Francaisdefrance's Blog

05/06/2012

Au coeur des législatives : l’identité nationale et l’unité laïque de notre société !

Posted on 4 juin 2012 by Empédoclatès – Article du nº 254 de Riposte Laïque

Dans le numéro 253 de « Riposte Laïque », notre ami Roger Heurtebise a parfaitement décortiqué la signification, et dans la forme, et dans le fond, du tract « anonyme » diffusé, à Henin-Beaumont, par les amis de Marine Le Pen et rappelant, à JL Mélenchon, sa propension à la négation de la Nation, son positionnement immigrationniste, son penchant à l’islamophilie irraisonnée…

Il reste que Marine Le Pen est passée, sur ce point, à côté d’un tract authentique (il faut bannir l’anonymat dans une campagne électorale, signe d’amoralité politique et de pusillanimité citoyenne, et ce n’est pas parce que le PS et le PC en sont friands qu’il faut les imiter…) où, sous un titre accrocheur du type » Peut-on voter pour Monsieur Mélenchon? », elle aurait présenté un montage de la citation « marseillaise » du matamore « Front de Gauche » ( « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb ») et des photos de la soirée du 6 mai dernier où les drapeaux algériens et étrangers fleurirent pour fêter l’élection de Hollande, pour conclure, en pied de texte et en gros: « Peut-on voter pour des négateurs de la Nation Française? », puis » Oui à la France avec Marine Le Pen »…ça aurait eu de la « gueule » et celle de Mélenchon en eût été toute tordue… !

Car la question de la France, de son identité, de ses valeurs républicaines et laïques, de sa souveraineté politique, est au coeur de la campagne des législatives, tout autant que celle du chômage, de l’euro, de la « dette » que les oligarchies financières veulent faire payer aux peuples et à leur travail…

D’ailleurs, les alliés du président se chargent, assidûment, de solliciter les nouveaux élus pour qu’ils entreprennent leur oeuvre de destruction massive de l’espace public, social, sociétal (et laïque) de notre République…

C’est ainsi que la CGT, la FSU, l’UNEF et les officines « sous-marinières » du PS mâtinées « gaucho-bobo-bien pensantes » (du type SOS racisme, MRAP ou Cimade) demandent instamment au premier ministre (1) d’entreprendre la régularisation de tous les immigrés illégaux qui hantent notre société, y cultivant toutes les formes de l’économie parallèle allant du travail illégal aux trafics en tous genres (drogue, prostitution, recel, mendicité…), spoliant les organismes sociaux, pesant gravement sur les budgets de l’assistance publique, aggravant le manque de logements! Bref, contribuant à rendre la vie des Français légalistes, qui travaillent et s’acquittent de leurs impôts, encore plus difficile…

Et ce sous la justification inepte qu’ils participeraient au fonctionnement de « pans entiers de l’économie » sans « prendre le travail » de quiconque… alors qu’il y a 5 000 000 de chômeurs et de précaires dans notre pays ! S’ils « travaillent », syndicalistes hypocrites et » bien-pensants droits de l’hommisme » odieux, c’est qu’ils sont taillables et corvéables à merci, souples et obligés, exploités honteusement…et remplaçables selon le bon désir du « patron » qui les emploie.

Et, en prime, ces syndicats et associations grassement nourris par l’argent public qui favorise leur nocivité, demandent qu’on leur accorde les moyens de s’incruster légalement dans notre société pour y poursuivre leur action érosive, véritable déni de justice politique et démocratique, véritable renversement des valeurs républicaines puisque ceux qui ont violé la loi se verraient récompensés! Sans oublier l’appel d’air que cela ferait sur tous les migrants de toutes les contrées de la Terre, appâtés par la manne étatique d’un pays à la dette abyssale, au chômage flamboyant, à l’insécurité publique chronique et sommé, par ces irresponsables dangereux, d’accueillir encore plus ces flux qui le déstabilisent!

On croit rêver…mais c’est un cauchemar! Car on n’oublie pas les envolées lyriques d’un Hollande cajolant ces masses « des banlieues » ( où se retrouvent mêlés immigrés légaux et illégaux) dans le sens du poil pour recevoir leur vote communautariste…les affirmations tout autant péremptoires qu’ineptes d’un Mélenchon accommodant l’Histoire à sa pitance électorale: « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb » ( pur appel à une « ethnisation » galopante de notre société), les demandes pressantes d’un Attali prêt à recevoir 300 000 immigrés par an ( les vagues d’illégaux suivront), les orientations immigrationnistes de l’Europe d’Amsterdam et de Lisbonne chère au coeur des nouveaux dirigeants et de leurs alliés.

D’ailleurs, foin d’hypocrisie…Leur volonté d’ouvrir les vannes de l’immigration est patente , marquée aussi bien par l’application sans restriction du droit du sol que par l’ouverture du vote aux étrangers…

Cette dernière intention est révélatrice du peu de cas que font de la Nation et de ses caractéristiques les « nouveaux dirigeants »…Donner (même partiellement…mais c’est un point de départ) le droit de vote aux étrangers, c’est permettre à qui n’appartient pas au pays, à son identité, à ses valeurs, à ses principes, d’agir sur le devenir de ce pays, ses choix, son mode d’organisation et de fonctionnement…C’est nier le principe de nationalité qui s’est historiquement construit pour lui substituer celui de l’appartenance à un groupe quelconque et hors du champ de la citoyenneté ( groupe du type « ethnie », « religion », « clan » …)…C’est instiller au sein du corps électoral de notre pays le vote communautariste où seule compte l’appartenance à la communauté au détriment d’une vision globale de la société, d’un travail sur ses formes d’organisation, d’une réflexion sur ses perspectives d’avenir… C’est, aussi, -et cela va dans le sens de l’Europe de Lisbonne et de ses pratiques mondialistes- déliter l’unité d’un peuple qui se reconnaît dans une nation pour le noyer dans un magmas informe où les forces mêmes de ce peuple s’estomperont …

Il est vrai que les « féodalités financières » qui ont imposé à la Grèce et à l’Italie des dirigeants issus de leurs rangs en faisant fi de tout vote, agissent en permanence pour effacer les effets de la démocratie là où elle existe et la remplacer par des structures de cooptation qu’elles domineraient, l’exemple de la « commission de Bruxelles » est là pour nous le rappeler… comme celui du bipartisme imposé partout pour interdire tout changement « de fond »!

Alors, oui, immigration tous azimuts, légale ou illégale…Droit du sol employé comme un cadeau de « bienvenu »… vote des étrangers…

La vision qu’ont les responsables qui viennent d’accéder au pouvoir de notre avenir est celle d’une Nation laïque et démocratique en voie d’extinction lente…feutrée…conduite par la musique doucereuse de leurs discours patelins et de leurs sourires de façade.

Pourtant, même le pire n’est jamais sûr…et le scrutin législatif à venir donne à chaque citoyen l’arme « absolue » de son bulletin de vote…

Face à tous ceux qui, dans les différentes circonscriptions, seront les faire valoir de la politique qui se met en place et est lourde de dangers, chaque citoyenne, chaque citoyen est à même de faire surgir l’antidote…et d’empêcher ces « oiseaux de mauvaises augures » d’avoir la majorité à l’Assemblée Nationale

Ce serait une grande chance pour notre République laïque et démocratique…Ce serait un grand bien pour la France…
Oui, la France!

le 01 / 06 / 12

Empédoclatès

1- -http://www.humanite.fr/m/article/0/497476

04/06/2012

Jacques Myard, député de la nation agressé verbalement par un musulman


COMMUNIQUE DE PRESSE
de
Jacques MYARD
Député Sortant, Maire de Maisons-Laffitte
Candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012

3 JUIN 2012



A/S : Incident de campagne , Sartrouville marché des Indes , 30 mai 2012

Certains d’entre vous m’ont fait part de leur soutien à la suite d’un incident de campagne survenu sur le marché des Indes à Sartrouville le Mercredi 30 Mai 2012 , afin que les choses soient claires je prends la liberté de vous préciser les faits .

Dans le cadre de la campagne des législatives Mercredi dernier je me suis rendu sur le marché des Indes en compagnie de Jacky Colonges , maire- adjoint de Sartrouville , Moïse Bangoura et Jean-René Clausier , conseillers municipaux de Sartrouville . Arrivés à 11 H nous garons la voiture et commençons à parler de manière très conviviale avec des passants et riverains , au bout de quelques minutes un jeune adulte en djellaba conduisant un scooter s’approche de nous et nous invective :

 » Vous n’avez rien à faire ici , ici c’est une terre arabe , c’est une terre appartenant aux musulmans , ce n’est pas une terre française , . Vous êtes des racistes , des sionistes , vous devez partir . »

Il ajoutait à l’adresse de ceux qui me serrait la main  » Ne lui serre pas la main il fait voter des lois contre les Arabes – allusion directe à mon action pour interdire le niqab ou la burqua – , si tu la lui serres la main je viendrai te bruler  »

Après un essai pour essayer d’établir un dialogue , mais en vain , nous avons continué à distribuer notre journal de campagne , cet individu continuant à nous insulter , à nous invectiver et à menacer les commerçants qui nous faisaient bon accueil ; de plus il insulta Moïse d’origine africaine en le traitant d’esclave.
Il convient de relever que nombre de personnes d’origine maghrébine baissaient les yeux face à ses invectives et menaces , à l’évidence elles avaient peur !

A aucun moment nous n’avons répondu à ses provocations , tant il est vrai qu’il recherchait l’affrontement , mais bien évidemment il n’était pas question de céder face à cet individu. A 12 heures après avoir distribué plus d’une centaine de journaux , nous sommes repartis suivi par cette personne qui continuait à vociférer .

Il allait de soit que nous ne pouvions laisser passer ces menaces et ces propos qui s’inscrivent dans les dérives communautaires islamistes radicales indamissibles sur le territoire national !

Nous avons en conséquence porté plainte ; grace aux indications fournies aux service de police , l’individu a été arrêté le soir même , le lendemain nous l’avons formellement reconnu.

Le parquet l’ a présenté au tribunal en comparution immédiate , l’avocat de la défense a demandé un renvoi du procès au 15 juin , renvoi qui a été accordé par le tribunal , mais il a été incarcéré .

Je tiens à remercier vivement les services de police de Sartrouville qui ont agi rapidement et surtout avec une grande compétence pour éviter tout incident lors de l’interpellation .

J’entends bien évidemment continuer à me rendre dans ce quartier où je suis allé à de très nombreuses reprises . Il n’est pas question qu’un quartier de la circonscription me soit interdit par quiconque !

 

Intifada à Vannes(56)

Merci JPL

Rappel: intifada veut dire guerre avec des pierres que l’on lance sur l’ennemi.

Etant présent à ces Assises Bretonnes sur l’immigration je peux témoigner que les racailles ont caillassé les gens rassemblés devant l’entrée  l’entrée de l’Hôtel au risque de briser des vitres. Il s’agit donc bien d’intifada, spécialité orientale désormais présente sur notre sol.

http://breizatao.com/?p=8617
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FjA8Pj5wu5Q

Addendum du 03/06/2012 :

Ouest-France : Vannes. Un débat sur l’immigration provoque une bagarre

Des habitants du quartier de Kercado et des participants à une conférence sur l’immigration se sont affrontés physiquement samedi soir à Vannes. […]

Les deux groupes vont se battre sur le parking de l’hôtel durant cinq minutes. Jusqu’à ce que la police arrive. Deux Vannetais seront soignés à l’hôpital pour des blessures légères. Un participant au débat a été incommodé par des gaz lacrymogènes. Ouest France

Addendum : Plus de précisions sur le site Breizatao (en attendant les vidéos / photos)

BREIZATAO – POLITIKEREZH (03/06/2012) De graves violences se sont déroulées hier soir à Vannes, devant l’hôtel où se trouvaient les conférenciers des Assises Bretonnes sur l’immigration. Une quarantaine d’islamistes avec à leur tête un converti ont tenté d’intimider les participants. Les militants d’ADSAV et de Jeune Bretagne ont repoussé les agresseurs.

Il était près de 19h00 hier lorsqu’une quarantaine d’islamistes ont commencé à s’amasser devant l’hôtel Mercure de Vannes où se tenait le colloque breton sur l’immigration auquel participait notamment Jeune Bretagne et ADSAV. Très rapidement les jeunes nationalistes et autonomistes bretons présents ont formé un barrage à l’entrée de l’établissement. Des cris appelant au djihad, à la mise en place de la chariah pour le pays breton et des menaces de mort sifflaient du côté allogène. Pris à parti, les jeunes Bretons présent ont riposté et chargé énergiquement l’agresseur étranger. Bilan : trois islamistes ont du être hospitalisés en urgence dans un état grave.

Il s’agit de la première grande violence inter-ethnique en région Bretagne. La police n’a dépéché que 3 hommes sur les lieux, étant totalement dépassée par les événements. Les clients de l’hôtel ont massivement salué l’action des jeunes Bretons.

Breizatao

« Ce samedi 2 juin, Pierre Cassen et Christine Tasin participent aux Assises bretonnes sur l’immigration à Vannes.

Soudain, l’hôtel où se tient la réunion est attaqué violemment par une quarantaine d’islamistes usant de bombes lacrymogènes et de pierres. La charge a fait un blessé dans les rangs des participants, mais le service d’ordre fut efficace et a repoussé l’assaut en causant quelques soucis à certains des agresseurs.

Les islamistes se sont regroupés à l’extérieur de l’hôtel. On attend l’intervention de la police, et bien sûr l’interpellation des casseurs.

Tout cela n’a pas empêché les travaux de se poursuivre.

Mais on peut s’étonner qu’en France, des islamistes agissent désormais comme en Tunisie par des méthodes d’intimidation et d’extrême violence.

Nous vous tiendrons au courant des suites de cette affaire, et publierons des images et des vidéos de l’agression dès que possible. »

Riposte Laïque

Assises de l’immigration à Vannes, le 2 Juin 2012 : Patriotes bretons vs Salafistes


Communiqué Jeune Bretagne, 4 Juin 2012

(lien vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=pDTJpOzq8gg)

Assises sur l’immigration : des paroles et des actes !

Le Samedi 2 Juin se sont tenues les assises bretonnes sur l’immigration, à Vannes, réunissant des orateurs issus d’organisations politiques différentes voire opposées.

Etaient ainsi invités à prendre la parole :

– Jean Claude Empereur, politologue et ancien élu local pour défendre le point de vue d’une véritable Europe, indépendante et souveraine.

– Christine Tasin, responsable de Résistance Républicaine qui a défendu une vision jacobine et républicaine de la lutte contre l’immigration

– Padrig Montauzier, animateur de la revue War Raok a lui présenté la vision indépendantiste bretonne de ce combat

– Philippe Milliau, au nom de Jeune Bretagne avait le rôle de donner une dynamique commune à ces points de vue puis d’animer et de modérer les débats chauds bouillants qui ont suivi.

Plus de 150 personnes issues de différentes organisations politiques (Adsav, Jeune Bretagne, Résistance Républicaine) s’étaient inscrites pour cet évènement.

Il est à noter que ces assises ont pu être suivies par des milliers d’internautes via la retransmission en direct sur les principaux sites partenaires.

Ces débats sur l’immigration et l’islamisation de notre continent et de nos régions auraient pu rester uniquement du domaine de l’échange et de la proposition: mais une dizaine de salafistes dans leur style physique et vestimentaire inimitable d’abord, puis une quarantaine de jeunes racailles excitées et équipées ensuite, ont décidé de confirmer par leurs actes ce que les intervenants décrivaient par la parole : notre territoire est en proie à des changements religieux et ethniques qui amènent de plus en plus de troubles sur tout le continent européen.

C’est ainsi que ces islamistes ont tenté de s’en prendre aux participants au colloque, et de forcer la porte de l’hôtel qui nous accueillait.

Devant l’inexistence de forces policières pourtant alertées à plusieurs reprises, il a fallu protéger les personnes ( clients de l’hôtel, et participants à la réunion privée) et les biens. Les jets de pierres ont obligé à établir une distance de sécurité nécessaire entre les racailles et l’hôtel.

Le service d’ordre et les patriotes bretons présents les ont ainsi fermement repoussé plusieurs fois, essuyant jets de pierres et usage de bombes lacrymogènes, avant que la police ne tente enfin de contenir les agresseurs.

C’est d’ailleurs une vraie interrogation : comment est-il possible, pour une ville comme Vannes, que seuls 4 fonctionnaires de police soient disponibles afin d’assurer la sécurité sur la voie publique ?

Le pire sera sans doute à venir dans les années qui viennent, le laxisme ayant manifestement pris le dessus sur la volonté de maintenir l’ordre public. Mais l’essentiel était ailleurs : ce samedi 2 juin, les bretons ont montré qu’ils étaient déterminés à rester maîtres chez eux et à ne jamais baisser la tête.

Ils ont montré qu’au delà des différences de conception qui sont biens réelles, lorsque des dangers mortels menacent, ils font et feront toujours front, pour protéger leurs familles, leurs peuples, leur civilisation.

En Bretagne comme partout en Europe, liberté, identité, sécurité doivent être intégralement préservées. Déjà les candidats de “ Bretagne nous avons foi en toi” se présentent aux prochaines élections législatives; dès l’été d’autres initiatives vont amplifier la dynamique qui vient de se mettre en route.

Contact Jeune Bretagne :

06-01-06-08-58 – jeune.bretagne@gmail.com – http://www.jeune-bretagne.com

14/04/2012

Le combat anti-halalisation continue et progresse… sur tous les fronts

Posted on 13 avril 2012 by Roger Heurtebise – Article du nº 246 de Riposte Laïque

Suite à mes articles sur les dangers multiples de la généralisation de l’abattage halal (1), j’ai reçu une vingtaine de réactions, j’ai pris des contacts ici et là, et tout cela converge vers une résistance de plus en plus grande à l’abattage « rituel », qu’il soit halal ou casher.

Je me dois cependant d’être tout à fait honnête envers vous. J’avais relevé plusieurs griefs contre la généralisation du halal : 1. Atteinte à la laïcité. 2. Atteinte à la liberté de conscience. 3. Souffrance animale. 4. Tromperie sur la marchandise et vente liée. 5. Risque sanitaire majeur (Escherichia coli… plus de 100 enfants morts par an !)

Or il est évident que selon la sensibilité de mes interlocuteurs, telle ou telle raison prend le pas sur d’autres. On retrouve également les classiques méfiances de certaines organisations de ne pas être instrumentalisées pour des combats qu’ils ne partagent pas. Les uns privilégient la souffrance animale, les autres les risques sanitaires, les troisièmes la laïcité…

Mais dans l’ensemble, il y a une convergence de fond pour condamner la généralisation de l’abattage halal ou casher et de la vente sournoise d’animaux sacrifiés rituellement et sans étourdissement préalable à des millions de Français et à l’insu de leur plein gré. Ce combat est donc devenu une cause nationale, n’en déplaise aux politiciens complices depuis Jean-Luc Mélenchon jusqu’à Nicolas Dupont-Aignan.

Je me dois donc de vous donner quelques nouvelles sur les actions en cours et des réactions que j’ai reçues.

La suite à cette page: http://ripostelaique.com/le-combat-anti-halalisation-continue-et-gagne-sur-tous-les-fronts.html

09/04/2012

Deux prélats catholiques dévoyés: Mgr Dubost et le père Roucou à l’UOIF

La suite a été empruntée au site Riposte Catho

Est-ce pour aller annoncer la Résurrection de Notre-Seigneur que Mgr Dubost l’évêque d’Evry, ,en charge des relations interreligieuses au sein de l’épiscopat, et le père Roucou le « responsable du service des relations avec l’islam » (pas avec les musulmans…) se rendront au congrès de l’UOIF lundi de Pâques ?

Pas certain : ils assisteront à une table ronde, intitulée « le dialogue intellectuel et culturel : un préalable pour un changement durable« , face à deux imams de l’UOIF, Azzedine Gaci et Tareq Oubrou. Mgr Dubost explique sa présence :

« depuis les événements de Toulouse et Montauban, je sens une grande nervosité et une peur chez les musulmans. Dans ces moments, il est important de montrer que des liens existent et redire les conditions de ces liens. Pour les créer, il faut le respect des lois de la République et la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte ».

NDLR nos réponses en rouge: « Pour les créer( les conditions de ces liens), il faut le respect des lois de la République et la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte «  . Mais Monseigneur vous ne nous ferez  pas croire que vous ignorez que l’islam, loin de n’être qu’une religion, est une juridiction avec sa loi la charia dont la CEDH Commission Européenne des Droits de l’Homme a dit clairement qu’elle était  incompatible avec une démocratie dans son arrêt du 13 février 2003 .Dès lors il est clair que si vous réclamez la liberté de professer en public et en privé l’enseignement de son culte, les musulmans enseigneront la charia incompatible avec une démocratie donc avec notre république. Désolé d’avoir à vous le dire Monseigneur mais les conditions de ces liens ne sont donc pas remplies et  ces parlotes islamo-catholiques où les seuls à faire un pas vers l’autre sont les catholiques sont inutiles voire contre-productives pour la religion catholique.

La suite à cette page: http://sitasecure.wordpress.com/2012/04/09/deux-prelats-devoyes-mgr-dubost-et-le-pere-roucou-a-luoif/

Le maire socialiste d’Angoulême cautionne une exposition-photo à la gloire du Hamas

Programmée dans le cadre de la Quinzaine culturelle de l’association Charente Palestine Solidarité, l’exposition Hamas de Frédéric Sautereau photojournaliste militant doit être présentée à partir de mardi prochain 10/4/12 à l’Hôtel Saint-Simon, mise à disposition par la mairie d’Angoulême.

Accueillir une expo photo consacrée au Hamas est bien vu dans certains milieux ou les terroristes de cette organisation sont présentés comme des victimes, alors que ce sont des assassins et des criminels de guerre.

Dans la nuit du 8 au 9 octobre 1942, 422 juifs sont arrêtés et rassemblés à la Salle Philharmonique d’Angoulême (actuellement le Conservatoire Gabriel Faure). Ils seront tous déportés vers Auschwitz.  Huit survivants en reviendront.

Aujourd’hui, la ville d’Angoulême honore des tueurs de Juifs : Le Hamas au nom de la sacro-sainte liberté d’expression.

Elle se défend sous couvert d’associations pseudo Juives comme l’Union juive française pour la paix et l’association juive La Paix Maintenant dont l’activisme gauchisant est anti Israélien, le tout orchestré par Charente Palestine Solidarité.

La mairie d’Angoulême pleure les juifs exterminés par les Nazis mais fait l’apologie du Hamas qui vise la destruction d’Israël.

Les élus de la ville d’Angoulême et Frédéric Sautereau ont-ils lu la charte du Hamas qui veut détruire Israel? J’en doute
http://www.amitiesquebec-israel.org/textes/charteham.htm

Le romantisme du Hamas a touché l’œil subjectif de Frédéric Sautereau.
Le photographe réussit une illusion d’optique jouant sur l’émotionnel pour tromper le système visuel humain (depuis l’œil jusqu’au cerveau) et aboutit à une perception déformée de la réalité.
Le « grand reporter » va donc pouvoir exposer ses petites photos à la gloire de cette organisation terroriste.

En les montrant sous un jour favorable, il fait l’apologie du terrorisme.
Que fait-il des centaines d’attentats du Hamas, des milliers de roquettes envoyées sur la population civile d’Israël ?
le Hamas est un parti nazi, reconnu comme mouvement terroriste par la France, l’Europe, les Etats-Unis, le Canada.

Ce groupe effectivement démocratiquement élu comme le fut Adolph Hitler ne dérange personne et encore moins le Maire socialiste d’Angoulême.
Cette exposition de la honte n’honore pas la ville et ses élus et ne peut qu’encourager les antisionistes pardon les antijuifs comme Mohamed Mera à passer à l’acte.
Qui ne pourrait se scandaliser à la vue de ces photos déchirantes, complaisamment mise en scène le plus souvent, de camps de réfugiés, de scènes de guerre et de misère, qui ne pourrait se scandaliser devant ce reportage propagandiste, qui ne pourrait se scandaliser devant ces témoignages de personnalités jouant de leur aura (le plus souvent supposée) pour diffuser des messages de haine (Hessel & co ).

La « cause palestinienne » est donc le mouvement à la mode, de quelques horizons que l’on soit, on trouve toujours un moyen de s’y raccorder et une raison d’y adhérer.

Servis par un plan de communication remarquable de la ville d’Angoulême, « les palestiniens » peuvent mobiliser un capital de sympathie sur leur cause et Frédéric Sautereau ne peut l’ignorer.

La « cause palestinienne » est devenue au fil des ans et des opérations médiatiques larmoyantes comme celle-ci, l’opium des bonnes consciences.
C’est d’ailleurs la seule cause à travers le temps et l’espace où l’on épouse plus la haine de l’adversaire que l’empathie pour l’allié.

Je rappelle au maire d’Angoulême, ses élus et au photojournaliste militant Frédéric Sautereau  que la propagande désigne un ensemble d’actions psychologiques influençant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d’une manière voulue.
De manière schématique, les photos de l’auteur se concentrent sur la manipulation des émotions, au détriment des facultés de raisonnement et de jugement.
Après avoir vu ces photos , il s’agit de pure propagande.
Cherchant à aiguiller les espérances de l’opinion publique, à modifier les actions des personnes ciblées car elle façonne la connaissance des personnes par n’importe quel moyen dont la diversion ou la confusion.

Lors d’une guerre, la propagande est utilisée pour déshumaniser l’ennemi et susciter la haine, le Hamas ne peut que s’en féliciter.
Les nazis ont largement employé des techniques de propagande pour la prise de pouvoir de Hitler.
Le futur dictateur fut appuyé en ce sens par Joseph Goebbels Docteur en philosophie et journaliste, devenu synonyme des mensonges et des haines que sont capables de diffuser les propagandes des États totalitaires.

Les photos de l’auteur ressortent davantage de la manipulation émotionnelle.
Un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, et admet plus facilement l’idée qu’on veut lui inculquer.

Je ne peux pas imaginer une exposition Photo à la gloire :
Des terroristes du Hezbollah qui en 1982 ont fait 248 morts américains et 55 morts français dans l’attentat du Drakkar au Liban.
Des auteurs de l’attentat Anti Français de Karachi en 2002 qui a fait 14 morts, dont 11 employés français de la DCNS (Direction des constructions navales).
Ou pourquoi pas d’Al-Qaïda  mouvement terroriste islamiste prônant le Djihad (la Guerre sainte) contre les mécréants : Juifs et Chrétiens.

Mais Peut être ces reportages seront les prochains prévus dans l’agenda du grand reporter militant Frédéric Sautereau toujours en quête d’une nouvelle médaille.

Dans une allocution au palais de l’Elysée le 22/3/12,  le président Nicolas Sarkozy avait précisé que des mesures seront prises pour réprimer « l’apologie du terrorisme » ou « l’appel à la haine et à la violence ».

Nous verrons…

Jean Vercors

ACTION

Copier/coller ce texte de Jean Vercors dans votre traitement de textes préféré, imprimez-le et envoyez-le à ce maire indigne Philippe Lavaud pour lui manifester votre réprobation.

Vous pouvez aussi envoyer un courriel aux Angoumois(es) que vous connaissez avec le texte de Jean Vercors comme message pour qu’ils sachent que leurs élus soutiennent le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d’Israel  pour qu’ils ne puissent pas dire qu’ils ne savaient pas.

Avec Google il est aisé d’obtenir l’adresse de la mairie d’Angoulême http://www.angouleme.fr/spip.php?article345. Vous pouvez aussi envoyer ce message aux élus d’Angoulême qui ont cautionné cette infâmie ainsi qu’à Frédérique Sautereau en allant sur son site http://www.fredericsautereau.com/ où figure un formulaire de contact accessible grâce à un lien « contact » en première ligne de la page d’accueil. Pour les courriels, si vous ne désirez pas laisser de trace (votre IP) utiliser la messagerie anonyme  http://anonymouse.org/anonemail.html

08/04/2012

Tariq Ramadan appelle les musulmans à la «résistance»

Tariq Ramadan est obligé de se démasquer. Pour lui les musulmans ne doivent pas s’intégrer. Au moins les choses sont claires. Il doit être déclaré persona non grata en France.

Par Jean-Marie Guénois Publié le 08/04/2012 à 13:43Réactions (171)

Tariq Ramadan samedi soir au Bourget pour le 29e congrès de l'UOIF.
Tariq Ramadan samedi soir au Bourget pour le 29e congrès de l’UOIF.Crédits photo : JACQUES DEMARTHON/AFP

Devant 40.000 fidèles réunis par l’UOIF au Bourget, l’intellectuel n’a pas ménagé ses critiques contre le gouvernement et a appelé les musulmans «à ne pas répondre aux attaques» mais à cultiver leur identité «française et musulmane».

Il demande à ne pas être applaudi. Orateur brillant, Tariq Ramadan, a tenu en haleine et sans note, samedi soir au Bourget, plusieurs dizaines de milliers de musulmans venus assister au 29° congrès de l’Union des Organisation islamiques de France (UOIF). Il en était l’invité vedette depuis que le gouvernement avait interdit la venue de six prédicateurs pour leurs propos explicitement antisémites. Il en était aussi l’invité controversé car le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a publiquement regretté, vendredi, qu’il soit maintenu à l’affiche, lui reprochant d’avoir défendu un «moratoire sur la lapidation des femmes».Les encourageant à ne pas céder à la «réaction», Tariq Ramadan, a plutôt appelé les musulmans qui l’écoutaient – hommes d’un côté, femmes, toutes voilées, de l’autre – et des milliers de fidèles debout au fond, à une forme subtile de «résistance». «Je vous remercie d’avoir tenu bon, a-t-il lancé, malgré les pressions et les accusations». Car «c’est aussi l’honneur de la France d’accueillir cette rencontre». Décochant cette première critique: «On ne peut pas se prévaloir de Voltaire pendant quatre ans et l’oublier à deux semaines de l’élection» invitant à «ne pas confondre la France avec ceux qui la représentent».L’intellectuel suisse, petit fils de Hassan al Banna, fondateur en 1928 des Frères musulmans en Egypte, a alors accusé le gouvernement de faire de la «surenchère» et de la «diversion» vis-à-vis de la «vraie crise économique», en misant, selon un «stratagème», sur les questions «de sécurité» qui sont pourtant «trop sérieuses pour être mises en scène». Posant en particulier la question du bilan pour les banlieues: «Qu’est ce qui a été fait depuis les émeutes de la banlieue en 2005 pour répondre au mal être, pas de travail, pas d’habitat?». Ou critiquant, sur le plan européen cette fois, le traitement «comme des animaux» des «charters de clandestins».Citant l’exemple du «Prophète» qui a plusieurs fois connu l’adversité, il a recommandé aux 40 000 musulmans présents, de se placer «toujours avec élégance» dans une sorte «d’exil» intérieur: «Eloigne-toi d’eux, dans un bel exil». Et de lier, par conséquent «la foi et la résistance», la foi qui a «une vue longue». Une résistance calquée sur la stratégie du fondateur de l’islam: «Pourquoi le Prophète a-t-il été si efficace à la Mecque?» a demandé Tariq Ramadan à l’auditoire. Réponse: «Parce qu’il connaissait bien la société» de cette ville. Et «qu’en France, vous avez à connaître votre société».

Appelant donc à la connaissance de l’islam pour en connaître «la lumière», à son étude approfondie, il a demandé aux musulmans présents de prendre «conscience de leur responsabilité»: «En France, il faut comprendre cela. Nous portons un dépôt, un message»: «l’islam est un et accepte toute les cultures». Mais «il va falloir résister» a-t-il prévenu. D’abord contre soi-même, son «égo», fustigeant alors «l’arrogance» mais recommandant la «dignité»: «Je reste moi-même». Mais aussi résistance contre l’adversité car «ils vont t’attaquer». Pour en déjouer les pièges: «Si vous répondez aux attaques, vous devenez l’objet de leur histoire». Résistance, enfin, pour un projet plus large: «Soyez à la fois ambitieux pour changer le monde et humble».

Savoir «acquérir les instruments des Occidentaux»

Développant toujours la comparaison avec la stratégie du Prophète, il a alors déconseillé la voie de la négociation avec les gouvernements. «Tu veux protéger ta communauté en parlant avec le pouvoir et avec les riches». Une fausse piste selon lui: «Soyez toujours du côté des opprimés, c’est le seul pouvoir qui compte». Il a donc invité à «ne pas perdre de temps» et à ne pas compter «avec ceux qui ont un pouvoir de cinq ans», qui manient «le mensonge» et «l’hypocrisie» mais à devenir des «citoyens libres et indépendants». Car, «c’est fini le temps où l’on vous parle comme à des enfants et où on vous regarde comme si vous étiez en voie de maturation».

Tariq Ramadan a alors appelé les musulmans à apporter «leur contribution pour tous les droits». «Il faut un discours musulman sur «les libertés», sur l’égalité homme femme – «il faut plus de femmes à l’UOIF» – sur le respect des jeunes». Mais aussi développer «l’esprit critique» car il faut «poser des questions» et savoir «acquérir les instruments des Occidentaux». Evoquant alors le moment «historique», de la «présence des musulmans en Occident», il a lancé un appel à «l’unité» de la «diversité musulmane» pour ne surtout pas importer le «conflit chiite-sunnite» en Europe.

Affirmant, en conclusion, un «non, sans condition à l’antisémitisme», il a critiqué une nouvelle fois «l’oppression» du peuple palestinien, «ce qui n’a rien à voir avec l’antisémitisme», a-t-il pris soin de préciser. Avant sa prière finale, il s’est moqué des «services de renseignements généraux» présents dans la salle, déclenchant cette fois, des applaudissements: «Rapportez bien au gouvernement ce que l’on a dit, vraiment, pas ce que l’on aurait pu dire».

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/04/08/01016-20120408ARTFIG00082-tariq-ramadan-appelle-les-musulmans-a-la-resistance.php

Quick « halal » : ouverture d’un 23e restaurant

N’oubliez pas que Quick appartient à la Caisse des Dépots et Consignations…Encore une victoire pour les collabobos…

Quick halal

Comme d’habitude avec l’islam, Sarkozy fait un pas en avant et se dépêche de faire 2 pas en arrière alors qu’il faudrait de la fermeté en continu.

Quick voit le halal en rose. Après la conversion au prétendu « halal » de 22 de ses restaurants qui perdaient beaucoup d’argent, le groupe français ne regrette pas son choix. La polémique de février 2010 provoquée, une fois n’est pas coutume, par Marine Le Pen lui a particulièrement profité. Les Quick « halal » eurent une couverture médiatique inespérée, en France et à l’international. Soit une campagne de publicité de plusieurs centaines de milliers d’euros, voire de millions d’euros.

2011 fut une année moins profitable. Le halalgate n’a pas épargné Quick, qui a choisi en toute connaissance de cause de se fournir en viandes certifiées par la SFCVH-mosquée de Paris d’une part et par l’ACMIF-mosquée d’Evry, soit deux organismes de certification qui n’emploient pas de contrôleurs qu’ils enverraient sur les sites de production et les sites d’abattage pour un contrôle permanent, systématique et indépendant.

En août 2011, le groupe Quick considéra l’un de nos articles (voir Quick « halal » : fin de partie pour les mosquées d’Evry et de Paris) relevait de la diffamation. Six mois plus tard, le géant du fast-food nous donne raison : les organismes de certification rattachés aux mosquées d’Evry et de Paris doivent être remplacés par celui de la mosquée de Lyon, l’ARGML.

Aujourd’hui, le prétendu « halal » fait partie du groupe Quick. Il n’est pas envisageable d’y renoncer. Mieux, un 23e restaurant devrait ouvrir dans les prochaines semaines. Il ne s’agira pas d’une nouvelle ouverture, mais de la conversion au halal d’un restaurant existant, celui de la ville de Saint-Denis, situé sur l’île de la Réunion. Ce changement ne devrait pas faire l’affaire des restaurants McDonald’s de l’île. Depuis plusieurs années, l’enseigne fait l’objet de suspicion, notamment depuis 2010 lorsque la communauté musulmane a appris que les fournisseurs des restaurants n’étaient autre que Doux et McKey qui a longtemps du reste fourni entre autres les Mcdo du Maroc, avec une certification délivrée par la SFCVH-mosquée de Paris.

Source: http://www.fn92100.com/article-quick-halal-ouverture-d-un-23e-restaurant-102955761.html

06/04/2012

Sarkozy: défend le métissage obligatoire devant un auditoire et l’identité devant un autre

Algérie, des musulmans bénissent Mohamed Merah et insultent Sarkozy

Ah si tous les bi-nationaux, comme ces Algériens, déchiraient leurs papiers d’identité français quel soulagement! mais ne ne faisons pas d’illusions ces gens vont se dépêcher de redemander des papiers à la France en prétextant  qu’ils les ont perdus et notre administration se mettra en quatre pour les satisfaire surtout que ce ne sont pas des autochtones. Préférence étrangère oblige.

04/04/2012

Le Bloc identitaire dépose un recours en référé pour demander l’interdiction du rassemblement de l’UOIF

Qu'est-ce que le Bloc identitaire ?

Communiqué  de presse du 4 avril 2012

Le Bloc identitaire dépose un recours en référé pour demander l’interdiction du rassemblement de l’UOIF

A  deux jours du rassemblement islamiste du Bourget organisé par l’Union des Organisations Islamiques dites de France, le Bloc  Identitaire vient de déposer un recours en référé devant le tribunal administratif de Montreuil afin de demander l’interdiction de cette manifestation.

Dans sa requête, le Bloc identitaire rappelle que l’UOIF entend porter atteinte, dans le cadre de son interprétation stricte du coran à des principes essentiels protégés tant par les  dispositions européennes, la constitution que les lois françaises que sont :

– le principe de laïcité et le droit de changer de religion ;
– le respect des femmes et le refus de toute violence conjugale        ;
– la distinction du spirituel et du temporel ;
– le refus de l’appel à la haine contre une personne en raison de son appartenance ou non appartenance à une religion  déterminée et de l’antisémitisme ;
– la condamnation du terrorisme comme mode d’expression

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: http://www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013
Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

Dernière nouvelle en date: Nouveau communiqué:

Communiqué de presse du 4 avril 2012 (suite)

Un référé liberté pour demander l’interdiction du rassemblement de l’UOIF
Face au refus de la justice de statuer sur sa demande d’interdiction du rassemblement islamiste du Bourget, le Bloc Identitaire dépose un 2ème recours !

Il n’aura fallu qu’une poignée d’heures au tribunal administratif de Créteil pour se déclarer incompétent à statuer sur le recours en référé déposé ce midi par le Bloc Identitaire visant à interdire le rassemblement islamiste du Bourget.

Cependant le combat juridique continue puisque le mouvement  identitaire a immédiatement déposé un nouveau recours, cette fois en référé liberté.

Le combat contre l’islamisation de la France, les candidats à la présidentielle en causent à la télé. Le Bloc le fait !

29/03/2012

Coup d’oeil dans le rétroviseur de la résistance depuis 2003 jusqu’à nos jours

Pierre Cassen à son meilleur dans ce journal des résistants du 28 mars 2012,  une verve et un humour ravageurs. C’est jubilatoire!

 

Plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme : un totalitarisme poisseux

Le : 28 Mars 2012

démarchetotalitaire racisme pland’action antisémitisme libertéd’expression

Les tueries (islamistes) de Toulouse et Montauban ont débouché sur un festival de bobards et d’intoxication « antiraciste », dans l’esprit de ce qui s’était passé à la suite des attentats contre la synagogue de la rue Copernic et de la rue des Rosiers : un phénomène sans surprise, quelques jours après la publication par le gouvernement de son plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

Pierre Milloz analyse ce plan pour Polémia.

_____________________________________________________________

Le gouvernement vient de publier son Plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

Comme on pouvait s’y attendre, il expose l’idéologie dominante, celle dans laquelle baignent les médias de l’oligarchie, celle des gouvernements et de la plupart des partis politiques.

Limiter la liberté d’expression au nom de l’antiracisme

Alors que l’opinion publique conteste de plus en plus la passivité des gouvernements face à un courant migratoire qui menace de submerger la nation, le Plan a pour objet de combattre cette contestation en invoquant les principes universalistes et en la qualifiant de « raciste ». Pour autant, il prétend en l’espèce n’avoir nulle intention de limiter la liberté d’expression. Il fait seulement valoir que celle-ci n’est garantie par la loi de 1881 que dans le respect de l’ordre public. Or, dit-il (page 9), l’extériorisation du racisme est attentatoire à l’ordre public, donc la liberté d’expression n’est pas menacée. (Il suffisait d’y penser.) Merci Orwell !

Orienter la répression vers la population majoritaire

Le Plan porte donc évidemment un jugement extrêmement favorable sur cette immigration : « L’apport des populations étrangères a constitué une chance pour la France », dit-il (p. 91), et, comme dans tous les régimes totalitaires à pensée unique, il entend en persuader les enfants : « Les programmes d’histoire doivent permettre aux enfants de le comprendre. » Cette chance pour la France se manifeste de diverses manières.

D’abord, les immigrés ne sont pas racistes (ce qui implicitement oriente la répression vers ce que le Plan appelle la population majoritaire – 76% du total) : « Il faut noter l’émergence récente de quelques cas de racisme dirigés contre des Blancs, mais cela reste pour l’instant relativement rare » (p. 53). Apparemment le ministre de l’Intérieur n’a pas eu connaissance de cet incident que son collègue chargé de l’immigration dénonçait en mars 2011 : « Quand, après le match de football Algérie-Egypte où la France n’est même pas concernée, 20.000 jeunes Marseillais, étrangers, français d’origine étrangère vont sur la Canebière brûler les drapeaux français, n’est-ce pas l’indice d’une difficulté ? » Mais le ministre de l’Intérieur est pardonnable, tant il est vrai que cet incident est passé relativement inaperçu, les médias n’ayant pas jugé bon de s’appesantir sur lui. Mais rien n’interdit d’imaginer le retentissement qu’aurait eu un incident au cours duquel 20.000 jeunes Français, d’origine française, seraient allés sur les Champs-Elysées brûler les drapeaux algériens…

Promouvoir la diversité à l’école : une démarche totalitaire ?

Echappant donc au reproche éventuel de racisme, les immigrés confirment qu’ils sont une chance culturelle pour la France. Cet atout offert à notre pays résulte aussi de leur effort incessant et inlassable pour la France : « les artistes, les écrivains, mais aussi les citoyens venus d’ailleurs ne cessent d’enrichir le patrimoine culturel de la France » (p. 99). N’est-il pas indiqué dès lors que l’on se tourne à nouveau vers les enfants pour les en persuader et seuls les esprits pervers feront à nouveau le rapprochement avec la propagande des régimes totalitaires dans les établissements scolaires : « la diversité à l’école » figure au programme national de pilotage qui « permettra de mieux prendre en compte la diversité » (p. 28).

Aider les étrangers même en situation irrégulière

En conséquence, les immigrés doivent être accueillis et aidés et, indépendamment des mesures nationales en leur faveur, on peut noter que le Plan rappelle (p. 85) que les étrangers même en situation irrégulière ont un droit à l’hébergement, qu’apparemment ils peuvent faire valoir en saisissant une commission de médiation (mais dans ce cas on distingue mal les conséquences sur leur présence en France. Peut-être l’obtention d’un hébergement vaut-elle titre de séjour ?).

La « diversité » contre l’assimilation

Les notations qui précèdent ont présenté l’attitude générale de bienveillance du ministre de l’Intérieur dans ce Plan. Cette attitude conduit à un paradoxe évident : d’une part, conformément à la doctrine officielle, le document insiste sur l’unicité du peuple français et le refus des communautés intermédiaires et, d’autre part, ne préconisant pas l’assimilation des étrangers, il entend « promouvoir la diversité ». Et de fait la défense et la promotion des diversités au sein de la nation française forment le leitmotiv du Plan, en réponse aux contempteurs de celles-ci, accusés de racisme.

Les caractéristiques de la population autochtone n’intéressent personne

En contrepoint on ne trouvera pas dans tout le document les mots : traditions françaises, population française, ethnie française, Français d’origine ou de souche. Bien sûr, on peut objecter que là n’est pas le sujet du Plan : pourtant, puisqu’il s’agit de populations étrangères dont il faut protéger les caractéristiques, ne serait-il pas normal que le document se préoccupât en même temps des caractéristiques des populations autochtones, celles qui reçoivent ? Il n’en fait rien, bien sûr.

Le défenseur des droits : des pouvoirs accrus par rapport à la HALDE

Telle est la tonalité du Plan. Si on en vient maintenant aux mesures, on notera que le document fait un rappel de toutes les décisions déjà prises dans le passé et propose pour les trois années à venir diverses mesures nouvelles dont la principale est la nomination d’un défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire aura la charge d’ensemble du dossier et sera donc appelé, d’une part, à revigorer certaines des mesures existantes et, d’autre part, à mettre en œuvre quelques autres, qui intéressent surtout les domaines de l’interdiction et de la répression, sujets auxquels on va venir maintenant.

En la matière, les pouvoirs publics s’autorisent toutes sortes de facilités et d’approximations, dont la description suscitera nombre d’observations critiques.

La Constitution en son article 1 est invoquée à l’appui de l’idée selon laquelle les habitants du territoire français ne peuvent faire l’objet que d’un traitement uniforme. C’est à tort : il est exact que la Constitution « assure l’égalité devant la loi sans distinction d’origine, de race ou de religion », mais elle réserve cette prescription aux seuls citoyens, c’est-à-dire aux nationaux, et, contrairement à ce que prétend abusivement le Plan (p. 7), elle n’interdit nullement un traitement différencié des étrangers. Elle l’autorise même par sa rédaction.

Les pouvoirs exorbitants et liberticides du… défenseur des droits

Des pouvoirs exorbitants sont conférés à une nouvelle institution : le défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire peut procéder à des vérifications sur place (le document ne prononce pas le mot de perquisition…) et à des visites inopinées, sous le contrôle du juge des libertés, il est vrai (p. 32). Il a le pouvoir d’enjoindre à une administration ou à « l’organisme en cause » (sa compétence s’étend donc au-delà de la sphère publique, tout comme celle d’un service de police) de réformer une décision (mais aucun service de police ne dispose d’un tel pouvoir !) (p. 33).

Si le cas dont le défenseur des droits saisit « l’organisme en cause » est de nature à justifier des poursuites disciplinaires et si celles-ci ne sont pas engagées, ledit organisme doit justifier son abstention auprès du défenseur. Là encore on rencontre une disposition extraordinaire qui limite de fait la liberté d’une autorité privée d’exercer ou de ne pas exercer son pouvoir disciplinaire (p. 33).

Une nouvelle dialectique de la preuve : à l’innocent de prouver qu’il l’est !

D’autres règles juridiques habituelles sont « adaptées » à la matière. Sauf en matière pénale, lorsque des faits laissent supposer qu’un acte discriminatoire (et pas seulement de nature raciste) a été commis, l’autorité qui s’en inquiète n’a pas à faire la preuve de l’infraction : c’est au suspect qu’il appartient de prouver son innocence ! Le Plan qualifie pudiquement cette innovation de « nouvelle dialectique de la preuve » (p. 8) !!!

La répression de ce genre de délit mérite une attention toute spéciale. Elle doit s’exercer dans la presse, les films, les objets et insignes. Les préfets doivent renforcer leur collaboration avec les « associations engagées », avec les directeurs d’école (« pour prévenir et sanctionner dans les établissements et leurs abords »). Des magistrats « référents » en la matière sont institués au sein du parquet, comme une centaine de « référents sûreté » sont formés au sein de la police et de la gendarmerie.

Favoriser la dénonciation : « La République récompense les dénonciateurs » (1793)

Le Plan, en effet, regrette la « difficulté récurrente de faire émerger des plaintes » et en conséquence il consacre un paragraphe entier (4.2.2) à « Favoriser l’émergence des plaintes ». Dans cet esprit, des conventions ont été passées (on n’en connaît pas le coût) avec des associations comme la LICRA et SOS-Racisme dont le rôle est notamment de « contribuer à la dénonciation des faits les plus graves ». Par ailleurs, « des cellules de veille ont été mises en place destinées à trouver les moyens de permettre aux victimes de discrimination de porter plainte ». Autrement dit, la dénonciation devient l’un des moteurs de la répression et l’appel aux associations engagées et à la délation pourrait ouvrir une période la plus sombre de notre histoire.

LICRA, SOS-Racisme : un soutien financier justifié

De façon générale, la contribution des associations « justifie », selon le Plan, « le soutien financier qui leur est apporté par l’Etat et les collectivités territoriales ». Le contribuable, toujours inquiet, aimerait connaître le coût de ce soutien, et il est d’autant plus inquiet que le Plan parle du « foisonnement des initiatives associatives »… (p. 36). Mais on ne le lui dira point.

Il s’inquiétera aussi, mais cette fois en tant que citoyen, de voir ces associations, de droit purement privé, chargées de mission de service public qu’à première vue on verrait plutôt assurées par l’administration. Il n’est pas normal, par exemple, que la LICRA soit chargée de contribuer à la formation des gendarmes et des policiers (!) (p. 38) ou qu’un établissement public comme l’ACSE (Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) « soutienne les services juridiques des associations LICRA, SOS-Racisme, MRAP, LDH » (p. 35) dont le plan donne une liste impressionnante des activités, y incluse la « capitalisation » (?).

La lutte dite « antiraciste » n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires

La lutte dite antiraciste n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires. Y participent, pour le seul échelon central, sept comités, un haut conseil, un défenseur des droits, deux délégués interministériels, un délégué ministériel, un secrétariat général, une agence, deux offices et quatre observatoires. Cette énumération à la Prévert pourrait passer pour bouffonne. Pourtant elle ne fait que récapituler l’effort du gouvernement pour résoudre ce qu’il semble considérer comme le problème majeur de la France dans la compétition internationale actuelle : dans un tel cas, pour lui l’argent ne compte pas.

Il faut ajouter à l’énumération ci-dessus un nombre indéterminé d’observatoires régionaux de la jeunesse et des sports et les COPEC. Les COPEC sont des commissions départementales pour la promotion de l’égalité des chances et la citoyenneté. Elles bénéficient de soins particuliers puisqu’elles ont non pas un mais trois présidents : le préfet, l’inspecteur d’académie et le procureur. Dans chaque département elles coordonnent l’action de la lutte antiraciste. Il convient aussi de mentionner que l’un des offices cités plus haut dispose de 29 directions territoriales et de 12 délégations (p. 25).

Les statistiques sur le racisme mobilisent 800 policiers

Enfin, il n’est pas possible de passer sous silence l’effort financier qu’a consenti l’administration de la police pour avoir une connaissance statistique précise des discriminations. Il est apparu en effet que dans de nombreuses affaires pénales le motif raciste pouvait exister et n’avoir pas été pris en compte. Aussi a-t-il paru nécessaire de reprendre toutes ces procédures une à une par un traitement manuel, pour mieux qualifier les faits : à cette tâche, ce sont « environ 800 fonctionnaires de police qui ont été formés dans les services statistiques de terrain » (p. 40). Il y aura comme toujours (mais comment l’éviter ?) des malveillants pour avancer que tous ces policiers auraient mieux été utilisés pour le maintien de l’ordre dans certaines banlieues.

Toutes ces notations auront à plusieurs reprises inquiété le lecteur, curieux de connaître le coût de toutes les opérations dont le présent compte rendu n’évoque que les parties les plus caractéristiques. Sa curiosité malheureusement ne sera pas satisfaite car, arrivé à la dernière page du Plan, il apprend – hélas ! – que « l’Etat ne dispose pas des outils lui permettant d’évaluer l’ampleur de son engagement financier dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ».

Une vision totalitaire

C’est là une constatation extrêmement regrettable dans les circonstances actuelles. Pourtant, l’impression générale qu’on tire de la lecture du document conduit à une conclusion encore plus regrettable : celle qu’on a affaire à une vision totalitaire : une vision où la surveillance de la population par une multitude d’organes et l’érection de la délation comme un moyen de gouvernement sont caractéristiques d’un totalitarisme poisseux.

Pierre Milloz
24/03/2012

L’intégralité du Plan en PDF

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_la_une/toute_l_actualite/ministere/plan-national-d-action-contre-racisme (renseigner la boîte de recherche avec plan national d’action contre le racisme et sur la page obtenue apparait le lien cherché. D’accord c’est un véritable jeu de piste. A croire que le gouvernement ne doit pas tenir à ce qu’ l’on lise ce plan d’action

vu sur http://www.polemia.com/article.php?id=4720

A voir, revoir et transmettre tous azimuts : Je suis patriote donc je ne voterai pas pour…

Nous republierons régulièrement cet article jusqu’aux élections présidentielles. Il est impensable que les Français votent pour cet internationaliste sans la moindre expérience politique, adepte forcené du vote des étrangers . Envoyez ce article à tous vos amis, connaissances, voisins, collègues de travail qui seraient tentés de voter pour le moins pire de tous les pires fossoyeurs de la France. Vous pouvez vous contenter de transmettre uniquement l’URL de cet article:http://ripostesita.wordpress.com/2012/03/07/je-suis-patriote-donc-je-ne-voterai-pas-pour/

Une liste non exhaustive d’élus PS avec quelques PCF, PRG et autres EELV mis en examen ou condamnés:

http://pierre.parrillo.over-blog.fr/article-liste-des-elus-ps-et-de-gauche-condamnes-98170356.html

Je ne voterai pas pour François Hollande parce qu’on ne voit pas comment un élu qui gère depuis 4 ans de manière si catastrophique un département:  la Corrèze pourrait diriger la France et ses plus de 90 départements autrement qu’en l’entraînant vers la ruine et  le chaos. Il est bien évidemment totalement discrédité.

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

F Hollande a coulé la Corrèze en 4 ans

Je ne voterai pas pour François Hollande qui, élu président, n’aura cesse d’aller à Canossa Alger pour abaisser un peu plus la France dans des repentances à sens unique pour la période où la France a donné un nom à cette terre l’Algérie et y a apporté routes, voies ferrées, hôpitaux, agriculture, pétrole etc… Hollande c’est l’anti-France, la haine de la France. L’immense majorité des Pieds Noirs n’étaient pas de richissimes propriétaires terriens.

Cliquer sur l’image pour agrandir et lire le texte ou aller le lire à cette page:

https://francaisdefrance.wordpress.com/2012/03/06/saint-francois-hollande-lapotre-de-la-repentance/. Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande  qui à peine élu n’aura cesse grâce au Sénat désormais sous majorité de gauche (encore une brillante réussite de Sarkozy) de donner le droit de vote aux étrangers avec toutes les conséquences désastreuses que l’on peut imaginer en provenance du lobby islamique. Décidément Hollande c’est l’anti-France.

Je ne voterai pas pour François Hollande

car il ne se cache pas d’être internationaliste donc ennemi de concept de nation. N’a-t-il pas déclaré dans cette vidéo que sa préoccupation première en tant que président ne sera pas de s’occuper de ses concitoyens. http://youtu.be/lSd_qoHcYSI à partir de 5:51

Plus anti-France que Hollande il n’y a pas.

http://ripostelaique.com/hollande-et-les-siens-naiment-pas-la-france.html

http://ripostelaique.com/christine-tasin-pourquoi-je-pense-que-le-pire-serait-larrivee-de-la-gauche-au-pouvoir-video-11.html

http://www.siel-souverainete.fr/umps/4-umps/18-francois-hollande-a-escroque-son-chauffeur-mohamed-belaid.html

François Hollande “dézingué” par Christine Tasin: http://youtu.be/lSd_qoHcYSI

Les amours hollando-mélenchonesques  façon “je t’aime moi non plus”.  La malhonnêteté de François Hollande dénoncée par Mélanchon ou les coulisses peu ragoûtantes du fonctionnement interne du PS: http://24heuresactu.com/2012/03/14/ps-melenchon-avoue-avoir-magouille-avec-hollande-video/

Comment les “éléphants” du PS piétinent allègrement Hollande par des propos assassins: http://www.dreuz.info/2012/03/les-leaders-socialistes-ne-veulent-toujours-pas-de-francois-hollande/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

flanby collabo

flanby collabo

Il y en a d’autres pour lesquels je ne voterai pas. Affaire à suivre prochainement  sur ripostesita.

Au pays du « vivre ensemble » : Retour sur la politique écolo-socialo-bobo de la ville rose

La suite est « empruntée » au blog de Gérard Brazon que je ne saurais trop vous recommander de lire régulièrement http://puteaux-libre.over-blog.com et de mettre dans vos favoris.

Cet article de Jérôme Cortier « Les musulmans toulousains sont écolos et végétariens  » est un peu ancien puisqu’il date du 11 avril 2011, mais il est parfaitement d’actualité.

Vote de Pierre Cohen pour le second tour des elections municipales a ToulouseA Toulouse, on peut poignarder son prochain en pleine rue (1), violer une femme sous les yeux de son amant (2), tirer sur des pavillons (3), exécuter froidement un adolescent pour une sombre affaire de drogue (4), sans que la municipalité ne remette en cause sa politique sécuritaire. Pierre Cohen, maire PS de la ville rose et ses acolytes Verts, se grattent encore la tête pour savoir si la vidéo surveillance n’est pas une atteinte aux droits de l’Homme (5). L’extrême gauche, quand à elle, se dit hostile à l’installation de nouvelles caméras et parle d’État policier.En revanche, ces prochaines années, les toulousains devraient voir sortir de terre 5 jolies mosquées. Pierre Cohen n’a sur cette question aucune hésitation. Il se dit même prêt à accompagner le mouvement. Sans surprise les verts approuvent, eux qui en 2009 se félicitaient de partager la rupture du jeûne avec les musulmans de la mosquée Tabar (6). Une visite amicale et communautariste qui, sous la plume de l’islamo-écolo-bobo Danielle Charles, prend des allures de conte de milles et une nuits.

Un extrait pour vous délecter de la mièvrerie exaltée dont est capable la prêtresse islamophile du Capitole. Elle parle ici de la rénovation de la mosquée Tabar, ancien château du XVI siècle :

– « La brique sera au rendez vous. Les minarets guère plus haut que les pigeonniers. Penser la mosquée comme la rencontre de la tradition et de la modernité : architecturale, environnementale. Penser à l’Alhambra, merveille du monde, issue des cultures partagées par les gens du livre : modernité de l’époque où l’eau arrive à l’intérieur du palais par gravitation naturelle des montagnes neigeuses. L’idée n’a jamais effleuré Louis XIV le bâtisseur. L’eau, source de vie, est par tradition une préoccupation musulmane. Alors une récupération des eaux de pluie sera faite par les toits. » (7).

Vous ricanez ? Je vous comprend. La comparaison entre les minarets et les pigeonniers est audacieuse. Après vérification, « muezzin » n’est pas une traduction approximative du mot « pigeon » en arabe. En langage écolo en revanche ce sont les « contribuables » qui se confondent avec les « pigeons », les crétins, les abrutis ou les benêts. Y a le choix…
Mais faisons fi de l’humour involontaire de Danielle Charles et regardons ce que sous entend l’élue verte de la ville rose : pour elle les musulmans de l’Espagne conquise étaient bien plus écolos que ce gros couillon de Louis XIV, parce qu’ils avaient une maîtrise intelligente de l’eau, élément considéré par la tradition musulmane comme source de vie. Elle ne fume pas que du foin la jument verte ! Elle serait persuadée que l’écologie prend sa source dans le coran que ça ne m’étonnerait pas.

C’est peut-être pour satisfaire les préoccupations écologiques de la communauté musulmane, que l’association isla-mao-gauchiste « Génération spontanée » vient d’organiser un rassemblement au pied des immeubles de la Reynerie, pour demander au maire de Toulouse l’instauration de repas végétariens dans toutes les cantines des écoles de la ville. En parallèle, cette association fait circuler une pétition inspirée d’un texte de Dounia Bouzar. La pétition se sert d’un argument sanitaire pour faire passer ses revendications religieuses :

– « Nous sommes des parents d’élèves soucieux de la santé de nos enfants et pour se faire nous voulons attirer votre attention sur le problème des familles dont les enfants ne peuvent consommer de viande à la cantine et ce, pour diverses raisons…..
c’est très récemment que la mairie de Toulouse a pris la peine d’intégrer des plats de substitution pour le porc elle ne l’a pas fait pour les autres viandes, ne tenant pas compte de la consommation de viande non halal pour les enfants musulmans, et il arrive que des parents soient obligés de récupérer leurs enfants à midi vu le contenu du menu (viande en entrée et plat principal)..
Il est normal de payer un service et d’en être satisfait ce qui n’est pas toujours le cas , sous couvert de laïcité. Il faut savoir que souvent on demande aux enfants d’enfreindre les règles et que manger des viandes non halal ce n’est pas grave profitant de leur crédulité!! » (http://www.generations-spontanees.org/petitions/index.php?petition=3)

Dans un reportage de propagande réalisé par la télévision brejnévienne TV BRUITS (9), l’une des représentantes de l’association Génération spontanée, proche des Indigènes de la République, affirme que Pierre Cohen ne voit pas d’un mauvais œil cette proposition et qu’elle bénéficie du soutien de l’adjoint au maire chargé des cultes, l’écologiste Régis Godec.

Cette pression communautaire exercée par des islamistes et des associations gauchistes est monnaie courante. Les élus s’y sont habitués. Plus aucun ne semble se soucier de l’intérêt général et se dit prêt à répondre favorablement aux revendications particulières d’une minorité. Cette alliance entre une association gauchiste, dont on retrouve des militants au sein des organisations pro-palestiniennes les plus manichéennes, et des islamistes conquérants, devrait alerter nos élus sur la nécessité de renouer avec les citoyens de ce pays en organisant, par exemple, de véritables référendums d’initiatives populaires… (pas comme cette mascarade soutenue par la mairie de Toulouse en faveur du droit de vote des étrangers: http://ripostelaique.com/la-votation-toulousaine-ou-la.html)

Et en ce qui concerne les repas végétariens, notre position a été rappelée par Christine Tasin à l’occasion de la Conférence de presse du 4 avril 2011, à propos du débat sur « laïcité et islam » :

– « Il ne faut pas créer de menus alternatifs végétariens dans les cantines. Celles-ci sont un service rendu à l’usager, qui a la possibilité de déjeuner chez lui ou de se trouver un autre lieu pour déjeuner si le contenu du menu ne lui plaît pas, d’autant plus que les musulmans ont tout à fait le droit, prévu dans le coran, de ne pas manger halal quand ce n’est pas possible. Accéder à leur demande de repas spécial, et ce dès les cantines scolaires, c’est contribuer à forger, chez les enfants eux-mêmes, un réflexe identitaire qui les isole et les amène, peu à peu, à vivre en ghetto, entre « purs », et à refuser l’intégration et encore plus l’assimilation. Tout cela finissant par créer des situations de guerre civile ou d’émeutes. Chacun a toujours la possibilité, comme le font les végétariens depuis toujours, sans avoir jamais fait de demandes de reconnaissance officielle, de ne pas manger la viande proposée. »

Ne nous faisons pas d’illusion, les collabo-cocos de l’islamisation en ont encore sous le coude. Dans leurs rangs la muflerie n’a pas de répit. Mais que Monsieur Cohen s’occupe en priorité de l’explosion des actes de violence au sein de la ville dont il a la charge…il viendra nous faire des leçons d’écolo-islamo-compatibilité plus tard.

Jérôme Cortier (Prêchi-Prêcha)

VV&D s’invite à la manifestation de SOS racisme

Jeudi 29 mars 2012429/03/Mars/201201:23
On rappelle que VV&D est l’association Vérité Valeurs et Démocratie dont un combat essentiel est de lutter pour faire capoter le projet du maire de Paris de subventionner l’Institut des Cultures d’Islam (ICI) à hauteur d’une trentaine de millions d’euros tout en affirmant que la ville de dépensera pas un euro dans ce projet.

La Licra et SOS-racisme accompagnées de diverses formations généralement proches de la gauche tentent de dissoudre l’acte de guerre jihadiste de Mohamed Merah dans un amalgame de racisme, d’anti sémitisme et de terrorisme.

Pour cela elles ont organisé une manifestation silencieuse et « unitaire » de solidarité avec les victimes du tueur islamique de Toulouse.

La grande majorité des organisation juives de France a appelé à boycotter cette tentative de manipulation qui ne vise, une fois de plus, qu’à éviter que les Français se posent les bonnes questions sur les motivations de Mohamed Merah.

D’où vient la motivation des actes criminels de ce fanatique ?

La doctrine islamique contient-elle vraiment des incitations à la violence contre les non-musulmans ?

Y a-t-il une partie des enseignements de l’islam qui puisse transformer un citoyen de la République en ennemi de la France ?

Le fait de prétexter la solidarité avec les victimes d’un jihadiste pour encore une fois protéger l’islam du regard critique et de l’examen du contenu criminogène de la charia est preuve d’un cynisme glacial. Les citoyens qui se déplacent pour participer à un hommage aux victimes se trouvent ainsi utilisées à protéger la cause du drame qu’ils sont venus dénoncer :

La charia et les prêcheurs de haine qui la diffusent tel l’UOIF.

Ceux qui ont vu clair dans la manoeuvre des « anti racistes » n’étant pas venus en ce Dimanche de mars, la rue allait appartenir aux dissimulateurs et sembler cautionner le mensonge.

C’est pour cela que VV&D est venu dire, en plein milieu d’une tentative de tromperie, ce que les organisateurs de la manifestation ne voulaient pas dire :

Non à la charia !

Elle contient l’incitation au jihad et à la violence contre les non-musulmans.

et

Non aux prêcheurs de haine

comme Al Qaradawi qui, avec la complicité active de l’UOIF, diffuse des incitations au jihad contre les non-musulmans et tout particulièrement contre les juifs.

Il est à noter qu’aucun journaliste présent sur cette manifestation, à part une équipe de télévision canadienne, n’a voulu nous interroger et que ceux que nous avons contacté sur place n’ont pas voulu enregistrer ce que nous avions à dire (M6, i télé, etc…)

Nous avons même constaté que lors de notre passage certaines caméras s’écartaient ou se baissaient pour ne pas nous filmer !

Dans le cortège nous avons rencontré Michel Ciardi de l’UFJ (Union des français juifs), venu lui aussi protester et qui s’est joint à nous en toute simplicité. C’est donc ensemble que nous sommes allés jusqu’à la place de la Nation où nous l’avons interrogé sur les motifs de sa présence.

Aidez-nous à agir, soutenez nos action,

N’oubliez pas de signer d’un commentaire notre initiative concernant un audit parlementaire des valeurs politiques de l’islam

28/03/2012

Communiqué du Bloc Identitaire

Communiqués

mohamed-merah.info : le site de ceux qui n'aiment pas Mohamed Merah

mohamed-merah.info : le site de ceux qui n’aiment pas Mohamed Merah

Mercredi 28.03.2012

Dans le cadre de sa campagne « Mohamed Merah, une chance pour la France ? », le Bloc Identitaire vient de mettre en ligne un site internet entièrement dédié au terroriste de Toulouse et de Montauban.

Mohamed-merah.info sera l’écho de l’actualité post-mortem de ce jeune délinquant à la double nationalité, racaille condamnée 18 fois, fils d’un père algérien, trafiquant de drogue, qui, aujourd’hui, à l’abri dans son repaire d’outre-Méditerrannée, annonce qu’il veut porter plainte contre la France.

Mohamed-merah.info se veut aussi le point de ralliement de tous ceux qui ne supportent plus les amalgames développés par les grands médias. Non, Mohamed Merah n’était pas un « jeune comme les autres ». Les jeunes Français ne tuent pas des militaires et n’assassinent pas des enfants.

Mohamed Merah n’était pas non plus un « Français d’origine algérienne ». Il était un Algérien de coeur et de nationalité car il possédait deux cartes d’identité, française et algérienne, et c’est d’ailleurs en Algérie que son père veut l’enterrer.

Bref, si Mohamed Merah est Raid mort, le combat contre le terrorisme islamique continue sur www.mohamed-merah.info !


Parce que les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire, soutenez les Identitaires et la campagne « Mohamed Merah, chance pour la France ? »

Pour commander les autocollants :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/21/mohamed-merah-chance-france-autocollants

Pour commander les affiches :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/20/aff2012

mohamed merah racaille

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
: http://twitter.com/blocidentitaire

27/03/2012

Faux anti-racistes, journalistes, gauche et droite : coupables !

Posted on 26 mars 2012 by Cyrano – Article du nº 244 de Riposte Laïque

Depuis que nos lecteurs connaissent le verdict de la 17e chambre correctionnelle, nous croulons sous les courriers et les coups de téléphone. C’est bien évidemment l’indignation générale, souvent l’incompréhension et la colère. Nous remercions du fond du coeur tous ceux qui, fort nombreux, nous ont écrit, ou envoyé un don, à hauteur de leurs moyens, durant le week-end. Nous avons été touchés par les appels à nous soutenir financièrement de personnalités qui ne partagent pas l’ensemble de notre ligne éditoriale, mais sont attachés à la liberté d’expression qu’incarne, à leurs yeux, Riposte Laïque. Nous avons été sensibles au soutien que nous ont manifesté, en relayant l’information, ou en appelant à la solidarité, de nombreux sites amis.

Nous ignorons si la décision des juges a été prise avant les drames de Toulouse ou de Montauban, ou après. Nul ne comprend que Pierre et Pascal, à qui les événements de Toulouse donnent raison, puissent avoir été condamnés, et aussi sévèrement. Que nos amis aient, durant dix heures, expliqué inlassablement au tribunal qu’ils attaquaient un dogme, l’islam, et pas des individus, a-t-il servi à quelque chose ? Pourquoi le fait que Pierre ait systématiquement fait la différence entre musulman et islamiste n’a-t-il pas été entendu ? Pourquoi n’a-t-on pas tenu compte de la force des témoignages de René Marchand et des six autres témoins ? Ce verdict est-il politique ? Les choses étaient-elles jouées d’avance ?

Pourquoi des associations qui, par dogmatisme, ont, toute la semaine dernière, refusé d’envisager la piste islamiste, voient-elles Pierre et Pascal payer leurs frais de justice, alors qu’elles sont déjà largement subventionnées ? Quel est ce pays qui condamne à une amende Pascal Hilout, né Mohamed, qui, en s’émancipant de la tutelle de l’islam, au risque de sa vie, n’a eu de cesse d’alerter nos compatriotes de la réalité de ce dogme liberticide, et de tous les Mohamed Merah qu’il ne pouvait qu’engendrer ? Quel est ce pays où Pierre et Pascal sont plus lourdement condamnés que l’islamiste qui a menacé de mort Christine Tasin ? Quel est ce pays où un procureur instruit de telles plaintes, et demande de la prison avec sursis contre nos amis, quand on classe sans suite une plainte de Christine Tasin contre les menaces de morts et injures graves d’un Cortex ? La justice y est-elle vraiment rendue au nom du peuple français, quand, outre Pierre ou Pascal, on condamne à une amende un maire qui a giflé un voyou qui l’insultait publiquement ? Certes, on ne doit pas commenter une décision de justice, mais nous espérons qu’on a encore le droit de s’interroger quand elles sont aussi surprenantes…

Au lendemain de la tuerie d’Oslo, qui, rappelons-le, n’a fait aucune victime musulmane, les associations dites anti-racistes et les journalistes politiciens comme Joffrin avaient, d’une seule voix, accusé la présumée « extrême droite », les sites Internet comme Fdesouche ou Riposte Laïque, d’avoir »armé le bras de l’assassin », rien de moins. Pendant 48 heures, les mêmes, auxquels se sont joints des candidats à la présidentielle comme Mélenchon et Bayrou, ont entonné le même refrain, malgré les avertissements de Gilles-William Goldnadel, rappelant les précédents de la rue des Rosiers, de la rue Copernic ou du cimetière de Carpentras. Les pleureuses compassionnelles se sont jointes à Tariq Ramadan, pour estimer que le pauvre Mohamed Merah était une victime de la France, rien de moins ! Ne serait-ce plutôt pas la France qui est victime, depuis trente ans, des Mohamed Merah qui rêvent de lui imposer sa loi ?

Les vraies victimes, outre notre pays, ce sont les septs personnes froidement assassinées par l’islamiste Merah. Ne serait-il pas temps de demander des comptes à ceux qui n’ont rien fait pour éviter un tel drame sur notre territoire ? Nous accusons :

Les associations dites anti-racistes d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Par leurs actions judiciaires incessantes depuis plusieurs années, elles ont favorisé le développement de l’islam radical, en France, en traînant devant les tribunaux quiconque – et nous en savons quelque chose – osait essayer d’alerter nos compatriotes sur la réalité de ce fascisme. Certaines d’entre elles ont osé porter plainte contre Michel Houellebecq, liant leur voix à celle des islamistes qui demandaient l’interdiction de toute critique de l’islam, amalgamée à du racisme. D’autres, parfois les mêmes, ont osé défendre, à Vesoul, un imam antisémite, au nom d’une liberté d’expression refusée à Pierre, Pascal et combien d’autres ? Elles font régner un véritable terrorisme judiciaire dans notre pays, et donnent raison à Alain Finkielkraut, qui voyait dans l’anti-racisme le communisme du 21e siècle. Elles ne déposent jamais plainte contre le racisme anti-blanc d’une Houria Bouteldja, pour la bonne raison que pour un Sopo, il ne peut exister. Elles encouragent au quotidien les islamistes à saper l’édifice laïque de la société, et se retrouvent systématiquement dans leur camp, quand la France veut protéger l’école du voile, ou la rue de la burqa. Elles sont systématiquement, comme récemment à Clermont-Ferrand, du côté des voyous, souvent islamisés (se souvenir du cri Allah akbar poussé par 500 d’entre eux devant la préfecture de Clermont-Ferrand), contre la République et sa police. Elles militent ouvertement pour un projet politique, la société multiculturelle, qu’elles veulent imposer en instrumentalisant l’anti-racisme. Elles n’ont pas dit un mot contre la présence annoncée de l’antisémite Qaradawi au congrès de l’UOIF ! Les faits prouvent qu’elles se comportent, depuis plus de vingt ans, en alliés objectifs des islamistes, voire, pour certaines d’entre elles, en compagnons de route. Coupables !

LES NOUVEAUX FRERES RAPETOUT

La majorité de la presse bien-pensante, et nombre de ses journalistes, d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Par leur travail de désinformation quotidien, par les mensonges véhiculés sur la religion d’amour, de tolérance et de paix, par les infamies colportées contre les organisateurs de l’apéro saucisson-pinard et des Assises sur l’islamisation, contre les sites patriotes et résistants, contre les courants politiques qui refusent l’islamisation de leur pays, ils ont favorisé le développement, sur notre territoire, d’un véritable fascisme vert, dont un Merah était un petit soldat. Celui-ci, aujourd’hui, menace l’intégrité physique de tous nos compatriotes et les valeurs sur lesquelles se sont construites la République. Le choix des invités, sur les plateaux télévisés, dès qu’un débat sur l’islam est programmé, est révélateur : que des islamophiles du type Kepel ou Chebel, et jamais des René Marchand ou Hamid Zanaz ! La manière de traiter le procès de Riposte Laïque a été révélatrice. Le 3 février, malgré la présence d’Oskar Freysinger, aucun d’entre eux ne devait être présent, puisqu’il n’y a eu aucun article… Mais par contre, avec quelle délectation ont-ils repris le communiqué de l’AFP (nombre de journalistes considèrent que leur métier consiste à reprendre aveuglément les communiqués souvent très partiaux de cette agence), liant bien évidemment Riposte Laïque à l’incitation à la haine contre les musulmans. Dès samedi soir, la page wikipédia qui nous était consacrée était enrichie de notre condamnation, ne tenant pas compte de notre appel. La palme reviendra à l’Humanité qui, dès le lundi, accusait Christine Tasin d’avoir rompu la « trêve de Toulouse », en disant simplement, de manière prémonitoire, que si le tueur était un islamiste, la presse changerait alors de ton, et que nous aurions droit au « Surtout pas d’amalgame ! ». La désinformation bat son plein. Le nommé Boniface Murutampunzi, de l’AFP, couvre une manifestation dénonçant la qatarisation de la France, qui ne dérange apparemment aucun parti de gauche ou de droite, et pas davantage les associations dites laïques. Celle-ci est attaquée par 50 gauchistes casqués et armés. Le plumitif de l’AFP y voit une bagarre des organisateurs avec des badauds. Le journaliste du Nouvel Observateur, Nicolas Chapuis se dit « dégoûté » que le tueur ne soit pas un néo-nazi. Un journaliste de Front de gauche, proche de Mélenchon, sévissant parfois dans Le Nouvel Observateur, Nathanael Uhl, menace ouvertement de mort Louis Aliot. Askolovitch compare notre rédacteur Alain Dubos, qui, médecin, tente d’alerter les autorités sur les risques sanitaires de l’abattage halal, aux antisémites qui accusaient les juifs d’empoisonner les puits. Ce sont tous ces brillants journalistes qui, derrière BHL et Fourest, de concert avec toute la gôche, se sont mis le doigt dans l’oeil jusqu’au coude sur les fameux printemps arabes, incapables de comprendre, comme Hamdane Ammar, qu’aucune révolution n’était possible sans remettre en cause l’islam. Cette presse aux ordres, manipulatrice, ne supporte plus le contre-pouvoir que constitue internet, d’où sa jubilation, égale à celle des sites islamistes, quand RL est condamné à cause des cerbères de l’anti-racisme, ou que Fdesouche est persécuté par la justice. Fait accablant, aucun journaliste de la presse écrite n’a dit un mot contre la présence annoncée de l’antisémite Qaradawi au congrès de l’UOIF, dénoncée par le site islamisation.fr ! Coupables !

L’ensemble de la gauche, du Parti socialiste à NPA, en passant par Mélenchon et les Verts d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. Ce sont eux qui, au nom de la défense d’une société multiculturelle, ont désarmé notre pays de ses défenses laïques et républicaines, le sommant de s’adapter à une religion nouvelle et à une nouvelle population. Ce sont eux qui, depuis l’affaire de Creil, en 1989, n’ont eu de cesse de militer pour des accommodements raisonnables avec l’islam. Ce sont eux qui ne cessent, en pratiquant un terrorisme intellectuel digne des disciples de Staline, de qualifier, à l’instar des sinistres duettistes Corbière-Mélenchon, de raciste et de fasciste quiconque rappelle que nos anciens n’ont pas libéré la société française de la tutelle des curés pour accepter, aujourd’hui, celle des imams. Ce sont certains d’entre eux qui agressent physiquement les rassemblement politiques qui ont le tort de ne pas leur convenir, montrant qui sont les vrais fascistes dans ce pays. Ce sont eux qui véhiculent le poison mortel de la repentance et de la culture de l’excuse, sommant notre pays de baisser la tête et de s’humilier toujours davantage. Ce sont eux qui racontent depuis plus de trente ans que l’immigration est une chance pour la France. Ce sont eux qui colportent que l’islam est une religion d’amour et de paix, et se préparent à réintroduire le délit de blasphème, sous la pression des islamistes et des faussaires de l’anti-racisme. Ce sont eux qui ont osé autoriser le voile à l’école, en 1989. Ce sont eux qui se préparent à donner le droit de vote à des salafistes, et qui trouvent normal qu’un Mohamed Merah puisse être français. Ce sont eux qui veulent nous imposer une nouvelle civilisation, avec bien évidemment une nouvelle population, reprenant les souhaits de la finance internationale et du Medef qui, par la voix d’Attali, demande pendant 30 ans 300.000 nouveaux immigrés par an. Ce sont eux qui, par la bouche du cabinet conseil Terra Nova (subventionné par de grands groupes financiers) militent ouvertement pour un remplacement de population. Ce sont eux qui ont cautionné les prières musulmanes dans les rues de France, et insulté ceux qui les dénonçaient. Ce sont eux qui introduisent les pratiques cultuelles comme le ramadan dans nos mairies. Ce sont eux qui ont osé combattre la loi sur le voile intégral dans nos rues. Ce sont eux qui braderont la loi de 1905, si Hollande était élu. Ce sont eux enfin qui, depuis trente ans, nous inventent un imaginaire péril fasciste, et laissent se développer la véritable extrême droite, l’islam radical. Coupables !

La droite, qu’elle ait le visage de Bayrou ou de l’UMP d’avoir une responsabilité écrasante dans ce drame. C’est Sarkozy qui a totalement capitulé devant le discours islamo-collabo de la gauche. C’est lui qui nous a raconté que le métissage était obligatoire, en 2008. C’est lui qui a aboli la double peine. C’est le président de la République en personne qui, à Alger, a osé renvoyer dos-à-dos l’antisémitisme et l’islamophobie. C’est sous le gouvernement de Sarkozy que l’immigration, majoritairement musulmane, a atteint des records. Yves-Marie Laulan, aux Assises « La France en danger » donnait ces chiffres ahurissants : en tenant compte de l’Outre-mer, la France a accueilli, depuis 5 ans, 1,2 millions de nouveaux arrivants, en pleine crise économique, en période de chômage de masse et de montée du communautarisme ! C’est Nicolas Sarkozy qui laisse le Qatar, petit-à-petit, acheter des pans vitaux de la France, alors qu’il ne peut ignorer que ce sont les Qataris, alliés de l’Arabie saoudite, qui financent les islamistes libyens, tunisiens, marocains et tentent de déstabiliser le gouvernement syrien. C’est toujours notre président qui a installé le CFCM, permettant à l’UOIF d’y faire de plus en plus la loi. C’est encore Sarkozy qui s’apprêtait à donner un visa au cheikh antisémite Qaradawi, invité par le congrés de l’UOIF. Il ne lui posait aucun problème qu’un homme qui appelle les croyants (comprenez les musulmans) à finir le travail d’Hitler puisse fouler le sol de notre pays. Il n’envisage absolument pas de dissoudre l’UOIF qui, par une telle invitation, a montré son vrai visage : celui de l’islam radical, et de sa haine contre l’occident, les infidèles et les juifs. C’est encore ce président et ce gouvernement qui ont milité contre l’étiquetage obligatoire de la viande, défendu mordicus la filière halal et ses juteuses retombées, et méprisant l’information de nos compatriotes, se moquant de la dîme religieuse, des souffrances animales et de la colonisation de nos abattoirs. C’est Sarkozy qui se dit, dans une conversation privée avec Villiers, convaincu que l’islamisation de la France est inéluctable. Coupables !

Chacun à sa façon, par candeur ou calcul politique, associations anti-racistes, journalistes, gauche et droite ont créé, depuis plus de trente ans, les conditions pour qu’arrivent les drames de Toulouse et Montauban. Ces tueries lâches et barbares ne sont, hélas, que les premiers symptômes d’un jihad auxquels rêvent des milliers de musulmans, de nationalité française ou pas, dont ils ont favorisé la venue sur notre territoire. N’en déplaise aux candides, Merah n’est pas un soldat perdu, c’est un militant politico-religieux d’extrême droite qui est considéré comme un héros par nombre des siens. Il suffit de lire « Kiffe la France », de Jean-François Chemain, pour savoir que nombre de jeunes élèves islamisés, dans nos écoles, ont deux modèles : Hitler et Ben Laden.

Les irresponsables qui nous dirigent ont mis le pied à l’étrier à la seule extrême droite qui nous menace, l’islam radical. Mais pour sauver leur petit pouvoir associatif, médiatique ou politique, et les privilèges qui vont avec, ils vont persévérer. Nous nous attendons à des attaques de plus en plus violentes des fossoyeurs de la liberté d’expression et des dictateurs du politiquement correct, contre ceux qui veulent tirer des leçons politiques de ces drames, et surtout tout faire pour limiter autant que possible les dégâts. Nous savons que nous devrons répondre de plus en plus souvent, comme nous l’avions fait au journal « L’Humanité« , à tous ceux qui nous qualifient d’extrême droite pour résister à l’islamisation de la France.

Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, disait Camus. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire, disait Jaurès. Le sinistre Tubiana, celui grâce à qui nous devons notre procès, a expliqué à l’AFP (qui ne nous a pas appelés) qu’il allait continuer à éplucher de près Riposte Laïque. Qu’il le fasse, il ne nous intimidera pas, il ne nous fera pas taire, nous persistons et nous signons. Nous expliquons, dans le JR de Christine Tasin, ce soir, les raisons des choix politiques de nos dirigeants, en nous appuyant sur les travaux de Bat Ye’Or, auteur d’Eurabia. Nous réaffirmons qu’il y a des milliers de Mohamed Merah en puissance en France. Nous confirmons les propos de Hamdane Ammar : le tueur n’a fait qu’appliquer le Coran. Nous persévérons: il faut arrêter immédiatement l’immigration. Il ne faut plus qu’on devienne français automatiquement, sous prétexte qu’on serait né en France. Il faut enquêter sur l’islam, le Coran, et ce qu’on enseigne dans les mosquées. Il faut arrêter d’en construire de nouvelles. Il faut renvoyer de notre pays des dizaines de milliers d’islamistes qui se disent davantage musulmans que Français, et militent ouvertement pour que la charia remplace les lois de la République. Il faut, dès aujourd’hui, mettre la reconquête patriotique au cœur d’un nouveau projet de société. Pour cela, il faut sortir de l’Union européenne, au plus vite, et cesser de donner de l’argent à des associations qui contribuent à islamiser la société française.

Il en va tout simplement de la survie de la France et des Français.

PS : Faute de temps, et suite à quelques ennuis techniques, nous n’avons pas eu le temps de travailler sur le courrier des lecteurs, qui était le plus abondant que nous n’ayons jamais reçu. Merci de votre compréhension.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, 50 euros pour 4 exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Commande de notre dernier livre, Apéro saucisson-pinard (édition Xénia), 21 euros.

Découvrez également le site web dédié à cet ouvrage :
http://www.saucisson-pinard.com
Ainsi que la page Facebook :
http://www.facebook.com/pages/Ap%C3%A9ro-Saucisson-Pinard/289441557769069

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Autre ouvrage à vendre : Vérités sur l’islam, de David Vaucher, 19 euros, frais de port compris.

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

AGENDA RIPOSTE LAIQUE

Samedi 24 mars, à Lausanne, à 15 h 15. Pierre Cassen, invité par le Mouvement Suisse contre l’Islamisation (Mosci), tiendra, à la fin de l’assemblée générale, une conférence sur le thème : Place et rôle de l’islam dans la présidentielle française

Lundi 26 mars 2012, de 10 h 45 à 11 h 45 : Sur Radio Courtoisie, avec l’ambassadeur Albert Salon : « Multilinguisme et multiculturalisme en France ? » avec Mme Christine TASIN, professeur agrégé de lettres classiques, Présidente de Résistance républicaine et rédactrice à Riposte laïque, et M. David MASCRE ; chargé de cours dans des établissements d’enseignement supérieur, Délégué national aux études et aux argumentaires du Front National .

rediffusions lundi 26 mars à 14h, mardi 27 mars à 6h, samedi 31 mars à 10h45.

Vendredi 30 mars, à Vendôme, 20 h 30, à l’invitation du Comité Vendomois de Défense de la Laïcité (CVDL). Conférence-Débat d’Anne Zelensky : Féminisme et Laïcité, des enjeux essentiels pour la présidentielle.

Le Minotaure, 8 rue César de Vendôme, 41 – Vendôme

23/03/2012

Ils veulent tuer les Juifs : le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012…

Personne n’est à l’abri d’une erreur. Mais là, il ne s’agit plus d’une erreur: c’est une provocation. Un fou d’Allah vient de commettre un véritable massacre. On laisse venir ses « maîtres » en France… Ou est la logique, dans tout ça?

FDF

.

Après le massacre de Toulouse, la France peut-elle autoriser la venue de l’antisémite Qaradawi ?


 
Avant même de connaitre l’identité du coupable,  Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Eva Joly, ou encore François Hollande, ont accusé « ceux qui tiennent des discours de haine » d’être co-responsables des drames de Toulouse et de Montauban.

Leur objectif était de détourner le regard des électeurs des sujets qui fâchent et de diaboliser leurs concurrents politiques.

Or, le coupable est un islamiste. Et pas un affreux neo-nazi que l’on aurait pu, à l’aide d’une grande acrobatie dialectique, associer à Marine Le Pen. Un islamiste qui a sans doute goûté à la verve antisémite des prédicateurs qui participeront, le 6 avril prochain, au rassemblement de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans en charge d’ un grand nombre de mosquées françaises.
En effet,  Claude Guéant vient de délivrer des visas au  Cheikh Yussuf Al-Qaradawi et à l’égyptien salafiste Mahmoud al-Masri, ce qui leur donne l’autorisation de fouler le sol français. Un choix qui paraissait inconcevable il y a un mois, mais qui après la tuerie que nous venons de connaitre, apparaît comme scandaleux et infecte. Car comme le souligne Joachim Véliocas, sur son excellent site  l’Observatoire de l’Islamisation, « en délivrant des visas pour ces fous dangereux, le ministère de l’Intérieur  laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. »
Qui sont ces  islamistes, faiseurs de guerre,  dont les média ne vous parle jamais ? Joachim Véliocas vous les présente :
– Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles

La lâcheté du ministère de l’Intérieur laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France.

Présentation des conférenciers étrangers en tête d’affiche du Rassemblement annuel de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice… parmi plus de 400 lieux de prières.

– Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

    Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

Autre conférencier (parmi tant d’autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri :

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : « Comme le dit le dicton : « L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi. » Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[…]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[…]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[…]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites ! « 

Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d’un cynisme inoui sur Al-Nas TV

     » Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d’un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l’égard du Juif- si petite soit-elle – et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l’islam. Alors il alla vers lui et demanda: « Ne ressentez-vous pas une attirance pour l’islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman » Le Juif dit:« La seule chose qui m’empêche de devenir musulman, c’est que j’aime boire de l’alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m’empêche, c’est que je suis un alcoolique ».
 »

     Le musulman a conçu un plan, il lui a dit:  » Deviens un musulman, et continue à boire. » Le Juif dit « Très bien » et proclama : »je proclame qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, et Muhammad est le Messager d’Allah  » le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l’alcool, nous allons t’infliger la punition pour bu d’alcool, et si tu renonces à l’islam, nous te tuerons. « Donc l’homme est resté musulman et n’a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman. »

Lors d’une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l’UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu’il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans…

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d’Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français…mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s’étonner que des soldats de l’islam mettent en musique ce qu’ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas

http://www.islamisation.fr/

Merci à JC…

« Page précédentePage suivante »