Francaisdefrance's Blog

02/06/2011

59 ème militaire Français tué en Afghanistan !!!

Triste score… Ca méritait mieux qu’un communiqué de presse. Un hommage à ce soldat aurait été plus convenable.

Toutes mes condoléances à sa famille.

Il faut mettre un terme à cette guerre inutile qui ne sert les intérêts d’on ne sait trop qui…

FDF

.

Afghanistan. Un soldat du 17e RGP de Montauban tué dans un accrochage

Le caporal-chef Nunes-Patego (en médaillon) avait 30 ans. Il s'atait engagé au «17» en 2000./Photo DDM, Chantal Longo
Le caporal-chef Nunes-Patego (en médaillon) avait 30 ans. Il s’atait engagé au «17» en 2000./Photo DDM, Chantal Longo

Un violent accrochage avec des rebelles hier matin dans la vallée de la Kapissa en Afghanistan s’est soldé par la mort d’un caporal-chef du 17e RGP de Montauban. Trois autres militaires de Montauban, Tarbes et Pamiers ont également été blessés.

Terrible premier jour de juin au quartier Doumerc à Montauban en tarn-et-Garonne. Hier matin dans l’enceinte de la caserne du 17e RGP on avait inauguré une salle de repos pour les caporaux-chefs portant le nom de Patrice Colin. Un soldat mort en mission en 1986 au Liban. Et hier soir vers 18 h 30, le chef de corps le colonel Jacques Poitou apprenait par l’Élysée que son régiment avait à nouveau payé du prix du sang son engagement parmi les troupes françaises en Afghanistan. Le drame s’est joué une fois encore dans la province de la Kapissa. Le caporal-chef Guillaume Nunes-Patego, 30 ans, natif d’Albi et domicilié à Montauban a été tué au cours d’un accrochage pendant une opération de reconnaissance et de recherche de caches d’armes. Une opération conduite par l’armée nationale afghane et le GTIA Kapisa et armée par le Battle Group Raptor, précisait hier soir l’officier communication du régiment.

Trois blessés de Tarbes, Pamiers et Montauban

L’officier a expliqué ainsi les circonstances de cette tragédie qui a aussi blessé trois autres militaires de la région : « En fin de matinée, une compagnie du BG Raptor était postée à proximité du village de Shinzaï, en vallée d’Alasay, quand elle a été attaquée par un groupe d’insurgés. Au cours des combats, un militaire français a été mortellement blessé, trois autres ont été blessés : deux ont été touchés par des tirs ennemis et le troisième a été superficiellement blessé au cours de l’action. »

Selon le militaire, les blessés ont été immédiatement évacués vers la base de Tagab puis par hélicoptère vers l’hôpital militaire français de Kaboul où ils ont été pris en charge. Les militaires blessés par des tirs appartiennent au 17e régiment du génie parachutiste de Montauban et au 35e régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes dans le Hautes-Pyrénées. Le blessé léger appartient au 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers en Ariège.

Le caporal-chef Nunes-Patego s’était engagé au « 17 » en octobre 2000 à l’âge de 19 ans. Il était à la deuxième compagnie de combat depuis octobre 2010, en tant que conducteur de véhicule lourd de génie. Il était reparti en Afghanistan début mai. Âgé de 30 ans, il était pacsé et père d’un jeune enfant.


Déjà un mort en 2006

Le 17e RGP de Montauban a déjà payé un lourd tribut dans les opérations extérieures en Afghanistan. Le régiment avait enregistré la mort d’un sapeur parachutiste lors d’une opération de déminage en 2006. Deux ans plus tard ce sont deux autres soldats qui étaient blessés dans des opérations de reconnaissance. Au mois d’octobre 2010 l’adjudant-chef Thibault Miloche, alors militaire au 126e RI de Brive décédait des suites des blessures occasionnées par un tir de roquettes. C’était le cinquantième militaire français mort en Afghanistan. Ce drame a particulièrement affecté le Tarn-et-Garonne et la ville de Moissac dont il était originaire ainsi que toute sa famille.


Depuis 2001. Le caporal-chef Nunes -Patego est le 59 e militaire français tué en mission en Afghanistan depuis 2001.« Le caporal-chef a été tué au cours d’un accrochage pendant une opération de recherches de caches d’armes. »

(Hélène Romet, lieutenant et officier communication au 17 e régiment de génie parachutiste de Montauban)

Source: http://www.ladepeche.fr/