Francaisdefrance's Blog

20/03/2012

Islam: provocations autour du ballon rond…

Excellent! A la provocation (car dans ce cas ça n’a rien de religieux…),  l’arbitre a répondu par la sanction en application de la loi. Un terrain de foot est un lieu public.

Mauvais point: le match a tout de même eu lieu après le départ de l’arbitre.

Cas de trahison notoire…

FDF

.

Match de foot annulé parce qu’elles refusent d’enlever leur voile

Joueuses de foot voilées
Joueuses de foot voilées

La rencontre de promotion ligue régionale féminine entre le FC Narbonne et Montpellier Petit-Bard n’a pas eu lieu. Les deux équipes étaient bien présentes au stade Calixte-Camelle hier à 15 heures, mais plusieurs filles de Montpellier Petit-Bard se sont présentées sur le terrain voilées.

L’arbitre a alors demandé aux jeunes filles d’enlever le tissu lors du contrôle des licences et pour prendre part à la rencontre. Ce qu’elles ont refusé. Devant ce refus, l’officiel a lui aussi refusé de faire débuter le match regagnant alors les vestiaires. La rencontre devra-t-elle être rejouée ? Où alors Montpellier-Petit-Bard aura-t-il match perdu ? C’est la Ligue qui tranchera la question dans les prochains jours. Mais hier, les deux formations en présence ont choisi, après le départ de l’arbitre, et cette fois en amical, de jouer la rencontre. Un match au cours duquel Montpellier Petit-Bard et ses filles voilées s’est imposé sur le score de 7 à 6.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Merci à Zenri…

Voici ce qui nous attend si les islamistes devaient prendre une part active dans notre vie politique…

Il ne faut pas se leurrer… A force de faire des concessions (droit de vote aux étrangers), de leur offrir des mosquées ou écoles coraniques avec NOTRE argent, de chialer avec eux chaque fois qu’un lieu de culte est tagué, si un jour ils accèdent en France à des postes clef, à nous de connaître les joies de la charia.

Les intégristes montrent les crocs en Tunisie. Nous accueillons à bras ouverts des Tunisiens. Et puis, des salafistes qui parlent de pacifisme, ça sonne un peu faux.

Si c’est ça que vous voulez, vous savez pour qui voter le mois prochain…

FDF

.

Tunisie: Pas de constitution sans la charia

salfiste 2

Plusieurs milliers de manifestants ont manifesté aujourd’hui devant le siège de l’Assemblée nationale constituante à Tunis pour réclamer l’application de la charia dans la future constitution du pays. « Le peuple veut l’application de la charia de Dieu! » « Notre Coran est notre constitution!« , « Pas de constitution sans la charia« , criaient les manifestants, appartenant en majorité à la mouvance salafiste. »Ni laïque ni scientifique, la Tunisie est un Etat islamique », chantaient-ils aussi. La charia, « source principale de législation »Femmes d’un côté, hommes de l’autre, ils brandissaient des drapeaux noirs de l’islam mais aussi quelques drapeaux tunisiens. La foule grossissait peu à peu après la fin du prêche

L’appel à la « manifestation du vendredi pour soutenir la charia », la loi islamique, a été lancé par plusieurs groupes islamistes et de la mouvance salafiste. Elle se déroule alors que les constituants ont commencé à travailler à la rédaction de la constitution de la Tunisie. La référence à la charia comme « source principale de la législation », réclamée par les islamistes, suscite d’âpres débats au sein de l’Assemblée, élue fin octobre et dominée par le parti islamiste Ennahda. »Fausses idées sur le salafisme »

 « Nous sommes ici pour réclamer pacifiquement l’application de la charia dans la nouvelle constitution. Nous n’imposons rien avec la force au peuple tunisien, on veut que le peuple lui même soit convaincu de ces principes », a déclaré Marouan, un commerçant de 24 ans.

« Les médias véhiculent de fausses idées sur le salafisme qui aurait recours à la violence et nous disons clairement que nous sommes contre toute forme de violence et n’imposerons rien avec la force », a-t-il ajouté.

Source: http://tunisie-secret.over-blog.com/

19/03/2012

Invasion islamiste: des preuves comme s’il en fallait…

Mayotte: 101e département « Français »…

.

Rien qu’un document à bien lire, à bien »éplucher ». Avec son commentaire, bien sûr.

Une preuve irréfutable que « d’en haut », on laisse l’islamisme se répandre et s’étendre; comme un cancer.

Et là, aucun traitement, la « maladie » avance sournoisement sous les yeux des Français qui n’y prêtent pas trop attention.

Il reste pourtant un espoir: la Résistance »… Les Français (certains Français) se sont toujours battus contre les envahisseurs. Et ont toujours gagné.

Les islamistes cherchent le combat, l’affrontement. Ils pourraient bien être satisfaits, d’ici peu… Laissons passer les élections.

Mais qu’ils ne croient pas qu’ils vont gagner.

FDF

.

Voyez ici:

Maoulid

.

La France disposée à recruter des enseignants tunisiens de la langue arabe…

Ca doit pas être pour enseigner la langue française, à mon avis. Ils nomment ça de la « dynamisation »… Moi, je nomme ça de la soumission à l’islam et un coup de pouce à l’islamisation de notre France… Et l’on veut nous faire croire que ces enseignants viennent pour parfaire leurs connaissances de la langue française pour en faire bénéficier les tunisiens du bled…

D’autres idiots vont appeler ça de l’intégration. Le problème est que ce sont nous, les sous-chiens, qui allons devoir nous intégrer…

Et ça, foi de FDF: JAMAIS !!!

FDF

.

Boris Boillon déclare: La France disposée à recruter des enseignants tunisiens de la langue arabeL’ambassadeur de France en Tunisie, Boris Boillon a fait part, mercredi, de la disposition de son pays à renforcer le recrutement d’enseignants tunisiens de la langue arabe pour exercer dans des écoles, lycées et universités françaises.
  Le diplomate français qui s’exprimait, lors d’un entretien avec le ministre de l’Education, Abdellatif Abid, a précisé que cette décision s’inscrit dans le cadre de la dynamisation de l’initiative du Président français Nicolas Sarkozy en 2008, proclamant “la France, Forum de la langue arabe” et de la consécration de la volonté de son pays de s’ouvrir sur les langues vivantes étrangères de manière à renforcer la diversité culturelle et civilisationnelle.La rencontre a permis, en outre, d’examiner la possibilité de réviser les méthodes d’enseignement de la langue française en Tunisie. L’ambassadeur français a fait part de la volonté de son pays de renforcer le jumelage entre les académies françaises et les commissariats régionaux de l’éducation en Tunisie ainsi que l’échange de délégations d’enseignants.Boris Boillon a, en outre, exprimé la disposition de son pays à créer un institut de formation Tuniso-français visant à permettre aux enseignants tunisiens de consolider leurs aptitudes pédagogiques, professionnelles et cognitives et de saisir les opportunités d’emploi à l’étranger.Pour sa part, le ministre de l’Education a mis l’accent sur la nécessité de réviser l’approche de la coopération en matière d’enseignement de la langue française dans les établissements éducatifs en Tunisie.Il a, également, souligné l’importance de dynamiser la coopération en vue de tirer profit des compétences tunisiennes exerçant dans les pays francophones..Source: http://www.letemps.com.tn/Merci à DG…

Ah ça ira, ça ira, ça ira…

Méluche a pris la Bastille… Sans culotte…

FDF

.

LA BASTILLE A MELENCHON, PIÈGE A TONTON

                     A bas les privilèges!!

            Mélenchon, à la tête de ses sans-culottes qui ne manquent  d’aucun culot, a repris à lui tout seul la Bastille médiatique.

           C’est un évènement hystérique!

            On aura tout vu, même la reconquête marcheuse d’un  symbole qui n’appartient à personne sinon à l’histoire de France,  que Mélenchon le tout premier malmène par son tri sélectif.  Robespierre rond de cuir est de retour,dans son fauteuil sénatorial  que pousse tout un peuple dit de gauche venu en car, rouge  d’excitation pseudo-plébéienne.

          Quel mauvais cinéma! Ce n’est pas la Bastille qu’il faut  prendre, c’est la nuit du 4 Août qu’il faut renouveler!

         Virer tous ces incapables verbeux voleurs de symboles qui depuis  des années plombent la France de dettes, de déficits,  d’immigration ruineuse, d’abandon des frontières, de main-mise  des banques, de prébandes de toutes sortes, de copinage, de    confiscation de toute vie démocratique!

         A bas les privilèges dont le tout premier,le jeune sénateur  socialiste élu à trente cinq ans Mélenchon, profite depuis des  lustres sans  passer la main.

         Trente ans de parti socialiste, celà rend forcément  révolutionnaire, tranquillement révolutionnaire.  Un féroce de la  force tranquille, le Mélenchon à tonton qui prône l’insurrection  civique!

        Les communistes et le civisme, ça fait froid dans le dos. C’est  beau comme une tête de guillotiné que le vent ballotte à la  lanterne! 

       Si sous les pavés il y avait la plage, sous les lieux de rendez-  vous, il y a le gag: Mélenchon à l’Opéra Bastille, Hollande au cirque d’hiver! La société du spectacle s’affiche!

      La ballade des bobos heureux à la Bastille c’est bien, sauf que la Bastille n’existe plus.

      En revanche, les privilèges existent toujours aussi sûrement  que le mois d’Août dans le calendrier. A se tromper de symbôle,  on se trompe de vérité. Il faut abolir les privilèges de la  République, qu’on  ne finirait pas d’énumérer dans tous les  domaines. La prise de la Bastille aujourd’hui, c’est du Disneyland  politique, l’abolition des privilèges, c’est le réel.

      Pourquoi députés et sénateurs touchent-ils une sorte de  chômage s’ils ne sont pas réélus?

      Pouquoi les juges ne sont-ils pas responsables?

      Pourquoi l’URSSAF peut-elle se fabriquer des titres à elle même?

      Pourquoi la CGT a-t-elle des châteaux?

      Pourquoi les subventions pleuvent toujours sur les mêmes?

      Pourquoi Nicolas Sarkozy nomme-t-il tous ses amis au conseil  économique et social? 

      Et ainsi de suite!!!

  Faisons de la nuit du 4 Août un évènement essentiel enfin  célébré. Rejoignez le mouvement national pour l’abolition des  privilèges modernes. La vrai Bastille est là, l’autre n’est que pastille pour révolutionnaire enroué.

Gilbert Collard

.

Source: http://www.gilbertcollard-leblog.com/

.

Lentement mais sûrement, l’Allemagne met la main sur l’Europe.

La revanche du « petit nerveux à moustaches » ?

Analyse cinglante mais bien réelle de la situation…

FDF

.

Carnaval de Cologne- février 2012…

.

Jean-Michel Quatrepoint : « Comment Berlin pilote l’Europe »

Depuis la crise des dettes souveraines et le psychodrame hebdomadaire sur la dette de la Grèce, les citoyens de la zone euro ont compris que le centre du pouvoir ne se situait plus à Bruxelles, encore moins à Rome ou à Paris, mais bel et bien à Berlin.

Certes, le duo Merkel-Sarkozy tente de donner l’impression que le couple franco-allemand fonctionne encore à parité. Rien n’est plus faux. En réalité, depuis l’adoption des traités de Nice, puis de Lisbonne, les Européens, à commencer par la France, ont accepté cette montée en puissance du leadership allemand. Ces traités, rappelons-le, mettaient fin à l’un des principes de base de la Communauté européenne. À savoir, la parité entre les grands pays européens, tant au sein du Parlement que de la répartition des voix au Conseil européen

En acceptant que l’Allemagne, réunifiée et forte de ses quatre-vingt millions d’habitants, ait plus de sièges et plus de voix dans certaines autres instances européennes, on lui reconnaissait, de facto, une prééminence. Dans l’Europe de Lisbonne, la France ne pèse plus que les trois-quarts de l’Allemagne.


Jean-Michel Quatrepoint
Vidéo sur http://fortune.fdesouche.com/273862-jean-michel-quatrepoint-comment-berlin-pilote-leurope

Merci à DG…

18/03/2012

Au sujet de la famine en Afrique…

Quelques vérités pas bonnes à dire… Mais ce sont des vérités et de la simple logique…

FDF

.

 À l’heure où nous voyons en boucle sur toutes les chaînes de TV l’appel de l’Unicef concernant la famine dans la corne de l’Afrique, il est bon de rappeller que les pays de l’Afrique concernés sont majoritairement musulmans mais que tous ces frères sont en guerre fratricide et chassent leurs frères, les laissent mourir de faim sans état d’âme.

Que font les pays voisins… musulmans de Surcroît ? RIEN, et le Croissant Rouge (équivalent de notre Croix-Rouge)…RIEN. Mais c’est à nous de donner… Il manque 1 (et pas 2, ni 3) milliards d’euros…

Peut-être qu’au lieu de construire des hôtels de luxe, d’acheter des 4/4 ou de faire des patinoires dans le désert, il faudrait que les riches de chaque Émirat ou autre pays ouvrent leur porte-monnaie au lieu de demander aux ouvriers des méchants pays occidentaux d’ouvrir le leur… Et si chaque musulman d’Europe et d’ailleurs donnait un euro pour l’Afrique, voilà un geste qui le conduirait certainement au Paradis ! Voilà des décennies, si ce n’est plus, que ces pays sont dans la misère et, régulièrement, on nous matraque avec des images terribles de populations qui sont appelées à disparaître ! Femmes et enfants sont mis en avant afin de nous culpabiliser un peu plus, et ceci dans le but de nous soutirer de l’argent.
Des femmes musulmanes qui, avec leur croyance, font plein d’enfants alors qu’elles savent pertinemment qu’elles ne pourront les nourrir ! ! ! Peu d’hommes dans ces reportages… pourquoi, alors que ces géniteurs engrossent leur harem et des gamines à peine pubères, ne sont-ils pas conscients et responsables de leur folie ?

Deux mille ans de retard et une religion aveugle font de ces peuples des condamnés pour l’éternité. Croyez-vous encore que c’est de notre faute et que nous devrions nous sentir responsables de tant de misères ?
Lorsque, dans un pays, il y a plus de balles de fusil que de grains de riz, nul ne saura jamais rien changer malgré toute la bonne volonté et tout l’argent du monde! C’est triste mais hélas bien réel !

Source: Facebook

Mosquées vandalisées et coran dans les toilettes en Tunisie…

Tiens? Je croyais qu’ils utilisaient des cailloux, moi, pour leur toilette « intime »:

« – Votre Prophète vous a tout appris, même en ce qui concerne les excréments.
Il répondit :
– Oui. Il a nous a interdit de faire face à la Qibla au moment de déféquer ou d’uriner et de nous nettoyer
avec la main droite, avec moins de trois pierres ou avec du crottin ou un os. ” (récit de Salman al Farsi,
Dawud I 7). »

FDF
.
Photo d’illustration…
.

Des actes ignobles ont été commis dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 mars dans la ville de Ben Guerdane au sud de la Tunisie, rapporte l’agence officielle TAP.
Des mosquées de la ville ont été vandalisées et des livres de coran ont été retrouvés, déchirés, dans les toilettes.
Des œufs ont par ailleurs été jetés sur l’enceinte de la grande mosquée de la ville.

En réaction, une marche pacifique a été effectuée samedi 17 mars 2012, dans la matinée, et a regroupé, des habitants de la ville, des imams, des représentants de partis et d’ONG.
On a appelé à ne pas répondre à ce genre de provocations et à les ignorer.
On précisera que la Tunisie n’a jamais vu de tels actes se produire par le passé.

Source: http://www.businessnews.com.tn/

Halal et financement du terrorisme.

On re-cause un peu du halal ? Car le commerce halal ne sert pas uniquement pour le financement des mosquées. C’est parti !!!

FDF

.

Un reportage du réseau américain CBN News  :

 
Vidéo de 5 min à voir sur http://www.postedeveille.ca/2012/03/halal-et-financement-du-terrorisme.html

Merci à DG…

Une élue UMP qualifie le Quai d’Orsay de « maison bourrée d’Arabes déguisés » !

Et on dit quoi à cette élue, concernant ses propos? Ben rien; c’est une élue; de la majorité, en plus…

FDF

.

« Un racisme à visage découvert. Reçue au ministère des Affaires étrangères pour organiser une soirée de soutien à Israël, Nicole Guedj, ex-ministre et membre du bureau politique de l’UMP, a dénoncé la politique étrangère de la France en stigmatisant l’identité arabe. La preuve en images. « (Oumma.com).

.

C’est la saint Cyrille…

Et c’est surtout un jour de repos, pour moi. De toutes façons, je ne connais pas de Cyrille pour aller lui souhaiter sa fête.

Donc, pour moi, c’est dimanche avant tout. Et le dimanche, FDF hiberne…

Grasse mat, coeur réglé sur 12 pulsations à la minute, température du corps: 30 degrés, utilisation du cerveau: maximum 5 neurones au plus violent de la journée…

Alors, je vous souhaite un bon dimanche et à plus tard… Soyez sages.

Rectif: j’irai quand-même lire vos commentaires; on ne sait jamais… Des fois qu’il y ait une « urgence »…

FDF

.

17/03/2012

Vient de paraître : « L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle » par le Dr Jean-Claude Pérez…

Voici un ouvrage qui devrait être très intéressant…

FDF

.

« L’arabo-islamisme prétend imposer la charia à toute l’humanité. En mettant en œuvre des techniques de guerre révolutionnaire utilisées en Algérie de 1954 à 1962 et au-delà »

Entretien avec le Dr Jean-Claude Perez

Propos recueillis par Fabrice Dutilleul

Quel rapport entre votre combat passé pour l’« Algérie Française » et la situation actuelle, un demi-siècle plus tard ?

Tout d’abord que je ne confonds pas la religion musulmane avec l’arabo-islamisme. Ceci précisé, reconnaissons que le monde actuel est en train de vivre le développement d’une révolution universelle : la

. Cet arabo-islamisme prétend imposer la charia à toute l’humanité en mettant en œuvre des techniques de guerre révolutionnaire utilisées en Algérie de 1954 à 1962 et au-delà : assassinats, actes terroristes, enlèvements d’hommes et de femmes. Actes terroristes qui, au lieu de provoquer un raidissement défensif et offensif des occidentaux, génèrent une attitude de capitulation devant ces nouveaux conquérants. COMME CE FUT LE CAS EN ALGÉRIE. Il est à redouter ou à espérer qu’une nouvelle OAS, internationale cette fois(*), ne se structure un jour dans le but de libérer le monde d’une soumission programmée de l’univers aux exigences des « Épitres jihadiens. »

(*) L’Organisation Armée Secrète s’opposa par les armes à l’abandon l’Algérie française. Le Dr Pérez en fut un des responsables.

Restez-vous toujours aussi anti-gaulliste ?

Plus que jamais. Car l’évènement souche des drames actuels et futurs, l’incertitude que connaît la nation française, l’appauvrissement indiscutable de celle-ci, le comportement invasif d’émigrés animés d’une volonté de conquête, est illustré par la capitulation de De Gaulle à Evian, le 18 et le 19 mars 1962. Capitulation devant le pire ennemi qui ait jamais attaqué la France depuis le début de son histoire.

Vous imputez, avec insistance, l’abandon de l’Algérie française à une volonté du capitalisme financier international. Éprouvez-vous aujourd’hui encore, une conviction identique ?

À nouveau, je réponds « Plus que jamais ! ». De Gaulle fut un instrument de luxe utilisé par le capitalisme financier pour tirer une balle dans la tête de l’Algérie française ou plutôt une balle dans la tête de la France sud-méditerranéenne, dans le but d’augmenter la valeur ajoutée produite par les investissements du capital financier. Dans la meilleure hypothèse pour lui, on doit affirmer qu’il était animé d’une vue à court terme. Car il ignorait, en particulier, que ces capitalistes étaient loin d’être des génies. Ils capitulent eux aussi, désormais,  en se soumettant à l’argent liquide des grandes banques arabes.

Comment mobiliser l’Occident contre ce processus invasif et mortel ?

Notre envahisseur actuel ne parle que de Dieu et de sa méthode pour nous soumettre. Notre volonté ou plutôt notre aspiration à respecter le message divin, tel que je l’interprète en tant que chrétien, ne m’oblige pas à capituler. Je ne suis résigné que devant l’inéluctable de la mort et de la séparation avec des êtres qui me sont chers.

Mais j’affirme que la défaite de l’Occident n’est pas inéluctable. Loin de là. Il suffit que le monde chrétien affirme sa volonté de vivre en tant que tel. Il suffit que le monde chrétien refuse l’anéantissement que l’on veut lui faire subir.

Pour cette lutte, il n’est pas inutile, bien au contraire, de connaître les motivations et aspirations des combattants de l’OAS. L’OAS qui, grâce à quelques centaines de combattants, a essayé de contrecarrer les agissements de De Gaulle, agent occasionnel et déterminant de l’arabo-islamisme fondamentaliste. En dernière analyse, l’évènement souche du drame que connaît le monde aujourd’hui, c’est la défaite de la France gaulliste en Algérie.

Votre dernier livre, « L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle », entend nous faire comprendre ce que vous appelez « la conjuration permanente contre l’Occident chrétien » ?

Jusqu’à ma dernière heure, je manifesterai ma foi dans ce que nous avons tenté de défendre en Algérie, cette terre qui méritait un autre destin que celui auquel on l’a condamnée. Je manifesterai ma foi dans l’avenir de cet Occident, illustrée géopolitiquement par la péninsule européenne, de l’Atlantique aux États russes frontaliers de l’Afghanistan. 2014 s’illustrera comme une année d’importance majeure pour le destin de l’Occident, de l’Europe, et par voie de conséquence, de la France. Année de la désertion prévue de l’Occident en Afghanistan avec toutes les conséquences qu’aura cet abandon sur la dynamique révolutionnaire arabo-islamiste orientale et universelle.

L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle, Dr Jean-Claude Pérez, Éditions Dualpha, collection « vérités pour l’Histoire », 550 pages, 39 euros.

BON DE COMMANDE

Je souhaite commander :

… ex de L’assassinat de l’Algérie française, terreau de la conquête islamiste actuelle (39 euros)

(Également disponible les autres livres du Dr Pérez 🙂

… ex de Debout dans ma mémoire (26 euros)

… ex de Le sang d’Algérie (26 euros)

… ex de Vérités tentaculaires sur l’OAS et la guerre d’Algérie (26 euros)

… ex de L’islamisme dans la guerre d’Algérie (35 euros)

… ex de Attaques et contre-attaques (39 euros)

Frais postaux :

Destination France : 5 euros (1 livre)/6 euros (2 livres)/7 euros (3 livres ou plus)

Autres destination : 10 euros (1 livre)/15 euros (2 livres)/20 euros (3 livres ou plus)

Règlement à l’ordre de Francephi.

Nom : …………..…………………….

Prénom : …………..……………….

Adresse : …………..……………………………………………..

…………..……………………………………………………………

…………..…………………………………………………………….

…………..…………………………………………………………….

Code Postal : ………….……………..

Ville : ………….……………..

Téléphone : ………….….…………….……………..……

Adresse internet : ………….…………………………

à renvoyer à : Éditions Dualpha – Boite 37 – 16 bis rue d’Odessa – 75014 Paris – Tél. 09 52 95 13 34 – Fax. 09 57 95 13 34 – Mél. diffusion@francephi.com

Commande  par internet (paiement sécurisé par carte bancaire ou paypal) sur notre site http://www.francephi.com

Les Tunisiens réclament la charia !

Ils sont devenus fous !!! Même les femmes réclament la charia! Elles ne sont donc pas assez maltraitées… Qu’elles ne viennent plus se plaindre !

Pas possible autrement. Il faut vite leur fermer nos frontières, à ces malades  !

FDF

Et elles en redemandent…

.

.

Grande manifestation à Tunis pour la «charia»

Des milliers de Tunisiens se sont rassemblés vendredi devant le Parlement. Ils ont réclamé un Etat islamique régi par la «charia» (loi coranique) dans un pays longtemps considéré comme le plus laïque du monde arabe.

Brandissant des drapeaux noirs et blancs reprenant des versets du Coran, les manifestants par milliers exigent que la «charia» devienne le fondement de la nouvelle Constitution en Tunisie.

Brandissant des drapeaux noirs et blancs reprenant des versets du Coran, les manifestants par milliers exigent que la «charia» devienne le fondement de la nouvelle Constitution en Tunisie.
Image: Reuters

Brandissant des drapeaux noirs et blancs reprenant des versets du Coran, des manifestants, dans la capitale tunisienne, exigent que la «charia» devienne le fondement de la nouvelle Constitution en voie d’élaboration par les élus après «la révolution du jasmin» dont la Tunisie a été précurseur en janvier 2011.

A l’arrière de la foule figuraient des centaines de femmes scandant «Les femmes veulent l’application de la ‘charia’».

«Le Coran notre Constitution»

«Nous rejetons toute Constitution qui n’inclut pas l’islam comme la religion d’Etat», a déclaré Sandli Anouar, qui arborait une pancarte où l’on pouvait lire «L’islam est notre religion, le Coran notre Constitution».

Bien que les islamistes n’aient pas joué un rôle de premier plan lors du soulèvement qui a chassé le président Zine ben Ali du pouvoir, ils ont remporté les élections législatives et dirigent aujourd’hui un gouvernement de coalition. Le rôle de la religion dans la vie politique polarise depuis les débats politiques dans la Tunisie post-Ben Ali.

Certains députés islamistes veulent que la nouvelle Loi fondamentale cite la «charia» comme source principale de la législation. Les partisans de la laïcité s’y opposent et redoutent qu’en parvenant à leurs fins, les islamistes ébranlent la démocratie tunisienne balbutiante.

Ennahda pas présente

«Le peuple ne décide pas. La loi divine décide. Dieu interdit l’adultère, la corruption, l’alcool et pourtant il existe encore des lieux de vente d’alcool. Pourquoi ?», s’interroge Zouheir Achour, originaire du Kef. «Nous devons appliquer la ‘charia’ (…) Dieu gouverne, pas (le président Moncef Marzouki)».

Malgré la victoire d’Ennahda aux législatives d’octobre et la mise en place d’un gouvernement dirigé par ces islamistes modérés alliés à deux formations laïques, Ennahda a promis de ne pas interdire l’alcool ou d’imposer le voile aux femmes comme le redoutaient au départ certains partisans de la laïcité.

Ennahda n’a pas participé à la manifestation de vendredi, organisée par une coalition d’organisations religieuses intitulée «Front islamique», dont l’objectif principal est de plaider pour l’introduction de la ‘charia’.

Source: http://www.tdg.ch/

L’irruption du Qatar dans le capital de Lagardère n’est pas un cas isolé…

Et pas un hasard, non plus… L’invasion par la finance a commencé depuis longtemps.

FDF

.

Montage d’illustration….

.

Quand les fonds émergents s’invitent dans le CAC 40
Au cours des derniers mois, de nombreux investisseurs moyen-orientaux et chinois ont profité du repli des fonds anglo-saxons pour acheter des actions de grands groupes français.
Le PSG, le sponsoring du Grand Prix de l’Arc de triomphe, l’hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis, à Paris, et accessoirement la reprise du maroquinier Le Tanneur… Longtemps, les incursions du Qatar en France ont semblé se cantonner aux domaines du sport, de l’immobilier ou du luxe. Mais quelque chose a changé, fin 2011, lorsque le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) a franchi à la hausse le seuil des 10 % du capital de Lagardère, devenant au passage son premier actionnaire. L’événement n’a rien d’anecdotique. Il illustre au contraire un mouvement de fond, car le petit Etat gazier n’est pas le seul à s’intéresser aux entreprises françaises. Depuis quelques mois, le plus souvent de façon très discrète, d’autres investisseurs moyen-orientaux, mais aussi chinois, sont apparus au tour de table de grands groupes tricolores. Outre QIA – également présent au capital de Vinci via sa filiale Qatari Diar -, le fonds chinois Safe (State Administration of Foreign Exchange) a été l’un des premiers à passer à l’offensive : il est aujourd’hui actionnaire de Total et de GDF Suez. Plus récemment, le conglomérat chinois Fosun est devenu le premier actionnaire de Club Méditerranée, et, l’été dernier, le fonds CIC (China Investment Corp.) a réussi un coup de maître en prenant 30 % de la filiale d’exploration-production de GDF Suez…

Ce qu’on sait moins, c’est que, désormais, des sociétés de gestion d’actifs privés se positionnent aussi sur le marché. Ces acteurs-là ont pour vocation de faire fructifier l’épargne abondante de riches familles issues des pays émergents, et leurs placements financiers ne font que commencer en Europe. Signe des temps : une délégation de gérants de Bahreïn est venue à Paris l’automne dernier, dans le but clairement affiché d’identifier leurs futurs investissements boursiers. Un « road show » à l’envers, en quelque sorte. D’habitude, ce sont les sociétés qui font le déplacement pour vanter leurs mérites à leurs actionnaires potentiels. Cette fois, ce fut l’inverse : les riches visiteurs avaient souhaité rencontrer des représentants de Veolia, Safran, Alstom, Natixis, EADS, Bouygues, Arkema, Valeo, ou encore Bureau Veritas… Avec peut-être à la clef, de nouvelles prises de participation ?

Chez les acquéreurs potentiels, la discrétion est de mise. Elle s’explique assez facilement aux yeux de Bénédicte Hautefort, « partner » chez Euro RSCG, où elle est spécialiste des relations avec les investisseurs : « Le plus souvent, explique-t-elle, c’est parce qu’ils restent en deçà des seuils de 2,5 % ou de 5 %. » Ils ne sont donc pas obligés de déclarer leurs achats d’actions. « Mais, parfois, poursuit-elle, c’est parce qu’ils omettent de le faire… » Au risque d’être privés de vote… Ce qui est le cadet de leurs soucis, si l’on en croit Bénédicte Hautefort : « Ils ne voient pas là une sanction, dans la mesure où ce droit ne les intéresse pas. »

Mais, là aussi, les choses sont en train de changer : entré au tour de table de Vinci en avril 2010, à hauteur de 5,6 %, Qatari Diar n’a pas tardé à disposer d’un siège au conseil d’administration. Et chez Lagardère, il semble bien que QIA ait également l’intention de siéger à terme au « board » du groupe, ou d’une de ses filiales.

L’aubaine des turbulences boursières
Au sein des sociétés cotées, déjà ou potentiellement concernées, on affiche volontiers une bienveillance de principe à l’égard de ces nouveaux actionnaires. « Nos marchés sont planétaires, nous travaillons au Brésil et au Moyen-Orient. Si notre actionnariat épouse cette tendance, il n’y aurait rien là que de très logique », explique ainsi le porte-parole d’un groupe parapétrolier. Qui s’empresse de préciser que son capital reste principalement détenu par des fonds français, anglais et suisses !

Mieux vaut, en tout cas, se familiariser avec les noms de Jumeirah, Arcapita ou Changseng Global. Respectivement originaires des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de Chine, ces trois fonds d’investissement privés ont tous procédé, ces derniers mois, à des acquisitions de titres en France.

La tempête financière de l’été 2011 leur en a fourni l’occasion : à la faveur des turbulences boursières, d’importants échanges d’actions ont eu lieu sur la place de Paris. Sommés de réduire la voilure sur le Vieux Continent, les grands fonds d’investissement américains ont significativement réduit leurs participations dans les sociétés européennes, en particulier françaises. Entre juin et septembre, dans les enquêtes régulièrement réalisées pour identifier les actionnaires, la part des investisseurs anglo-saxons est tombée de 25 % à 15 %. Ce sont le plus souvent des investisseurs moyen-orientaux et chinois qui les ont remplacés. Une véritable aubaine pour ces fonds, qui disposent d’importantes liquidités, et qui ont pu se positionner alors que de nombreux titres avaient dévissé.

Sélectivité et spécialisation
Si les circonstances ont pu servir les intérêts de ces nouveaux acteurs, d’autres facteurs expliquent leur irruption soudaine dans le paysage. S’agissant des investisseurs moyen-orientaux, certains avancent les incertitudes liées au printemps arabe. En ces temps troublés, les familles fortunées de la région auraient souhaité diversifier leurs placements, en privilégiant des zones a priori plus stables, comme la France. Côté chinois, la vitalité des investisseurs s’explique autrement : les autorités de Pékin les encouragent en effet à sortir de leurs frontières, par le biais d’incitations fiscales. Plus d’une centaine de financiers sont désormais autorisés à prendre des participations un peu partout sur la planète, au travers de fonds appelés QDII (pour « qualified domestic institutional investors »). Il y a moins d’un an, ils n’étaient que vingt-cinq.

Qu’ils viennent de Chine ou des émirats du Golfe, la caractéristique de ces fonds privés est leur extrême spécialisation. Ainsi, le chinois CCB Global Opportunities vise les grands acteurs européens de l’énergie et de l’agroalimentaire. Tandis que Masdar, piloté à partir des Emirats arabes unis, est focalisé sur les énergies renouvelables. De son côté, Arcapita concentre ses cibles industrielles sur l’énergie et le traitement des eaux.

Leur seconde spécificité réside dans leur sélectivité, notamment pour les fonds moyen-orientaux. Leurs participations se limitent aux secteurs qui, selon leur grille d’analyse, conservent encore un avenir à l’échelle de la planète. Comme le précise Frédéric Bonnevay, associé chez Anthera Private Assets, où il conseille ces investisseurs dans leurs allocations d’actifs, « il ne faudrait surtout pas croire qu’ils sont prêts à acheter n’importe quoi, à n’importe quel prix ».

Ils sont d’autant moins enclins à le faire qu’ils sont aussi parfaitement au courant de l’environnement macroéconomique dans lequel se débattent les entreprises. Il ne leur a pas échappé, par exemple, que la France a de moins en moins de moyens pour financer, ou entretenir ses équipements d’infrastructure. Lorsqu’ils interviennent dans ces domaines, les fonds des pays émergents répondent clairement à un besoin. Qui d’autre qu’eux est aujourd’hui en mesure de mobiliser des dizaines de milliards d’euros pour financer des projets de long terme ? Tout porte donc à croire que les prises de participation d’acteurs chinois et moyen-orientaux – et sans doute demain indiens ou brésiliens -vont se multiplier. « Ces changements d’actionnariat sont profonds et durables dans la zone euro », prévient Bénédicte Hautefort. Qui met en garde les entreprises : « Autant s’adapter très vite, car la nouvelle donne a fait naître des attentes qui imposent des comportements nouveaux à l’égard de ces investisseurs. »

Vu sur http://fortune.fdesouche.com/

Merci à DG…

Rose mafia, magouilles Mélenchon-Hollande : comment peut-on voter pour de tels imposteurs ?

Bon à savoir avant de glisser le bulletin dans l’urne…

FDF

.

Hollande et Mélenchon représenteraient, selon les sondages, 40 % d’intentions de vote au premier tour. Si les journalistes, qu’on dit à 80 % de gauche, parlaient autant de ces scandales que du fameux bal de Vienne de Marine Le Pen, ou du dîner du Fouquet’s de Sarkozy, les Français voteraient-ils vraiment pour de tels imposteurs ?

Joël Locin est bien gentil, mais il ne faudrait tout de même qu’il nous prenne trop pour des imbéciles. Dans l’affaire de la magouille Hollande-Mélenchon, il n’y a pas un tricheur-menteur sans parole, et une innocente victime, il y a deux magouilleurs.

http://www.youtube.com/watch?v=2ffdju0DkYU&feature=player_embedded

Jean-Luc Mélenchon, dans cette transaction, avoue, comme Hollande, se foutre totalement du vote des militants socialistes, et se montre prêt à des accords de chefs de courants qui ressemblent à des partages de territoires de chefs mafieux. Ce qui le dérange, dans cette interview, n’est pas le viol négocié du vote des militants socialistes, c’est que la parole du parrain socialiste n’ait pas été respectée, et qu’il en soit la victime. On comprend mieux comment Martine Aubry a battu Ségolène Royal en 2008 : ses soutiens ont mieux triché que ceux de l’ancienne candidate à la présidentielle !

Quand il était au PS, le candidat de Front de gauche militait à la Gauche socialiste. On aurait pu attendre, de la part de militants qui se battaient pour un vrai socialisme, une autre attitude que celle des barons socialistes, souvent corrompus. Or, que constate-t-on, chez les principaux leaders de ce courant ? Certes, Méluche n’a jamais été confronté à une affaire de gros sous, et c’est à son honneur, mais il se montre prêt à magouiller un vote de militants avec Hollande.

Faut-il parler de Julien Dray et de ses différentes affaires, qui ont souvent impliqué Sos Racisme ? Faut-il parler de Marie-Noëlle Lienemann, qui fut dans l’équipe du maire d’Hénin-Beaumont Gérard Dalongeville, auteur du livre « Rose mafia », et qui a soutenu cet élu corrompu jusqu’au bout, comme l’ensemble de la gauche ? Faut-il parler d’Harlem Desir, condamné par le justice en 1998 ? Faut-il, même s’il n’a jamais eu d’ennuis judiciaires, oublier Corbière et de son logement social, dans Paris, avec 4000 euros d’indemnités mensuels d’élu, un salaire d’enseignant et une femme avocate ? Ils veulent prendre la Bastille ? Mais ils ne sont plus du côté du peuple depuis bien longtemps, ils sont du côté des possédants !

Ils sont du même moule que ceux qui avaient défrayé la chronique dans les années 1990, lors des affaires Urba, où un système quasi-mafieux, quand Henri Emmanuelli était le trésorier du PS, rackettait toutes les grandes surfaces qui voulaient implanter un magasin dans une commune. Bien évidemment, à l’arrivée, c’était le consommateur qui payait l’ardoise.
Ils sont du même moule que les Guérini, Andrieux, Bernardini et autres élus marseillais qui, selon les dires d’Arnaud Montebourg lui-même, avaient installé un système et des méthodes « dignes du grand banditisme ». Pour eux, seul une chose compte : qu’ils aient les moyens de faire de la politique, et que cela soit le contribuable qui paie les privilèges qu’ils s’octroient.

Dire que sans vergogne, ils ont osé jouer les chevaliers blancs contre Woerth, quand ils protégeaient, en leur sein, des Guérini ou des Dalongeville, et tous leurs obligés ! Dire qu’ils ont osé frétiller, lors de leurs primaires, sur la démocratie retrouvée du peuple français, pour 4,5 % d’électeurs, quand ils bourraient consciencieusement les urnes, lors de leurs élections internes, quelque temps auparavant.

Dire que Hollande mange avec BHL dans des restaurants qui coûtent deux fois plus cher que le Fouquet’s, et qu’ils continuent à se prétendre les représentants des plus pauvres !
Je sais par ailleurs que la droite sarkozyste ne vaut pas plus cher, et qu’ils n’ont pas davantage, pour nombre d’élus, le sens de l’Etat et de l’intérêt général que les voyous socialistes. Mais les Bédier-Dugoin-Woerth-Balkany sont pour la loi du fric et celle du plus fort, ils ne se réclament pas de la justice sociale, et ne prétendent pas donner des leçons de vertu à la terre entière, contrairement aux professeurs de vertu de la rue de Solférino.

Hollande et Mélenchon représenteraient, selon les sondages, 40 % d’intentions de vote au premier tour. Si les journalistes, qu’on dit à 80 % de gauche, parlaient autant de ces scandales que du fameux bal de Vienne de Marine Le Pen, ou du dîner du Fouquet’s de Sarkozy, les Français voteraient-ils vraiment pour de tels imposteurs ?

Paul Le Poulpe

SOURCE : http://ripostelaique.com/

Maroc: obligée d’épouser son violeur, elle met fin à ses jours…

Il y a des raisonnements que je ne comprends pas. Ce qui suit en fait partie. Dans certains pays du Maghreb, un violeur, pour échapper aux poursuites, doit épouser sa victime… Et parfois, ça vire au drame. Lire l’article ci-dessous.

Bienvenue dans le monde des tarés. Fiers de vous, les momos ?

FDF

.

Une jeune fille tient une photo d'Amina lors d'une manifestation à Larache.
Une jeune fille tient une photo d’Amina lors d’une manifestation à Larache. Crédits photo : ABDELHAK SENNA/AFP

Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l’avait violée. La jeune fille s’est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s’appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 9 mars, elle s’est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d’épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d’échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l’abrogation de «l’article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l’aspect législatif, c’est une affaire de mœurs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d’éducation à proprement parler et d’éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone L’Economiste.

 

Quelque 300 personnes ont organisé jeudi un sit-in, à l’appel de la Ligue démocratique pour les droits de la femme, devant le tribunal de Larache où le jugement entérinant le mariage de l’adolescente avait été prononcé. Un autre sit-in est prévu samedi devant le siège du parlement à Rabat.

L’émotion dans le pays a forcé les politiques à s’exprimer sur la législation de protection des femmes. Fait rare: le gouvernement a largement consacré sa réunion hebdomadaire à l’examen de ce drame. «Cette fille a été violée deux fois, la dernière quand elle a été mariée», a déclaré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khelfi. «Il faut étudier d’une manière approfondie cette situation avec la possibilité d’aggraver les peines dans le cadre d’une réforme de l’article du code pénal. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame», a-t-il ajouté.

«Un débat pour réformer cette loi»

La seule femme ministre du gouvernement islamiste, Bassima Hakkaoui, responsable du portefeuille de la solidarité, de la femme et de famille a reconnu un «vrai problème» et préconisé un «débat pour réformer cette loi», sur la chaîne de télévision publique 2M. «C’est un cri de la société», a lancé une ex ministre, Nouzha Skalli, qui occupait le même poste dans le gouvernement précédent. Les deux femmes s’exprimaient sur la chaîne publique qui, fait rare, y consacrait jeudi la quasi totalité de son journal de la mi-journée. «La loi considère la mineure violée comme une criminelle bien qu’elle soit victime de la violence», a dit Nouzha Skalli, regrettant «l’absence de protection en faveur des mineurs». «Il faut réformer le code pénal afin de l’adapter à la nouvelle constitution qui interdit la violence contre les femmes et assure l’égalité des sexes», a-t-elle ajouté. Dans la loi marocaine, le viol est considéré comme un délit, et est punit au maximum de 5 ans de prison. le violeur a la possibilité de choisir entre l’emprisonnement ou le mariage avec sa victime.

Dans de nombreuses familles où le poids de la tradition et de la religion est très fort, la perte de la virginité hors du mariage est considéré un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés, avec la contribution de la justice, pour que les filles violées épousent leur agresseur. Le Maroc n’est pas le seul pays du Maghreb dans cette situation. En Tunisie et en Algérie également, si la victime épouse son violeur, celui-ci échappe aux poursuites.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Version 2: Je suis patriote donc je ne voterai pas pour…

Version « améliorée » de ce billet publié récemment…

FDF

.

Une liste non exhaustive d’élus PS avec quelques PCF, PRG et autres EELV mis en examen ou condamnés:

http://pierre.parrillo.over-blog.fr/article-liste-des-elus-ps-et-de-gauche-condamnes-98170356.html

Je ne voterai pas pour François Hollande parce qu’on ne voit pas comment un élu qui gère depuis 4 ans de manière si catastrophique un département: la Corrèze pourrait diriger la France et ses plus de 90 départements autrement qu’en l’entraînant vers la ruine et le chaos. Il est bien évidemment totalement discrédité.

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

Je ne voterai pas pour François Hollande qui, élu président, n’aura cesse d’aller à Canossa Alger pour abaisser un peu plus la France dans des repentances à sens unique pour la période où la France a donné un nom à cette terre l’Algérie et y a apporté routes, voies ferrées, hôpitaux, agriculture, pétrole etc… Hollande c’est l’anti-France, la haine de la France. L’immense majorité des Pieds Noirs n’étaient pas de richissimes propriétaires terriens.

Cliquer sur l’image pour agrandir et lire le texte ou aller le lire à cette page:

https://francaisdefrance.wordpress.com/2012/03/06/saint-francois-hollande-lapotre-de-la-repentance/. Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande qui à peine élu n’aura cesse grâce au Sénat désormais sous majorité de gauche (encore une brillante réussite de Sarkozy) de donner le droit de vote aux étrangers avec toutes les conséquences désastreuses que l’on peut imaginer en provenance du lobby islamique. Décidément Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande

car il ne se cache pas d’être internationaliste donc ennemi de concept de nation. N’a-t-il pas déclaré dans cette vidéo que sa préoccupation première en tant que président ne sera pas de s’occuper de ses concitoyens. http://youtu.be/lSd_qoHcYSI à partir de 5:51

Plus anti-France que Hollande il n’y a pas.

http://ripostelaique.com/hollande-et-les-siens-naiment-pas-la-france.html

http://ripostelaique.com/christine-tasin-pourquoi-je-pense-que-le-pire-serait-larrivee-de-la-gauche-au-pouvoir-video-11.html

http://www.siel-souverainete.fr/umps/4-umps/18-francois-hollande-a-escroque-son-chauffeur-mohamed-belaid.html

François Hollande “dézingué” par Christine Tasin: http://youtu.be/lSd_qoHcYSI

Les amours hollando-mélenchonesques façon “je t’aime moi non plus”. La malhonnêteté de François Hollande dénoncée par Mélanchon ou les coulisses peu ragoûtantes du fonctionnement interne du PS: http://24heuresactu.com/2012/03/14/ps-melenchon-avoue-avoir-magouille-avec-hollande-video/

Comment les “éléphants” du PS piétinent allègrement Hollande par des propos assassins: http://www.dreuz.info/2012/03/les-leaders-socialistes-ne-veulent-toujours-pas-de-francois-hollande/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

flanby collabo

flanby collabo

Il y en a d’autres pour lesquels je ne voterai pas. Affaire à suivre prochainement sur ripostesita.

Comment l’État obtient le plus de nous…

Une petite distraction explicative…

Désolé, c’est en anglais mais sous-titré, quand-même…

FDF

.

.

Pillé chez: http://webresistant.over-blog.com/

Québec : mangez du poulet Olymel, financez une mosquée !

Comme chez nous, en France. Comme partout, d’ailleurs…

FDF

.

Le tout halal à votre insu !

Lire aussi sur le site français Observatoire de l’islamisation : Une centaine d’enfants français mourraient chaque année à cause de la viande halal. Extrait : «En refusant d’étiqueter la viande halal et en accordant une dérogation aux normes d’hygiène européennes pour l’abattage, le gouvernement français est responsable de morts qui pourraient être facilement évitées… s’il écoutait les scientifiques plutôt que les islamistes.»

Halal-Quebec-certificat
__________________

[…] L’équipe de l’émission Dumont le midi a révélé mardi que la totalité des poulets Olymel provenant de Saint-Damase sont abattus selon les rites musulmans.

Toutefois, selon l’entreprise, il est inutile de l’identifier sur l’emballage. «Ce n’est pas nécessaire», estime le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault, puisque « ça ne change rien à la nature du produit ». […]

L’Association des viandes halal, qui octroie les certificats d’authenticité, exige que des employés de religion musulmane participent tous les jours aux opérations d’abattage. «On a demandé à ces gens-là de mettre quelqu’un devant la machine avant de la mettre en route, de prononcer le nom d’Allah et de mettre deux ou trois personnes après l’égorgement pour voir s’ils étaient égorgés correctement», raconte le fondateur de l’Association, Abdelhamid Aouchiche. […]  

Sept autres entreprises se seraient ainsi conformées selon la liste fournie par l’Association, dont un autre géant, Maple Lodge. … Le distributeur des Viandes Métropolitain à Montréal, Samih Bahsoun, explique que pour réduire les coûts, les abattoirs qui font du halal convertissent toute leur production …. M. Bahsoun a d’ailleurs convaincu les anciens dirigeants de l’abattoir Avicomax de Drummondville de se tourner exclusivement vers le rituel d’abattage manuel, le plus strict de l’islam. «Ils mettent le logo halal quand c’est nécessaire, mais tous leurs poulets sont halal. Ça coûte moins cher de faire comme ça. C’est comme ça dans la plupart des abattoirs qui font du halal.»

Chez Olymel on nie catégoriquement que la religion soit utilisée comme critère d’embauche à Saint-Damase. … Il a toutefois admis verser chaque année «plusieurs milliers de dollars», de l’argent recueilli par les dirigeants de la Mosquée Abou Bakr Essedik, rue Jean-Talon à Montréal. […] Depuis mai dernier, l’organisme relève de la mosquée Abou Bakr Essedik dirigée par l’imam Mohamed Habib Marzougui. «Nous avons le contrôle de la majorité du marché du poulet au Québec», déclare l’imam, qui collecte des contributions annuelles et mensuelles aux abattoirs certifiés. […]

Source :  La viande halal à votre insu, Huffington Post-Québec, 13 mars 2012

Vu sur: http://www.postedeveille.ca/

Près de 1000 enfants assistent chaque semaine aux cours d’arabe et de religion de l’école coranique de la mosquée Al Ihsan, à Argenteuil.

Ca aussi, ça fait peur. Quoi de plus fragile que l’esprit d’un enfant qui est par nature corvéable et malléable…

FDF

.

Photo d’illustration.

.

Poussés par leurs parents, qui peuvent aussi profiter des enseignements, ces jeunes apprennent la langue et la religion de leurs grands-parents.

Les chuchotements des élèves résonnent sur le haut plafond du hall d’entrée de la mosquée Al Ihsan, à Argenteuil, dans le Val-d’Oise. Des dizaines d’enfants se sont tirés du lit ce samedi matin pour assister à quatre heures de cours de religion et d’arabe. Sous les regards attentifs du président de l’association qui gère la mosquée, Abdelkader Achebouche, et du directeur de l’école, Mourad Khoutri, quelques retardataires se pressent pour rejoindre les rangs des élèves. 

 « La ponctualité et la rigueur, c’est important. En plus de la religion, on enseigne aussi le civisme et la discipline » , insiste Mourad Khoutri. À 9 heures précises, les cours commencent dans les six salles de cours au premier étage du bâtiment.

Aménagée dans un ancien garage Renault, la mosquée Al Ihsan, la plus grande d’Argenteuil, peut accueillir jusqu’à 600 femmes et 1 500 hommes pour la prière. Comme un quart des 2000 mosquées françaises, elle dispose d’une école coranique, ouverte en 2002. Aujourd’hui, 970 jeunes entre 6 et 15 ans répartis sur six niveaux et près de 200 adultes suivent les cours dispensés le samedi, le dimanche et le mercredi matin par une quinzaine de professeurs. 

En France, ils seraient en tout 35 000 enfants à fréquenter une école coranique, d’après les estimations du rapport de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman. (IISMM) et de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) sur l’enseignement de l’islam.

Former de « bons musulmans »

Ce samedi matin, les élèves de l’école Al Ihsan ont entre 6 et 13 ans. Parmi les filles, mélangées aux garçons, environ une sur deux porte un foulard. Du bureau du directeur, on entend la rumeur assourdie des récitations du coran. Professeur de mathématiques dans un collège public dans la ville voisine d’Ermont, Moura Khoutri prend les choses au sérieux. Il présente fièrement un programme qui tient, pour chacune des deux matières, dans une grande chemise plastifiée orange. 

Les élèves viennent d’Argenteuil, mais aussi des autres villes des environs, parce que l’école a la réputation d’être « sérieuse et organisée »  insiste le directeur. Avec Abdelkader Achebouche, il a instauré des évaluations, un carnet de suivi pour chaque élève et il organise deux fois par an des réunions pédagogiques avec les parents.

Sur sa table sont étalés les manuels, conçus spécialement pour des élèves non-arabophones. En plus des chapitres sur les sourates du Coran et les hadiths (recueil des paroles et des faits du prophète de l’islam Mohammed), les ouvrages traitent des « bons comportements » ou des « relations humaines ». Alors que « dans les écoles publiques, ça se dégrade » , selon le président Abdelkader Achechouche, l’école d’Al Ihsan veut former de « bons musulmans », mais aussi de « bons citoyens ».

Enfants et adultes

Dans la classe d’éducation religieuse des « grands », la professeure, une étudiante en pharmacie, explique la signification du petit appel à la prière (Iqâma), repris en coeur en arabe, langue « originelle » du Coran. Pas évident pour ces jeunes issus de la deuxième ou la troisième génération d’immigrés. 

« Pour nos enfants, l’arabe est une langue étrangère,  explique le trésorier de la mosquée, Abdelkrim Aimouch, dont les enfants sont inscrits à l’école coranique. Les cours permettent de garder le lien avec la langue et la religion des grands-parents . »  

À la récréation de 11 heures qui marque une pause entre cours de religion et d’arabe, certains des jeunes élèves croisent leurs mères, qui suivent aux mêmes horaires un cours pour adulte. Parmi la vingtaine de femmes du cours de langue, Djamila déclare « venir en courant »  à l’école coranique : « mes parents ne m’ont jamais appris à lire ou écrire l’arabe. Pourtant, ce sont mes racines. »  

En suivant ces cours, elle peut aider ses enfants pour leurs devoirs d’arabe. Installée au premier rang, une autre jeune femme voilée de sombre se fait porte-parole de la classe d’éducation islamique : « nous avons compris qu’il y avait un vide dans notre compréhension de la religion. Ici, on cherche à approfondir nos connaissances. Pour ensuite pouvoir mieux expliquer l’islam aux autres. » 

Source: http://www.la-croix.com/

« Page précédentePage suivante »