Francaisdefrance's Blog

08/03/2012

« Travaillez, prenez de la peine : C’est le fond qui manque le moins »…

Mais non; ne racontez pas de bêtises: les immigrés ne profitent absolument pas du système… Françaises, Français: au travail, et vite !!! Ces gens-là ont besoin de vous !

FDF

.

Ecoutez l’auditeur   à 14 min 50  :   SON VOISIN , MAROCAIN,   EST PROPRIETAIRE  de sa maison,  (il se demande  comment),

puisqu’il ne  travaille pas  et ne veut pas travailler   » car, lui a-t-il répondu, s’il travaillait il n’aurait plus droit à toutes les aides sociales« 

Marine Le Pen, invitée de RTL Midi, répondait aux questions des auditeurs par rtl-fr

.

JC…

http://www.dailymotion.com/video/xpacav_marine-le-pen-invitee-de-rtl-midi-a-repondu-aux-questions-des-auditeurs_news#from=embediframe

18/02/2012

En France, on favorise la fraude aux aides sociales… La preuve avec l’affaire Lies Hebbadj.

Il n’a pas fini de nous narguer, le « beau » Lies Hebbadj… Il ne le dit pas, lui « NIQUE LA FRANCE »; il le fait, et tout en douceur… Je ne veux pas cotiser pour ce genre de type qui se fout de nous.

Après mai 2012, il n’est pas impossible que je quitte cette France là. Ce n’est plus la mienne… A moins que Marine ne vienne nettoyer les écuries d’Augias.

FDF

.

« Je vous ai tous bien niqués, les sous-chiens »…

.

Le juge d’instruction a prononcé un non-lieu dans le dossier de fraudes aux prestations sociales impliquant Lies Hebbadj, son épouse et trois de ses compagnes.  

Non-lieu pour Lies Hebbadj dans l’affaire de fraudes aux aides sociales  MAIS LE PARQUET FAIT APPEL !!!

Lies Hebbadj était poursuivi pour « complicité de fraude pour obtention de prestation ou allocation familiale indue (allocation dite parent isolé et revenu de solidarité active majoré) par dissimulation d’une vie maritale.

Le juge d’instruction a prononcé un non-lieu dans le dossier de fraudes aux prestations sociales impliquant Lies Hebbadj, son épouse et trois de ses compagnes.  

L’affaire a débuté en 2010, avec la verbalisation d’une de ses compagnes pour port du niqab au volant. Lies Hebbadj est ensuite accusé de polygamie et d’escroquerie aux aides sociales

Le juge d’instruction de Nantes Jacky Coulon a prononcé un non-lieu dans le dossier de fraudes aux prestations sociales impliquant Lies Hebbadj, son épouse et trois de ses compagnes, a-t-on appris ce vendredi de source judiciaire.

Le parquet a fait appel de cette décision. « L’examen du dossier n’a débouché sur aucune preuve sérieuse à charge par rapport à Lies Hebbadj. L’essentiel des charges qui pesaient sur lui se dégonflent. La montagne a accouché d’une souris », s’est félicitée vendredi son avocate Cécile de Oliveira.

Lies Hebbadj était poursuivi pour « complicité de fraude pour obtention de prestation ou allocation familiale indue (allocation dite parent isolé et revenu de solidarité active majoré) par dissimulation d’une vie maritale de fait avec Sandrine Mouleres et Sonia Yaker pour un préjudice d’un montant estimé de 90 000 euros« , selon le parquet.

« Polygamie de fait »

Sur une période allant d’avril 2007 à mai 2010, Sandrine Mouleres -relaxée en 2010 pour port du niqab au volant-, et Sonia Yaker -poursuivie fin novembre dernier pour infraction à la loi sur la dissimulation du visage- ont notamment touché l’une ou l’autre de ces allocations. « Or elles vivent dans une polygamie de fait avec Lies Hebbadj, ont des domiciles très proches les uns des autres, une communauté de vie financière, affective, sexuelle: elles ne sont donc pas isolées et à ce titre n’ont pas le droit de percevoir cette allocation », avait estimé le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin.

L’épouse légitime de Lies Hebbadj, Miriana, était poursuivie pour fraude par fausse déclaration de présence sur le territoire national ainsi que de celle de ses enfants légitimes pendant plus de trois mois, pour un préjudice d’un montant de 3426 euros.

Lies Hebbadj a été médiatisé en défendant en avril 2010 Sandrine Mouleres, qui contestait un PV de 22 euros pour port du niqab au volant et qui a obtenu gain de cause en décembre 2010. Une ancienne compagne de Lies Hebbadj, Nina Gomez Murciego, était quant à elle poursuivie pour « usage de faux aux fins d’obtention indue de prestation auprès de la caisse d’allocation familiale ». Nina Gomez avait pour sa part porté plainte contre Lies Hebbadj pour viol, plainte qui a entraîné la mise en examen de M. Hebbadj pour « viols aggravés » en août 2010.  

Source: http://www.lexpress.fr/

26/06/2011

Escroqueries aux aides sociales; une piste… Pardon, une preuve.

Reçu par mail.

On va finir par le combler, le « trou de la Sécu »…

FDF

.

COMMENT L’ALGÉRIE FABRIQUE-T-ELLE DES CENTENAIRES ?
.


Savez-vous que l’on vit plus vieux en Algérie que partout ailleurs dans le monde ?

C’est l’intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances vieillesse), l’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de retraités centenaires algériens était particulièrement important. Il était même supérieur au total des centenaires recensés par l’état-civil en Algérie.
Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission parlementaire reconnait le problème : « Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers » dit-elle, insistant, en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.
Pourquoi ? Comment ? C’est ce qu’a tenté de savoir la commission. « Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant-droit » précise la magistrate. « Mais il n’y a pas de contrôle ? » s’étonne un membre de la commission. « En Algérie nous n’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs itinérants dans tous les pays. Ce n’est pas évident ! » , souligne-t-elle. C’est ainsi que les algériens bi-nationaux, ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite. Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.
On peut s’étonner, tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger, dont 1 milliard pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications, soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence – comme cela se fait en France pour les professions libérales, notamment. Soit, en les invitant à se présenter dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.
Alors que le dossier des retraites est au coeur des préoccupations des Français, il serait bon que nos gouvernants se penchent aussi sur cette question.

25/06/2011

Affaire Hebbadj: à l’origine de ce nouveau contrôle des aides sociales ?

Ce n’est pas impossible. Et, coïncidence: Marine Le Pen en parlait déjà à l’époque… Au fait, qu’est il devenu, cet escroc ? Nous n’avons plus de nouvelles… Ce n’est pas qu’il me manque mais j’aurais bien aimé savoir si il bénéficie toujours des largesses des contribuables Français. Il nous doit de l’argent; à vous, à moi…

FDF

.

L’affaire Hebbadj appelle une réforme du code de la nationalité et du contrôle des aides sociales

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente exécutive du Front National :

L’affaire de la famille polygame de Nantes ne doit pas se limiter à une amende de 22 euros ni même à un simple questionnement sur l’éventuelle déchéance de nationalité de l’intéressé tant elle apparaît comme un défi aux valeurs de la République française :

– Comment se fait-il que l’Etat ait pu en 1999 accorder la nationalité française à un individu connu pour son prosélytisme islamiste au sein d’un groupe salafiste virulent ? Cette affaire montre l’absence totale de contrôle dans l’octroi de la nationalité française. N’est-il pas temps de décider d’un moratoire sur l’immigration, de réduire les conditions d’accès à la nationalité et de contrôler les dossiers de demande de naturalisation ?

– En révélant qu’il est lié à ses épouses par des mariages religieux non précédés de mariages civils, M. Hebbadj avoue qu’il a violé le droit du mariage républicain. En réalité, M. Hebbadj se croit autorisé avant l’heure à appliquer dans notre pays une loi islamique qui ne reconnaît pas l’autorité civile. Est-il prévu d’identifier ces pratiques sur tout le territoire et d’y mettre un terme ? M. Fillon qui a reçu les représentants du culte musulman a-t-il évoqué cette question avec eux ?

– M. Hebbadj se vante de vivre avec quatre « maîtresses » mais oublie de mentionner qu’elles sont entièrement à la charge de la collectivité dans des pavillons séparés sans travailler ? Combien précisément la famille Hebbadj touche-t-elle d’aides sociales diverses (APL, Allocations mères célibataires, allocations familiales, cantines scolaires, aides diverses,…) ? Pourquoi la vérité sur ces situations n’est-elle pas rendue publique par les autorités pour que les Français qui travaillent et qui payent puissent en apprécier le coût réel ?

– Pourquoi, s’il y a eu fraude à l’aide sociale, a-t-il fallu attendre que ce chef de famille donne une conférence de presse pour s’en alerter ? Les services de contrôle de l’aide sociale sont-ils, à ce point, défaillants ?

– Même si la nationalité française est retirée à M.Hebbadj, il ne pourra vraisemblablement être reconduit dans son pays d’origine compte tenu des dispositions actuelles sur l’expulsion. Ne faut-il pas sans délai revoir ces dispositions ?

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front national, demande aux pouvoirs publics une réponse ferme, rapide et claire à toutes les questions que pose cette affaire. Elle demande l’application effective de l’interdiction de règles islamiques en dehors de tout cadre légal républicain (polygamie, célébration de mariages religieux non précédés de mariages civils). Elle demande également que soit ouverte la réforme du code de la nationalité et que soient revus les contrôles lors de l’octroi de la nationalité française.

Source: http://www.frontnational.com/

11/06/2011

Exemple… La Catalogne du Sud prévoit de limiter les droits offerts jusque-là aux étrangers fraîchement arrivés sur le territoire.

Enfin, ça se réveille quelque part… Ils sont loin d’être sots, les Catalan. Ils pensent à eux en priorité. Ce n’est pas le cas en France… Où l’on privilégie toutes les ethnies immigrées. Et l’on voit où on en est, avec une telle politique…

FDF

.

Les soins ne seront offerts qu’aux personnes arrivées depuis plus de 6 mois

La Catalogne réduit les aides sociales réservées aux immigrés

Une réforme législative en préparation en Catalogne du Sud prévoit de limiter les droits offerts jusque-là aux étrangers fraîchement arrivés sur le territoire. La gratuité des soins sera réservée aux résidents qui justifieront d’une présence supérieure à 6 mois.

Jeudi, le gouvernement de Catalogne a pris la décision de durcir son dispositif d’accueil des populations étrangères, dont il détient la compétence. A brève échéance, l’assistance sanitaire publique proposée actuellement à l’ensemble des immigrés présents sur le territoire sera limitée à ceux qui justifieront d’une antériorité de séjour d’un minimum de 6 mois. Cette modification importante permettra à l’exécutif catalan de réduire l’accès à la santé aux plus récents des nouveaux venus en Catalogne du Sud. Ceux-ci pourront cependant bénéficier des services d’urgences des hôpitaux, mais ne jouiront plus de la gratuité traditionnelle.

Dans le cadre de sa politique d’austérité absolue, caractérisée par un projet de coupes budgétaires de 10%, le gouvernement catalan tente de rogner tous azimuts, sur toutes ses postes de dépenses où cela est possible. Dans ce sens, son projet de loi de « Simplification, restructuration administrative et promotion économique » prévoit la refonte de plus d’une trentaine de lois. Parmi celles-ci figure la loi d’accès à l’assistance sanitaire à couverture universelle, mise en pratique par le Service Catalan de la Santé. La modification en vue prévoit de rendre obligatoire « une ancienneté minimale de 6 mois » sur les fichiers de recensement municipaux de « n’importe quelle commune de Catalogne », afin de percevoir la solidarité du territoire.

Source: http://www.la-clau.net/

07/11/2010

Retraites…

Affiche de Solidaires repérée par L’Oeil du Post.

.

Une lecture de ce PPS vous fera comprendre bien des choses. Du moins, je l’espère…

FDF

.

Voir: La Retraite

26/09/2010

« Celui qui ne fait rien a droit à tout »…

On ne cite personne en particulier mais tout le monde aura compris…

FDF

.


Lire: http://www.youtube.com/watch?v=oFm6zXCQPZc