Francaisdefrance's Blog

10/03/2012

Assises de la nationalité ce samedi: vandalisme espace Charenton !

Ca nous promet de beaux jour si Flamby est élu…
FDF

.

Vandalisme espace Charenton : le maire socialiste proteste… contre les Assises de la nationalité

Depuis un certain temps, une partie, hélas de plus en plus majoritaire, de la gauche a pris la fâcheuse habitude de jouer dans l’inversion des valeurs. Le maire socialiste du 12e arrondissement de Paris, Michèle Blumenthal, vient d’en donner une preuve supplémentaire. L’espace Charenton, qui accueillera les « Assises de la nationalité » le samedi 10 mars, de 9 heures à 19 heures, a été victime d’actes de vandalisme graves, dans la nuit de lundi à mardi, avec une quarantaine de carreaux cassés. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec l’initiative du 10 mars… On aurait pu penser qu’une élue de gauche, soucieuse du débat démocratique, aurait été indignée par ces actes de vandalisme, et leur symbolique. En effet, l’élue a réagi… contre l’organisation de ces assises !

Elle somme la préfecture – qui n’a sans doute que cela à faire – de mandater des policiers, dans la salle, afin que des poursuites puissent être engagées contre certains participants, qui pourraient se laisser aller à des paroles racistes, haineuses, voire négationnistes, rien de  moins.

Voilà qui nous rappelle bien des souvenirs. La semaine précédant les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, les propriétaires de l’espace Charenton avait reçu des menaces graves de la part du groupe islamiste « Forsane Alizza ». Ils avaient eu le courage de ne pas se laisser intimider. Là encore, ils n’avaient reçu aucun soutien de la municipalité, qui, au contraire, s’était déjà distingué en demandant, via le stalino-mélenchonien Alexis Corbière, l’interdiction de l’initiative, relayé ensuite par Delanoë en personne. Devant le refus de la Préfecture d’annuler ces assises, ils avaient organisé une manifestation à cinquante personnes, en présence de Fourest, des associations anti-racistes, d’Houria Bouteldja et de toute la gauche. Rappelons que, comme le demande Michèle Blumenthal, des policiers étaient présents dans la salle, et qu’ils avaient mission d’interrompre la réunion, si des débordements racistes, jugés inévitables par les contre-manifestants, avaient été constatés.

Il ne s’était rien passé de répréhensible, aucun policier, et pas davantage les cents journalistes accrédités, n’avaient eu le moindre dérapage à se mettre sous la dent. Pas le moindre bras levé, pas le moindre slogan raciste, le spécialiste de l’extrême droite, Jean-Yves Camus lui-même, reconnaissait la bonne tenue de cette journée. Il avait admis avoir vu des gens… normaux, inquiets de la montée de l’islam dans leur pays, qui n’étaient absolument pas des cranes rasés d’extrême droite, comme cherchait à le faire croire gauchistes et anti-racistes.

Il ne s’est trouvé que les commissaires politiques du MRAP pour oser porter plainte contre les interventions de Jacques Philarchein et Renaud Camus, et l’inévitable procureur de Paris Anne de Fontette pour instruire cette plainte. Rappelons que Jacques, excédé, à déposé plainte contre le Mrap et sa présidente pour dénonciation calomnieuse.

Michèle Blumenthal, maire socialiste du 12e arrondissement, a dû, comme tous ses camarades socialistes, communier autour de la primaire socialiste, et boire les paroles d’Harlem Désir, qui y a vu un grand moment de démocratie retrouvée du peuple français (4,5 % d’électeurs) ! On sent le regret de l’édile que l’espace Charenton soit un espace privé. On comprend, à la lire, que si les organisateurs avaient demandé une salle municipale pour organiser cette initiative, ils se seraient heurtés à une fin de non-recevoir.

C’est bien connu, au Parti socialiste, vive la démocratie et la liberté d’expression, mais seulement pour les gens qui sont pour le droit de vote des étrangers et la régularisation des clandestins, surtout pas pour les autres !

Madame la maire fera-t-elle l’honneur aux organisateurs d’être à la tête de 50 manifestants, toute la journée, pour expliquer aux masses ce que serait la vraie démocratie Hollande-Mélenchon-Sopo ?

Jeanne Bourdillon 

Ecrire à la mairie du 12e :

http://www.mairie12.paris.fr/mairie12/jsp/site/Portal.jsp?sitemessage=true 

Source: http://ripostelaique.com/