Francaisdefrance's Blog

01/07/2011

Affaire DSK: on change de victime…

Changement de victime… Et fier de l’être.

.

Pas de taille à lutter, Nafissatou Diallo… On dit bien que l’argent est le nerf de la guerre… Ecoeurant. Pas loin de revenir dans la courses aux présidentielles, DSK. Il lui suffit de rentrer en France et ça, on n’en est pas loin.

FDF

Reçu par mail:

« DSK blanchi? C’était lui la victime!!!
La femme de chambre ne pouvait être qu’une menteuse…
Ah que c’est bon d’être immensément riche et d’appartenir au Bilderberg Group!!!
C’est à vômir, à vômir, à vômir!
Reste que ce sont toujours ces monstrueuses crapules dépravées qui dirigent le monde partout et devant lesquelles nous devons nous incliner, chapeau bas, avec le plus grand respect! Si non, 17ème Chambre Correctionnelle direct, ou suicide « spontané » dans notre garage, le pot d’achappement dans la bouche..
B C »

.

Et si Nafissatou Diallo avait menti ? C’est ce que laissent entendre les premiers éléments à décharge dévoilés par le bureau du procureur. L’ex-patron du FMI devrait voir ses conditions de détention assouplies.

Click here to find out more!

La thèse de l’accusation sur le point de s’effondrer. Un dossier près de se refermer. L’incroyable feuilleton des sept charges valant 74 ans de prison qui pèsent sur DSK depuis le 16 mai dernier pourrait connaître son épilogue dans les prochains jours. C’est ce que révèle le New York Times vendredi matin après que les procureurs responsables de l’affaire ont rencontré les avocats de l’ex-patron du FMI jeudi et dévoilé les nouveaux éléments de leur enquête (voir notre dossier : Le scandale DSK).

La crédibilité de l’accusatrice se fissure

C’est toute la crédibilité de l’accusatrice qui est en cause. À commencer par son passé. Nafissatou Diallo aurait déjà été impliquée dans des activités criminelles, elle serait notamment liée à un réseau de blanchiment d’argent et de trafic de drogue. La jeune femme aurait aussi menti aux enquêteurs au sujet de sa demande d’asile et aurait faussement déclaré être en possession d’un seul téléphone portable alors qu’elle payait ses factures à cinq compagnies de téléphone différentes.

Sa crédibilité quant aux faits reprochés à DSK serait également contestable….

Suite et source: http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/affaire-dsk-vers-un-non-lieu-01-07-2011-1348185_56.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110701

17/11/2010

Moines de Tibéhirine: un témoin clé accuse l’armée algérienne !

Mercredi matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic entendra à Amsterdam un ex-agent algérien. Le magistrat veut savoir si les moines ont été victimes d’une opération militaire.

La recherche de la vérité ignore les frontières. Ce matin, le juge antiterroriste Marc Trévidic s’envole vers Amsterdam. Où un protocole spécial a été établi en secret avec les autorités néerlandaises. L’objectif : entendre enfin l’ex-militaire algérien Abdelkader Tigha. Un témoin clé dans une enquête longtemps muselée par la raison d’Etat. Plus d’une centaine de questions ont été préalablement envoyées aux Pays-Bas. Le juge Trévidic les posera au témoin. C’est un magistrat néerlandais qui fera office de traducteur. « Si Tigha parle et confirme en détail ce qu’il dit savoir, avoir vu et entendu, alors ce sera un élément crucial vers la piste d’une implication directe des autorités algériennes », explique Me Patrick Beaudoin, avocat des parties civiles, qui n’a eu de cesse de multiplier les demandes officielles d’audition depuis l’ouverture de l’enquête.

Tant à Paris qu’à Alger, les péripéties de l’enquête sont observées avec inquiétude. Car si le juge a déjà mis à mal la version officielle d’un acte de barbarie imputable aux seuls islamistes des GIA, il a également souligné, dans son instruction, d’évidentes contradictions laissant à penser que la diplomatie française a voulu « enterrer » le dossier et faire obstacle à la manifestation d’une vérité qu’il est bien décidé à établir, près de quinze ans après l’assassinat des sept moines du monastère de Tibéhirine.

Source: http://notrejournal.info/Moines-de-Tibehirine-Un-temoin-cle