Francaisdefrance's Blog

14/03/2012

Funérailles géantes pour un Turc tué alors qu’il agressait en bande des Allemands à Berlin !

Dément; ils vont en faire un martyre…

FDF

.

http://tinyurl.com/83hyfbr

L’enterrement d’un membre d’une bande de vingt turcs ayant agressé des allemands, tué en légitime défense,  a déplacé toute la communauté. La communauté s’est mobilisée entre les deux petits jours qui ont séparé sa mort des obsèques. La solidarité de la oumma est automatique, quelque soit la qualité d’un de ses membres.

Source: http://www.islamisation.fr/

13/03/2012

« Chances pour la France »: Kamal, Tunisien, poignarde 5 personnes au « hasard » !!!

Diversité, immigration, re-peuplement de la France, tolérance, terre d’asile, une foule d’ingrédients pour une France ouverte et plus « riche »…

FDF

.

Paris : ivre, il poignarde cinq passants au hasard

Scène de terreur, dans la nuit de samedi à dimanche, à Paris. Un homme, armé d’un couteau, s’en est pris à cinq passants avant de tenter de les poignarder. Deux victimes ont été grièvement blessées avant d’être évacuées vers l’hôpital. Leurs jours ne sont pas en danger. Les trois autres ont été plus légèrement touchées.

 

L’agresseur a été interpellé quelques instants plus tard avant d’être placé en garde à vue dans les locaux du 2e district de police judiciaire (DPJ). Kamal A., un Tunisien de 34 ans, ne s’est pas expliqué sur les raisons de ses actes, affirmant ne plus très bien se souvenir du déroulement de cette quintuple agression

Tout commence hier vers 2 h 20, au niveau de la rue de Belleville dans le XXe arrondissement. Deux hommes, armés respectivement d’un revolver et d’un couteau, menacent un groupe de quatre personnes réunies devant l’entrée d’un bar. L’inconnu muni de l’arme blanche prétend avoir été bousculé et veut en découdre. Une jeune femme tente de le raisonner mais cette dernière voit l’homme fondre sur elle avant de tenter de la poignarder. Elle parvient à esquiver, en partie, le geste de son agresseur avant d’être légèrement touchée au cou. L’homme, manifestement sous l’emprise de l’alcool, prend la fuite en direction de la station de métro Belleville. Son complice en profite également pour disparaître dans une autre direction.

Déchaîné et déterminé

Sur son chemin, Kamal A., littéralement déchaîné, se jette sur un passant, rue Denoyez. La victime, âgée de 34 ans, est poignardée au niveau de l’abdomen avant d’être secourue par des témoins de la scène. Elle est rapidement évacuée dans un état grave vers l’Hôpital européen Georges-Pompidou dans le XVe. Quelques minutes plus tard, Kamal A., toujours aussi déterminé, s’en prend à un autre homme, âgé de 31 ans, rue du Faubourg-du-Temple dans le Xe. Sérieusement blessé au niveau de la poitrine, le trentenaire est transporté, après avoir perdu connaissance, à l’hôpital Lariboisière (Xe).

Dans la foulée, une quatrième victime est atteinte à la main avant d’être soignée à l’hôpital Tenon dans le XXe arrondissement. Une demi-heure après le début de son périple fou, Kamal A. porte un coup de couteau à un cinquième passant, le blessant légèrement. Il est alors arrêté par une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC), rue Louis-Bonnet dans le XIe arrondissement.

« Au moment de son interpellation, il n’avait pas de papiers d’identité sur lui, confie une source proche de l’affaire. Il était très alcoolisé. Cet homme a été placé en cellule de dégrisement. Il est déjà bien connu des services de police mais pas pour des faits de cette nature. Pour l’heure, son geste reste inexplicable. Ces agressions auraient pu se solder par la mort d’une des victimes. Nous sommes passés très près d’un drame. »

L’agresseur devait être déféré lundi soir, devant un juge d’instruction.

Source: http://www.leparisien.fr/

13/02/2012

Les bienfaits de l’immigration: et ça continue !!!

Viols collectifs, attaque de policiers à l’arme lourde, voitures brûlées, vieilles dames agressées, voici le bilan de plus en plus lourd des « bienfaits de l’immigration ». Il est à souligner que ces délinquants sont très souvent à plusieurs pour commettre leurs forfaits. C’est beau, l’esprit d’équipe. Et leurs peines clémentes ne feront rien pour les empêcher de continuer.

Je suis écoeuré. Et je ne suis pas le seul. La tension monte… J’ai peur (pour eux) du jour où tout cela va nous péter à la g…..

En ce qui concerne ces deux malfrats, il se pourrait bien qu’un jour, certaines personnes les emmènent jouer à la roulette………………………… Russe. Des gens qui auront « pété les plombs »…

Photo d’illustration…

.

FDF

Au fait: il s’agit bien du « Pasino » d’Aix et non pas « Casino »… C’est un lieu de jeux d’argent, aussi.

.

« On ne les avait pas frappées ». Ont dit Samir et Khalid, ce dernier étant étudiant en droit………    
MERCI à EUX,  c’est sympa pour les victimes   !!!!!!!   
FAUT DIRE  QUE S’ATTAQUER à UNE DAME DE 86 ans et l’autre eu fauteuil roulant, c’est un peu facile pour les détrousser  de 12000 €
Khalid Zendjane a été condamné à la peine d’une année d’emprisonnement, dont huit mois ferme. Samir Sbaïm, qui avait guetté la sortie des deux joueuses et prévenu son complice, et dont le casier judiciaire portait déjà mention de plusieurs condamnations, a écopé d’une peine de deux ans de prison dont un an ferme.

ILS PEUVENT à LEUR TOUR  REMERCIER LES JUGES POUR UNE DECISION AUSSI CLEMENTE

JC JC…

.

Deux jeunes condamnés pour avoir détroussé des gagnantes du Pasino d’Aix
Deux jeunes condamnés pour cette agression commise contre une dame de 86 ans et sa fille,  en fauteuil roulant à la sortie du Pasino.

Les victimes ont été attaquées en sortant du Pasino, sur le parking.

Elles venaient de rafler 12 000 euros, à l’issue d’une soirée passée au Pasino d’Aix. Cette dame de 86 ans et sa fille en fauteuil roulant étaient des proies faciles. À telle enseigne, d’ailleurs, a précisé leur avocate Vanessa Cerda devant le tribunal correctionnel, qu’elles avaient même été raccompagnées par un vigile de l’établissement, jusqu’à leur voiture, sur le parking.

C’est là qu’elles ont été malmenées, bousculées, jusqu’à ce que l’octogénaire lâche son sac à main. Abandonnant le fruit de leur soirée qui, jusque-là, avait été placée sous les meilleurs augures. « Ils ont agi comme des félins qui ont guetté leurs proies« , déplore Me Cerda. Les faits commis le 23 octobre 2011 avaient donné lieu à une enquête confiée aux policiers du commissariat d’Aix. Le vol avait aussi mobilisé le personnel du Pasino. Alors, quand l’un des deux suspects est revenu y passer une soirée, il a été repéré assez facilement et filmé par la vidéo de l’établissement. Les enquêteurs de la brigade de répression des atteintes aux personnes ont ensuite identifié son complice présumé. Et tous deux ont été interpellés chez eux, dans la semaine.

À l’issue de leur garde à vue, les deux suspects, Samir et Khalid, ce dernier étant étudiant en droit, ont été présentés au tribunal correctionnel, sous le régime de la comparution immédiate. Assistés de Me Sylvain Marchi et de Me Billet, les prévenus âgés de 20 et 22 ans ont souhaité être jugés immédiatement.

« Ce soir-là, ils étaient allés jouer, quand ils ont vu un attroupement autour de ces deux dames », a relaté Sylvain Marchi, le conseil de Khalid Zendjane. Ce serait le fait de voir que les deux joueuses venaient de rafler 12 000 euros, qui les aurait décidé à passer à l’action. « Ce sont des faits détestables, personne n’en disconvient. Ils ont fait preuve de lâcheté, mais aussi d’amateurisme. Et ce ne sont pas des violents », a ajouté Me Marchi. Les deux dames avaient été bousculées, sur le parking. On ne les avait pas frappées. À l’issue du procès, les deux prévenus ont été reconnus coupables par le tribunal.

Khalid Zendjane a été condamné à la peine d’une année d’emprisonnement, dont huit mois ferme. Samir Sbaïm, qui avait guetté la sortie des deux joueuses et prévenu son complice, et dont le casier judiciaire portait déjà mention de plusieurs condamnations, a écopé d’une peine de deux ans de prison dont un an ferme.

SOURCE :  http://www.laprovence.com

28/01/2012

Forsane Alizza: les menaces s’intensifient. Ils nous promettent une lutte armée !

Cavaliers de la fierté…

.

Ce sont vraiment des maboules, ces abrutis!

Vous allez nous em…… encore longtemps avec ces provocations incessantes? Vous méprisez notre justice? Vous menacez le peuple de France? Et en plus, vous n’êtes pas chez vous? Remontez sur vos ânes et retour au bled avant que nous nous énervions pour de bon.

Vous savez, un ancien dictateur Africain disait: « on ne courre jamais aussi vite qu’une balle de fusil« . Je pense qu’il avait raison.

Vous êtes allés trop loin, cette fois. Guéant fait ce qu’il peut. Mais si on lui lâche un peu les rènes… Et nous serons derrière pour terminer le travail.

Alors, pendant qu’il est temps, planquez-vous et barrez vous. L’islam de France ne doit pas être fier de vous. Vous leur faites une sacré publicité… Je ne pense pas qu’ils vous cautionnent encore longtemps. Même qu’ils pourraient faire le ménage eux-même…

Une lutte armée… Pfffffffffffffffffffff. Et quoi encore, des attentats? On vous attend. Et dire que c’est nous, les racistes. Et dire que c’est nous que l’on puni pour incitation à la haine. Mais nous sommes des rigolos par rapport à ces idiots là.

FDF

.

Le groupuscule islamiste, dont Claude Guéant a récemment annoncé la dissolution, dénonce la stigmatisation de l’islam en France et n’exclut pas d’y répondre.


Mohammed Achamlane (torchon blanc sur la tête), porte-parole de Forsane Alizza.

Le groupuscule Forsane Alizza, dont Claude Guéant a annoncé la dissolution, n’exclut pas d’appeler à la lutte armée si «l’islamophobie s’intensifie», a déclaré vendredi son «porte-parole», Mohammed Achamlane.
Alors qu’on lui demandait lors d’une rencontre avec des journalistes s’il pouvait appeler à la lutte armée, il a répondu: «C’est possible, si l’islamophobie s’intensifie de jour en jour».

Mohammed Achamlane qui s’exprimait près de la mosquée Omar Rue Jean-Pierre Timbaud à Paris, a évoqué des mosquées brûlées, des tags, des agressions et des stigmatisations dans les films, dans les chroniques et dans les journaux.

«Il se pourrait qu’un jour ça arrive. A force de stimuler la haine contre les musulmans c’est automatique», a-t-il insisté, entouré d’une vingtaine de ses partisans qui avaient le front ceint d’un bandeau portant la profession de foi islamique, le visage parfois dissimulé sous un keffieh.

«On va se communautariser»
«Si les gens ne comprennent pas que notre révolte va se traduire par des actes, il faut être complètement insensé», a encore dit Mohamed Achamlane qui se fait appeler Abou Hamza du nom de l’oncle paternel du prophète Mohammed.

Interrogé sur la réaction de Forsane Alizza (Cavaliers de la fierté) si sa dissolution était confirmée, il a répondu: «Nous allons intensifier l’alliance avec les musulmans et le désaveu des mécréants qui nous sont hostiles de plus en plus. Donc on va se communautariser clairement.» Le groupuscule a encore récusé les propos de Claude Guéant qui l’accuse de former des personnes à «la lutte armée».
«Je réfute ces accusations. Je dis à ce ministre « Comment se fait-il que des terroristes soient en liberté? ». Soit il est incompétent ainsi que ses services, ou bien il laisse délibérément des individus dangereux dans la nature», a répondu M. Achamlane qui a reconnu néanmoins que le groupuscule «se prépare physiquement pour d’éventuelles agressions».
«On est clair là dessus, nous ne le cachons pas, nous ne le dissimulons pas puisque plusieurs femmes se sont fait agresser par des islamophobes.» Levant haut les bras pour exhiber ses gants de combat, il a précisé être arrivé «équipé» pour une éventuelle agression par des «islamophobes».

Source: http://www.liberation.fr

24/01/2012

Ici, c’est la France !!!

C’est bien Marine Le Pen qui a raison… Nous sommes en France; nous sommes chez nous; et notre patrie n’est pas à vendre.

FDF

.

Voir ici: http://youtu.be/2y7A7Ze5Qt8

26/12/2011

Des « mamies » mettent en fuite un jeune braqueur armé d’un hachoir !!!

Photo d’illustration

.

On l’a jugé avec une obligation de travailler, cette racaille. Ils veulent le faire crever, non? Alertons les Droits de l’Homme; vite !

En attendant: chapeau bas, les Mamies !!!

FDF

.

Dans cet article de presse, PAS DE PRÉNOM   NI DE NOM   POUR CE  « DJEUN » (pourtant majeur) QUI  PORTE CAGOULE et UTILISE UN HACHOIR pour  braquer deux mamies :  « Un profil inquiétant », estime le parquet de Cahors.  Malgré  cela « ON »  LE CONDAMNE  A 1 AN AVEC SURSIS   comme ça il pourra revenir  hâcher menu menu les deux mamies…….  et ensuite on le mettra en prison……  si on le retrouve…

JC JC…


Vue du village de Gramat.

Vue du village de Gramat.
« Un profil inquiétant », estime le parquet de Cahors. Car le jeune homme de 19 ans qui s’est présenté cagoulé et armé d’un hachoir, samedi après-midi, dans un bureau de tabac de Gramat, avait voulu faire « comme à la télé ou dans les jeux vidéos », pour braquer le commerce « car il avait besoin de 300 ¤».
En voyant débouler l’agresseur, deux soeurs âgées de 72 ans et 65 ans, très impressionnées ont toutefois eu un réflexe de défense en jetant un tabouret à la tête du jeune homme, le repoussant dans la rue puis en le poursuivant tandis qu’il prenait la fuite.

« Il est arrivé en criant la caisse ! j’ai crié à mon tour voyou, voyou ! Nous avons déjà subi 9 cambriolages et maintenant une agression ! Dans quelle société vivons-nous. Cela fait trois nuits que nous ne pouvons pas dormir », indique la septuagénaire, patronne de ce commerce qui se transmet depuis plusieurs générations et qu’elle a repris en 2003 « par devoir de mémoire » après avoir pris sa retraite de dentiste.


Interpellé, le jeune homme qui avait utilisé un hachoir de sa mallette personnelle après avoir suivi des études en restauration, a été jugé lundi en comparution immédiate. Le fait qu’il n’ait pas persisté dans son action et qu’il soit primo délinquant lui permet d’échapper à la prison. Il a été condamné à un an de prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de deux ans, une obligation de travailler ou de suivre une formation professionnelle, et l’interdiction de fréquenter le commerce des victimes.
Source: http://www.ladepeche.fr/

18/12/2011

Aux sabres, etc…

Répandre l’islam grâce au cimeterre et au coran…

FDF

.

Mahatma Gandhi - Photo dans un cadre en argent pour illustrer la citation : Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence. Là où il n’y a le choix
 
qu’entre lâcheté
 
et violence,
 
je conseillerai la violence.
 

MAHATMA GANDHI

Aux armes citoyensFormez vos bataillonsMarchons, marchonsQu’un sang impurAbreuve nos sillonsQuoi ces cohortes étrangères!

Feraient la loi dans nos foyers!

Quoi! ces phalanges mercenaires

Terrasseraient nos fils guerriers!

Grand Dieu! par des mains enchaînées

Nos fronts sous le joug se ploieraient

De vils despotes deviendraient

Les maîtres des destinées.

Aux armes etc.

chevalier du saint sépulcre de jérusalem

Interview de Pierre Cassen par « Enquête et Débats » (extrait)

(23 min. 15 sec.)

Est-ce que vous pensez que nous risquons la guerre civile (…) ?

Interview de Pierre Cassen par -Enquête et Débats-Dire qu’une guerre civile est possible, oui, je crois qu’il faut être aujourd’hui totalement aveugle pour en occulter comme ça [la possibilité] en disant “ce sera jamais possible en France”. C’est évident que ce qui se passe régulièrement dans certains quartiers, quand vous voyez par exemple au Tremblay un autobus qui est attaqué à l’arme lourde, quand vous voyez que les forces de police derrière se font également attaquer à l’arme lourde, on est de plus en plus (dans certains quartiers où la police ne peut plus rentrer, où les pompiers se font caillasser, où les facteurs se font agresser, où les toubibs se font agresser) on est de plus en plus dans une logique de guerre civile à base ethnique où le Blanc devient l’adversaire. Ne nous racontons pas d’histoire.

ensemble vers la guerre civile - nicolas sarkozyCRS 19 Attaqués au calibre 12 brennekeDonc c’est bien évident que si nous continuons la politique qui a été menée depuis ces trente dernières années, avec notamment la multiplication d’une immigration sans aucune intégration, avec des chiffres quand même inquiétants, si l’union européenne (comme on voit aujourd’hui avec les clandestins de Tunisie, avec l’affaire de Lampedusa) si l’union européenne nous interdit d’expulser le moindre clandestin, en estimant avec un imbroglio juridique pas possible, qu’on peut pas arrêter un clandestin et qu’on peut pas l’expulser, si on continue comme ça à subir une population nouvelle sans intégration, en période de chômage de masse et de crise sociale extrêmement grave, c’est évident que il y a deux solutions possibles :

Soit les…, on va dire les citoyens de ce pays, vont accepter sans protester de devenir minoritaires, de continuer à baisser les yeux et finalement de ne plus voir leur pays respecter les lois, dans lequel ils sont nés. C’est une possibilité qui n’est pas exclue, c’est à dire que ce sera la dhimmitude.

Soit il va y avoir une révolte, soit il va y avoir des affrontements et dans ce cas là c’est le pire des scénarios qui peut arriver, c’est effectivement une guerre civile.

C’est de la responsabilité des politiques aujourd’hui si on veut limiter voire annuler ça, de prendre immédiatement des décisions fortes.

On ne peut pas continuer à accueillir plus de 200.000 immigrés tous les ans, majoritairement issus de pays musulmans, dans une période où il n’y a pas de travail et une crise sociale, et on ne peut pas continuer d’autre part à dérouler le tapis rouge à l’islam qui rogne complètement, par ses principes, les valeurs républicaines et un art de vivre dans ce pays.

Sinon on crée les conditions d’affrontements.

Je considère que c’est continuer la politique qui est menée en ce moment qui amène à la guerre civile.

(26 min.)

Source : ripostelaique.com/pierre-cassen-une-guerre-civile-est-helas-possible-en-france-a-cause-de-lump-et-du-ps.html

Quelle(s) arme(s) utiliser pour la défense de sa propre personne, de sa famille et de ses biens dans le cadre d’une guerre civile larvée de type harcèlements, émeutes, agressions, pillages… ?

 Emeutes sur l’ensemble du territoire,Un week-end de saccage et pillage

Le Génocide du Rwanda : L'Église et la Démocratie responsables - Par Bernard Lugan

Le génocide du Rwanda a été perpétré essentiellement… à la machette !
Une arme à moins de 30 euros (et même bien moins si achetée en grosse quantité).

Machette - 800.000 morts en trois mois au Rwanda

800.000 morts en trois mois
Avec de simples bouts de ferraille plats… Pas mal, non ?

Vu que l’on importe en occident, depuis des années, en masse, des personnes issues des cultures sous-développées du continent qui héberge le Rwanda, il n’y a rien de surprenant à ce que les attaques à la machette se “démocratisent”, soit directement de la part de ces personnes soit de la part de ceux qui les côtoient et adoptent leur technique moyenâgeuse [âmes sensibles s’abstenir].

cambriolage à la machette

agression à la machette

Sans aller chercher aussi loin que les machettes du génocide du Rwanda, il suffit de savoir que les armes qui font le plus de morts en France sont… les simples couteaux.

Coups de couteau & victimes poignardées
couteau ensanglanté
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Une machette ce n’est guère qu’un grand couteau, il n’y a donc, finalement, rien de si surprenant au déroulement du génocide Rwandais.

Selon la télévision d'Etat égyptienne, les manifestants pro-démocratie qui occupent la place Tahrir au Caire auraient été attaqués par des Egyptiens armés de couteaux et de machettes.

Il n’y a pas foncièrement besoin d’une arme à feu pour tuer beaucoup de gens.
Si la plupart des gens pensent « arme à feu » quand ils réfléchissent à s’armer c’est uniquement parce que nous sommes trop civilisés. Les peuples moins civilisés que nous savent faire plus simple que nous, et parfois c’est tout aussi efficace. Voire même plus efficace : 800.000 morts en trois mois, comme au Rwanda, c’est équivalent à 6 millions de morts (une shoah) en seulement… 22 mois et demi, c’est à dire un peu moins de deux ans ! Pour obtenir la shoah, les nazis, eux, ont eu besoin de plus du double de temps, cinq ans, en déployant une organisation complexe avec fonctionnaires, policiers, soldats, rafles, camps de transit, trains de la mort, camps d’extermination, chambres à gaz et fours crématoires. Le génocide Rwandais à la simple machette a donc été perpétré de manière presque TROIS FOIS (2,72) plus efficace que la shoah.
Comme quoi les “nègres” sont parfaitement capables de travailler vite et bien, mieux que des allemands, n’en déplaise à Jean-Paul Guerlain qui n’a manifestement pas songé à ce contre-exemple lorsqu’il a déclaré “Pour une fois je me suis mis à travailler comme un nègre. Je sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, m’enfin…”

La machette-katana de Cold Steel (USA), spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler

La machette-katana produite par Cold Steel (USA).
Spécifiquement conçue pour servir tout aussi bien de machette à débroussailler que de sabre à déracailler.
Voir le banc d’essai.

La machette-scie SOG, un méchant look bien dissuasif

La machette-scie de 61cm produite par SOG.
Conçue pour le débroussaillage intensif, son simple aspect en fait une arme de défense dissuasive.

Est-ce à dire que l’on doit s’armer de machettes ? Non, sauf si votre budget ne vous permet pas d’acheter ce que l’on pourrait appeler le perfectionnement ultime de la machette : une épée.

épéeUne épée, une vraie, ce n’est pas une arme décorative ou de théatre mais une arme fonctionnelle, c’est à dire de type médiéval avec une lame en acier au carbone trempé, métal dur mais souple (et surtout pas en acier inox, métal cassant). Une telle arme vaut dans les deux cents euros (ou moins si on profite des promotions, voir ci-dessous), n’a besoin d’aucune munition, pèse aux environs d’un kilo et demi, traverse n’importe quel agresseur de part en part, comme dans du beurre, quand utilisé d’Estoc (coup de pointe) et provoque des blessures épouvantables, le plus souvent mortelles, si utilisé de Taille (en frappant avec le tranchant).

coups d'épée dans du métal : estoc et taille
Démonstration de coups d’épée d’estoc et de taille contre du métal

Pour l’auto-défense, contre des cambrioleurs (rarement équipés d’armes à feu mais plus communément d’armes improvisées telles que couteau, tournevis, club de golf, batte de base-ball…) ou contre de petits groupes d’émeutiers se livrant à des agressions, pillages, saccages etc. une épée c’est pas cher, totalement légal, exempt de toutes déclarations ou formalités, toujours prêt à servir et totalement silencieux (ce qui n’est pas le cas de la victime).

Si René Galinier avait eu en main une épée au lieu d’un fusil de chasse, il aurait eu moins d’ennuis : avec une épée on peut doser ses coups (ou plus vraisemblablement effrayer et faire fuir ses agresseurs en ne les blessant que par leur propre faute, comme cela est arrivé à André Kaas), mais avec un fusil vous ne pouvez pas : vous tirez toujours à pleine puissance.

L’exemple même de ce qu’il ne faut surtout pas faire… :

Amiens : Il sort son sabre en plein centre-ville pour se défendre - Samedi soir, à 21h40, un Amiénois de 25 ans qui était installé au balcon de son appartement rue de Noyon, en plein centre-ville d’Amiens s’est fait interpeller par deux piétons, qui avaient l’air de vouloir en découdre. Les deux hommes ont commencé à grimper à la façade de l’immeuble pour rejoindre leur victime sur son balcon quand celle-ci est descendue muni d’un sabre type katana. L’Amiénois a commencé à faire de grands gestes avec son arme et a été appréhendé par les policiers. Lui a été mis en garde à vue pour port d’arme prohibée et ces deux agresseurs présumés pour violences volontaires aggravées. Le Courrier Picard
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Il-sort-son-sabre-en-plein-centre-ville-pour-se-defendre

Utiliser une épée est considéré comme ”proportionné à l’attaque” en cas de légitime défense et n’est pas considéré comme port d’arme prohibée… CHEZ SOI !
L’article ci-dessus est imprécis mais on peut supposer, pour rétablir la cohérence des faits, que les agresseurs ont tenté de rentrer par le balcon en escaladant la façade et que le propriétaire est descendu dans la rue AVANT qu’ils aient atteint son balcon, pour les obliger à fuir ou au contraire les “coincer” en les empêchant de redescendre.
Auquel cas il est effectivement coupable de port d’arme prohibée puisqu’il était dans la rue !
Il fallait qu’il reste chez lui, appelle la police avant que les agresseurs ne soient sur le balcon, qu’il les laisse prendre pied sur le balcon… et tienne, en attendant l’arrivée de la police, les deux gugusses en respect avec son sabre une fois ces abrutis piégés CHEZ LUI.
Dans un tel cas, si les deux abrutis tentent une agression, un seul petit coup d’estoc dans le gras suffit pour rétablir le calme sans que vous puissiez être condamné.
Le plus vraisemblable c’est que les agresseurs ne vont pas rester et par conséquent fuir sans demander leur reste, en sachant désormais qu’il faut éviter votre domicile.

Donc n’oubliez pas : une épée c’est pour vous défendre en toute légalité en cas d’agression à votre domicile, ou plus généralement chez vous, par exemple dans votre jardin, mais bien évidemment jamais dans l’espace public, et notamment jamais dans la rue devant chez vous.

Où se procurer une épée ?

N’importe quel internaute (majeur) peut se faire livrer une épée “battle ready” (prête au combat) à domicile par internet et donc avoir entre les mains, en une semaine environ, une arme avec laquelle massacrer ou, plus prosaïquement, faire fuir, à peu près n’importe quels agresseurs.

Ces modèles qui étaient en super-promotion à 75$ :
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54075 Epuisé
http://www.kultofathena.com/product.asp?item=VA54083 Epuisé
coûtaient au final (livraison en France : +55$) moins de 100 euros ! (nov. 2010)

Voir les épées actuellement en promotion chez kultofathena.com

Valeur sûre : épée médiévale européenne

Longueur totale : 101,6 cm

Longueur lame : 85,7 cm

Poids : 1 Kg

Centre de gravité : 13,33 cm

Epaisseur lame : 4.2 mm – 3.3 mm

Largeur lame : 49.1 mm

Longueur poignée : 10 cm

Pommeau : serti

Prendre l’option d’affutage et demander un ricasso de 2 pouces (~5cm) pour un meilleur contrôle en estoc.

On rappelle que le port d’une épée (sur soi, dans la rue) est bien entendu interdit MAIS (et ça on le sait moins, bien que Nul n’est censé ignorer la loi) EST AUSSI INTERDIT le simple TRANSPORT d’une épée. Alors que, par exemple, les masses ou fléaux d’armes peuvent être transportés (dans le coffre de votre voiture par exemple) sans que l’on puisse vous dire quoi que ce soit, si par contre vous transportez une épée elle peut, en cas de fouille de votre véhicule, vous être confisquée et vous avez de bonnes chances de passer au tribunal, sauf à pouvoir justifier d’un motif valable : vous êtes escrimeur, acteur, vous allez à une soirée costumée, vous participez à une reconstitution historique etc.
Bien évidemment transporter une épée au cas où… n’est pas un motif valable !

Si le simple transport d’une épée est interdit c’est parce que c’est une arme particulièrement dangereuse : Les citoyens ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, mais la loi, elle, ne l’a pas oublié…

un fou attaque des policiers au sabre (japonais), et monte dans le tramway - Nantes

L’homme dont il est question dans l’article ci-dessus était ivre, donc peu précis dans ses coups, et fou, donc frappant n’importe comment, très probablement comme dans les films c’est à dire de taille, ce qui est peu efficace car lent. Il a cependant fallu CINQ policiers pour le stopper. Pour être efficace avec une épée, il faut être sobre et frapper d’estoc.

Les policiers sont payés entre autre pour savoir qu’une épée est une arme particulièrement dangereuse. S’ils l’oublient, ils peuvent le rembourser de leur vie, ça fait vraiment très cher le trou de mémoire.

Une policière tuée au sabre à la préfecture du Cher
Lire l’article complet

Le sabre, la nouvelle arme des gangs - ILS LE FAÇONNENT EUX-MÊMES ET L’ARBORENT À LA MOINDRE OCCASION
Lire l’article complet

Coups de sabre
katana - sabre japonais
(Les sabres japonais sont plus répandus que les épées, pour l’instant tombées en désuétude)
Le FigaroLe ProgrèsLa DépêcheLe JDDOuest France
20 MinutesLe PointLe MondeFrance SoirLe Bien Public
À suivre…

Valeur sûre : katana modernisé

Longueur totale : 100,3 cm

Longueur lame : 69,8 cm avec couche de plasma anti-corrosion

Poids : 0,9 Kg

Poignée : plastique Kraton strié, rivetée et goupillée sur la lame

Fourreau : 0,28 kg en fibre de verre & nylon

Si les citoyens occidentaux ont oublié à quel point une épée est une arme dangereuse, les musulmans eux ne l’ont pas oublié car ils l’enseignent aux enfants dans les écoles coraniques, par exemple en page 47 du livre La voie du petit musulman – Tome 5 :

ABDERRAHMANE IBN AWF, que Dieu soit satisfait de lui, rapporte l’anecdote suivante : Alors que j’étais debout dans les rangs le jour de la bataille de Badr, j’ai regardé à droite et à gauche et j’ai aperçu deux très jeunes adolescents médinois dont j’aurais aimé avoir la même force. L’un d’eux me fit signe et me dit :

Connaissez-vous ABOU JAHL. Monsieur ?

Oui, répondis-je : pourquoi m’interroges-tu à son sujet, jeune homme ?

Il reprit : j’ai appris qu’il insultait le Prophète, je jure que si je l’aperçois, je ne le quitterai pas tant que l’un de nous n’aura pas achevé l’autre. Je fus très surpris de ses propos et voilà que l’autre me fait signe et me dit la même chose. Soudain, j’aperçut ABOU JAHL parmi la foule et je leur lança : voila l’homme que vous cherchez. Il se jetèrent alors sur lui et le frappèrent jusqu’à la mort avec leurs épées. Ils allèrent ensuite chercher le Prophète pour lui annoncer la nouvelle.

Qui l’a tué ? interrogea le Prophète. Chacun d’eux répondit : c’est moi qui l’ai tué ! II les interrogea à nouveau : Avez-vous essuyé vos épées ? Non répondirent-ils.

Puis le Prophète scruta les deux épées et leur lança : Vous deux l’avez tué !

la_voie_du_petit_musulman_tome5_page47c256.png - où le modèle à suivre que l'on propose aux petits musulmans ce sont des gens qui tuent les opposants de l'islam à l'arme blanche, ici en l'occurrence des épées.

En vente libre sur jahida.com/la-voie-du-petit-musulman-5-essalam-vente-109.html
Archive

la voie du petit musulman mise en pratique : un petit musulman en tenue de bédouin brandissant un poignard tandis qu'un militaire derrière lui en brandit un lui-aussi en riant.

Une fois la théorie enseignée, la mise en pratique est tentante quand l’occasion fait le larron, le passage à l’acte étant de plus facilité par l’entrainement annuel obligatoire au maniement d’un couteau pour tuer par égorgement un mouton lors de l’aïd-el-kebir :

Quand des jeunes manifestants musulmans s'arment de haches, de grands couteaux et d’épées et scandent «Allah est grand», «Dawla Islamya» (Etat Islamique) ils ne font qu'appliquer ce que leur culture leur a enseigné.
algerie360.com/algerie/emeutes-sur-lensemble-du-territoireun-week-end-de-saccage-et-pillage

Archive image, pdf

Un musulman dans la foule brandissant une épée couverte de sang lors de l'aïd

Un sabre (en inox) à côté d'un coran : le résumé de l'islam
http://rutube.ru/tracks/5030902.html

Ce “français” musulman a décoré son appartement avec un sabre arabe (cimeterre) et un coran. La brillance de la lame trahi une arme de décoration en inoxet non pas une arme fonctionnelle en acier au carbone (donc une certaine incompétence du musulman en question… bien qu’une telle arme puisse cependant tuer). La seule présence ostensible de ce cimeterre à côté d’un coran montre clairement que l’islam se résume à l’irrationnel (le coran) + la violence (le cimeterre). Agresser, intimider et tuer sont des ordres du coran, mais en France seuls les musulmans les plus idiots (donc les plus dangereux) l’affichent de manière aussi éhontée.

Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et son épée-zanpakutô _Zangetsu_ d’Ichigo Kurosaki  pour décapiter les infidèles…
Le frappadingue irano-allemand Shahzad Dashti, alias Abu Askar, sa Kalashnikov et
son épée-zanpakutô Zangetsu d’Ichigo Kurosaki pour décapiter les infidèles…
Ce taré a vraiment l’intention de s’en servir : il a remplacé le nylon blanc
décoratif de la poignée par du bois pour une prise en main plus fonctionnelle.

Youtube - Test d'une réplique de l'épée-zanpakuto _Zangetsu_ d'Ichigo Kurosaki inspirée du (dessin animé japonais _Bleach_)Dessin animé - Ichigo Kurosaki  et son épée-zanpakuto _Zangetsu_ - Dessin animé japonais _Bleach_)
Test d’une réplique de l’épée-zanpakuto Zangetsu d’Ichigo Kurosaki inspirée du dessin animé japonais Bleach

A Londres, les Sikhs montent la garde contre les émeutiers. Près de 700 hommes armés de crosses de hockey, de battes et d’épées traditionnelles se sont rassemblés mardi soir à Southall
http://inde.aujourdhuilemonde.com/londres-les-sikhs-montent-la-garde-contre-les-emeutiers

Archive image, pdf

Le Guide de l'acheteur d'épées
Swords buyer’s guide
Le Guide
de l’acheteur d’épées
La boutique du guide de l'acheteur d'épées - épées médiévales
Swords buyer’s guide store
La boutique
du Guide de l’acheteur d’épées
Pour tout savoir
sur les meilleures épées et sabres modernes,
prêts au combat,
à 300 € grand maximum
Traduction automatique Google
Pour acheter
les meilleures épées modernes
de style médiéval, prêtes au combat,
pour 250 à 350 €
Traduction automatique Google

convertir les dollars en euros
Conversion $ -> €

convertisseur d'unités de longueur et de poids (métrique / US-GB)
De pouces(« ) à cm & de livres-onces(lbs-oz) à kg

fédération française d'escrime

En savoir plus sur les Arts Martiaux Historiques Européens (AMHE)

Aux armes… à longue portée.

L’épée est une arme de corps à corps, parfaite pour faire fuir quelques agresseurs légèrement armés, ou les amocher sérieusement s’ils ne sont pas assez malins pour fuir.

Mais que faire en cas de groupe agressif pratiquant une stratégie de siège, c’est à dire occupant un endroit distant et en interdisant par la violence l’accès ou le simple passage ?

Pour se dégager il n’y a que deux solutions : la sortie, pour attaquer le groupe des assiégeants sur sa position, ou bien le tir à distance, ni vu ni connu, pas vu pas pris.

Immédiatement vous pensez, parce que vous êtes trop civilisé, que, cette fois, ça y est, on n’y coupera pas : il va falloir s’équiper d’une arme à feu, seule arme à même de tirer à distance avec un minimum d’efficacité.

Hé bien, pas du tout, il n’y a pas du tout besoin d’arme à feu pour tirer loin, de façon relativement précise et avec une redoutable efficacité.

Et, non, il ne s’agit pas d’utiliser un arc et des flèches !

Une arme à feu (légale, fusil de chasse, ou même simple carabine à plomb) c’est une arme à la fois trop bruyante et trop évoluée. Contre de la racaille à disperser, il suffit de se mettre à leur niveau, et il n’y a pas besoin de s’équiper d’une Kalashnikov (difficile à se procurer + illegal + mortel). Le niveau de la racaille, particulièrement de la racaille en bande, c’est celui du moyen-âge, qui connaissait, outre l’épée, une arme relativement précise, silencieuse, à longue portée, une arme notablement efficace pour se défendre en cas de siège, et aussi efficace qu’un fusil de chasse (voire même plus selon le modèle).

Une arme actuellement en vente libre (oui, oui !), contrairement aux armes à feu (particulièrement les Kalashnikov).

Quelle arme allez-vous me dire ?

pape Innocent III (1160-1219) qui interdit, sans succès, l'arbalète car il la jugeait trop meurtrièreroi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion », tué par une arbalète depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199un militaire de Belfort (France) tue son voisin, lui aussi militaire, à l'arbalètele doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths de Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) qui a tué à l'arbalète des prostituées en toute discrétion

Celle qui fut interdite, sans succès, par le pape Innocent III (1160-1219) qui la jugeait trop meurtrière.

Celle qui tua le roi Richard Ier d’Angleterre dit « Cœur de Lion » depuis les remparts du château de Châlus (Limousin) en 1199.

Celle utilisée plus récemment, en mars 2008*, par un militaire de Belfort (France) pour tuer son voisin, lui aussi militaire.

Celle utilisée encore plus récemment*, par le doctorant en criminologie Stephen «Jack l’éventreur» Griffiths à Bradford dans le comté du Yorkshire (GB) pour tuer des prostituées en toute discrétion.

Ce type d’arme là :

hyperprotec.com/…

francearcherie.com/…

L’arbalète est silencieuse ce qui est parfait pour le ni vu ni connu (elle est encore utilisée par certaines forces spéciales pour cette raison). Au moyen âge elle était plébiscitée pour sa simplicité d’utilisation et la rapidité d’apprentissage de son maniement, contrairement à l’arc.arbalete Son inconvénient est le temps de rechargement, c’est la raison pour laquelle il est important de bien comprendre que ce n’est pas une arme d’assaut mais de siège pour se défendre depuis chez soi quand on est assiégé, pour tirer de loin sans être vu et en pouvant prendre son temps pour ajuster une cible.

L’arbalète se décline aussi au format “pistolet”, d’une puissance de 80 lbs. Elle fait un bruit ridicule, à peine audible, pour une puissance remarquable. Sa portée est trop courte pour un tir de siège mais elle peut servir d’appoint à une épée.

Pour information, l’unité lbs est une unité traditionnelle (scientifiquement erronée) pour quantifier la puissance d’une arbalète. Il s’agit de la force necessaire pour tenir l’arc tendu, exprimée en “poids”. 1 lbs ~ 0.5 kg. Tendre une arbalète de 200 lbs équivaut donc à soulever une masse de 100 kg. Autant vous dire que ça fonctionne avec des poulies pour les gros modèles, et autant vous dire aussi que la flèche (qui, dans le cas de l’arbalète, s’appelle un carreau, non pas une flèche) rentre dans un bonhomme comme dans du beurre. Un chasseur canadien a tiré un ours à l’arbalète 225 lbs : le carreau avait quasiment traversé toute la bête, à l’exception de l’empennage.

Au format “fusil” l’arbalète est une arme redoutable et des modèles aux environs de 150 € montent jusqu’à 150 lbs.

balisteLes arbalètes fabriquées au Moyen-Âge, d’une puissance montant jusqu’à 200 lbs, appelées alors Balistes, étaient connues pour tuer un cheval ou des files entières de soldats, elles pouvaient être mortelles à 100 m sur un chevalier tout en armure. Le fait qu’un trouffion puisse tuer, sans possibilité de lutte, un preux chevalier qui a passé sa vie à s’entraîner à la guerre était insupportable, d’où l’idée d’interdiction par le pape.

On rappelle que pour n’importe quel outil, la bonne qualité de celui-ci ne fait pas immédiatement le professionnalisme de celui qui le manie.

Le maitre mot c’est l’entraînement et la connaissance de son outil, doublé d’une vision de soi juste.

L’arbalète, depuis chez soi, sur un ennemi au loin qui assiège le chateau et passe plus ou moins régulièrement à découvert devant les remparts, c’est brutal, simple, efficace, quasi silencieux et avec un minimum de risques. Richard Coeur de Lion en est la preuve la plus célèbre.

Les IMMORTELS
Les Immortels - Les dieux ont besoin d'un héros
En savoir plus…

Les films d’Estoc & Taille :

Le Trône de Fer (HBO Game of Thrones)

Les Trois Mousquetaires 3D

Conan 3D

Le Dernier Des Templiers (Season of the witch)

Narnia III – L’Odyssée du Passeur d’aurore

Machete

Source: SITAmnesty

10/12/2011

Nous sommes tous invités au « dîner de cons » offert par le Sénat !

A cette heure, on sait que le sénat a voté POUR le droit de vote aux étrangers. Mais cela doit encore passer devant NOS députés à l’Assemblée Nationale… Et là, on pourra savoir qui a voté quoi…

A suivre de près.

FDF

.

Les défenseurs de la Laïcité savent que le 9 décembre marque le 106e anniversaire de la loi de 1905 si fragilisée aujourd’hui car agressée de tous côtés par ceux qui s’assemblent en meute pour la violer.

Le Sénat chevauché désormais par la gauche triomphante s’échine à tenter de porter l’estocade à ce qui garantit encore l’indivisibilité du peuple français déjà mis à mal dans sa chair quand il subit l’insécurité, les insultes, le racisme et les agressions comme celle dont viennent d’être victimes deux policiers dans un centre commercial d’Evry. Alors qu’ils accomplissaient leur métier et s’efforçaient d’appliquer la loi en verbalisant une femme en niqab, ils ont été sauvagement agressés par l’homme qui l’accompagnait et par des malfrats racistes et vengeurs appelés en renfort par ce dernier.

Les deux représentants de la loi ont été victimes de multiples insultes racistes et ont subi des blessures suffisamment graves pour justifier d’un arrêt de travail d’une semaine.

Par un concours de circonstances désormais récurrent, le Sénat a examiné une proposition de loi sur le port de signes religieux étendue ou non à la sphère privée et aux structures accueillant les jeunes enfants, afin que ceux-ci ne soient pas soumis à un prosélytisme incontrôlé et potentiellement dangereux dans la mesure où ils sont particulièrement perméables à tout ce qui les entoure et n’ont pas la capacité de refuser ce qui peut leur être néfaste. Il est du devoir des parents à veiller à ce que leur enfant soit préservé de tout discours ou représentation sectaire et il est du devoir des instances républicaines de les y aider afin de leur éviter le risque d’une plainte en cas de refus de confier leur enfant à une personne qui ne leur garantirait pas cette neutralité. A l’heure où les plaintes se multiplient pour islamophobie ou racisme dès que l’on refuse de se plier aux diktats religieux de plus en plus agressifs et menaçants, il est nécessaire et urgent de mettre les points sur les i, d’autant plus si nos chères têtes blondes sont en danger.

Compte tenu de la houle et du malaise suscités par cette proposition elle est passée à l’as au prétexte officiel d’un timing serré.

C’est devant ce même Sénat qu’il fallait être aujourd’hui pour s’opposer avec vigueur au droit de vote des étrangers si convoités par ceux qui se prétendent encore de gauche alors qu’ils foulent aux pieds les petites gens, les ouvriers, les classes moyennes, ceux qui croyaient en eux et qui se sentent à juste titre trahis. Le petit peuple français n’avait que la gauche à se mettre sur le cœur, cette gauche aujourd’hui se rit d’eux et les bafoue sans vergogne. Le parti socialiste a vécu et désormais ne l’intéressent que les étrangers et les islamistes, ce nouveau peuple qui s’avance et nous mutile pour prendre la place que la morte-gauche lui offre, pantalon baissé sur les chaussettes dans une posture ridicule et indécente.

Donner le droit de vote aux étrangers c’est leur donner notre patrimoine et notre âme sans contrepartie et on voudrait nous faire croire que c’est pour les aider à s’intégrer. Mais des individus n’ayant pas à cœur de devenir pleinement français manifestent par là même leur refus de s’intégrer ! Il est aussi absurde de prétendre intégrer des personnes qui votent en masse pour des partis islamistes dans les pays arabes que de prétendre intégrer leurs enfants en leur enseignant l’arabe à l’école (ELCO : Enseignement de Langue et de Culture d’Origine). Est-il imaginable de prendre le risque de donner du pouvoir à des gens qui réclament toujours plus de minarets ? Qui imposent le halal dans les cantines scolaires ? Qui menacent de mort ceux qui s’opposent à leurs idées ? Qui contribuent à instaurer une charia qui considère qu’un homme vaut deux femmes ? Qui interdisent aux femmes la vision d’une banane ou d’un concombre en raison des idées lubriques qu’elles pourraient avoir ?

Est-ce que tout cela est vraiment sérieux ? Mais de quelle farce grotesque sommes-nous les acteurs ? Quel est ce dîner de cons où ces sénateurs ont prévu de nous inviter ? Et surtout, qui sera le con-dindon de cette farce hallucinante ?

Caroline Alamachère

Source: http://ripostelaique.com/

26/11/2011

On parle de plus en plus de milices privées…

Et ce n’est pas un hasard… Les Français en ont plus que marre de la racaille de tous poils. Depuis le temps que je dis que la France gronde.

La police est débordée et dispose de moyens très limités. La justice est trop laxiste. Les délits de récidive explosent.

Le peuple, fatalement, va faire du ménage lui-même. Mais là, on risque d’en voir les effets…

Sarközy a rangé son kärcher; du moins, il ne l’a jamais sorti. Il ne faudra pas venir pleurer si les écuries d’Augias subissent un nettoyage complet; en désespoir de cause…

FDF

.

Les habitants sont exaspérés par le vandalisme récurrent qu’ils subissent. (Archives ML)

« Ça va très mal se terminer », lance ce résident de la tour numéro deux de la Gayonne les yeux rougis par le manque de sommeil.

« Si la police et les responsables locaux ne prennent pas la mesure de notre désespoir nous allons en venir aux mains. Pire encore. J’ai passé la nuit avec une arme dans ma voiture pour la défendre. L’idée d’une milice privée est en train de naître tout autour des tours et nous ne répondrons pas des dégâts. Nous ne sommes plus en sécurité dans nos appartements. Nos véhicules sont menacés et nous acculés. »

Trop de dégâts

En quelques mots, ce riverain, qui tient à son anonymat de peur des représailles, décrit bien l’ambiance qui règne à la Gayonne. Depuis quelques jours une dizaine de véhicules ont été détruits ou abîmés. Les appartements sont la cible de jets de pierres et le hall d’entrée de la tour 2 a fait les frais, mardi soir, de la bêtise de quatre jeunes qui s’en sont dans un premier temps pris à des véhicules puis aux portes d’entrée du hall.

Les assurances n’assurent plus

« Nos assurances ne souhaitent plus nous assurer« , déplore cette mère de famille qui affiche cinq dégâts sur sa voiture depuis le mois d’août. Celle-ci insiste sur le fait que son assurance habitation sera dénoncée par sa compagnie le 1er janvier prochain à moins qu’elle n’accepte une augmentation de sa prime conséquente.

« Je n’ai absolument pas les moyens de payer plus cher. Nous sommes en difficultés et ces jeunes finissent de nous enfoncer. En plus, ma fille refuse de dormir dans sa chambre depuis qu’un incendie a menacé nos fenêtres. »

Il y a 30 ans « Nous étions des privilégiés ! »

« Quand nous nous sommes installés dans ces appartements, il y a des années nous étions des privilégiés, assure Bernard qui va souffler sa 29e année de présence dans la tour. Aujourd’hui rien ne va plus, nous sommes inquiets. Nous vivons dans la crainte des agressions et des vols. Ce n’est pas normal. Nous payons pour un certain nombre de services que l’on n’est pas en mesure de nous assurer. »

La semaine dernière en rentrant sa voiture dans un garage, une résidente s’est faite caillasser par des jeunes depuis la passerelle. Une autre s’est fait arracher son sac à main, devant son gamin, et alors qu’elle déchargeait ses courses.

« Je suis pied-noir et je n’ai jamais connu que ces tours quand je suis arrivée à Béziers. Ces derniers temps, je ne sors plus avec des bijoux de peur de me faire agresser. »

Rondes des policiers

Mardi soir, les policiers sont intervenus sur place. Des rondes vont se multiplier pour rassurer les habitants et éloigner les fauteurs de troubles.

Source: http://www.midilibre.fr/


25/11/2011

Norvège : Oslo secoué par une vague de viols par des « non occidentaux » !

100% des viols de Norvégiennes sont commis par des immigrés non-Occidentaux… Je vous fais un dessin?

C’est quand-même beau, le « vivre ensemble »… Et la « diversité »? Et les « bienfaits de l’immigration » ?

Admettons qu’un jour, une de mes filles se fasse violer par un (ou plusieurs) « immigrés non Occidentaux ». Je vous garanti qu’il n’y aura pas de frais de justice… Précision: si c’est par un « Occidental », ce qui me semble est plus rare, ce sera pareil.

FDF

.

La Norvège prépare un avenir terrible à ses filles

Un rapport de police publié en avril dernier révélait qu’à Oslo, 100 % des viols commis en 2010 l’ont été par des immigrés non occidentaux et que 9 victimes sur 10 sont des Norvégiennes de souche. En 2011, la situation s’est aggravée…



       Cet article du journal Aftenposten porte sur l’incroyable niveau de violence qui règne à Grønland, un quartier d’Oslo qui ressemble à un mélange de Karachi, de Bassora et de Mogadiscio. Les gens vendent ouvertement de la drogue juste à côté de la station de métro. Ce n’est plus la Norvège, ni l’Europe. En 2010, l’Aftenposten rapportait qu’il y a des patrouilles de la charia dans ce quartier et que les couples gays sont agressés et chassés. Fatima Tetaouni, une immigrante, affirmait que «Grønland est plus islamisé que le Maroc.»

L’Aftenposten est le plus important quotidien de la région d’Oslo. Il est généralement favorable à l’islam et au multiculturalisme.

Victime numéro 351 de vol qualifié à Grønland

Sturla Nøstvik, 36 ans, ne se doutait pas qu’un danger le guettait quand il a été frappé au front avec le canon d’un pistolet. Ce coup a été le début des cinquante minutes d’enfer qu’il a vécues en tant qu’otage d’un groupe de voleurs.

La nuit à Oslo, les femmes sont violées et les hommes sont volés plus fréquemment que jamais.

Dans les dix dernières années, plus de 4.000 personnes ont été victimes de vol dans le centre ville et le secteur de la station de police de Grønland [un ghetto d’immigrés]. La plupart des victimes sont des jeunes hommes. Sturla Nøstvik est la 351e victime de l’année à  Grønland ; durant la même période, une cinquantaine de viols ont été signalés à Oslo. Les voleurs jouent sur ​​la peur, la violence et de graves menaces afin de marquer les victimes. Le surintendant de police de Grønland, Inge Sundeng, les décrit comme «les victimes plus ou moins oubliées».

La police a rendu visite à Sturla Nøstvik aux urgences après le vol. Ils lui ont dit qu’une bande de voleurs avait commis de nombreux vols semblables à Grünerløkka et dans les environs au cours des trois dernières semaines. Ils ont ajouté que tout le monde devrait avoir le droit de se sentir en sécurité, mais qu’ils n’avaient aucun moyen de mettre fin aux vols. «Nous avons perdu la ville», ont-ils déclaré.

.

Source :  Aftenposten (norvégien) via Gates of Vienna (anglais). Extraits traduits par http://www.postedeveille.ca/


20/10/2011

Les cadres de chez Orange ne veulent plus travailler dans le « neuf-trois »…

Et on les comprend. Pour un salarié normalement constitué psychiquement, bosser au milieu de la racaille relève du suicide… Bon courage, les gars !

FDF

.



Depuis que son siège a été transféré dans le 93, la filiale d’Orange dédiée aux entreprises a enregistré onze agressions en douze mois. La direction multiplie les mises en garde.

Les salariés d’Orange Business Services (la filiale de France Télécom dédiée aux entreprises) font grise mine. Rien ne va plus depuis qu’ils ont quitté le XIII e arrondissement pour venir s’installer en mars 2010 à Orange Stadium, leur nouveau siège flambant neuf à Saint-Denis. Situé en plein cœur du nouveau quartier d’affaires du Stade de France, au pied de la station de RER B Plaine-de-France et à deux pas de l’A86, le bâtiment avait pourtant tout pour plaire : immeuble de haute qualité environnementale, petit jardin, espaces ouverts, grandes fenêtres, etc. Mais les salariés sont confrontés à des problèmes d’insécurité aux abords du bâtiment : vols à la portière, vols à la tire quand ils traversent l’esplanade pour aller rejoindre le RER D ou la ligne 13 du métro, vitres de voiture fracturées dans les parkings… Il faut dire que les 1850 salariés d’Orange Business Services, à 80 % des cadres équipés d’ordinateurs portables et de smartphones dernier cri, sont des cibles de choix.

Les futurs arrivants inquiets

Selon nos informations, l’entreprise déplore onze agressions en douze mois, aux abords immédiats du bâtiment, sur des employés ou des visiteurs. Il s’agit principalement de vols avec violence. Heureusement, il n’y a pas eu d’agressions graves. Mais l’inquiétude des salariés grandit. Résultat, le taux de présence est en chute : 300 postes de travail sur 1850 sont en permanence inoccupés, et les places de parking louées au Stade de France pour les salariés ont été rendues. «On ne crée pas de la mixité sociale en transplantant des cols blancs dans des zones sensibles, regrette Sébastien Crozier, délégué syndical CFE-CGC-Unsa chez France Télécom. Il aurait été plus productif d’implanter à Saint-Denis des centres d’appels, où les habitants du quartier auraient pu trouver des emplois. Il faut relocaliser dans les quartiers les centres d’appels délocalisés à l’étranger.»

Les salariés incités à se déplacer en groupe

Interrogée, la direction d’Orange se refuse à tout commentaire, mais ne nie pas le problème et incite les salariés à télétravailler à distance, à quitter les locaux avant 18 heures, à se déplacer en petits groupes. Elle multiplie les mises en garde et les réunions d’information. Les salariés sont régulièrement invités à participer à des sessions d’information, organisées avec la police. À leur retour des vacances d’été, tous ont reçu un petit document titré «C’est la rentrée, restons vigilants», qui énumère les consignes : «utilisez votre portable avec discrétion», «évitez d’avoir beaucoup d’argent ou des objets de valeur sur vous», «porter son sac, fermeture contre soi, du côté opposé à la chaussée», etc. Orange travaille avec la police nationale mais aussi avec PPV (Partenaire pour la ville), une association qui vise à réduire les incivilités par la présence de «grands frères» qui connaissent le quartier et peuvent faire de la médiation et de la dissuasion.

Bien sûr, Orange n’est pas la seule entreprise concernée. D’autres grands groupes, attirés par les prix du foncier à Saint-Denis, comme Generali, l’Afnor, la direction de l’ingénierie de la SNCF, etc. rencontrent le même type de problème. Un problème pris très au sérieux par le préfet Lambert, arrivé il y a un an et demi en Seine-Saint-Denis. «Le préfet Lambert a très régulièrement des réunions avec les chefs d’entreprise, les syndicats et les commissariats pour pallier ces problèmes. C’est une de ses priorités, affirme la Préfecture de police de Seine-Saint-Denis. Il travaille sans relâche depuis son arrivée pour installer de la vidéosurveillance, rendre les policiers visibles afin de dissuader les agresseurs

Mais la situation reste délicate et inquiète les futurs arrivants. C’est le cas de SFR, qui a prévu de déménager son siège de la Défense à Saint-Denis fin 2013. Un vaste chantier de 130.000 mètres carrés, où viendront s’installer près de 7000 salariés. Et l’architecte du projet, Jean-Paul Viguier, a beau présenter le futur bâtiment SFR comme la métaphore d’un arbre, «sous la forme d’un campus, adossé à un tronc, dont s’échappent des ramifications qui ouvrent sur des terrasses et un vaste jardin étagé», il n’est pas sûr que cela suffise à rassurer les salariés!

Source:  http://www.lefigaro.fr

Et merci à DG pour l’info…

02/10/2011

Ces médecins qui fuient les banlieues…

Ils n’ont plus le choix. « ON » ne leur donne plus le choix. Ces médecins des banlieues préfèrent fuir que subir. On les comprend…

FDF

.

http://envoye-special.france2.fr/envoye-special-la-suite.html


Ca ne pourra pas durer comme ça
encore très longtemps…

Merci à JC JC…

01/09/2011

Racisme anti-blanc à Dijon… Comme ailleurs…

Et ça continue. Et on n’ose pas en parler… Et on ne doit pas en parler. Ca pourrait heurter certaines « sensibilités ». Eh bien , on va se gêner, tiens !

FDF

.

Racisme anti-blanc à Dijon

Racisme anti-blanc à Dijon Photo d’illustration

Les Identitaires de Bourgogne nous communiquent :

Il y a quelques jours, un jeune européen de 15 ans était victime d’une agression raciste en plein centre ville de Dijon, lynché par une bande ethnique. Aujourd’hui, le père de la victime s’exprime dans les colonnes du Bien Public, refusant toutefois de constater l’échec flagrant de la société multi-ethnique, qu’il semble encore appeler de ses vœux. Pradoxalement, bien que le motif raciste de l’agression ne fasse aucun doute (seul l’adolescent “blanc” ayant été lynché) nous ne pouvons que constater l’absence totale de réaction des responsables politiques locaux. Quel aurait été le traitement médiatique de l’affaire si la victime avait été maghrébine, juive ou africaine, et les agresseurs de souche européenne ? Combien d’agressions, parfois mortelles, faudra t-il avant que l’existence d’un racisme anti-blanc soit enfin reconnu par les pouvoirs publics ?

Les Identitaires de Bourgogne ont eu un entretien téléphonique au sujet de cette agression, avec le secrétariat du député de Côte d’or, Bernard Depierre (UMP). Y aura-t-il autre chose que de belles paroles au téléphone ?

Les Identitaires de Bourgognes appellent toute personne se sentant concernée par la montée du racisme anti-blancs à prendre contact avec nos élus afin d’exiger d’eux la reconnaissance de ce racisme, et sa condamnation ferme et définitive :

Mairie de Dijon
Place de la libération
21000 Dijon
Standard 03 80 74 51 51

Claude Darciaux (PS)
Permanence parlementaire
15 Bis Route de Dijon
21600 Longvic
Téléphone : 03 80 65 87 87
Télécopie : 03 80 65 87 88

Rémi DELATTE (UMP)
Permanence
81 Avenue Maréchal Lyautey
21000 Dijon
Téléphone : 03 80 74 43 00
Télécopie : 03 80 74 25 10
permanence@remi-delatte.com

Bernard Depierre (UMP)
Permanence
17 Rue Diderot
21000 Dijon
Téléphone : 03 80 73 34 47
Télécopie : 03 80 72 28 56
bernarddepierre@wanadoo.fr

Alain Suguenot (UMP)
Permanence
6 Place Carnot
21200 Beaune
Téléphone : 03 80 22 77 80
Télécopie : 03 80 22 66 67

Préfecture de Côte d’Or,
21041 Dijon Cédex
03 80 44 64 0

Source: [http://fr.novopress.info/]

NB: inutile de vous adresser aux associations telles que SOS Racisme, le CRAN, la Halde et j’en passe. Ils ne « traitent » que le racisme anti-beurs ou anti-blacks; les seuls racismes reconnus. Le racisme anti-blanc n’existe pas… On va voir ça de plus près…

FDF

19/08/2011

La France tranquille…

Et l’on nous dit qu’en France, la délinquance recule…

Ci-dessous un petit récapitulatif d’un mois de juillet 2011 bien calme…

FDF

.


http://vigilanceliberte.canalblog.com/archives/2011/08/05/21738025.html
.
Ce site donne la longue liste des agressions et faits divers commis en juillet 2011 sur notre sol. La liste s’étend sur 7 pages où les actes sont récapitulés en très petits caractères, avec environ 100 actes en moyenne par page, soit environ 700 actes connus pour le seul mois de juillet 2011!
La liste présente l’avantage de donner le lien avec la source de l’information ce qui permet de connaître les détais de l’acte.
L’extrême longueur de cette liste, rapprochée des annonces rassurantes de nos ministres de l’intérieur successifs, nous conduit à nous interroger légitimement sur l’efficacité de la protection des personnes et des biens par nos pouvoirs publics, malgré l’importance des impôts que nous leur versons à ce titre.
Je vous souhaite bonne lecture de ce document.
BC

12/08/2011

Pompiers agressés à coups de barres de fer à Montpellier: ras le bol de cette racaille !

Un quartier réputé « sensible »…

.

Là, il va falloir sortir le grand jeu face à cette racaille qui, de plus en plus, se permet des choses qui vont bien au delà de l’incivilité. Si le fait de s’attaquer à des pompiers ne les dérange pas plus que ça, c’est grave. Très grave. Va t’il falloir faire accompagner les pompiers en intervention par une assistance policière ou militaire? Ahhhhh, il ne faut pas; ce serait de la provocation… Saloperies de racailles !

Quelqu’un a déjà vu le film « Banlieue 13 » ? J’adore et je vous le conseille…

FDF

.

Pompiers agressés à coups de barres de fer : « Un jour, on va y laisser des plumes »!

Les agressions subies par les pompiers et une infirmière, mercredi soir, à proximité de la caserne de La Paillade, ont laissé des traces. Hier, les policiers de la sûreté départementale (SD) ont multiplié les investigations pour tenter de retrouver les auteurs de la rixe. Et des élus de la mairie sont venus soutenir les victimes.

Mais hier, le trouble était bel et bien encore présent. Du côté des secours, bien sûr, encore sous le choc après qu’une infirmière a été giflée et des pompiers légèrement blessés, notamment avec des barres de fer, tout ça pour une anodine question de vitesse de l’ambulance qui rentrait à la caserne. « C’était impressionnant dans le mauvais sens du terme, la violence gratuite et des insultes en tous genres« , témoigne un sapeur présent.

« Ça suffit de travailler avec la boule au ventre dans ce quartier. Un jour, on va y laisser des plumes. Ça s’est vraiment dégradé depuis quatre ou cinq ans », avance un ancien, 30 ans de service. « C’est exceptionnel et ça va se calmer, on a besoin de sérénité », espère un autre, plus optimiste.

Et pour Didier Bosch, représentant de la fédération autonome (*), « ces incidents arrivent de temps en temps. C’est un manque de respect vis-à-vis des pompiers comme de toutes les institutions qui représentent l’État. Le problème pour nous, c’est que l’on a déjà le stress de l’intervention et ce stress-là, on ne sait pas le gérer. » Le syndicaliste révèle qu’à la rentrée – ce qui était prévu depuis de récentes agressions au Millénaire -, les pompiers vont suivre une formation sur les violences urbaines et les réactions à adopter face à ces risques.

La bagarre a aussi choqué des habitants du quartier de la caserne, à la limite de La Paillade et de Malbosc. Comme cette dame qui affirme qu’après que l’infirmière a été giflée, des sapeurs s’en sont pris à un jeune, sans raison, devant chez elle : « Les pompiers roulent à une vitesse excessive, c’est vrai. Là, ils ont attrapé un petit jeune par le col et l’ont lancé contre le portail en disant : “C’est qui ? C’est qui ?” Qu’ils soient respectés, c’est sûr, mais ce n’est pas à eux de se faire justice. »

Source: http://www.midilibre.fr/

21/07/2011

Délinquance. Les derniers chiffres viennent de tomber: dormez tranquille…

Mais faites gaffe quand-même…

FDF

.

Le nombre des violences contre les personnes a continué d’augmenter entre juillet 2010 et juin 2011, par rapport à la période correspondante 2009-2010, avec une hausse de 2,32%, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Selon un bilan mensuel de l’observatoire, « ce sont les faits de violences crapuleuses, soit les vols violents (…) qui expliquent pour près des deux tiers » cette hausse des violences contre les personnes, point noir de la délinquance depuis plusieurs années en France.

Le nombre de faits constatés de violences aux personnes, précise l’ONDRP, atteint 470.252 contre 459.600 au cours de la même période précédente, dont 122.660 faits de violences crapuleuses, contre 115.631 (+6,08%), et 242.565 non crapuleuses, contre 240.390 (+0,9%).
Le précédent bilan mensuel faisant état d’une augmentation de 3% de ces violences…

Suite et source: http://tinyurl.com/3kxgzgg

28/06/2011

Chances pour la France: « Je vais te planter. Je n’ai rien à perdre. J’ai déjà fait dix ans de prison »…

Eh oui; encore ne « chance pour la France »… Vive la diversité! Vive les « jeunes Français issus de l’immigration »!  Encore un qu’il faudrait renvoyer au bled à grands coups de pompes dans le c..!

FDF

.


Toulouse: armé d’un couteau, il détrousse les passants !

« Sur le plan juridique, c’est la cour d’assise qui devrait vous juger. Vous risqueriez jusqu’à 30 ans de prison ». Le réquisitoire du procureur de la République, Patrice Michel, raisonne avec virulence devant le tribunal correctionnel dans le cadre des comparutions immédiates. Issam Driouech, 31 ans, pull rayé, assume les faits qui lui sont reprochés.

Dans la nuit du 1er au 2 avril, à 2 heures du matin, accompagné d’un complice, il stoppe un jeune passant rue Caraman, dans le centre de Toulouse. Stéphane, 20 ans, vient de raccompagner un ami. Armés d’un couteau, les deux hommes lui réclament sa carte bleue et son code. L’étudiant s’exécute. Au distributeur, Issam Driouech l’intimide : « Je vais te planter. Je n’ai rien à perdre. J’ai déjà fait dix ans de prison ». En quatre retraits, les malfaiteurs prennent 420 euros. Ils décident alors de raccompagner la victime chez elle. Par chance, Place des Carmes, Stéphane croise un ami. Celui-ci réalise que quelque chose ne va pas. Les deux voleurs prennent la fuite. À l’audience, l’avocat de la victime, Me Pascale Benhamou, explique : « Mon client a aujourd’hui peur de sortir seul. »

De cette nuit-là, le prévenu ne se souvient de rien. Il affirme « avoir trop bu ». Pourtant quelques minutes plus tard, alors que les deux comparses marchent en zigzag dans la rue Saint Rome, Issam Driouech s’en prend à Maëva, 21 ans. Le couteau en main, il saisit la jeune fille, la plaque contre le mur. « Je vais te planter » crie-t-il. Cette fois-ci, il allie le geste à la parole. « Son ami l’a arrêté au dernier moment. J’ai vraiment cru qu’il irait au bout », témoigne Maëva, les mains tremblantes, soutenu par son avocat Me Emmanuel Tricoire. La jeune femme explique que le traumatisme est toujours là : « Je n’arrive plus à dormir. »

Issam Driouech a été identifié par les deux victimes la veille de son passage devant le tribunal. La raison du délai : l’homme était déjà en prison. Il avait été condamné à 4 ans d’emprisonnement ferme au mois de mai pour des faits similaires. Le ministère public requiert 7 à 10 ans. « C’est son extermination qu’on demande », s’indigne Me Séverine Bouchaïb en défense. Le délibéré tombe : 4 ans de prison ferme et des dommages et intérêts à verser. Pour Maëva « la peine n’est toujours pas suffisante ».

Source: http://www.ladepeche.fr/

25/05/2011

Marie Neige Sardin: victime de notre cause…

Avant tout, prenez connaissance de ceci: http://frenchcarcan.com/2010/07/22/marie-neige-sardin-en-garde-a-vue/

FDF

.

Grande naïve devant l’éternel, je croyais qu’elle n’aurait jamais lieu, cette vingt sixième fois; non pas que je pensais  le quartier assaini de toute verminerie, mais tout simplement par confort moral, par zen attitude, par l’ espoir d’écrire un jour le mot fin à cette longue série.

Il en est ainsi de la nature humaine surmontant X traumatismes, pour poursuivre la route elle se forge une espérance, car faut -il craindre à chaque seconde, un danger invisible et inquantifiable?

Tout événement qui met en cause ma survie me confronte à l’absolu de mon anéantissement; sans doute l’épreuve la plus redoutable pour une victime multirécidiviste. 

De quoi est-elle capable, pour un peu de paix, moins de souffrance, conserver son intégrité physique et une fuite devant ses peurs intérieures: de tout, y compris de se laisser tuer pour qu’enfin, son Aie devienne un « A l’aide » transformant ainsi le dire de ses souffrances en appel.

2288363431_61f6d2dcf5.jpg

Un samedi ordinaire, un jour de marché prometteur puisque veille de premier mai et des clochettes du bonheur. je m’active dans la librairie, la quantité de presse à mettre en place est très importante, il est presque 8heures et donc je fais mon travail.

La sonnette de la porte est actionnée, je prends ma pile d’invendus et débloque la porte. La personne qui se présente n’a, au premier coup d’oeil, rien d’extraordinaire, un pantalon de survêtement bleu marine, un haut de la même teinte et un bonnet vissé sur la tête; je le prends sans souci pour l’un des hommes travaillant sur le marché.

Pourtant, mon corps m’envoie déjà des signaux d’alerte, ma gorge se noue, mes jambes tremblent, et mes yeux se mettent à fixer ces deux mains gantées trifouillant pour l’une dans le bas de jogging et pour l’autre me plaçant un sac de plastique blanc sur la caisse dans un silence assourdissant.

Mon regard se plante dans le sien. à cet instant précis je ne me pose plus aucune question, juste l’anticiper, le sonder, voire l’hypnotiser tel un cobra avec sa proie. Il braque un pistolet sur moi, petit ressemblant à un automatique ancien modèle, vrai ,factice, impossible de le savoir face au canon.

Il me réclame « un astro taureau et la caisse », tout en agitant fébrilement autant la poche que le flingue.

Ne quittant pas ses yeux, je prends donc  dans le présentoir le jeu réclamé; il semble se détendre puisque j’agis selon sa volonté, ma main droite s’approche de la sienne, puis brusquement, je lui plaque sa main armée sur le comptoir, ne plus être face à l’arme, pouvoir me faufiler et le planter là. Parvenue prés de la porte, je me retourne et le vois me mettre en joue. je m’engouffre sur le trottoir, vite la petite place du marché, les commerçants s’y activent et il y a des hommes. L’individu me suit le pistolet à moitié dissimulé dans son plastique blanc, se sentant un peu coincé il balance ce dernier sous un étale, puis se ravise , le récupère et parvient à me dire dans un parfait français  » je reviendrai, je ne fais jamais de bavure! » .

il part ainsi au beau milieu du marché, certains commerçants lui emboîtant le pas.

Libérée, je retourne à la boutique, je vomis, suis livide de trouille, toutes les émotions des 25 agressions précédentes me rejoignent, m’assaillent; je vais mettre une éternité à m’en remettre encore une fois.

Je n’ai pas déclenché l’alerte police que je paye pourtant tous les mois, tant j’ai perdu confiance en ces institutions aux valeurs inversées plus promptes à m’enfermer, me menotter, me blesser que de me protéger.

Pourtant je vais joindre sur son portable un des policiers municipaux, pas pour moi, dans ma démarche, mais pour le cas où l’individu ferait du mal à d’autres, il est de mon devoir de les protéger en le signalant.

Les caméras de la ville semblent parler, les témoins répondent présents et ne se défilent pas, monsieur le maire a passé un coup de fil m’informant de la tournure des choses, pourtant, pourtant, je demeure effarée, ma confiance est laminée; je ne peux oublier qu’une victime qui parle, s’exprime, dénonce, devient coupable à jamais.

5293963373_657562c18a.jpg

Tiré de son blog: http://le-bourget.over-blog.com/

04/03/2011

Résistance, puis guerre civile, s’il le faut…

La guerre civile… Inévitable. Inéluctable. Pas de reddition envers ces envahisseurs. De la Résistance, de la vraie, avec un grand R. Et l’affrontement qui ne semble plus très lointain. De toutes façon, c’est ce qu’ils veulent. Encore ce policier qui a pris un parpaing sur la tête jeté d’un immeuble alors qu’il ne faisait que son travail (http://tinyurl.com/6y8fdnz)… C’est ça, la sécurité? C’est ça, le rappel de NOTRE loi?

Il est temps, grand temps, que la peur change de camp… Et elle va changer de camp…

FDF

.


Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin.

Dans la banlieue nord de Paris une buraliste nommée Marie-Neige Sardin garde son magasin comme une forteresse militaire. En tant que femme blanche elle est une minorité dans cette zone musulmane où l’on parle arabe. Elle a été victime d’une douzaine d’agressions. Elle a été violée, volée, et on lui a jeté de l’acide. Elle dit que tout est fait pour qu’elle parte. Mais elle est la fille d’un soldat et surnom erre maintenant son magasin « un petit bout de France dans un territoire occupé ». Elle dit qu’elle ne partira pas. « Je ne peux pas imaginer devoir dire à mes petits enfants que je n’ai rien fait pour préserver nos valeurs française… alors rester ici est  une façon de ne pas abandonner le territoire ». Récemment la chancelière allemande Angela Merkel a admis que le multiculturalisme avait échoué. Le premier ministre britannique David Cameron l’a dit aussi. Et ils ciblaient spécifiquement les immigrés venant des pays musulmans Le rêve multiculturel en Europe était de donner à l’islam une place spéciale dans la société…sans aucune exigence d’assimilation en retour.  Le multiculturalisme à été encouragé par le radicalisme musulman et la loi de  la charia. Ceci conduit à la banalisation de groupes organisés selon des courants ethniques et religieux. Dans plusieurs villes d’Europe seule la Police fait face à ce qui ressemble a des guérillas urbaines entre différents groupes. A Paris, en Suède au Danemark, et en Grande-Bretagne. La France a environ 750 zones de non-droit le gouvernement français les a renommées  << zones urbaines sensibles>>. Mais en réalité, elle sont dangereuses  pour les blancs et les non-musulmans. « cela signifie qu’il y a des zones du pays où la Police ne va plus, les pompiers n’y vont plus, et même les médecins et ambulances n’y vont plus, sauf s’ils n’ont pas d’autre choix ».  » C’est ainsi parce que ces zones du pays…sont entre les mains des trafiquants de drogue, des bandes et des imams ». Ceci conduit à la formation de groupes qui s’opposent à l’islam et qui veulent protéger les populations française natives blanches. Un des dirigeants de ces groupes Philippe Vardon du bloc Identitaire, m’a confié qu’ils entrainent leurs membres au combat de rue. Il envisage un avenir sombre. « Maintenant, notre gouvernement et nos politiques nous conduisent à la guerre ». Vardon dénonce le fait que la majorité Blanche soit traitée comme une minorité par le gouvernement marginalisée politiquement et cible des crimes commis par les immigrés. « Alors d’un côté on a le discours politique qui dit Okay…tout est ok, c’est si bon de ressentir la différence, de vivre ensemble…C’est une communion, c’est parfait ». »Et de l’autre côté vous avez la réalité de ce que les gens ressentent ». « Ils se sentent comme s’ils étaient eux-mêmes des étrangers dans leur propre pays ». La France prend des initiatives contre l’Islamisation comme la loi sur le voile intégral. Mais à Marseille nous avons vu des femmes musulmanes portant le voile intégral face à des policiers qui n’ont rien fait…et nous avons vu des musulmans bloquer des rues illégalement pour la prière du vendredi. » Marseille est la seconde ville du pays et aujourd’hui il y a un quart de musulmans…mais il y a des zones de Marseille comme celle ci qui sont presque totalement musulmane». Certaines zones de non-droit fonctionnent comme des microsociétés gouvernées ou influencées par les lois islamiques de la charia. « Nous voyons notre société se séparer et se diviser…entre ceux qui sont musulmans, ceux qui sont noirs et ceux qui sont blancs ». Je lui ai demandé à quoi conduira une telle situation. « C’est très simple à comprendre: ça sera la guerre civile ». »Ca ne sera pas une réelle guerre civile comme en Espagne sous le régime de Franco…çà sera une sorte de guerres civiles locales ». » Je pense qu’un jour la situation sera tellement insupportable que l’Etat sera obligé d’envoyer l’armée« . Il y a aujourd’hui en Europe de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Marie-Neige Sardin. Des gens sans représentation politique…des gens parfois effrayés de quitter leur domicile. Marie nous dit qu’elle refuse de se rendre.  » Voulons-nous que nos filles soient voilées ? Voulons-nous qu’elles vivent sous la charia ?  » Voulons-nous que la lapidation soit pratiquée ? «  Non, ce n’est pas possible .

 » Je veux être le symbole du refus, je veux dire STOP ! »

Bonus:

Si autour de vous il y a encore des gens « aveugles ou sourds »,
dites-leur d’écouter 5 minutes cette vidéo profondément édifiante de ce qui nous attend dans notre pays.

Vous y verrez cette commerçante qui défend « bec et ongles » un « petit bout de France »
en Angleterre dans un quartier envahi par les musulmans.

Encore une vidéo qui nous vient de l’étranger, et que les médias français ne vous feront « jamais visionner ».
Faites circuler ce message et ce lien sans retenue, ne nous voilons pas la face,

rejetons le « politiquement correct » qui détruit notre pays.

http://www.youtube.com/embed/A3YQANdvvbY

17/02/2011

Encore des « chances pour la France » !

« On ne naît pas raciste; on le devient »…

A nouveau des faits de délinquance (dont les chiffres baissent, « nous » a t’on dit). A nouveau des « chances pour la France » auteurs de ces faits. Et à nouveau, on va leur trouver des excuses…De pauvres « jeunes », issus de quartiers défavorisé, issus de l’immigration, tout ça, tout ça.

Mais foutez nous ça dehors, et vite ! En prison, ils nous coûtent cher. Retour au bled, sans haine ni violence. Là-bas, ils vont « trouver le service dur »… Il faut des exemples, de temps à autre. Sinon, c’est le sentiment d’impunité qui va grimper en flèche… Et il est déjà bien trop haut.

FDF

.

Ils agressaient des vieilles dames pour leurs bijoux

Houari Boudjeltia et AbdelKader Boussadra, respectivement 25 et 22 ans, sont rôdés pour le vol à l’arrachée. Leurs critères sont bien établis : quartiers Jean-Jaurès ou Saint-Sernin à Toulouse, des femmes de plus de 60 ans, à l’allure plutôt bourgeoise et avec un collier plus ou moins voyant. Le résultat de ce mode opératoire est effrayant pour les personnes répondant à ce critère : de juillet à août 2010, plus d’une quinzaine de ces dames sont violemment agressées.

Arrêtés en flagrant délit le 28 août, les deux compères ont été jugés fin août selon la procédure comparution immédiate. Les pouvoirs d’investigation de la police ne se sont pas arrêtés là et de nombreux autres vols ont été imputés à nos deux pilleurs de vieilles dames. Ces nouveaux faits ont justifié leur nouvelle comparution devant le tribunal correctionnel de Toulouse en début de semaine.

Symbole de ces mamies terrorisées, l’une des victimes s’est avancée à la barre. « Les deux hommes se sont approchés de moi pour que je leur indique leur chemin. Alors que je leur répondais, ils m’ont arraché violemment mon collier. Comme l’attache a résisté, ma douleur au cou a été encore plus grande. Le traumatisme de cette agression est encore présent à mon esprit ». Côté défense, Mes Chorier et Lévy ont plaidé l’absence d’éléments objectifs au dossier. « Les témoignages des victimes ne peuvent suffire au tribunal. Ces gestes sont intolérables mais encore faut-il condamner des coupables ». Le tribunal a condamné Houari à 3 ans de prison et AbdelKader à 18 mois. Ces peines ont englobé celles prononcées en août.

Lu sur: http://www.ladepeche.fr/

Page suivante »