Francaisdefrance's Blog

18/04/2013

Le militant LGBT victimiste Néerlandais Wilfred De Bruijn à HONTE

Le militant LGBT victimiste Néerlandais Wilfred De BruijnBFM TV, 18 avril ~21H35
Reportage sur le saccage d’un bar gay à Lille, une ville qui est entièrement ce que Paris n’est que localement au niveau du 19ème arrondissement où un certain Wilfred De Bruijn, notoire militant LGBT Néerlandais, a été agressé quelques jours auparavant et à perdu la mémoire alors qu’il se promenait main dans la main avec son mignon (qui lui, curieusement, n’a pas perdu la mémoire mais n’est jamais interrogé par les journalisteslopes).

Pour illustrer la violence insoutenable des criminels fascistes néo-nazis catholiques intégristes démocratophobes militants anti-mariage homo, BFM TV diffuse une courte interview de ce militant LGBT Néerlandais Wilfred De Bruijn.
La chose notable c’est que le sous-titrage indique UNIQUEMENT « Wilfred, victime d’une agression homophobe » et non pas comme dans les jours précédents « Wilfred De Bruijn, victime d’une agression homophobe ».

le sous-titrage indique UNIQUEMENT -Wilfred, victime d'une agression homophobe- et _non pas_ comme auparavant -Wilfred _De Bruijn_, victime d'une agression homophobe-

Pourquoi cet oubli volontaire ?

Pour empêcher les téléspectateurs de faire ce que d’autres ont fait auparavant : aller sur internet, rechercher « Wilfred De Bruijn », trouver une page proposant une action pacifique concrète pour blâmer directement ce Wilfred concernant son amnésie volontaire orientée, et participer à cette action.

Le fait que le militant LGBT Néerlandais Wilfred De Bruijn refuse désormais que son nom de famille soit indiqué dans ses interviews signifie donc que grâce à votre participation pacifique et concrète, Wilfred De Bruijn à HONTE… d’avoir été pris la main dans le pot de confiturelubrifiant.

Aidons le militant LGBT Néerlandais Wilfred De Bruijn
à devenir un Homme, un vrai :
continuons à lui demander directement, concrètement et pacifiquement,
de reconnaître publiquement ses mensonges.

08/06/2012

Avant de voter dimanche il est impératif de visionner cette vidéo

Eric Zemmour menacé de mort

 

Lu sur FDS

Le journaliste et chroniqueur, Eric Zemmour a reçu, jeudi 7 juin, une lettre de menaces de mort adressée à la radio RTL, son employeur.

[…] Le ou les auteurs de cette missive s’en prennent de manière virulente à Eric Zemmour, le traitant notamment de «gros facho» et de «SS en liberté».

Les mêmes auteurs laissent, par ailleurs, entendre qu’ils pourraient s’en prendre physiquement au journaliste ainsi qu’à sa famille […]

Le Parisien

Marine le Pen sur France TV info

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e7343f894a6f677b10006b4/4fd0f89d06361d1f4d00034d/1947969fcffe47758709f7201fe3c48a?wmode=transparent&autoplay=1

Troisième personnage de l’état le vice- président du Sénat est une Algérienne!

Merci à nitro
Envoyé le 08/06/2012 à 08:38

PETITE INFO……………………………. risque de GRANDES CONCEQUENCES !!!!!!!!!

Le pouvoir de la France aux mains d’une Algérienne !!Ce n’est pas une blague ….

Ce sont les journaux algériens qui ont appris aux français qu’une algérienne vient d’être élue “ Vice-Présidente du

Sénat français “ … en avez-vous entendu parlé aux journaux télévisés ?? … l’avez-vous lu dans l’Alsace ?? … mais NON !!

Le Président du Sénat est le deuxième personnage de l’état, en cas de décès du Président de la République, c’est lui qui

décide du destin du pays … en cas de … c’est la “ Vice-Présidente “ … au Secours !!

… préparez les foulards pour vos petits-enfants !!

Initiez-vous à la Charia !!

Et voilà, nous y sommes !!!
Ceci est une simple information (oubliée au journal de 20h) … ne la déformez pas !

LA PREMIÈRE VICE-PRÉSIDENTE DU SÉNAT FRANÇAIS EST ALGÉRIENNE !
C’est une première, mais ce ne sera certainement pas la dernière !

Bariza Khiari qui a la double nationalité, elle est Algérienne et française, ou Française et Algérienne ?

(Et jusqu’à preuve du contraire, l’Algérie ne fait pas partie de l’Europe !)

“Le Sénat ayant basculé à gauche, pour la première fois depuis plusieurs décennies, le Parti socialiste, vainqueur, a élu son Président. Il est, comme de bien entendu, socialiste.
Mais les autres responsabilités n’avaient pas encore été attribuées ou, tout au moins, nous les avait-on tues.
C’est le quotidien algérien Liberté Algérie, dans sa rubrique « radar » qui nous donne la primeur de cette information.

“L’Algérienne, Bariza Khiari, proche de Laurent Fabius, a été nommée vice-présidente de la Chambre haute du Parlement.”Qui est Bariza Khiari ?

Elle est née le 3 septembre 1946, dans les Aurès (Algérie). Après ses études, elle obtient un diplôme d’études supérieures (DESS) qui lui permet d’être admise à une formation continue à l’ENA.
Jusque-là, tout va bien mais…Elle est une militante du MRAP.
Et, aussi, fondatrice du Club XXIème siècle, en 2004, avec Rachida Dati et Rama Yade.
[Valoriser l’atout de la diversité pour l’égalité des chances. ]

Pour finir et afin de mieux cerner la personnalité de cette toute nouvelle vice-présidente du Sénat Français, nous sommes allés interroger Wikipédia qui nous livre sa déclaration première :

« Je suis musulmane sunnite, de rite malikite et de tradition soufie… »
«… Et notre islam est un islam apaisé, ouvert, tolérant, en cohérence avec la tradition laïque française. »

Là, on commence à réfléchir !!!

Le sunnisme est le courant religieux majoritaire chez les musulmans qui représente la ligne de conduite de Mahomet (Coran).

Le malikisme est un courant du sunnisme et l’imam Malik appliquait sans restriction le Coran. Courant religieux majoritaire en Afrique du Nord, en Egypte, au Soudan…

Le soufisme est une quête philosophique et religieuse dans l’Islam spirituel, mystique et ascétique de l’islam.

Et, tout ça est en cohérence avec la tradition laïque, Madame Bariza Khiari ???????

On en doute.

Mais là où l’on doit s’affoler vraiment lorsqu’on entend cette laïque, sunnite, malikite et soufie, c’est quand elle déclare que… …. “sa première tâche” à ce poste prestigieux du Sénat français, sera :

(on cite le quotidien algérien)….« De s’attaquer à la circulaire de Claude Guéant, durcissant les conditions de séjour des étudiants étrangers après l’obtention de leur diplôme. Elle devrait présenter une proposition de résolution favorisant l’emploi des étudiants étrangers sur le territoire français tout en facilitant les « aller-retour » avec leur pays d’origine. »……fin de citation

Madame Khiari, en parlant de ces futurs diplômés, qu’elle nomme pudiquement « étrangers », ne trompe personne.

Ne reprend-elle pas, là, en effet, les exigences de l’Etat algérien qui insiste lourdement auprès de notre pays, pour cette mesure qui consiste à une libre circulation des algériens vers la France ? Libre circulation à sens unique.

Nous avions, pourtant, prévenu nos compatriotes que, si la gauche arrivait au pouvoir, la France algérienne arriverait, très vite, avec eux ……………. Eh bien ! C’est fait.

Sans avoir attendu l’élection présidentielle, le Sénat, la deuxième Autorité de la République Française après l’Elysée, vient de nommer une algérienne qui compte bien – et très vite – imposer la loi algérienne en France.

Une question nous tarabuste, néanmoins :

Nous savons que selon la Constitution si, pour une raison X ou Y, le président français venait à ne plus pouvoir exercer sa fonction, le Président du Sénat est celui qui le remplacera par intérim. Imaginons une seconde que les deux viennent à manquer en même temps … Plus de président de la République, plus de président du Sénat…

Est-ce le vice-président du Sénat qui prendrait (par intérim) les rênes de la France ???????

07/06/2012

Bonne nouvelle! Angers : le meneur des « nez de cochon » relaxé en appel

Lu sur FDS

Un fonctionnaire, hostile au projet de mosquée, avait perturbé le conseil municipal d’Angers, en avril 2011. Le délit d’entrave n’a pas été retenu par les magistrats de la cour d’appel. Il est relaxé.

Affublées de masques de cochon, quatre personnes avaient fait irruption au conseil municipal d’Angers, le 8 avril 2011, pour marquer leur hostilité au projet de construction d’une mosquée. L’action avait été orchestrée par un fonctionnaire de la préfecture d’Angers, Benoît Couetoux du Tertre, 44 ans, leader local du Bloc identitaire, présenté comme le parti politique de la défense des identités locales, nationales et européennes.

En première instance, devant le tribunal correctionnel, il avait été condamné à 1 500 € d’amende. Benoît Couetoux du Tertre a fait appel et demandé début mai sa relaxe. Le délibéré de la cour d’appel lui a été favorable. Les magistrats ont conclu que le délit d’entrave ne pouvait pas être retenu. Ils l’ont relaxé.

Ouest-France

Mélenchon, c’est pas Marine Le Pen : il confirme son candidat antisémite

7 juin 2012  Posté par:

Les communistes n’ont aucun problème avec les terroristes, les criminels, les antisémites, les négationnistes, pourvu qu’ils soient de gauche, et de préférence de la gauche révolutionnaire.

Ainsi ne faut-il pas être surpris que Jean Luc Mélenchon, dont Patrick Klugman faisait il y a peu l’éloge en lui « trouvant du panache car il n’a pas parlé d’Israël pendant sa campagne », ait refusé de retirer René Balme, son candidat conspirationniste, violemment homophobe, et ouvertement antisémite, de la 11e circonscription du Rhône.

A ce sujet, Marine Le Pen, la leader du FN dont je ne soutiens pas la politique, et que les journalistes aiment détester, a fait montre de bien plus de moralité et d’éthique en la matière que le très pervers Mélenchon.

Au passage, saluons le journaliste Pascal Riché (dont je ne connais pas les positions), de Rue 89. Il s’est trouvé aux avant-postes pour dénoncer le candidat pourri du Front de Gauche. Je ne crois pas avoir remarqué qu’il ait reçu le soutien de la profession : peut-être est-ce parce qu’il a hissé l’antisionisme, l’homophobie et le négationnisme au rang des maladies honteuses ?

L’ignominie va loin : René Balme a implicitement reconnu son penchant pour les régimes criminels et pour les conspirationnistes. Il a avoué son dégoût des homosexuels, et a reconnu son antisémitisme, en supprimant de son site quelques uns des articles qui puent le plus.

Balme a également prouvé que son site (dont il jure qu’il reçoit plusieurs dizaines de milliers de visiteurs par jour, alors que les statistiques d’Alexa lui attribuent péniblement quelques dizaine de milliers de lecteurs… par mois) a sa place dans les favoris des nazillons, en acceptant de ne plus y collaborer.

Rien n’y fait, Le Front de Gauche, et Mélenchon n’ont aucun problème avec les fascistes : ils sont en famille.

J’éprouve, en revanche, un vrai délice à constater combien la plupart de mes confrères, à chaque évènement qui met en lumière leur silence ou leur double standard dans le traitement de l’information qui les dérange, s’enfoncent un peu plus dans la disgrâce !

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/06/06/le-front-de-gauche-maintient-son-candidat-conspirationniste-232778

Electeurs de France, évitez le pire pour notre pays, empêchez le PS d’avoir tous les pouvoirs !

OUI au cordon sanitaire contre le PS et ses sous-marins rouge et vert

Posted on 6 juin 2012 by Empédoclatès – Article du nº 254 de Riposte Laïque

Les premiers jours et les premières pistes proposées par le président en place et son gouvernement sont révélateurs de ce qui nous attend.

La lecture de « Riposte Laïque » montre, numéro après numéro, article après article, la malfaisance potentielle des nouveaux élus, minoritaires en voix, mais arrogants en diable et totalitaires par nature.

Les discours de banlieue de Hollande en campagne -accompagnés par les exhortations « mélenchoniennes » en faveur des étrangers maghrébins et musulmans, et les complaisances islamophiles des « Verts » – expliquent les drapeaux algériens (en particulier) le soir du 6 mai, à la Bastille, et leur justification par la porte-parole franco-marocaine du nouveau gouvernement en appelle d’autres… que maintes mesures en préparation (ou avancées au moins par les discours) vont multiplier : droit de vote des étrangers, poursuite de l’immigration de peuplement (avec droit du sol généreusement accordé), régularisation possible des étrangers en situation irrégulière (c’est du moins la demande des « sous marins » du PS et de ses alliés)…

Comme si cela ne suffisait pas, le ministre de l’Intérieur vient de justifier l’utilisation de l’argent public territorial et municipal pour participer à la construction des mosquées: (tiens, les défenseurs « autoproclamés » de la laïcité « , du type Pena-Ruiz ou Kintzler, ne disent rien? ), ce qui renforcera l’implantation du communautarisme islamique car chacun sait qu’une mosquée, c’est un lieu d’exercice total de cette religion à fonction politique et de rassemblement face à l’unité de l’espace sociétal laïque et démocratique. Les islamiques -dont nous voyons les méfaits à travers l’épisode agressif de Vannes où une masse d’hystériques fanatisés a voulu empêcher par la force un débat démocratique!- vont se sentir pousser des ailes pour poursuivre leur offensive dans les quartiers, les écoles, les entreprises, les hôpitaux…

Il est vrai que ce ministre de l’intérieur est aussi celui qui « réfléchit » (attention à la migraine intellectuelle…quand on n’a pas l’habitude!) à justifier l’absence de contrôles d’identité dans les quartiers sensibles (et partout où les délinquants de ces quartiers se répandent) car son intention de faire délivrer un récépissé portant le numéro matricule de l’agent lors d’un contrôle banal (il devrait imposer aussi l’adresse du fonctionnaire) revient à laisser le voyou libre d’agir à sa guise, une fois un contrôle éventuel réalisé!..Les victimes de la délinquance ? Mais Vals s’en tamponnent tout autant que la Taubira de service dont le mandat s’ouvre sur le laxisme le plus évident avec la suppression annoncée de toutes les mesures coercitives prises précédemment (et notamment les peines-plancher et les sanctions contre la délinquance des mineurs), laxisme symbolisé par l’évasion du détenu lors de sa visite dans une prison où le basket était censé amender la racaille!

Le communautarisme islamique comme la malfaisance de la délinquance des banlieues et cités vont se développer librement, poussés par des flux migratoires favorisés par les mesures envisagées…

L’espace public, sociétal, laïque et démocratique qui nous fonde est en péril…et il serait dangereux de jouer, dans ces législatives, la politique du pire.

Car rien de bien positif n’est à espérer dans les domaines économique et financier où, déjà, 46 000 emplois supprimés sont soumis à des plans sociaux (payés largement par le contribuable moyen), où se préparent des mesures fiscales contre les couches moyennes (et la valeur « travail ») tandis que le sieur Hollande annonce qu’il est prêt à faire des efforts « pour les sociétés », où la nommée Aubry appelle à l’augmentation de la pression fiscale (en taisant soigneusement qui elle doit frapper!)…

Pas plus d’ailleurs qu’en « politique extérieure » où l’atlantiste élyséen commence à mettre ses pas dans ceux d’Obama et de l’Otan et se met en pointe pour appeler à la destruction de la Syrie, comme son prédécesseur avait appelé à celle de la Libye (on sait aujourd’hui ce que sont réellement les pseudo « printemps arabes »!).

Il est vrai que ce président, et son gouvernement pléthorique qui grève les finances publiques par son coût de fonctionnement, n’a pas été constitué pour prendre en compte les réels problèmes de vie posés à notre peuple … Outre sa caste ministérielle fortement ancrée dans les réseaux « occultes mais puissants » de la Franc-Maçonnerie, et des organisations du type « Le Siècle » et « Groupe Bilderberg » (voir « Riposte Laïque » n° : 252 ) , il cultive le copinage clanique aussi bien pour l’attribution de ministères que pour la composition du Cabinet du Président…Là, il est intéressant de noter que la directrice du Cabinet est l’épouse du Président du directoire de Vallourec, entreprise du CAC40 versée dans le domaine énergétique…tandis que le secrétaire général adjoint de l’Elysée vient tout droit de la direction de la banque Rothschild On voit que le sieur Hollande a pour ennemi « la finance », comme il l’a crié au Bourget, pendant la campagne électorale!

Ajoutons qu’au cabinet du premier ministre, vient d’atterrir le directeur adjoint de l’agence France-Presse, bouclant la boucle de la présence obsédante de la caste journaliste dans les rangs (et les lits) des socialistes! A ce propos, la concubine élyséenne constitue un cas d’école: divorcée sans l’être, elle prétend à l’appellation « première dame » avec son cabinet particulier de 10 personnes et ses gardes du corps tout en continuant son activité de journaliste à « Paris Match » (où officie également son second mari officiel)… C’est vrai qu’elle aurait des « enfants à charge » (c’est bon pour les impôts, ça!) . Il ne lui manque qu’une suite au »Old Cataract » d’Assouan…

C’est vrai aussi que ces gens là bénéficient de tels avantages fiscaux qu’ils comptent sur leurs amis très proches pour les conserver… tout en nous demandant, avec le Président, de « faire des efforts »!

Mais tout ceci peut ne pas se réaliser car ces nouveaux responsables ne sont pas majoritaires dans notre pays, ont bénéficié du rejet du président précédent (et des guerres intestines de ses « amis »), et il existe une force d’opposition qui peut se matérialiser dans une Assemblée Nationale où le Président en p lace peut ne pas avoir la majorité.

300 circonscriptions pourraient échapper à la pseudo-majorité présidentielle pour peu que, au lieu de triangulaires imposées par le maintien « droite parlementaire » – » Rassemblement bleu Marine », les situations de terrain imposent (en accord avec la volonté majoritaire des 2 électorats) des retraits mutuels pour « faire barrage à un Parti Socialiste susceptible d’avoir tous les pouvoirs » et favoriser les reports de voix face aux forces « hollandiennes »…

Cette logique républicaine et démocratique empêcherait, justement, qu’un seul parti (de moins de 30% des voix!) ait tous les pouvoirs et permettrait la constitution d’une opposition forte et diverse pouvant freiner, notamment dans le domaine sociétal, les intentions néfastes de élus en place.

Elle est, de plus, en accord avec les volontés des électorats et de la « droite parlementaire » et du « rassemblement bleu-Marine » telle qu’elles ressortent de tous les sondages faits sur cette question!

Oui, vraiment, les 10 et 17 juin prochains, les citoyens, les électeurs de notre pays ont en mains les moyens d’éviter le pire pour notre pays.

Auront-ils la sagesse de le faire?

Empédoclatès

A qui profite la fin des contrôles d’identité aléatoires ?

Journal des Résistants du 7 juin

 

 

Jean-Luc Mélenchon, le Maghrébin

mercredi 6 juin 2012, par Mélenchon, par Maghrébin

Sur un ton très gaullien, Mélenchon réécrit l’histoire. Il rend un hommage aux maghrébins libérateurs de la France. Il oublie un peu vite que les français ont du quitter le Maghreb à leur détriment après avoir tout perdu et même des proches. Cette vision falsifiée de l’histoire est surprenante, voire insultante pour qui furent les vrais libérateurs de la France et de l’Europe. Mais ceux-là sont ses ennemis, et surtout ils n’ont aucune chance de voter pour lui.

06/06/2012

Vannes : aucun des 50 agresseurs islamistes n’aura de comptes à rendre à l’Etat français !

Posted on 5 juin 2012 by Paul Le Poulpe – Article du nº 254 de Riposte Laïque

Les violations de la législation française, de la part des musulmans, sur notre sol, sont devenus tellement nombreuses et quotidiennes qu’il apparaît presque normal que la majorité d’entre elles ne soient pas réprimées. Dans quel autre pays accepterait-on que des croyants, souvent de nationalité étrangère, parfois française, cherchent à importer une religion venue d’ailleurs en imposant des prières publiques, de manière illégale, dans de nombreuses villes de France ? Qui d’autre se permettrait, dans les hôpitaux, de cogner des médecins qui ont le malheur de faire leur travail, en voulant accoucher une patiente ? Quel autre croyant se permettrait, comme en Italie, en situation illégale, de déclencher une émeute parce qu’une bénévole lui a proposé une assiette de sauce bolognaise ?

Les musulmans les plus déterminés à imposer leur modèle ont compris la méthode à utiliser : le harcèlement quotidien, l’intimidation, et la violence. Ils savent qu’ils bénéficient de la protection de la majorité des leaders politiques, de l’ensemble de la gauche, des associations dites anti-racistes, et des journalistes. Ainsi, il apparaît presque incongru de s’indigner de ce qu’aucun des cinquante membres du commando de Vannes, dont certains sont pourtant parfaitement identifiables, n’aura de comptes à rendre à la justice.

Imaginons qu’en France, des intégristes catholiques, soutenus par des skins, attaquent à coups de pierres un rassemblement parlant du droit à l’avortement, en expliquant qu’ils considéraient que c’était une insulte pour leur religion. Naturellement, immédiatement, toute la presse, toute la gauche, une bonne partie de la droite et les médias se seraient emparés de l’affaire, parlant des heures les plus sombres de notre Histoire. Sopo aurait sans doute demandé la dissolution des associations catholiques extrémistes, voire celle du Front national, forcément complice de l’agression !

Là, un colloque qui ne parle que d’immigration se voit agressé par de véritables fascistes religieux et des racailles prêtes à toutes les violences, pour interrompre des assises dont le contenu ne leur plaisait pas. Se croiraient-ils déjà en Tunisie, où leurs semblables font de plus en plus la loi en agressant féministes, laïques et démocrates ? Rêvent-ils de faire subir à tous ceux qui ont l’audace de ne pas être musulmans le sort d’un malheureux converti au catholicisme, qu’une vidéo insoutenable montre se faire égorger, puis décapiter, dans un rituel insoutenable ?

Toujours est-il que dans la France de 2012, ces fascistes se sentent le droit d’attaquer une réunion démocratique à coups de pierres et de bombes lacrymogènes. Fort heureusement, exceptionnellement, ils ont été repoussés, parce que les organisateurs ont une tradition de service d’ordre efficace, et n’ont pas l’habitude de subir sans riposter.

Nous avons pu constater, ce samedi soir, à Vannes, que malgré toute sa bonne volonté, la police nationale n’a plus les effectifs permettant de faire face efficacement à ce genre d’agressions, qui ne pourront que se multiplier. Et comme il semble qu’aucun des cinquante agresseurs ne risquera quoi que ce soit, au niveau juridique, comment ne comprendraient-ils pas le message que les autorités leur envoient : tapez sur les Français qui refusent l’islamisation de leur pays, vous ne risquez rien !

Comme toujours, nos amis journalistes se sont surpassés dans la bassesse et la fausse-information, que Goebbels appelait propagande. Le Télégramme et Ouest-France ont osé présenter les agressés comme les vrais responsables de l’arrivée musclée des musulmans, ne citant jamais le nom de la religion dont se réclamaient les agresseurs ! Une presse digne de ce nom aurait également été intéressée par l’incroyable courage physique d’un membre de Résistance républicaine, par ailleurs bouddhiste, qui, seul, a avancé vers les agresseurs, leur parlant en arabe, et a réussi à calmer les plus excités d’entre eux…

Mais le sommet de l’ignominie est atteint par un journal en ligne appelé « Le Mensuel de Rennes », qui réussit à voir dans ces événements des saluts nazis, montages grossiers à l’appui, de l’extrême droite régionaliste !

http://www.rennes.lemensuel.com/actualite/article/2012/06/04/lextreme-droite-regionaliste-profite-des-legislatives-pour-exister-11905.html

En attaquant cette réunion démocratique, les cinquante islamo-racailles de Vannes ont envoyé un message à la France : nous n’acceptons plus votre démocratie et votre laïcité, et nous utiliserons toutes les méthodes pour vous faire taire. En les chargeant, nationalistes, identitaires et républicains leur ont répondu : nous sommes prêts à nous battre pour défendre nos libertés. En se taisant, les autorités ont choisi de regarder ailleurs. En couvrant les agresseurs, et en attaquant les agressés, la presse locale a choisi son camp, et montré sa dhimmitude. Finalement, à quand l’inculpation des organisateurs des Assises bretonnes sur l’immigration, qui ont osé empêcher les sympathiques islamistes de Vannes venir dialoguer pacifiquement avec les intervenants, les poches pleines de bombes lacrymos, matraques et pierres ?

Paul Le Poulpe

Communiqué Jeune Bretagne – Désinformation et propagande : pour qui roule Le Mensuel de Rennes ?

Communiqué Jeune Bretagne du 6 juin 2012

Désinformation et propagande : pour qui roule le Mensuel de Rennes ?

Dans un article Internet du 4 juin 2012 , deux « journalistes » du Mensuel de Rennes se sont livrés à un travail de désinformation et de nuisance dont les nouveaux chiens de garde du système ont le secret.

Tellement courageux et pénétrés de déontologie professionnelle qu’ils ont signé leur article  intitulé « Coups de poings, saluts nazis et lacrymos, l’extrême droite régionaliste fait campagne » (sic) qui revient sur les événements du samedi 2 juin, à Vannes, prenant fait et cause pour les individus venus agresser et perturber le colloque sur l’immigration (réunion privée et sur inscription qui a réunie plus de 150 personnes provenant de différents horizons politiques c’est à rappeler) .

Les deux complices se font le relais du communiqué trempé dans le formol  de la vieille chouette de Mona Bras, porte-parole d’une Union démocratique bretonne qui n’existe encore que par sa soumission et son clientélisme vis-à-vis du Parti socialiste. Ce communiqué inquisiteur et diffamatoire dénonce la supposée « infiltration de l’extrême droite dans le mouvement breton » et en appelle à la méfiance à l’égard des candidats de la plateforme « Bretagne, nous avons foi en toi », lesquels seraient tous des abominables mangeurs d’enfants et des nostalgiques d’une période qu’aucun n’a connue ( il faudrait rappeler à Mme Bras que nous sommes entrés de plain-pied dans le XXIe siècle)

On comprend que les militants de l’UDB et Mona Bras en tête soient inquiets : il suffit de comparer l’âge des candidats aux législatives et de leurs militants avec l’âge canonique des derniers udébistes pour comprendre que l’avenir nous appartient.

Cet article et ce communiqué, émanant de personnes qui manifestement trouvent normal qu’une bande d’islamistes et de racailles viennent perturber avec violence une réunion privée pourraient prêter à sourire si ils ne révélaient une triste réalité : la presse bretonne préfère tirer à boulets rouges sur les identitaires bretons et relayer les hurlements des islamo-compatibles d’extrême gauche plutôt que d’accepter les sinistres conséquences de leur aveuglement sur la question de l’immigration de peuplement.

Rappelons quelques faits à nos compatriotes :

– Invités par nos soins, aucun journaliste n’a jugé bon de se déplacer pour les « Assises sur l’immigration » organisées à Vannes, jugeant sans doute la thématique peu intéressante.

– Aucun journaliste n’était présent au moment de l’agression islamiste. Ils ont tous (de Ouest-France au Télégramme en passant par le Mensuel de Rennes) contacté les « jeunes de la cité voisine » avant même d’appeler les responsables de l’organisation de ce colloque.

– Un groupe de quarante personnes qui arrive avec une batte de baseball (comme on le voit sur la vidéo) et deux bombes lacrymogènes n’est pas un groupe qui vient « pour discuter ».

– De source sûre, au moins sept des personnes présentes dans ce groupe étaient défavorablement connues des services de police pour des histoires de stupéfiants, violences aggravées et/ou rébellion

– Le fait pour un groupe de vouloir perturber une réunion privée est une entrave à la liberté de réunion qui relève du Code pénal

– Le maire de Vannes, David Robo, n’a pas à juger si une réunion privée doit ou pas se tenir dans un établissement privé de sa ville. Son rôle est simplement de veiller, en collaboration avec les forces de police, à la sécurité des citoyens sur la voie publique, ce qui n’a pas été le cas samedi dernier. Cela s’appelle une faute grave.

– La gauche et l’extrême gauche bretonne (dont le fantomatique CVED « Comité de vigilance contre l’extrême droite) avec leurs mille autres associations (virtuelles mais subventionnées) n’existent que pour dénoncer tout ce qu’ils ne jugent pas « conforme » aux diktats de la police de la pensée. La désinformation, la manipulation, le mensonge et la diffamation sont leurs armes. Suivent de très près les menaces, les agressions et les assassinats sociaux et professionnels.

– Jeune Bretagne est une association loi 1901, déclarée en préfecture, ayant pignon sur rue et libre d’organiser manifestations, réunions publiques et colloques. Jeune Bretagne n’a jamais remis en question ce droit fondamental lorsque les associations de gauche et d’extrême gauche tiennent leurs réunions.

– Jeune Bretagne sera présent partout où l’inquisition et la police de la pensée chercheront à nous faire taire. Jeune Bretagne sera présent partout où la gauche tentera d’imposer son monopole et sa pensée unique. Jeune Bretagne sera enfin présent pour rappeler les vérités au peuple lorsque certains journalistes se transforment trop souvent en petits soldats de la pensée conforme et de la démission face à la violence islamiste.

Vous souhaitez exprimer votre ras le bol face à la désinformation et à la propagande distillée par “Le Mensuel de Rennes” ?

Appelez-les au 02 99 79 04 65

Le Bureau Jeune Bretagne

http://www.jeune-bretagne.com / 06-01-06-08-58 / jeune.bretagne@gmail.c

Traités de fachos parce qu’ils arboraient le drapeau français

« Le drapeau français, ce n’est pas le drapeau nazi »

Publié le lundi 04 juin 2012 à 10H59 – Vu 2569 fois

Selon Jonathan et ses amis, ils auraient été traités de « fachos »

Selon Jonathan et ses amis, ils auraient été traités de « fachos »

Après le témoignage de Jamal et sa famille concernant la bagarre au lac, dimanche dernier, les jeunes qu’ils accusent d’agression donnent leur version des faits

Jonathan* raconte comment l’après-midi « entre copains » au lac de Mesnil-Saint-Père, dimanche dernier a mal tourné et livre, avec ses amis, sa version des faits.
Dans notre journal du vendredi 1er juin, nous avons livré le témoignage de Jamal et sa famille concernant la rixe qui s’y est déroulée et qui, selon eux, relevait d’une « agression raciste ». En lisant ces lignes, Jonathan* et ses amis ont tenu à donner leur version des faits. « C’est vrai qu’on avait un drapeau français mais c’est parce que, après, on voulait rentrer regarder le match de foot France-Islande », explique Jérémy*.

« En passant, ils ont dit : « Facho ! » »

C’est en quittant la plage par petits groupes, vers 18 h 30, que ces jeunes âgés de 18 à 26 ans, étudiants ou salariés, auraient rencontré les ennuis.
Le dernier, Pierre*, aurait ramassé les dernières affaires et quitté la plage avec le drapeau français, avant de croiser Jamal et sa famille : « En passant, ils ont dit : « Facho ! » J’ai répondu : « Je suis fier d’être français ». Et je suis parti. Mais j’ai pris un coup par-derrière et je suis tombé. J’avais mal à l’épaule, au mollet, à la cuisse. »
En entendant du mouvement derrière eux, des amis de Pierre* seraient alors intervenus : « Je l’ai vu au sol. Je suis venu tout de suite. J’en ai poussé deux ou trois. Une fois que je l’ai relevé, ils s’en sont pris à moi. »
Jérémy*, sa compagne et un autre ami avaient déjà rejoint les voitures. Ne voyant pas ses copains arriver, Jérémy* décide d’aller les chercher, tombe sur la rixe et s’interpose pour séparer les belligérants, dit-il. Il assure avoir reçu un coup de clé à pipe sur la tête.
« J’étais couvert de sang, j’ai couru et ils m’ont poursuivi », raconte Jérémy*, qui a pu s’éloigner et appeler les secours.
La rixe finit par se terminer et les deux groupes se séparent… avant de se retrouver aux urgences de l’hôpital où le ton monte à nouveau.
« Ils nous ont dit : « On va vous faire pisser le sang » », raconte la compagne de Jérémy*.
Ce dernier a porté plainte le lendemain à la gendarmerie pour « violence avec arme ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas huit jours ».
Les bouteilles d’alcool à la main, ils nient. L’exhibition de l’un d’entre eux, ils nient. Et affirment ne pas comprendre comment les choses ont pu aussi mal tourner car, conclut Jonathan : « le drapeau français, ce n’est pas le drapeau nazi. »
L’enquête de gendarmerie est en cours.

*Les prénoms ont été changés car les jeunes interrogés souhaitent garder l’anonymat.

Sandra ROGER
Source:  http://www.lest-eclair.fr/article/a-la-une/le-drapeau-francais-ce-nest-pas-le-drapeau-nazi