Francaisdefrance's Blog

02/03/2012

Aidons Brigitte Bardot à diffuser auprès des maires sa lettre de soutien à la candidature de Marine Le Pen !

Urgence oblige, je re-publie…

FDF

.

Cliquer pour Agrandir - Lettre de Brigitte Bardot auprès des maires leur demandant de parrainer la candidature de Marine Le PenBrigitte Bardot appelle les maires de France à parrainer Marine Le Pen

Brigitte Bardot a écrit “une lettre en forme d’appel aux élus” pour qu’ils apportent leur parrainage à la candidate du Front National, Marine Le Pen, qui, selon l’actrice, “défend les animaux”. (…)

“Scandalisée que des maires de France soient à ce point frileux”, Brigitte Bardot leur demande (…)

“d’avoir un peu de courage pour une fois dans leur vie et d’assumer enfin leur devoir” (…)

 

Aidons Brigitte Bardot à diffuser sa lettre auprès des maires.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/d95pa9)
Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de soutenir

Sur la page des Listes des communes de France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Listes_des_communes_de_France
choisir un département (le vôtre ou au hasard)

Dans la liste qui s’ouvre, regarder à droite dans la colonne “Population”, repérer les villages avec un petit nombre d’habitants.

Choisir au hasard un minuscule village paumé inconnu de tous puis cliquer sur son nom (colonne de gauche).
La page Wikipédia qui s’ouvre vous donne alors, dans un encadré à droite, le code postal du village et le nom du maire.

Privilégier les villages dont le maire est un homme : ce n’est pas du sexisme, c’est tout simplement que les femmes sont à-priori moins susceptibles de succomber au charme d’une Brigitte Bardot.

– Imprimer pleine page un article reproduisant la lettre de Brigitte Bardot, par exemple :

Article : Lettre de Brigitte Bardot auprès des maires leur demandant de parrainer la candidature de Marine Le Pen
Source : huffingtonpost.fr
Document créé avec printfriendly.com, option “text large”
Retouché avec pdfescape.com

– Mettre ce courrier dans une enveloppe
– Ecrire l’adresse sur l’enveloppe :
Monsieur le maire (nom du maire)
Mairie
(code postal) (nom du village)
– Timbrer et poster

(Si vous voulez peaufiner, vous pouvez éventuellement envoyer la lettre à l’adresse personnelle du maire. Dans les petits bleds paumés, le maire est souvent dans l’annuaire et habite dans les alentours du village. Avec le nom-prénom du maire et le nom du village, vous trouverez probablement son adresse publique personnelle dans l’annuaire PagesBlanches.fr)

Ce sera la première, et sans doute dernière, fois de toute sa vie que ce maire recevra une lettre de Brigitte Bardot lui donnant cette seule et unique occasion de pouvoir écrire à l’icône du cinéma français pour lui signaler avoir eu le courage de faire ce qu’elle demandait.
L’occasion faisant le larron on peut raisonnablement parier qu’un nombre non négligeable de maires recevant votre missive ne laissera pas filer cette opportunité.

Au jour de publication de la présente action, Marine Le Pen à encore besoin de plusieurs dizaines de parrainages, VOUS pouvez contribuer à lui en décrocher un en investissant simplement un timbre, une feuille de papier, un peu d’encre de votre imprimante et quelques minutes de votre temps.

Plus, toujours plus, encore plus !

Si les maires rechignent à soutenir Marine Le Pen, ce n’est pas qu’ils ne partagent pas plus ou moins ses convictions, c’est qu’ils ont peur de perdre des subventions. Mais si tous les maires soutenaient Marine Le Pen, alors plus aucune subvention ne serait distribuée. Vous imaginez les économies ?! :-) Bien entendu, ce ne serait pas ce qui se passerait, ce serait l’inverse : toutes les subventions seraient distribuées normalement puisque les maires soutenant Marine Le Pen seraient majoritaires, ou du moins suffisamment nombreux pour ne plus pouvoir être marginalisés.

Comment diffuser ENCORE plus le soutien de Brigitte Bardot auprès des maires, au delà de vos lettres à certains maires ?

Collectif - Quelques Flocons Inoffensifs Travaillant de Concert Peuvent Provoquer Une Avalanche de Destructions

Vous pouvez contribuer à décupler l’effet de votre missive.
Non seulement vous pouvez en poster un exemplaire concret, comme proposé ci-dessus, mais vous pouvez en plus contribuer à ce que d’autres internautes envoient à leur tour, comme vous, un exemplaire de cette missive. Et qu’ils fassent suivre !
Comment ?
Tout simplement en diffusant par courriel la version PDF ci-dessous à votre carnet d’adresses. Elle contient, en deuxième page, son propre mode d’emploi pour sa diffusion postale et sa rediffusion par courriel.
Amorcez l’avalanche : postez puis faites suivre…

Article : Lettre de Brigitte Bardot auprès des maires leur demandant de parrainer la candidature de Marine Le Pen
Document créé avec source+htm2pdf.co.uk & pdfjoin.com

14/02/2012

Debout les maires de France !

Du « bon » Gilbert Collard… De toutes façons, ce Monsieur ne nous pond que du « bon ».
Ce n’est pas de la « pommade », que je passe à Gilbert; lisez donc…
FDF
.
Bienvenue sur ce Blog dédié aux questions Nationales et Internationales. Grand merci de votre participation et de vos réactions aux thèmes abordés. N’hésitez pas à faire connaître ce blog à votre entourage et à m’écrire contacter@gilbertcollard-leblog.com

LE SARKOCRATE

 L’envie de se faire réélire contre vents et marées démocratiques rend sourd Nicolas Sarkozy. Il n’entend pas la colère que ses pressions, celles du premier ministre, relayé par son parti, soulèverait si Marine le Pen n’avait pas ses signatures. L’appareil fait pression sur les élus pour qu’ils n’apposent pas leur paraphe au bas du parchemin, seul moyen maffieux d’éliminer une candidate légitime portant l’espérance d’au moins 20%, sinon plus, de Français. Il espère cocufier une deuxième fois un électorat qu’il a abusé une première fois.

 Venez, votez pour moi, gens de la droite pragmatique, vous aurez Kouchner, Fadéla Amara et son frère, Besson et compagnie ; vous aurez deux cent mille immigrés par an ; vingt milliards de fraude sociale ; l’aide médicale d’Etat, 623 millions d’euros par an ; les délocalisations ; les désindustrialisations ; l’immigration clandestine, 1,7 milliards d’euros ; 1000  chômeurs de plus par jour ; une dette pesant sur chaque français de 65200 euros ! J’en passe est des meilleures. Votez pour moi, dit-il, avec sa diction où fleure bon la distinction du maquignon des affaires, j’ai un projet démocratique, le recours au référendum sur le chômage et l’immigration !

Le même qui d’un côté découvre l’idée défendue par Marine le Pen d’interroger le peuple, seul souverain,  de l’autre, en cinq ans, n’a jamais consulté ce peuple pestiféré pour connaître son avis. Pire, il a cocufié, et c’est le seul à ma connaissance, le suffrage universel : en 2005, la France a dit non au traité sur l’Europe, en 2008, il a fait approuver par ses godillots, sous le nom de traité de Lisbonne, le même texte ! Du casse – toi pauvre con constitutionnel !

Aujourd’hui, 60% des citoyens souhaitent l’anonymat des parrainages ; il s’en fout, seul compte le vide des urnes marinistes.

 La solitude sonore de la candidate est magnifique ! Son combat est exemplaire, en ce sens qu’elle lutte dans la méthode, l’organisation, la confiance, pour un idéal que le système veut étouffer par l’intimidation, la diffamation, la désinformation. Jamais, on n’aura autant été motivé qu’en cette heure où les propriétaires politiques de la France veulent nous mettre à mort.

Rien ne réveillera donc les français ?    

Vous allez continuer à rire avec Ruquier ?

A gober la propagande médiatique des journalistes mariés, pacsés, encartés avec nos adversaires ?

A voir des intervieweurs haineux, des questionneuses fielleuses, débiter péremptoirement leurs leçons apprises dans les antichambres idéologiques ?

A lire, à la une du Figaro, l’interview d’un président qui a peur de se déclarer candidat ?

Vous ne pouvez plus être dupe !

Faut-il qu’on dérange pour qu’on veuille, à droite comme à gauche, l’une et l’autre jouant avec les mêmes cartes truquées,  nous empêcher de révéler la vérité sur le système. 

Nous aimons la France, terre multiple, terre d’histoire, terre de laïcité, terre de nos pères et de nos mères d’où qu’ils viennent, terre de démocratie et de fidélité.

 Notre crime : nous aimons la France et nous ne supportons plus le mal qu’on lui fait.

 Pour nous, pour vous, l’entreprise de pompes funèbres Sarko and Co a fabriqué l’urne funéraire démocratique.

 Debout les morts ! Debout les maires !  

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/