Francaisdefrance's Blog

05/03/2012

A quoi servent les reporters de guerre ?

Photo d’illusration.

.

En ces temps où ils font assez souvent la « UNE » des médias, il est très bon de voir cet interview…

Le point de vue de Gil Mihaely (Causeur)

FDF

.

Source: http://www.fdesouche.com/

Merci à DG…

François Hollande a un soutien électoral de poids … le rappeur Cortex

A se p….. dessus de rire quand on voit les « soutiens » de François Hollande… Même les chimpanzés sont pour lui…

FDF

..

http://tinyurl.com/75ewwkk

.

Merci à JPPS…

02/03/2012

L’ Union Européenne a une troupe secrète d’intervention de l’UE contre les Peuples avec droit d’occupation !!!

Des bruits de bottes résonnent au sein de l’UE… L’état policier prend de l’ampleur. Si c’était ça l’Europe que l’on nous a imposée, ce n’était vraiment pas la peine…

On comprend mieux pourquoi nos armées respectives sont envoyées se battre ailleurs; loin…

FDF

Photo « futuriste » d’illustration…

.

.

À propos d’armées secrètes ou de troupes d’intervention policière secrètes. Elles existent depuis longtemps dans l’UE, mais peu de gens le savent (Création de l’Eurogendfor en 2004).

La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs ! Actuellement, c’est une « troupe d’intervention spéciale » forte de 3000 hommes sous le sigle difficile à prononcer « Eurogend­for » (European Gendarmerie Force/troupes de polices européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE !

Ce corps de police a été créé à l’initia­tive de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours à nouveau dans les villes françaises.

Le grand problème est le suivant : Eurogend­for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des États-membres de l’UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un État-membre de l’UE. Voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dé­nommé Accord de Velsen (NL).

Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée. En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.

Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. À l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.

Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne – qui n’est rien d’autre que l’ancienne « Constitution européenne » controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable a pu être instaurée. Grâce au jugement du Tribunal constitutionnel su­prême, les politiques allemands, qui ont soutenu ce traité douteux à la quasi-unanimité au Bundestag, auront à l’avenir le droit d’être entendus. Un homme politique allemand, ramené à la réalité, déclare lors d’un entretien privé : « On s’amusera bien au sein de l’Eurogendfor quand à l’avenir l’état d’urgence sera imposé dans les centres chauds de Bottrop ou Neukölln en Allemagne fédérale. »

 

Ndlr. legaulois.info : certaines sources indiquent que des éléments de l’Eurogendfor auraient été acheminés vers la Grèce et seraient actuellement basé dans un camp militaire désaffecté de Larissa (voir ICI).

Source (Merci à JP)

Source: http://www.legaulois.info/

Et merci à DG pour cette info…

09/02/2012

Liberté d’expression: abolir l’égalité du temps de parole entre les candidats…

C’est beau, la France… Dans certains pays totalitaires, on les nomme des « radios ou TV d’Etat ».

FDF

Photo d’illustration.

.

.

Certaines TV et radios veulent faire abolir l’égalité du temps de parole entre les candidats : devinez pourquoi…

Les dirigeants de neuf chaînes de télévision et de radio ont adressé lundi une lettre à Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, demandant d’assouplir les règles de stricte égalité entre les candidats, pendant la période électorale.

Les radios concernées sont RTL, France Inter, France Bleu, France Info, France Culture, Europe 1, RMC, BFM Business et BFM TV.

« Les rédactions de l’audiovisuel que nous représentons tiennent à vous faire part de leurs plus vives préoccupations s’agissant des règles applicables en matière de temps de parole des candidats à l’élection présidentielle sur les antennes des services de radio et de télévision », écrivent les neuf dirigeants.

Selon les règles du Conseil supérieur de l’audiovisuel, les médias doivent respecter la stricte égalité du temps de parole entre tous les candidats à partir du jour où le Conseil constitutionnel communique la liste des candidats (entre le 19 et le 21 mars).

« Cette situation n’existe pas chez nos grands partenaires européens qui ne sont pas moins démocratiques que la France, pas plus qu’elle ne concerne ni la presse ni internet, pourtant des vecteurs tout aussi importants d’information que l’audiovisuel », selon les chefs de ces neuf médias audiovisuels.

Les chaînes souhaitent que cette règle de stricte égalité entre candidats « soit limitée à la période de campagne officielle c’est-à-dire aux deux semaines précédant le premier tour de l’élection », contre cinq envisagées aujourd’hui.

« C’est d’ailleurs aussi le sens des recommandations du CSA dans son rapport sur la dernière campagne présidentielle », écrivent-ils.

Source

Vu sur: http://www.legaulois.info/

Et merci à DG…

08/12/2011

Qu’on le pende !!! Incendie de la « mosquée » de Montbéliard: un suspect interpellé !

Et que l’on applique immédiatement la charia! Ca nous donnera un avant-goût de ce qui nous attend…

Le « présumé incendiaire » ne semble faire partie d’aucune mouvance. Dommage: on ne peut incriminer le FN , ni les « extrêmes droitistes sales fachos » ou les « nazillons »…

Et ceux qui souillent, détruisent, brûlent, pillent, profanent nos églises; on en fait quoi?

Il paraît que les musulmans du coin se sentent « soulagés ». Sont ils trouillards à ce point là ?

FDF

.

Photo d’illustration…


« LES ÉCHAPPÉES BELLES ». Cet homme de 33 ans, demeurant à Sainte-Suzanne, a été interpellé lundi matin, vers 1h30, par les gendarmes, alors qu’il s’apprêtait à incendier un engin de chantier, à Courcelles-lès-Montbéliard (Doubs).

Le trentenaire avait déposé à côté de sa cible, un billet signé « Les échappées belles ».

Du même nom et de la même écriture que les billets découverts sur les lieux des huit incendies commis depuis fin septembre dans l’agglomération de Montbéliard, dont celui de la mosquée de Montbéliard.

Le suspect, sans emploi depuis six ans, a donné très peu d’explications sur les faits.

Selon Thérèse Brunisso, procureur de la République de Montbéliard, les actes du pyromane présumé ne sembleraient pas « du tout sous-tendus par une idéologie quelconque ».

Le suspect a été déféré au parquet de Montbéliard.

Il devrait être mis en examen pour « incendies volontaires ».

(Source : Le Pays)

27/11/2011

Maroc: les islamistes, aussi…

La pieuvre avance… A qui le tour, pour la démocratie version charia ?

FDF

.

Maroc : une large victoire des islamistes se profile

Abdelilah Benkirane et les islamistes du Parti justice et développement (PJD) sont en tête des législatives de vendredi avec 80 sièges, selon des résultats partiels annoncés samedi par le ministre marocain de l'Intérieur Taib Cherkaoui.

Abdelilah Benkirane et les islamistes du Parti justice et développement (PJD) sont en tête des législatives de vendredi avec 80 sièges, selon des résultats partiels annoncés samedi par le ministre marocain de l’Intérieur Taib Cherkaoui. | AFP/Abdelhak Senna

Si les noms de 395 députés du parlement marocain seront  connus dimanche, les islamistes modérés du Parti de la justiceet du développement (PJD) sont en voie de remporter les législatives anticipées de vendredi. Une première dans ce pays. Le ministère de l’Intérieur a communiqué les premiers résultats officiels samedi en milieu d’après-midi : sur près des trois-quarts des circonscriptions, ce parti est déjà crédité de 88 sièges.

Après Ennahda en Tunisie, le Maroc devrait voir à son tour voir les islamistes devenir la première force politique du pays.

Fort de ce score historique, le mouvement d’Abdelilah Benkirane (qui était jusqu’ici le premier parti d’opposition avec 47 sièges) a annoncé qu’il était prêt à ouvrir des tractations avec d’autre formations pour former un gouvernement, notamment avec l’Istiqlal, le parti du Premier ministre actuel Abbas El Fassi, qui a obtenu 45 siège. Ce mouvement a accepté le dialogue, tout comme l’Union socialiste des forces populaire (USFP) et a priori le Parti du progrès et du socialisme (PPS).

Le Rassemblement national des indépendant (RNI) et le Parti authenticité et modernité (PAM), deux formations libérales proches du palais royal et membres de l’actuelle coalition gouvernementale, ont respectivement obtenu 38 et 33 sièges, selon les résultats officiels partiels. Aucun des deux partis ne souhaite entrer dans la coalition gouvernementale, selon lemonde.fr

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) veut rassurer l’OccidentAbdelilah Benkirane a assuré dans une interview au «Parisien» que «personne ne peut remettre en cause les libertés individuelles au Maroc». «Nous ne sommes pas pour l’instauration d’un régime religieux, pour le Califat, comme certains le laissent entendre. C’est absurde, nous sommes en 2011. On veut une vraie démocratie et une meilleure vie pour les Marocains», a poursuivi le leader du PJD, qui pourrait devenir le prochain chef du gouvernement. «L’essentiel de notre programme et de ceux qui vont gouverner avec nous aura deux axes: la démocratie et la bonne gouvernance», a affirmé sur France 24 le chef du PJD qui se veut à «référence islamique» et «monarchiste». L’actuel ministre de la Communication, Khalid Naciri, a déclaré samedi à l’attention de l’Occident : « N’ayez crainte ! Ce sont des islamistes BCBG ! Au Maroc, il y a suffisamment de verrous pour éviter tous débordements. »

Un pays marqué par le chômage des jeunes. Le prochain gouvernement sera confronté à un climat social marqué par un taux de chômage estimé à près de 30% chez les jeunes. Le Mouvement du 20 février, qui regroupe une partie d’entre eux, avait appelé au boycott du scrutin, ainsi que trois autres partis de gauche.

Une participation en hausse. Les 13,5 millions d’électeurs, sur une population de 35 millions d’habitants, avaient à choisir parmi quelque 7 100 candidats de 31 partis en lice. S’élevant à 45,4’%, la participation était en hausse par rapport au scrutin précédent (37% en 2007). Le ministre de l’Intérieur, Taib Cherkaoui, s’est félicité que le vote se soit déroulé «dans un contexte normal, et un climat de mobilisation et de responsabilité». Les Marocains étaient appelés à désigner leurs députés cinq mois après la réforme constitutionnelle voulue par le roi . Visant à démocratiser le système politique, cette réforme est une réponse du pouvoir au mouvement de contestation lancé par la jeunesse dans la foulée du printemps arabe.

Paris, «allié indéfectible». La France s’est réjouie samedi «du bon déroulement des premières élections législatives au Maroc depuis la révision de la constitution» en juillet et a renouvelé son soutien à un «pays ami» sans commenter la percée revendiquée par les islamistes, a indiqué le quai d’Orsay. Paris «se tient naturellement aux côtés du Maroc, pays ami et allié indéfectible, pour l’accompagner dans ses réformes et forme le voeu que la formation du futur gouvernement, dans le cadre de la nouvelle constitution, puisse s’accompagner de nouveaux progrès et de nouvelles réussites», a ajouté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Source: http://www.leparisien.fr/

04/11/2011

Incendie criminel à Charlie Hebdo: pas le premier cas du genre…

Mais le premier acte criminel des « phalanges » islamistes contre un journal français !

Et ça ne va pas arranger les affaires de la religion d’amour, de paix et de tolérance qui cherche plus que jamais le « dialogue ».

Mauvais plan, les momos…

FDF

.

L’incendie criminel dont a été la cible l’immeuble Charlie Hebdo dans la nuit de mardi à mercredi à Paris n’est pas le premier cas de rédaction qui ont subi des attentats ou des dégradations.

• L’Humanité, le 7 novembre 1956. Dans un contexte de guerre froide particulièrement tendu, le journal d’extrême gauche subit l’assaut de manifestants anticommunistes qui tentent d’incendier ses locaux. La veille déjà, L’Huma racontait que «des fascistes ont tenté de pénétrer dans l’immeuble du journal». Les personnes présentes dans le bâtiment se défendent avec des lances à incendie contre ce qui sera évalué à un millier d’assaillants. L’assaut se déroulant quelques jours après qu’il ait titré «Budapest retrouve le sourire» au sujet des révoltes en Hongrie, le journal fait le lien entre cette attaque et les crimes de contre-révolutionnaires hongrois.

• L’Aurore, Minute, L’Arche et la Maison de la Radio, le 3 août 1974. Le terroriste Carlos, membre du Front de Libération de la Palestine revendiquera en 1979 dans une interview accordée au journal Al Watan Al Arabi les explosions simultanées de voitures piégées devant les immeubles parisiens de ces rédactions. Ces attentats ne feront aucune victime, au contraire de celui perpétré le 22 avril 1982 devant les locaux d’Al Watan Al Arabi à Paris. Le mode opératoire sera le même (voiture piégée). L’attaque fera un mort et 63 blessés.

Libération, le 23 octobre 1977. Alors qu’il tente de se désolidariser des mouvements terroristes européens, le journal Libération est pris pour cible par 150 autonomes qui décident d’occuper ses locaux. En cause, l’un des titres du quotidien : «RAF-RFA : la guerre des monstres». Les assaillants, armés de cutters, recouvrent les murs de leurs slogans («Tout journaliste est un flic»). Après une journée de négociations, Serge July, co-fondateur du journal, donne au groupe un droit de réponse.

• FR3, le 11 février 1979. Les employés de la Société française de production, qui fabrique des programmes pour la télévision, se mettent en grève suite à une annonce de licenciements massifs de la part de leur président, Antoine de Clermont-Tonnerre. Un groupe de grévistes détruit le matériel et dégrade les locaux de FR3 à Grenoble. «Il s’agit d’un attentat absurde et coûteux. Cette action est l’œuvre de casseurs et non de spécialistes», déclarera le préfet.

• Charlie Hebdo, le 2 novembre 2011. Déjà menacé après la publication des caricatures de Mahomet en 2006, le journal qui n’avait pas été condamné par la justice décide de publier un numéro spécial Charia Hebdo pour relater de la victoire d’Ennahda en Tunisie et du futur rétablissement de la charia en Libye. La Une, une caricature de Mahomet, est diffusée sur le net avant la publication du numéro spécial, le 2 novembre. Dans la nuit du 1er au 2, les locaux du journal à Paris sont incendiés, provoquant l’indignation des responsables politiques qui voient là une atteinte à la liberté d’expression de la presse.

Source: http://www.lefigaro.fr/

01/08/2011

L’enjeu énorme de 2012…

Il y a encore des patriotes… Ca fait plaisir.

FDF

.

Un espoir pour la France ?


Depuis longtemps déjà la France morose, inquiète, désenchantée, en proie au doute, en perte de repères, se cherche et souffre.  Notre France plus que jamais malade, notre France qui parfois ne connaît même plus son nom ; notre France, étrangère à bon nombre de ses racines, hésite entre espoir et angoisse, s’interroge entre le goût de la liberté et la peur du désordre…

Cette crise profonde de sens tient à la perte du sentiment d’appartenance collective, à l’affaiblissement de la cohésion nationale, à la disparition de l’esprit civique, à l’incapacité à se projeter dans l’avenir, à la baisse du patriotisme, à la montée du populisme et au délitement du principe du bien commun. Atteinte aussi d’un manque de vision à long terme et d’une insondable impuissance, ruinée par les gaspillages, malade de l’insécurité,  minée par les grèves et le chômage, plombée par une dette nationale abyssale, un État Providence et un assistanat omniprésent, la France, face à tous ses maux, rêve, espère encore et essaie d’envisager un futur meilleur.

Dès lors, à moins d’un an des élections présidentielles, une seule question hante les esprits. Parmi ceux qui seront demain en lice pour la magistrature suprême, et au-delà des clivages politiques, y aura-t-il un candidat assez inspiré et suffisamment déterminé pour proposer avec force, courage et sincérité aux citoyens un cap nouveau qui redonnera à la France un rayonnement et une puissance aujourd’hui en berne ? Autrement dit, qui osera, devant pareil défi, rompre avec des dizaines d’année d’une pratique politique délétère qui a mené notre pays, sous la férule des oligarchies de droite comme de gauche, dans une impasse si dangereuse qu’elle risque de lui être fatale ?

Sous peu, de nombreux programmes politiques marqués du sceau de l’ambition pour la France, seront soumis à l’examen critique de nos compatriotes avant que, finalement, en mai 2012, les Français choisissent par les urnes.

Quels sont les fondements et valeurs clés pour que la France éternelle, hier encore  le phare du monde,  puisse le redevenir ?

Oui, pour une Nation l’essentiel tient dans son identité, ses intérêts vitaux et la sauvegarde de valeurs fondamentales, valeurs conquises patiemment par nos aïeux durant des siècles dans la sueur, le sang, la souffrance, les larmes, l’héroïsme et le sacrifice.

Bien que certains le contestent aujourd’hui l’idée de Nation reste une réalité intangible et forte. En effet, le sentiment d’appartenance nationale s’est forgé au long des siècles, pour ne pas dire des millénaires. Il y a là quelque chose d’extrêmement fort qu’on ne peut faire disparaître et qu’on ne peut nier.

À l’automne 2011 de nombreux candidats promettront, s’engageront … Les Français entendront « Tout et son contraire ». Ne pourrait-on pas prendre une autre voie ?

Dans un contexte de mondialisation accrue,  d’Union européenne dominante et omnipotente afin de promouvoir enfin une politique de rupture, qu’aimerait-on entendre de la part de ces candidats ?

Au moins évoquer quatre points incontournables et déterminants pour l’avenir : la restauration de la souveraineté nationale, le rayonnement et la singularité de la France, le rétablissement de l’autorité de l’État et le retour de la parole au Peuple Français.

– Restaurer la souveraineté de la France

Aucun pays ne peut aspirer à conserver sa liberté politique, ni mener quelque politique nationale que ce soit, s’il ne dispose préalablement des instruments juridiques de son indépendance d’action. Or depuis 2004, le droit européen prime sur  notre Constitution française. Est-ce normal dans un État souverain?

En outre, entravée de toutes parts par l’appartenance et la dépendance à l’Union européenne, la zone Euro, l’ONU, l’OTAN, la France n’en finit plus d’accumuler les contraintes, de subir les rigidités d’obligations internationales qui la dépouillent implacablement de sa souveraineté politique, économique, monétaire et militaire.

Sans plus tarder, deux priorités pour la France. D’abord restaurer sa souveraineté face à l’Union européenne, puis son indépendance militaire, en renforçant considérablement son budget défense, ses moyens opérationnels et ses capacités de projection, enfin en examinant l’utilité de sa présence dans l’OTAN. Ensuite, elle doit s’employer à remettre en cause, si nécessaire, la zone Euro si paralysante et stérilisante, puis à dénoncer un traité de Lisbonne contraignant et liberticide.

– Affirmer partout la singularité française et le rayonnement de la France

Alors que son modèle de société et sa civilisation spécifique sont admirés hors de nos frontières, la France semble aujourd’hui désemparée et incapable d’honorer et de transmettre son inestimable héritage multiséculaire. Pourtant le modèle singulier de notre pays repose sur des points d’ancrage intangibles : un héritage historique avec une dimension chrétienne prééminente que la rigueur du principe de laïcité ne saurait altérer; la forte unité d’un territoire acquise chèrement et difficilement en plusieurs siècles ; le poids considérable  depuis longtemps d’un État puissant et de sa fonction régulatrice ; enfin, un mode de vie ancestral légué et forgé par des générations de Français. Que faire ?

Entretenir ce legs de l’Histoire auprès de toutes les couches de sa population. Maîtriser effectivement les excès actuels du peuplement de notre pays et de l’immigration incontrôlée qui, culturellement, porte profondément  atteinte aux caractères homogènes de sa population.

Afin d’éviter les replis communautaires et de stopper le passage progressif à une société multiculturelle, défendre notre socle identitaire et conserver notre modèle de civilisation.

Imposer enfin sur le territoire à tous les citoyens français notre langue et, hors des frontières, forger une puissante politique de la francophonie.

– Rétablir l’autorité de l’État, sans le respect de laquelle le bien commun ne peut se réaliser

Alors que la mondialisation commande et dirige en grande partie notre monde,  en raison des féodalités de toutes sortes, médiatiques, syndicales, régionales, communautaires et idéologiques, chacun déplore l’impuissance des pouvoirs publics de notre pays à faire respecter partout l’autorité de l’État.

Plus qu’ailleurs, l’État a occupé traditionnellement, depuis Colbert, une place centrale dans l’organisation de notre pays, aussi bien dans la régulation de l’économie, le marché du travail, les transports, l’aménagement du territoire, etc.

Le libérer de l’emprise durable de ces baronnies funestes pour redevenir le garant impartial du bon fonctionnement des institutions  et  rétablir la primauté du droit français sur tous les autres, notamment européen, reste possible.

– Redonner la voix au Peuple français, seul détenteur légitime de la souveraineté nationale

À bien des égards, la démocratie n’est qu’apparente en France depuis que ses oligarchies ont partiellement confisqué au Peuple Français la parole.

Rappelons-nous : Les Français avaient voté massivement « Non » le 29 mai 2005  au traité constitutionnel européen. Pourtant avec mépris, l’État bafouant le peuple français a fait, avec le traité de Lisbonne, honteusement voter et ratifier le 14 février 2008 par la voie parlementaire un texte dont le contenu semblable avait été pourtant clairement désavoué trois ans plus tôt par nos compatriotes.

À l’évidence, on le constate, le Peuple français ne dispose en rien du droit de s’exprimer librement sur les questions qu’il juge capitales pour son avenir. L’illusoire référendum d’initiative populaire, instauré en 2010 demeure un affichage sans contenu réel.

Redonner la voix au Peuple Français, c’est lui accorder le droit de s’exprimer, lors des scrutins électoraux, c’est aussi comptabiliser le vote blanc. Dans le même ordre d’idées, l’introduction d’une part de représentation proportionnelle dans les assemblées parlementaires ne peut que garantir l’expression équitable de l’ensemble des formations politiques, surtout pour celles qui sont victimes quotidiennement d’un ostracisme médiatique. Il est anormal, aujourd’hui, que des millions de Français ne soient pas représentés au Parlement.

N’en déplaise enfin à nos oligarques, le Peuple Français veut pouvoir faire entendre sa voix, partout et à chaque instant. Or, depuis une quinzaine d’années, la liberté d’expression se tarit. Une censure grandissante étouffe insidieusement le débat public et la libre manifestation des opinions individuelles. Pourquoi conserver ces restrictions abusives en matière de liberté d’expression ?

Aujourd’hui donc, la France se trouve à la croisée des chemins. En 2012, l’occasion lui sera donnée de maîtriser peut -être son destin et de retrouver les lustres d’antan ?

Peut-être trouvera-t-elle le candidat providentiel qui, convaincu et sincère, la conduira sur la route du renouveau et de la grandeur. Les Français l’attendent, l’espèrent et le désirent. Sera-t-il au rendez-vous ?

Union Nationale des Parachutistes : 16, place Dupleix – 75015 PARIS – Tel. 01.40.56.06.67
E-mail : directeur@union-nat-parachutistes.org
Site : www.union-nat-parachutistes.org

Source: http://www.legaulois.info/

24/07/2011

Rappel; pour ne pas vous endormir en ce dimanche…

L’actualité est un peu creuse… Mais ce n’est pas une raison pour mettre la Résistance en veille…

FDF

.

Citoyens, citoyennes.


Saviez-vous que pendant que vous regardiez le mariage du prince Albert, les députés que vous avez élus à l’Assemblée Nationale ont voté le remboursement de la circoncision pour les musulmans ?

 La circoncision est entièrement remboursée par la sécurité sociale aux….MUSULMANS.

 
Après la Bachelot, la Boyer …


 Dans la connerie, il n’y a, nous le savons tous, pas de limite.Comme disait Audiard dans « les Tontons flingueurs » : «  Les Cons, ça ose tout. D’ailleurs, c’est à cela qu’on les reconnait « C’est la bonne idée de Madame Valérie BOYER, députée UMP secrétaire nationale chargée de la santé qui a certainement entendu parler du trou ….. de la sécurité sociale : faire prendre en charge par la Sécurité Sociale le coût de la circoncision des musulmans. Comme elle ne le trouve pas, ce trou, assez grand à son goût, elle souhaite l’agrandir encore un peu avec le zizi des musulmans.Lors d’une question à l’Assemblée Nationale, elle a expliqué que la circoncision rituelle coûte entre 500 et 1000 euros aux familles.
Faites un rapide calcul, 800.000 naissances par an, dont 250.000 musulmans, cela fait entre 125 et 250 millions d’euros de dépenses supplémentaires.
La sécurité sociale s’en passerait bien de ce petit trou !Mais qu’on se rassure, Madame BOYER promet que la prise en charge des zizis se fera strictement dans le respect de la laïcité !
Ce sont les imams qui vont être heureux. Ils vont découvrir que par la circoncision républicaine, leurs bons musulmans vont devenir de vrais laïcs.

Et à côté de ça, on rembourse au lance-pierre les soins dentaires et les lunettes

29/06/2011

Alors, Laurent Joffrin… On crache dans la soupe ?

Ahhhhhhhh, cette fameuse émission… Où on a pu assister à la honteuse prestation (entre autres) remplie de haine du directeur du Nouvel Obs, alias Laurent Joffrin. Un bel exemple de mauvaise foi, de plus. Retour de bâton…

FDF

.

Un air sympa, non ?

Laurent JOFFRIN et son père en croisière avec Jean-Marie LE PEN (Interview de Marine sur RMC):

http://youtu.be/muD6zrcKQMU


Aujourd’hui, Laurent JOFFRIN éructe et bave de haine contre Marine LE PEN, mais omet de dire que, lorsqu’il avait 25 ans, il a profité d’une croisière en compagnie de son père, Jean-Pierre MOUCHARD, et de Jean-Marie LE PEN (dernière partie du document audio). Rappelons que le père de JOFFRIN est un proche de JMLP.



Source: http://www.legaulois.info/

04/09/2010

Les dessins de Konk en ppt…

De quoi passer un bon moment en ce samedi…

Bonne lecture.


FDF

.

Lire:

http://www.authorstream.com/Presentation/aSGuest9906-135097-dessins-de-konk-humour-noir-celebrities-ppt-powerpoint/