Francaisdefrance's Blog

05/11/2011

Qui sème le vent…

Et les voilà qui s’étonnent, ces enfoirés… Mais il fallait s’attendre à cette « riposte », à cette résistance. Depuis le temps « qu’au nom de l’islam » on provoque, on commet des délits, on cherche à nous imposer des conneries venues d’autres temps, on chiale sur son sort, on prône l’intégration, on nous les casse, quoi; il ne fallait pas s’attendre à des remises de médailles. Surtout quand on n’est pas chez soi…

Un peu d’humilité de votre part, amis musulmans, et une surveillance accrue de vos rejetons que l’on nomme des « jeunes » ne vous aurait pas conduits à ce que vous nommez de l’islamophobie (terme simplement juridique, histoire de faire encore plus le bordel). Alors ne vous étonnez pas si certains en ont marre de vous et de vos pratiques; et le montrent. Et je pense que ce n’est qu’un début…

FDF

.

…Récolte la tempête…

France : Les actes islamophobes augmentent de plus de 20 % selon le Cfcm

Selon l’Observatoire des actes islamophobes du Conseil français du culte musulman (Cfcm), les actes islamophobes ont augmenté de 22 % entre le 1er janvier et le 30 septembre 2011. L’islamophobie progresse en France. L’Observatoire des actes islamophobes du Conseil français du culte musulman a annoncé jeudi 3 novembre 2011 que les actes à caractère islamophobes avaient augmenté ‘de 22 %’ au cours des neuf premiers mois de 2011.Selon ces chiffres, qui émanent du ministère de l’Intérieur, 115 plaintes ont été déposées sur cette période dans les commissariats et les gendarmeries, a indiqué Abdallah Zekri, président de l’Observatoire, lors d’un point presse à la Grande Mosquée de Paris. Abdallah Zekri a précisé que ces chiffres qui concernent ‘l’islam, l’islamophobie, des insultes et des actes racistes’ étaient à prendre en compte ‘tous actes confondus : profanation de cimetières, de mosquées, agressions, insultes, provocations, corans brûlés et jetés dans les poubelles’.

‘On peut dire que l’augmentation, d’après les statistiques que nous avons, est d’à peu près 50 % à 55 %’, a estimé le président de l’Observatoire. Abdallah Zekri estime également que ces statistiques ne sont que le sommet de l’iceberg, c’est-à-dire ‘éloigné (es) de la réalité’, car beaucoup de gens ne portent pas plainte. Enfin, Zekri dit craindre que le contexte électoral français ne soit propice à l’augmentation des actes similaires dans les prochains mois. Selon lui, ‘il va y avoir des esprits malsains qui vont désigner les musulmans et l’Islam’.

Source: (Jeuneafrique.com)

  + L’info en continu