Francaisdefrance's Blog

12/11/2011

C’est décidé: je ne prends plus l’avion.

Ca risque de me donner des nausées… Et ce n’est pas le mal de l’air.

FDF

.

L’art et la manière de jouer sur les mots et de se foutre de nous…

La dernière:

Air France : la burqa autorisée dans l’avion

La loi française sur l’interdiction du voile intégral dans les services publics n’a pas cours à l’intérieur d’un avion. C’est en tout cas l’interprétation des juristes d’Air France dans une note diffusée par nos confrères du Figaro aujourd’hui.

Une femme ne peut pas porter de voile intégral dans un aéroport français qui est considéré comme espace public, mais elle peut le remettre dès son entrée dans l’avion, qui ne peut être considéré comme un lieu de service public. En effet, comme l’explique le mémo rédigé par le service juridique d’Air France « les équipages confrontés à une personne qui dissimule son visage ne peuvent, à notre sens, contraindre la personne à découvrir son visage (…) Les textes relatifs aux lieux publics ne l’exigent pas et ne le permettent pas ».

Comme le rappelle le Figaro qui se l’est procurée, cette note fait suite à une question d’un commandant de bord qui avait eu à faire à une femme portant la burqa sur vol Paris – Marseille en septembre dernier. La position de service juridique d’Air France ne devrait d’ailleurs pas poser problème aux équipages puisque les contrôles de sécurité ont lieu avant l’embarquement, dans l’aéroport où le port du voile intégral est interdit.

Rappelons néanmoins que, selon le règlement de la compagnie française, les hôtesses d’Air France, qui travaillent en contact avec le public, n’ont pas le droit de porter un voile ou un foulard islamique. Une disposition qui, en juin dernier, avait entrainé Air France dans une polémique aux Etats-Unis. Elle avait été montrée du doigt par la principale organisation musulmane américaine, le Council on American-Islamic Relations (CAIR), suite au renvoi chez elle d’une employée d’Air France à l’aéroport de Washington Dulles qui refusait d’ôter son foulard.


Source: http://www.air-journal.fr/

13/10/2011

Air France et le halal…

On devra bientôt rebaptiser Air France en Air Arabia… La compagnie aérienne qui fut parmi les attraits technologiques et prestigieux de la France tombe dans la dhimmitude…

Quel gâchis…

FDF

« Ne m’appelez plus jamais Air France »…

.

Air France : des distributeurs de produits halal qui ne disent pas leur nom !

Décidément celle qui fut un des fleurons de notre pays, notre emblématique compagnie aérienne, fait de plus en plus dans la dhimmitude ! Hier on apprenait qu’une cantine halal avait été installée pour ses salariés musulmans, sur demande de la CGT,  aujourd’hui on découvre que, toujours sur demande des syndicats CGT et FO (toujours les mêmes….) les distributeurs de denrées du Comité d’Entreprise Fret sont approvisionnés en produits halal !

Non seulement il est, une fois de plus, scandaleux de banaliser une pratique alimentaire discriminatoire, mais on vend du halal sans le préciser. Rien, sur ces distributeurs, ne permet de savoir à celui qui achète que le produit qui va tomber du distributeur est halal. L’agent d’Air France ne peut que constater, quand il l’a entre les mains, qu’il y a le petit sigle halal… et qu’il a ainsi financé une mosquée, celle qui a donné la certification halal en échange d’une dîme !

 Bien mieux, puisqu’on est dans la partie fret, certains distributeurs sont accessibles à la clientèle – principalement des chauffeurs de camions, mais aussi, et c’est le comble du comble, à du personnel de la Gendarmerie, de la Police de l’Air et des Frontières (PAF), de l’armée, etc.
C’est ainsi qu’une bonne partie de ceux qui travaillent à Air France ou y passent sont susceptibles de manger de la nourriture estampillée « nourriture pure, pour les musulmans », acceptant ainsi, de fait, que la façon de voir le monde et la nourriture imposée il y a 1400 ans à l’autre bout du monde devient la norme en France, là où alcool et porc font  partie du patrimoine…

C’est une indignité et un scandale.

Je vous invite à protester auprès de l’entreprise qui alimente les distributeurs, DISTRIMATIC – 9, rue Ernest Sarron – 77410 Claye-Souilly.

Contact : http://www.distrimatic.fr/conta.php


Service commercial : distrimatic@distrimatic.fr


CGT d’Air France : contact@cgtairfrance.com


Direction du CCE d’Air France, bien sûr, M. Emeyriat, Président du CE exploitation Sol, Air France, Aéroport CDG 95700 ROISSY EN FRANCE
01 49 19 51 45
Christine Tasin
Résistance républicaine

20/07/2011

Un journal de guerre ? En France ? En 2011 ?

Pat Quartier se déchaîne… Et ça « frite » grave…

FDF

.

Les connards déchaînés…

« Libération » est un journal de guerre propagandiste contre Israël.

Rien de surprenant que ce quotidien soutienne les « courageux » militants qui se pressent aux frontières  maritimes de Gaza et ceux qui cherchent à pénétrer à l’intérieur du territoire d’Israël via son aéroport, sachant que les sanctions risquées sont minimes, puisque « démocratie, humanisme et retenue » obligent Israël.

Ainsi « Libération » s’offusque, s’indigne, trépigne,  mon dieu quelle honte, que la Compagnie « Air France » soit « aux ordres d’Israël» qui a eu l’audace de refuser d’accueillir quelques centaines de ceux qui confondent Tel-Aviv et banlieues francaises transformées en « ZKP ». (Zone de Karchérisation Prioritaire).

L’intelligence et le bon droit se trouvant nécessairement du côté des collaborateurs d’Alain Juppé, -traduire le Quai d’Orsay-, des fonctionnaires auraient signalé «  la fragilité légale d’Air France qui ne peut évoquer aucun support  pour justifier un tel comportement. »

Qu’en termes choisis ces mots sont bien dits.

« Libération » restant sous le couvert de  l’anonymat et de l’information partielle, ne dira pas qui sont ces fameux fonctionnaires ni surtout combien ils sont à exprimer une opinion loin d’être majoritaire.

Belle hypocrisie d’utilisation de jargon juridique destiné à l’épate pour faire valoir une prétendue violation du Droit, aucun Etat digne de ce nom ne pouvant admettre de se faire envahir par des bandes organiséees de « jeunes » ayant la ferme volonté  de contester par tous moyens ses lois et  sa politique sur son propre territoire.

Bref, la lecture de cet article  est présentée sous l’angle trompeur visant à indisposer contre Israël le lecteur de base :

D’un côté des braves gens respectueux de la légalité, de l’autre un Etat-voyou agissant dans un cadre arbitraire dédaignant les avis éclairés d’un Haut-fonctionnaire français.

Ce journal de propagande destiné aux idiots utiles qui n’ont pu se prévaloir d’aucun succès, enrage au point de chercher en Israël ses sources de contestation légitimes..

C’est de bonne guerre : « Libération » ira s’enquérir de fabriquer son information auprès du plus gauchiste, du plus extrêmiste de tous les  journalistes du pays, Gideon Levi du journal « Haaretz »  lequel fait état, en bon maestro de la trahison qui se respecte, « d’une réponse hystérique d’Israël à tout mouvement de protestation ».

Pas un mot  pour énoncer une vérité première simple : l’écrasante majorité du peuple israélien et de ses journalistes vomissent les islamo-gauchistes de cette flottile, fut-elle encensée par une minable ultra-minorité de traîtres à la Nation.

La « Pravda », organe de Presse du PC Soviétique n’agissait pas autrement, l’important n’étant pas de tromper le lecteur, mais d’imposer son point de vue propagandiste

Suite et source: http://tinyurl.com/3vyuyda