Francaisdefrance's Blog

13/11/2011

Dans « Secours Catholique », il y a le mot « catholique », non ?

Je suis allé récemment par curiosité (avant de devoir y aller par obligation…) visiter les locaux du Secours Catholique du coin. Je ne suis pas resté longtemps: des voilées accompagnées de leurs nichées partout ( et à rouspéter car ce qu’il y avait ne leur convenait pas…)!!! Mais il faut avouer que les affiches de la campagne 2011 sont attrayantes…


Lors des journées de quête du Secours Catholique, à la sortie des grandes surfaces, ne soyez pas ingrats, faites comme moi, donnez de la nourriture: boites de cassoulet, pâté de porc, raviolis à la viande de porc, etc… Vous serez sûrs que ça ira aux « vrais nécessiteux »…

Personnellement, je vais aller au pleurer au « Croissant Vert »… Il y a des points d’accueil en France: http://www.annuaire-musulman.com/view.php?id=4230&page=0&cat=73


On verra bien si la « religion » d’amour, de paix et de tolérance applique ses principes pacifiques.

FDF

.

Les affiches de la campagne 2011…

(Cliquez sur les affiches pour les voir en détail).

.

Trois visuels sont proposés : les publics, les prénoms et les jeunes.

  JPEG - 602.7 ko
  JPEG - 607.9 ko
  JPEG - 572 ko

-  « les publics » : ce visuel montre les différents champs d’intervention du Secours Catholique, de manière non limitative ;
-  « les prénoms » : ce visuel permet d’imaginer la diversité des personnes que nous accueillons ;
-  « les jeunes » : ce visuel fait écho au thème du rapport statistique.

Une attention particulière est portée aussi à la cohérence de la campagne dans ses différents outils utilisés : affiches, films publicitaires, typons publicitaires, enveloppes-don, tout-en-un, mailings, Messages… Cela – mêmes personnages, mêmes slogans, même « couleur » générale – renforce évidemment l’impact de la campagne par un effet de répétition.

  JPEG - 158.7 ko
  JPEG - 160.4 ko
  JPEG - 148 ko

04/05/2011

Accueil des clandestins tunisiens : avis d’expulsion aux habitants du XIXe arrondissement de Paris !

Pour l’instant, cette affaire d’immigrés clandestins est traitée avec une certaine ironie sur certains blogs et sites; pour l’instant… Et si on demandait son avis au peuple de France? Ah oui, c’est vrai: ça ne se fait pas.

FDF

.

Communiqué du 4 mai 2011 – « Chacun chez soi, identité pour tous ! »

Hier soir, une vingtaine de militants du Projet Apache ont collé et distribué d’étranges affiches dans le 19e arrondissement de Paris, à proximité de l’avenue Simon-Bolivar. Un immeuble de cette avenue, gracieusement offert par la Mairie de Paris, est actuellement « occupé » par des dizaines de clandestins tunisiens, qui semblent préférer notre démocratie à celle de leur pays en plein essor… Dans le très joli quartier de la butte Bergeyre, à deux pas des Buttes-Chaumont, les jeunes identitaires parisiens ont ironiquement averti les habitants qu’ils seraient prochainement… expulsés !

Surpris et interpellés, ces derniers ont appris que leurs biens immobiliers seraient réquisitionnés par les autorités d’ici à quelques jours afin d’y loger des « migrants », toujours plus nombreux face à l’incapacité du gouvernement, et motivés par l’ethnomasochisme des militants droitdelhommistes, Bertrand Delanoë en tête. Un discours au mégaphone, ponctué de quelques slogans, a ensuite été tenu dans les rues pour expliquer la démarche.

Le Projet Apache dénonce par cette action :
– la folie et l’irresponsabilité de la Mairie de Paris et des associations d’extrême gauche, qui par leurs actions et prises de position en décalage total avec l’opinion publique, n’en finissent plus d’envoyer des signaux de faiblesse aux clandestins, et ce au nom de tous les Français…
– la provocation de ces mêmes personnes envers les Parisiens : à l’heure où ces derniers, malgré des conditions de travail difficiles, n’arrivent plus à se loger et où le prix du mètre carré dépasse les 8000 euros dans certains quartiers, la Mairie de Paris ne trouve rien de mieux que d’offrir des logements gratuits et confortables à des clandestins en plein cœur de la ville…

Le Projet Apache et l’ensemble des forces identitaires parisiennes n’en resteront bien entendu pas là. Nous continuerons, et ce dès les prochains jours, à incarner la voix de la majorité silencieuse qui subit les délires masochistes des uns et l’incapacité des autres à régler une situation à la solution pourtant très simple :

chacun chez soi, identité pour tous !


Une vidéo est en cours de montage.

——————————————————
PROJET APACHE
www.projet-apache.com

Source: http://fr.novopress.info/

19/03/2011

Des idées d’affiches pour la Résistance…

Pillé chez françoisdesouche…

Vous avez une imprimante? Vous avez des timbres et enveloppes? Inutile de vous précisez les destinataires…

Prenez exemple sur les actions SITA: http://tinyurl.com/6hyjef4

FDF

.

01/02/2011

Une bonne nouvelle venue de l’Est de la France…

Visible sur la voie rapide à Essey, près de Nancy ! C’est dans ces moments là qu’on aimerait une pandémie…

FDF

.

 


22/11/2010

La mediatrice de RFI doit rendre des comptes au sujet des affiches « burqades »…

T’as de beaux yeux, tu sais…

Burqa: l’arme à double tranchant… Surtout pour qui ne sait pas s’en servir…

FDF

.

« On vous l’avez bien dit que ces affiches irriteraient les islamophobes et les laicards ( à défaut d’émouvoir les ” pseudos-représentants ” des musulmans de France ) relire : Il y a plus de musulmanes en niqab sur les panneaux publicitaires que dans la vie quotidienne

” De très nombreuses personnes, habitant la Région parisienne ou d’autres régions françaises, ont écrit à RFI, et à la médiatrice, pour protester contre la campagne de publicité lancée par la radio. D’autres ont écrit des commentaires, sur ce blog. ” Dominique Burg, Médiatrice de RFI

Voici un article de la médiatrice de RFI à ce sujet :

La dernière campagne de promotion de RFI à l’adresse de son public français, et notamment d’Ile-de-France, a choqué. Cette campagne est déclinée en quatre photos, représentant une femme portant le niquab, un enfant soldat, un sol craquelé par la sécheresse, et des dirigeants mondiaux réunis lors d’un G20. La femme voilée, apparue sur les bus parisiens et dans certains hebdomadaires, dont Le Point, a suscité étonnement, incompréhension, indignation, et parfois colère.

Ces campagnes publicitaires ne sont pas conçues, bien sûr, par l’équipe rédactionnelle de RFI, et ne relèvent pas de la déontologie journalistique, terrain sur lequel j’interviens, en tant que médiatrice. Mais je suis censée, également, me faire votre porte-parole, à vous, auditeurs et internautes, auprès de la direction de RFI. Et mon rôle, comme il est dit dans la charte de déontologie de l’entreprise, est aussi de contribuer à la « crédibilité » de RFI. Voilà pourquoi ce blog répercute certaines de vos remarques.
La direction de RFI, que j’ai interrogée, tient d’entrée de jeu à lever toute ambiguïté, en affirmant : « nous ne soutenons pas plus le port du voile que l’utilisation des enfants soldats dans les conflits ». Il s’agit de présenter « des sujets forts de société, d’environnement ou de politique car notre vocation est d’expliquer, d’analyser, de donner des clés à nos auditeurs pour mieux comprendre l’actualité », « d’interpeller le public et de le faire réfléchir ».
Les auditeurs qui ont protesté n’ont pas saisi, eux, le sens de ces messages visuels.
– Bernard Rousselot, qui se présente comme un « militant laïque », m’a ainsi adressé ce courriel : « Au moment où la représentation nationale vient de voter une loi interdisant de facto le niquab dans l’espace public, cette campagne publicitaire est non seulement une provocation, mais encore d’une stupidité rare. Je note au passage les yeux bleus de la prisonnière. Une provocation dans la provocation ? »
Lionel, qui habite en Région parisienne, dit « ne pas saisir « l’esprit » de cette publicité », en disant : « je trouve son sens franchement ambigu et quelles que soient les intentions – à n’en pas douter très bonnes – de cette affiche, ne pensez-vous pas qu’elle pourrait être perçue comme franchement insultante vis-à-vis des femmes non musulmanes et renforcer le sentiment d’une « islamisation » de la France ? ».
« Je suis un auditeur assez fréquent de RFI que j’ai pris l’habitude d’écouter lors de nombreux et lointains voyages », m’écrit Alain Chivet, qui explique : « j’apprécie en général la variété des sujets de vos émissions ainsi que l’esprit dans lequel vous abordez les problèmes de pays étrangers. C’est avec surprise que j’ai découvert les jolis yeux bleus qui me dévisagent par la fente d’une burka [en fait un niquab].
J’apprécierais beaucoup que l’on me dise comment je dois interpréter ce “message” que je trouve de prime abord choquant et déplacé dans le contexte actuel.
Pourquoi ne pas avoir choisi un sari ou un boubou bien plus seyants et moins provocateurs ?
Je ne sais si vous avez une fille mais est-ce là la tenue dont vous rêvez pour elle ? MOI PAS », conclut notre interlocuteur.
– Les femmes sont nombreuses à protester :
Fatima, de Gennevilliers : « En attendant le bus, je tombe sur votre affiche avec une fille en niquab qui m’a profondément choquée. Alors à présent pour faire le buzz on met des petits africains noirs et des femmes blanches aux yeux bleus portant le niquab islamique… ? »
Elisabeth, de Fréjus : « Je suis indignée par votre publicité dont le message subliminal semble être de mettre la femme européenne en burqua [en fait un niquab]…à croire qu’il n’y a pas assez de malheureuses comme ça ! »
Patricia, de Paris : « Je suis scandalisée en tant que laïque, athée et féministe (…) J’ai été profondément agressée par cette affiche sur un bus ! A quoi jouez-vous ? Tout cela est très malsain et je vous prie de croire que je n’écouterai plus votre station ! (…) Tout cela est confus et pervers.»
Dana à Beaucaire : « En tant que femme française et libre, l’image que vous vous faites de la féminité (…) est pour le moins déroutante (…) J’ai honte pour vous ».
– La honte… le mot revient souvent dans les courriels.
Philippe, de Paris : « Vous devriez avoir honte (…). Si c’est ça votre notion de l’international, je vous signale qu’il n’y a pas, à l’international, que des islamiques. Il y a des chrétiens, des bouddhistes, des taoïstes…etc. »
Marc, de Carcassonne : « La honte, cette affiche de femme voilée. Vous n’avez pas compris que vous alimentez la haine qui va exploser inévitablement, en surfant sur le prétexte de la crise économique… »
Damien, de Nancy : « Honte à vous pour cette campagne de pub indigne ».
– Parmi les autres réactions, certaines personnes estiment que RFI a failli à sa mission.
Ainsi Dominique, d’Aubervilliers : « Je tiens à vous faire part de ma révolte (…). Je vous rappelle que RFI signifie Radio France Internationale ! Vous êtes donc censés représenter les valeurs occidentales françaises ».
Christophe, de Lille : « Est-ce l’image de la femme française et de la femme en général à promouvoir dans le monde ? »
Anne-Marie et Daniel Droit, qui ont découvert la publicité dans Le Point, et se disent « étonnés et indignés » : « Dans quel pays sommes-nous ? Comment faut-il interpréter cette pleine page de publicité pour RFI ? Quel est le message ? Une femme aux yeux bleus en Burqua [en fait un niquab] …en France et/ou partout dans le monde ? Doit-on considérer que la communauté internationale – à laquelle s’adresse RFI – est à l’image de cette femme voilée au visage dissimulé, ce qui exprime une appartenance à une frange extrémiste d’une religion très éloignée de notre conception d’un état laïc et du sort réservé à la femme ? »
Patricia, à Villeneuve-Loubet, estime que RFI n’a pas respecté son cahier des missions et des charges. Elle s’en explique : « Cette publicité présente une femme (je le suppose…) aux yeux bleus (provocation ? France de demain ?), le visage entièrement dissimulé par un voile intégral, avec pour tout message : « l’info naît ici » (dans le seul regard d’un visage féminin dissimulé) et « l’info devient mondiale » (le rayonnement de la culture française ne me semble pas assuré de façon pertinente à travers ce message). J’avoue humblement ne pas saisir le sens de ce message publicitaire. Que comprendre ? Entre ambiguïté et provocation, le malaise est bien réel. Toutefois, je ne peux que m’étonner et m’indigner qu’une radio française à vocation internationale, censée diffuser la culture française et exposer le point de vue de la France face aux événements du monde contemporain, utilise une telle image de la femme (…) Les valeurs véhiculées par ce message ne correspondent pas à mon idéal laïque et républicain et me semblent même contraires à ce qu’est notre pays ( Ce qu’il est en train de devenir m’interpelle, m’inquiète au plus haut point !).
Ma démarche ne se veut ni intolérante, ni communautariste, bien au contraire. En tant que femme, citoyenne d’une république laïque aux valeurs desquelles je suis très attachée, je refuse avec véhémence (avant de tomber dans la virulence…) que l’image de la France soit portée, de façon officielle (RFI a en effet une vocation officielle) par une femme voilée aux yeux du monde. La loi ne vient-elle pas d’interdire le voile intégral dans les lieux publics français ? Ce genre de message ne peut, à mon sens, que contribuer à exacerber les communautarismes, les tensions, les extrémismes politiques et religieux, qui sont autant de sujets particulièrement sensibles en ce moment, dans notre pays comme au niveau Européen et mondial ! ».
Oui, c’est bien l’incompréhension et la perplexité qui semblent dominer.

Pour s’adresser à la médiatrice

Par courrier électronique

Son blog : http://mediateur.blogs.rfi.fr

Par téléphone : 01 56 40 20 45

Par courrier postal :
Dominique Burg
Médiatrice de RFI
116, avenue du Président Kennedy 75 016 Paris

De notre côté nous avons tenté de contacter le “  service communication ” de RFI pour savoir comment ont-ils procédés pour réaliser ces affiches, notamment au sujet de la figurante : Est ce une musulmane ou une simple comédienne qui veut boucler ses fins de mois ? Sans réponse ….

Tentez par vous même… »

Source: http://tinyurl.com/38r6vf3

12/11/2010

Sortez le niqab par la porte, il revient par la fenêtre.

Et  ça, ce n’est pas de la provocation, non plus?

FDF

RFI truffe Paris et sa région de niqab !

Du 9 au 24 novembre, Paris sera truffée de niqab. 3 900 faces d’affichage, grands formats et arrières de bus, et 500 faces dans le métro parisien, la campagne de publicité de la chaîne d’information internationale francophone RFI ne passera pas inaperçue. 

Quatre thèmes ont été choisis (voir plus bas) : la sécheresse en Afrique, sommet du G20, enfants soldats au Rwanda et… « port du voile », selon les termes du communiqué de RFI. L’objectif est de rappeler la mission que s’est donnée la chaîne internationale, celle « de sensibiliser et d’alerter ses auditeurs sur les grands sujets de société internationaux et nationaux et de leur en expliquer les enjeux. »

RFI truffe Paris de niqabLes photos suivantes ont été prises aujourd’hui.

RFI truffe Paris de niqab RFI truffe Paris de niqab RFI truffe Paris de niqab

 

Source: http://www.al-kanz.org/2010/11/09/rfi-niqab/

07/11/2010

Gay, musulman, voleur : une caricature d’Obama fait scandale !

Rien d’étonnant à ce qu’il ait pris une « tôle »…

FDF

Une affiche géante de Barack Obama, représenté en homosexuel, musulman et gangster, qui s’étale à l’entrée de la ville de Grand Junction dans le Colorado, fait scandale aux États-Unis.

Le président américain est également représenté sur cette affiche pré-électorale locale dans une tenue traditionnelle mexicaine. La caricature reprend ces quatre clichés fortement négatifs pour de nombreux Américains et place Barack Obama autour d’une table de casino avec cette explication : « Joignez-vous au jeu, votez démocRATe ».

La violence de la caricature repose également sur les trois lettres majuscules formant le mot « rat », une insulte répandue aux États-Unis. Les représentants locaux du parti démocrate, mais aussi républicain, ont condamné cette affiche, dont le promoteur a conservé l’anonymat.

Les États-Unis sont entrés en période électorale avec le renouvellement d’une partie de leur Congrès lors des élections de mi-mandat qui pourraient donner la majorité parlementaire aux Républicains.