Francaisdefrance's Blog

17/12/2011

Le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint le 1er décembre un nouveau record historique !

Le pourquoi du comment de la surpopulation carcérale ?

.

Et « heureusement » que tous les « présumés coupables » ( c’est ainsi qu’il faut nommer les délinquants, même si ils ont reconnu leurs méfaits… ) ne sont pas incarcérés…

J’y tiens, mais pour pallier ces faits, il faut ré-ouvrir Cayenne !!! Je suis prêt à donner un coup main bénévolement…

FDF

.

65.262 personnes incarcérées, selon les statistiques mensuelles de l’administration pénitentiaire (AP) publiées jeudi.

Le précédent record était de 64.971, atteint le 1er juin dernier.

Au 1er décembre, 65.262 personnes étaient incarcérées, représentant une hausse de 6,2% par rapport à décembre 2010 (61.473) et de 0,9% par rapport au 1er novembre 2011 (64.711), précise l’AP dans un communiqué. Le parc pénitentiaire comptant 57.255 places, il est nettement surpeuplé, avec un taux d’occupation de 113,9% (113% au 1er novembre).

Le nombre de personnes prévenues (en attente de jugement) s’élève à 16.587, soit 25,4% des personnes incarcérées.  Les mineurs détenus sont 750, en hausse de 8,7% par rapport au mois précédent (690). Ils représentent 1,1% des personnes incarcérées.

Au 1er décembre 2011, 10.698 personnes bénéficiaient d’aménagements de peine (semi-liberté, bracelet électronique…), dispositif ayant progressé de 25,4% en un an et de 43,7% en deux ans, précise l’AP.

Nouveaux établissements

Le parc pénitentiaire compte 57.255 places, après les ouvertures de nouveaux établissements entre 2008 et 2011 à Mont-de-Marsan, Saint-Denis de la Réunion, Roanne, Lyon-Corbas, Nancy-Maxéville, Poitiers-Vivonne, Béziers, Le Mans, Bourg-en-Bresse, Rennes-Vezin, Le Havre et Lille-Annoeullin, précise l’AP. Cela représente, en trois ans, une hausse de 12,3 % de la capacité opérationnelle du parc pénitentiaire (50.963 places au 1er décembre 2008).

Le gouvernement prévoit la construction de plus de 20.000 places de prison supplémentaires pour fin 2017, dans l’optique d’un parc carcéral de 80.000 places.
L’Observatoire international des prisons (OIP) a appelé les parlementaires à voter contre la loi de programmation prévoyant cette nouvelle augmentation, « économiquement coûteuse » et, selon lui, « contre-productive en termes de prévention de la récidive ».

Dans son premier rapport depuis six ans, publié la semaine dernière, l’OIP, association de défense des droits des détenus, estimait en outre que les conditions de détention n’avaient pas connu d’avancée majeure ces dernières années.

Source: http://www.lefigaro.fr/

17/05/2011

Une formation à l’islam aux fonctionnaires de l’administration pénitentiaire !

On n’a pas encore tout vu… Plus à genoux que ça devant les musulmans, tu meurs…

FDF

.

Une sur-représentation des musulmans dans les prisons françaises ?

Une note interne du Ministère de la Justice publiée en novembre 2010 proposait une formation à l’islam aux fonctionnaires de l’administration pénitentiaire.

_
Mieux connaitre l’autre.

Cliquez pour agrandir :

Source: http://www.defrancisation.com/une-formation-islam-au-ministere-de-la-justice/

19/04/2011

Pauvres chouchous… Les détenus musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion.

La prison est avant tout un lieu de privations de liberté et de droit. C’est un lieu où l’on paye ses fautes. Qu’est qu’ils veulent encore, les musulmans (qui représentent, il faut le savoir, la majeure partie de la population carcérale…) ? Des mosquées dans les prisons? Ou bien des prisons en forme de mosquées? La stigmatisation, chez ces gens-là, n’a pas de limites… En France, du moins, car les prisons dans les pays musulmans sont loin d’être des centres de vacances… Et la-bas, mieux vaut faire profil bas. Les prisons françaises, pour  les muzz, sont des annexes du Club Med.

FDF

.

Islam en prison: le rapport qui pointe les « discriminations »…

Son avis va faire l’effet d’une bombe. Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, accuse l’administration pénitentiaire de manquer de neutralité, de prendre des décisions discriminatoires vis-à-vis des religions en général et de certaines d’entre elles en particulier. 

Ce texte choc de sept pages, que L’Express a pu se procurer, devrait être publié au Journal officiel du 17 avril. Que dit-il, plus précisément? Que les musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion en prison et, corollaire explosif, que ce sont eux les plus nombreux! Paradoxalement, Delarue le dit, mais ne l’écrit pas! Le document ne comporte aucun nom de religion. Sachant qu’il serait publié moins de deux semaines après le très controversé débat sur la laïcité lancé par l’UMP, le haut fonctionnaire a choisi une position extrêmement prudente. Au risque de paraître céder aux sirènes du politiquement correct. Il répond à L’Express qu’il a voulu se placer sur le terrain du respect de la laïcité en général. Toutefois, dans l’entretien qu’il nous a accordé, il accepte d’appeler un chat un chat…

Suite et source: http://tinyurl.com/3sd3gvk