Francaisdefrance's Blog

18/11/2011

Florilège de caricatures…

Un petit billet spécial caricatures.

Je veux ma fatwa !!!

Une belle avec du sang, de la violence, qu’on essaye de m’égorger, de me tirer dans le dos, que l’on piège mon 4X4, enfin, tout ce dont dispose la religion d’amour, de paix et de tolérance. Ah, j’oubliais: qu’on me mutile, qu’on me foute de l’acide en pleine poire, qu’on de démembre, qu’on me pende, qu’on m’émascule (prévoyez une tronçonneuse… « pas de remarques, Henri »), et autres délices orientaux.


FDF

.

Bonne lecture: servez vous largement, il n’ y a pas de copyright…

Ici: http://creepingsharia.wordpress.com/mohammed-cartoon-collection/

26/10/2011

Des enfants chrétiens sont crucifiés en Irak !!!

Je pensais que l’on avait atteint des sommets dans la barbarie christianophobe; ben non. Le comble de l’horreur vient de franchir un nouveau palier.

FDF

.

Photo d’illustration.

« Des militants musulmans crucifient des enfants pour terroriser leurs parents chrétiens et les inciter à fuir l’Irak » !


« les églises chrétiennes d’Irak ont été bombardées, des membres du clergé assassinés et les femmes dévoilées ont été violées ou marquées à l’acide »
« Le comité a été informé qu’un enfant a été arraché, décapité, brûlé et laissé sur le pas de la porte de sa mère« 

« Cela fait partie d’une campagne systémique – et très efficace – de nettoyage ethnique des non-musulmans de la région »


Des militants musulmans crucifient des enfants pour terroriser leurs parents chrétiens et les inciter à fuir l’Irak, s’est fait dire hier un comité parlementaire qui étudie la persécution des minorités religieuses.

                                                                                                              Depuis le début de la guerre en 2003, environ 12 enfants, certains âgés d’à peine 10 ans, ont été enlevés et tués, puis cloués sur des croix de fortune près de chez eux pour terrifier et tourmenter leurs parents. Le comité a été informé qu’un enfant a été arraché, décapité, brûlé et laissé sur le pas de la porte de sa mère. Filham Isaac, parlant au nom du Comité de défense des intérêts Ninive, a déclaré au comité des droits de l’homme que les églises chrétiennes d’Irak ont été bombardées, des membres du clergé assassinés et les femmes dévoilées ont été violées ou marquées à l’acide.
Cela fait partie d’une campagne systémique – et très efficace – de nettoyage ethnique des non-musulmans de la région, dit-il. Les chrétiens chaldéens et assyriens, connus sous le nom de Assyro-Chaldéens, ont été autrefois la plus grande minorité chrétienne en Irak. Ils sont aussi les plus anciens, étant les descendants des anciens Mésopotamiens qui ont adopté le christianisme au premier siècle. L’Eglise catholique chaldéenne, l’Église syro-catholique, l’Église syriaque orthodoxe et l’Église d’Orient sont parmi les églises chrétiennes en Irak. Aujourd’hui, environ 300 000 chrétiens, ou un sur trois, sont réfugiés, a-t-il déclaré. «C’est à un point de crise», a dit par la suite Zaya Oshana, collègue de M. Isaac. «Les chrétiens seront complètement anéantis». Pourtant, les Assyro-Chaldéens ne veulent pas quitter leur pays en masse. Au lieu de cela, ils demandent de l’aide pour habiter les plaines de Ninive, dans le nord-ouest de l’Irak, où ils peuvent avoir une certaine indépendance et former leur propre État. La terre est riche, et il pourrait aussi y avoir du pétrole.
Il y a un « certain soutien » aux Etats-Unis et en Europe pour cette zone indépendante, et les actualités internationales indiquent que plus de 700 officiers de police ont commencé une formation pour protéger les chrétiens en Irak, mais un autre 4000 serait nécessaire pour sécuriser pleinement la région et établir des postes de contrôle sur toutes les autoroutes et les routes menant dans les villages.

Source:  http://pointdebasculecanada.ca/

31/07/2011

Gentillesses islamistes sur fond de charia en Iran.

Ames sensibles, n’allez pas plus loin que le texte d’introduction; la photo publiée pourrait choquer…

.

Eh bien, moi je pense qu’elle est bien gentille, cette p’tite dame. Défigurée à vie, elle ne souhaite pas que son agresseur subisse la charia: pas amputé, pas pendu, pas de membres coupés, pas de pendaison à une grue de chantier, pas lapidé, pas rendu aveugle, rien… Le « saint » coran dit qu’il faut pardonner. Ben elle pardonne, la dame.

Elle voudrait simplement un peu d’oseille, pour le petit préjudice subi: deux millions d’euros. Il faudra qu’il ait recours à la finance islamique, le type. Il paraît que c’est avantageux… Bon; c’est lui qui…voit. Tout s’achète, dans la vie; il suffit d’y mettre le prix.

A signaler une petite particularité bien iranienne: là-bas, dans un hôpital, on ne fait pas que soigner; on mutile et on applique les sentences de la charia. C’est plus hygiénique… Ah les cons!

FDF

.

La jeune Ameneh Bahrami, aveuglée et défigurée à l’acide, a renoncé à l’application de la peine selon laquelle son agresseur aurait dû être aveuglé dimanche.

La victime, Ameneh Bahrami…

.

« Ameneh Bahrami, victime d’une attaque à l’acide, a pardonné à la dernière minute à son agresseur Majid et renoncé à réclamer son droit à la loi du talion qui devait être appliquée aujourd’hui », a annoncé le site de la télévision d’Etat. Le procureur de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a confirmé à l’agence Isna que Ameneh Bahrami, trentenaire, avait renoncé à réclamer l’aveuglement de son agresseur quelques instants avant l’application de la sentence à l’hôpital de Téhéran dépendant de l’autorité judiciaire. La jeune femme a en revanche exigé d’être dédommagée selon le principe du « prix du sang », a-t-il ajouté.

« Sept ans de lutte… »

En application de la loi du talion prévue par la charia (loi islamique) en vigueur en Iran, Majid Movahedi avait été condamné en 2008 à être aveuglé par le versement de gouttes d’acide dans les yeux pour avoir défiguré et aveuglé en 2004 Ameneh Bahrami qui refusait ses demandes en mariage.

Cette dernière a expliqué dimanche à Isna qu’elle avait « lutté pendant sept ans pour obtenir ce verdict », mais avait décidé d’accorder son pardon à la dernière minute parce que le verset du Coran sur le talion « dit qu’il faut pardonner« . « Je l’ai aussi fait pour le calme de ma famille, et également pour mon pays car apparemment tous les autres pays regardaient ce que nous faisions », a-t-elle souligné.

« …Pas par vengeance »

La peine aurait dû être appliquée le 14 mai dernier, mais les autorités judiciaires avaient décidé à la dernière minute de la reporter, sans donner d’explications. La décision d’exécuter cette peine, qui aurait été une première en Iran selon certains médias, avait été dénoncée par Amnesty International et de nombreuses associations de défense des droits de l’Homme comme un « châtiment cruel et inhumain équivalent à un acte de torture ».

La femme iranienne, qui vit en Espagne où elle a subi de nombreuses opérations, avait alors affirmé que les autorités judiciaires iraniennes faisaient pression sur elle pour qu’elle renonce à l’application de cette peine. Elle avait fait part dans un premier temps sa détermination à ce que son agresseur soit aveuglé, précisant que ce n’était « pas par vengeance » mais dans l’espoir que cela dissuaderait d’autres attaques de ce genre contre des femmes à l’avenir.

Elle avait ensuite indiqué qu’elle était prête à renoncer à son droit si elle obtenait de son agresseur deux millions d’euros de compensation pour « assurer (son) futur ».

La loi du talion est le plus souvent appliquée en Iran pour des affaires de meurtres. La famille de la victime doit demander expressément son application, qui est ensuite laissée à l’appréciation du juge. Plusieurs attaques à l’acide ont été signalées ces dernières années en Iran, et la presse a soutenu Ameneh Bahrami en publiant notamment des photos de son visage avant et après qu’elle soit défigurée…

Source: http://www.lexpress.fr/