois ce que tous les observateurs politiques avaient compris depuis des années. Et ce n’est pas le journaliste du très socialiste Nouvel Observateur, Hervé Algalarrondo , avec son ouvrage La gauche et la préférence immigrée (Plon, 2011), qui nous contredira. 

Retrouvez le dossier dans le mensuel PDF, (35 pages, 7e, – sommaire ici)

Source: http://www.islamisation.fr/

29/11/2011

Les détournements de procédure à l’origine de l’explosion des demandes d’asile politique !

On la paye cher, notre image de terre d’accueil. La France va bientôt être débaptisée. Les Français aussi…

FDF

Dessin: http://www.leblogdecoco.fr/

.

«Notre tradition du droit d’asile politique est en danger.» Vendredi, à Montauban (Tarn-et-Garonne), après avoir visité un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada), le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a dénoncé les «détournements de procédures» qui, selon lui, saturent la machine administrative, au détriment des personnes qui peuvent légitimement revendiquer le statut de réfugié politique en France. Il a aussi fustigé des «filières organisées» qui prendraient en charge les candidats à l’asile depuis leur pays d’origine, alors que leur demande, essentiellement motivée par des raisons économiques, est vouée à l’échec.

«Le nombre de demandes d’asile a augmenté de 55% ces quatre dernières années et pourrait atteindre les 60.000 demandes en 2011», alerte Beauvau . On trouve au premier rang des demandeurs des ressortissants du Bangladesh, mais aussi des Kosovars. Les révolutions arabes n’ont finalement guère eu d’incidence sur la demande d’asile en France.

L’Hexagone concentre, quoi qu’il en soit, à lui seul «20% de la demande d’asile en Europe». Il se situe, selon l’Intérieur, «à la deuxième place au niveau des pays industrialisés, derrière les États-Unis». Or, précise Claude Guéant, «on assiste à l’accroissement des demandes d’asile infondées». Ce qui se vérifie, dit-il, par la baisse constante des dossiers acceptés: à peine plus de 10.000 statuts de réfugié accordés en 2010, contre 11.500 en 2008. Quand hier l’administration donnait une suite favorable à plus d’un tiers des demandes, elle n’en accepte même plus un quart aujourd’hui.


Cliquez sur l’aperçu pour agrandir l’infographie.

Le système est totalement engorgé, avec un délai moyen de traitement des dossiers dépassant les 19 mois, soit 3 mois de plus qu’en 2008. Et ce malgré des recrutements conséquents dans les instances chargées de les instruire, à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Cette dérive a également un coût: le budget de l’asile a augmenté de 40% en deux ans, dépassant le demi-milliard d’euros en 2011. Du jamais vu depuis que cette procédure existe. Car il faut bien héberger et assister financièrement les demandeurs, logés, pour une large part, dans des hôtels, sachant que les places en centre d’accueil restent limitées à 21.000. Soit trois fois moins que le nombre de candidats.

Les quelque 270 centres d’accueil qui offrent ces 21.000 places connaissent eux-mêmes des situations très contrastées. Certaines plates-formes, comme Angers, Mulhouse, Dijon, sont submergées de demandeurs. Des «filières», parfois «rétribuées», assure Claude Guéant, les y orienteraient parce que le délai d’instruction des dossiers y est forcément plus long. «Il n’est pas normal qu’il y ait 800 demandeurs à Angers et seulement 40 au Mans!», protestait vendredi l’hôte de Beauvau.

Plan radical

Son plan pour sauver la situation se veut radical. D’abord, il va faire ajouter l’Arménie, le Bangladesh, la Moldavie et le Monténégro à la liste des pays «sûrs», c’est-à-dire des pays qu’il n’y a pas de raison a priori de vouloir fuir au titre de l’asile politique.

Pour mettre un terme à la mauvaise répartition des demandeurs, le placement sera géré par le préfet au niveau régional et non plus départemental. Avec 30% de places réservées en province pour accueillir les demandeurs de la région Ile-de-France, notamment, qui concentre 45% des demandes.

Par ailleurs, une loi déposée en janvier permettra d’écarter les demandeurs qui trichent ou refusent de coopérer avec les autorités, comme ceux, par exemple, qui «altèrent volontairement leurs empreintes digitales» pour échapper à une identification.

L’éloignement des candidats rejetés devrait également être facilité. «Les déboutés du droit d’asile sont des étrangers en situation irrégulière comme les autres», déclarait vendredi Claude Guéant. Pour l’heure, un haut fonctionnaire l’affirme: «Que le demandeur obtienne ou non le statut de réfugié, généralement il reste en France.»

Le coût de l’asile franchit le demi-milliard d’euros

Le budget de l’asile politique aura augmenté de 40% cette année,
pour dépasser, selon les prévisions, les 520 millions d’euros. Le poste budgétaire le plus élevé concerne l’hébergement des demandeurs d’asile: 334 millions. Un peu moins 40% des personnes sont placées dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada). Elles touchent alors une allocation mensuelle de subsistance (AMS) calculée selon la composition familiale, les ressources de chacun et les prestations offertes par le centre d’accueil, comme la restauration par exemple. En 2011, l’AMS s’élèvera à 16% des 199 millions d’euros consacrés par l’État au fonctionnement des Cada, soit environ 32 millions d’euros. Ceux qui ne vont pas en centre d’accueil perçoivent une allocation temporaire d’attente (ATA), de 10,83 euros par jour, versée jusqu’à la décision accordant ou non le statut de réfugié. Le versement de cette aide a crû de 126% depuis 2009. Le coût de l’hébergement d’urgence, dans des hôtels notamment, est estimé à 135 millions d’euros en 2011 pour 20.000 places. Il a augmenté de 85% en trois ans.

Source: http://www.lefigaro.fr/

07/09/2011

Sus aux collabos: liste des maires qui ont signé un appel pour faire voter TOUS les immigrés…

C’est une piqûre de rappel, mais il y a des gens à qui des rappels de vaccins sont nécessaires (les maires des villes ci-dessous nommées)…

Il faut que le peuple de France sache. Il faut que ceux qui les ont élu sachent. Notre devoir est de les montrer du doigt… Et celles et ceux qui veulent leur écrire afin de les mettre devant ce fait honteux de dhimmitude accomplie, ne vous gênez pas… On ne va pas les laisser brader notre France, non? Cracher sur notre République dont ils sont les représentants?

FDF

.

La France est en vente !

.

Quand ils auront le droit de vote, ils feront des listes pro-charia comme il en existe déjà et ils auront entre les mains l’avenir de VOS enfants Confirmation de cette information (voir les liens ci-dessous) . A noter que toutes ces villes sont dirigées par des Socialistes et pour une d’entre elles par Martine AUBRY , Maire de Lille ,candidate aux Présidentielles .

http://www.lagazettedescommunes.com/56207/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers/ http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110215.AFP2968/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers.html

Compte tenu des 6 millions d’immigrés déjà en France et à raison de 200 000 immigrés entrant légalement chaque année (chiffre du Ministère de l’Intérieur ), de TOUS ceux qui rentrent illégalement et du taux de natalité ( entre 3 et 6 minimum par famille) , il est évident que dans 20 ans , la majorité de nos élus seront d’origine africaine . Alors transmettons ce message pour alerter ceux qui , parmi nos connaissances, pensent voter pour un candidat socialiste . Comme il y a aucune chance pour que cela soit diffusé dans un journal, sur une radio ou à la télévion, je vous fais part de l’information. Ensuite, vous faites comme vous le sentez…

LA LISTE DES MAIRES PS BRADEURS DE LA CITOYENNETE

26 villes signent un appel pour le droit de vote des étrangers

Vingt-six villes ont relancé mardi le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l’ opinion sur ce sujet. « Nous lançons un appel solennel et prenons l’ engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS). « Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils. L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils. Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ». « Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.

L’appel est signé par les maires:

d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.

Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier Congrès des Conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg. Et après, à gauche, ça joue les vierges effarouchées devant le score du FN aux dernières élections ! Et ils se demandent pourquoi ?

Faire suivre sans modération…

10/08/2011

Des musulmans lancent une pétition contre la construction d’une mosquée !

On aura tout vu. Les querelles intestines se précisent au sein des communautés musulmanes. « Diviser pour régner »… Il est temps pour nous, les résistants, de pénétrer la brèche… On n’attendait que ça…

FDF

.

Photo d’illustration

.

Angers. Une pétition circule contre le projet de mosquée.

Une certaine Union des musulmans d’Angers fait actuellement circuler une pétition contre le projet de mosquée que soutient l’Association des musulmans d’Angers (AMA). Cette pétition circule sur internet et dans les lieux de prières, actuellement très fréquentés du fait du ramadan.

Composée d’associations et de particuliers, cette Union des musulmans d’Angers estime que le projet actuel est « pharaonique » et qu’il néglige la formation religieuse.

En mai dernier lors d’une réunion très houleuse, l’AMA avait présenté son projet de construction d’une nouvelle mosquée sur le site des Capucins à Angers. Le coût présenté avoisinait les 6,4 millions d’euros HT.

Source: http://www.courrierdelouest.fr/

13/07/2011

Projet d’une nouvelle mosquée à Angers?

Pas d’affolement. Un projet de mosquée, c’est tout un poème…

Il y a déjà « la pose de la première pierre » sous l’oeil faux-cul des muzz du coin et l’oeil béatement idiot des élus Français du secteur. L’évènement est médiatisé à souhait.

Dans le cas présent, ce n’est pas encore fait. Et quand ça se fera, il faudra attendre plusieurs années avant que les muzz ne se mettent au boulot. En outre, la construction elle-même put durer aussi quelques années… En France, il y a plein de PROJETS de construction de mosquée; qui restent des PROJETS, heureusement. Mais c’est un effet psychologique de l’annoncer.

On peut aussi signaler que le maire dhimmi-socialiste d’Angers brave impunément la loi de 1905.

FDF

.

Bientôt une nouvelle mosquée à Angers ?

Le « projet »…

Posté par NP Info Pays de la Loirel

Communiqué de Gaëtan Dirand, secrétaire départemental du Front National de Maine-et-Loire

4,5 millions d’euros. C’est le prix de la mosquée qui doit prochainement être construite à Angers, au cœur du futur quartier des Hauts-de-Saint-Aubin. Jean-Claude Antonini, maire socialiste de la ville, a en effet décidé selon ses propres termes de reprendre en main l’initiative de ce projet pharaonique de construction d’un lieu de culte musulman et d’un centre culturel qui devraient couvrir une surface de douze mille mètres carrés.

Si l’AMA (Association des musulmans d’Angers) assure pouvoir financer une partie du projet, à ce jour personne ne connaît l’exacte contribution de la mairie à cette construction notamment en ce qui concerne le centre culturel qui fera partie intégrante du chantier. Nous nous étonnons d’ailleurs du silence de l’opposition municipale sur le sujet.

Les Angevins n’ont-ils pas le droit de savoir quelle est exactement la nature de l’implication de la mairie ? Ont-ils été informés de ce projet ? Sont-ils d’accord ?

Le Front National du Maine-et-Loire propose :

1 – Un référendum communal d’initiative populaire concernant la nouvelle mosquée d’Angers.
2 – Un moratoire immédiat, pour que toute construction de mosquée soit discrète et respecte une charte d’urbanisme cohérente et respectueuse de chacun.
3 – Qu’il soit impossible pour un pays étranger de financer tout lieu de culte en France (par exemple, l’Arabie saoudite vient d’accorder 980.000 euros à la mosquée de Strasbourg).

Source: http://www.nationspresse.info/

31/05/2011

Pitoyable Parti Socialiste… S’abaisser à ce point…

Manquent pas d’air, les socss ! Ils ne comptent plus sur les voix des muzz? C’est une insulte aux électeurs du Front National !!!

FDF

.

Présidentielles : Le PS demande aux électeurs du FN et de l’UMP de choisir son candidat !

Eternel candide, je croyais que dans les partis de gauche, c’était les militants à jour de leurs cotisations qui élisaient leur candidat pour la présidentielle, et que c’était même LEUR privilège pour ne pas dire qu’il s’agit de leur seul rôle… J’avais donc compris que les primaires du Parti socialiste, comme en 2006, allaient opposer quelques candidats, et que ce serait donc, tout à fait logiquement, les militants qui allaient trancher pour 2012. Je m’amusais d’avance de savoir si, comme en 2008, la Fédération du Nord, soutenant Aubry, allait davantage tricher que la fédération des Bouches-du-Rhône, plutôt favorable à Royal, et qui allait oser soutenir Hollande. Bref, je riais d’avance des promesses que les féodaux locaux déguisés en responsables socialistes allaient arracher aux candidats : poste de premier ministre, ministères, embauches d’amis dans les régions, dans les conseils généraux, dans les conseils régionaux, le tout habillé, naturellement, par un alibi programmatique indispensable pour arriver aux grandes synthèses liées aux congrès du PS où on lit tout et son contraire !

Eh bien j’avais tout faux, preuve, sans doute, que je n’ai pas su évoluer. Ce sont les « fascistes » du Front national qui osent encore demander à leurs électeurs d’élire leur chef, et leur proposent de choisir entre Marine Le Pen ou Bruno Gollnisch. Ce sont les « réactionnaires » de l’UMP qui demanderont à leurs adhérents de choisir, entre Nicolas et Sarkozy sans doute, mais de choisir quand même …

Mais à gauche, on ne fait plus comme cela, on n’est plus sectaire, on est vraiment démocrate. Certes, en 2006, à l’occasion de la promotion de Ségolène Royal, le PS avait déjà franchi un premier pas, au nom de la modernitude, avec les adhésions à 20 euros, qui avaient permis à des dizaines de milliers de nouveaux adhérents PS – dont beaucoup n’y resteront que le temps de cette élection – d’avoir soudain plus d’importance que les militants historiques, qui payaient plus cher leur cotisation. A présent, il faut donc passer à une nouvelle étape, encore plus moderne que sous Ségolène ! C’est pourquoi le PS demande au peuple de France de voter pour le candidat de ses primaires, les 9 et 16 octobre. (1) Incrédule, je suis donc allé voir sur le site « Les primaires citoyennes », pour examiner comment cela allait se passer. Je n’en ai pas cru mes yeux. J’ai constaté de graves anomalies au regard de la politique et des batailles du Parti Socialiste de ces trente dernières années. Qu’on en juge :

D’abord, il faut être inscrit sur les listes électorales pour pouvoir voter. Mais c’est horriblement raciste, cela ! Quid de nos camarades clandestins, quid des musulmans étrangers contraints de prier sur les trottoirs ou sur la chaussée, quid de nos réfugiés tunisiens à qui Delanoé a payé l’hôtel ? Comment les maires socialistes de Paris et de Toulouse peuvent-ils organiser des votations citoyennes en faveur du droit de vote des étrangers (1% de votants à Toulouse), et ne pas appliquer cela pour leur parti ? Comment, le 15 février dernier, au Sénat, 26 maires, d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse peuvent-ils faire la même demande, et ne l’appliqueraient-ils pas lors de cette primaire interne ? (2) Comment la camarade première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, peut-elle refuser au maire de Lille, Aubry Martine, cette juste revendication ?
Je ne doute pas que les fidèles lecteurs de Riposte Laïque vont saisir immédiatement les associations anti-racistes, pour qu’elles entament auprès des tribunaux les démarches nécessaires !…

Suite et source: http://ripostelaique.com/presidentielles-le-ps-demande-aux-electeurs-du-fn-et-de-lump-de-choisir-son-candidat.html

11/04/2011

Les « heurtés » à nouveau soumis à rude épreuve…

Il fallait s’y attendre. L’intervention pacifique d’allergiques à l’islamisation de NOTRE France lors du dernier conseil municipal à Angers a bien entendu mis en ébullition les muzz du coin. En revanche, ça, ils s’en souviennent?

Ici: http://www.youtube.com/watch?v=fNjQQwGu2oU

FDF

.

Manifestation anti-mosquée à Angers: le Centre de rencontres et de dialogue interreligieux indigné…

Le Centre de rencontres et de dialogue interreligieux ( Cerdi ) réagit à la manifestation de vendredi dernier, au conseil municipal d’Angers contre la mosquée d’Angers.

« Le Cerdi apprend avec indignation la véritable provocation que des individus ont cru bon d’entreprendre en intervenant au milieu d’une réunion du conseil municipal. Porteurs de masques « tête de cochon », ils ont proclamé leur islamophobie et leur hostilité à la construction d’une mosquée , lieu de culte musulman. Cette attitude et leurs propos sont intolérables et ne peuvent que contribuer à la haine de l’autre. Dans notre ville d’Angers , et ailleurs aussi , le respect de l’autre doit être la règle pour assurer le vivre ensemble entre tous , croyants et incroyants. »

Source: http://www.ouest-france.fr

09/04/2011

Contre la mosquée, ils font irruption au conseil municipal d’Angers.

Si la jeunesse entre aussi en résistance, on ne peut que l’en féliciter. Et ceux-ci, ce ne sont pas ceux qui brûlent VOS voitures. Ce sont ceux qui en ont marre aussi de voir la France tomber aussi bas…

Bravo, les gars!

FDF

.

« Depuis 1977, je n’ai jamais vu un conseil interrompu, même pendant les pires conflits sociaux à Angers…» Une première à Angers, où le conseil municipal a dû s’arrêter vers 18 h 15 après l’irruption dans le public d’un groupe de jeunes opposés à la construction de la future mosquée à Angers, dans le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin. Portant des masques de cochon (voir notre vidéo), ils ont crié « Pas un sou pour la mosquée » en brandissant des affiches, avant de quitter la salle du conseil municipal.

Une légère altercation a eu lieu avec un fonctionnaire…

Source et vidéo: http://tinyurl.com/3mqz3rv

16/02/2011

Le « top 26 » des villes de France les plus soumises à l’envahisseur…

Désolé si vous habitez l’une d’entre elles. Mais il vous reste encore le droit de résister et de manifester votre patriotisme le mois prochain dans les urnes… Et de poser la cerise sur le gâteau en 2012.

Sinon, d’ici peu, nous aurons des élus islamistes radicaux qui disposeront de notre sort. Et Dieu sait si cela ne sera pas du tout marrant pour nous…

FDF

26 villes signent un appel pour le droit de vote des étrangers !

Vingt-six villes ont relancé mardi 15 février 2011 le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l’opinion sur ce sujet.

« Nous lançons un appel solennel et prenons l’engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS).

Opinion publique favorable – « Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils. « L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils. (FDF: tiens; il y a eu un référendum ?)

Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ».

« Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.

L’appel est signé par les maires des villes suivantes :

  • Angers,

  • Aubervilliers,

  • Bègles,

  • Besançon,

  • Caen,

  • Chelles,

  • Clichy-la-Garenne,

  • Creil,

  • Erstein,

  • Grenoble,

  • Illkirch-Graffenstaden,

  • Les Ulis,

  • Lille,

  • Metz,

  • Montbéliard,

  • Nantes,

  • Paris,

  • Pau,

  • Périgueux,

  • Quimper,

  • Reims,

  • Rennes,

  • Rouen,

  • Saint-Denis,

  • Strasbourg,

  • Toulouse.

Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier congrès des conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé cette initiative en estimant dans un communiqué que rattacher la citoyenneté à la résidence et non à la nationalité serait « contraire à toute la tradition française », « aux valeurs de notre République » et « au concept même de démocratie ».

Selon Mme Le Pen, « il s’agit par ailleurs du seul droit qui reste aux Français, alors que les aides sociales sont déjà, hélas, distribuées depuis quelques décennies sans aucune distinction de nationalité ».

La question du droit de vote des étrangers aux élections locales revient régulièrement sur le devant de la scène. Le 30 mars 2010, les députés de la majorité avaient sans surprise repoussé une proposition de loi socialiste visant à donner le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers non-européens aux élections municipales.

D’après http://www.lagazettedescommunes.com/

04/02/2011

Mosquée d’Angers : Avertissement aux élus !

blason islamique du futur califat de la ville d'Angers, Maine-et-LoireLe maire reprend le projet de mosquée en mains…


« Soucieux de répondre à l’attente des musulmans d’Angers », Jean-Claude Antonini a annoncé qu’il allait reprendre en mains l’initiative du projet d’une mosquée à Angers, « un lieu digne et emblématique de leur enracinement ».
Pour relancer le projet de création d’une mosquée à Angers, le maire proposera, dans les prochains jours, de constituer un comité des Sages.
Ce comité sera constitué des anciens présidents de l’Association angevine des musulmans (AMA), de l’actuel président et des présidents des autres associations musulmanes d’Angers. Leurs missions consisteront à la fois à proposer une médiation pour « conforter dans ce dossier la gouvernance de l’AMA », mais aussi à relancer le projet de mosquée « en s’appuyant sur un montage juridique et financier durable, transparent et réunissant tous les consensus ».
Depuis deux ans en effet, l’association des musulmans angevins connaît de fortes turbulences: destitutions régulières de président, décisions de justice sur la légalité des élections, incapacités à porter des décisions pourtant prises par les membres de son bureau.
Cette carence a eu pour conséquence directe de retarder le projet de mosquée et d’un centre culturel musulman, à Angers. « J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans dans le respect des identités de tous et des lois de la République »,insiste Jean-Claude Antonini.

Source :

http://www.angers.fr/actualites/detail/?tx_ttnews[tt_news]=2428&cHash=318408a0e5 [archive pdf, png]

Un maire démocrate et républicain, soucieux de l’avenir tant pour sa commune que pour la France, ne devrait JAMAIS autoriser la moindre construction de mosquée. Il existe une multitude de raisons parfaitement fondées à cela, multitude de raisons que tant les maires que les élus municipaux ignorent le plus souvent, ou parfois préfèrent sciemment ignorer afin de pouvoir dire plus tard « On ne savait pas… ».

Informons les élus, et la population, afin que tous sachent pourquoi il ne faut pas autoriser la construction d’une mosquée et qu’ensemble ils prennent les bonnes décisions.

Dans ce cas précis, les élus ont déjà été informés par plusieurs précédentes actions SITA :
– depuis 2006 sur base des articles Le Courrier de l’Ouest [archive] & Agence Internationale de Presse Coranique [archive]
– et depuis 2008 sur base d’un article Ouest France [archive].

Désormais, il ne s’agit donc plus d’informer les élus de cette ville mais de les AVERTIR, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent à faire l’autruche en ignorant sciemment les informations concernant l’islam qui leur sont transmises par le peuple.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer la première page seulement de l’article angers.fr à propos de la mosquée, cité au début ci-dessus, soit directement depuis le navigateur (Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer… > Pages de:1 à:1) soit depuis son archive pdf.

Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles, vous pouvez donc rajouter une feuille à votre courrier (recto-verso, soit deux pages). Avec le verso libre de la feuille où vous avez imprimé la première page de l’article, cela fait donc trois pages disponibles sur lesquelles :

1- offrir aux élus une ultime occasion de prendre le bon chemin en leur expliquant de nouveau (mais très brièvement cette fois) pourquoi il ne faut pas faire de clientélisme envers l’islam.

et surtout

2- AVERTIR les élus, posément, qu’ils devront rendre des comptes s’ils persistent sciemment dans la collaboration avec l’islam.

1- Au verso libre de la première feuille, imprimer une au choix parmi les déclarations des deux Charles : Foucauld (à René Bazin), 1916, ou De Gaulle (à Alain Peyrefitte), 1959
En une page chacune, ces déclarations font toujours leur petit effet dans ce genre de situation.

page les musulmans selon charles de foucauld ou bien page les musulmans selon charles de gaulle

2- Pour la deuxième feuille, imprimer (recto-verso) le discours de Paul Weston en deux pages A suivre : « Nous vous demanderons des comptes »

pages 1 et 2 du discours de Paul Weston en deux pages A suivre : Nous vous demanderons des comptes

Qui sont les destinataires ?

En priorité les élus, et ensuite optionnellement les habitants.

Les noms des élus municipaux se trouvent sur la page « La Mairie > Vos élus > Trombinoscope », http://www.angers.fr/la-mairie/vos-elus/trombinoscope/index.html (ou elections.lefigaro.fr 2008 Angers A et elections.lefigaro.fr 2008 Angers B)

L’adresse postale de la mairie se trouve sur la page « La Mairie > Nous contacter » du site angers.fr : http://www.angers.fr/la-mairie/la-mairie-nous-contacter/

On peut aussi éventuellement rechercher l’adresse publique personnelle des élus sur les pagesblanches.fr de l’annuaire du téléphone tant il est vrai que l’on réfléchit bien mieux seul et chez soi aux conséquences de ses décisions.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’avertir des élus. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne l’ont pas été…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… de dire son fait à toute personne publique.

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à ne faire que le minimum syndical pour l’information des riverains lors d’un projet de construction de mosquée dans leur quartier alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.

Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour faire le travail d’information et de consultation pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal.
La lettre destinée à la population sera à peu près la même que celle destinée aux élus : il suffira de remplacer la deuxième page d’avertissement aux élus par un argumentaire sur l’islam, sitamnesty.wordpress.com/argumentaires, en deux pages, au choix.

Une fois informés, on peut compter sur ces habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.

Il ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des habitants de la ville.

Là encore c’est très simple :

Utiliser un service cartographique pour trouver un nom de rue quelconque dans la ville puis utiliser l’annuaire pagesblanches.fr pour lister les habitants de la rue et enfin choisir un nom au hasard dans la liste. Voir la méthode exposée en détail sur l’article tinyurl.com/trouvadresse.

Vous pouvez bien évidemment envoyer des courriers d’information à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.

Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Pas de timbre, ni d’enveloppe, ni d’imprimante ? Grosse flemme ?

Bien que cela soit éminemment moins efficace que par tractage postal, vous pouvez participer par courriel, voir sitamnesty.wordpress.com/sita-par-courriels

L’URL court tinyurl.com à indiquer dans votre courriel pour le présent article est tinyurl.com/5W73MAB

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

20/01/2011

Le dhimmi du jour est…

Jean-Claude Antonini, maire d’Angers !


.

Angers: le maire reprend le projet de mosquée en mains… Il doit déjà penser à sa réélection avec les voix des musulmans, lui aussi…

FDF

.

« Soucieux de répondre à l’attente des musulmans d’Angers », Jean-Claude Antonini a annoncé qu’il allait reprendre en mains l’initiative du projet d’une mosquée à Angers, « un lieu digne et emblématique de leur enracinement ».

Pour relancer le projet de création d’une mosquée à Angers, le maire proposera, dans les prochains jours, de constituer un comité des Sages.

Ce comité sera constitué des anciens présidents de l’Association angevine des musulmans (AMA), de l’actuel président et des présidents des autres associations musulmanes d’Angers. Leurs missions consisteront à la fois à proposer une médiation pour « conforter dans ce dossier la gouvernance de l’AMA », mais aussi à relancer le projet de mosquée « en s’appuyant sur un montage juridique et financier durable, transparent et réunissant tous les consensus ».

Depuis deux ans en effet, l’association des musulmans angevins connaît de fortes turbulences: destitutions régulières de président, décisions de justice sur la légalité des élections, incapacités à porter des décisions pourtant prises par les membres de son bureau.

Cette carence a eu pour conséquence directe de retarder le projet de mosquée et d’un centre culturel musulman, à Angers. « J’entends les aspirations légitimes des musulmans d’Angers à disposer d’un lieu de culte digne de ce nom, et je souhaite qu’une solution pérenne soit trouvée dans dans le respect des identités de tous et des lois de la République », insiste Jean-Claude Antonini.

Source: http://www.angers.fr

06/01/2011

Menaces de « petits joueurs »… Même pas peur !

Alors là, ça devient sérieux. Ce que j’ai reçu en commentaires et que vous pouvez lire plus bas, ne sont ni plus ni moins que des menaces (de mort, on peut dire ça comme ça) venant de la part, selon eux, des muzz d’Angers… Ca y est, j’ai ma fatwa !!! Ollé !

Et ils me font le coup de l’adresse IP, ces cons. A moi… Personnellement, je n’ai eu besoin de personne pour utiliser la leur pour savoir d’où venaient ces menaces. Des « petits joueurs », quoi. Enfin; le fait est qu’ayant ces renseignements, c’est moi qui vais porter plainte pour menaces etc… Eh ben oui. Faut pas jouer à ça avec moi…Surtout que je connais énormément de monde… Cette affaire va circuler grave sur la Toile; fallait pas commencer.

Bon; je vous dis à bientôt, les muzz d’Anger… Et puis, commencez par apprendre la langue française, parce que question orthographe et syntaxe, vous avez des progrès à faire; de GROS progrès… Dernier point: vous savez que la peur est en train de changer de camp?La charia, vous l’appliquez chez vous; pas chez nous…

Ahhhhhhhh, cette « religion » d’amour, de tolérance et de paix…


FDF

*******************************************************************************************************

Auteur : ANGERS49 (IP : 89.89.153.213 , roo49-1-89-89-153-213.dsl.club-internet.fr)
E-mail   : angers49@hotmail.fr
Adresse :
Whois    : http://whois.arin.net/rest/ip/89.89.153.213
Commentaire :
ON VA TRAVAILLER EN COOPERATION AVEC DES AMIS ASIATIQUES ET INDOUS POUR RECHERCHER LADRESSE IP ET DONC L’ADRESSE DE CHEZ TOI ( EN ESPERANT POUR TOI QUE CEST PAS TON ADRESSE PERSO) MAIS ON SE VERRA BIENTOT.
VOUS UTILISEZ LA PEUR PAS DE PROBLEME, ON VA PAS PARLER LONGTEMPS TES LE 4EME QU’ON PASSERA VOIR. BIENTOT ON METTRA UN SITE AVEC VOS PHOTOS, POUR MONTRER
QUE MEME SUR LE NET, ON EST PAS INTOUCHABLE ET QUE L’ON PEUT VOUS RETROUVEZ!
N’OUBLIEZ PAS QUAND PLUS QU’UNE ADRESSE IP PEUT ETRE MIS SUR ECOUTE AUDITIF ET VISUEL (ABONNEMENT INTERNET + TELEPHONE) SANS DEMANDE DU PROCUREUR( NOUVEL LOI RESSENTE). SAUF QUE L’ON EST DANS LA GENDARMERIE LA POLICE AUSSI ( ET OUI DES MUSULMANS AUSSI SONT LA BAS), DONC ON VAS VOUS RETROUVER.
VOUS FONDEZ VOTRE SITE, LE NOTRE VA BIENTOT SORTIT AVEC VOS PHOTOS. ET LA ON VERRA QUI PARLERA.
BREF A BIENTOT EN SACHANT QUE LA JE SUIS DECLARER OFFICIELEMENT, MAIS BIEN SUR UNE PETITE EQUIPE EST PARMIS LA PLUPART DE VOS SITES EN TRAIN DE RECOLTER DES INFOS SUR VOUS ET LES PARTICIPANTS ( VIVE LE MONDE DE L’ESPIONNAGE).
« NE TE CROIS PAS INTOUCHABLE DERRIERE UN CLAVIER CAR TU ASSUMERAS BIENTOT TES PROPOS »
LES MUSULMANS D’ANGERS 🙂
*******************************************************************************************************

16/10/2010

Projet de mosquée: une nouvelle polémique; à Angers, cette fois…

Décidément, les associations musulmanes brillent en ce moment par des retournements de situations, des imams véreux, des querelles intestines, le foutoire, quoi. De toutes façons, et l’Histoire le prouve, l’islam a toujours été une « religion » n’existant que par des guerres, des conquêtes, des batailles et beaucoup de sang. L’islam se complait dans la violence et le sang. C’est dans les gènes de cette idéologie; comme dans toutes les idéologies, d’ailleurs…  Alors quand on en parle en terme d’amour, de paix et de tolérance…

En tout état de cause, c’est la ville d’Angers qui fait les frais actuellement de ces crises d’existentialisme…

Retour sur un nouveau projet de mosquée foireux… Ah, au fait, je ne serai pas là pour la pose de la première; désolé, j’ai piscine…

FDF

.


Un permis a été accordé fin septembre pour construire une mosquée et un centre culturel aux Capucins. Mais l’Association des musulmans d’Angers traverse une nouvelle crise. Le juge des référés a été saisi.

La polémique

« « Par rapport à la Ville d’Angers, j’ai honte », lâche Abdel Chérif, président de l’Association des musulmans d’Angers. L’association traverse une nouvelle crise alors que le permis de construire de la future mosquée a reçu un avis favorable, le 27 septembre 2010. « Trente ans qu’on attendait ce jour, et voilà qu’il y a un nouveau putsch ! », se désole le président, dépité.

Le projet de nouvelle mosquée et de centre culturel, d’un montant de 4,5 millions d’euros, s’apparente à un feuilleton à rebondissements, même s’il n’a jamais été aussi prêt d’aboutir. En juin, le conseil d’administration de l’association signait ce projet, à la majorité, avec une condition incontournable : ouvrir le centre culturel vers la Ville. « Le maire est formel là-dessus : il accepte de nous laisser propriétaire des terrains, une fois que l’Association les aura achetés, mais nous nous sommes engagés à ouvrir ce centre vers les Angevins, à faire connaître notre culture. Je trouve ça très bien… »

Début août, l’Association des musulmans d’Angers dépose un permis de construire sur la zone industrielle de la Grande flécherie, dans le quartier des Capucins. En y joignant les plans élaborés par un architecte nantais et la superficie de ce projet : 4 367 m2 de Shon sur un terrain de 12 513 m2. Le préfet Richard Samuel est séduit par le projet. L’affaire est en bonne voie, d’autant que le permis de construire est signé le 27 septembre. Dans la foulée, des appels d’offres sont lancés et une date de démarrage des travaux est donnée : février 2011. Tout va bien…

« Remaniement »

Pas si vite. Car le 29 septembre, des membres du conseil d’administration se réunissent, sans le président (!), et décident de fomenter un putsch. Ils désignent alors un nouveau président, Djamel Zakri. « Le conseil a procédé à un remaniement. C’était nécessaire pour apaiser le climat de l’association, se défendait, hier soir, Djamel Zakri. Il nous faut un président qui consulte davantage les musulmans, qui ne prenne pas de décisions unilatérales. Je prends la relève jusqu’aux prochaines élections en juin 2011. »

Abdel Chérif ne l’entend pas ainsi. Il a saisi le juge des référés pour contester cette décision. « J’étais sur le point de signer, cette semaine, le compromis de vente du terrain avec l’aménageur, la Sara. Cette action compromet tout le projet de mosquée et du centre culturel. » Pour lui, cela ne fait aucun doute : « Une partie du conseil d’administration ne souhaite pas que la municipalité ait un droit de regard sur nos affaires. Je parle de l’ouverture du centre culturel vers les non musulmans. Pourquoi, je ne sais pas ? Je les considère en tout cas comme des intégristes. »

« Droit de regard… »

De son côté, Djamel Zakri indique qu’une assemblée générale est prévue « fin octobre ou début novembre », en présence des adhérents. « On ne peut pas valider le projet de mosquée dans leur avis. » Il assure que cette clause figure dans les statuts. Ce que conteste le président défait…

Du côté des élus, c’est la consternation. « La Ville d’Angers est favorable à ce projet d’implantation d’un lieu de culte digne à Angers. Mais si ce projet n’aboutit pas dans l’immédiat, c’est du fait des difficultés successives de l’association. On souhaite que le centre culturel soit un lieu ouvert à toutes les communautés, et c’est clairement en contradiction avec le climat actuel au sein de l’association… », explique Frédéric Béatse, adjoint au maire.

L’association a vécu plusieurs crises de gouvernance, ces dernières années, avec quatre présidents en deux ans et des actions en justice. Reste à savoir qui est en mesure de ramener la paix au sein d’une association qui, en ne dépassant pas ses querelles intestines, ternit l’image de toute une communauté. »

Source: http://tinyurl.com/35ntz6l