Francaisdefrance's Blog

25/02/2012

La Mairie de La Courneuve chasse les évangéliques et soutient les musulmans !

Ca chasse sur NOS terres, maintenant… Et c’est grave. La christianophobie n’est plus l’apanage des contrées islamistes. En France, les prémices de ce fléau arrivent; et de façon officielle. Et bien, on ne va pas se laisser faire!  Si ça continue, le sens de la chasse va changer.

Je vous présente l’équipe municipale de La Courneuve, vous allez vite comprendre: http://www.ville-la-courneuve.fr/LC_idocs/elus_equipe_municipale/maire_adjoints.php

Et l’on s’étonne de cette discrimination à l’encontre des évangélistes et cette préférence non-nationale pour la communauté musulmane…

FDF

.

Encart-itw-Semaine-New-v2Dans cette émission, le journaliste Paul OHLOTT évoque des persécutions «anti-chrétiennes» dans la ville de La Courneuve située en Seine-Saint-Denis (93), et visant tout particulièrement la communauté protestante évangélique. Alors que la communauté musulmane semble avoir les faveurs de la Mairie et du Conseil Général, trois églises évangéliques ont été fermées ces derniers mois et d’autres seraient menacées de l’être.  Pourquoi ces fermetures d’églises ? Pour en parler, Paul OHLOTT reçoit comme invité du jour Marc Lebel, vice-président du CFCC, le Conseil Français du Culte Chrétien.Interview diffusée le mercredi 22 février 2012 à 12h04 sur Phare FM! Ecoutez, chaque mercredi, l’interview de Paul Ohlott.En savoir plus sur le Conseil Français du Culte Chrétien (CFCC)Source: http://actualitechretienne.wordpress.com/

30/12/2011

LA SUBSTITUTION DE POPULATION VOULUE PAS L’UMPS EST BIEN ENGAGEE…

Nous sommes bien entourés encerclés…

FDF

.


“9-3″ : Etrangers au sens strict : 40 % de la population – 150 000 clandestins


Selon les chiffres de la préfecture de Seine-Saint-Denis cités par le JDD, le “9-3″ compte 150 000 clandestins (soit 10% de la population) et 450 000 étrangers en situation régulière (environ 30% de la population) !

Les “étrangers” représentent donc officiellement pas très loin de la moitié de la population du département. Avec les nombreux français “de papier” et de droit du sol cette moitié doit être très allégrement dépassée avec une substitution de population considérable.

Avec de tels chiffres, il est facile de se rendre compte que les estimations officielles citées depuis plusieurs dizaines d’années par les différents gouvernements et les médias sont totalement fausses. Un exemple ? En 2004, la Direction centrale du contrôle de l’immigration et de la lutte contre l’emploi clandestin (Diccilec) avançait le chiffre de 200 000 immigrés en situation irrégulière en France…. Un chiffre que l’on peut multiplier par 4 voire 5 et même plus si l’on intègre la Guyane, Mayotte et les départements d’Outre-Mer.

Source:  http://fr.novopress.info/

20/10/2011

Les cadres de chez Orange ne veulent plus travailler dans le « neuf-trois »…

Et on les comprend. Pour un salarié normalement constitué psychiquement, bosser au milieu de la racaille relève du suicide… Bon courage, les gars !

FDF

.



Depuis que son siège a été transféré dans le 93, la filiale d’Orange dédiée aux entreprises a enregistré onze agressions en douze mois. La direction multiplie les mises en garde.

Les salariés d’Orange Business Services (la filiale de France Télécom dédiée aux entreprises) font grise mine. Rien ne va plus depuis qu’ils ont quitté le XIII e arrondissement pour venir s’installer en mars 2010 à Orange Stadium, leur nouveau siège flambant neuf à Saint-Denis. Situé en plein cœur du nouveau quartier d’affaires du Stade de France, au pied de la station de RER B Plaine-de-France et à deux pas de l’A86, le bâtiment avait pourtant tout pour plaire : immeuble de haute qualité environnementale, petit jardin, espaces ouverts, grandes fenêtres, etc. Mais les salariés sont confrontés à des problèmes d’insécurité aux abords du bâtiment : vols à la portière, vols à la tire quand ils traversent l’esplanade pour aller rejoindre le RER D ou la ligne 13 du métro, vitres de voiture fracturées dans les parkings… Il faut dire que les 1850 salariés d’Orange Business Services, à 80 % des cadres équipés d’ordinateurs portables et de smartphones dernier cri, sont des cibles de choix.

Les futurs arrivants inquiets

Selon nos informations, l’entreprise déplore onze agressions en douze mois, aux abords immédiats du bâtiment, sur des employés ou des visiteurs. Il s’agit principalement de vols avec violence. Heureusement, il n’y a pas eu d’agressions graves. Mais l’inquiétude des salariés grandit. Résultat, le taux de présence est en chute : 300 postes de travail sur 1850 sont en permanence inoccupés, et les places de parking louées au Stade de France pour les salariés ont été rendues. «On ne crée pas de la mixité sociale en transplantant des cols blancs dans des zones sensibles, regrette Sébastien Crozier, délégué syndical CFE-CGC-Unsa chez France Télécom. Il aurait été plus productif d’implanter à Saint-Denis des centres d’appels, où les habitants du quartier auraient pu trouver des emplois. Il faut relocaliser dans les quartiers les centres d’appels délocalisés à l’étranger.»

Les salariés incités à se déplacer en groupe

Interrogée, la direction d’Orange se refuse à tout commentaire, mais ne nie pas le problème et incite les salariés à télétravailler à distance, à quitter les locaux avant 18 heures, à se déplacer en petits groupes. Elle multiplie les mises en garde et les réunions d’information. Les salariés sont régulièrement invités à participer à des sessions d’information, organisées avec la police. À leur retour des vacances d’été, tous ont reçu un petit document titré «C’est la rentrée, restons vigilants», qui énumère les consignes : «utilisez votre portable avec discrétion», «évitez d’avoir beaucoup d’argent ou des objets de valeur sur vous», «porter son sac, fermeture contre soi, du côté opposé à la chaussée», etc. Orange travaille avec la police nationale mais aussi avec PPV (Partenaire pour la ville), une association qui vise à réduire les incivilités par la présence de «grands frères» qui connaissent le quartier et peuvent faire de la médiation et de la dissuasion.

Bien sûr, Orange n’est pas la seule entreprise concernée. D’autres grands groupes, attirés par les prix du foncier à Saint-Denis, comme Generali, l’Afnor, la direction de l’ingénierie de la SNCF, etc. rencontrent le même type de problème. Un problème pris très au sérieux par le préfet Lambert, arrivé il y a un an et demi en Seine-Saint-Denis. «Le préfet Lambert a très régulièrement des réunions avec les chefs d’entreprise, les syndicats et les commissariats pour pallier ces problèmes. C’est une de ses priorités, affirme la Préfecture de police de Seine-Saint-Denis. Il travaille sans relâche depuis son arrivée pour installer de la vidéosurveillance, rendre les policiers visibles afin de dissuader les agresseurs

Mais la situation reste délicate et inquiète les futurs arrivants. C’est le cas de SFR, qui a prévu de déménager son siège de la Défense à Saint-Denis fin 2013. Un vaste chantier de 130.000 mètres carrés, où viendront s’installer près de 7000 salariés. Et l’architecte du projet, Jean-Paul Viguier, a beau présenter le futur bâtiment SFR comme la métaphore d’un arbre, «sous la forme d’un campus, adossé à un tronc, dont s’échappent des ramifications qui ouvrent sur des terrasses et un vaste jardin étagé», il n’est pas sûr que cela suffise à rassurer les salariés!

Source:  http://www.lefigaro.fr

Et merci à DG pour l’info…

12/04/2011

Lundi 11 avril 2011 1 11 /04 /Avr /2011 12:18 Vidéo choc : débat sur l’islam dans le 93 !

Ils ne lâcheront jamais. A nous de nous montrer plus résistants qu’eux. Et à ce stade là de la haine anti française et anti chrétienne hurlée sur nos terres, je pense qu’il n’y a plus de « cadeaux » à faire. Bande de malades!

Visionnez bien cette vidéo. Ca c’est passé hier lundi dans le « neuf-trois ». Et dire qu’il n’y a encore pas longtemps, quelqu’un de « haut placé » du gouvernement affirmait qu’il n’y avait aucun rapport entre l’islamisation et les banlieues… Voyez encore de quoi « ils » sont capables. « On » les a trop laissé faire et ils se croient en terrain conquis. A nous de leur montrer que non; par tous les moyens. A situation grave, recours exceptionnels…

FDF

.

Lire : http://www.drzz.info/article-video-choc-debat-sur-l-islam-dans-le-93-par-jean-patrick-grumberg-71472105.html

04/04/2011

Délinquance: comment appeler la police quand vous êtes vieux et que vous n’êtes plus très mobile…

Moi je trouve ça pas mal; et tellement réaliste…

FDF

.

Georges  DURANT, un homme d’un certain âge vivant à Aubervillers, dans le 93, allait se coucher  quand sa femme lui dit qu’ il avait laissé la  lumière dans l’ abri de jardin qu’ elle pouvait  voir depuis la fenêtre de la  chambre.
Georges  ouvrit la porte arrière de sa maison pour aller éteindre,mais il vit qu’ il y avait des  personnes dans l’ abri en train de voler du  matériel.

Il appela alors la police qui lui  demanda  :
« Quelqu’un  s’est-il introduit chez vous  ? »
– Il  répondit  :
« Non,  mais des gens sont en train de me voler après  s’être introduits dans ma cabane de jardin   »
– La  police répondit  :
« Toutes nos patrouilles sont occupées il faut  vous enfermer, et un officier passera dès qu’il  sera  libre ».
– Georges dit : » O.K  . »
Puis il raccrocha, attendit 30 secondes et  rappela la police  :
-« je viens de vous appeler pour des voleurs dans  mon abri de jardin… Ne vous inquiétez plus à  ce propos… je les ai  tués ».
–  Puis il  raccrocha.

Dans les cinq minutes qui suivirent, 6 voitures  de police, une équipe de tireurs d’élite, un  hélicoptère, deux camions de pompiers, une  ambulance et le SAMU local se présentèrent  devant son domicile, et les voleurs furent pris  en flagrant  délit.
Un  policier lui dit  :
–  »  Je croyais que vous les aviez tués  ?… »
Georges répondit  :
Je croyais que vous n’aviez personne de  disponible ?

Histoire  vraie…

24/11/2010

De nouveaux radars dans le « neuf-trois »…

 

Pour une meilleure intégration dans le paysage, Un nouveau radar installé dans le 93….   à titre expérimental avant généralisation.

 



 

Un peu de rigolade ne fait pas de tort, une petite blague au second degré… Je ne retiens dans cette publication que l’avertissement sur les nouveaux radars, tout pour que le gouvernement puisse ramasser encore plus de pognon sur le dos des automobilistes…
Merci à JLB…

04/10/2010

Le corps médical lance un appel contre les agressions !

Ils menacent de partir… Par la fautes des sous-merdes qui les agressent. Il y a un choix à faire: des médecins, on en a TOUS besoins. Des racailles, on n’en n’a pas besoin… Je soutiens le corps médical dans toutes ses actions pour se faire entendre au sujet de ces agressions. Ce blog leur est ouvert…

FDF

PIERREFITTE – STAINS

Ils n’en peuvent plus des agressions !

Médecins, infirmiers, pharmaciens ou kinés de Stains et Pierrefitte ont défilé samedi lors d’une matinée santé morte. Ils lancent un appel pour que cessent les violences les visant.

«Cela fait vingt ans que je travaille à Pierrefitte, j’y suis la seule pédiatre libérale, j’aime mon métier, mes patients sont adorables, mais ce n’est plus tenable. J’ai été agressée deux fois, la dernière il y a deux ans avec un poignard sur le cou. Ma femme de ménage l’a été quatre fois à ma place.



J’ai dépensé une fortune pour sécuriser mon cabinet. Mais à la prochaine agression, je m’en vais. Seulement, qui va me remplacer? Personne ne veut venir travailler ici. Récemment, une urgentiste a fait machine arrière au dernier moment, effrayée par les récentes agressions. »

Françoise Dupré, 55 ans, n’est pas seule à en avoir « gros sur le cœur ». Médecins, infirmiers, dentistes et pharmaciens, kinés et responsables de laboratoires d’analyses, tous les professionnels de santé de Pierrefitte-sur-Seine et Stains ont observé, samedi, une matinée santé morte à l’initiative de leurs deux associations locales. Derrière des pancartes « Stop à la violence », une centaine d’entre eux ont défilé entre les marchés des deux villes et fait signer une pétition qu’ils adresseront à la ministre de la Santé et au président de la République.

Les élus demandent un commissariat à Pierrefitte

« Nous voulons interpeller les pouvoirs publics, mais aussi la population. Ce sont vos enfants qui nous agressent! » Jean-Baptiste est l’une des dernières victimes. Le 27 juillet, à 16 heures, cet infirmier s’est fait attaquer par quatre ados dans un hall du Clos-Saint-Lazare. « Il y a dix ans, je m’y étais fait voler mon téléphone portable. Cette fois, c’est ma voiture et avec un pistolet sur la tête! La police les a vite retrouvés mais depuis je ne suis pas à l’aise. Et comme beaucoup, je réfléchis à partir. »

Beaucoup de ces victimes soulignent que la police est intervenue rapidement et efficacement. Mais le maire de Pierrefitte-sur-Seine, Michel Fourcade (PS), qui était du cortège (le maire de Stains, Michel Beaumale, PCF, les a rejoints en fin de manifestation), estime que leur sécurité ne peut être assurée qu’avec un commissariat à Pierrefitte. « Avec l’arrivée de la tangentielle et du tramway, il nous faut plus que jamais ce commissariat. Nous sommes passés de 170 policiers en 2000, à 133 en 2008 et 124 en 2010 au commissariat de Stains. Et les renforts de Paris ne peuvent pas intervenir dans la minute. » Baume au cœur des praticiens, une petite centaine de patients ont rejoint la manifestation. « C’est la première fois de ma vie que je manifeste, avoue Grazyna, une habitante de Pierrefitte. Mais cela me tient à cœur. Notre docteur suit notre famille depuis trente ans. S’il s’en va, s’ils s’en vont tous, qui nous soignera? Sans médecin, on meurt. »

Source: http://tinyurl.com/2foy6wy