Francaisdefrance's Blog

19/11/2011

Une guerre raciale se prépare au Dannemark… La loi du Talion s’enclenche.

Je n’aurai qu’un mot: ça devait arriver un jour ou l’autre.

Qui sème le vent…

Ces types ont pété les plombs. Mais il faut bien comprendre qu’à force de voir tant l’islamisation rampante mais bien réelle de l’Occident se faire sans qu’aucun gouvernement ne réagissent concrètement et tant la préférence non nationale est appliquée un peu partout, c’était inéluctable que la Résistance se soulève.

Les ethnies immigrées armées jusqu’aux dents et n’hésitant plus à tuer des policiers et commettre toutes les exactions possibles en toute impunité et, si ils passent devant la justice, celle-ci faisant (trop souvent) preuve de clémence excessive, de là, on pouvait s’attendre à ce que la loi du Talion entre en application.

On récolte ce que l’on sème. Reste à souhaiter que l’envahisseur christianophobe et barbare se tienne à carreau, fort de ces informations. Sinon, la pandémie se propagera très rapidement. Et là…

Mais depuis le temps que la Résistance prévient les uns et les autres, et qu’on ne pense qu’à traquer ses membres au lieu de les écouter, il ne faut plus s’étonner de rien.

Il nous reste à prier; et pas le cul en l’air dans les rues…

FDF

.


Au Danemark, des extrémistes de droite préparent une « guerre raciale »

Des extrémistes de droite se préparent à une « guerre raciale » au Danemark et s’entraînent au maniement des armes et au combat, révèlent les services de renseignement danois (PET) dans un rapport sur la mouvance extrémiste de droite et de gauche publié jeudi.


Une minorité issue de l’extrême droite « se prépare à une guerre raciale au Danemark et est prête à utiliser la violence« , d’après le PET qui précise que ces gens tiennent « des registres d’ennemis politiques« .

Ces individus, dont le PET ne précise pas le nombre, cherchent « à se former aussi bien à l’usage des armes qu’à la pratique des sports de combat« , d’après le renseignement danois.

Ils ne sont cependant qu’un petit nombre au sein d’une extrême droite fragmentée et cherchant « à recruter des membres et des sympathisants » notamment chez les supporteurs de football violents, tempère le PET.

Les individus décrits agissent souvent seuls et sont pour cela difficiles à détecter, d’après le rapport qui analyse en détail l’affaire Breivik en Norvège.

Le renseignement danois craint en effet que Behring Breivik ne puisse inspirer d’autres extrémistes isolés au Danemark.


Le PET a travaillé en étroite collaboration avec les services de renseignement norvégiens et mené « plusieurs entretiens préventifs » au Danemark depuis le mois de juillet.

Mais, souligne le PET, aucune des personnes convoquées ne doit être reliée aux actions menées par l’extrémiste norvégien qui, selon les enquêteurs norvégiens, est pour l’instant supposé avoir agi seul.

Source: http://www.rtbf.be/