Francaisdefrance's Blog

19/10/2011

Affaire Banon classée: le chèque a du être de taille…

Qu’est ce que l’on nous a pris pour des cons avec cette sombre affaire DSK… Chapeau au dernier nommé! Il a su grâce à la surmédiatisation se faire adouber et passer pour une victime… Le PS, il avait déjà fait une croix dessus. Pas besoin d’émoluments d’élu pour se vautrer dans le fric, le Dominique… Ni pour basculer sur un canapé tout ce qui remue et porte une robe… C’est une maladie, a t’on dit. C’est la fatalité des grands malades: il n’existe aucune guérison possible. Alors, on pardonne… C’est normal. Et l’on stigmatise toutes ces provocatrices qui ont osé toucher à son « intégrité ». 

Mais bon: ici bas, tout s’achète, même le silence et la renonciation; il suffit d’y mettre le prix.

C’est pourquoi, je ne me fais pas de souci pour Tristane Banon: son avenir est assuré… Celui de DSK aussi, par le fait. (Elle vient d’ailleurs de sortir un livre: http://tinyurl.com/68j9v7n)

 Quel monde pourri…

FDF

.

« C’est à pas de loup que Tristane Banon s’est présentée sur le plateau de la matinale de Canal+ ce mercredi matin. La jeune écrivain, qui accusait Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol en 2003, a annoncé qu’elle ne se constituerait pas partie civile.

Ce retrait siffle la fin de l’affaire.

Elle a toutefois rajouter qu’elle continuerait pour militer en faveur de loi plus protectrice à l’égard des femmes victimes.

« Le parquet a fait quelque chose d’unique : il dit qu’il y a eu agression sexuelle mais qu’il ne peut pas poursuivre. Il (Ndlr : DSK) est officiellement un agresseur sexuel, même si je continue à dire que c’était une tentative de viol », a assuré Tristane Banon.

« Je ne vais pas me constituer partie civile, car je voulais être reconnue dans mon statut de victime et c’est fait. Je n’ai pas fait ça pour l’argent ou la gloire. Officiellement, je ne suis pas une menteuse, je ne suis pas une affabulatrice », se réjouit la fille de la socialiste Anne Mansouret. »

Source: Le Post

29/08/2011

Affaire DSK: « avenir incertain » pour Nafissatou Diallo…

Il fallait s’y attendre: elle a nuit à l’image « pure » de DSK, surnommé « le Sein Saint », à celle du Parti Socialiste en pleine bagarre des primaires et celle de la France en général. On ne peut pas lutter contre DSK. On ne DOIT PAS lutter contre DSK! Ca ne se fait pas. Même si le personnage n’est pas spécialement un exemple… Le pot de terre contre le pot de fer…

Ignoble.

FDF

.

On se s’attaque pas à un DSK…

.

Vilipendée par la presse new-yorkaise, sur le point de perdre son emploi : la femme de chambre qui accusait DSK de « crimes sexuels » est désormais confrontée à un avenir très incertain.

« Nafissatou Diallo doit être mise dans un avion pour sa Guinée natale aussi vite que possible » affirmait un éditorial du New York Post. En trois mois, Nafissatou Diallo est passée de l’anonymat à une célébrité planétaire. La vie privée de cette guinéenne du Bronx a été disséquée publiquement par les procureurs, ainsi que par la presse. Et la victime d’hier est la paria du jour.

Mère célibataire et employée modèle

Personne pourtant n’aurait pu prévoir ce retournement de situation : cette mère célibataire de 32 ans (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2628p052-057.xml1/) qui élève seule une fille de 15 ans était considérée comme une employée modèle au Sofitel de New York, où elle travaillait depuis trois ans. Elle y donnait « entière satisfaction tant en ce qui concerne la qualité de son travail que de son comportement » expliquait le patron de l’hôtel Jorge Tito lorsque le scandale éclatait, le 14 Mai.
Ses voisins parlaient d’une femme discrète et sans problème. Quant aux procureurs, ils ont commencé par la décrire comme « honnête », trouvant « plausible » son récit de l’agression présumée dans la suite occupée par Dominique Strauss-Kahn.

Revirement de situation

Mais aujourd’hui, rien ne va plus dans le monde de Nafissatou Diallo. L’image publique de la victime supposée a changé du tout au tout. Les révélations se succèdent, mettant en doute sa parole et ternissant son image : elle aurait menti pour obtenir l’asile aux États-Unis. Elle aurait fourni un récit erroné des faits aux enquêteurs. Elle aurait appelé un ami emprisonné pour trafic de marijuana pour discuter avec lui de l’éventuel profit financier qu’elle pourrait tirer de l’affaire. Elle possèderait plusieurs comptes en banque sur lesquels des dizaines de milliers de dollars auraient été déposés. Dernier rebondissement en date, ses avocats auraient tenté d’obtenir un arrangement à l’amiable avec le directeur du FMI.

L’abandon des poursuites a fini par achever sa réputation de victime. Le groupe Accor, dont fait partie le Sofitel, a fait savoir que des discussions allaient avoir lieu avec les avocats de Mme Diallo pour déterminer les suites à donner à son contrat de travail.

Les avocats de DSK ne se prive pas pour l’attaquer, durement. « Une femme monstrueuse ou pathétique, ou les deux », a ainsi affirmé Benjamin Brafman, l’avocat de DSK, en ajoutant qu’elle avait probablement été manipulée.

Le New York Post va jusqu’à réclamer son expulsion immédiate des États-Unis, en reprenant dans un éditorial la liste de tous ses mensonges. Pour tout ce qui lui arrive actuellement, « elle n’a qu’elle à blâmer » ajoute le journa. Elle avait été ostracisée par la communauté guinéenne pour être la femme « qui n’avait pas eu de chance.» L’issue spectaculaire de la procédure pénale contre Dominique Strauss-Kahn « va rendre les choses encore pire » confiait au New York Times une compatriote.

Quant à la procédure civile rien ne dit qu’elle l’emportera, estiment les experts. L’abandon des poursuites pénales a été « une claque énorme », explique l’avocate Toni Messina.

La question de sa crédibilité se reposera au civil, ajoute cette dernière, en estimant que la seule chance pour Nafissatou Diallo serait que Dominique Strauss-Kahn ne se présente pas, et soit condamné par défaut.

Source:  Jeuneafrique.com

22/08/2011

Ecoeurant. DSK: les charges contre lui vont s’évaporer ???

Tout s’achète, en ce bas monde. Il suffit d’y mettre le prix…
C’est à vomir mais c’est ainsi. Il est certain que l’accusé « présumé » ne va pas s’en sortir « grandi ». Sauf pour ses potes du PS, qui n’ont pas tardé à se manifester en sa faveur dès hier.

DSK: PRESIDENT !

Non, j’déconne…
FDF
.
Le « crime » était presque parfait…

Nouveau rebondissement à New York dans l’affaire DSK. L’avocat de Nafissatou Diallo et une source du New York Post estiment que les charges devraient être abandonnées en début de semaine.

La bataille entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn, ceux de Nafissatou Diallo et le bureau du procureur de New York se poursuit, par l’intermédiaire de la presse américaine. Ce samedi, Me Kenneth Thompson, qui défend la femme de chambre accusant DSK d’agression sexuelle, indique que le procureur pourrait abandonner les charges contre l’ex-patron du FMI. 

En principe, une nouvelle audience est prévue ce mardi à New York. Mais Me Kenneth Thompson révèle au New York Times que Cyrus Vance lui a adressé un courrier afin de convoquer Nafissatou Diallo dès lundi à 15h. 

« Mon interprétation de cette lettre, c’est qu’ils vont annoncer qu’ils classent complètement l’affaire, ou abandonnent certains des chefs d’accusation », a-t-il précisé au quotidien new-yorkais. « S’ils ne s’apprêtaient pas à abandonner les poursuites, ils n’auraient pas besoin de la rencontrer. (…) Ils iraient juste au tribunal le lendemain et diraient ‘nous allons poursuivre l’affaire' », a-t-il ajouté. 

Ils vont annoncer qu’ils classent complètement l’affaire, ou abandonnent certains des chefs d’accusation 

Pour le tabloïd New York Post, le procureur va effectivement demander, mardi, l’abandon des charges. Le rendez-vous de lundi ne viserait donc qu’à prévenir la plaignante de cette demande.  

Selon le New York Post, Cyrus Vance s’apprête à déposer une motion de recommandation de rejet qui fera valoir que les charges retenues contre DSK ne peuvent être prouvées « au delà du doute raisonnable ». De nouveaux éléments pourraient émerger dans ce texte, mettant un peu plus en cause la crédibilité de Nafissatou Diallo, ajoute encore le quotidien. 

Si l’affaire est classée, DSK qui avait plaidé non coupable le 6 juin de sept chefs d’accusation, dont tentative de viol, agression sexuelle et séquestration, sera libre de rentrer en France immédiatement. 

Déjà deux reports de l’audience

S’agit-il d’une énième tentative de faire pression sur le bureau de Cyrus Vance? Ou davantage, comme le suggère le tabloïd new-yorkais?  

Car la tension reste persistante entre les avocats de Nafissatou Diallo et le procureur, qui doute de la crédibilité de la plaignante. Le rendez-vous, fixé à mardi, a ainsi été repoussé à deux reprises déjà, pour complément d’enquête. Et, lors d’une conférence de presse tenue fin juillet, les soutiens de Nafissatou Diallo n’hésitaient pas à exiger le remplacement de Cyrus Vance par un autre procureur. 

Les avocats de Nafissatou Diallo ont depuis fait feu de tout bois pour restaurer son image: interview télévisée, plainte au civil qui qualifie l’agression de « violence et sadique »… Le rapport médical, rédigé après l’hospitalisation en urgence de Nafissatou Diallo le 14 mai, a également fuité ces derniers jours. Il mentionne des blessures dont il précise: « Cause des blessures: agression, viol ». 

Mais vendredi, une nouvelle révélation a encore ajouté au trouble: elle faisait était d’une rencontre secrète fin juin, à l’initiative des avocats de Nafissatou Diallo, pour essayer de parvenir à un règlement financier amiable avec les défenseurs de l’ancien ministre français. Les avocats de la femme de chambre ont dénoncé une « nouvelle attaque sans fondement » émanant du camp DSK. 

Abandon des charges probable

Après trois mois d’un extraordinaire feuilleton judiciaire qui à coûté à DSK son poste de directeur général du Fonds monétaire international, de nombreux experts ont prédit un abandon des charges, en raison des doutes sur la crédibilité de la femme de chambre. 

« Il y a une bonne chance que le procureur classe l’affaire », estime ainsi l’avocate Toni Messina. « Le fait que la plaignante ait porté plainte au civil, contre l’avis du procureur, le fait qu’elle ait tous ces problèmes de crédibilité affaiblissent considérablement son dossier », explique-t-elle. 

Source: http://www.lexpress.fr/

26/07/2011

Nafissatou Diallo: on voit enfin sa photo !

Depuis le temps qu’on en parle, de la femme de chambre sur qui DSK se serait jeté… Sa photo a enfin été rendue publique.

En toute objectivité: Anne Sinclair a tout de même un « petit plus »:

Bon; je vous laisse: il faut que j’aille vite rentrer mes poules. Des fois qu’ ils « le » relâchent » subitement…

FDF

.

01/07/2011

Affaire DSK: on change de victime…

Changement de victime… Et fier de l’être.

.

Pas de taille à lutter, Nafissatou Diallo… On dit bien que l’argent est le nerf de la guerre… Ecoeurant. Pas loin de revenir dans la courses aux présidentielles, DSK. Il lui suffit de rentrer en France et ça, on n’en est pas loin.

FDF

Reçu par mail:

« DSK blanchi? C’était lui la victime!!!
La femme de chambre ne pouvait être qu’une menteuse…
Ah que c’est bon d’être immensément riche et d’appartenir au Bilderberg Group!!!
C’est à vômir, à vômir, à vômir!
Reste que ce sont toujours ces monstrueuses crapules dépravées qui dirigent le monde partout et devant lesquelles nous devons nous incliner, chapeau bas, avec le plus grand respect! Si non, 17ème Chambre Correctionnelle direct, ou suicide « spontané » dans notre garage, le pot d’achappement dans la bouche..
B C »

.

Et si Nafissatou Diallo avait menti ? C’est ce que laissent entendre les premiers éléments à décharge dévoilés par le bureau du procureur. L’ex-patron du FMI devrait voir ses conditions de détention assouplies.

Click here to find out more!

La thèse de l’accusation sur le point de s’effondrer. Un dossier près de se refermer. L’incroyable feuilleton des sept charges valant 74 ans de prison qui pèsent sur DSK depuis le 16 mai dernier pourrait connaître son épilogue dans les prochains jours. C’est ce que révèle le New York Times vendredi matin après que les procureurs responsables de l’affaire ont rencontré les avocats de l’ex-patron du FMI jeudi et dévoilé les nouveaux éléments de leur enquête (voir notre dossier : Le scandale DSK).

La crédibilité de l’accusatrice se fissure

C’est toute la crédibilité de l’accusatrice qui est en cause. À commencer par son passé. Nafissatou Diallo aurait déjà été impliquée dans des activités criminelles, elle serait notamment liée à un réseau de blanchiment d’argent et de trafic de drogue. La jeune femme aurait aussi menti aux enquêteurs au sujet de sa demande d’asile et aurait faussement déclaré être en possession d’un seul téléphone portable alors qu’elle payait ses factures à cinq compagnies de téléphone différentes.

Sa crédibilité quant aux faits reprochés à DSK serait également contestable….

Suite et source: http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/affaire-dsk-vers-un-non-lieu-01-07-2011-1348185_56.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110701

16/06/2011

Affaire DSK: Sofitel dégage en touche…

Suite à l’affaire DSK, Sofitel USA a pris des dispositions pour les touristes Français…

Voyez ci-dessous.

FDF

.

13/06/2011

Jean-Marie Le Pen commente l’affaire DSK…

Un morceau d’anthologie… JMLP ne perd rien de sa verve ni de son humour.

FDF

.

Voir: http://www.dailymotion.com/video/xisi7q_jean-marie-le-pen-commente-l-affaire-dsk_news

27/05/2011

Affaire DSK : la famille de la « présumée » coupable refuse d’être achetée !

Toujours bon à savoir. DSK se vautre dans les délits. Je relaie…

FDF

.

Préambule. Publier des informations sur l’affaire DSK est une entreprise hautement périlleuse. Je ne compte plus les emails outrés, les injures, les demandes de modération et d’auto-censure que je reçois depuis que tous nos auteurs, sans exception, se sont positionnés dans le rejet de la bouillie médiatique, sans se passer le mot.

Et lorsqu’il m’arrive de rester quelques heures sans en parler… je suis accusé par d’autres d’être devenu complice de l’omerta.

Petite mise au point.

1- je n’ai pas la moindre animosité personnelle contre DSK.

2- j’ai une admiration illimitée pour sa femme, Anne Sinclair, qui dans ce moment foudroyant a volé aux cotés de son mari pour le soutenir. Quel que soit la faute de son époux, son choix est d’une moralité irréprochable et d’une élévation d’âme extraordinaire. Un sondage est rapidement passé à la trappe, où l’on demandait aux femmes si elles soutiendraient leurs maris dans pareilles situations, et une majorité a déclaré que non.

3- je n’attaque pas DSK, j’attaque les mensonges, les bassesses, les crapuleries mêmes, de journalistes complices qui ont abandonné toute morale et de personnalités politique, à gauche, qui piétinent des valeurs que je croyais les leurs.

4- NON – je n’ai pas la certitude de la culpabilité de Strauss-Kahn, car je pense que c’est la justice de New York qui nous apportera des certitudes. La possibilité d’un coup monté, non pas d’un complot, ne peut pas, dans l’état actuel des informations qui sont à notre disposition, être totalement rejetée.

Mamoudou, le frère de la femme de ménage de l’hôtel Sofitel qui a déclaré avoir été violée par Strauss-Kahn, habite un village dans la région de Labe, en Guinée. Chez lui, il n’y a ni électricité, ni eau courante, et les villageois labourent une terre ingrate pour se nourrir.

Reuters a publié son témoignage, après que le New York Post a révélé que des collaborateurs de DSK ont approché la famille pour leur proposer une enveloppe à sept chiffres pour acheter le silence de la femme de ménage.

« Dans notre famille, nous sommes au dessus des choses matérielles » a déclaré l’homme d’environ cinquante ans, et qui a refusé la somme offerte. « Même si vous êtes millionnaire, ce n’est pas notre problème. Le plus important pour nous, c’est comment vous suivez le chemin de Dieu ».

Mamoudou explique que lui et sa famille sont des musulmans pieux, et que la religion, et non l’argent, leur apporte le réconfort. Dans leur salle de séjour, il n’y a que quelques photos de famille au mur, et des textes islamiques.

Mamoudou ne dort plus. « J’ai entendu les nouvelles à la radio, et honnêtement, je ne sais pas ce qui s’est passé. Je veux parler à ma soeur ».

Il ajoute qu’il n’a pas parlé à sa soeur depuis plusieurs années, mais qu’il est sûr qu’il s’agit bien d’elle, en montrant du doigt une photo d’elle un peu floue, en habit traditionnel d’Afrique de l’Ouest.

« Après la mort de son mari, elle a quitté le village parce qu’aucun des frères n’était assez âgé pour l’épouser », explique Mamoudou, en référence aux traditions locales.

« Elle n’a jamais causé de problème à sa famille. C’est une fille calme. C’est comme ça qu’elle a été éduquée ».

« Nous avons du mal à comprendre tout ça, parce que nous n’y sommes pas habitué », ajoute Mamoudou.

« Mais si ma soeur dit ce qu’elle dit, et à cause de son éducation, je la crois ».

.

Reproduction autorisé avec la mention suivante, et le lien vers cet article :

© Jean-Patrick Grumberg pour Drzz.fr

http://af.reuters.com/article/topNews/idAFJOE74N0FK20110524

26/05/2011

Tentatives de négociation avec les proches de la « présumée » victime de DSK ?

C’est dans l’ordre des choses… Et cette hypothèse n’aurait rien d’exceptionnel. « Je te file un beau chèque, du liquide plutôt, tu retires ta plainte et tu disparais ». Tout s’achète; il suffit d’y mettre le prix…

FDF

.

Y a-t-il eu tentative de négocier avec les proches de la femme qui accuse DSK ? Les avocats de ce dernier ont publié un communiqué de démenti. Reste qu’aux Etats-Unis, dans les affaires impliquant des personnalités connues, une procédure civile suit généralement une procédure pénale.

La rumeur est partie d’un tabloïd new-yorkais, le New York Post : l’entourage de DSK, croyait savoir le journal, s’était rendu en Guinée pour tenter d’entrer en contact avec les proches de la femme qui l’accuse d’agression sexuelle. Le but ? Tenter de convaincre la famille de mettre fin à toute poursuite en échange d’un gros chèque. Les avocats de l’ancien patron du FMI ont tenu à réagir mercredi soir par la voie d’un communiqué : « Les informations selon lesquelles les avocats ou représentants de M. Strauss-Kahn sont en contact avec la plaignante sont fausses« , ont indiqué Me Benjamin Brafman et Me William Taylor dans ce document. « Nous continuons à croire que M. Strauss-Kahn sera totalement innocenté« . DSK doit désormais comparaître le 6 juin devant un juge pour dire s’il plaide coupable ou non coupable ; l’ancien directeur général du Fonds monétaire international nie les faits qui lui sont reprochés…

Suite et source: http://lci.tf1.fr/monde/amerique/affaire-dsk-des-contacts-discrets-avec-la-plaignante-6507020.html

Affaire DSK. Jean-François Kahn : « c’est un troussage de domestique »…

Quelle honte… Enfin, les « loups » ne se mangent pas entre eux: Jean-François Kahn défend lamentablement Strauss-Kahn. Et dire qu’il y en a qui admirent ce genre de personnage…

FDF

.

La preuve:

Voir:

24/05/2011

Marine Le Pen « décrypte » l’affaire DSK…

Vivement 2012…

FDF

.

Vidéo:http://dai.ly/igdZLQ


21/05/2011

Qui est Nafissatou Diallo, la jeune femme que Dominique Strauss-Kahn est accusé d’avoir agressé sexuellement?

Quelques renseignements sur la proie de DSK qui a causé sa perte…
FDF

.

Qui est vraiment Nafissatou Diallo?

La famille de celle qui accuse Dominique Strauss-Khan de tentative de viol s’est confiée à SlateAfrique. Elle décrit une jolie jeune femme de nationalité guinéenne sans histoire, sérieuse et qui n’a pu être manipulée.

Nafissatou Diallo n’est pas la jeune fille dont la photo Facebook a été diffusée par la presse [NDLE: les contenus ont depuis été supprimés]. Celle qui a d’abord été connue sur le prénom d’Ophelia n’est ni sénégalaise, ni ghanéenne, ni portoricaine, comme l’ont rapporté différents organes de presse, mais de nationalité guinéenne.

» Pourquoi nous avons décidé de publier le nom de la jeune femme qui accuse DSK? Notre réponse, ici

Selon un membre de sa famille, qui préfère rester anonyme et qui a contacté SlateAfrique, Nafissatou Diallo, 32 ans, est installée depuis treize ans aux États-Unis, où elle menait jusqu’à samedi 14 mai une vie sans histoire.

Voici ce qu’il nous a confié.

Fille d’un commerçant appartenant à l’ethnie peule (40% de la population dans un pays qui compte 10,3 millions d’habitants), originaire de la région de Labé, en Guinée, Nafissatou Diallo a suivi son mari, un commerçant guinéen, aux États-Unis en 1998. Elle a ensuite divorcé et élève seule sa fille de 15 ans dans le Bronx. Elle a par ailleurs de la famille à Harlem, notamment sa sœur, mariée à un homme d’affaires guinéen opérant dans l’import-export.

Détentrice d’une carte verte, employée comme femme de chambre par la chaîne hôtelière Sofitel depuis trois ans, Nafissatou Diallo a la réputation d’être une fille sérieuse.

«Une grande bosseuse comme sa sœur», selon un autre cousin, que nous avons également eu au téléphone. Ses proches, issus d’une grande famille de commerçants guinéens n’ont pas encore eu directement accès à elle. Comme tout le monde, ils ont lu la presse, mais ils espèrent que l’agression a eu des proportions «moins importantes» que ce qui est rapporté.

Mamadou Chérif Diallo, parent de la victime, un Guinéen de 35 ans qui travaille pour une agence de la ville de New York, et chargé de représenter la famille déclare:

«C’est une bonne musulmane. Elle est vraiment très jolie, comme beaucoup de femmes peules, mais dans notre culture, on n’accepte pas ce type d’agressivité. Franchement, Dominique Strauss-Kahn est tombé sur la mauvaise personne! C’est un scandale et c’est vraiment triste, cet accident!»

Sous protection policière

La famille explique que Nafissatou Diallo a été emmenée par la police de New York dans un endroit tenu secret, pour la protéger des médias. Elle est assistée par un avocat. Le bureau de l’attorney general de Manhattan, contacté par SlateAfrique, a refusé de confirmer l’identité de Nafissatou Diallo, une mesure qui relève de la protection des victimes aux États-Unis.

La famille paraît dépassée par les événements, et insiste sur le fait que Nafissatou Diallo n’a pas encore formellement porté plainte [NDLE: formellement, c’est le procureur qui porte plainte au pénal, la victime peut en revanche choisir ultérieurement de porter plainte au civil, pour un procès en dommages et intérêts]. Son statut d’immigré, certes légal, est précaire et en tant que résidente étrangère aux États-Unis, sa famille sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur.

A-t-elle été manipulée? Son cousin, Mamadou Chérif Diallo proteste: 

«Non, non, non! Les gens doivent comprendre qu’ici, on vit dans le communautarisme et que Nafissatou vit dans sa communauté, les Peuls de Guinée, et qu’elle ne s’intéresse pas à la politique. Elle n’a pas le droit de vote aux États-Unis et ne participe même pas à nos associations politiques guinéennes.»

Alors que le monde entier s’interroge sur la possible corruption de cette jeune femme à des fins hautement politiques, il paraît quelque peu ironique que ce soit une femme de chambre guinéenne qui puisse être à l’origine d’un scandale mettant en cause le patron du Fonds monétaire international (FMI). Une institution avec laquelle son pays, dirigé depuis décembre par un nouveau président, Alpha Condé, cherche à renouer pour sortir de l’ornière.

Le pays qui a dit «non» à De Gaulle

La Guinée, située au sud du Sénégal et de la Guinée-Bissau, fut la seule colonie française à dire «non» à De Gaulle en 1958, accédant avant toutes les autres à une indépendance cher payée. La France est en effet partie en claquant la porte, avec équipements et fonctionnaires.

Sous Sékou Touré, son premier Président et dictateur, la Guinée a longtemps vécu dans le giron du bloc soviétique, se faisant notamment livrer de très inutiles chasse-neige, dans les années 1960, au titre de la coopération entre pays frères.

Le pays est sorti du bloc de l’Est avant la fin de la Guerre froide, à la faveur de l’accession du général Lansana Conté à la présidence, par voie de putsch, en 1984, après la mort de Sékou Touré.

Cette nation a traversé une profonde crise politique après la mort de Lansana Conté, fin 2008. Livré à une jeune junte d’officiers menée par le capitaine Moussa Dadis Camara, les militaires ont été contraints de passer la main et d’organiser des élections après le massacre de 156 manifestants et le viol d’une centaine de femmes par des militaires, le 28 septembre 2009 à Conakry.

Souvent décrit comme un scandale géologique, en raison de son potentiel hydraulique et minéral, la Guinée souffre d’un énorme retard dans son développement, à l’échelle de la sous-région. A Conakry, la capitale, les habitants n’ont toujours pas l’eau courante ni l’électricité. Les jeunes, eux, manquent cruellement de perspectives. Du coup, l’émigration vers le Sénégal, la Côte d’Ivoire, mais aussi la France, l’Allemagne et les États-Unis représente la seule planche de salut, depuis plusieurs décennies.

Sabine Cessou


Actualisation le 17/05 pour préciser que l’avocat n’a pas été commis d’office.

» Tous nos articles sur l’affaire DSK



Pourquoi avons-nous décidé de publier le nom de l’accusatrice de Dominique Strauss-Kahn?

Certains lecteurs nous ont posé la question, au nom de la protection de la victime.

En racontant son histoire grâce aux récits de sa famille, ce qui est le but de l’article (et non pas de dévoiler son nom qui était déjà cité dans plusieurs sites d’informations en français, bien avant que nous décidions de sa publication), nous avons estimé que cela servait à protéger sa personne des rumeurs, des accusations portées contre elle et autres théories du complot qui se multipliaient à son sujet. Selon sa famille, elle n’est pas l’instrument machiavélique d’un sombre complot.

Par ailleurs, si ce nom semble, à beaucoup de nos lecteurs, rare, ce n’est pas le cas parmi les habitants de Guinée. Le patronyme de cette jeune femme y est aussi commun, comme dans certaines parties d’Afrique de l’Ouest, que Françoise Martin en France ou Jane Smith aux Etats-Unis. Un petit tour sur Facebook est assez explicite. Nous n’aurions probablement pas fait la même chose si son nom avait été moins commun.

JH

Retourner à l’article

Source: http://www.slate.fr/

18/05/2011

DSK: l’élite mondialisée avait perdu le sens des limites…

En souhaitant que cette affaire servira au moins à faire réfléchir les autres membres de cette élite mondialisée… Et à leur re-donner le sens des réalités. Mais connaissant les « oiseaux », c’est pas gagné. Mais même ceux qui se croient intouchables peuvent désormais passer à la trappe. Qu’on se le dise!

Mais l’institution financière mondiale (donc européenne) va changer de mains… Dans celles de qui va t’elle tomber? Dans celles d’un « intouchable ». Il lui faudra être irréprochable; pas gagné…

FDF

.


Dominique Strauss-KahnLa chute de Dominique Strauss-Kahn n’est-elle pas d’abord une revanche de la réalité sur une “élite mondialisée” qui l’avait singulièrement perdue de vue, en même temps que le sens des limites ?

L’affaire Strauss-Kahn est tombée comme la foudre. Certes le sujet présente bien des intérêts, et passionne tout le monde : argent, sexe et pouvoir, un vrai polar. Mais M. Strauss-Kahn reste innocent aussi longtemps qu’il n’est pas jugé ; de cette présomption d’innocence, d’autant plus nécessaire que tout repose sur le témoignage d’une seule personne, il est effrayant de voir comme la presse américaine fait peu de cas : raison de plus pour nous retenir de trop en dire. A cela s’ajoute que l’hypothèse d’un traquenard n’est pas à écarter, les services du monde entier sachant fort bien que le passé du personnage, le connu et le moins connu, a tout pour l’accabler, et qu’il était en somme facile d’atteindre Achille au tendon. Reste que, quelles qu’en soient les suites, c’est une mauvaise nouvelle pour les socialistes, mais aussi pour l’Europe, et bien entendu, pour la France.

Pour la France d’abord, dont l’image est ternie d’ores et déjà. M. Copé assure aujourd’hui que M. Strauss-Kahn « ne représente pas la France » ; peut-être, mais il représente à tout le moins la France officielle : c’est bien le Président de la République qui a poussé sa candidature, et l’a fait d’abondance – connivence qui n’étonna pas autant qu’on aurait pu croire, puisque c’était donner bien du prestige et du pouvoir à l’un de ses concurrents. Il est vrai que les deux hommes ont souvent été associés dans l’esprit public – et par de nombreux journaux, telle la revue le Meilleur des Mondes qui, en octobre 2006 publia un entretien croisé entre les deux hommes, révélant leur communauté de vues…  L’un et l’autre représentent bien une certaine France où, recouvrant l’ancienne culture d’État, le mélange de bling-bling, de « culture Fouquet’s” en « culture Rolex » et les péripéties très people de la vie privée ont bel et bien recouvert l’ancienne culture d’État. Que cette « nouvelle France » coupée de la vie des peuples, fasse une nouvelle fois la une des journaux du monde entier est pour nous tous un coup dur.

Mauvaise nouvelle aussi pour l’Europe, qui, traditionnellement, a toujours joué un rôle majeur au sein du FMI, rôle que M. Strauss-Kahn a amplifié en acceptant (et en faisant accepter à son conseil d’administration) de voler au secours de pays de l’euroland en grande difficulté – là où les grandes banques, et un autre directeur du FMI, auraient mis des conditions bien plus draconiennes… DSK a d’autant plus sauvé l’euro (et donc, l’Union européenne dont l’euro est la principale ossature) que l’Allemagne n’aurait sans doute jamais accepté la mise en place de mécanismes de solidarité financière, d’ailleurs interdits par les traités, sans l’engagement du FMI. DSK parti, l’institution financière internationale est entre de toutes autres mains – cela, à l’orée d’une période partout décrite comme cruciale, justement, pour l’Europe. C’est la thèse du complot que, faisant feu de tous bois, raniment tout à coup quelques caciques du PS, ceux-là mêmes qui ont sans fin répété qu’ils ne croyaient pas aux complots… Manipulations et traquenards sont pourtant aussi vieux que la politique, tant il est vrai que les grands États sont des monstres froids, qui y recourent bien plus souvent qu’on ne le voit ou qu’on ne veut le voir. Reste que, complot ou pas, l’UE perd une carte maîtresse, pour aujourd’hui et pour demain, car il semble bien que sa traditionnelle prééminence dans l’institution soit désormais révolue…

Mauvaise nouvelle enfin pour les socialistes, dont les réactions, et la solidarité réaffirmée sur tous les tons, montrent bien qu’ils faisaient corps avec le personnage, au point de prendre le risque de se laisser emporter par ce qu’il représente, et de devoir assumer au grand jour ce passage de la force tranquille, à l’arrière fond rural et terrien qui leur avait donné la victoire tant célébrée de 1981, à la récente Porsche tranquille, déclinable en tranquille palais de Marrakech, et autres images fâcheuses qui ne sont que trop relayées aujourd’hui par celle d’une luxueuse suite dans un grand hôtel de Manhattan – dont le prix certes fait débat : certains parlent de 550 dollars la nuit, d’autres de 3000. Mais quelle idée de prendre une suite quand on dispose d’un luxueux appartement dans le même Manhattan ! Quoi qu’il arrive, coupable ou pas, M. Strauss-Kahn aura révélé tout un visage du PS : quand la nouvelle est tombée, j’ai d’abord pensé à Mammon, ce dieu de la richesse facile qui, lorsqu’il règne sur les esprits, détruit toute limite. Certes, le FMI manie d’immenses sommes ; mais n’est-ce pas justement le problème, incommensurable depuis que, voici quarante ans, l’argent n’est plus gagé sur quelque valeur que ce soit, en sorte qu’il s’en crée sans fin ?

La possibilité de créer de l’argent à gogo, et le sentiment de toute puissance qu’elle donne à quelques individus qui survolent tous les peuples de la terre, et finalement la réalité elle-même, détruit tout sentiment des limites ; et ce qui parle dans cette affaire très new-yorkaise, c’est le no limit soixante-huitard qui a tant modelé les années 1970 et 1980 en France, relayé par l’explosion de la masse monétaire, je veux dire de monnaie non gagée transformée en flots d’argent facile entre quelques mains liées à ce que le peuple nomme sans y distinguer grand chose « le monde de la finance ». Pour ces « élites mondialisées » tout est devenu possible, sans qu’aucun principe de réalité, ni aucun principe de la morale traditionnelle et de la modération y mette des bornes. Rappelons-nous que « tout est possible » fut le principal slogan de la campagne du PS en 1974. C’est la marque d’une époque, d’une « culture » ou d’une morale, ou plutôt leur absence : disons d’un comportement. Tout est possible, sans frontière et sans limite, voilà bien la fadaise qu’on nous a vendue pendant une et bientôt deux générations, devenue modèle accompli reconnaissant tous les droits et bien des pouvoirs à une classe mondialisée vivant en apesanteur, entretenue par son déracinement absolu – lequel fut même théorisé sous le nom de « nomadisme libérateur » par un autre socialiste, Jacques Attali.

Reste, bien sûr, à établir les faits, mais, quels qu’ils soient, il est fort instructif que ce personnage opulent ait été le favori du « parti des socialistes », qui est, plus encore que « la droite libérale », le parti de l’argent. Du matérialisme en tous les cas, si vite perverti, quand toute morale républicaine s’évapore en obsession des biens, de la consommation, et finalement en ploutocratie générale.  Il est d’ailleurs significatif que, pour ce parti, tout problème social, tout dysfonctionnement du service public, toute question politique aient pour cause le manque d’argent (« de crédits ») et pour solution universelle l’argent – « débloquez les fonds! »… Tout au long du XXe siècle, les socialistes n’auront fait que parler d’argent, participant à cette marchandisation du monde qui désormais s’emballe – au détriment de toute justice sociale d’ailleurs. En somme, le PS était fait pour tomber dans les bras de Mammon : on ne pouvait pour lui rêver pire catharsis. A moins qu’elle ne l’en libère ?

Paul-Marie Coûteaux

Source: http://www.valeursactuelles.com/actualités/politique/dsk-ou-infortunes-de-mammon20110517.html